Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / / /

Actualité du groupe DaimlerChrysler ( Mercedes Benz )

 

Il y a 159 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Actualité du groupe DaimlerChrysler ( Mercedes Benz )

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:27:16  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Un sujet regroupant l'actualité, pour partager les avis et interprétations de la stratégie du groupe: nouveaux modèles, dirigeants, réduction des coûts, etc.
Message édité par sup46ut le 25/01/2006 à 14:34:17
Sujets relatif
Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:27:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Dans la Tribune en ce jour:

DaimlerChrysler supprime 6.000 postes supplémentaires


Le constructeur automobile va supprimer 6.000 emplois administratifs dans le monde d'ici 2009. DaimlerChrysler espère ainsi économiser 1,5 milliard d'euros par an. Ce plan social intervient quatre mois après les 8.500 suppressions de postes dans la filiale Mercedes. Hier déjà, Ford a annoncé la supression d'au moins 25.000 emplois en Amérique du Nord.


Nouveau plan social chez DaimlerChrysler. Le constructeur automobile germano-américain va supprimer 6.000 postes dans le monde d'ici 2009 au sein du groupe. Ces coupes concernent les postes administratifs et représentent 20% de ses effectifs.

Ces nouvelles mesures de restructurations devraient permettre à DaimlerChrysler d'économiser 1,5 milliard d'euros par an sur la période 2006-2009. Ce plan social coûtera au total près de 2 milliards d'euros sur trois ans.
 
Concrètement, la suppression de ces 6.000 postes résulte de la centralisation et du regroupement des services administratifs comme les finances, le contrôle interne ou les ressources humaines. L'idée pour le constructeur automobile est de supprimer les doublons faits entre les filiales et la maison-mère. Le but final est de raccourcir et d'accélérer les processus de décision dans tout le groupe. Illustrant cette volonté, DaimlerChrysler a également décidé de réduire de 12 à 9 membres son directoire.

Ce nouveau plan social est le deuxième annoncé par le nouveau patron du constructeur allemand. Arrivé à la tête du groupe DaimlerChrysler en septembre dernier, et tout en conservant son poste de patron de Mercedes, Dieter Zetsche a déjà annoncé fin septembre 8.500 suppressions d'emplois dans la filiale allemande.

Mercedes supporte notamment les lourdes charges de la restructuration de la filiale Smart, en perte depuis son rachat en 1999. En 2005, les charges de restructuration se sont élevées à 1,2 milliard d'euros. En tout, DaimlerChrsyler aura perdu 3,5 milliards d'euros à cause de Smart. Handicapé par ces lourdes pertes, DaimlerChrysler a mandaté la banque d'affaires américaine Goldman Sachs pour étudier les éventuels candidats au rachat de Smart (voir ci-contre).

Hier, Ford avait déjà aussi annoncé un lourd plan de restructuration visant la suppression de 25.000 à 30.000 emplois en Amérique du Nord (voir ci-contre). Les difficultés dans cette région avaient également contraint General Motors à lancer un vaste programme de suppressions de 30.000 emplois (voir ci-contre).

Après l'annonce de ces suppressions de postes, le titre DaimlerChrysler s'est envolé de 3,80% à 44,28 euros à la clôture de la Bourse de Francfort

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:30:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
C'est un peu la mode dans tous les groupes automobile mais le mot d'ordre du groupe est de réduire les coûts.

La sortie du nombre de modèle sera peut-être plus rationalisée (pas de classe R ou B qui n'ont qu'un faible succès en europe).
Message édité par sup46ut le 25/01/2006 à 14:36:32
Publicité

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:33:53  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le groupe se porte mieux que l'année précédente, c'est certainement pourquoi il a été décidé de réduire les effectifs...


"Chrysler et Mercedes tirent les ventes 2005 de DaimlerChrysler


DaimlerChrysler annonce une hausse de 3,8% de ses ventes de voitures dans le monde à un peu plus de quatre millions d'unités en 2005 grâce aux performances de sa branche américaine Chrysler et des ventes record de sa division phare Mercedes Car Group.

DETROIT (Reuters) - DaimlerChrysler annonce une hausse de 3,8% de ses ventes de voitures dans le monde à un peu plus de quatre millions d'unités en 2005 grâce aux performances de sa branche américaine Chrysler et des ventes record de sa division phare Mercedes Car Group.

C'est la première fois que le groupe germano-américain vend plus de quatre millions de voitures en une année.

Les ventes mondiales de Chrysler Group ont également surperformé le marché américain avec une hausse de 4,7% à 2,8 millions d'unités, grâce à des modèles comme la Chrysler 300.

Mercedes, division de voitures du cinquième constructeur automobile mondial, a vu ses ventes augmenter de 1,7% à 1,22 million d'unités.

Le marché automobile mondial devrait rester globalement stable en 2006, a déclaré dimanche le président du directoire du groupe Dieter Zetsche au cours d'une interview accordée à Reuters Television à l'occasion du salon automobile de Detroit.

"Dans l'ensemble, nous prévoyons plus ou moins le volume de 2005, visiblement une poursuite de la croissance sur les marchés en développement et une situation de stagnation des volumes sur les marchés des Etats-Unis, de l'Europe et du Japon", a-t-il expliqué.

Il a cité la Chine et l'Inde comme des marchés en développement à forte croissance.

Zetsche a également précisé que DaimlerChrysler, cinquième constructeur automobile mondial, n'avait pas pour l'instant l'intention de supprimer d'autres emplois en plus des 8.500 postes devant être éliminés chez Mercedes-Benz en Allemagne. Mais il a ajouté que les gains de productivité décideraient à terme des niveaux d'effectifs.

"Nous verrons sur le long terme. Notre objectif n'est pas de réduire les effectifs, c'est clair. Notre objectif est d'améliorer notre productivité et de nous rapprocher de la norme en la matière. Le rapport entre volume de ventes et productivité définira à terme l'évolution de nos effectifs", a-t-il ajouté.

Une source proche du dossier a déclaré à Reuters en décembre que quelque 8.000 emplois supplémentaires seraient supprimés chez Mercedes et au sein du pôle de véhicules commerciaux du groupe en Allemagne d'ici la fin 2008.

CHRYSLER EN MARCHE

Chrysler Group a réussi à réaliser une hausse de près de 5% de ses ventes l'année dernière dans un marché américain hyper compétitif où General Motors et Ford Motor ont abandonné des parts de marché à la concurrence étrangère.

Les ventes internationales de la division Chrysler ont progressé de 9% à plus de 180.000 unités, faisant de 2005 sa meilleure année depuis 2001.

"Les produits vendus sous les marques Chrysler, Jeep et Dodge ont engrangé de solides hausses de leurs ventes en 2005 et des produits dans des segments clés comme les camionnettes, les tous terrains et les camions ont enregistré de fortes hausses", fait valoir le groupe dans un communiqué.

Le record de 116.000 unités vendues en décembre a aidé la marque de luxe Mercedes-Benz à afficher une hausse de 1,6% de ses ventes à 1,08 million d'unités. Mais elle est encore surpassée par BMW, numéro un mondial des voitures de luxe.

Le nouveau tout terrain Classe-M, la Classe-S et les voitures de sport Classe-R et Classe-B, plus le lancement des nouveaux moteurs V6 et V8 préparent la croissance future des ventes, précise-t-il.

Les ventes de la mini-voiture Smart, déficitaire, ont augmenté de 2,4% à 143.000 unités, leur septième année consécutive de progression.

"En conséquence, Smart a atteint son objectif de chiffre d'affaires pour 2005 et la mise en oeuvre de son nouveau modèle d'entreprise est sur les rails", a précisé le groupe qui a augmenté d'un cinquième le nombre de distributeurs de la Smart en Europe.

Zetsche a également dit à Reuters que DaimlerChrysler lancerait "probablement" une version à deux sièges de la Smart sur le marché américain, mais qu'une décision définitive n'avait pas encore été prise.

Les ventes des limousines grand luxe Maybach sont revenues à "plus de 300 unités" en 2005 contre 500 en 2004."

Invité
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:36:37  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ben Zetsche finit le travail de la fusion qui aurait du être fait plus tôt : un constructeur qui se contente d'additionner ses unités sans essayer de voir comment centraliser a R&D etc., ça ne sert à rien.
J'espère qu'ils ne se montreront pas trop pingres avec les employés qui accepteront de partir (les 8500 postes déjà annoncés pour être supprimés chez Mercedes ont eu droit à de belles offres...).


Publicité

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:36:55  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le groupe chercherais à céder sa filiale Smart même si un démenti a été publié:

"Smart assure ne pas être à vendre

FRANCFORT (Reuters) - Smart, la filiale déficitaire de petites voitures de DaimlerChrysler, réaffirme ne pas être à vendre et assure que le rôle de la banque d'affaires Goldman Sachs se limite en ce qui le concerne à celui de "tampon" destiné à filtrer les offres potentielles.

"Nous sommes approchés tous les jours par toutes sortes d'entreprises, de consortiums et de personnes. C'est tout à fait normal quand une marque est sur le devant de la scène, comme l'est Smart", a déclaré Heinz Gottwick, porte-parole de Smart.

"Nous avons mandaté Goldman Sachs pour un rôle d'analyse afin de disposer d'une sorte de zone tampon entre les approches et la société. Rien n'a changé", a-t-il ajouté.

"Une vente de Smart n'est pas à l'ordre du jour pour DaimlerChrysler", a-t-il souligné avant d'ajouter que la multiplication des rumeurs évoquant d'éventuels acquéreurs perturbaient le personnel de Smart, qui fait de son mieux pour ramener les comptes à l'équilibre en 2007.

Smart n'a pas dégagé le moindre bénéfice depuis son lancement en octobre 1998, malgré la baisse de ses effectifs et de ses coûts et la réduction de sa gamme.

La marque a vendu 143.000 véhicules en 2005, soit 2,4% de plus qu'en 2004.

Plusieurs articles de presse ont récemment présenté comme des acquéreurs possibles le groupe italien Immsi, propriétaire du constructeurs de scooters Piaggio, ainsi que l'indien Tata et le japonais Suzuki Motor."

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:42:39  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

bartroc a écrit a écrit :


Ben Zetsche finit le travail de la fusion qui aurait du être fait plus tôt : un constructeur qui se contente d'additionner ses unités sans essayer de voir comment centraliser a R&D etc., ça ne sert à rien.
J'espère qu'ils ne se montreront pas trop pingres avec les employés qui accepteront de partir (les 8500 postes déjà annoncés pour être supprimés chez Mercedes ont eu droit à de belles offres...).





950 millions d'euros pour les 8500 postes. 5 000 ont déjà accepté un départ volontaire.

Il n'y aura aucun licenciement d'ici 2012. La réduction des effectifs se fera donc par des primes au départ volontaire.

Pour le groupe, le coût serait de 2 milliards apparemment parce que composé de cols blancs en majorité.

Ce qui est un peu curieux c'est que ce levier de décision était déjà disponible lorsque Schrempp était encore à la tête du groupe. Ce dernier aurait pu sauver son poste s'il avait décidé de l'actionner.

Le plan social était certainement déjà prêt à être annoncé.

Message édité par sup46ut le 25/01/2006 à 14:46:36
Invité
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:50:11  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité

Super-pingouin a écrit a écrit :


950 millions d'euros pour les 8500 postes. 5 000 ont déjà accepté un départ volontaire.

Il n'y aura aucun licenciement d'ici 2012. La réduction des effectifs se fera donc par des primes au départ volontaire.

Pour le groupe, le coût serait de 2 milliards apparemment parce que composé de cols blancs en majorité.

Ce qui est un peu curieux c'est que ce levier de décision était déjà disponible lorsque Schrempp était encore à la tête du groupe. Ce dernier aurait pu sauver son poste s'il avait décidé de l'actionner.

Le plan social était certainement déjà prêt à être annoncé.





Schrempp aurait pu mais ne voulait pas : il s'intéressait plus à lui qu'à DaimlerChrysler semble-t-il, et comme faire ce genre de choses revient à perdre l'appui des syndicats grâce auxquels il conservait son poste au Comité de Direction dont bien du monde voulait le voir partir, il se gardait bien de toucher à ça. Zetsche a une position mieux établie et peut se permettre d'aller taquiner les syndicats.

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 25/01/2006 à 14:55:47  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Sa position forte est aussi justifiée par sa contribution importante au redressement de Chrysler.

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 01/02/2006 à 19:42:39  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonne nouvelle :cool:
Fin Janvier 2006, sur 1 an, les ventes du groupe ont progressé de 10,4%. source la Tribune 01/02/06.

Invité
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 27/07/2006 à 17:46:10  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Des résultats en progression pour Mercedes mais des ventes moins reluisantes pour Chrysler. :bah:

C'est d'ailleur pourquoi Dieter est le personnage principal de la nouvelle campagne de publicité aux Etats Unis. Il bénéficierait d'une bonne aura apparemment. :voyons:

"Le constructeur automobile DaimlerChrysler vient d'annoncer des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre 2006 avec un bénéfice d'exploitation en hausse de 11% et le doublement de son bénéfice net grâce au redressement de Mercedes.


La restructuration de Mercedes commence à payer. DaimlerChrysler, cinquième constructeur mondial, a vu son bénéfice du deuxième trimestre plus que doubler sur un an. Le groupe a en effet dégagé un bénéfice de 1,8 milliard d'euros contre 737 millions d'euros un an plus tôt. Un résultat largement au-dessus des attentes du marché qui tablait sur 844,8 millions d'euros. Le bénéfice d'exploitation a quant à lui progressé de 11% à 1,857 milliard d'euros contre 0,7 milliard à la même période sur l'exercice 2005, soit un bénéfice par action de 1,77 euro. En revanche, le chiffre d'affaires est resté quasi inchangé à 38,6 milliards d'euros. Le résultat net a cependant été gonflé par un gain exceptionnel de près de 800 millions d'euros tiré de deux opérations sur le marché à terme pour se couvrir contre les variations de la valorisation de la participation de DaimlerChrysler dans le groupe aéronautique EADS.

La bonne nouvelle est que la restructuration de la division Mercedes porte enfin ses fruits. La filiale Mercedes Car Group, qui comprend les marques Mercedes, Smart et Maybach, a en effet réalisé au deuxième trimestre un résultat d'exploitation de 807 millions d'euros contre seulement 12 millions un an plus tôt. Un chiffre qui s'explique par les bonnes performances rencontrées par les deux nouveaux modèles de la marque haut de gamme : la nouvelle Mercedes class S et la M/R class. Le groupe a également déclaré que cette nette amélioration devrait se poursuivre lors des prochains trimestres.

La division des poids lourds confirme sa bonne santé avec une hausse de son bénéfice d'exploitation de 34% à 551 millions d'euros et un revenu qui progresse de 5% à 8,127 millions d'euros.

Seule ombre au tableau, la filiale Chrysler qui pâtit de la féroce concurrence sur les prix à laquelle se livrent actuellement les constructeurs sur le marché américain. Le bénéfice d'exploitation a dégringolé à 51 millions d'euros contre 544 millions en 2005. Le constructeur a par ailleurs prévenu que la filiale pourrait enregistrer des pertes allant jusqu'à 500 millions d'euros au troisième trimestre.

Malgré tout DaimlerChrysler a confirmé d'un bénéfice d'exploitation de plus de 6 milliards d'euros pour l'année 2006."

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Le desing selon General Motors 11
Informations sur la toxicite de l'essence 2
Picasso hdi le plus beau de tous 21
Ma Ford Fiesta Rouge 2006 40
L'Audi S6 cru 2007. 48