Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Fiscalité taxes CO 2 / Des infos sur ce qui se passe dans divers pays

 

Il y a 296 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Fiscalité taxes CO 2 / Des infos sur ce qui se passe dans divers pays

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 11/01/2013 à 20:24:00  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Quand l'Allemagne subventionne les achats de voitures

Le Point.fr - Publié le 10/01/2013 à 07:45 - Modifié le 10/01/2013 à 17:51

Le marché automobile allemand est resté à flot l'an dernier, alors que ceux des autres pays européens prenaient l'eau. Grâce à une petite astuce fiscale...
jpg-101567​6-jpeg_889​662
Aidées par le fisc allemand, les voitures de fonction achetées par les entreprises fournissent un soutien précieux aux constructeurs locaux. © Audi

Alors que les marchés automobiles des différents pays d'Europecontinentale ont tous dévissé l'an dernier, le marché allemand n'a enregistré qu'un très léger repli de 3 % (lire notre article). Preuve de la flamboyance persistante de l'économie allemande ?

La réponse est beaucoup plus pragmatique. L'État allemand subventionne ni plus ni moins les achats de véhicules, de façon aussi discrète qu'efficace. Voici comment : les entreprises allemandes - surtout les grandes - achètent des voitures pour leurs salariés sous forme d'avantage en nature. Non seulement elles ne paient pas de taxes pour cela, contrairement à la plupart des autres pays, mais elles ne paient pas non plus de charges sociales sur cette partie du salaire. Le salarié non plus.

En revanche, ce dernier va être fiscalement redevable d'une taxe, qui s'ajoute à la tranche la plus haute de sa masse imposable et qui est calculée à partir de 1 % mensuel du prix catalogue de la voiture.

Prenons un exemple : un cadre allemand atteignant la tranche maximale d'imposition (45 % outre-Rhin) fait acheter une Audi A6 diesel de 245 ch, affichée à 56 650 €, par son entreprise.

Il devra acquitter pour cela une taxe mensuelle de 566,50 € (un centième du prix) x 0,45, soit : 254,92 €.

Comme le souligne le magazine Automotive News Europe (ANE), c'est 465 € de moins que le prix d'un leasing tel qu'Audi le propose sur son site web.

En outre, notre salarié pourra éventuellement déduire des frais professionnels, comme celui de se rendre à son bureau.

Il sait également que son entreprise a acquis la voiture de ses rêves à des conditions beaucoup plus avantageuses qu'il ne l'aurait, lui, obtenue par le simple effet de volume (ce qui réduit d'autant l'impact de l'avantage en nature par rapport à son salaire). Le numéro un dans ce domaine est la Deutsche Telekom qui détient un parc de quelque 38 000 voitures, dans lesquelles, pour la plupart, roulent ses salariés.


mercedes-s​-600

Clairement, ce système a amorti la crise dans le secteur automobile.

Alors que les achats de particuliers ont stagné en 2012 outre-Rhin, les achats "corporate" (via l'entreprise) ont atteint 32 % du total, contre 27 % en 2010, selon le KBA (Kraftfahrt-Bundesamt), l'organisme fédéral chargé de ce secteur.

C'est encore plus vrai pour les marques premium : la part des achats corporate atteint 86 % !

Et il n'y a pas que les berlines statutaires : 71 % des Porsche vendues l'an dernier en Allemagne l'ont été par ce canal. C'est ce qui explique pourquoi les marques premium s'en tirent mieux que les marques généralistes nationales, Opel ou Ford. Volkswagen est un peu à part dans la mesure où le groupe compte des marques haut de gamme et parce que, en plus, tout le monde sait qu'une Golf est la cousine... germaine de l'Audi A3.

Précisons toutefois qu'une taxe annuelle est exigible pour chaque véhicule immatriculé en Allemagne basée d'une part, sur la cylindrée - 2 euros par tranche de 100 cm3 pour les moteurs essence et 9,5 euros (pas moins !) par tranche de 100 cm3 pour les diesels - et calculée, d'autre part, sur les émissions de CO2 de façon linéaire et non proportionnelle comme en France : 2 euros par gramme au-delà de 110 g (95 g en 2014).

À titre de comparaison, en France, les entreprises qui offrent une voiture à leurs salariés doivent s'acquitter d'une taxe proportionnelle aux émissions de CO2 (TVS : lire notre article) : de 2 € le gramme (jusqu'à 100 g de CO2 par kilomètre), à 27 €/g pour les voitures émettant plus de 250 grammes avec un effet de seuil au-delà de 140 g (doublement du prix du gramme de 5,5 € à 11,5 €).

Très dissuasif pour le haut de gamme, surtout au-delà de 140 g alors qu'en Allemagne, il n'y a pas d'effet de seuil.

Tout ça n'est pas grave, puisqu'il est très heureux, le cadre français, d'emmener sa petite famille dans son superbe Renault Scenic 1.5 dCi ou son flamboyant Picasso HDI 110 !
Message édité par geg70jj le 11/01/2013 à 20:25:17
Sujets relatif
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 11/01/2013 à 20:52:23  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Message édité par geg70jj le 11/01/2013 à 20:56:07
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 26/01/2013 à 11:51:38  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
ESPAGNE

http://www.europapress.es/moto [...] 01025.html

Traduction google :



ANFAC DONNÉES AP ANNONCÉ PAR LE GOUVERNEMENT

Pive Le nouveau plan aura un impact sur l'économie de plus de 2.000 millions d'euros !


AnANFAC

fotonotici​a_20130125​201025_500
Photo: OPEL ESPAGNE
MADRID, 25 jan (AFP) -
La nouvelle aide plan d'achat de voiture Pive aura un impact sur l'économie espagnole de plus de 2.000 millions d'euros, selon les estimations préliminaires de l'Association espagnole des fabricants de voitures et de camions (ANFAC) que l'Europe a eu accès Appuyez sur.
Ces 2.000 millions d'euros en plus des 930 millions de dollars en fabricants de l'employeur a estimé l'impact économique de premier plan Pive, à compter du 1 Octobre, 2012 jusqu'à Janvier 10, lorsque les fonds s'épuisaient.
Le Premier ministre, Mariano Rajoy , a annoncé vendredi à la prise de Santiago du Chili à prolonger le Plan Pive et mettre en œuvre le programme incitatif autre pour les véhicules utilitaires jusqu'à 3,5 tonnes.
Le plan initial Pive, qui a reçu 75 millions d'euros du budget, a généré des recettes fiscales de 296 millions d'euros, alors qu'il a contribué à maintenir ou créer 4.500 emplois et contenir l'IPC de 0,15 point.
Quant à l'activité de l'industrie espagnole, grâce à la première production Pive a augmenté de 26.000 unités automobiles, dont environ 6.000 ont été attribués à la demande intérieure.
En termes d'impact environnemental, la mise au rebut de 75.000 voitures de plus de 17 ans et remplacement de la moitié des véhicules neufs a diminué de 45% la consommation de carburant, avec des économies estimées à 60 millions d'euros et a permis de réduire 52% des émissions de CO2.
Les autres secteurs qui bénéficient du programme, selon ANFAC , sont recyclés financière ou de la marque, ils ont assumé le rôle des banques et atteindre une part de 61%, le double de celui de 2007, avec 85% des demandes de prêt transmis en retard et beaucoup plus faible que l'ensemble du secteur financier

Publicité

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 19/03/2013 à 18:59:46  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

FRANCE / Carte grise

Les tarifs pour 2013





Soumis à délibération par le conseil régional tous les ans, le montant de la taxe régionale pour obtenir son certificat d’immatriculation vient d’être fixé. De 40 € en moyenne en 2013, il cache de fortes disparités d’une région à l’autre.






tarifs-car​te-grise

La délivrance du certificat d’immatriculation, anciennement appelé carte grise, est soumise au paiement d’une taxe dite taxe régionale, sauf cas d’exonération.
Le montant total est inscrit dans la rubrique Y.6 du certificat d’immatriculation. Le taux unitaire par cheval fiscal (ou CV ou cheval vapeur) est déterminé, chaque année, par délibération du conseil régional. Il convient de se renseigner auprès de la préfecture pour connaître son montant ou dans le tableau ci-dessous. Pour les véhicules de plus de 10 ans, le montant de la taxe est divisé par deux.
En 2013, le tarif moyen en France est de 40 €, mais l'écart est important entre la Corse avec un cheval fiscal à 27 € depuis 2008 et la région Paca (Provence-Alpes-Côte-d'Azur) qui culmine à 51,20 €. À l'échelle nationale, la carte grise a augmenté de plus de 51 % sur les 10 dernières années.
Cinq régions ont augmenté le montant de la taxe régionale en 2013 : Centre, Lorraine, Pays-de-Loire, Picardie et Poitou-Charentes.
RégionMontant de la taxe régionale
(en €)
Exonération pour véhicules propres
Alsace36,5050 %
Aquitaine36100 %
Auvergne40100 %
Basse-Normandie35100 %
Bourgogne46100 %
Bretagne4650 %
Centre41,82 (+ 0,82 €)100 %
Champagne-Ardenne35100 %
Corse27100 %
Franche-Comté36100 %
Haute-Normandie3550 %
Île-de-France46,15100 %
Languedoc-Roussillon440 %
Limousin40100 %
Lorraine43 (+ 1 €)50 %
Midi-Pyrénées34100 %
Nord-Pas-de-Calais45100 %
Pays-de-Loire43 (+ 4 €)100 %
Picardie33 (+ 2 €)50 %
Poitou-Charentes41,80 (+ 10 €)50 %
Provence-Alpes-Côte-d’Azur51,200 %
Rhône-Alpes4350 %
Guadeloupe410 %
Guyane42,500 %
La Réunion390 %
Martinique300 %
Mayotte0 %



Yves Martin
Message édité par geg70jj le 19/03/2013 à 19:00:10
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 27/03/2013 à 18:57:30  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 


27/03/2013 | Mise à jour : 10:15 via journal de l'info /

La Russie va fortement surtaxer les voitures de luxe



Le gouvernement russe a décidé de doubler les taxes payées par les propriétaires de voitures vendues plus de 125.000 euros, voire les tripler pour les véhicules les plus coûteux, selon le projet de loi consulté mercredi par l'AFP.
La mise en place de cette surtaxe, exigée en décembre par le président Vladimir Poutine, a fait l'objet de tergiversations au sein du gouvernement, qui craint de freiner un marché très juteux et en forte croissance.
Le texte, qui doit être adopté en conseil des ministres puis soumis au Parlement, prévoit de doubler la taxe actuellement appliquée aux détenteurs d'automobiles de moins de cinq ans coûtant entre 5 et 10 millions de roubles (entre 125.000 et 250.000 euros).
La taxe sera même triplée pour les véhicules de moins de dix ans coûtant entre 10 et 15 millions de roubles (250.000 et 375.000 euros) et ceux de moins de 20 ans coûtant plus de 15 millions de roubles.
Le coût de chaque modèle sera établi par le ministère de l'Industrie et du Commerce sur la base de statistiques compilées sur les ventes et les importations.
La taxe annuelle sur la détention d'automobiles est actuellement calculée en fonction de la puissance du moteur et dépend du lieu de résidence.
Le quotidien Vedomosti a calculé que le projet du gouvernement va faire passer la taxe annuelle, à Moscou, à 163.000 roubles (plus de 4.100 euros) pour une BMW 760i ou à 281.000 roubles (plus de 7.000 euros) pour une Bentley Continental GT Speed.
Lors de son discours à la nation du 12 décembre, Vladimir Poutine a demandé à son gouvernement de mettre en place d'ici à la mi-2013 un impôt sur les biens de luxe, "y compris sur l'immobilier de luxe et, aussi difficile que cela puisse l'être, sur les voitures".
Mais selon la presse russe, le gouvernement a peiné à mettre sur pied cet impôt, hésitant sur la forme à adopter: taxe unique au moment de l'achat ou de l'importation, ou augmentation de l'impôt actuel.
Le marché des voitures haut de gamme est dominé en Russie par BMW, Mercedes Benz et Audi, qui ont écoulé en 2012 plus de 108.000 véhicules dans le pays (+35% par rapport à 2011).
BAYERISCHE MOTOREN WERKE AG
DAIMLER
© 2013 AFP
Message édité par geg70jj le 27/03/2013 à 18:57:57
Publicité

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 03/04/2013 à 14:46:07  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
FRANCE , TAXE CARBONE déguisée en gestation [smileyper​so on va encore se faire enfiler une TAXE et donc une baisse de notre pouvoir d'achat au nom du "verdisme a la mode parisienne " , "plus question de santé" , les mensonges assénés , les 42000 sois disant morts sont maintenant devenus un impératif "environnementale " , un petit coup de ripolinage vert pour mieux nous "enfiler" une ponction supplémentaire [smileyper​so MAIS pas avant 2014 selon le gouvernement [smileyper​so

Pierre Moscovici a, quant à lui, été plus catégorique. "Il n'y aucune forme d'augmentation de la fiscalité du diesel qui soit prévue", a dit le ministre de l'Economie au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro. Rien ne sera décidé avant l'examen de la loi de finances pour 2014 à l'automne, et il n'est "pas question d'un alignement de toute façon", a-t-il ajouté.
Et puis comme la majorité des français est contre et qu'en 2014 , il y a des élections [smileyper​soRDV peut être en 2015
http://auto.rtl.fr/article/die​sel-les-francais-opposes-a-une​-hausse-des-taxes-7759558122


M. De Perthuis estime qu’il est possible de« verdir » la fiscalité tout en préservant l’emploi !

Publié le 3/04/2013 via CCFA

Il est possible de « verdir » la fiscalité, en taxant davantage les impacts sur l’environnement, tout en préservant l’emploi, a déclaré le 2 avril l’économiste Christian de Perthuis, président du comité pour la fiscalité écologique, qui doit se pencher prochainement sur le dossier du gazole. « Si on fait les bonnes redistributions [de la charge fiscale], je ne vois pas pourquoi on va nécessairement pénaliser l’emploi », a-t-il estimé.
En faisant porter davantage la fiscalité sur les activités néfastes à l’environnement et moins sur la production, « on fait des transferts, il faut que les acteurs soient capables de répondre aux incitations en modifiant dans le temps leur comportement, c’est la clé », a assuré l’économiste.
Rendu public mardi, le projet d’avis sur le diesel, qui sera discuté le 18 avril, estime que « la réduction progressive de l’écart de taxation entre le gazole et l’essence est justifiée sous l’angle environnemental ».
Le texte rappelle que l’écart de taxation en faveur du gazole est « plus important en France » (17 centimes) que dans la moyenne des Etats membres de l’Union européenne des 27 (12 centimes). Dans ce projet d’avis, le comité « demande » aussi aux services de l’Etat « une évaluation complète des impacts d’un tel réalignement fiscal sur les ménages et les entreprises les plus touchés, afin d’identifier les mesures d’accompagnement à mettre en place ».
Une augmentation de la fiscalité sur le gazole « affecterait la compétitivité des entreprises » et « déstabiliserait la filière automobile dans son ensemble », avait expliqué fin février Patrick Blain, président du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles), rappelle l’AFP (2/4/13).
Outre le gazole, le comité pour la fiscalité écologique examinera par ailleurs le 18 avril un projet d’avis sur la possibilité de taxer les fluides frigorigènes de type HFC utilisés dans les commerces ou la climatisation automobile.
En termes d’émission par habitant, la France est l’un des pays les moins bien placés en Europe pour le gaz HFC, qui contribue au réchauffement de la planète.
Message édité par geg70jj le 03/04/2013 à 18:32:09
classé X
Profil : Pilote d'essai
  1. config
warlord66
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 03/04/2013 à 21:23:47  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
coïncidences tout ça tu as mauvais esprit ils font ça pour notre bien  :d

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 05/04/2013 à 13:54:44  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité

Taxe carbone: quelles conséquences pour l'industrie?

La mise en place d’une taxe sur le CO2, souhaitée par le gouvernement, permettrait de remplir un double objectif économique et écologique.

Mais l’institut d’études économiques Coe-Rexecode met en garde contre les conséquences sur l’industrie.


avatar_45x​45
A.D. avec AFP
Le 05/04/2013 à 11:10
Mis à jour le 05/04/2013 à 11:11


L'instaura​tion

Réduire les émissions de CO2 tout en finançant le crédit d'impôt pour la compétitivité et l’emploi (Cice) :


voilà à quoi devrait servir la "fiscalité écologique", actuellement étudiée par le gouvernement. A la clé, trois milliards d’euros de recettes pour l’Etat, d’ici 2016.
Dans une étude publiée ce vendredi 5 avril, le centre d’observation économique Coe-Rexecode prévient qu’une future taxe "mal calibrée" risquerait d’"accélérer la désindustrialisation".
Pour l’institut, les secteurs déjà soumis au règlement européen sur les droits à polluer, comme l'aéronautique, devraient être exemptés d’une taxe française sur le CO2, afin d’éviter "un double prélèvement".

Eviter le double prélèvement

Il convient également de tenir compte de l’impact d’une telle taxe sur la croissance.
Et pour cela, le think-tank a étudié trois scénarios possibles: taxer à 7euros, 20 euros ou 32 euros la tonne de CO2.
Dans le cas d’une taxe à sept euros, la mesure rapporterait 1,8 milliard à l’Etat et ferait baisser les émissions de CO2 de 0,6% par an.

La croissance diminuerait, elle, de 0,03 point.
Si la taxe était fixée à vingt euros, l’Etat engrangerait 5,1 milliards, et les émissions diminueraient de 1,1%.

Mais la croissance perdrait 0,08 point.
Enfin, avec une taxe à 32 euros, les recettes seraient de plus de 8 milliards d’euros et les émissions réduites de 1,6%.

Le PIB français chuterait en revanche de 0,12 point.
Le Comité sur la fiscalité écologique, mis en place par le gouvernement, a évoqué cette semaine l’intérêt d’une "
assiette carbone dans la fiscalité française".
Il a aussi avancé d’autres pistes comme la taxation du diesel.

En 2009, le Conseil Constitutionnel avait retoqué le projet de"taxe carbone", jugée trop inégalitaire.
Message édité par geg70jj le 05/04/2013 à 13:57:12
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 12/04/2013 à 16:06:45  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
PSEUDO retour de la TAXE CARBONE  
Déjà en 2009, le Conseil Constitutionnel avait retoqué le projet de"taxe carbone", jugée trop inégalitaire.


 
2013 , on remet ça ......




Le bonus-malus sur l’énergie anticonstitutionnel
Dans une décision rendue publique jeudi 11 avril, le conseil constitutionnel a censuré l’instauration du bonus/malus sur la facture d’énergie pour atteinte au « principe d’égalité devant les charges publiques ».



le-bonus-m​alus-energ​ie-adopte-​par-le-par​lement_art​icle_popin​5349007045​619859369



Il ne manquait plus que cela. Après une véritable guérilla au parlement menée à la fois par l’opposition de droite et le Front de gauche, le texte visant à préparer « la transition vers un système énergétique sobre », et qualifié souvent « d’usine à gaz » a finalement été censuré jeudi 11 avril par le Conseil Constitutionnel.
Saisi par les parlementaires UMP, le Conseil Constitutionnel a considéré que l’instauration d’un bonus/malus censé encourager les consommations énergétiques sobres et à surtaxer les « gaspillages » contrevenait au principe d’égalité devant les charges publiques. Et ceci pour deux raisons.

UN PÉRIMÈTRE TROP RESTRICTIF




D’abord parce que le nouveau dispositif ne devait s’appliquer qu’aux consommations énergétiques de réseau (gaz, électricité, chaleur) des particuliers.
Le conseil a donc condamné l’exclusion des consommations professionnelles, cette exclusion étant « sans rapport avec l’objectif de maîtrise des coûts de production et de distribution de ces énergies ».
Une exclusion qui se justifie d’autant moins, selon le Conseil, que la loi ne prévoit aucun dispositif pour inciter les professionnels à réduire leurs consommations énergétiques.

LES IMMEUBLES COLLECTIFS VISÉS




Par ailleurs, le bonus/malus devait s’appliquer aussi aux particuliers vivant dans des immeubles collectifs équipés d’un système de chauffage central impossible à régler de manière individuelle. Une contrainte jugée par le Conseil Constitutionnel en contradiction « avec l’objectif de responsabiliser chaque consommateur domestique au regard de sa consommation d’énergie de réseau ».

LES AMENDEMENTS SUR LES ÉOLIENNES PASSENT LA RAMPE




Les autres griefs avancés par les parlementaires UMP – et notamment l’exclusion du dispositif d’énergies comme le fioul, le charbon ou le bois – n’ont pas été retenus.
De même, le conseil constitutionnel a considéré que les amendements ajoutés au cours de la discussion parlementaire et visant à faciliter l’implantation d’éoliennes étaient bien en lien « avec le texte initial » et que ces articles étaient par ailleurs conformes à la charte de l’environnement.

DELPHINE BATHO PROMET UN NOUVEAU TEXTE




Interrogée jeudi 11 avril par l’AFP, la ministre de l’écologie Delphine Batho a assuré ne pas renoncer à la tarification progressive de l’énergie.
Elle a promis « une solution nouvelle et juridiquement solide » qui sera incluse dans le projet de loi de programmation sur la transition énergétique, qui devrait être présenté à l’automne. « Le Conseil constitutionnel n’a pas censuré le bonus-malus dans son principe mais dans son périmètre d’application », a-t-elle ajouté.
Message édité par geg70jj le 12/04/2013 à 16:14:11
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 13/04/2013 à 12:05:05  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Faut-il taxer la climatisation ?

OUI
34.9 %
NON
65.1 %

Publié le 12.04.2013, 23h20


2721087_co​mmercial-a​ir-conditi​oning_640x​280
Mis en place par la ministre de l'Ecologie, le comité pour la fiscalité verte examinera la semaine prochaine, après le diesel, la possibilité de taxer la climatisation.

Il s'agit en fait de mettre un frein au développement des fluides frigorigènes de type HFC (hydrofluorocarbures) utilisés pour rafraîchir les locaux des entreprises, des hypermarchés, mais également des voitures, ceux-ci ayant un impact négatif sur le réchauffement climatique.

La taxe qui pourrait être instaurée s'appliquerait soit aux appareils de climatisation, soit au HFC lui-même.

Ses partisans mettent en avant l'objectif de faire payer la pollution et d'inciter les industriels à trouver des solutions alternatives.

Ses opposants estiment quant à eux que ces gaz sont indispensables aux appareils réfrigérants et que leur remplacement serait extrêmement couteux, entrainant notamment un surcoût sur le prix des produits, notamment dans l'alimentaire.

Selon vous, faut-il taxer la climatisation ?

LeParisien.fr
Message édité par geg70jj le 13/04/2013 à 12:06:44
classé X
Profil : Pilote d'essai
  1. config
warlord66
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 13/04/2013 à 20:16:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
faudrait taxer la connerie comme ça chaque fois qu'un écolo ouvrirait la bouche il serait ruiné [smileyper​so

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 15/04/2013 à 19:02:44  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Le fisc anglais plombe la Renault Zoé, et l'Argus anglais aussi

11/04/2013 — Le problème de la batterie qui reste la propriété de Renault.

Renault-Zo​eLes services fiscaux sont toujours capables de surprendre, en voici une nouvelle preuve. Personne n'avait vu venir cela. Les services fiscaux anglais ont considéré que pour les entreprises qui mettraient une Renault Zoé à la disposition de leurs employés, la location de la batterie constituerait un avantage en nature sur lequel l'entreprise serait imposée à son prix réel au moment de l'achat.
C'est donc différent de la France, où aujourd'hui, une entreprise française qui met une Renault Zoé à la disposition d'un employé, doit seulement s'acquitter de cotisations URSSAF sur le montant du loyer de la batterie (parce que cela constitue un avantage en nature).

Les services fiscaux anglais ont refusé ce système, et ont établi qu'une voiture de société doit être imposée à sa valeur réelle au moment de l'achat, donc batterie incluse si l'auto est vendue sans.


Le prix d'une batterie de Zoé a été établi à 7392 £ en Angleterre, et le bonus n'est pas pris en compte.



L'entreprise anglaise qui achète une Renault Zoé sera donc imposée sur le prix de la voiture hors bonus, additionné du prix de la batterie.
Sale coup pour Renault qui avait masqué le prix réel de son auto en louant la batterie, et qui annonce ses tarifs bonus déduit. Le fisc anglais n'a pas adhéré au système.

Et ce n'est pas la seule mauvaise nouvelle pour la Zoé.



L'entreprise anglaise CAP est peu connue du grand public, mais c'est elle qui établit la côte des voitures du magazine Auto Trader. C'est donc un peu l'équivalent de l'Argus en France, et ses cotations font autorité de l'autre côté de la Manche. CAP vient d'annoncer qu'il se refusait à établir des côtes pour la Renault Zoé, au motif que la voiture est vendue incomplète, puisque la batterie reste propriété de Renault. Ce serait équivalent à tenter de valoriser une voiture essence sans son moteur, et ce n'est pas possible.

On peut alors s'interroger sur les chances de succès de la Zoé au Royaume-Uni, et surtout regretter que Renault ait tout misé sur la location de batteries.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : voiture-electrique Renault

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 15/04/2013 à 19:19:55  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
FRANCE
Par Armindo Dias, le 15/04/2013

LES INDEMNITÉS KILOMÉTRIQUES 2013



Le barème kilométrique servant de base aux remboursements des frais kilométriques pour les salariés qui déclarent leurs revenus aux frais réels a été publié au Journal officiel.


Les indemnités kilométriques sont comme prévues plafonnées et limitées à 7 CV.


art-16744-​detail
Les professionnels n'auront finalement pas eu de bonne surprise en ce qui concerne le barème kilométrique édition 2013. Ce dernier vient d'être publié au Journal officiel… et il institue comme prévu un plafonnement à 7 CV (il était jusqu'ici de 13 CV).
Autant dire, donc, que le remboursement des frais kilométriques sera tout sauf favorable aux salariés possesseurs de véhicules de plus de 7 CV : le mode de calcul sera identique qu'un véhicule affiche une puissance de 7 CV ou plus.
Pour ceux de moins de 7 CV ?
Il est identique à celui de 2012.
Aucun changement n'a par ailleurs été apporté au barème applicable au deux-roues de plus de 50 cm3.


Barème kilométrique pour les automobiles



Jusqu'à 5 000 km
De 5 001 à 20 000 km
Au-delà de 20 000 km
3 CV et moins

d x 0,405
(d x 0,242) + 818
d x 0,283
4 CV

d x 0,487
(d x 0,274) + 1 063
d x 0,327
5 CV

d x 0,536
(d x 0,3) + 1 180
d x 0,359
6 CV

d x 0,561
(d x 0,316) + 1 223
d x 0,377
7 CV et plus

d x 0,587
(d x 0,332) + 1 278
d x 0,396




Barème kilométrique pour les deux-roues (> 50 cm3)


Jusqu'à 3 000 km
De 3 001 à 6 000 km
Au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CV

d x 0,333
(d x 0,083) + 750
d x 0,208
3, 4 ou 5 CV

d x 0,395
(d x 0,069) + 978
d x 0,232
Plus de 5 CV

d x 0,511
(d x 0,067) + 1 332
d x 0,289




NB : d représente la distance parcourue.



Source : Journal officiel

Publicité

classé X
Profil : Pilote d'essai
  1. config
warlord66
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 15/04/2013 à 23:48:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
j'aime bien ta signature  :d
Message cité 2 fois
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 16/04/2013 à 13:54:38  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

warlord66 a écrit :

j'aime bien ta signature  :d
Afficher plus
Afficher moins



[smileyper​so Il faut rester vigilant et/ou au moins informé de ce qu'il trame derrière notre dos de CONtribuable  :d , il n'y aurais pas de hausse de la fiscalité /impôt en 2014 , voir 2015 qu'ils disent , mais [smileyper​so

http://www.lefigaro.fr/impots/​2013/04/15/05003-20130415ARTFI​G00648-menages-de-nouvelles-ta​xes-en-preparation.php


 Se faire enfiler bien sur blog+-vase​line+holla​nd-aise, mais en toute connaissance de cause et en sachant pourquoi et par qui [smileyper​so, il faut savoir pour réagir lors des élections , les prochaines sauf urgence en 2014 [smileyper​so[smileyper​so

http://www.atlantico.fr/pepite​s/prelevements-obligatoires-en​-hausse-environ-6-milliards-eu​ros-en-2014-697863.html

Message édité par geg70jj le 16/04/2013 à 19:31:47
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 25/04/2013 à 19:41:24  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
ESPAGNE ,

PIVE Plan 2 Programme d'encouragement véhicule éconergétique 2

Plus de fonds pour l'aide PIVE2 plan


par Enrique Garcia du 25 Avril, 2013



http://www.planpive.net/index.​html

plan-pive-​coches-201​2

Tel que publié par l'automobile Tribune, le PIVE2 Plan augmenter son budget d'un montant compris entre 2,6 et 2,8 millions.

Cet argent provient du reste qui n'a pas été utilisé dans le Plan PIVE1, de sorte que le gouvernement de l'Espagne ne sera pas injecter plus d'argent pas fourni pour l'instant.
Bien que connaît pas encore le montant exact qui sera ajouté à la PIVE2 Plan de budget initial , estimé à 150 millions d'euros, vous savez à coup sûr va ajouter un minimum de 2,45 millions d'euros et pourrait atteindre 2,8 millions.
Cela dépendra des créances impayées du premier plan et les annulations pour manque de documentation ou d'erreurs sans résoudre le même. mauvaise chose pour ceux qui ont acheté un véhicule dans la période entre les deux plans (PIVE1 et PIVE2) est qu'il bénéficiera de l'aide comme il a été confirmé qu'il y aura rétroactivement. Ce qui est encore peu clair est oui, une fois terminé tout le plan budgétaire actuel, l'Etat étendre dans le temps avec un autre budget.

Message édité par geg70jj le 25/04/2013 à 19:42:47
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 27/04/2013 à 12:45:46  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
 Et qui va payer in fine ? [smileyper​so  d'écologie basée que sur les taxes , impôts  


http://www.leparisien.fr/espac​e-premium/air-du-temps/ces-por​tiques-arrivent-sur-nos-routes​-27-04-2013-2762675.php

L’écotaxe poids lourds entrera en vigueur le 1er octobre


Publié le 26/04/2013

Le Parlement a définitivement adopté, le 25 avril, le projet de loi visant à mettre en place une écotaxe pour les poids lourds. La mesure, qui entrera en vigueur le 1er octobre, s’appliquera à tous les véhicules de transport de plus de 3,5 tonnes circulant sur le réseau national non payant, selon des barèmes kilométriques, à l’exception des véhicules de transport de lait.
Elle sera due par le client du transporteur, rappelle LE PARISIEN (26/4/13).
Message édité par geg70jj le 27/04/2013 à 15:37:52
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 04/05/2013 à 18:08:09  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Créé 04-05-2013 16:06


FRAUDE au CO 2


taxecarbon​eSIPA

La taxe carbone est une taxe environnementale sur les emissions de dioxyde de carbone. Elle a pour objectif de limiter le réchauffement climatique dont les emissions de gaz a effet de serre - et notamment le dioxyde de carbone - sont les principaux responsables. Photo : Zeppelin/SIPA

Un homme arrêté dans une vaste escroquerie à la taxe carbone

JUSTICE - Un suspect a été écroué la semaine dernière en région parisienne, dans une vaste affaire d'escroquerie à la taxe carbone. D'après les enquêteurs, il aurait participé au détournement de 231 millions d'euros.




Un homme soupçonné d'être impliqué dans une vaste escroquerie à la taxe carbone a été mis en examen la semaine dernière à Paris. Selon une source proche de l'enquête, il a été incarcéré dans une maison d'arrêt de la région parisienne pour "assurer sa sécurité".
L'individu d'une cinquantaine d'années est suspecté d'avoir participé au détournement de 231 millions d'euros, via des sociétés-écrans qui achetaient des quotas de CO2 hors taxe. Il a été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" et "blanchiment" par un juge d'instruction parisien.
Le suspect aurait empoché 400.000 euros
Une part de quotas de CO2 est allouée aux entreprises rejetant des gaz à effet de serre, gratuitement ou de manière payante lors de mises aux enchères par l'État.
Une bourse du carbone à l'échelle européenne permet par ailleurs aux entreprises d'acheter ou de vendre des "droits à polluer", selon qu'elles ont dépassé ou non le plafond d'émissions qui leur a été fixé.
Selon les premiers éléments de l'enquête, les quotas acquis par le suspect auraient été revendus en France à un prix incluant une TVA collectée et jamais reversée à l'Etat français. L'homme aurait empoché une commission de 400.000 euros et bénéficié d'un effacement de dette à hauteur d'un million d'euros.
"Victime de sa réputation"
Selon l'un de ses avocats interrogé par l'AFP, Me Sylvain Maier, l'homme "est victime de sa vantardise et de sa réputation.
On lui reproche un énorme détournement dont il n'est pas l'auteur". Le 14 septembre 2010, Samy Souied, un proche du suspect, présenté comme l'un des principaux instigateurs de cette escroquerie à la taxe carbone, avait été tué de plusieurs balles sur la voie publique à Paris.
Les pertes engendrées par les transactions frauduleuses sur les droits d'émissions de CO2 dans l'Union européenne, sont estimées entre 1,5 et 1,8 milliards d'euros pour le trésor public français, et 5 milliards pour l'Europe.
Message édité par geg70jj le 04/05/2013 à 18:09:25
classé X
Profil : Pilote d'essai
  1. config
warlord66
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 05/05/2013 à 02:29:26  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
ALLEZ ON VA PLEURER  :d

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 08/05/2013 à 20:05:58  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Les députés européens votent le bridage à 120 km/h des camionnettes dès 2014
24
Publié dans Economie / Politique > Politique
par Patrick Garcia Le 08 Mai 2013 à 14h55
S5-Les-dep​utes-europ​eens-voten​t-le-brida​ge-a-120-k​m-h-des-ca​mionnettes​-des-2014-​86587
C'est désormais acté, la préconisation d'une limitation électronique de la vitesse des utilitaires légers (- de 3,5t) à 120 km/h faite en 2010 est maintenant votée par les députés européens, elle entrera en vigueur l'an prochain.

L'objectif n'est pas tant la sécurité mais les rejets CO2.


Depuis plusieurs années, la Commission Européenne travaille sur un projet de réduction des émissions de CO2 des véhicules utilitaires et commerciaux légers.
L'heure du vote a sonné et l'ensemble du projet a été adopté avec 53 voix pour et 4 contre pour une abstention au Parlement européen. L'objectif de 147 gr CO2/km en 2020 est validé (contre 203 gr aujourd'hui), il est même accompagné d'une indication pour 2025 d'un taux de 105 à 120 gr.



« Je salue la confirmation par la commission parlementaire de l'objectif de 147 gr pour 2020, comme convenu il y a trois ans. Les appels pour un chiffre plus ambitieux doivent être ignorés.
Si nous changeons les objectifs trop souvent, les fabricants n'auront plus de certitude envers la loi » a déclaré M. Krahmer à l'issue du vote.

Le chiffre de 147 gr représente les émissions moyennes maximum autorisées pour les constructeurs enregistrés dans l'UE et produisant plus de 1 000 véhicules par an.
Ceci signifie que si les constructeurs veulent garder à leur catalogue des véhicules plus polluants, ils devront également proposer d'autres modèles aux rejets moins importants afin que la moyenne globale atteigne 147 gr.


Pour y parvenir, le système prévoit des bonifications pour les véhicules émettant moins de 50 gr de CO2 puisque ces derniers seront comptabilisés pour 3,5 véhicules en 2014, puis 1,3 entre 2018 et 2023.

Cependant, le nombre de véhicules pris en compte dans les bonifications ne pourra dépasser 1 % du total produit.


Par ailleurs, c'est dans l'air depuis déjà quelque temps, la commission a indiqué que les constructeurs ayant utilisé les failles du protocole de test de consommation en vigueur actuellement pour annoncer des valeurs totalement irréalistes, les députés réclament que la procédure de calcul soit désormais celle, plus réalistes, définie par l'ONU et baptisé WLDTP.


Enfin, la proposition de 2010 concernant le bridage obligatoire des véhicules à 120 km/h dès 2014 est votée par les députés contre l'avis de Holger Kramer à l'origine du projet de loi.
Ce texte doit désormais être voté par le Conseil de l'UE pour être définitivement adopté, ce qui pourrait se faire très rapidement.

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 09/05/2013 à 12:29:26  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Palmarès des voitures les moins polluantes : les diesels bien placées


G.Z | Publié le 27.04.2013, 11h55 | Mise à jour : 14h58



2763697_pa​norama-4-n​ew_640x280pet
L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) vient de publier la deuxième édition de son palmarès des voitures les moins polluantes. En 2012, les voitures neuves vendues en France émettaient en moyenne 124 g de CO2 par km, derrière celles des Pays-Bas, du Portugal et du Danemark.

« Le Danemark, qui était en queue de peloton il y a quelques années, a fait des progrès considérables car il a mis en place une politique dissuasive sur les gros véhicules et arrive dans le trio de tête  », explique Patrick Corroler, chef du département transports de l'Ademe.


Alors qu'en 2010, la France s'était hissée au 2ème rang du marché des voitures neuves les plus « propres » grâce au bonus-malus mais aussi à la prime à la casse, elle a perdu du terrain même si l'objectif européen qui fixe une moyenne maximum de 130 g de CO2/km pour les voitures neuves en 2015 est déjà atteint.

Ce résultat est obtenu grâce à la commercialisation des véhicules dont les émissions sont inférieures ou égales à 100 g.
Selon l'ADEME, elles sont passées de 5% en 2011 à 14% des véhicules vendus en 2012. « Cette importante progression s'explique par l'offre croissante de modèles performants appartenant à la classe A avec 74 modèles en 2012 contre 51 en 2011 », souligne l'Ademe.


En outre, 85% des véhicules vendus en France en 2012 sont à moins de 140 g/km. Plus de la moitié des véhicules Diesel et 40% des véhicules essence ont même une émission inférieure à 120g.

La Renault Clio diesel en tête !

Si l'on exclue les véhicules électriques qui ne rejettent pas de CO2 mais qui restent encore marginales sur le marché français, c'est la petite Toyota Yaris hybride (essence-électrique) qui s'offre le titre de la voiture la moins polluante avec 79 grammes de CO2 par kilomètres.

Malgré le débat sur le rejet des particules fines (NOX) des véhicules et au moment où la fiscalité du gazole fait polémique, il apparait, selon les critères de l'Ademe, que ce sont les véhicules diesel qui polluent le moins.
Ainsi, toutes énergies confondues c'est la Renault Clio diesel qui se place en tête du palmarès avec 83g de CO2 au km.
La Hyundai i2d (84 grammes) prend la deuxième place devant la Renault Twingo (85 grammes).
Si l'on se concentre uniquement sur les voitures essence, la Fiat 500 Twin Air pointe en tête avec 90 g de CO2/km, donc très loin derrière les voitures diesel...

Pour s'y retrouver l'Ademe propose un comparateur en ligne avec la quasi totalité des véhicules particuliers vendus en France: émission de CO2, consommations de carburant, affichage des émissions de polluants...
Un outil indipensable à utiliser au moment de l'achat.

Retrouvez la carte des émissions de C02 selon les pays en Europe:





LeParisien.fr
Message édité par geg70jj le 09/05/2013 à 12:31:30
classé X
Profil : Pilote d'essai
  1. config
warlord66
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 10/05/2013 à 08:02:03  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
comment c'est possible avec seulement 54 voix ? [smileyper​so

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 13/05/2013 à 12:39:40  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

CO2 : le cap des 400 ppm est atteint

13/05/2013 — L'urgence d'agir encore plus urgente.

CO2_400ppmLa station de Mauna Loa à Hawaï mesure la proportion de C02 dans l'air depuis 1958.


Son premier relevé indiquait une proportion de 318 parts par million (ppm). Ou 0,00318 %. Ce qui parait très peu, mais dans ce domaine, une faible proportion peut avoir de lourdes conséquences.


Surtout que l'élévation de la part du CO2 n'a elle rien de mineure. La station de Hawaï vient en effet de relever une proportion de 400 ppm. Soit quasiment une hausse d'un tiers, dans le temps de la vie d'un homme.


Alors que la planète est plutôt habitué aux changements lents, puisque la dernière fois que la proportion de CO2 a atteint les 400 ppm, l'homme n'existait pas.


C'était en effet il y a plus de 3 millions d'années. Ce que nous vivons, aucun autre homme ne l'a connu avant nous.


Et il n'y a aucun doute que ce changement brutal est le fruit de la combustion de milliards de tonnes de pétrole, de gaz naturel et de charbon ces deux cents dernières années.

Pour autant, ce taux élevé de CO2 n'aura aucune conséquence directe sur l'homme.


Mais par l'acidification des océans, et de multiples changements climatiques, ils ne seront pas nombreux ceux qui ne remarqueront pas ses effets.
Partout dans le monde, et en France pas moins qu'ailleurs.
La mer de glace de Chamonix en 2013 est très différente de celle des photos d'il y a 100 ans, et pour investir dans l'immobilier sur le long terme, on ne peut plus parier sur la Camargue.
Le niveau de la mer était beaucoup plus haut qu'aujourd'hui, la dernière fois que le taux de CO2 dans l'air était à ce niveau.
Mais plutôt que la description alarmiste de prévisions catastrophiques, écrivons qu'on ne sait où on va. Mieux vaut alors y aller doucement, et ralentir nos émissions.

Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 17/05/2013 à 14:07:30  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
EUROPE via site du CCFA

Tarification routière : bientôt un cadre pour les particuliers


Publié le 17/05/2013

Un paquet routier visant la tarification routière des véhicules privés en Europe devrait être présenté dans le courant du mois de juillet par le commissaire européen aux Transports Siim Kallas.
Il s’agirait d’une proposition législative définissant un cadre pour le recours aux péages ou aux vignettes par les Etats membres.
Les véhicules privés seraient concernés, notamment les voitures particulières et les utilitaires légers, la tarification des poids lourds étant déjà réglementée par la directive Eurovignette.

Il ne s’agit en aucun cas d’imposer aux 27 le recours généralisé à la tarification des infrastructures routières, mais plutôt de fournir une orientation aux Etats membres qui envisagent cette option afin d’y procéder de manière harmonisée en Europe, explique EUROPE (17/5/13).
Message édité par geg70jj le 17/05/2013 à 14:10:01
Profil : Pilote semi-pro
fab7777
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 19/05/2013 à 08:53:39  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il y a un truc qui me fait bien délirer c'est que pour la culture sous serre on enrichit l'air en CO2 à 1000 ppm pour que la photosynthèse soit optimale, et que sous 300 ppm on considère qu'il y a danger pour les plantes ... Bref dans l'air extérieur on est juste au dessus ... [smileyper​so
Message cité 2 fois
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 20/05/2013 à 19:04:28  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
ESPAGNE

Renault, Citroën et marques Peugeot favorisés par PIVE2 plan


par Enrique Garcia le 20 mai 2013 / traduit google / clic sur titre pour texte original
00ebaclio9​tce1

Aide plan en deux PIVE obtiennent sur ​​le marché espagnol et ne pas tomber nouvelle étape de rajeunir une grande partie de la flotte de vétéran.

Pour être admissible, il est seulement nécessaire de livrer une voiture d'occasion à partir de 10 ans au moins et acheter un nouveau avec Classe énergie A ou B.
Selon les données provisoires sur les ventes depuis qu'il a été mis en place ce second plan PIVE, Renault a été la signature atteint plus de clients, suivi par Citroën et Peugeot. Opel intéressant, le premier au premier plan, a chuté à la quatrième place.
Le premier signe que plus de clients premium subventionné PIVE Audi a été reçu, mais est loin d'être le premier (n ° 16).


MARQUES RANKING PLAN PIVE2 (cumulatif

  1. Renault 5147
  2. Citroën 5,075
  3. Peugeot 3968
  4. Opel 3,869
  5. 3779 SEAT
  6. VW 3592
  7. Ford 3465
  8. Toyota 2680
  9. Dacia 2410
  10. Nissan 2357
  11. Kia 1.813
  12. Hyundai 1603
  13. 1207 Chevrolet
  14. Fiat 1163
  15. Skoda 979
  16. Audi 909
  17. Mercedes 406
  18. Honda 388
  19. Suzuki 295
  20. Mazda 284
Les modèles qui ont eu la plus grande demande rendre le plan PIVE étaient la Citroën C3, Renault Clio, Peugeot 208, Opel Corsa et Seat Ibiza, ce qui est logique étant donné les bons prix.
La Dacia Sandero est également l'un des plus populaires, sans doute en raison de son faible coût.

Invité
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 21/05/2013 à 02:18:40  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

fab7777 a écrit :

Il y a un truc qui me fait bien délirer c'est que pour la culture sous serre on enrichit l'air en CO2 à 1000 ppm pour que la photosynthèse soit optimale, et que sous 300 ppm on considère qu'il y a danger pour les plantes ... Bref dans l'air extérieur on est juste au dessus ... [smileyper​so
Afficher plus
Afficher moins




Pour les serres, c'est une question de rendement et donc d'argent, tout simplement...

Danger pour les plantes sous 300ppm ? j'avais lu que la croissance cessait sous 150ppm, donc bien en dessous.

Message édité par eas47uc le 21/05/2013 à 02:26:52
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 21/05/2013 à 16:34:42  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
http://www.caradisiac.com/Poli​tique-la-federation-allemande-​de-l-automobile-s-inquiete-pou​r-son-haut-de-gamme-86826.htm

et ici :


21/05/2013 | Mise à jour : 13:39 via journal de l'auto

CO2: le lobby automobile allemand réclame le soutien de Merkel



Le président de la fédération allemande de l'automobile, la VDA, a écrit une lettre à la chancelière allemande pour lui demander de l'aide dans le débat européen sur la réduction des émissions de CO2, selon un article du quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) paru mardi.
Commençant sa phrase par "chère Angela", Matthias Wissmann, qui a travaillé avec Angela Merkel lorsque tous deux étaient ministres au sein du gouvernement du chancelier Helmut Kohl dans les années 1990, met en garde la chancelière.
"Nous ne pouvons pas laisser notre puissant et performant segment haut de gamme, qui représente presque 60% des emplois au sein des constructeurs automobiles en Allemagne, être littéralement détruit par des limitations arbitraires", déclare-t-il dans cette lettre consultée par le journal et datée du 8 mai.
Interrogée par l'AFP, une porte-parole de la VDA a refusé de confirmer l'existence de cette lettre.
Les propos de M. Wissmann font référence au projet européen visant à réduire les émissions moyennes des voitures neuves à 95 grammes de CO2 par kilomètre en 2020, contre 135,7 grammes en 2011.
Le projet, qui doit encore faire l'objet de discussions entres les ministres européens de l'Environnement et être examiné en séance plénière par le Parlement européen en juillet, prévoit également qu'à partir de 2025, les émissions de dioxyde carbone seront comprises entre 68 et 78 grammes.
Cela correspond à une consommation d'environ trois litres aux cent kilomètres, soit moitié moins que la consommation moyenne des voitures neuves actuellement commercialisées, indique le FAZ.
Les constructeurs allemands, parmi lesquels les fabricants haut de gamme Audi (groupe Volkswagen), Porsche, Daimler et BMW, sont particulièrement concernés dans la mesure où leur modèles sont en moyenne plus gros et plus puissants que ceux des constructeurs généralistes.
Dans le courrier évoqué par le journal, le président de la VDA s'oppose notamment à la limitation des émissions d'ici 2015 et prône un renforcement des "super crédits" qui permettent aux constructeurs de compenser les niveaux d'émissions élevés des véhicules à forte consommation par celles plus faibles des voitures hybrides ou électriques.
"La chancelière ne doit pas se laisser influencer par les lamentations des constructeurs automobiles allemands", a réagi mardi dans un communiqué Stefan Krug, porte-parole de Greenpeace Allemagne, qui affirme qu'"un objectif de CO2 pour 2025 est le meilleur moyen d'encourager les voitures économes en carburant et les voitures électriques".
VOLKSWAGEN
PORSCHE
DAIMLER
BAYERISCHE MOTOREN WERKE AG
esp/oaa/ide
Volkswagen
Porsche
Smart
Bmw
© 2013 AFP
Message édité par geg70jj le 22/05/2013 à 12:53:45
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 28/05/2013 à 12:23:49  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Rejets de C02 : BMW, Mercedes, Audi, gros tricheurs ?

http://www.latribune.fr/entrep​rises-finance/industrie/automo​bile/20130528trib000766857/rej​ets-de-c02-bmw-mercedes-audi-g​ros-tricheurs-.html

getCrop
AUDI RS 7 Sportback Copyright Palexpo

Alain-Gabriel Verdevoye | 28/05/2013, 10:28 -


Le Conseil international pour un transport propre (ICCT) note en moyenne un décalage de 25% en Europe entre rejets de C02 homologués et ceux constatés dans la réalité.

D'après l'étude, le décalage atteint 30% chez BMW, 28% chez Audi, 26% chez Mercedes. PSA et Renault sont plus "honnêtes".
  • Les constructeurs allemands seraient-ils de gros tricheurs sur les rejets de CO2 ?



Le fossé se creuse entre les rejets théoriques de CO2 affichés par les constructeurs automobiles et... la réalité, selon une étude publiée ce mardi par le Conseil international pour un transport propre (ICCT). L'ICCT note en moyenne un décalage de 25% en Europe. Il y a dix ans, l'écart entre rejets affichés et rejets réellement observés n'était que de 10%. D'après l'étude, les plus fortes divergences sont constatées sur... les marques allemandes! Les experts de l'ICCT notent carrément ainsi un décalage de 30% entre les rejets homologués par BMW et les émissions observées par les voitures du bavarois dans la réalité. Chez Audi, filiale du groupe Volkswagen, la distorsion atteint 28%, chez Mercedes 26%... Aïe. Les plus honnêtes, d'après l'étude, sont les marques françaises Renault, Peugeot et Citroën (différentiel de 16%), ainsi que le japonais Toyota (15% environ).

Des consommations très supérieures

"Cela signifie que la consommation véritable de carburant pour un conducteur moyen est globalement supérieure de 25% aux performances affichées sur les prospectus de vente", souligne Peter Mock, directeur général d'ICCT Europe. La consommation et les rejets de gaz à effets de serre sont en effet étroitement corrélés. L'étude s'appuie sur des données recueillies sur près d'un demi-million de voitures en Europe.

Amélioration fictive des résultats

La consommation d'une voiture dépendant en partie du style de conduite, il y aura toujours un décalage entre chiffres homologués et réels. C'est particulièrement flagrant sur des modèles à hautes performances comme les "belles" allemandes. Ceci dit, des études récentes ont montré que les constructeurs étaient passés maîtres dans l'art d'améliorer leurs résultats en utilisant notamment des pneumatiques particuliers.
En février, des recherches diligentées par la Commission européenne estimaient que l'environnement spécial de ces tests pouvait expliquer jusqu'à un tiers de la baisse des rejets affichés par les constructeurs entre 2002 et 2010.
Les émissions moyennes de CO2 étaient de 167,2 grammes par kilomètre en 2002 et 140,4 grammes en 2010, soit une baisse moyenne totale des émissions de CO2 de 26,8 grammes.

Cycles d'homologation théoriques

L'industrie automobile reconnaît la nécessité de modifier les procédures d'homologation, que d'ailleurs ils n'ont pas fixées eux-mêmes. Celle-ci, reposant sur des cycles théoriques, sont effectivement très éloignées des conditions réelles d'utilisation...
Ce sont, toutefois, elles qui conditionnent le système de bonus-malus en France!


Mais, les constructeurs ne souhaitent pas changer les régles du jeu avant 2020.

Car un changement d'homologation en cours de route rendrait encore plus difficile l'objectif de Bruxelles de parvenir à des rejets pour les voitures particulièresde 95 grammes au kilomètre en moyenne en 2020.
Message édité par geg70jj le 28/05/2013 à 12:25:20
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 10/06/2013 à 15:45:36  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Le gouvernement allemand a proposé un compromis auprès de la Commission européenne à propos de l’objectif de réduction des émissions de CO2


Publié le 10/06/2013 via le CCFA

Le gouvernement allemand a proposé un compromis auprès de la Commission européenne à propos de l’objectif de réduction des émissions de CO2.
L’Union européenne se fixe pour objectif d’atteindre des émissions de CO2 de 95 g/km pour les voitures neuves vendues à partir de 2020.
Berlin souhaiterait notamment que les supercrédits obtenus avant 2020 puissent être utilisés ultérieurement. Ces supercrédits permettent de compenser les émissions de voitures aux consommations élevées (notamment les berlines allemandes) par les émissions plus faibles de véhicules hybrides et électriques.
Une telle « accumulation des supercrédits » pourrait de fait relever l’objectif de réduction des émissions de CO2 à 97,5 g/km d’ici à 2020. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, HANDELSBLATT 7/6/13)
Message édité par geg70jj le 10/06/2013 à 15:46:52
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 19/07/2013 à 15:40:53  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

X_17810_1

TELEX de BELGIQUE via MONITEUR.be

La Febiac pour la taxe kilométriqueAprès l'annonce de l'abandon de la vignette, la fédération de l'industrie automobile rappelle qu'elle préconise un système de taxation de l'usage réel et non une fiscalité liée à la possession.
17-07-2013

La Febiac a réagi à l'annonce, par la presse, d'un abandon de la vignette pour emprunter les autoroutes belges. La fédération plaide pour la mise en place d'une taxation au kilomètre, plus juste à ses yeux.

Cette taxe devrait remplacer les TMC, redevance annuelle et accises.

Elle varierait en fonction du véhicule et de ses émissions mais aussi en fonction du moment et du lieu.

À noter qu'en 2016, les camions seront soumis à une taxe kilométrique en Belgique.

La Febiac voudrait donc généraliser ce système, avec quelques adaptations, à tous les véhicules.
Message édité par geg70jj le 19/07/2013 à 15:42:25
classé X
Profil : Pilote d'essai
  1. config
warlord66
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 19/07/2013 à 17:57:58  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
c'est de pire en pire

la taxe sur le carburant devrait suffire pourtant ...

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Questionnaire innovant sur les pompes à carburant 7
Nouvelle C3 vs Swift 1.2 ? 0
Immatriculation à l'étranger : STOP MALUS ! 8
quel gasoil dois-je mettre 12
Les voitures toujours moins polluantes ! 0