Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Le futur contrôle technique plus axé sur les émissions nocives !

 

Modélisme et modèles réduits : ATALANTE RACING, 1 utilisateur anonyme et 30 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Le futur contrôle technique plus axé sur les émissions nocives !

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
geg70jj
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 22/05/2013 à 17:35:21  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité

Le futur contrôle technique plus axé sur les émissions


Arnaud Murat /Mardi 21 mai 2013
Photos(2) http://www.largus.fr/img/picto​/picto_rss_on.gif[/url]


L'organisation qui est à la tête du contrôle technique en Europe a tenu son assemblée générale annuelle ; les polluants et la manière de les contrôler à l'avenir ont fait l'objet de larges débats.
A Séville (Espagne), il a été question de tout, et d'émissions polluantes aussi lors de l'assemblée générale annuelle du CITA : à l'heure actuelle en effet, seul le monoxyde de carbone et l'opacité des fumées sont mesurés au contrôle technique, du moins en France.
Le Cita et Bruxelles souhaitent parvenir à bien plus de performance lors de la mise en place de la prochaine réglementation sur le contrôle technique, quihttp://www.largus.fr/images/im​ages/ORPHEA_182748_txt.jpg interviendra dans les années à venir.

Les diesels, archi-présents dans le parc français (60% des véhicules) sont les premiers concernés.
[/url]
L'idée serait de mesurer prochainement les oxydes et dioxydes d'azotes (NOx) de même que les particules (PM) :
"Lorsque l'on lutte contre l'un de ces polluants, il faut veiller à ce que l'on ne favorise pas l'apparition de l'autre. Le but est de vérifier le bon équilibre entre Nox et fumées" explique l'un des participants à la conférence.

Outre les NOx et particules, le futur contrôle technique devrait aussi prendre en compte la démocratisation des hybrides et électriques au sein du parc.

Des procédures de test propres aux électriques sont en cours de validation, tandis que parallèlement, il serait peut être opportun d'interroger l'OBD des véhicules en plus d'un véritable testhttp://www.largus.fr/images/im​ages/ORPHEA_183845_txt.jpg sur banc[/url].
Ce système de diagnostic embarqué des émissions possède en effet une mémoire qui enregistre tous les dysfonctionnements.

Actuellement, le contrôleur se contente de vérifier que l'OBD et sa prise fonctionnent.

Demain, il se pourrait que le préposé à la visite fonde une partie de son expertise après la consultation des données émanant directement de l'électronique du véhicule...

Sujets relatif
Invité
Coupe or Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès or sujets
  1. Posté le 22/05/2013 à 17:43:07  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
 Je rappel qu'avec EURO 6 les systèmes anti-pollution doivent être "contrôlables/ pérenne et mesurables pendant au moins 5 ans ou/et 160000 kms ) , après si vous n'entretenez pas votre auto , ça va se compliquer
[smileyper​so


Autres obligations des constructeurs

Outre le respect des limites d’émission mentionnées ci-dessus, les constructeurs doivent garantir la durabilité des dispositifs de contrôle de la pollution pour une distance de 160 000 km.

Par ailleurs, la conformité en service doit pouvoir faire l’objet de vérifications pendant 5 ans ou 100 000 km.

La Commission établit des procédures, essais et exigences spécifiques pour les éléments suivants:

  • les émissions au tuyau arrière d’échappement, y compris les cycles d’essai, les émissions à faible température ambiante, les émissions au ralenti, l’opacité des fumées, le fonctionnement correct et la régénération des systèmes de traitement consécutif;
  • les émissions par évaporation et émissions du carter;
  • les systèmes de diagnostic embarqués et performances en service des dispositifs anti-pollution;
  • la durabilité des dispositifs anti-pollution, les articles de rechange des systèmes de contrôle des émissions, la conformité en service, la conformité de la production et le contrôle technique;
  • les émissions de dioxyde de carbone et la consommation de carburant;
  • les véhicules hybrides;
  • l’extension des réceptions et les exigences pour les petits constructeurs;
  • les exigences des équipements d’essai;
  • les carburants de référence, comme l’essence, le gazole, les gaz et les biocarburants;
  • la mesure de la puissance du moteur.

Accéder facilement et clairement aux informations concernant la réparation et la maintenance des véhicules est un élément essentiel pour garantir une libre concurrence dans le marché intérieur en matière de services d’informations et de réparation.


Dans ce but, les constructeurs doivent garantir aux opérateurs indépendants un accès aisé via Internet, sans restriction et normalisé (notamment en respect de la norme OASIS) aux informations qui concernent la réparation et l’entretien des véhicules, sans discrimination par rapport aux concessionnaires et aux ateliers de réparation officiels.
Cette obligation couvre les systèmes de diagnostic embarqués et leurs composants, les outils de diagnostic et les équipements d’essai, ainsi que les unités de travail standard ou les plages de temps nécessaires pour les opérations de réparation et d'entretien.
Des frais d’accès à ces informations sont autorisés s’ils restent raisonnables et proportionnés.
Les réparateurs indépendants ont cependant accès aux registres d’informations gratuitement et dans les mêmes conditions que les concessionnaires ou réparateurs officiels.
Les constructeurs doivent par ailleurs mettre à disposition les informations sur la réparation et l’entretien des véhicules, ainsi que sur les services transactionnels.
http://europa.eu/legislation_s​ummaries/internal_market/singl​e_market_for_goods/motor_vehic​les/interactions_industry_poli​cies/l28186_fr.htm
Message édité par geg70jj le 22/05/2013 à 17:49:47
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
GPL sur ancêtre 0
brider une voiture 6
La labellisation environnementale et l'automobile 0
Relation consommation/puissance 8
Essence ou Diesel Choix 1