Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / / /

Bolloré se propose d'installer 16 000 bornes de recharge

 

Il y a 105 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Bolloré se propose d'installer 16 000 bornes de recharge

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
En voiture, Robert !...
Profil : Vétéran
  1. config
michelp75
Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 08/12/2014 à 10:27:34  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité

Le groupe diversifié français Bolloré a déposé un dossier auprès du ministère de l'économie pour déployer 16 000 points de charge publics destinés aux véhicules électriques et hybrides en France, a annoncé Bercy lundi 8 décembre.


Le projet « représente un investissement de 150 millions d'euros sur quatre ans », précise le ministère dans un communiqué. Bercy et le ministère de l'écologie décideront d'ici à la fin janvier « si ce projet est reconnu de dimension nationale et donc exempté de redevance d'occupation du domaine public ».
14 000 POINTS DE CHARGE AUJOURD'HUI
En cas d'avis favorable, Bolloré lancera dans chaque région concernée une concertation sur « les modalités précises d'implantation » de ses stations de recharge, capables de remplir complètement une batterie vide en une durée de trois à quatre heures.
En savoir plus sur
http://www.lemonde.fr/economie [...] 5aWZbGm.99


---------------
Kia e-Niro 64 kWh Premium avec PAC
Chargemap-New Motion-Izivia-Easytrip
Sujets relatif
En voiture, Robert !...
Profil : Vétéran
  1. config
michelp75
Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 08/12/2014 à 15:06:58  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
[suite...]

"


  • Quelles seront la capacité et la rapidité de charge des bornes déployées ?

La question principale porte sur la capacité et la rapidité de charge des bornes qui seront déployées. Jusqu’à présent, en effet, le groupe Bolloré n’a installé dans ses réseaux d’autopartage à Paris, Bordeaux ou Lyon, que des bornes à charge lente. D’une puissance de 3 kilowattheures (kWh), celles-ci permettent de recharger un véhicule électrique en huit heures.
L’essentiel des bornes installées aujourd’hui en France est d’ailleurs de cette puissance. C’est idéal sur un parking d’entreprise ou chez soi, où la voiture reste immobilisée une journée. Mais c’est une solution inadaptée pour répondre aux besoins de recharge rapide.
Pour son réseau national, le groupe Bolloré a décidé d’équiper ses bornes d’une puissance de 7,4 kilowattheures. C’est certes mieux que les bornes lentes, mais c’est encore bien éloigné des bornes accélérées (22 kWh) ou rapides (50 kWh).
Le rechargement d’une batterie durera au moins 3 à 4 heures. Ce ne sera intéressant que dans le cas d’un stationnement de longue durée.
Le groupe Bolloré explique que cette puissance de charge « s’inscrit dans le respect de la transition énergétique, évitant de déstabiliser le réseau électrique par des appels de puissances trop brutaux et prolongeant la durée de vie des batteries des véhicules. »
C’est exact, mais très peu pertinent en termes d’usages. Si le pays est quadrillé de ces bornes semi-lentes, l’efficacité sera extrêmement faible. Si deux véhicules se présentent à la même borne, l’engorgement risque d’être rapidement problématique.
  • L’accès aux bornes sera-t-il plus facile qu’aujourd’hui ?

Aujourd’hui, l’accès aux bornes est un casse-tête. Soit il est libre et les fournisseurs n’entrent pas dans leur frais. Soit il nécessite un code ou une carte d’accès et il faut la gérer avec tout le « back-office » nécessaire.
En s’engageant à offrir « un service connecté à un centre de supervision permettant à l’usager de s’abonner, de connaître la disponibilité et de réserver son point de charge mais aussi de trouver de l’aide en cas de difficulté », le groupe Bolloré prépare la mise en place d’un système à la fois facile d’usage et universellement accessible. Ce qui manque aujourd’hui en France.
Bolloré s’appuie en fait sur les systèmes actuels d’autopartage qu’il gère. Le groupe est moins connu pour l’infrastructure matérielle, qui n’est pas sa spécialité première, que pour le logiciel et le système d’information des réseaux. Et c’est là qu’il est le plus pertinent.
  • Quelle sera l’origine de l’électricité proposée ?

Les premiers utilisateurs des véhicules électriques se désolent souvent de devoir faire rouler leur voiture zéro émission grâce aux centrales nucléaires ou aux centrales à gaz ou charbon.
Du coup, le groupe Bolloré proposera « des services de recharge100 % énergie verte”, grâce au stockage des énergies renouvelables issues notamment des panneaux solaires. »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie [...] qT1FeK6.99


---------------
Kia e-Niro 64 kWh Premium avec PAC
Chargemap-New Motion-Izivia-Easytrip
Invité
  1. Posté le 08/12/2014 à 15:45:19  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bornes de recharge électrique : que cache le plan du groupe Bolloré ?
Publié le 08 décembre 2014 par Fabrice Spath -
Tags: Bornes de recharge, Voiture électrique, Bolloré, Opérateur de bornes de recharge


Des bornes de recharge Autolib’ installées sur la voirie à Paris

Le groupe Bolloré vient de déposer un dossier portant sur le déploiement de 16 000 bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables. 150 millions d’euros seront investis sur 4 ans pour installer 1 borne tous les 40 km environ.

Une excellente nouvelle pour le marché mais qui reste toutefois en-deçà des attentes des utilisateurs : les bornes de recharge rapide ne sont a priori pas concernées par ce projet …
Groupe Bolloré : leader français de la recharge publique

Avancé au printemps dernier dans le cadre de la Loi facilitant l’installation de bornes de recharge par un opérateur national, annoncé par le Ministre de l’Economie Emmanuel Macron à l’occasion de la 3e Conférence environnementale, le projet d’une infrastructure de charge publique déployée par un opérateur privé a été confirmé ce matin par Bercy.

Sans grande surprise, c’est le groupe Bolloré qui a le premier déposé son dossier de candidature, devançant ainsi le trio EDF/BMW/Renault qui avait un temps annoncé son intention de participer au déploiement national.
Concernant cette candidature, les Ministères de l’Economie et de l’Ecologie se sont donnés jusqu’à fin janvier 2015 pour indiquer si le projet du groupe Bolloré est de dimension nationale, et donc s’il sera ou non exempté de la redevance au titre de l’occupation du domaine public.

Pour rappel, la Loi du 4 août 2014 précise que la dimension nationale d’un opérateur est validée lorsque le projet concerne au moins deux régions au sens administratif du terme.

http://www.breezcar.com/img/cu​st/Bornes%20de%20recharge/Vinc​i-Park-Borne-de-Recharge-2.jpg
Une borne de recharge tous les 40 kilomètres

Bercy et son chef de projet du plan industriel « Bornes électrique de recharge », Francis Vuibert, ont profité de ce dépôt de dossier pour annoncer la très prochaine mise à jour du « Livre Vert », guide de référence des collectivités et des acteurs économiques impliqués dans la filière du véhicule électrique.

Rédigé sous la direction de Louis Nègre, sénateur UMP des Alpes Maritimes, et publié au printemps 2011, ce guide n’avait pas fait l’objet d’une réactualisation depuis.

Concernant les 16 000 bornes déployées par le groupe de Vincent Bolloré, elles nécessiteront un investissement de 150 millions d’euros sur 4 ans, soit près de 9 400 euros par borne de recharge.

Un montant unitaire qui comprend l’acquisition de la borne, son installation, sa maintenance et sa supervision. Pour maintenir l’objectif des 16 000 bornes sur 4 ans tout en maîtrisant ses coûts, le groupe Bolloré et ses différentes filiales – dont la société IER spécialisée dans les infrastructures de recharge – a opté pour des bornes de recharge « semi-accélérée ».

Une solution délivrant une puissance de 7 kW qui permet de faire le plein d’une batterie de voiture électrique en 4-5 heures.

http://www.breezcar.com/img/cu​st/IKEA/Renault-ZOE-IKEA-1.jpg
Les bornes de recharge rapide pas concernées par le projet

Selon des sources proches du dossier, « ne sont pas concernées par ce projet des bornes de recharge rapide ». Ces dernières permettent pourtant de recouvrer 80 % de l’autonomie d’un véhicule électrique en moins de 30 minutes. Très attendues par une grande partie des utilisateurs actuels, ces bornes rapides autorisent ponctuellement les déplacements supérieurs à 150 km, une distance que peuvent parcourir tous les modèles 100 % électriques actuellement sur le marché.
Si les bornes « semi-accélérées » peuvent être satisfaisantes pour des stationnements de plusieurs heures, elles sont à très faible valeur ajoutée sur les grands routiers et autoroutiers.

En outre, ces solutions peuvent concurrencer les bornes de recharge aux caractéristiques similaires déployées localement par les collectivités avec l’aide de l’ADEME et son Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI).
Concernant ce point, Bercy assure pourtant que les bornes installées par les opérateurs dits « nationaux » seront complémentaires aux réseaux existants.
Enfin, les Ministères ne précisent pas la nature de l’énergie qui sera employée pour la recharge des véhicules électriques.

En Bretagne, l’ambitieux plan de déploiement prévoit ainsi d’alimenter les points de charge en électricité issue de sources renouvelables.
A RETENIR : le groupe Bolloré vient de déposer sa candidature concernant le déploiement de 16 000 bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables.
L’investissement de 150 millions d’euros sur 4 ans ne concerne que des bornes « normales » et « semi-accélérées » permettant de faire le plein intégral d’une batterie entre 4 et 8 heures.
Aucune borne de recharge rapide n’est à ce jour concernée par ce projet qui devrait être suivi par d’autres opérateurs dans les mois qui viennent.

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Hitachi annonce des batteries à 335 Wh/kg 21
KiWhi Pass 3
Sondage 1
La voiture électrique : est-elle si propre que cela ?? 102
Besoin d'aide: mémoire de recherche VE 2