Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / / /

PV téléphone en voiture à l'arrêt

 

Il y a 25 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

PV téléphone en voiture à l'arrêt

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
cth67aq
Invité
cth67aq
  1. Posté le 21/11/2008 à 23:56:38  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Bonjour.
Mon fils vient d'avoir un PV car il était au téléphone en voiture à l'arrêt
Il était garé le long du trottoir sur la route avec les warnings,moteur allumé, mais le policier lui à dit comme il est sur là chaussé, il était quand même en infraction.
Quand il est arrivé à la maison nous avons vu que le PV n'était pas le bon
Sur la 1er feuille du PV il y a bien la bonne immatriculation de ma voiture (audi)
Par contre sur le 2é volet il y a une autre immatriculation et la marque d'une autre voiture (twingo)
Au moment que le policier lui demandait les papiers un autre policier a arrêté une Twingo qui s'est mise entre l'Audi (mon fils) et le fourgon.
Du coup le policier qui a mis le PV à mon fils n'est pas le même que celui de la twingo
Il se peut que le policier en montant dans le fourgon a pris les informations devant lui donc ceux de la Twingo.
Peut-être que le gars à la Twingo se retrouve avec deux PV!

Par contre pour les points si le PV est annulé je ne suis pas sûr que le faite d'annuler le PV, il puisse les récupérer.

sur le PV rien ne concorde
ce n'est pas la voiture, ni le n° d'immatriculation

quelle démarches suivre ?
merci d'avance pour vos renseignements

voici la copie du PV http://jes8la.free.fr/amande1.​jpg
http://jes8la.free.fr/amande2.​jpg


Sujets relatif
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 09:24:07  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ca c'est con, car si vous contester, à juste titre, cette contravention, en joignant copie de votre carte grise, elle sera peut-être annulée (le proprio de la Twingo en sera tout heureux) mais ca ne changera pas le fait que votre contravention à vous se balade dans les mains de l'autre conducteur, et allez savoir ce qu'il va en faire lui...Si il la jette à la poubelle, vous recevrez dans quelque temps l'amende forfaitaire majorée, soyez en sur...
Mon conseil: Appellez de suite le service qui vous a verbalisé pour leur signaler cette bévue, et leur demander de contacter l'autre conducteur pour faire un échange des avis de contravention, c'est il me semble la meilleur solution.
Une fois que vous aurez VOTRE avis de contravention, vous pourrez le contester, car la cour de cassation considère qu'un véhicule en stationnement ne peut-être assimilé à un véhicule en circulation. Vous avez donc parfaitement le droit de téléphoner, véhicule à l'arrêt, même le moteur allumé, voilà la référence que vous devrez indiquer dans votre contravention:

Cass.crim., 13 mars 2007, pourvoi 06-88537

Venez nous voir quand vous aurez reçu le bon avis de contravention, je vous expliquerai comment contester. ;)

Profil : Routard
  1. config
bx86
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 10:15:22  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Razor,
même arrêté "sur la chaussée" ? ce n'est pas verbalisable ?
Par ce que notre interlocuteur dit que le policier a justifié le PV sur le fait que le fils était "garé" sur la "chaussée", avec les warnings (qui d'ailleurs ne devraient pas servir à ce genre d'arrêt… passons) et donc pas vraiment, je suppose, stationné hors de la circulation.

Hervé
Message cité 1 fois
Publicité

Invité
ala11mc
Coupe bronze Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 10:30:26  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne connais pas la jurisprudence que cite Razor2 mais en général, on peut lui faire confiance. cthiery, ton fils n'a-t-il pas été vu conduisant avec le téléphone en main juste avant de s'arrêter (c'est très courant) ? Auquel cas toute contestation sur le fond serait vouée à l'échec.
Message cité 1 fois
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 11:05:58  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

bx86 a écrit :
Razor,
même arrêté "sur la chaussée" ? ce n'est pas verbalisable ?
Par ce que notre interlocuteur dit que le policier a justifié le PV sur le fait que le fils était "garé" sur la "chaussée", avec les warnings (qui d'ailleurs ne devraient pas servir à ce genre d'arrêt… passons) et donc pas vraiment, je suppose, stationné hors de la circulation.

Hervé
Afficher plus
Afficher moins



Comme je vous l'ai dit, la cour de cassation a statué sur le sujet: un véhicule à l'arrêt n'est pas en circulation. ;)

Publicité

Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 11:08:12  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

ala11mc a écrit :
Je ne connais pas la jurisprudence que cite Razor2 mais en général, on peut lui faire confiance. cthiery, ton fils n'a-t-il pas été vu conduisant avec le téléphone en main juste avant de s'arrêter (c'est très courant) ? Auquel cas toute contestation sur le fond serait vouée à l'échec.
Afficher plus
Afficher moins



http://www.legifrance.gouv.fr/ [...] ;fastPos=1

 ;)

Profil : Routard
  1. config
bx86
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 12:05:57  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Razor,
je veux bien croire la cour de cassation (quoique dans le délibéré je lis "en stationnement" et non pas arrêté).

Donc, je m'arrête sur une route à une voie, frein à main, moteur coupé warning et je téléphone………… Je suis en "stationnement", je peux être verbalisable pour entrave à la circulation (???) mais pas pour le téléphone ???????
Je coince dans la compréhension de ce genre de jugement.
Message cité 1 fois
Profil : Routard confirmé
type-126
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 12:34:23  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité

bx86 a écrit :

Je coince dans la compréhension de ce genre de jugement.
Afficher plus
Afficher moins



La Cassation juge du respect de la procédure: le juge doit justifier de ses décisions par des  motifs et répondre à tous les moyens (défense)présentés par le prévenu (stationnement).

Citation :

Mais attendu qu'en ne répondant pas au moyen suivant lequel l'intéressé téléphonait au volant d'un véhicule en stationnement lorsqu'il a été verbalisé, alors que l'obligation de se tenir constamment en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres nécessaires ne s'applique qu'au conducteur d'un véhicule en circulation, la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ;


L'arrêt cité CASSE et ANNULE le 1er juegement et RENVOIE en délocalisant devant une autre juridiction de proximité, pour nouveau jugement.

Quid du nouveau jugement ?  :bah:

Message cité 2 fois

---------------
Te connais-tu ?
Connais-tu ton adversaire ?; Te connait-il ?
Alors tes chances de victoire sont aussi grandes ....
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 12:40:29  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Type 126 a écrit :


La Cassation juge du respect de la procédure: le juge doit justifier de ses décisions par des  motifs et répondre à tous les moyens (défense)présentés par le prévenu (stationnement).

Citation :

Mais attendu qu'en ne répondant pas au moyen suivant lequel l'intéressé téléphonait au volant d'un véhicule en stationnement lorsqu'il a été verbalisé, alors que l'obligation de se tenir constamment en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres nécessaires ne s'applique qu'au conducteur d'un véhicule en circulation, la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ;


L'arrêt cité CASSE et ANNULE le 1er juegement et RENVOIE en délocalisant devant une autre juridiction de proximité, pour nouveau jugement.

Quid du nouveau jugement ?  :bah:

Afficher plus
Afficher moins



Oui, elle casse le jugement qui n'était pas en adéquation avec les textes visés sur le procès verbal. Donc on en conclue, qu'on ne peut pas être verbalisé quand on est au volant de son véhicule stationné...du moins, pas sur la base des articles du code de la route cités (la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ) ;)

Message cité 2 fois
Profil : Routard confirmé
type-126
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 12:49:28  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

raz97ln a écrit :


Oui, elle casse le jugement qui n'était pas en adéquation avec les textes visés sur le procès verbal. Donc on en conclue, qu'on ne peut pas être verbalisé quand on est au volant de son véhicule stationné...du moins, pas sur la base des articles du code de la route cités (la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ) ;)
Afficher plus
Afficher moins


Type 126 a écrit :

L'arrêt cité CASSE et ANNULE le 1er juegement et RENVOIE en délocalisant devant une autre juridiction de proximité, pour nouveau jugement.

Quid du nouveau jugement ?  :bah:
Afficher plus
Afficher moins



Le noueau juge de proximité (Colombes) va tout simplement indiquer dans ses attendus que le prévenu ne renverse pas la force probante du PV, par écrit ou par témoins sur le stationnement invoqué et condamner.

:bah:

Message cité 1 fois

---------------
Te connais-tu ?
Connais-tu ton adversaire ?; Te connait-il ?
Alors tes chances de victoire sont aussi grandes ....
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 12:57:16  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Type 126 a écrit :


Le noueau juge de proximité (Colombes) va tout simplement indiquer dans ses attendus que le prévenu ne renverse pas la force probante du PV, par écrit ou par témoins sur le stationnement invoqué et condamner.

:bah:
Afficher plus
Afficher moins



ben si la cour de cassation a cassé le jugement, c'est bien qu'elle devait avoir des éléments prouvant que le véhicule était en stationnement. ;) Ce n'est pas les simples déclarations du contrevenant ou de son avocat qui ont suffit à celà. :non:

Message cité 1 fois
Profil : Routard confirmé
type-126
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 13:14:01  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

raz97ln a écrit :


ben si la cour de cassation a cassé le jugement, c'est bien qu'elle devait avoir des éléments prouvant que le véhicule était en stationnement. ;) Ce n'est pas les simples déclarations du contrevenant ou de son avocat qui ont suffit à celà. :non:
Afficher plus
Afficher moins



LA COMPETENCE DE LA COUR de CASSATION

La cour de cassation ne doit pas être confondue avec la cour d'appel, contrairement à cette dernière elle ne juge pas une affaire sur son fond, mais sur la bonne application, oui ou non par les juges de fond de la règle de droit. La cour ne peut donc casser une affaire que si elle considère qu'il y a eu contravention à la règle de droit.

Les  seules voie de recours sur juridiction proximité:

- Si condamné,  pour une amende de 2ème classe montant supéieur 150 €  APPEL

- Pourvoi en cassation : RESPECT  REGLES DE DROIT (Formalisme)  et non sur la réalité de l'infraction  (Fond)

Affaire renvoyée = Nouveau jugement sur le FOND et bien entendu respect par le nouveau juge des régles de droit ayant amené la cassation.

 :)

Message cité 1 fois

---------------
Te connais-tu ?
Connais-tu ton adversaire ?; Te connait-il ?
Alors tes chances de victoire sont aussi grandes ....
Invité
zub17hz
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 13:16:39  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
La cour de cassation elle intervient au bout du deuxième appel,  apres la cour d'appel c'est ça ?

Publicité

Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 13:20:12  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Type 126 a écrit :


LA COMPETENCE DE LA COUR de CASSATION

La cour de cassation ne doit pas être confondue avec la cour d'appel, contrairement à cette dernière elle ne juge pas une affaire sur son fond, mais sur la bonne application, oui ou non par les juges de fond de la règle de droit. La cour ne peut donc casser une affaire que si elle considère qu'il y a eu contravention à la règle de droit.

Les  seules voie de recours sur juridiction proximité:

- Si condamné,  pour une amende de 2ème classe montant supéieur 150 €  APPEL

- Pourvoi en cassation : RESPECT  REGLES DE DROIT (Formalisme)  et non sur la réalité de l'infraction  (Fond)

Affaire renvoyée = Nouveau jugement sur le FOND et bien entendu respect par le nouveau juge des régles de droit ayant amené la cassation.

 :)
Afficher plus
Afficher moins



Merci pour ces précisions que je connais. Dans le lien que je donne la cour de cassation donne bien son avis sur le fond, puisqu'elle estime que les articles du code de la route opposés au contrevenants ne sont pas les bons dans la mesure où il était en stationnement. Donc elle casse le jugement sur un fait précis, à savoir la non adéquation entre les articles du code de la route utilisés par les agents et la situation du contrevenant au moment de la verbalisation ( en stationnement);
Que voulez vous qu'il se passe lors du renvoi devant la JP? Celle ci, à partir du moment ou le stationnement est avéré (et comment pourrait il en être autrement puisque la Cour de Cassation s'est basée sur ce fait pour casser le premier jugement), ne pourra pas condamner l'automobiliste pour usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation.. :ange:

Message cité 1 fois
Profil : Pilote confirmé
m-d-s
Pratique - succès or messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 13:28:30  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:lol: Pas banal en effet ce déboire....


---------------
Mes jouets
Subaru xv exclusive 2si 2019
Panda 100HP pandomino 2009
Invité
zub17hz
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 13:40:02  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bilan de ce qu'on a le droit avec un téléphone, si j'ai bien compris:

 on a le droit d'utiliser un kit main libres mais pas de composer le n°.

on a le droit de téléphoner si le téléphone est coincé a l'épaule (sans les mains) ou si un passager le tient.

on a le droit de s'arreter sur un lieu autorisé moteur tournant pour téléphoner.

Invité
val59ki
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 13:48:49  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

raz97ln a écrit :


Merci pour ces précisions que je connais. Dans le lien que je donne la cour de cassation donne bien son avis sur le fond, puisqu'elle estime que les articles du code de la route opposés au contrevenants ne sont pas les bons dans la mesure où il était en stationnement. Donc elle casse le jugement sur un fait précis, à savoir la non adéquation entre les articles du code de la route utilisés par les agents et la situation du contrevenant au moment de la verbalisation ( en stationnement);
Que voulez vous qu'il se passe lors du renvoi devant la JP? Celle ci, à partir du moment ou le stationnement est avéré (et comment pourrait il en être autrement puisque la Cour de Cassation s'est basée sur ce fait pour casser le premier jugement), ne pourra pas condamner l'automobiliste pour usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation.. :ange:
Afficher plus
Afficher moins


Citation :

Mais attendu qu'en ne répondant pas au moyen suivant lequel l'intéressé téléphonait au volant d'un véhicule en stationnement lorsqu'il a été verbalisé, alors que l'obligation de se tenir constamment en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres nécessaires ne s'applique qu'au conducteur d'un véhicule en circulation, la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ;

Le juge de proximité n'a pas répondu aux conclusions: le cas d'ouverture à pourvoi était non réponse aux conclusions, pas défaut de bases légales. Après, la Cour de cassation raconte ce qu'elle veut après avoir constaté la non réponse aux conclusions, c'est son problème, même si la c'est important.
En tous cas, elle ne se prononce pas sur la preuve, mais si le juge de proximité n'a pas répondu à ce moyen, c'est qu'il devait le trouver surabondant ou vraiment sans intérêt. Comme quoi ...
Message cité 1 fois
Profil : Routard confirmé
type-126
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 14:31:12  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

val59ki a écrit :

Citation :

Mais attendu qu'en ne répondant pas au moyen suivant lequel l'intéressé téléphonait au volant d'un véhicule en stationnement lorsqu'il a été verbalisé, alors que l'obligation de se tenir constamment en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres nécessaires ne s'applique qu'au conducteur d'un véhicule en circulation, la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ;

Le juge de proximité n'a pas répondu aux conclusions: le cas d'ouverture à pourvoi était non réponse aux conclusions, pas défaut de bases légales. Après, la Cour de cassation raconte ce qu'elle veut après avoir constaté la non réponse aux conclusions, c'est son problème, même si la c'est important.
En tous cas, elle ne se prononce pas sur la preuve, mais si le juge de proximité n'a pas répondu à ce moyen, c'est qu'il devait le trouver surabondant ou vraiment sans intérêt. Comme quoi ...
Afficher plus
Afficher moins


 
:jap:  Réponse aux moyens / Motifs/Décisions du nouveau juge saisi   bah basta




Moi, j'abandonne  :ptdr:  Bonne chance.


---------------
Te connais-tu ?
Connais-tu ton adversaire ?; Te connait-il ?
Alors tes chances de victoire sont aussi grandes ....
Profil : Pilote confirmé
m-d-s
Pratique - succès or messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 17:14:18  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ensuite reste a voir où il s'étais arrête (post1)

Car, il peut aussi y avoir mise en danger d'autrui.
Stationnement gênant et arrêt interdit. etc....

 :lol:  Bref, des cas complémentaires a verbalisation.
Message cité 1 fois

---------------
Mes jouets
Subaru xv exclusive 2si 2019
Panda 100HP pandomino 2009
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 22/11/2008 à 17:48:04  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

m-d-s a écrit :
Ensuite reste a voir où il s'étais arrête (post1)

Car, il peut aussi y avoir mise en danger d'autrui.
Stationnement gênant et arrêt interdit. etc....

 :lol:  Bref, des cas complémentaires a verbalisation.
Afficher plus
Afficher moins



Des semaines voir des mois après?

Profil : Pilote confirmé
m-d-s
Pratique - succès or messages
  1. Posté le 22/11/2008 à 19:06:36  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bah, les pv vont peut-être suivre.
La poste est en pleine réorganisation....
Ils ne peuvent pas manifester et distribuer le courrier.


---------------
Mes jouets
Subaru xv exclusive 2si 2019
Panda 100HP pandomino 2009
Invité
squ37vn
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 23/11/2008 à 23:14:31  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut a tous,
Petite question juste pour savoir et dormir moins bête... :lol: ,si je suis au téléphone a un feu rouge en appel ou entrain de taper un texto,suis-je verbalisable?
@+

Invité
ala11mc
Coupe bronze Pratique Pratique - succès or nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 23/11/2008 à 23:24:12  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je crains que oui mais ça reste à confirmer...

Invité
ale77tu
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 23/11/2008 à 23:49:35  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bien sûr que oui, tu es verbalisable...tu est entrain de conduire même arrété aux feux rouge...tu démarre, tel à la main et là tu vois pas la mémé et hop... :)

Déjà s'arrété sur une chaussée c'est pas malain, comment se faire rentrer dans le cul...

Bon si c'est en campagne c'est plus facile de s'arréter c'est sûr, en ville...

Sur le PV il est stipulé "entrain de conduire" donc à mon avis le gaillard à vu les flics et s'est arrété après donc hop...dans le C**...

Invité
squ37vn
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 23/11/2008 à 23:59:03  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci pour la précision,
Bonne nuit :jap:

Invité
ale77tu
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 24/11/2008 à 00:02:18  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Si sa se trouve une voiture avec moteur arrété n'est pas verbalisable alors que moteur allumé oui...enfin bon tout dépend ou on se "gare" "stoppe" bien entendu. Ya t-il des flics ici pour répondre? Ah non il veille sur les routes c'est vrai entrain d'arrété ses pauvres chauffards... euh...pauvres personnes sans défense... :jap:

De rien squadra  :jap:
Message édité par ale77tu le 24/11/2008 à 00:02:44
Invité
lak84hw
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 24/11/2008 à 00:29:59  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

raz97ln a écrit :


Oui, elle casse le jugement qui n'était pas en adéquation avec les textes visés sur le procès verbal. Donc on en conclue, qu'on ne peut pas être verbalisé quand on est au volant de son véhicule stationné...du moins, pas sur la base des articles du code de la route cités (la juridiction de proximité n'a pas justifié sa décision au regard des textes susvisés ) ;)
Afficher plus
Afficher moins



Oui mais là on est dans le cas d'un véhicule arrêté (« le long de la route », « moteur allumé ») et non stationné.  Or un véhicule arrêté, par exemple à un feu rouge, est réputé en circulation.
Cette jurisprudence n'éclaire pas le cas présent.


Message cité 2 fois
Invité
ale77tu
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès argent sujets
  1. Posté le 24/11/2008 à 00:33:47  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tout à fait d'accord...

Le véhicule moteur allumé, mal stationné ou non stationné donc génant la circulation les flics ont mis la contravention.

Si tu tombes sur des gentils ils te disent de dégager mais bon là ils n'ont pas tout à fait tord non plus.
Message édité par ale77tu le 24/11/2008 à 00:34:03
Profil : Routard confirmé
type-126
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 24/11/2008 à 09:44:54  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lak84hw a écrit :


Oui mais là on est dans le cas d'un véhicule arrêté (« le long de la route », « moteur allumé ») et non stationné.  Or un véhicule arrêté, par exemple à un feu rouge, est réputé en circulation.
Cette jurisprudence n'éclaire pas le cas présent.


Afficher plus
Afficher moins




 :D  Pour "éclairer" il faudrait connaitre le jugement du Trib. proximité de Colombes 92, devant lequel il a été renvoyé par l'arrêt de cassation .

 Que de "SUPPUTATIONS foireuses sur ce file  :ptdr:


---------------
Te connais-tu ?
Connais-tu ton adversaire ?; Te connait-il ?
Alors tes chances de victoire sont aussi grandes ....
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 24/11/2008 à 12:24:41  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lak84hw a écrit :


Oui mais là on est dans le cas d'un véhicule arrêté (« le long de la route », « moteur allumé ») et non stationné.  Or un véhicule arrêté, par exemple à un feu rouge, est réputé en circulation.
Cette jurisprudence n'éclaire pas le cas présent.


Afficher plus
Afficher moins



Certes, celà dit, cette jurisprudence n'est pas très claire aussi par rapport aux définitions juridique des termes "arrêt" et "stationnement".. ;)

Message cité 1 fois
Invité
lak84hw
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 24/11/2008 à 13:46:16  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

raz97ln a écrit :


Certes, celà dit, cette jurisprudence n'est pas très claire aussi par rapport aux définitions juridique des termes "arrêt" et "stationnement".. ;)
Afficher plus
Afficher moins



Cette jurisprudence n'est pas claire sur ce sujet mais cette distinction est établie depuis longtemps - notamment au regard des règles de stationnement.
Un véhicule dont le conducteur est à bord, moteur allumé, ou même en train de décharger un colis, est réputé arrêté. On peut ainsi faire descendre de son véhicule quelqu'un à un endroit où le stationnement est interdit mais l'arrêt autorisé.

Quant au fait de téléphoner à l'arrêt, dans certains cas c'est indubitablement répréhensible :


12éme législature
 Question N° : 82845 de Mme Zimmermann Marie-Jo ( Union pour un Mouvement Populaire - Moselle ) QE
 
 Ministère interrogé : intérieur et aménagement du territoire
 Ministère attributaire : intérieur et aménagement du territoire
 Question publié au JO le : 10/01/2006 page : 154
 Réponse publiée au JO le : 07/03/2006 page : 2573
 
 Rubrique : sécurité routière
 Tête d'analyse : réglementation
 
 Analyse : téléphone. portables. conditions d'utilisation
 
 Texte de la QUESTION : Mme Marie-Jo Zimmermann demande à M. le ministre d'état, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, de lui indiquer si un automobiliste qui est arrêté à un feu rouge ou à un péage autoroutier a le droit d'utiliser son téléphone portable pendant qu'il est à l'arrêt.  
 
 Texte de la REPONSE : L'honorable parlementaire appelle l'attention du ministre d'état, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire sur la politique de sécurité routière dans le domaine de la restriction de l'utilisation du téléphone au volant. Le recul de l'insécurité routière est l'une des priorités majeures des pouvoirs publics et constitue aujourd'hui une attente forte de nos concitoyens, en raison même du coût humain, social et financier que représentent les risques liés aux accidents de la route. La politique particulièrement volontariste menée en la matière par le Gouvernement, et qui a d'ores et déjà permis une baisse significative des accidents de la route constatés depuis le CISR du 18 décembre 2002, vise à obtenir un changement durable des comportements au volant grâce à l'effet conjugué de mesures de prévention, d'incitation, de responsabilisation, mais aussi de renforcement des contrôles et d'aggravation des sanctions encourues en cas de non-respect de la règle. Le décret n? 2003-293 du 31 mars 2003 a effectivement crée une incrimination spécifique d'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation, incrimination reprise dans l'article R. 412-6-1 du code de la route. Le contrevenant encourt l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe et l'infraction donne lieu de plein droit à la réduction de deux points du permis de conduire. Un automobiliste marquant l'arrêt à un feu rouge ou à un péage autoroutier se trouve indubitablement en situation de circulation, devant conserver la maîtrise de son véhicule, ce qui recouvre les phases d'arrêt, de déplacement et de mouvement, dont les arrêts prescrits pour le respect de la signalisation située sur les infrastructures routières et autoroutières ne sont que la conséquence. C'est pourquoi de tels arrêts ne peuvent, en aucun cas, être assimilés au stationnement tel que précisé à l'article R. 110-2 du code de la route et qui est lui-même défini comme l'immobilisation d'un véhicule sur la route hors les circonstances caractérisant l'arrêt. En conséquence, un automobiliste ne saurait faire usage d'un téléphone tenu en main, alors qu'il est à l'arrêt à un feu rouge ou à un péage autoroutier, sans encourir les sanctions prévues par l'article R. 412-6-1 du code de la route.



Dans le cas présent, si la situation est celle décrite par le contrevenant, la constitution de l'infraction semble tout de même quelque peu bancale. Puisque si on tolère à l'arrêt qu'on décharge un colis, ça veut dire qu'on accepte qu'à l'arrêt le conducteur cesse d'être en pleine maîtrise de son véhicule.

La première jurisprudence citée évoque le cas du stationnement - or on nous décrit l'arrêt.
La réponse parlementaire citée par moi même évoque le cas de l'arrêt imposé par les infrastructures et le code de la route.

Or, ici, c'est le cas d'un arrêt délibéré. Personnellement, je ne me risquerais donc pas à déduire quelle devrait être la position de la juridiction répressive.
On ne peut avoir d'avis, d'ailleurs, qu'en connaissance des circonstances précises de l'infraction, du point de vue de l'agent verbalisateur.
En l'occurrence, j'ai quelques difficultés à imaginer un policier ou gendarme qui verbaliserait quelqu'un qui prend le parti de s'arrêter pour téléphoner ; l'arrêt est ce qui est recommandé. Je n'imagine qu'un seul cas de figure où il semblerait pertinent à un policier ou gendarme de verbaliser cette infraction, ce serait le cas, qui se produit parfois, du contrevenant qui s'arrête n'importe comment, du genre en pleine voie de circulation en nuisant durablement à la fluidité de l'axe de circulation emprunté, voire pire, afin de téléphoner. Dans ce cas là, on peut estimer que le conducteur devait rester attentif à la circulation, puisque toujours en son flot, et par conséquent se garer ailleurs avant de tenir en main son téléphone.

Message cité 1 fois
Invité
raz97ln
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 24/11/2008 à 13:57:33  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lak84hw a écrit :


Cette jurisprudence n'est pas claire sur ce sujet mais cette distinction est établie depuis longtemps - notamment au regard des règles de stationnement.
Un véhicule dont le conducteur est à bord, moteur allumé, ou même en train de décharger un colis, est réputé arrêté. On peut ainsi faire descendre de son véhicule quelqu'un à un endroit où le stationnement est interdit mais l'arrêt autorisé.

Quant au fait de téléphoner à l'arrêt, dans certains cas c'est indubitablement répréhensible :


12éme législature
 Question N° : 82845 de Mme Zimmermann Marie-Jo ( Union pour un Mouvement Populaire - Moselle ) QE
 
 Ministère interrogé : intérieur et aménagement du territoire
 Ministère attributaire : intérieur et aménagement du territoire
 Question publié au JO le : 10/01/2006 page : 154
 Réponse publiée au JO le : 07/03/2006 page : 2573
 
 Rubrique : sécurité routière
 Tête d'analyse : réglementation
 
 Analyse : téléphone. portables. conditions d'utilisation
 
 Texte de la QUESTION : Mme Marie-Jo Zimmermann demande à M. le ministre d'état, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, de lui indiquer si un automobiliste qui est arrêté à un feu rouge ou à un péage autoroutier a le droit d'utiliser son téléphone portable pendant qu'il est à l'arrêt.  
 
 Texte de la REPONSE : L'honorable parlementaire appelle l'attention du ministre d'état, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire sur la politique de sécurité routière dans le domaine de la restriction de l'utilisation du téléphone au volant. Le recul de l'insécurité routière est l'une des priorités majeures des pouvoirs publics et constitue aujourd'hui une attente forte de nos concitoyens, en raison même du coût humain, social et financier que représentent les risques liés aux accidents de la route. La politique particulièrement volontariste menée en la matière par le Gouvernement, et qui a d'ores et déjà permis une baisse significative des accidents de la route constatés depuis le CISR du 18 décembre 2002, vise à obtenir un changement durable des comportements au volant grâce à l'effet conjugué de mesures de prévention, d'incitation, de responsabilisation, mais aussi de renforcement des contrôles et d'aggravation des sanctions encourues en cas de non-respect de la règle. Le décret n? 2003-293 du 31 mars 2003 a effectivement crée une incrimination spécifique d'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation, incrimination reprise dans l'article R. 412-6-1 du code de la route. Le contrevenant encourt l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe et l'infraction donne lieu de plein droit à la réduction de deux points du permis de conduire. Un automobiliste marquant l'arrêt à un feu rouge ou à un péage autoroutier se trouve indubitablement en situation de circulation, devant conserver la maîtrise de son véhicule, ce qui recouvre les phases d'arrêt, de déplacement et de mouvement, dont les arrêts prescrits pour le respect de la signalisation située sur les infrastructures routières et autoroutières ne sont que la conséquence. C'est pourquoi de tels arrêts ne peuvent, en aucun cas, être assimilés au stationnement tel que précisé à l'article R. 110-2 du code de la route et qui est lui-même défini comme l'immobilisation d'un véhicule sur la route hors les circonstances caractérisant l'arrêt. En conséquence, un automobiliste ne saurait faire usage d'un téléphone tenu en main, alors qu'il est à l'arrêt à un feu rouge ou à un péage autoroutier, sans encourir les sanctions prévues par l'article R. 412-6-1 du code de la route.



Dans le cas présent, si la situation est celle décrite par le contrevenant, la constitution de l'infraction semble tout de même quelque peu bancale. Puisque si on tolère à l'arrêt qu'on décharge un colis, ça veut dire qu'on accepte qu'à l'arrêt le conducteur cesse d'être en pleine maîtrise de son véhicule.

La première jurisprudence citée évoque le cas du stationnement - or on nous décrit l'arrêt.
La réponse parlementaire citée par moi même évoque le cas de l'arrêt imposé par les infrastructures et le code de la route.

Or, ici, c'est le cas d'un arrêt délibéré. Personnellement, je ne me risquerais donc pas à déduire quelle devrait être la position de la juridiction répressive.
On ne peut avoir d'avis, d'ailleurs, qu'en connaissance des circonstances précises de l'infraction, du point de vue de l'agent verbalisateur.
En l'occurrence, j'ai quelques difficultés à imaginer un policier ou gendarme qui verbaliserait quelqu'un qui prend le parti de s'arrêter pour téléphoner ; l'arrêt est ce qui est recommandé. Je n'imagine qu'un seul cas de figure où il semblerait pertinent à un policier ou gendarme de verbaliser cette infraction, ce serait le cas, qui se produit parfois, du contrevenant qui s'arrête n'importe comment, du genre en pleine voie de circulation en nuisant durablement à la fluidité de l'axe de circulation emprunté, voire pire, afin de téléphoner. Dans ce cas là, on peut estimer que le conducteur devait rester attentif à la circulation, puisque toujours en son flot, et par conséquent se garer ailleurs avant de tenir en main son téléphone.
Afficher plus
Afficher moins



Qui à ce titre n'engage que son auteur et n'a aucune valeur réglementaire, vous en conviendrez... ;)

Message cité 1 fois
Invité
lak84hw
Pratique - succès argent messages
  1. Posté le 24/11/2008 à 14:25:54  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

raz97ln a écrit :


Qui à ce titre n'engage que son auteur et n'a aucune valeur réglementaire, vous en conviendrez... ;)
Afficher plus
Afficher moins



Non, du tout. Cette réponse engage le gouvernement. Or, nous sommes en matière contraventionnelle, donc du ressort de l'exécutif.
Ce sont ses réponses qui indiquent aux juridictions pénales contraventionnelles dans quel sens appliquer strictement les règlements (un peu comme le juge en matière de crime ou délit doit chercher dans les débats parlementaire à l'occasion de l'élaboration d'une loi l'esprit de cette loi, si celui-ci lui échappe) - bien plus que la jurisprudence, qui n'est pas source de droit.
En d'autres termes, si le représentant du gouvernement au Parlement donne une réponse explicative sur le sens d'un règlement, toutes les juridictions ayant à connaître ce règlement se doivent se considérer cette explication comme le sens du règlement.

Message cité 1 fois
Message édité par lak84hw le 24/11/2008 à 14:26:28
Profil : Pilote confirmé
m-d-s
Pratique - succès or messages
  1. Posté le 24/11/2008 à 15:16:14  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bah, la a mon avis. Au vu de ce qui se dit là bas. Ce n'est pas demain la veille qu'ils vont légiférer sur ce type de cas....


---------------
Mes jouets
Subaru xv exclusive 2si 2019
Panda 100HP pandomino 2009
Invité
val59ki
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 24/11/2008 à 17:56:09  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lak84hw a écrit :


Non, du tout. Cette réponse engage le gouvernement. Or, nous sommes en matière contraventionnelle, donc du ressort de l'exécutif.
Ce sont ses réponses qui indiquent aux juridictions pénales contraventionnelles dans quel sens appliquer strictement les règlements (un peu comme le juge en matière de crime ou délit doit chercher dans les débats parlementaire à l'occasion de l'élaboration d'une loi l'esprit de cette loi, si celui-ci lui échappe) - bien plus que la jurisprudence, qui n'est pas source de droit.
En d'autres termes, si le représentant du gouvernement au Parlement donne une réponse explicative sur le sens d'un règlement, toutes les juridictions ayant à connaître ce règlement se doivent se considérer cette explication comme le sens du règlement.
Afficher plus
Afficher moins


Spa bien d'avoir séché les cours  :ange: .
L'exécutif fixe les contravention par voie réglementaire certes, mais les 3 pouvoirs sont séparés: le juge interprête comme bon lui semble.

Message cité 1 fois
Publicité

 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
erreur d'immatriculation jurisprudence? 36
"Good trip" film prevention routiere 16
Cellule de dégrisement avec vise de procédure 61
PV mis le lendemain constaté par gendarme civil. ???? HELP 43
infraction non verbalisé. Quelles conséquences? 10