Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 
   / / / /

[Topic officiel] Alfa Romeo 75 : La dernière vraie Alfa ?

 

Il y a 68 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Sujet officiel

[Topic officiel] Alfa Romeo 75 : La dernière vraie Alfa ?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 04/10/2018 à 16:22:26  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Produite à près de 400 000 exemplaires entre 1985 et 1993, l'Alfa Romeo 75 aura eu la double tâche de remplacer l'Alfetta et la Nuova Giulietta malgré des moyens limités. Construite à l'économie, elle sera proposée en une seule carrosserie (pas de version coupé, presque une première chez la marque au Trèfle) et évoluera sommes toutes assez peu.
Cette auto au design tarabiscoté occupe néanmoins une place particulière au sein de la communauté Alfiste qui y voit la "dernière vraie Alfa Romeo". En effet, c'est la dernière auto conçue sous l'ère indépendante de la marque, avant son rachat par Fiat. C'est aussi la dernière propulsion de la marque avant l'apparition très récente de la Giulia (et des anecdotiques 4C et 8C), et la dernière à profiter des vieux moteurs double-arbre "Bialbero" à carburateurs (dont l'origine remonte aux années 50, rappelons-le)!
Malgré ses nombreux griefs (finition, conception dépassée) qui lui vaudront une baisse assez rapide du nombre de ventes, la 75 marque les esprits, surtout dans ses sulfureuses versions sportives, et bénéficie aujourd'hui d'une cote d'amour assez élevée. Retour sur l'histoire et l'évolution de ce modèle. :)

La genèse
Nous sommes au milieu des années 1980, et Alfa Romeo est au plus mal. Pourtant dans le giron de l'état italien depuis belle lurette (l'IRI, institut de reconstruction industrielle), sa trésorerie est dans le rouge.


L'Alfetta, lancée en 1972, commence à se faire vieille, et la Nuova Giulietta, apparue en 1977, construite à l'économie et ne trouvant pas sa place, a peiné à séduire. Il faut donc rapidement lancer un nouveau modèle, mais les moyens sont plus que limités.

C'est ainsi que la nouvelle berline de moyenne gamme de la marque au Biscione, connue sous le nom de code interne 162B, devra conserver la base mécanique et structurelle de la Giulietta, qui elle-même dérive étroitement de l'Alfetta née il y a 15 ans...
C'est ainsi que la nouvelle Alfa Romeo, baptisée 75 en l'honneur des 75 ans de la marque, conserve la cellule centrale du duo Alfetta/Giulietta comprenant les 4 portières, ainsi que l'architecture transaxle avec le moteur en position longitudinale avant, et l'ensemble boîte-pont à l'arrière, garantissant une bonne répartition des masses.
Les trains roulants sont également identiques, et aucune nouvelle mécanique n'est au programme. De nouveau, sur cette auto, il n'y a guère que les faces avant et arrière, ainsi que l'intérieur... :bah:

ALFA-ROMEO​-75-736_12​.jpg
ALFA-ROMEO​-75-736_17​.jpgautowp.ru_​alfa_romeo​_75_18-1.j​pg


La gamme se compose au lancement de 4 déclinaisons essence et un diesel:
- 1.6 110 ch
- 1.8 120 ch
- 2.0 128 ch
- 2.5 V6 12s 156 ch
- 2.0 TD 90 ch
Les trois premiers sont les antiques mais réputés moteurs double-arbre en aluminium qui font le bonheur de la marque depuis les années 50, connus pour leur son envoûtant, leur caractère et leur fiabilité. Le V6 n'est autre que le mythique "Busso" à injection hérité des Alfa 6 et GTV6, et le diesel est un moteur développé par VM Motori, légèrement modifié par rapport à celui utilisé par la Giulietta.

L'accueil de la presse, déjà froide envers la Giulietta qui la précédait, est plus que mitigé. Le style est loin de faire l'unanimité, même s'il faut reconnaître que le Centro Stile a bien su gommer le lien avec le modèle précédent, et les qualités dynamiques, déjà pointées du doigt sur la Giulietta, semblent un peu dépassées, du moins sur les versions de base. Si ce comportement joueur ravira les amateurs dans les versions puissantes, il faut bien reconnaître que face à la concurrence, elle ne fait pas le poids :bah:
Tout juste lui reconnaîtra-t-on un intérieur original (frein à main type "aviation", commandes de vitres électriques près du plafonnier, petit ordinateur de bord "Alfa Control"...) et mieux fini qu'à l'accoutumée.

Malgré les critiques relativement vives, le succès sera au rendez-vous, tant en Italie qu'à l'export. 380 000 exemplaires seront produits au total. :)

Évolution


Première série : 1985-87
La 75 est présentée en 1985, et subira quelques évolutions au cours de sa carrière.

En mars 1986 apparaît la fameuse version Turbo de 155 chevaux, développée sur la base du 1.8 auquel on a greffé un gros turbo Garett T3. Assez rustique, ce bloc a un comportement on/off très marqué (le fameux lag du turbo), qui plaît à certains amateurs éclairés, mais déstabilise les autres et peut créer des surprises en sortie de courbe. :buzz:
Grâce à un différentiel à glissement limité qui calme ses ardeurs, la 75 Turbo se place néanmoins devant la V6 en termes de performance pure.
alfa-romeo​-75-1986-7​.jpg

C'est cette même année 1986 qu'Alfa décide de proposer sa 75 aux Etats-Unis, sous l'appelation "Milano". Elle est modifiée pour répondre aux normes drastiques du pays : nouveaux optiques, pare-chocs enveloppants à absorbeurs et répétiteurs de clignotants latéraux sont ajoutés.
N'y sera proposée que la version V6, en boîte manuelle ou automatique (développée par ZF) en option.
DSC00038-9​40x607.jpg
IMG_5397-1​-940x705.j​pg

En 1986, c'est aussi le fameux coup de théâtre qui fera couler beaucoup d'encre : Fiat rachète Alfa Romeo. Fiat accorde un peu de sous à la marque pour continuer les projets entamés, mais pas de nouveaux modèles dans un premier temps.
C'est ainsi que deux ans à peine après son lancement, la 75 va déjà recevoir des modifications notables.

Deuxième série : 1987-93
En 1987, les versions sportives, jusque là identifiables uniquement par leur logo, se différencient davantage: élargisseurs d'aile, spoilers et becquet sur le coffre pour les versions Turbo et V6.

Exterior03​.jpg

Les versions normales bénéficient de nouvelles selleries et finitions intérieures.

Pour homologuer la 75 en championnat de voiures de tourismes, Alfa commercialise une version bodybuildée de la 75 Turbo : la Turbo Evoluzione. Outre son accoutrement spécifique (kit, jantes couleur carrosserie), elle dispose de trains roulants et suspensions spécifiques, et pour des raisons obscures de normes sur la taille du moteur, celui-ci est légèrement réalésé (1761 cm3 au lieu de 1779). La puissance reste identique : 155 ch. 500 exemplaires produits.
Alfa-Romeo​-75-Turbo-​Evoluzione​-1.jpg

Une nouvelle motorisation apparaît : le 2.0 Twin-Spark, remplaçant avantageusement le 2.0 à carburateur. Nouvelle culasse, double allumage, injection électronique : voilà qui permet d'obtenir un rendement très intéressant pour la cylindrée avec 148 ch à la clé. Elle dispose du différentiel à glissement limité de la Turbo, et devient vite le meilleur compromis prix/performances de la gamme.

Fin 1987 toujours, le premier restylage apparaît : les versions Turbo et V6 récupèrent les gros pare-chocs à absorbeurs des versions américaines, ainsi que des élargisseurs d'ailes et autres spoilers, et sont pompeusement baptisées "75 America". Ceci alourdit la ligne comme l'auto en elle-même (+100 kg au total) mais a le mérite de renforcer l'agressivité de la ligne, dans l'espoir de conquérir une clientèle qui délaisse l'auto techniquement dépassée.
A noter qu'à l'occasion, le V6 passe à 3.0 de cylindrée et développe 188 ch, avec un couple élevé dès les bas régimes.
Alfa-Romeo​-75-3-0-V6​-America-1​988-201711​17042053.j​pg
8122866955​_7da40e3f5​c_b.jpg

Les évolutions seront par la suite surtout mécaniques.

En 1988, le 1.8 adopte à son tour l'injection électronique (1.8 ie, 122 ch), et le 2.0 turbo diesel est remplacé par un 2.4 de 112 ch, à la finition identique à la 2.0 TS.
Le V6 3.0 voit sa puissance légèrement en baisse (180 ch) pour respecter les nouvelles normes antipollution.
L'ABS est disponible en option sur les 2.0 TS et 3.0 V6.

En 1989, un léger restyling intervient : nouvelle calandre, feux arrières entièrement rouge, et nouveau monogramme "75". C'est tout. :o
aa656c10ee​0d78d752dd​f2bfbe1b7b​f9.jpg
Alfa_Romeo​_75_Twin_S​park_ASN.J​PG

En 1990 arrivent les dernières évolutions techniques : le 1.6 reçoit l'injection électronique à son tour (109 ch), les Turbo et V6 sont légèrement retravaillées et gagnent en puissance (respectivement, 165 et 192 chevaux).

Les dernières années de production de la 75 se feront à coup de séries limitées (Indy, Imola, Scuderia...), avec l'apparition de moteurs catalysés, et la simplification progressive de la gamme jusqu'à l'arrêt de la production, à l'automne 1993, après quelques mois de cohabitation avec la 155 fraîchement arrivée. Les stocks s'écouleront jusqu'en 1994 dans certains marchés, notamment l'Italie, les puristes préférant la propulsion de la 75 à la traction de la 155 née sous l'ère Fiat.

Ainsi, la 75 fait ses adieux, après 386 767 exemplaires vendus, et une seule et unique carrosserie.

Projets abandonnés

Alfa Romeo avait une réelle ambition de proposer une variante break de la 75. C'est ainsi qu'en 1986, une étude de 75 Sportwagon est proposée, imaginée par Rayton Fissore. Le rachat de Fiat aura raison de ce projet, malgré la présentation l'année suivante de deux autres exemplaires. Il n'y a donc que 3 exemplaires connus. :bah:
Ceci étant, l'historique est assez flou, je trouve aussi un quatrième exemplaire dans mes recherches, si quelqu'un a des infos... :voyons:
14cd851c2b​ea433367c4​be561af095​bd.jpg
75_sportwa​gon_1987.j​pg
75%20Turbo​%20Wagon.j​pg
75%20Sport​%20Wagon.j​pg


La SZ ES30 : Il Mostro

Comme évoqué précédemment, pas de version coupé "officielle" de la 75. On ne peut pour autant pas oublier l'atypique SZ ES30 (pour Experimental Sportscar 3.0l), développé sur la base de la 75. Au programme, base de 75 raccourcie, moteur 3.0 de la 75 V6 America retravaillé par Autodelta, le département course de la marque, pour en tirer 210 ch, un assemblage directement dans les ateliers de Zagato, et surtout une gueule incomparable de sport-proto, qui lui vaudra le surnom de Mostro, "monstre" en italien.
Ce coupé n'a été proposé qu'en rouge Alfa, sauf un exemplaire peint en noir pour Andrea Zagato himself.
02-alfa-r_​rz1.jpg
ECC-081_Al​fa-Romeo-S​Z_SM_Full-​Res-57-e15​0888322290​7-940x680.​jpg
Alfa_Romeo​SZ_006.jpg


Elle fut construite à 1036 exemplaires, entre mi-1990 et fin 1991.
En 1992, l'aventure perdure pendant encore un peu plus d'un an, avec le roadster RZ produit à 278 exemplaires. Lui aura droit à d'autres couleurs (jaune, noir).
alfa-romeo​-rz-06.jpg


La 75, une auto qui marque la fin d'une ère pour la marque au Trèfle, et qui suscite encore aujourd'hui des avis partagés.

Et vous, qu'en pensez-vous?

Vous en possédez ou avez possédé une? N'hésitez pas à poster photos et ressenti ici.
Vous en croisez régulièrement dans la rue ou en concentrations? Même consigne.

 :)
Message édité par NyvetDuPiC le 07/11/2018 à 23:10:40

---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
Sujets relatif
Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 04/10/2018 à 17:45:49  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Salut Patxi64!
Je possède une Alfa 75 rouge de 1991, 1.8 IE, environs 130.000 km. J'essaye de m'en servir une fois par semaine pour que tout continue de bien fonctionner.
C'est une voiture attachante. Tout d'abord l'ambiance à bord fait vraiment vieillot. On se croierait plus dans une voiture du début des années 80, avec un pare brise très vertical et de touts petits essuies glaces. Les sièges en velours sont très confortables. Le tableau de bord est cubique, et l'ordinateur de bord s'affole pour un rien.
La voiture vibre au ralenti dans un bruit rauque, même avec le petit 1.8. Le moteur est épatant, plein de santé, aimant monter dans les tours (moyennant une consommation conséquente!). Il est vraiment enthousiasmant sur autoroute.
Je n'ai pas la direction assistée, ce qui est gênant en ville uniquement, et encore on s'y habitue.
La finition est vraiment moyenne : la centralisation des portes ne centralise plus grand chose, les lèves vitres électriques sont fatigués, les accoudoirs se détachent. Pourtant me voiture appartenait à un papy qui en prenait grand soin.
Elle rouille peu, mais attention quand même aux roues arrières.
Pas mal de petits pb électriques (je débranche la batterie systématiquement à l'arrêt...).
Une ligne attachante, et belle de mon point de vue. Selon la légende, elle fut dessinée sur un paquet de cigarette, en prenant en compte l'ordre de la direction de garder les portes de la giulietta, et faire que cela ne se voit pas... Je trouve ce bandeau noir très original, comme le bandeau rouge (ou orange) des feux arrières.
j'essaierai de retrouver des photos...
Message cité 3 fois
Accumulateur de losangées
Profil : FA Pratique Addict 2009
  1. homepage
  2. config
nyvetdupic
Coupe or Collections Collections - succès or nombre de vues Collections - succès or sujets
  1. Posté le 04/10/2018 à 18:27:54  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Excellent topic Patxi 64 !

Un exemplaire croisé il y a quelques années à l'esplanade de Lille. :p

100_2779Voir l'image en grand0 vote

100_2776Voir l'image en grand0 vote

100_2778Voir l'image en grand0 vote
Message cité 1 fois

---------------
Accumulateur de youngtimers. Et pas que! :rs:
Les aventures automobiles du Nyvet

« A travers les innombrables vicissitudes de la France, le pourcentage d'emmerdeurs est le seul qui n'ait jamais baissé. » © Michel Audiard
Publicité

Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 04/10/2018 à 19:08:53  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Sans bandeau en plastique, on voit bien que les portes sont celles de la Giulietta !
L'art du recyclage selon Alfa !!

Si vous aimez le cinéma italien, essayez de voir "la scorta" (l'escorte), un très bon polar, et il y a plein d'Alfa 75 et 90 dedans !!

https://fr.wikipedia.org/wiki/​La_scorta

Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 04/10/2018 à 19:09:57  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité

Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 05/10/2018 à 06:38:10  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

wolan a écrit :

Salut Patxi64!
Je possède une Alfa 75 rouge de 1991, 1.8 IE, environs 130.000 km. J'essaye de m'en servir une fois par semaine pour que tout continue de bien fonctionner.
C'est une voiture attachante. Tout d'abord l'ambiance à bord fait vraiment vieillot. On se croierait plus dans une voiture du début des années 80, avec un pare brise très vertical et de touts petits essuies glaces. Les sièges en velours sont très confortables. Le tableau de bord est cubique, et l'ordinateur de bord s'affole pour un rien.
La voiture vibre au ralenti dans un bruit rauque, même avec le petit 1.8. Le moteur est épatant, plein de santé, aimant monter dans les tours (moyennant une consommation conséquente!). Il est vraiment enthousiasmant sur autoroute.
Je n'ai pas la direction assistée, ce qui est gênant en ville uniquement, et encore on s'y habitue.
La finition est vraiment moyenne : la centralisation des portes ne centralise plus grand chose, les lèves vitres électriques sont fatigués, les accoudoirs se détachent. Pourtant me voiture appartenait à un papy qui en prenait grand soin.
Elle rouille peu, mais attention quand même aux roues arrières.
Pas mal de petits pb électriques (je débranche la batterie systématiquement à l'arrêt...).
Une ligne attachante, et belle de mon point de vue. Selon la légende, elle fut dessinée sur un paquet de cigarette, en prenant en compte l'ordre de la direction de garder les portes de la giulietta, et faire que cela ne se voit pas... Je trouve ce bandeau noir très original, comme le bandeau rouge (ou orange) des feux arrières.
j'essaierai de retrouver des photos...
Afficher plus
Afficher moins

:hello:
Sympa d'avoir le ressenti d'un propriétaire, surtout pour une "petite" version. On retrouve bien dans la description que tu en fais certains traits propres aux Alfa de ces années là. :p
N'hésite pas à partager des photos de ta belle ici!

Quelques petits frais à faire et elle sera comme neuve :miam:


---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
Profil : Pilote pro
  1. homepage
stalker_tn
Coupe bronze Collections Collections - succès argent nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 05/10/2018 à 14:04:10  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

wolan a écrit :

Salut Patxi64!
Je possède une Alfa 75 rouge de 1991, 1.8 IE, environs 130.000 km. J'essaye de m'en servir une fois par semaine pour que tout continue de bien fonctionner.
C'est une voiture attachante. Tout d'abord l'ambiance à bord fait vraiment vieillot. On se croierait plus dans une voiture du début des années 80, avec un pare brise très vertical et de touts petits essuies glaces. Les sièges en velours sont très confortables. Le tableau de bord est cubique, et l'ordinateur de bord s'affole pour un rien.
La voiture vibre au ralenti dans un bruit rauque, même avec le petit 1.8. Le moteur est épatant, plein de santé, aimant monter dans les tours (moyennant une consommation conséquente!). Il est vraiment enthousiasmant sur autoroute.
Je n'ai pas la direction assistée, ce qui est gênant en ville uniquement, et encore on s'y habitue.
La finition est vraiment moyenne : la centralisation des portes ne centralise plus grand chose, les lèves vitres électriques sont fatigués, les accoudoirs se détachent. Pourtant me voiture appartenait à un papy qui en prenait grand soin.
Elle rouille peu, mais attention quand même aux roues arrières.
Pas mal de petits pb électriques (je débranche la batterie systématiquement à l'arrêt...).
Une ligne attachante, et belle de mon point de vue. Selon la légende, elle fut dessinée sur un paquet de cigarette, en prenant en compte l'ordre de la direction de garder les portes de la giulietta, et faire que cela ne se voit pas... Je trouve ce bandeau noir très original, comme le bandeau rouge (ou orange) des feux arrières.
j'essaierai de retrouver des photos...
Afficher plus
Afficher moins

le fait que la 75 soit un peu en décalage avec la production de son époque n'est pas vraiment étonnant. Entre l'alfetta berline des années 70 et la 75, il y a assez peu d'évolutions finalement... C'est là qu'on a pu constater l'avance qu'avait Alfa en tant que motoriste vu les rendements et la fiabilités de tous ses moteurs essence y compris les petits flat 4 qui ont continué à être produits longtemps.
Après ce n'était clairement pas par choix mais par manque de moyens... D'ou la rupture technologique et esthétique qui a eu lieu avec les modèles suivants. Alfa avait un paquet d'années de développement à rattraper.

Message édité par stalker_tn le 05/10/2018 à 14:05:01

---------------
volvo 440T-Alfa 33-Audi GT5E-Alfa Giulietta-Alfa 164 QV-Mercedes 2.3-16-Audi 200 QT-Carlsson C28-Nissan Sunny gti-Bmw 730ia-Volvo 850-Audi S4 B5-Alfa 156 GTA-Bmw 540ia-Bmw 318is-Bmw 320i-Audi 200 20VA-Bmw 323ti-Jaguar Xj40-Bmw M5-Bmw 325i-VW Golf 3 VR6-Bmw 328i-Audi S6-Bmw 316ti-Mgf-Volvo 850 2.5T AWD-Bmw 535i-Audi 200 10VA -Bmw 540ia-Mercedes ML320-Audi S8 D2-Toyota Supra MA70-Mercedes CLK55 AMG - Peugeot 406 coupé v6 - BMW 535ia [Présentation] Rénovation BMW 535ia 1998-Chevrolet Caprice-Aston Martin DB7 Vantage
Accumulateur de losangées
Profil : FA Pratique Addict 2009
  1. homepage
  2. config
nyvetdupic
Coupe or Collections Collections - succès or nombre de vues Collections - succès or sujets
  1. Posté le 05/10/2018 à 18:00:33  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
En décembre 1985, le magazine Echappement mettait à l'essai quatre berlines qui se voulaient aussi bien sportives que routières. Parmi elles, l'Alfa Romeo 75 dans sa déclinaison 2.0.

Echappement - Décembre 1985 (7)Echappement - Décembre 1985 (7)Voir l'image en grand0 vote

Echappement - Décembre 1985 (8)Echappement - Décembre 1985 (8)Voir l'image en grand0 vote

Echappement - Décembre 1985 (9)Echappement - Décembre 1985 (9)Voir l'image en grand0 vote

Echappement - Décembre 1985 (10)Echappement - Décembre 1985 (10)Voir l'image en grand0 vote

Echappement - Décembre 1985 (11)Echappement - Décembre 1985 (11)Voir l'image en grand0 vote
Message édité par NyvetDuPiC le 05/10/2018 à 18:00:52

---------------
Accumulateur de youngtimers. Et pas que! :rs:
Les aventures automobiles du Nyvet

« A travers les innombrables vicissitudes de la France, le pourcentage d'emmerdeurs est le seul qui n'ait jamais baissé. » © Michel Audiard
Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 05/10/2018 à 18:27:19  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci pour cet article, même si l'Alfa n'est guère à la fête... Étonnant, les journalistes semblent avoir préféré la Montégo à toutes les autres. La BX sport avait l'air vraiment pas mal !

Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 06/10/2018 à 22:21:20  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
un essai de la 75 1.8 face à la BMW 316. elles sont bien maltraitées par Pescarolo !!
https://www.dailymotion.com/vi​deo/xbsmqj

Profil : Pilote pro
  1. config
epicure06
Collections - succès argent messages
  1. Posté le 07/10/2018 à 17:03:13  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai toujours beaucoup aimé la 75, du moins en version Turbo et surtout, V6 3.0 et de couleur ... rouge.
C'est pour moi aussi la dernière "vraie" Alfa Roméo de part le fait que cela soit une propulsion équipé de "véritables" moteurs Alfa.

La récente Giulia, surtout en version QV, m'a refait aimer cette marque.


---------------
Nos hommes politiques sont, dans le meilleur des cas des incapables et dans le pire des cas, des traitres.
France, tu encourages et récompenses la paresse et tu appelles cela "l'aide sociale".
Certains abusent du pouvoir et disent faire de la politique.
La dictature c'est "ferme ta gueule". La démocratie c'est "cause toujours".
Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 07/10/2018 à 20:17:15  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Mon grand-père, qui a eu pas mal d'Alfa, m'a toujours dit que la 75 fut sa préférée. :oui:


---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 08/10/2018 à 08:23:42  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Un extrait d'une série Z italienne où les bons sont en Alfa 75 et les méchants en Lancia Dedra ! Attention, les voitures jouent mieux que les acteurs...



https://www.youtube.com/watch?​v=OC7w3kB3whg

Profil : Membre
wolan
  1. Posté le 10/10/2018 à 08:05:41  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Pour alimenter le sujet, voici une photo prise à l'arrache de ma petite 1.8 IE. Elle a les pare-chocs entièrement en plastique, mais dispose de l'option jante alliage!


P1020654Voir l'image en grand0 vote

Profil : Nouveau membre
trek2300
  1. Posté le 12/10/2018 à 13:16:37  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Excellente question Patxi 64 . Oui Alfa est morte après la sortie de la dernière 75 .
Fiat a continué avec quelques prélèvements d'organes, le boxer dans les 145 et 146 le V6 Busso, greffé dans des trucs genre 155 et 164 et le baroud d'honneur se termine avec l'extinction définitive du V6 3.2 L des 147 et 156 Gta Gt et 166 le 31 decembre 2005, même si on le trouve sous certain capot jusqu'en 2007 . Giuseppe Busso est mort 3 jours plus tard.

Il ne reste aujourd'hui d'Alfa que le logo restylisé, le nom, le triangle et de façon incompréhensible le virus, et c'est tout.
Dans ta génèse tu as oublié les Berlina 1750 et 2000 qui sont les ancêtres de l'Alfetta puis de la 90 et des 164 166 et 159,
Un moteur Twin Spark des 156 ou 147 n'a rien à voir avec le Twin Spark double arbre de la 75.
Le v6 holden n'a aucun lien avec le fabuleux Busso quand au boxer il a disparu.
Le v8 de la 33 Stradale s'est éteint avec la Montréal et le 6 en ligne n'a pas eu de descendance. Le diesel des Giulia des années 70 n'est pas un JTD .
Une vraie Alfa, c'était avant tout un moteur . Elles n'étaient pas exemptes de défauts, mais le moteur quelque soit sa version et sa cylindrée faisait vite oublier les petits tracas de la voiture. Une Alfa c'était une ambiance, une odeur particulière, des manos des interrupteurs et un plaisir de conduite que n'offrait aucune autre marque.
Pour en revenir à la 75 que j'ai bien connu (et que je connais toujours) en particulier V6, Turbo et Twin spark, le meilleur choix reste la Twin , c'est la plus agile et la plus précise en conduite rapide. Malgré l'injection, le double arbre possède toujours sa belle sonorité et les 148 chevaux rapportés au poids de la caisse en font une voiture très performante : 205 en pointe d'après Alfa, 215 d'après le gps (idem pour la GTV6) et les mesures de l'époque,
Je n'en dirai pas autant de la Turbo. Le bruit n'a rien à voir avec le son du vrai Twin Spark et en général du double arbre carbu .
Ce n'est pas le genre de moteur où on va baisser les vitres sous un tunnel pour en prendre plein les oreilles. Elle n'est pas désagréable à utiliser, loin de là et puis il est très facile de lui faire cracher des chevaux supplémentaires sans risque de tout casser (en restant raisonnable ) .
Contrairement à la Twin et à la V6, elle n'a pas de direction assistée. Le moteur n'est pas vraiment on/off comme je l'ai lu plus haut ! Rien à voir avec la premiere BMW turbo une r18 turbo une super 5 ou une 21 turbo. C'est tout de même plus exploitable, Mais elle reste délicate sur sol mouillé . Disons qu'elle est amusante à conduire, mais elle est loin d'être celle que je préfère,
La V6 maintenant, La mienne est une version sans catalyseur donc +/- 190cv . Elle est faite pour tailler l'autoroute, mais, comparée à la Twin bien plus polyvalente, elle n'est vraiment pas à l'aise sur routes sinueuses. Le poids du V6 se fait sentir et pour attaquer en montagne, il faut se battre avec le volant et les freins, Le moteur aussi est un peu décevant (enfin c'est relatif) comparé au 2,5 de la GTV6 qui est rageur avec une mélodie qui passe des graves aux aigus en se déchainant à partir de 3500/4000 tr . En version 3.0 L, bien sur il pousse fort, mais il est très linéaire et ne procure pas les sensation du 2,5 l même s'il demeure très efficace .De plus, la sonorité est trop feutrée par l’échappement. les 3 ont toutes les mêmes défauts :
l'ARC :(Alfa-Romeo Control) qui clignote et annonce des défaillances n'existant que dans ses circuits, faute à des capteurs et des connexions approximatifs.
La Turbo et la Twin ont des problème de coupures de pompe à essence : Fil rose derriere la boite à gants, bien connu de tous les utilisateurs, et dont il faut refaire soit la connexion soit une brasure pour ne pas se retrouver sans moteur en plein dépassement.
Un grillon qui s'installe dans le ventilateur de chauffage, le récepteur d'embrayage qui lâche très facilement, ( 4 en 110000 km sur la Twin achetée neuve) le problème existait déjà sur la Giulietta, Le synchro 3eme/seconde qui lâche rapidement si on n'utilise pas le double débrayage pour le préserver, et qui peut même être détruit sur un méchant loupage de vitesse. La Twin est tellement basse que les collecteurs d'échappement ont vite faite de râcler au sol ( avec sa hauteur d'origine)
Les freins de la Turbo supportent mal la présence du turbo vers le maitre cylindre, ce qui fait que malgré le déflecteur, en sollicitant beaucoup le turbo, les freins faiblissent rapidement par surchauffe du liquide. La commande de boite a été améliorée comparée à la Giulietta par une attaque différente du sélecteur via un tas de rotules et renvois (système isostatique)
Ca marche bien (c'est beaucoup dire) tant que c'est neuf ou bien entretenu, mais usé, il vaut mieux avoir l'ancien systeme de la Giulietta et d'une grande majorité des GTV6 et autres Alfetta

Maintenant dire que la Giulietta et la 75 sont les mêmes voiture c'est non ! Entre une 2,0 carbu 75 ou Giulietta c'est la Giulietta boite courte (11cv) qui est la plus agréable à conduire Elle est un peu plus courte, moins lourde d' environ 150 kg, Elle est plus vive, et l'ambiance générale est plus sympa que dans la 75 (même si l'autobloquant n'était pas proposé, pas plus que la direction assistée) Assis face au poste de pilotage on n'est pas dans la même voiture. La différence est la même qu'entre être au volant d'une Sud ti ou une 33 véloce . Même si les bases sont identiques, ce ne sont pas les mêmes voitures.
Alors oui Alfa est morte et enterrée, même si aujourd'hui je roule tous les jours avec une moderne et que je l'apprécie malgré tout.


75V6 175V6 1Voir l'image en grand0 vote
3.0 L V6 américa avec ABS, clim et toit ouvrant électrique





Twin et V6Twin et V6Voir l'image en grand0 vote
La même en compagnie de la Twin Spark
Des astuces pour différencier les vraies des fausses : L'emplacement du silencieux, au centre pour la Twin
A droite pour la V6, à droite mais coudé pour la Turbo
Les trains roulants:5 vis de fixations des jantes pour la Twin, la Turbo et la V6. Toutes les autres c'est 4





Twin et V6 3Twin et V6 3Voir l'image en grand0 voteLes mêmes vues de l'avant





75 v6 275 v6 2Voir l'image en grand0 vote
V6 de sortie





75 Turbo 175 Turbo 1Voir l'image en grand0 vote
Turbo América possédée pendant 20 ans par LA même propriétaire. Il me reste à retrouver les bons
parechocs, remplacer ces horribles jantes et retrouver 2 ou 3 trucs volés chez un garagiste sur la voiture:
Garnitures de custodes, enjoliveurs de parebrise et de lunette, lèche vitres et deux trois autres bricoles
Heureusement les introuvables feux arrières rouges sont restés en place.





IMG-20171108-WA0016IMG-20171108-WA0016Voir l'image en grand0 vote
C'est pas très beau un moteur Turbo. Les femmes ne savent pas conduire ? Et bien manifestement
celle qui possédait cette Alfa si !! La boite est absolument irréprochable. Comme quoi les idées toutes
faites ont du plomb dans l'aile.





Photo0046Photo0046Voir l'image en grand0 vote
Compteurs de la Twin





20181012_09274820181012_092748Voir l'image en grand0 vote
Compteurs de la Turbo





75 v675 v6Voir l'image en grand0 vote
Et enfin la V6 (de nuits ils allument en vert)





75 V6 375 V6 3Voir l'image en grand0 vote
2 boutons tout à droite, c'est à ça que se reconnait (sans lever le capot) la version clim.





20181012_13535420181012_135354Voir l'image en grand0 vote
Un bouton, pas de clim !

A+
Salva
Message édité par trek2300 le 12/10/2018 à 13:26:01
Profil : Pilote
decapot62
Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 13/10/2018 à 17:49:15  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il y aussi le bruit métallique des moteurs ALFA que j aime entendre;

le problème c est qu on en fait plus

Profil : Pilote semi-pro
kimi-60
  1. Posté le 21/10/2018 à 06:38:49  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Très sympa ce topic, je m'installe, j'aimerais bien m'acheter une vrai Alfa juste pour la collection et faire 2/3 000 km par an avec,
mais les 75 commencent à sérieusement coté en version Turbo et V6, le 2.0 ça va encore à peu près.

Trek2300, moi j'avais souvent entendu que le problème de la version 3.0 V6, c'était que la boite était trop longue, forcément plus agréable
pour faire de l'autoroute, mais un peu moins lorsque l'ont veut se faire plaisir sur des petites routes.
Message édité par Kimi 60 le 21/10/2018 à 06:39:07

---------------
Mazda RX8 Performance [:tito56:2]
Alfa 147 1.9 JTDm Selective :rs:
Peugeot 205 XAD 415 000KM :fier:
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
[Topic officiel] Lancia Y : La reine des villes et des Champs... Elysées ! 7
[Topic officiel] Fiat 127 : Les transalpins misent tout à l'avant 19
[Restauration] Alfa Roméo sprint 1500 QV 7
[Topic officiel] Alfa Romeo 145 & 146 : Le duo de Pomigliano d'Arco 9
[Topic officiel] Fiat Punto I : Turin retrouve les sommets et les bénéfices 12