Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 
   / / / /

[Topic officiel] Renault Siete : La curiosité ibérique

 

Il y a 59 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Sujet officiel

[Topic officiel] Renault Siete : La curiosité ibérique

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 07/11/2018 à 14:04:33  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
:hello:

Voici un énième topic officiel, mais qui cette fois va se focaliser sur un modèle partiuclièrement exotique, peu connu et oublié de nos jours. :oui:


Cette auto est badgée du losange de notre Régie nationale mais entièrement spécifique au marché espagnol : je veux parler de la Siete, produite par la FASA-Renault de 1974 à fin 1982.

Un très bref retour en arrière pour ceux qui ne connaîtraient pas cette branche hispanique de Renault : à l'aube des années 1950, alors que la Seconde Guerre Mondiale et la guerre civile espagnole sont enfin terminées, Renault, alors nationalisé, cherche à trouver un contrat pour pouvoir faire fabriquer ses autos sous licence dans une Espagne en pleine reconstruction, qui ne dispose alors que d'une seule marque automobile (celle qui deviendra SEAT par la suite). Le contact est établi avec un ingénieur militaire andaloux, ayant travaillé avant sur la production de camions De Dion Bouton. Diverses discussions aboutiront à un accord pour la production des 4CV sous licence. Le projet est validé par le ministère de l'industrie : à Valladolid, fin 1951 la FASA (Sociedad de Fabricación de Automoviles S.A) venait de naître. Les premiers exemplaires de 4CV parcourent les rues espagnoles dès 1953. L'entreprise espagnole perdurera jusqu'à l'année 2000 et produira la plupart des modèles emblématiques de la Régie dont certains connaîtront un grand succès au sein du pays : 4CV, R4, R8 (dont la production a continué bien après l'arrêt de la production en France), R12, R5, R9 et 11, Supercinq, et même l'emblématique berlinette Alpine A110. Seuls les modèles haut de gamme (20/30, 25) et les utilitaires ne seront pas produits.
En 2000, Renault rachète l'intégralité de l'entreprise qui devient simplement alors Renault España. A l'heure actuelle, plusieurs modèles sont toujours produits à Valladolid, notamment le Captur par exemple.

Revenons maintenant à celle qui nous intéresse.

Les années 1970 marquent sur beaucoup de marchés le remplacement progressif du traditionnel coffre par le hayon, notamment sur les autos de petites et moyennes gamme. Renault est sans conteste un précurseur dans le domaine, avec ses R4, R6 et R16.

Néanmoins, cette tendance ne s'observe pas partout : les Espagnols restent friands de véhicules à coffre, quelle que soit leur taille. Une tendance qu'ils ne perdront pas puisqu'ils restent aujourd'hui l'un des rares marchés européens où les constructeurs proposent des variantes à 4 portes de leur modèle compact (Opel Astra, Ford Focus, Mazda 3 notamment). Et pour y vivre, on en croise encore pléthore. :oui:

En 1972, Renault présente celle qui allait devenir un best-seller, une véritable révolution dans le monde des petites citadines : la Renault 5. Élégante, moderne, pratique, avec des performances correctes, elle connaîtra le succès que l'on sait.

Elle est issue du Projet 122, lancé en 1968.

Dès le début du projet, une variante 4 portes à coffre est imaginée, mais ne recevra pas l'aval des dirigeants en France. Aucun véhicule de ce type ne verra le jour sur l'Hexagone.
Cependant, la FASA flaire la bonne affaire : devant la disparition progressive des petites autos tricorps sur le marché (les quelques autos compactes à coffrent qui subsistent datent de la décennie passée, comme la R8 ou la Seat 124), une R5 à coffre pourrait remplir les contraintes attendues par une famille espagnole de classe moyenne, à savoir un bon compromis prix/encombrement/habitabilité​. Le projet est repris.

En 1974, à la Manga del Mar Menor, le voile est alors levé sur ce chaînon manquant dans la gamme au losange, celle qui sera le seul et unique modèle spécifique à la FASA : la Siete. Et ce nom n'est pas anodin... Si Siete n'est autre que la traduction de "sept" en castillan, le simple fait de l'écrire en toutes lettres (seule Renault dont c'est le cas) montre une volonté de marquer "l'exclusivité" espagnole du modèle, et le choix d'un chiffre jusque là jamais utilisé montre que nous avons bien affaire à un modèle à part entière, et non une simple version de la R5. Cette émancipation par rapport à la R5 est d'ailleurs marquée par le slogan publicitaire de l'époque "Todo un coche!" (toute une voiture : une voiture à part entière et non un simple dérivé de la R5...)

Renault-7-​1200x675.j​pg
renault-7-​presentaci​on-5.jpg
renault-si​ete-2.jpg

En effet, si extérieurement, on dirait une Renault 5 à laquelle on a greffé un coffre (objectivement assez disgracieux, d'ailleurs), les différences sont en réalité plus profondes. La Siete et la R5 partagent la partie avant du châssis, la suspension, les freins, la boîte, le pare-brise, mais le reste est spécifique. Pare-chocs modernes en plastique englobant les clignotants sur la R5, pare-chocs chromés plus traditionnels sur la Siete, dont les clignotants et veilleuses sont intégrés à la calandre. L'intérieur est spécifique avec notamment une instrumentation plus grande. Les jantes sont spécifiques.

Détail amusant : la R5 5 portes n'ayant pas encore été dévoilée, c'est sur une base de R5 3 portes qu'a été développée la Siete. La R5 5 portes piquera l'intégration des portes arrières à la Siete... :p

3452790664​_aa06a3697​2.jpg
renault-si​ete-1.jpg

Contre toute attente, le moteur est lui aussi spécifique : pour éviter une surtaxe propre à l'Espagne visant les moteurs de plus de 1040 centimètres cubes de cylindrée, une version 1037cc du bon vieux Cléon est proposée, développant 50 chevaux et autorisant une vitesse de pointe de 132 km/h. Un moteur qui ne sera jamais mis sous le capot de la R5.



Siete-04-1​.jpg

La presse vente alors ses aspects pratiques, sa bonne visibilité, son confort, l'espace à bord et le volume du coffre, mais émet beaucoup plus de réserves quant au freinage de la bête, influencé par la prise de poids par rapport à une R5 classique (près de 100 kg supplémentaires). :bah:

20120527_1​34047.jpg
siete3.jpg
Siete-TL-3​.jpg

La Siete arrive en concessions en décembre 1974 et est proposée initialement dans une seule finition, qui ne comportera que deux options : les vitres teintées, et les sièges inclinables (options qui équiperont la plupart des modèles, car très abordables).

La Siete "de base" est épaulée dès l'automne 1975 par la Siete TL, qui se distingue par de très menus détails de confort et d'esthétique. Un rétroviseur extérieur chromé et des baguettes latérales de protection, des jantes à peine plus larges et des vitres légèrement teintées sont les seuls indices qui permettent de la distinguer de sa soeur d'entrée de gamme. A l'intérieur, les essuie-glace et la ventilation reçoivent une deuxième vitesse, les portières arrières reçoivent des cendriers, les sièges sont inclinables, des pare-soleils et un rétroviseur intérieur jour/nuit intégré au toit apparaissent.
Mécaniquement, elles sont quasi identiques.

47413439.j​pg.3437a0d​3683aa33a1​c90f33410f​0a8f2.jpg

renault-7-​tl-1.jpg



La TL se vend mieux que la version de base, tant et si bien que cette dernière disparaît purement et simplement en 1977. Ne subsiste alors que la Siete TL, qui reçoit pour l'occasion des nouveaux blocs de clignotants et veilleuses à l'avant (orange et non blancs).

vendo-rena​ult-siete-​tl-primera​-serie.jpg

La majeure évolution de la Siete interviendra pour l'année modèle 1979. La Régie, sans doute jalouse du succès de la Siete qu'elle se refusait à développer au départ, veut la présenter comme son propre enfant. Exit donc les badges "Siete" en toutes lettres, elle deviendra simplement Renault 7 TL, écrit en chiffre pour s'harmoniser avec le reste de la gamme.

Quelques changements esthétiques interviennent alors. Le plus notable est l'apparition de nouveaux feux arrières plus gros intégrant les feux de recul. On notera aussi des baguettes latérales plus épaisses, des pare-chocs qui perdent leur bandeau central noir, la calandre perd du chrome, le rétro extérieur vire au noir, les enjoliveurs sont désormais lisses.

renault-7-​gtl-1.jpg
renault-7-​gtl-2.jpg

L'intérieur évolue lui aussi avec un nouveau tableau de bord, un nouveau volant à 4 branches, des ceintures à enrouleurs et des accoudoirs.

renault-7-​gtl-3.jpg

La mécanique reste inchangée, si l'on excepte la mise en place d'un servo-frein.

Cette 7 TL perdurera au catalogue jusqu'à l'été 1980, date à laquelle la 7 reçoit le moteur 1108 de 45ch bien connu, monté sur les Renault 4 et 5 notamment. Elle devient alors R7 GTL et remplace la TL. Plus coupleux, consommant moins, ce moteur permet à la Siete d'être mieux adaptée aux grands axes modernes (malgré une puissance réduite).

Quasiment aucun changement notable à l'extérieur, hormis un rétroviseur plus gros et un nouveau monogramme.
renault-7-​gtl-5.jpg

L'intérieur lui, verra l'apparition de nouveaux sièges avec appuie-tête.
renault-7-​gtl-7-768x​432.jpg
Renault-7-​GTL-Unico-​due%C3%B1o​-264544462​_6.jpg

A la fin de l'année 1982, la dernière Siete sort des chaînes à Valladolid, et les derniers exemplaires s'écouleront au long de l'année 1983. Une Renault 7 TS, reprenant la mécanique de la R5 éponyme, sera étudiée mais ne verra pas le jour.

Au total, presque 160 000 exemplaires seront produits dont :
15 264 Siete "base"
84 248 Siete TL
45 230 7 TL
14 791 7 GTL

La Siete est une auto peu connue hors de son pays d'origine et qui a quasiment totalement disparu des routes, même en Espagne. La faute à la corrosion galopante qui a décimé beaucoup d'exemplaires.
Elle jouit néanmoins d'une certaine cote d'amour, malgré un physique assez ingrat, et les quelques exemplaires restant sont généralement sauvés et commencent à faire leur apparition lors de concentrations. Il est encore possible d'en acquérir pour une bouchée de pain, mais peut-être pas pour longtemps. Des clubs spécialisés ont même vu le jour.

r7.jpg

Et n'oublions pas qu'en immatriculer une en France serait un sacré parcours du combattant, modèle non commercialisé chez nous oblige...

Et vous, connaissiez-vous ce morceau de patrimoine franco-ibérique? Avez-vous déjà croisé voire possédé une Siete, malgré sa rareté? N'hésitez pas à partager vos retours sur ce modèle dans ce topic! :bien:
Message édité par NyvetDuPiC le 07/11/2018 à 23:11:10

---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
Sujets relatif
Accumulateur de losangées
Profil : FA Pratique Addict 2009
  1. homepage
  2. config
nyvetdupic
Coupe or Collections Collections - succès or nombre de vues Collections - succès or sujets
  1. Posté le 07/11/2018 à 22:04:01  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
De mes souvenirs d'enfance, on en croisait encore quelques unes en Catalogne à la fin des années 90 et au début des années 2000. Il faudrait que je regarde dans les photos argentiques chez mes parents, j'ai souvenir d'en avoir photographiée une au pied du Nautico à Empuria-Brava, alors que je n'avais qu'une dizaine d'années.

J'ai croisé celle-ci en août dernier, à l'occasion de l'Oldtimer Meeting de Wervik, en Belgique, dont le thème phare cette année était les 120 ans de la Régie Nationale.

DSC_9636Voir l'image en grand0 vote

DSC_9645Voir l'image en grand0 vote

DSC_9637Voir l'image en grand0 vote

DSC_9641Voir l'image en grand0 vote


DSC_9639Voir l'image en grand0 vote



coopey a peut-être des photos à nous partager, lui qui habite aussi de l'autre côté des Pyrénées. :p


---------------
Accumulateur de youngtimers. Et pas que! :rs:
Les aventures automobiles du Nyvet

« A travers les innombrables vicissitudes de la France, le pourcentage d'emmerdeurs est le seul qui n'ait jamais baissé. » © Michel Audiard
Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 07/11/2018 à 22:28:02  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Jolie phase 2 Tony, je complète avec une phase 1 vue lors d'un rassemblement au Pays Basque... français. :p
45576514_2​1488470086​65328_7400​2628432426​43456_n.jp​g


---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
Publicité

procrastinateur en chef
Profil : Pilote confirmé
  1. config
rusty03
Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 08/11/2018 à 12:44:48  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
J'ai souvenir d'en croiser une à plusieurs reprises dans ma jeunesse dijonnaise. Il s'agissait d'une 7 car je n'avais pas eu vent à l'époque de la Siete.

Elle était en plaques françaises et avait dû faire l'objet d'une importation isolée. :bah:

La dernière que j'ai vue, c'est cet été à San Sebastian.


---------------
Mazda MX-5 NB 1,6 de 1999 / Skoda Fabia 1,2 de 2007 / Toyota Prius de 2008
Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 08/11/2018 à 13:37:49  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
En plaques françaises, il ne doit pas y en avoir beaucoup :hebe:
Message cité 1 fois

---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
procrastinateur en chef
Profil : Pilote confirmé
  1. config
rusty03
Collections - succès bronze messages
  1. Posté le 08/11/2018 à 13:56:29  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Patxi 64 a écrit :

En plaques françaises, il ne doit pas y en avoir beaucoup :hebe:
Afficher plus
Afficher moins



Il y en a quelques unes à vendre sur LBC.

Screenshot_20181108-135317__01Voir l'image en grand0 vote

Mais celle de Dijon, c'est la seule que je me rappelle avoir croisé. Je la voyais de temps en temps en rentrant de mes entraînements de natation. [:let pass michael:13]


---------------
Mazda MX-5 NB 1,6 de 1999 / Skoda Fabia 1,2 de 2007 / Toyota Prius de 2008
Profil : Pilote d'essai
  1. config
patxi-64
Coupe bronze Collections Collections - succès bronze nombre de vues Collections - succès bronze sujets
  1. Posté le 08/11/2018 à 14:26:34  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Sur LBC il y en a 3, dont une qui est en plaques belges. :p
Ceci dit maintenant on peut effectivement plus facilement en importer une avec la CG Collection.

Mais les mecs se touchent clairement pour les prix en France. En Espagne, sur l'équivalent de LBC, la plus chère à vendre est à 2100€. :buzz:
Message édité par Patxi 64 le 08/11/2018 à 14:33:06

---------------
"J'ai toujours, pour Alfa, la tendresse d'un premier amour. L'affection pure d'un enfant pour sa mère" Enzo Ferrari.
"You aren't a petrolhead until you've owned an Alfa"
Ma Peugeot 205 GR 1987 -> Vendue...
Ma Citroën 2CV France 3 1984
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Présentation Bx : Ma BX Sport (ou bx porc pour les intimes) 9
Les Françaises trouvées ailleurs ..... 4
[Présentation] Peugeot 106 XSi 1992 Rouge Vallelunga 83
[Topic officiel] Peugeot 205 Turbo 16 : La part du Lion 5
Twingo, quelle série ? 6