Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / / /

Cadillac sts 99 changement d'huile de syntec à normal au millage.

 

Il y a 738 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Cadillac sts 99 changement d'huile de syntec à normal au millage.

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Invité
  1. Posté le 14/07/2016 à 21:12:08  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Bonjour, mon père a un cadillac sts 99 et il veut savoir si il peut tomber à l'huile normal pour le restant de la vie du char. Le véhicule à 200 000 km et va encore super bien. Des mécaniciens lui dit qu'il peut et d'autre non. Merci de votre réponse.

Sujets relatif
Profil : Nouveau membre
antoine-laumet
  1. Posté le 25/07/2016 à 17:20:01  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il vaut toujours mieux utiliser le type d’huile conseillé par le constructeur. En effet, chaque moteur fonctionne mieux avec un type d’huile spécifique : les voitures de sport ou haut de gamme utilisent généralement une huile de synthèse (appréciée par les moteurs à turbocompresseur aussi), les modèles ordinaires et les véhicules plus anciens roulent bien avec une huile minérale.

Il est toutefois possible de passer d’une huile de synthèse à une huile minérale, mais attention à utiliser d'abord une huile semi-synthétique pour effectuer la transition en douceur. En effet, l’huile de synthèse a un effet détergent bien supérieur à l’huile minérale. Il vaut donc mieux utiliser une huile de semi-synthèse d’abord pour que le changement se fasse de manière plus progressive, avant de passer à une huile 100% synthétique.

Quelques explications ...

Définissons d'abord les produits :

L’huile minérale :
Elle provient du raffinage du pétrole brut, qui est lui-même un mélange d’hydrocarbures saturés. Ses molécules comportent des caractéristiques de lubrification variées, bonnes et moins bonnes. Le produit brut est donc raffiné pour ôter les contaminants naturellement présents, sans toutefois les éliminer à 100%. Des additifs sont ensuite ajoutés (généralement dans une proportion de 10% à 15%) pour diminuer les effets néfastes de ces contaminants.
Son principal avantage est le coût, moins élevé que l’huile synthétique. Elle se pollue cependant plus vite, et ne convient pas forcément aux moteurs travaillant à des températures élevées.

L’huile de synthèse :
Elle est composée chimiquement avec une structure moléculaire modifiée afin d’améliorer ses performances. Elle peut être obtenue :
– par synthèse chimique, à partir de molécules vigoureusement sélectionnées ;
– par hydrocraquage, c’est-à-dire en faisant passer de l’hydrogène dans une huile minérale sous forte température ;
– par production à partir d’esters (corps gras) d’origines végétales ou animales, et non plus du pétrole. Ce sont les huiles les plus chères du marché.

Ses avantages :
Elle correspond à la qualité maximale pour la lubrification des moteurs car ses caractéristiques sont toujours parfaitement identiques. Elle conserve ses performances lubrifiantes même à des températures très basses (jusqu’à −50°C) ou très hautes (utile pour les moteurs turbo). Sa viscosité varie peu avec la température et elle s’oxyde moins.
En plus de sa meilleure résistance à la chaleur, sa fluidité à basse température permet de protéger les composants du moteur au démarrage, en diminuant la friction. Elle contient des « dispersants » qui permettent d’accroître l’intervalle de vidange.
Elle est plus durable.

Son principal défaut est son prix plus élevé.

Elle est généralement conseillée pour les conduites citadines, pour des courts trajets ponctués de fréquents démarrages.

Regardons ensuite leurs différences mécaniques :

Différence de viscosité
Les chaînes d’hydrocarbures qui composent une huile minérale varient en longueur. C’est ce qui détermine sa viscosité. Ses molécules sont reliées par des liens chimiques plus enclins à s’oxyder à haute température, d’où l’ajout d’additifs qui régulent le phénomène. Sa viscosité est donc plus sensible. Elle reste sûre et performante pour des véhicules à usage « normal ».
L’huile de synthèse, quant à elle, est obtenue par manipulation chimique et elle est constituée de molécules de taille homogène correspondant parfaitement aux caractéristiques de lubrification souhaitées (résistance à la chaleur par exemple). Elle est donc plus stable par nature, se pollue moins rapidement et par conséquent demande moins d’ajouts d’additifs que l’huile minérale. Sa viscosité varie peu avec la température, c’est pourquoi elle est très employée en compétition.

Sensibilité aux températures
Autre facteur influençant le type d’huile à utiliser : la saison et surtout l’endroit où vous habitez. Lors d’hiver rigoureux, à la montagne ou dans les pays froids, il est préférable d’utiliser :
- soit une huile minérale dont le premier chiffre est bas, qui sera donc plus fluide à basse température et pourra atteindre toutes les parties du moteur plus rapidement pour assurer sa protection, même les jours où le thermostat passe sous la barre des 0°C ;
- soit une huile de synthèse qui, là encore, a la particularité d’être plus fluide, et de s’écouler plus rapidement à froid.

Mais la viscosité diminue également avec l’augmentation de la température. L’huile doit rester assez visqueuse pour maintenir son rôle de film protecteur, tout en restant assez fluide pour circuler librement dans le moteur. L’huile synthétique résiste mieux aux températures extrêmes d’une manière générale, qu’elles soient basses ou élevées.

En conclusion :
Du moment qu'il y a de l'huile, n'importe quel moteur tourne ! Mais l'huile synthétique est plus adaptée au moteur de la STS.

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Stand Pinin Farina, Paris 1954 1
Ok 0
Console centrale Cadillac CTS 0
Pièce Cadillac CTS 0
Opinion Cadillac CTS 1