Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /
309
/

Réparation support de phare et fixation clignotant

 

Il y a 253 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Réparation support de phare et fixation clignotant

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Ron67qr
Invité
Marques - succès bronze sujets Marques - succès bronze messages
  1. Posté le 24/08/2015 à 13:13:47  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Bonjour,

Je vous propose aujourd'hui ma méthode pour réparer le support de phare côté radiateur (celui avec une vis pour régler l'alignement avec la calandre, pas le pivot côté clignotant) et les pattes de fixation de clignotants pour une 309 phase 2 (1,6 l d'août 1991). Les phares sont à réglage manuel.


PREMIERE PARTIE : SUPPORTS DE PHARES

Au commencement était une 309 retrouvée un matin avec son phare droit enfoncé et qui louchait vers le bas. Diagnostic : support du projecteur côté calandre cassé. L'autre support, côté clignotant, en forme de rotule, était intact.
Peugeot ne fournissant plus le support (réf 6223.25 "support de bloc optique" ), aucune 309 n'étant recensée dans les casses locales, le morceau cassé étant perdu (pas d'encapsulage qui l'aurait retenu, la 309 est une voiture minimaliste) le système D s'imposait. A plus forte raison pour démontrer à l'agent Peugeot du coin qu'on n'envoie pas une 309 rutilante (120.000km seulement, première main) à la casse pour si peu, même si on a une énoooorme envie de vendre une 308.

La dépose du phare ne présente aucune difficulté :
1) on dépose la calandre (trois vis verrouillant une cheville sur la traverse de radiateur, puis tirer vers le haut);

 

2) Débrayer les deux ressorts de maintien du bloc phare (un par côté - les photos ici sont pour le phare droit);

 

3) Décrocher le ressort de rappel du réglage vertical (derrière le bloc); Pour ne pas le perdre, le mettre en position basse.

 

4) Sortir le phare en faisant pivot sur le support côté clignotant.

Une fois le bloc enlevé, il faut déposer le support cassé. Il est monté dans la baie de phare avec trois chevilles verrouillées par une goupille enfoncée au centre. Pour accéder aux trois goupilles et les chasser vers la baie de phare, il faut déposer la traverse de radiateur (trois vis par côté, clé de 10, aucune difficulté) et la patte de renfort de la traverse sous la calandre (une vis, clé de 10) puis pousser un peu le radiateur vers l'avant pour libérer l'accès aux goupilles.

On a alors ça :

 


Par comparaison avec le support côté gauche intact :


 

Le support se compose de trois pièces : une base, une vis de réglage et un chariot qui porte le tenon incriminé. Le tenon est manifestement fait pour servir de fusible, avec sa section en forme de croix qui ne respire pas la robustesse.


1) dévisser pour libérer le chariot. Ca ressemble à ça (cassé/intact):

 


2) percer le chariot de part en part dans l'axe du tenon, pour pouvoir passer une vis et sa tête. J'ai percé à 5,5, diamètre de la tête de la vis que j'avais choisie (vis agglo 3x20) :

 

3) Prendre un tourillon en bois de diamètre 10mm (diamètre de la tête de la pièce intacte) provenant par exemple d'un excédent de quincaillerie d'un meuble suédois ;). Le couper à la cote 12mm (hauteur de la pièce intacte). Le percer de part en part (j'ai percé à 2,5mm pour une vis, désaxé pour pouvoir ajuster au serrage et compenser le manque de matière sur le chariot) :

 

4) Dégraisser à l'acétone, coller à l'Araldite, centrer avant séchage en prenant modèle sur le chariot intact. Laisser sécher. Couper la pointe de la vis qui dépasse, limer, poncer. On obtient ça :

 
Après peinture pour protéger le bois (c'est quand même exposé à l'humidité, et il faut que la réparation dure) :

 
5) Remonter le chariot en graissant les glissières et la vis (j'ai mis de la graisse silicone pour robinet de salle de bain). On a ça :


 


Vue de dessous (la tête de la vis de réparation ne bute pas contre la vis de réglage et le gêne pas le déplacement du chariot) :

 

6) Remonté sur le véhicule, ça donne ça :

 
 
(avant enfoncement des goupilles, ne pas les oublier !)

7) Reposer le phare, régler.

PS : l'autre support était cassé, mais au niveau de la gorge tenant la vis :

 


Le chariot était grippé par la crasse, une tentative de réglage avait aboutit à forcer sur la vis et donc à casser au niveau du point faible. Un bon nettoyage, un peu d'Araldite, de la graisse silicone sur la vis et les glissières, et c'est reparti. Donc, tant qu'à tout démonter d'un côté, en profiter pour déposer l'autre phare et vérifier l'ensemble.


DEUXIEME PARTIE : REPARATION DES FIXATIONS DE CLIGNOTANTS
Les clignotants sont fixés par une agrafe métallique. C'est simple et efficace. Deux pattes moulées dans le corps du clignotant permettent son maintien. Mais elles sont fragiles.
Les deux pattes du clignotant gauche étaient cassées, l'agrafe tombée derrière... ça tenait avec du scotch sur l'aile (merci au M. de chez Peugeot qui m'a fait passer 20 minutes à enlever la vieille colle sur la laque...). Côté droit, ça tenait encore un peu puisqu'une patte seulement était cassée.
On dépose le tout et ça donne la vue suivante :
 

Il faut recréer des pattes, et les fixer sur le corps. Heureusement, comme on le voit ci-dessus, les ladres de chez Valeo, en économisant de la matière, ont laissé deux lacunes qui vont servir à loger des vis.
La réparation demande pour chaque patte : une rondelle diamètre 6mm diamètre 20mm, unevis diamètre 6mm, longueur 10mm provenant aussi d'un surplus de quincaillerie pour meuble suédois.


 

1) on scie ou on lime au niveau de la patte cassée pour araser, et "décaisser" un peu afin de noyer la rondelle et la vis. Il importe de ne pas dépasser en hauteur pour que le joint du porte-ampoule porte bien et que l'étanchéité soit assurée. J'ai dû repercer les trous pour que la vis rentre sans forcer.

2) On prend les marquages et on usine chaque rondelle comme suit :

 

3) On visse sans forcer, juste pour bloquer la rondelle. Pas besoin de coller, il n'y a pas d'effort particulier. Une fois l'ensemble posé, on a ça :

 

Le porte-ampoule n'est pas gêné par le montage :

 

Une fois en place, ça donne le résultat suivant (sur la seconde photo, on voit bien la patte d'origine et la patte de réparation) :

 

Pas de jeu, pas de vibration moteur en marche. Une quarantaine d'euros économisés.
Message édité par Ron67qr le 25/08/2015 à 12:57:43
Sujets relatif
Invité
  1. Posté le 14/04/2016 à 01:09:38  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Domage il ni a pas de photo avec tes explication

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
installation accoudoir central 2
Réparation de quelques pannes - 309 SR 0
Problème carbu 309 automatic 1987 2
Vidange peugeot 309 chorus 1987 1
Rajouter essuie glace arrière 1