Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /
XJ
/

[Tuto] Fuite d'eau de pluie dans l'habitacle Jaguar XJ40

 

Il y a 83 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

[Tuto] Fuite d'eau de pluie dans l'habitacle Jaguar XJ40

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
jackpot44
Profil : Nouveau membre
jackpot44
  1. Posté le 13/04/2020 à 17:00:02  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
En bref

Difficulté : moyen
Durée : 6 à 8 heures à allure de sénateur de préférence réparties sur 2 jours afin que la réparation sèche
Outils / équipements nécessaires :
Outils :
- Jeu de Clefs à pipes
- Jeu de clefs torx,
- Cintre ou tige métallique fine, mais rigide
- Tournevis plat large
- Petit marteau
- Eventuellement une petite caméra filaire pour bien repérer le terrain (notamment les agrafes de fixation du moteur d'essuie glace)

Matériaux :
- Cornière alu 15x15mm-longueur 100mm
- Silicone (Bardahl 1C - Easy gasket black dans mon cas)
- Stylo retouche couleur carrosserie
- Joint de moteur d'essuie glace (DBC2932)

Etape 1 : Problématique

D'abord je tiens à m'excuser si je ne respecte pas le le mode habituel du forum, ou bien s'il fallait passer par une présentation préalable de moi ou de mon auto. Je rédige simplement ceci dans l'espoir que cela puisse aider un propriétaire de Jaguar qui pourrait avoir la même problématique insoluble que j'ai eu. De nombreuses fois j'ai été aidé par des tutos et des posts sur les forums (pas forcément pour la Jaguar, souvent pour des Volvo ou Saab), donc cette fois c'est à mon tour d'y contribuer car je n'ai rien vu nulle part concernant la solution à cette problématique, tant sur les forums français qu'anglais. En revanche, j'ai vu beaucoup de questions à ce sujet qui sont restées sans réponse, et j'ose espérer que ce tuto leur apportera tout ou partie de la solution.
Je précise également que je suis débutant en mécanique auto, je m'en tiens habituellement au démontage de roue, remplacement des filtres à air et habitacle, et bougies pour les moteurs sur lesquels c'est facile d'accès. Quand je dois démonter un pare-choc, je compte la journée...



Depuis quasiment 1 an, j'avais noté une fuite d'eau de pluie dans ma Jaguar XJ40 (modèle Sovereign 4,0, d'août 1993 avec environ 115000km, et qui n'a pas de toit ouvrant). Je précise qu'elle est LHD, conduite à gauche, à la française.


Symptômes :
La fuite d'eau de pluie s'est faite remarquer par d'énormes quantités de buée, de plus en plus fréquentes, qui apparaissaient à l'intérieur du pare brise après l'arrêt de la voiture. Intrigant car le système de clim et désembuage de la XJ40 offre une efficacité à faire pâlir une auto moderne, cette buée envahissante me posait question de plus en plus!
Après avoir retiré par curiosité les sur-tapis en laine d'agneau, et les moquettes en laine j'ai observé que les épais isolants en mousse qui couvrent le plancher en tôle de l'auto étaient imbibés d'eau aux 4 places. J'ai donc retiré ces mousses que j'ai dû par endroit découper au cutter pour arriver à les sortir (Saint Jaguar, Mea Culpa!), notamment au niveau du pédalier et des pieds du passager, tout comme au niveau du tunnel de transmission. Attention aux fils électriques qui circulent çà et là, pour ceux qui utiliseraient également le cutter, mieux vaut éviter de les couper.


Après avoir retiré les mousses que je pouvais sortir, les avoir essorées, et avoir séché les planchers, j'ai récupéré une grosse bassine d'eau! Et c'était à la limite d'inonder les modules électroniques des sièges électriques! J'ai ensuite laissé sécher l'auto et placé des déshumidificateurs à l'intérieur durant tout le temps ou la fuite n'était pas résolue afin d'absorber l'eau encore présente dans les isolants.
Une fois la majorité des mousses restantes séchées, j'ai pu constater par l'humidité résiduelle et des coulures sur la tôle au niveau des pieds du conducteur que ma fuite d'eau arrivait des mousses isolantes qui sont disposées sur la cloison qui fait la séparation entre l'habitacle et le compartiment moteur derrière le bloc de clim.


J'ai donc cherché les causes possibles sur les forums internet :
- Le duckbill bouché (sorte de tuyau caoutchouc en bec de canard, logé sous le moteur d'essuie glace dans le compartiment moteur et qui fait couler l'eau récupérée depuis la baie de pare brise dans le compartiment moteur à côté de la transmission). Le mien était parfaitement propre, et fendu en plus sur les deux côtés plats par l'ancien proprio, afin qu'il ne puisse pas se boucher.
- Les condensats de clim bouchés (un de chaque côté du tunnel de transmission, au niveau des pieds du conducteur et du passager). Après plusieurs recherches et essais, ils n'étaient absolument pas bouchés, et la toute la clim fonctionne parfaitement bien.
- Tuyau d'évacuation d'eau en provenance du toit ouvrant bouché. Impossible, la mienne n'a pas de toit ouvrant, juste un ciel de toit qui pend !
- Autre cause improbable et inconnue au bataillon -> mon cas !


J'ai donc passé des heures de recherches à trouver la cause de ce problème et je l'ai enfin résolue :


L'entrée d'eau dans l'habitacle se faisait par le compartiment moteur et plus précisément par le joint en mousse noire, qui est installé dans l'habitacle, et qui entoure les deux tuyaux d'eau chaude qui vont du bloc moteur dans le radiateur d'habitacle, ainsi que deux petits capillaires. Depuis le compartiment moteur, on peut voir cette mousse autour des deux tuyaux cuivrés.


Dans mon cas, la fuite se faisait de la manière suivante : Lorsqu'il pleut, l'eau ruisselle du pare-brise dans le compartiment abritant le mécanisme d'essuie glace qui sert de bac de récupération, puis va normalement dans le duckbill pour tomber au sol sous la voiture. Or, le moteur d'essuie glace, tout comme le duckbill, sont solidaires de la même pièce en plastique noir, qui se fixe sur le bas de la baie de pare-brise, contre une ouverture qui donne accès au bac de récupération de l'eau de pluie. Pour que l'eau passe du bac de récupération de la baie de pare-brise au duckbill, il faut que la pièce en plastique noire (support du moteur d'essuie glace) soit plaquée correctement et de manière étanche contre l'ouverture vers le bac de récupération.


Dans mon cas, et je suppose avec le temps et le vieillissement, ainsi que la chaleur du bloc moteur, cette grande pièce en plastique noire, s'est quelque peut déformée, et l'eau de pluie coulait en filet entre le support du moteur d'essuie glace et la cloison d'habitacle, puis continuait son chemin côté moteur en passant sur le joint en mousse des tuyaux de chauffage. Cette mousse n'étant pas étanche, elle absorbait l'eau de pluie, qui passait ainsi à l'intérieur de l'auto et continuait son par la suite sa promenade dans les mousses à l'intérieur de l'habitacle. Naturellement l'eau se stockait dans le point le plus bas de l'habitacle, les mousses de plancher.

Ci-dessous la solution que j'ai mise en place :


Etape 2 : Démontage du bas de la baie de pare-brise

Il faut en premier lieu ouvrir le capot moteur et démonter le bras d'essuie glace. Un gros écrou hexagonal est situé à sa base du bras d'essuie glace, pour y accéder il suffit d'ouvrir le petit capot qui le cache (élément 5 sur l'image ci-dessous) par un mouvement de rotation. Ensuite, on retire le bras d'essuie glace.



Capture d’écran 2020-04-13 à 15-13-22Voir l'image en grand0 vote


 
Ensuite, désserer les 5 vis torx qui fixent le cache en plastique qui se situe au pied du pare brise (pièce 1 sur l'image ci-dessous). C'est la pièce dans laquelle passe le bras d'essuie glace et sur lequel sont disposés les gicleurs de lave-glace.

Pour retirer le cache plastique du bas du pare brise, il faut ensuite déconnecter les tuyaux d'arrivée de lave glace sous les gicleurs, ainsi que déconnecter les connecteurs électriques des buses de lave-glace (pour les autos qui ont l'option lave glace chauffant). Pour cela, on peut se faciliter la tâche en retirant les pièces en plastiques clipsées par lesquelles passent les tuyaux de lave-glace et les câbles électriques s'il y a lieu (pièce n°5 sur l'image ci-dessous). Pour retirer les pièces plastiques, glisser un doigt dans le trou situé le plus possible vers le milieu de l'auto et tirer vers le haut. Ensuite, on retire le cache plastique n°1 et les pièces n°5

Attention lors de cette étape, le plastique qui a vieillit est fragile, il faut y aller avec précaution avec tous ces éléments.


Capture d’écran 2020-04-13 à 14-44-13Voir l'image en grand0 vote
Pour terminer cette étape, avec une grosse clef à pipe on démonte le gros écrou hexagonal qui fixe l'axe du bras d'essuie glace à la baie de pare brise. Ainsi, le mécanisme d'essuie glace n'est plus lié à la baie de pare brise, il pourra donc sortir avec le moteur à l'étape suivante.


NB : Aucune trace de rouille ne doit être visible dans le bac de récupération d'eau au pied du pare brise. S'il y en a, il est possible que le duckbill soit bouché et que donc l'eau stagne ici au lieu de s'évacuer convenablement. Dans ce cas, il faudra absolument solutionner ce problème immédiatement sinon la belle anglaise finira tôt ou tard en tas de ferraille rouillée...



Etape 3 : Démontage du moteur d'essuie glace


Ensuite on peut démonter le moteur d'essuie glace. Avant tout, il faut débrancher son connecteur électrique, et retirer le duckbill. Ce dernier, situé sous le moteur d'essuie glace, se retire facilement à la main, comme un embout d'aspirateur. D'ailleurs celui qui équipe ma voiture ressemble plus à un embout d'aspirateur que celui sur l'image ci-dessous (élément n°2). A noter que sur l'image, si le duckbill est fixé avec un collier, il n'y en avait pas sur mon auto (Oubli de remontage d'un précédent propriétaire, peut-être?). On profitera de cette étape pour nettoyer le duckbill convenablement (Cette opération doit en tous les cas être réalisée fréquemment, d'autant plus qu'elle est simple).


Pour démonter le moteur d'essuie glace, on retire les 3 vis hexagonales qui sont placées sur le haut de la plaque en plastique qui supporte le moteur d'essuie glace, à l'aide d'une clef à pipe.
En bas de cette plaque en plastique, il y a 3 agrafes coulissantes à déclipser. Pour ce faire, on peut utiliser un cintre métallique que l'on dépliera entièrement et dont on courbera une extrémité sous la forme d'un crochet en U. Pour faire glisser l'agrafe, passer l'embout tordu en U du cintre dans le trou de l'agrafe et tirer horizontalement. L'agrafe du milieu, ainsi que celle côté passager coulissent vers le côté passager à l'ouverture. L'agrafe côté conducteur coulisse vers le côté conducteur à l'ouverture. C'est une étape complexe car les deux agrafes côté passager et au milieu sont quasiment invisibles, il faut donc y aller à tâtons pour glisser le cintre dans les agrafes et prendre garde de ne rien abîmer autour.


Une fois les agrafes déclipsées, on peut retirer l'ensemble moteur d'essuie glace. Pour cela il faut le tirer vers l'avant de la voiture tout en le tournant pour que l'axe du balai d'essuie glace puisse sortir de son logement. Cette opération n'est pas des plus simples, se faire aider d'un partenaire (un de chaque côté de l'auto) peut-être une bonne idée.


Lorsque le moteur est sorti, on peut nettoyer la partie intérieure qui mène au duckbill, remplacer le joint du support moteur en plastique (DBC2932).


Capture d’écran 2020-04-13 à 15-12-27Voir l'image en grand0 vote

Ci-dessous, après avoir retiré le moteur d'essuie glace, une vue du joint en mousse qui absorbe l'eau autour des tuyaux de chauffage qui entrent dans l'habitacle. Ce joint en mousse étant fixé dans l'habitacle, toute l'eau qui circule sur la surface de mousse visible côté moteur est absorbée puis coule ensuite dans la mousse à l'intérieur de l'habitacle


IMG_20200317_1653076Voir l'image en grand0 vote
On voit également que le petit élément sur lequel s'accroche l'agrafe du support de moteur d'essuie glace est rouillé. Il ne devrait pas car normalement il n'est pas au contact de l'eau.

Il faut aussi profiter de ce démontage pour traiter les éléments rouillés tel que ce petit élément, afin de stopper leur corrosion.



Etape 4 : Mise en place de la solution

Partant du principe que sur mon auto le support du moteur d'essuie glace devait être déformé, j'ai considéré que le changement du joint en mousse ne serait pas suffisant pour stopper la fuite. J'ai donc pris le parti d'ajouter une deuxième solution en plus du changement de joint, sous la forme d'une gouttière pour dévier la fuite d'eau résiduelle.


Pour cela, j'ai découpé une cornière en aluminium de 15mm par 15mm sur une longueur d'environ 100mm. J'ai découpé l'un des bords de cette cornière pour épouser au mieux l'arrondi de l'ouverture par laquelle passe le mécanisme d'essuie glace ainsi que les variations de forme de la tôle sur laquelle elle sera fixée. Egalement, le côté découpé a été percé (au diamètre 3mm) en plusieurs endroits pour que le silicone passe au travers de la cornière et améliore sa fixation.


Une fois la cornière mise en place, cela donne ça :
IMG_20200318_1220351Voir l'image en grand0 vote


Un boudin de mastic a aussi été mis en place sur le bord extérieur de la cornière de sorte de la transformer en gouttière.


Aussi, sous la gouttière, et à l'aplomb de la zone ou s'écoulera l'eau de pluie, un autre boudin de mastic a été placé de sorte que l'eau tombe verticalement vers le sol et ne puisse pas revenir en latéral vers les tuyaux de chauffage et la zone sensible à l'eau.


Avec du recul j'aurais dû, avant cette étape, enduire intégralement la mousse autour des tuyaux de chauffage avec ce mastic. En effet, il reste souple en vieillissant et tolère des températures très élevées (jusqu'à 260°C) donc les tuyaux d'eau chaude ne sont pas un souci. Cela aurait permis d'assurer au maximum l'efficacité de la réparation.


Le mieux ensuite est de laisser sécher le silicone une nuit complète pour être certain de ne pas abîmer la réparation par mégarde au remontage.


Une fois le silicone sec, avec le pinceau retouche de la couleur de la carrosserie, on peut peindre tout le bricolage y compris le silicone lui même afin de rendre la modification quasi invisible.


Etape 5 : Remontage


Ensuite on peut tout remonter en procédant en sens inverse. Pour refixer les agrafes du support de moteur d'essuie glace, on peut s'aider d'un marteau pour tapoter gentiment sur un tournevis plat qu'on aura placé en appuie sur l'agrafe. On peut aussi mettre un peu d'huile sur la partie coulissante de l'agrafe et sur le pion sur lequel se fixe l'agrafe pour aider au coulissement.


Normalement après ça, le problème est résolu. On pourra donc remonter tout les tapis, moquettes et mousses d'isolation de l'habitacle quand tout sera bien sec.

Sujets relatif
Metal Command
Profil : Pilote addict
solarwinds
Marques - succès bronze sujets Marques - succès argent messages
  1. Posté le 13/04/2020 à 18:56:04  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Au vu de la qualité de votre tutoriel, je pense que nous vous ferons peu de cas de ne pas avoir fait de présentation en bonne et due forme. ;)

Bienvenue à vous et à votre beau félin !


---------------
And you all call 5 G a conspiracy, while everyone is getting stage 4 cancer from all the virtue signaling radiation.
Publicité

 Page :
1

Aller à :