Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Virage en propulsion - Méthode pour commentaires

 

Photos : miniforever Histoires du sport automobile : racbaj, Commodore 76 et 1 utilisateur anonyme
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Virage en propulsion - Méthode pour commentaires

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
norm
Profil : Routard confirmé
  1. config
norm
  1. Posté le 01/11/2009 à 21:36:48  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Avant de partir pour ma première sortie sur circuit en propulsion (environ 260 ch pour 1.5 T), j'aimerais soumettre aux commentaires de pilotes confirmés ma façon de voir les étapes d'un virage réussi en propulsion (aides électroniques déconnectées). Pour l'instant je fais du kart mais pas d'expérience de propulsion relativement puissante sur circuit.

1- Ligne droite, à l'approche du virage (côté extérieur de la piste), je pile en gardant les routes droites. Embrayage enfoncé.

2- A l'entrée du virage je relâche légèrement le frein (mais reste en freinage fort) et je braque les roues vers le point de corde. Le poids de la voiture est sur l'avant, donc le train avant accroche et tourne bien, et le train arrière pivote légèrement ce qui permet d'inscrire la voiture dans le virage. Comment sentir si on part en tête à queue? Faut-il tourner les roues après avoir complètement relâché le freinage?

3- Je relâche le frein, et embraie en ayant pris soin de remettre le moteur au bon régime avant d'embrayer. La voiture retrouve un équilibre avant/arrière et j'enroule le virage jusqu'au point de corde, sans accélérer.

4- Au point de corde j'accélère, ce qui déleste l'avant et met le poids sur l'arrière, donnant plus de motricité. Je dose l'accélération de façon à être en limite d'adhérence du train arrière. Si le train arrière se dérobe légèrement, je soulage légèrement l'accélérateur mais je ne coupe pas totalement l'accélération. Dans tous les cas j'oriente les routes avant vers la sortie de virage, le regard rivé vers la sortie de virage.

5- Un peu avant la fin du virage, je mets pied au plancher.

Y a-t-il de grosses erreurs dans mon approche? Ou des points importants qui ne sont pas mentionnés?
Message édité par norm le 01/11/2009 à 21:37:59

---------------
C300 CDI 4 Matic
Sujets relatif

Sujets relatifs
Le fameux Nürburgring expliqué virage par virage  
Plus de sujets relatifs à : Virage en propulsion - Méthode pour commentaires

Invité
Sport - succès bronze messages
  1. Posté le 02/11/2009 à 22:31:49  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
1°) embrayage pas enfoncé. ton pied gauche est alors sur le repose pieds, pour caler ton corps., tu ne commences a débrayer qu'au moment de retrograder, et ce, à partir du moment ou tu as déjà perdu beaucoup de vitesse, et juste avant de tourner le volant pour ton virage.

2°) continue à freiner pour garder le poids sur l'avant, en effet. par contre, tes 2 mais sont sur ton volant, ton pied gauche est sur le repose pieds, et tu as déjà le rapport optimal pour sortir du virage.

3°) Tu relâches le frein au moment ou tu commences à débraquer ton volant, c'est lui qui donne le signal. (tant que tu braques, tu sollicites ton train avant, et à donc besoin de garder le frein pour augmenter son adhérence. le point de corde peut coïncider avec ce moment, ou pas, tout dépend du type de virage, et par conséquent de la trajectoire utilisée.

4°) encore une fois, ce n'est pas le point de corde qui donne le signal pour accélérer, mais le moment ou tu commences le débraquage. tu doses l'accéleration en effet, mais c'est plus l'adhérence du train avant que tu vas gérer, plutot que l'arrière. c'est alors lui qui est delesté (poids sur l'arrière quand tu accélères) et c'est donc le train avant qui a tendance à tirer droit vers l'exterieur. (sous-virage). la gestion de l'accélérateur c'est bien ça, soulager légèrement si ça glisse (de l'avant). une glisse du train arrière n'interviendra que si tu ouvres les gaz en grand brutalement, avec plus de chevaux que tu ne peux en sortir sur ton auto ;) tant que tu es progressif, aucun risque ou presque.

5°) plus tu débraques, plus tu accélères, ce que tu enlèves tu volant, tu l'ajoutes sur les Gaz.
Suivant le type de virage et la vitesse, il se peut que tu sois à fond avant d'avoir le volant droit.

Dans ton approche, surtout, ne reste pas "figé" sur ce modèle. ce n'est qu'une généralité, et il te faudra à chaque virage composer avec le suivant, le précedent, le type de virage, etc...

Surtout, ne te laisse jamais griser par la vitesse ou la sensation d'accéleration, et ne te crispe jamais. Le bon pilote est détendu, concentré, et Humble ;)

Amuse toi bien, et si tu veux d'autres infos, n'hesite pas ! -> www.sgt-driving.fr

Profil : Routard confirmé
  1. config
norm
  1. Posté le 03/11/2009 à 15:06:14  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci beaucoup pour cette réponse détaillée.

Je vais lire ça avec attention ce soir, il est possible que je revienne avec des questions...


---------------
C300 CDI 4 Matic
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Défendons Spa Francorchamps 1
Journée circuit, 11 novembre 2009 à Folembray, roulage libre 0
creation d une piste sur terre d environ 2500 M 2
cherche MARTINI 57/65 1
Pilotes français à l'étranger 2