Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

R8 Gordini 1300 vs. Simca Rallye 2

 

Histoires du sport automobile : legendmartini, jjr711, fredcvn, marc os, kako974, Chombydel et 23 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

R8 Gordini 1300 vs. Simca Rallye 2

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Invité
  1. Posté le 19/01/2014 à 13:10:58  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Chers amis, je suis nouveau ici et voulais vous poser une question: Pourquoi la R8 Gordini a été surpassé para la Rallye 2 et 3? Quest-ce que lui a manqué pour ne pas avoir continué a être la "reine" des Tourisme de 1300?

Sujets relatif
Invité
  1. Posté le 19/01/2014 à 17:54:04  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je veux dire: Les deux voitures ont des caracteristiques presque égales, como nous le savons (type da voiture, type de moteurs, puissance, poids, etc.). Et lá je me demande pourquoi la Simca a été si populaire dans la première moitié des années 70 et lá la Gordini était déjà "histoire". C'est cettre question que je me pose.
Message édité par car09vi le 19/01/2014 à 17:55:23
Profil : Vétéran confirmé
  1. homepage
  2. config
simca133
  1. Posté le 19/01/2014 à 17:54:21  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour et bienvenu.
La R8 GORDINI a été une vrai reine des rallyes, tant par sa conception et son moteur.
Lorsque la 8 termina sa carrière la R12 la remplacée, mais d'une conception totalement opposée et surtout au prix élevé.
SIMCA devait à tous moment relancer les ventes de sa 1000 qui après 10 années de production était surclassée au niveau de son secteur.
De nombreux préparateurs idépendants, des coureurs du dimanche, avaient modifié des moteurs de 1000, soit sur des coupés soit directement sur des 1000 de série. Certains moteurs développant déjà prés de 150 voir 180 ch ! Les ingénieurs SIMCA s'en sont rapprochés.
L'idée devait germer, chose qui fut faite en 1970, à partir d'une simple 1000, la SIM'4, relookée avec rien d'autre qu'une peinture orange un capot noir mat et une bande latérale sur le capot moteur et ailes arrière. La RALLYE était née.
Certes largement moins puissante que la GORDINI, mais au prix largement inférieur. De plus, une importante publicité fut faite sur ces voitures, entraîneront la 1000 vers des cieux prometteurs en compétition. Naissance de la RALLY 1, suivie de la RALLYE 2 et enfin la RALLYE 3 chant du signe de cette gamme.
La différence viendra sur le coût d'une 1000 RALLYE neuve par rapport, à l'époque, d'une R8 GORDINI, plus chère. Nous ne parlerons pas de la 12 hors de prix !
Ensuite la création du SRT et les victoires de MATRA SIMCA au Mans, le challenge SIMCA, la publicité faite, les propositions de kits, les préparateurs (TAPY, SEGRETTE, BASTY, etc.), des trains triangulés adaptables, un service compétition au top, bref du SIMCA brut de fonte.
Offrir une voiture de RALLYE avec un simple 944 cm3 au départ était osé, face au 1300 de la R8. Risqué même. Mais petit à petit les puissances ont grimpé, des coureurs monteront des 1.6 de SOLARA et plus encore comme XIBERAS dans les bouches du Rhône avec un 2.2 TOYOTA !
Voilà en gros le pourquoi de ce succès.
Message édité par simca133 le 19/01/2014 à 17:59:13

---------------
http://simca13.skyrock.com/
Publicité

Invité
  1. Posté le 19/01/2014 à 17:58:48  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci, c'est déjà une explication logique. Mais... l'horloge est toujours le "roi" dans les épreuves d'automobile, et lá je me demande: Si il y avait déjà tant de R8 Gordini bien préparées, comment la Simca Rallye 2 lui a pris l'importance?

Profil : Vétéran confirmé
  1. homepage
  2. config
simca133
  1. Posté le 19/01/2014 à 18:02:11  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Longévité (1970-1978), des pièces en stock importants, des caisses disponibles, même pour des 1000 de série, un suivi constructeur irréprochable, un service compétition parfait, un club la SRT, bref, tout ce qu'un jeune pouvait chercher il l'obtenait avec la 1000.
Quand au chronos, les 1000 se sont petit à petit dévergondées, la cylindrée passant de 1000 à 1300 et plus lors de préparations aux "petits oignons" !


---------------
http://simca13.skyrock.com/
Publicité

Profil : Vétéran confirmé
  1. homepage
  2. config
simca133
  1. Posté le 19/01/2014 à 18:04:32  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Autre chose aussi d'importance. Il y avait deux RALLYE la 1 et la 2, donc deux modèles, deux budgets etc.
SIMCA a exploité ce créneau en jouant sur les jeunes pilotes, chose que RENAULT n'a pas su faire. Privilégiant trop les ALPINE en compétition. A l'inverse SIMCA privilégiera ses RALLYE au détriment des SIMCA CG équivalentes aux ALPINE.


---------------
http://simca13.skyrock.com/
Profil : Pilote d'essai
thais66
Sport - succès or nombre de vues Sport - succès or messages
  1. Posté le 19/01/2014 à 19:09:53  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonsoir


Contemporain de la R 8 Gordini....Dont j'ai rèvé........Gamin.............​........... puis heureux propriétaire d'une SIMCA 1000 Rallye II...Le petit pois !

Je pense tout simplement que c'est la politique commerciale de la Régie Renault qui a mis la R 8 Gordini au placard... Ils (Les têtes pensantes de chez Renault) voulaient promouvoir leur nouveau modèle la R 12

Autres temps......Les ingénieurs de chez Renault ont eu de temps en temps quelques idées de génie.....Avantime.......Vel Satis.......

Et en 1970 SIMCA a profité tout simplement du vide créé par la fin de la R 8 Gordini pour placer gentiment la petite 1000 avec à l'époque un certain Jean Claude VAUCARD qui a commencé à courir en R 8 Gordini avec des résultats.....Et en rentrant le lundi matin chez SIMCA son employeur, le chef de service lui a demandé pourquoi il ne courrait pas en SIMCA ? Et la Rallye II est arrivée en 1973.


Salut
Thais

Profil : Vétéran confirmé
  1. homepage
  2. config
simca133
  1. Posté le 19/01/2014 à 19:47:53  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
SIMCA 1000 RALLYE en 1970 puis RALLYE 1 en 1972 et 2 en 1973, enfin 3 en 1978 !


---------------
http://simca13.skyrock.com/
Invité
  1. Posté le 19/01/2014 à 20:13:31  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
OK, vous me parlez de stratégies commerciales differentes. Mais jusqu'à 1973, année de sortie de la Rallye 2, les R8 Gordini restaient compétitives, non? Même avec la parussion de la Rallye 2, je dirais. Et il y en avait plein de voitures R8, bien evoluées avec le temps... Est-ce que la Simca était plus maniable que la R8? Plus "type kart" avec l'aventage dans les virages? Comme je disais plus haut, ce que commande tout c'est le cronomètre, non?
Message édité par car09vi le 19/01/2014 à 20:14:03
Profil : Vétéran confirmé
  1. homepage
  2. config
simca133
  1. Posté le 19/01/2014 à 20:31:32  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
En étant "chauvin", la 1000 était plus vivace, plus maniable, même si avec son train avant c'était une savonnette, mais surtout elle était moins lourde.


---------------
http://simca13.skyrock.com/
Invité
  1. Posté le 19/01/2014 à 23:41:31  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Et aujourd'hui, quand on les voit courir ensemble, en circuit, côte où rallye, quelle des deux est normalement plus performante?

Profil : Vétéran confirmé
  1. homepage
  2. config
simca133
  1. Posté le 20/01/2014 à 06:09:34  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ni l'une ni l'autre est supérieure à l'autre. Tout va dépendre du pilote, de sa mécanique et de sa maîtrise de la voiture.


---------------
http://simca13.skyrock.com/
Invité
Sport - succès bronze nombre de vues Sport - succès argent messages
  1. Posté le 20/01/2014 à 15:04:54  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
La gordini a quand même été la reine dans les rallyes,surtout pour les amateurs que noues étions!

http://imageshack.com/a/img819​/3975/sc00montblanc69303c93.jp​g

Publicité

Profil : Pilote addict
gtfiat
Sport - succès or messages
  1. Posté le 20/01/2014 à 17:38:45  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour à tous,

En complément de tout ce que vous écrivez:

il y a eu la Simca 1000 spéciale
J'ai fait mon 2ème rallye avec (Tour de l'Aisne 1968), une auto puissante (1118 cm3, 49 ch DIN) . . . pour l'époque :??: et avec une très bonne tenue de route (triangles Ar), supérieure à la R8G.
"La Rallye n’a pas été la première Simca 1000 aux prétentions sportives. Deux ans avant l'avènement du bolide rouge à bandes noires, le constructeur de Poissy misait beaucoup sur sa Spécial, soutenue par un Challenge Simca (coupé 1200 S) qui préfigurait les formules de promotion sportives que l'on a connues par la suite. Ce modèle, dont la Rallye reprendra le moteur, n’a pas rencontré un véritable succès".

1000S1000SVoir l'image en grand0 vote
Et pendant ce temps . . .

La R8G est passée de 1100 à 1300 cm3 en 1966. C'est la fiabilité qui y a gagné, plus que la puissance (88 ch DIN)
Le moteur avec ses culbuteurs n'était pas adapté à la compétition et il a fallu tout le savoir du sorcier pour en faire ce que vous savez.

Jacques FERET, le patron du service compétition voulait qu'une Renault gagne TOUTES LES COURSES. Pour cela, il a créé une course ou il n'y a que des Renault au départ (c'est lui qui me l'avait raconté): LA COUPE GORDINI.

Intéressant, la vision qu'on en a maintenant.
Parce qu’à l'époque une R8 G 1300 coutait 15 000 francs.
La coupe était bien dotée, mais c'était horriblement cher.

Personnellement, j'ai eu la chance (un peu forcée) de travailler pour l'été dans la succursale Renault de Clermont-Ferrand et de sympathiser avec le directeur pour avoir une occase à un super prix (aidé par mon papa).

Tout ça pour dire qu'à l'époque, la Gord était la Gordini. On courait TOUS en groupe 1, c'est à dire en voiture de série. On enlevait simplement les cales caravelle et basta.
De toutes façons, on avait pas les moyens de préparer une groupe 2, les préparateurs étaient peu connus et très cher. Qui se souvient de Jean Giardini, pourtant un grand spécialiste de 8G . . . et un type très bien.

Pour nous, une GORD était, et est toujours, une GORDINI complètement de série.
J'ai horreur de ces jantes larges et de tout ces artifices.
Une belle fille, pas besoin de la maquiller pour qu'elle soit belle . . .

Et c'est une auto qui se pilote (avec le cul), pas une bourgeoise.

Il y avait au départ de chaque rallye, chaque course de côte 30 Gordini, toutes de série, bleues.
Et que le meilleur gagne.
Pas besoin de 300 chevaux, de se faire livrer des pièces par hélicoptère . . .

Invité
  1. Posté le 20/01/2014 à 18:06:57  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci, GTfiat, pour ton texte. Trés sympatique car c'est une donnée de quelq'un qui a vécu ces temps. Mais ma question est une autre: Qu'est-ce que a manqué a la R8 Gordini pour que quelques années plus tard la Simca Rallye 2 et 3 ayent eu le succès qu'on sait? Le succès da la R8G a terminé quand? Environ 1968/69? Et le succès de la Simca a commencé deux ou trois ans plus tard. Il y avait beaucoup de R8G en France, la mécanique était bien connue et éprouvée, alors?... OK, la marque Simca a fait toute une promotion autour de la 1000 Rallye, je crois éxactement a cause du succès de la R8G, mais - comme je l'ai dit déjà plus haut - qui reigne c'est la montre...

Invité
  1. Posté le 20/01/2014 à 18:10:55  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Mon seul intérêt ici c'est d'essayer de "provoquer" des commentaires principalement de ceux qui ont vécu ces temps lá pourq'ils puissent nous dire comment ça ce passait quand les deux voitures étaient le "non plus ultra" du sport automobile de tourisme, quels choix ils avaient et pourquoi il ont fait celui qu'on sait.
Message édité par car09vi le 20/01/2014 à 18:12:21
Profil : Pilote addict
gtfiat
Sport - succès or messages
  1. Posté le 20/01/2014 à 18:44:39  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je comprends
On peut être passionné, il n’empêche que la Gord a des défauts. En particulier la tenue de route n'est pas à la hauteur.
C'est dû au train arrière et surtout au fait que ce sont des jantes de 15 pouces. Les pneus étaient minuscules (135 x 15). Dunlop a créé un pneu spécial avec UNE TAILLE BASSE (nouveau à l'époque) le SP Sport 155 x 15 pour la coupe Gordini.
Après la coupe, on avait que le Michelin Xas qui avait une meilleur gomme, mais pas la bonne taille.
De plus le dessin du Xas ne correspond pas à la conduite de la Gord tout en glisse.
Si on ajoute que la voiture n'était plus construite . . .

Je suis passé sur Fiat avec un coupé 128 moins puissant mais avec une bonne tenue de route (délicate à régler), un moteur moderne (alu, arbre à cames en tête) donc FIABLE (toujours le budget !).
Avec cette voiture, j'ai donc couru contre les R II plus puissantes et les ai toujours tapées (2 Tour Auto). D'où mon avatar.

A la même époque j'ai couru avec mon team et la voiture d'un copain, en R II au trophée Wiliam Reiber:

24heures de Nogaro24heures de NogaroVoir l'image en grand0 vote
Mon sentiment, mais cela n'engage que moi, c'est que nous n'avions pas le budget pour ce championnat.

Mes copains bossaient tous les jours avec, on avait pas de caisse usine, pas de budget, etc
Les voitures (on en avait 3, + celles des copains qu'on dévalisait à chaque course) étaient très très fragiles. Tous les accessoires cassaient tour à tour,
le câble d'accélérateur, les tringleries, les roues se barraient (à Dijon, dans le droite avant les stands, bonjour les chaleurs), etc.
On a été obligé de tout démonter et de ressouder complètement les caisses, c'était la 1ère fois qu'on faisait ça.

On était pas les seuls, mais certains n'ont jamais eu de soucis.

Ceci dit, ce sont des souvenirs extraordinaires.
Et il y avait le SRT qui était très actif et qui nous aidait beaucoup (avec les concessionnaires, une autre époque).
La remise des prix à la Conciergerie à Paris, un grand moment
Message cité 1 fois
Message édité par GTfiat le 21/01/2014 à 11:29:10
Invité
  1. Posté le 20/01/2014 à 21:42:02  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Très, très intéréssant! Ce sont exactement des histoires et des témoignages comme celui-ci que je voulais voir reccontées...
Message édité par car09vi le 20/01/2014 à 21:44:02
Profil : Pilote d'essai
thais66
Sport - succès or nombre de vues Sport - succès or messages
  1. Posté le 20/01/2014 à 21:50:30  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

GTfiat a écrit :

Je comprends
On peut être passionné, il n’empêche que la Gord a des défauts. En particulier la tenue de route n'est pas à la hauteur.
C'est dû au train arrière et surtout au fait que ce sont des jantes de 15 pouces. Les pneus étaient minuscules (135 x 15). Dunlop a créé un pneu spécial avec UNE TAILLE BASSE (nouveau à l'époque) le SP Sport 155 x 15 pour la coupe Gordini.
Après la coupe, on avait que le Michelin Xas qui avait une meilleur gomme, mais pas la bonne taille.
De plus le dessin du Xas ne correspond pas à la conduite de la Gord tout en glisse.
Si on ajoute que la voiture n'était plus construite . . .

Je suis passé sur Fiat avec un coupé 128 moins puissant mais avec une bonne tenue de route (délicate à régler), un moteur moderne (alu, arbre à cames en tête) donc FIABLE (toujours le budget !).
Avec cette voiture, j'ai donc couru contre les R II plus puissantes et les ai toujours tapées (2 Tour Auto). D'où mon avatar.

A la même époque j'ai couru avec mon team et la voiture d'un copain, en R II au trophée Wiliam Reiber:

http://clu​b.caradisi​ac.com/gtf​iat/bourgo​gne-10106/​photo/24he​ures-nogar​o-3881249.​htmlMon sentiment, mais cela n'engage que moi, c'est que nous n'avions pas le budget pour ce championnat.

Mes copains bossaient tous les jours avec, on avait pas de caisse usine, pas de budget, etc
Les voitures (on en avait 3, + celles des copains qu'on dévalisait à chaque course) étaient très très fragiles. Tous les accessoires cassaient tour à tour,
le câble d'accélérateur, les tringleries, les roues se barraient (à Dijon, dans le droite avant les stands, bonjour les chaleurs), etc.
On a été obligé de tout démonter et de ressouder complètement les caisses, c'était la 1ère fois qu'on faisait ça.

On était pas les seuls, mais certains n'ont jamais eu de soucis.

Ceci dit, ce sont des souvenirs extraordinaires.
Et il y avait le SRT qui était très actif et qui nous aidait beaucoup (avec les concessionnaires, une autre époque).
La remise des prix à la Conciergerie à Paris, un grand moment
Afficher plus
Afficher moins



Bonsoir

Enfin un qui avoue que la Conciergerie à Paris fut un moment "Mémorable" pour les SRT convaincus.........


Salut
Thais

Invité
  1. Posté le 20/01/2014 à 21:57:52  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Si vous voulez "traduire" ça pour ceux qui ne savent pas les détails...
Message cité 1 fois
Invité
Sport - succès bronze nombre de vues Sport - succès argent messages
  1. Posté le 21/01/2014 à 00:18:32  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Comme beaucoup,j'ai commencé à courir avec une Gordini,strictement de série car je n'avais pas les moyens de l'améliorer.En 1968 j'ai fait 3 résultats corrects:tour de l'Aisne:11ème scratch et vainqueur de classe,AGACI 8em scratch ,Flandre-hainaut 9em scratch .Ces résultats encourageants me permirent de toucher un chèque de mon écurie l'AGACIet 1969 me vit au départ de nombreux rallyes nationaux,toujours en GR1et je fis encore de très bons résultats,qu'il serait fastidieux d'énumérer ,mais je retiendrai surtout les abandons,sur casse mécanique dans les tout derniers kilomètres de grands rallyes,comme leMont Blanc et la coupes des Alpes.En 1970,après avoir acheté une autre auto neuve,je suis passé inter et là,quelques bons résultats suivirent mais l'auto était dépassée par les Opel Kadett et les BMW 2002 TI.Par la suite,j'ai couru surAlpineGR3 et sur Opel Ascona,mais je garderai toujours le souvenir de mes Gordini.

Profil : Pilote addict
gtfiat
Sport - succès or messages
  1. Posté le 21/01/2014 à 11:41:20  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

car09vi a écrit :

Si vous voulez "traduire" ça pour ceux qui ne savent pas les détails...
Afficher plus
Afficher moins


La remise des prix cette année là:
pour faire court, le SRT avait confié la restauration à la frangine Beltoise
Dans la grande salle voutée de la conciergerie, trés froide, épurée mais sans Marie Antoinette ! !
 :ange:
Super, chaque club avait une table. :sol:
Mais dès l'apéro, personne était à table, mais autour des buffets d'apéros, pourtant à l'époque, on n'était pas des soiffards.
La raison était que les serveuses étaient vétues UNIQUEMENT d'une petite pièce de Tulle découpée au milieu pour passer la tête.
... / ...

Mais on sort du sport auto

Message édité par GTfiat le 21/01/2014 à 11:42:02
Invité
  1. Posté le 21/01/2014 à 13:40:16  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Quand'on sort de la trajectoire initialment prévue pour fair un "détour" non signalisé comme celui que tu racontes, c'est dans "l'esprit de l'épreuve"... Et la cérimonie de distribution des prix ne fait-elle pas partie des épreuves? Alors...
Message édité par car09vi le 21/01/2014 à 13:40:56
Invité
  1. Posté le 21/01/2014 à 17:31:56  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
17ème Rallye Monte-Carlo Historique : cinq Renault 8 Gordini officielles engagées

http://media.renault.com/globa [...] enault.com

jeune ancien
Profil : Nouveau membre
jbr26
  1. Posté le 15/04/2014 à 19:35:07  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Quelques petites rectifications : La première rallye avait un 1118cm3 pas un 944 ,la rallye2 était plus lourde que la R8g ,de mémoire 870 kg la 1000 et autour de 760 la Gorde !!! Quant au cout d'exploitation 2 saisons de coupe srt +un William Reiber = 8pneus circuit +3 jeux de plaquettes(toujours en finale 2fois 5eme)plus 3/4 côtes par ans (en FF)+ t le boulot et les vacances.Raisonnable non? Pour la fiat128 qui tapait les Rallye2 c'est due au talent du pilote ,pour avoir limé le circuit du Bois-Guyon avec les 2 autos (la 128 était préparée en Italie) ni le proprio ni moi n'avons égalé les temps des R2.On s'en rapprochais sous la pluie !!! Amicalement à tous .

Invité
  1. Posté le 11/05/2014 à 16:00:52  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
La R2 Numéro 7 SRT Brive qui illustre le sujet, je la connait bien, c'était la mienne! Je me souviens de l'avoir sortie ( genre 100 m. en tête à queue au freinage après le pif paf, deux roues dans
l'herbe), juste avant le lever du jour au 24H. de Nogaro. On a fini la course avec le volant dévié de 90 degrés les dents de la crémaillère avaient en partie sauté sous le choc. Je crois me
souvenir qu'on avait cassé le moteur durant les essais, on l'a changé en prélevant celui d'un copain accompagnateur. Une heure et demi, avec le minimum d'outils, pour faire l'échange.
Quelle aventure! Je confirme l'ambiance lors de la remise des prix à la conciergerie, tout cela parait impensable aujourd'hui... J'ai pas mal de souvenirs de cette époque, si ça interesse
quelqu'un, je peux développer. Bonsoir à tous.

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
desinateur 1
Recherche photo Petrole Provence 1983 2
BMW 530i Cudini Rallye du Var 1977 3
histoire du sport automobile 0
demande information amortisseur rallye VHC ? 1