Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Luc Méloua élève de Louis MEZNARIE

 

Formule 1 : iceman59300 Histoires du sport automobile : ASEPTO 3423, ZAV Vysker et 24 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Luc Méloua élève de Louis MEZNARIE

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Profil : Apprenti confirmé
clapaud
Sport - succès bronze sujets
  1. Posté le 21/08/2018 à 09:15:34  
  2. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Luc Méloua est né le 27 décembre 1936 à Paris, de Mariam Barnovi (1), et de Mirian Méloua (2), d'origine géorgienne. Toute sa vie, il baignera dans la culture de l'émigration politique géorgienne parvenue en France durant les années 1920.

En juin 1940, il participe avec ses parents à l'exode des populations civiles devant l'avancée de l'armée allemande. En août 1944, il a la surprise d'accueillir route de Leuville, à Saint Germain lès Arpajon, un détachement de la 2e Division blindée du Général Philippe Leclerc de Hauteclocque
de-gaulle-leclerc-colmar-grdVoir l'image en grand0 vote
qui cherche une voie alternative vers Paris.


La carrière professionnelle



Il effectue l'essentiel de sa carrière professionnelle au Centre d'Essais en Vol de Brétigny-sur-Orge, organisme du ministère de la défense nationale servant aux essais et à la qualification des avions militaires et civils. Il oeuvre également aux C.E.V. de Cazaux et d'Istres.

Le journalisme et la publication



Dès le milieu des années 1950, sous la direction de Yann Poilvet, à Etampes, il s'investit comme pigiste dans la presse régionale -la Gazette de Seine et Oise, l'Avenir de l'Ile-de-France- et en devient un temps secrétaire de rédaction. A la disparition de ces journaux, il rejoint le Républicain de l'Essonne, puis le Parisien.

Les sports mécaniques restent son domaine préféré, et après avoir collaboré à un magazine espagnol, il entretient une relation privilégiée avec la revue Sport-Auto, notamment avec Gérard Crombac et Jean-Louis Moncet
4511437-jean-louis-moncet-opengraph_1200-1Voir l'image en grand0 vote.

Il est par ailleurs l'auteur de livres de mécanique, références dans les écoles d'ingénieurs notamment à l'Institut National des Sciences Appliquées de Lyon et à l'Ecole Technique des Automobiles Peugeot,

- "Le gonflage des moteurs", Editions CILAM, 1973

- "La préparation des moteurs", Editions EPA, 1984

- "Compresseurs et turbos", Editions EPA, Hachette, 1985.


Les sports mécaniques



Jeune, il découvre la conception italienne de la mécanique avec le constructeur Jonghi et l'ingénieur Rémondini et participe aux premières armes du champion motocycliste et automobile Jean-Pierre Beltoise
imagesOKJFWL1Y0 vote(beau-frère de François Cevert)
FRANCOIS-CEVERT-Cockpit-TyrrellVoir l'image en grand0 vote, son comparse à l'ETACA.

Il fait ensuite partie de l'équipe organisatrice des compétitions sur le circuit de Linas-Monthléry -dont le Bol d'Or motocycliste- aux côtés de MM. Vimont et Delaherche, au poste de commissaire technique de la Fédération française de motocyclisme (FFM).

Pilote amateur de karting et de rallye automobile, il participe à l'activité de deux écuries, le Club de karting de Brétigny-sur-Orge et Ecurie 91.

Plus tard, aux 24 heures du Mans, il prend en charge la logistique d'une écurie automobile dirigée par le préparateur Louis Meznarie, avec qui il connaît une longue complicité, des motocross sur NSU 250 cm3
NSU-12Voir l'image en grand0 voteaux courses d'endurance sur Porsche, en passant par les rallyes sur NSU 1000 TTS et sur BMW 2002 TTI.

Enfin, il s'attache sportivement et commercialement au constructeur de motos Yamaha et assure un temps la logistique d'une écurie de compétition.

La Géorgie



En 2001, il publie un mémoire "Les Géorgiens de la route de Leuville" dans le bulletin de l'association "Art et histoire du pays de Châtres".

En 2002, il consolide le mémoire d'Ekatériné Khamkhadzé "Les Géorgiens de Leuville" commandité par la Municipalité de Leuville-sur-Orge, et soutenu par le Conseil Général de l'Essonne
qROWrmuF_400x400Voir l'image en grand0 vote.

En 2003, il est l'auteur, avec son frère Mirian, du livret "Leuville-sur-Orge et la Géorgie, une histoire commune", diffusé par la Municipalité à plusieurs milliers d'exemplaires .

En 2003, il est le co-fondateur, avec Claude Parmentier et son frère Mirian, des "Journées franco-géorgiennes de Leuville-sur-Orge", qu'ils produisent ensemble durant 3 années et qui perdurent encore aujourd'hui .

En 2007, il lance sur Internet une letttre d'information, en trois langues (français, géorgien, anglais), annonçant les évènements culturels -de par le monde- concernant la Géorgie, "Georgian News" .

Un hommage exceptionnel



Il meurt le 17 décembre 2010.

La cérémonie religieuse est célébrée selon le rite orthodoxe le jeudi 23 décembre à l'Eglise Saint Jean-Baptiste de Leuville-sur-Orge par le Père Artchil Davrichachvili, avec la participation vocale de Nana Péradzé .

Malgré des conditions climatiques défavorables, neige et verglas, la nef de l'église est trop petite pour accueillir une assistance de plusieurs centaines de personnes venues rendre un dernier hommage à Luc Méloua : représentants des anciens combattants avec drapeaux français et géorgien, représentants des pouvoirs politiques départementaux et locaux, représentants des médias nationaux et locaux, représentants du monde motocycliste et automobile, représentants du monde associatif local, représentants du Centre d'essai en vol de Brétigny, représentants de la communauté géorgienne en France et amis d'enfance.


Il repose dans le caveau familial du "carré géorgien" du cimetière communal.


Sport Auto Magazine est un mensuel au format A4 classique de très bonne présentation dont le Rédacteur en chef Jean-Eric Raoul gère un staff de journaliste compétents et réputés comme José Rosinski, Luc Méloua, Jean-Louis Moncet, Julien Diez, Laurent Chevalier ou Thibault Larue entre autres, c'est un des succès du magazine. Des photographes performants, une iconographie assez riche et une maquette moderne sans cesse actualisée participent aussi à l'attrait général de ce magazine devenu un classique. Sport Auto s’affirme avec une maquette élégante et des codes graphiques moderne et masculins ….
-sportauto11_t
Message édité par Clapaud le 21/08/2018 à 09:37:46
Sujets relatif
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Les championnats suisses 261
Recherche photos 306 MAXI Cyril Henny 0
Transprintanière 2019 6
COURSES DE COTE EN DORDOGNE 0
collection impressionnante plaque de rallye chinée sur un vide grenier 5