Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

xenoxis

Membre
  • Compteur de contenus

    6
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de xenoxis

  • Rang
    Nouveau membre

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Alors c'est une peugeot 206 Essence 1.4L de 2001, 173 000 km. L'alternateur est bon et les tensions aussi (14.2V) , la batterie est neuve (acheté il y a 1 mois). Il n'y a aucuns code d'erreur avec le passage à la valise car il a déjà été effectué récemment (lorsque le problème survenait déjà).
  2. Bonjour, j'ai un problème avec ma 206 essence 1.4. Lorsque je coupe le contact de ma voiture, le voyant batterie clignote plusieurs fois avec un bruit qui me fait penser à un relais, avant de se couper. Il est arrivé que ce clignotement ne s'éteigne pas de lui même, il a fallut que je remette le contact plusieurs fois avant que le clignotement se fasse quand même, mais qu'elle s'éteigne au bout d'un moment. Le bruit quand à lui, semble provenir de la boite à fusible se situant en bas à gauche du volant, d'où mon idée qu'il s'agisse d'un relais. Je vous envoie ci-joint une
  3. D'où le fait que les moteurs down-sizés (turbo-compressés) ont un rendement volumétrique énorme comparé aux atmos. Même volume de cylindre mais plus de quantité de mélange. On m'as justement dit le contraire ! Que l'utilisation de pistons et bielles allégés allaient me permettre une bonne augmentation de puissance car ce sont des masses en mouvement dans le moteur justement. Le volant moteur étant une réserve d'énergie cinétique (proportionnellement à son poids), l'alléger me permettrait de gagner en réactivité à l'accélération et sur les reprises (ont m'as cependant
  4. Merci pour toutes vos réponses, elles m'ont aidés à y voir plus clair. Du coup j'avais un gros doute quand j'ai posé ma question mais au final ça me parait logique : il y a deux types de rendements, d'une part le rendement intrinsèque aux moteurs thermiques, et le rendement volumétrique. Donc si j'ai bien compris, le calculateur (dans mon cas) injecte plus d'essence car plus d'air (ou de mélange air-essence) est admissible dans les cylindres, mais ceux-ci ne sont-ils pas déjà remplis correctement avec une culasse non-préparé ? A moins que la préparation d'une culasse en
  5. Bonjour, tout d'abord merci pour ton commentaire et tes réponses à mes questions. Je sais que je vais sûrement au devant d’emmerdes techniques, mais je dois avouer que c'est un peu le but recherché : outre les performances, je souhaiterais dans l'absolu avoir un moteur totalement personnalisé (ce qui ne se fera évidement jamais faute de temps et d'argent), mais en gros l'idée sous-jacente est d'avoir une configuration originale (d'où l'utilisation d'un TU9 notamment et pas d'un autre TU plus gros) et un peu plus performante. Vu que je touche un peu à la mécanique et aux calculs sci
  6. Bonjour à tous, suite à un projet qui me trotte dans la tête depuis plusieurs mois, je viens vers vous afin de vous demander des conseils/avis et des informations techniques. Voilà, je possède une Peugeot 106 KiD phase 2 de 1997, avec un TU9M et une injection monopoint Bosh. Le but que je recherche est de sortir le maximum d'un petit moteur comme le TU9 et à garder autant que possible les pièces d'origine de ma voiture (par origine j'entends les pièces déjà présentent sur ma voiture OU neuves homologués pour ce moteur/voiture). La voiture roule à 100% d'E85 sans boitier n
×
  • Créer...
Aller en haut de page