Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Antoine Laumet

Membre
  • Compteur de contenus

    63
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 Neutre

1 abonné

À propos de Antoine Laumet

  • Rang
    Apprenti

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je me permets quelques précisions, dans l'ordre des millésimes... Cadillac Série 62 Club Coupé de 1946. Moteur V8 de 5,7 litres développant 150 ch. SAE à 3.400 tr/mn. Etablie sur un empattement de 3,28 m, elle a une masse de 1.912 kg. Son tarif était de 2.284 $ (une Chevrolet Stylemaster business coupé était affichée à 1.098$) et elle a été construite à 2.323 exemplaires (sur 29.194 Cadillac construites en 1946). Packard 200 Club Coupé, 1952 Moteur à 8 cylindres en ligne de 4,7 litres développant 135 ch. SAE à 3,600 tr/mn. Etablie sur un empatt
  2. Bonjour Flatever, Pitch a raison, c'est un modèle de 1957. Et l'enjoliveur chromé qui part de la porte arrière et qui habille jusqu'à mi hauteur l'aile arrière est une caractéristique de la Série 60 Special, qui n'était disponible qu'en une seule carrosserie : Hardtop Sedan (conduite intérieure à toit sans montant central) à 4 portes et 6 places. Comme toutes les Cadillac de cette année, elle est équipé d'un V8 de 6 litres (5.981 cm3 ou 365 c.i.) développant 300 CV SAE à 4.600 tr/mn. Elle se distingue par son empattement de 3,38 m, contre 3,29 m sur la Série 62 et 3,80 m sur la Sé
  3. Bonjour Arondiste, La seule photo que j'ai trouvé a été publiée dans le numéro hors série n°24 salon de l'automobile 1954 (année 1955) de la revue Automobilia (page 44) : Les carrossiers connaissent cependant de grandes difficultés et leur entreprise ne se porte pas bien. Ils réussissent à grignoter un minuscule emplacement au salon qui empiète sur le stand de Chapron. Mais en 1954, ils ne proposent qu'une version décapotable de la Renault Frégate (qui sera fabriquée au total à 3 exemplaires). Leurs dernières interprétations de la Vedette ont été présentées au salon de 1
  4. 😉 Bonjour Philou, Nan ... c'est juste un clin d'oeil aux cousins d'en face à l'occasion du centième anniversaire de la marque de l'avenue Warren !
  5. Bonsoir Flatever, il s'agit d'une Lincoln Cosmopolitan Sport Sedan de 1949 à laquelle il manque les jupes arrière : La gamme comprenait également une version à toit fuyant, la Town Sedan : ainsi qu'une version coupé et une version cabriolet :
  6. Bonjour C226881, Eternel débat entre les puristes et les autres sur la pertinence de moderniser une voiture ancienne. Depuis la publication de l'arrêté du 13 mars 2020, le retrofit des voitures thermiques en voitures électriques est autorisé en France : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000041780558/2020-11-16/ Il apparaît cependant que le législateur a choisi de ne pas l'autoriser pour les voitures de collection ; en effet, le véhicule "ne doit pas être immatriculé comme véhicule de collection au sens du 6.3 de l'article R. 311-1 du code de la route"
  7. Bonjour Catherine, C'est bien une voiture de l'ancien bloc de l'Est, mais côté allemand plutôt ; Wartburg 311 (1956-1966) photo ilustrant l'article sur Wikipedia... et photos du catalogue de 1960 : https://classiccarcatalogue.com/WARTBURG_1960.html Un très bon article sur le modèle : https://www.carjager.com/blog/article/wartburg-311-et-312-lamerique-vue-par-la-rda.html
  8. Pour la voiture en arrière plan, il convient de noter la forme particulière de la calandre qui se retrouve sur le panneau d'auvent derrière le capot, ainsi que la forme de l'ouverture du radiateur (en carré avec des anges arrondis) également spécifique. Je penche donc pour une Brouhot (constructeur installé à Vierzon qui produit des automobiles de 1896 à 1910), à l'exemple du double phaéton présenté à Rétromobile en 1916 :
  9. Bonjour Gérard, La refonte du site a remonté votre demande à la première page des sujets d'avant 1945. Avec retard, je vous livre donc mes modestes recherches. Cette carte postale de Dieppe présente une intéressante publicité à la gloire de la marque bordelaise Motobloc (1903-1930). On note aussi le pavoisement des rues aux couleurs nationales, et les tenues des personnes. Les deux voitures en question présentent quant à elles des immatriculations des années 1900/1910, avec le I du département minéralogique de la Seine qui comprend alors la Seine Inférieure (aujour
  10. Bonsoir Gregsaa, L'idée de Carmila est pertinente, mais l'endroit où a été prise la photographie suggère une autre piste, incompatible avec une voiture allemande à cette époque. En effet, cette photo figure sur le site du château de Krasiczyn, une petite ville située à 350 km au sud-est de Varsovie : https://www.krasiczyn.com.pl/en/castle-and-park/a-history-of-the-castle Elle représente le prototype de la CWS T-1, la première voiture polonaise fabriquée en série, habillée d'une carrosserie de torpédo, c'est à dire d'une carrosserie ouverte à 4 portes et 5 places. Les 5 évents de
  11. Bonsoir ktmaddict, Votre grand-père avait raison. Si c'est une 17 CV, elle a donc le moteur de 3 litres. Et je penche donc pour une berline Type T 17 Major de 1937 en raison de la hauteur de la ligne de caisse, des ailes creuses, des gonds de portières apparents, de la position des essuie-glaces, des évents de capot, des phares et des parechocs.
  12. Effectivement, j'ai répondu sur le sujet que vous aviez déjà posté : identification véhicule ancien
  13. Bonjour, Il s'agit d'une Talbot Type DC carrossée en berline à 6 glaces et construite entre 1924 et 1926 (la plaque d'immatriculation correspond à un véhicule immatriculé dans le département de la Seine (RD) en 1930 (4) : une seconde main peut-être?). NB : voiture apparaissant dans l'épisode 6 (Je ne suis pas coupable) de la saison 1 de la série Les petits Meurtres d'Agatha Christie (source : imcdb.org). NB : Voiture vendue par la maison Artcurial le 14 octobre 2007 à 17.275 €. La forme arrondie du capot et l'insigne barré de la calandre sont caractéristiques :
  14. Antoine Laumet

    Antoine Laumet

  15. Bonjour Americ-un, Il s'agit d'une Citroën C4 immatriculée dans le département de la Seine (RF) en 1932 (9). La forme de la calandre, celle du support des phares, la visière du parebrise et les fentes sur le côté du capot sont caractéristiques. Quant au parechocs, il s'agissait d'une option, comme sur ce coupé :
×
  • Créer...