Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

jimmy p

Membre
  • Compteur de contenus

    7 873
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par jimmy p

  1. Salut à tous et bonne année 2021 !

     

    La Celica est passé chez le garagiste pour un changement de l'alternateur, des soufflets de cardan et du joint de couvre-culbuteurs. J'ai choisi un garage vers mon boulot où je vois régulièrement des voitures anciennes, principalement américaines : Camaro SS, Charger, Shelby Cobra (réplique ?), pick-up, ...

     

    L'alternateur était bien le fautif puisqu'après celà plus aucun problème de charge. Il a coûté à lui seul 500 euros !!!

     

    Hier, je suis allé au club et je lui ai offert des bougies iridium toute neuves !

  2.  Salut à tous et bonne année 2021, en espérant que je pourrai sortir un peu plus Mandarine que l'année dernière !

     

    Hier je suis retourné au club pour la première fois de l'année. Mandarine a eu quelques difficultés à démarrer suite à sa longue hibernation ; je ne m'en étais pas servi depuis octobre je crois. Il a fallu s'aider d'un peu de start pilot mais une fois lancée et chaude, elle tourne impeccablement bien.

     

    Je lui ai ensuite offert un tour dans la campagne entre grosse départementale et petites routes tout en lacets. Elle a pris ses 6000 tr/min sans broncher ! J'avais la patate en rentrant 😄

     

    De retour au club, je me suis occupé de la Celica (voir mon autre topic).

     

    A=

  3. Salut à tous.

     

    Pas vraiment de nouvelles à vous donner, l'Alpine a passé le confinement à l'abri dans son hangar et je n'y suis pas retourné depuis la fin de celui-ci. Ce week-end, impossible je suis d'astreinte et après je monte passer Noël chez les parents.

     

    J'espère pouvoir la faire faire tourner un coup à mon retour après Noël.

     

    A part ça, le papa est repassé sur la table d'opération pour une grosse révision : il repart avec un pot d'échappement et un moteur en parfait état 😂

     

    Bonne fêtes de fin d'année à tous !!!

  4. Merci à tous pour vos lumières.

     

    Pour la pièce fendu, il s'agit juste d'un cache en caoutchouc que j'ai abîmé en tirant dessus. Rien à voir avec la panne.

     

    Je penche aussi pour un souci au niveau du régulateur.

     

     

    Pour le problème de masse j'avoue ne pas avoir regardé mais vu que tout est très clean j'imagine mal une mauvaise masse. Mais bon je regarderai.

     

    Pour plus de sureté, j'ai repris l'Alpine et j'ai rangé la Celica :lol:

  5. Salut à tous. Voici quelques nouvelles de la Celica qui approche désormais de 125 000 km (avec ses jantes d'origine ;):lol: )

     

    Récemment, elle m'a signalé qu'il fallait que je m'occupe d'elle. En effet, de temps en temps j'ai 3 voyants (niveau d'huile, frein et batterie) qui s'allument en même temps puis s'éteignent sans raison apparente. Un arrêt le soir avec les voyants allumés et le lendemain plus rien. Par contre j'ai l'impression que ça arrive quand même souvent dans les bouchons : est-ce que c'est lié au ralenti ?

     

    J'ai commencé bien évidemment par vérifier les niveaux d'huile de liquide de frein et la batterie : nada.

     

    En cherchant sur google, je découvre que l'allumage des 3 voyants est un signal pour la défaillance de l'alternateur. Et effectivement, je remarque que lorsque ces voyants s'allume, le voltmètre du tableau de bord diminue de manière variable ça peut descendre jusqu'à une douzaine de volts comme si l'alternateur chargeait moins voir plus du tout. Quand j'accélère, l'aiguille bouge un peu. Et ensuite en roulant, ça redevient à la normale.

     

    J'ai commencé par une vérification du câblage : nada. Idem du côté des connections sur l'alternateur.

     

    Ensuite j'ai démonté le cul de l'alternateur histoire d'avoir une vue sur le régulateur et le pont de diodes. Pour cela, il faut enlever la protection thermique du collecteur d'échappement pour avoir la place de travailler. Le tuyau du cylindre 4 passe très près de l'alternateur (ça a son importance par la suite ;) ) J'enlève ensuite le capot arrière de l'alternateur et je rebranche les câbles.

     

    IMG_8527.jpg

     

    IMG_8526.jpg

     

    Les composants sont couverts d'une sorte de pâte grise, sans doute pour les protéger. Rien ne semble abîmé.

     

    Je branche le voltmètre sur la batterie : 12,5 V. Je mets en route le moteur et il affiche autour de 14 V. Bref normal.

     

    J'accélère et au bout d'un moment je vois la tension qui commence à diminuer d'abord lentement puis rapidement jusqu'à atteindre une douzaine de volts, bref ça ne charge plus. J'ai alors une idée pour me permettre de vérifier une théorie.

    Je branche le compresseur d'air et je passe la soufflette au niveau du cul de l'alternateur et sur le tuyau N° 4. Et là, la tension remonte pour atteindre environ 14 V !

     

    Victoire ! Je pense donc que c'est lié à la chaleur. En chauffant, dans les bouchons par exemple, les composants anciens (30 ans cette année) déconnent et la tension chute. Dès que ça refroidi, en roulant, la tension revient.

    A ce titre, je me suis fait la réflexion que l'alternateur de l'Alpine possède une sorte de ventilateur tandis que la Celica (et a priori nombre de voitures) n'a rien de tout ça.

     

     

    Qu'en pensez-vous ?

     

     

    J'envisage plusieurs solutions :

    - remplacer l'alternateur ;

    - diminuer la température émise par le collecteur d'échappement avec des bandes de protection thermique ;

    - refroidir le cul de l'alternateur.

     

     

    Affaire à suivre ...

  6. @calori ;)

     

    @whitexr2i On dirait Mandarine effectivement :D

     

    Aujourd'hui, pas grand chose de fait sur l'Alpine, je me suis concentré sur la Celica. J'ai cependant nettoyé les chaussettes du carbu, elles étaient assez sales. J'ai également fait les niveaux d'huile et de liquide de refroidissement. Et je me suis rendu compte que la durite d'essence était un peu craquelée au niveau du raccord avec le carbu. Je la recouperai samedi prochain pour être prêt pour la balade au road-book du 11 octobre !

     

    A+

  7. Salut à tous !

     

    J'ai été très occupé ces derniers temps et je n'avais pas ouvert le forum depuis.

     

    Pour répondre à Rallye deux 1, les parents vont bien. C'est vrai qu'à cause des annulations de rassemblements c'est plus compliqué de les voir.

     

    Hier j'ai repris mon travail sur la poignée intérieur de l'Alpine. Après une dernière tentative de perçage avec une longueur un peu plus importante toujours en 3 mm. Mais le vissage à échouer ça forçait trop donc je n'ai pas voulu insister.

    J'ai donc repercé en 3,2 mm et là c'était beaucoup mieux. Finalement avec minutie et précision (car il fallait pas traverser le pare-brise avec le tournevis :( ) la poignée était montée.

     

    IMG_8521.jpg

     

    IMG_8524.jpg

     

    Je me suis ensuite penché sur un autre souci que j'ai eu avec Mandarine.

     

    Il y a 2 semaines, en allant au club je me suis mis à entendre une sorte de bruit métallique mais pas régulier (donc a priori sans rapport avec le moteur ou les trains roulants). Jusque comme quelque chose qui cognerait quelque part vers l'arrière droit. Je me suis dit que c'était peut-être les vis du pare-chocs qui s'étaient desserrées.

    Je m'arrête au village suivant et là je découvre qu'effectivement le boulon du butoir AR droit s'est dévissé ... entièrement ... et le buttoir en caoutchouc s'est fait la malle :(

    L'ennui c'est que le banane droite est venu racler sur la caisse. J'ai fait une réparation avec du fil de fer (qui fait parti de la trousse d'outils de l'Alpine ;) ) et je suis reparti au club où j'ai finalisé la réparation avec une vis toute simple.

    Bilan : un buttoir perdu et quelques traces sur la carrosserie, heureusement peu visibles sauf à un endroit où la peinture est entaillée jusqu'à l'apprêt sur quelques mm. Un petit coup de polish devrait arranger le gros des traces.

     

    Hier j'ai donc réinstallé le buttoir en caoutchouc que j'ai commandé et reçu entre temps. C'est la deuxième fois que je perds ce buttoir, donc cette fois je l'ai bien serré (les futurs pare-chocs étant en cours de réalisation je ne voulais pas serrer ceux-là définitivement) et je vérifierai le pare-chocs régulièrement.

     

    Par ailleurs, la Celica (que je réutilise depuis 2 semaines en raison de la météo pluvieuse) m'a fait un petit caprice (je vais en dire plus sur le forum de la Celica).

     

    PS : normalement le 11 octobre, je vais m'inscrire pour un rallye de régularité au road-book du côté du Lodévois. J'espère juste que la météo sera clémente et que ça ne sera pas annulé :pfff:

     

    A+

  8. Salut à tous.

     

    Concernant la consommation, j'ai fait le plein la semaine dernière et la conso est descendue à 13 L / 100 km. Après je me dis que je fait quand même principalement de la ville avec un peu de bouchons donc ceci peut expliquer la conso. Pour les gicleurs, c'est le set up qu'on m'avait conseillé avec cette prépa.

     

    J'ai mis en chantier l'une des tâches qui me restaient à faire : l'installation de la poignée de maintien du passager :D

     

    J'ai pris les mesures pour pouvoir faire les perçages dans le montant. Perçage à haut risque étant donné l'épaisseur du montant ; il ne faudrait pas passer à travers :(

     

    IMG_8517.jpg

     

    IMG_8519.jpg

     

    J'ai commencé les perçages mais la mèche que j'avais était trop petite (3 mm de diamètre) pour des vis de 4 mm de diamètre et ça force au vissage. J'ai acheté une mèche en 3,2 mm, je referai un essai.

     

    Par ailleurs, j'avais un souci d'étanchéité au niveau du bouchon d'huile. Problème résolu en mettant 2 joints au lieu d'un.

     

    A suivre ;)

  9. Je suis en pleine réflexion concernant le récupérateur d'huile.

     

    Effectivement, un simple tuyau allant dans un bidon n'est pas des plus efficace pour éviter que des gouttelettes ressortent. J'ai imaginé une amélioration, dites-moi ce que vous en pensez.

     

    Je vais enlever la partie en plastique (celle qui vient quand on tire le bouchon pour faire un bec verseur). Ca va permettre d'avoir un trou large de 3-4 cm. Ensuite je réalise un tube dans du grillage (mailles d'environ 3-4 mm, le même qui a servi à faire les "filtres" dans les écopes AV) du diamètre du trou et de la hauteur du bidon. Puis je tapisse l'intérieur du tube de scotch brite. Enfin le tube est mis dans le bidon et le tuyau en provenance du cache-culbuteurs sera enquillé dedans.

     

    J'espère ainsi que les gouttelettes seront mieux captées et retenue par le "filtre" pour ensuite goutter au fond du bidon.

     

    Vos avis ?

  10. Il faudra sans doute que j'améliore le système d'autant plus que j'ai l'impression que mon joint de cache-culbuteur n'est pas d'une étanchéité phénoménale. Je vais le remonter en mettant de la pâte à joint entre le joint et le cache.

     

    Par ailleurs, aujourd'hui j'ai resserré de 1/8 de tour les vis de richesse car au dernier plein, j'étais à 20 L / 100 km :pfff: . En revenant chez moi, j'ai fait le plein et surprise je suis à 14 L / 100 km après 185 km de promenade alternant grosses nationales et petites départementales (avec il est vrai un rythme légèrement moins soutenu du à la présence de ma compagne).

     

    La suite au prochain plein :ange:

  11. Salut à tous. Voici quelque nouvelles de Mandarine qui s'est enfin vu doté d'un récupérateur d'huile digne de se nom. Le bidon en plastique qui bringuebalait dans l'aile AR gauche a laissé sa place à un bidon en métal du plus bel effet. Ce dernier est maintenu contre le chassis à l'aide de serflex, un morceau de mousse empêchant qu'il tape contre les barres métalliques.

     

    IMG_8506.jpg

     

    IMG_8507.jpg

     

    IMG_8508.jpg

     

    IMG_8510.jpg

     

    IMG_8511.jpg

     

    IMG_8512.jpg

     

     

    A l'usage, il s'est avéré que les trous dans le bouchons n'étaient pas suffisant ce qui faisait que la surpression n'était pas évacuée et l'huile pissait au niveau du joint de cache-culbuteur. Donc j'ai enlevé le bouchon et le tuyau plonge juste dedans.

     

    A+

  12. Super 1543841978_alexnorev.gif.41658126c76f2d5f61d14b3ab76a4312.gif du partage a3_isa.gif.0c04cc0f70272ae387b435aaad49efc7.gif

    De rien ! Ca faisait longtemps que j'avais pas fait de film !

     

    Super !! C'est la première fois que je monte dans une Alpine.

    J'ai bien aimé le "tu tiens le coup ?". Vu la route je comprends, on dirait une route d'Ardèche tellement ça tourne...

    Tu étais vraiment à 50 quand tu poses la question ? Sinon j'ai même eu un peu peur quand tu as croisé les deux voitures. J'ai cru que ça allait toucher !!

    En tout cas c'est cool de voir que tu en profites après tous les efforts que tu as fournis pour la sauver.

    Disons que ma copilote aime Mandarine mais n'apprécie pas trop ses tortillements de popotin :lol: Et oui dans cette partie j'étais vraiment à 50 km/h !

    Pour le croisement avec les voitures, j'avoue aussi avoir serré les fesses !

     

    adri_rallye.gif.470ba76c5ec6aae9824f15920e2282e3.gif

     

     

    J'ferai la même en Zoé...

     

    Les routes sont pareils, il manquera juste le bruit du moteur :D

    :lol:

     

    elle tient bien le coup la "petite vieille"c'est beau le lifting chez les grand-mères. :D

    dommage que ça ne marche pas aussi bien sur ces dames :lol: .

     

     

    merci de la ballade et a plus;bonnes vacances!

    Oui elle se débrouille bien !

     

    Merci Jimmy

     

    J'adore, quel plaisir de voir vivre celle dont j'ai suivi la renaissance pendant tant d'années.

    Je me suis séparé de la mienne il y a deux ans, mais le virus alpine est inoculé pour toujours. Bravo. La passagère avait l'air contente au fait ;).

    La passagère était très contente mais apprécie également les routes plus calmes.

     

    Sympa la vidéo , il me semble bien que c'est la spéciale Montardier/st laurent le minier, que j'ai pratiqué

     

    en rallye à l'époque ...

    Merci Jimmy

     

    jm

    Oui c'est bien ça ;)

  13. il me semble que les pare-choc de la berlinette vienne de la dauphine ?

     

    Oui mais ils sont retaillés et élargis je crois.

     

    Restons sur les pares-chocs AR avec les avancées et péripéties d'hier après-midi au club.

     

    Ayant localisé la dernière fois la bonne position pour les vis de fixation, je les ai collées à la colle epoxy (comme pour ceux à l'avant).

     

    IMG_8497.jpg

     

    Le temps que ça sèche, une heure, je m'occupe de poncer la partie centrale du pare-choc AR. Il manquera juste 2 petites touches de mastic.

     

    Comme pour les pare-chocs AV, je compte mettre 2 couches de fibre de carbone sur les supports de vis des pare-chocs AR, histoire de garantir la rigidité de l'ensemble. J'ai donc jeté un coup d'oeil sur le bidon de résine qu'il me restait. Evidemment après 2 ans et demi dans un pot entamé, il ne fallait pas attendre de miracle : tout a figé en une espèce de gelée inutilisable.

     

    La colle des supports de vis des pare-chocs AR ayant séché, je me lance dans leur masticage et sur la partie centrale.

     

    IMG_8498.jpg

     

    Et là nouvelle découverte. Le mastic polyester a également séché, sa consistance est devenue celle de la pâte-à-modeler donc impossible à utiliser. Et là j'ai eu une idée, j'ai fouillé dans les bidons de produits chimiques à ma disposition et je suis retombé sur le diluant cellulosique qui avait servi pour la peinture du tableau de bord.

    Un peu de mastic, un petit coup de diluant et en touillant il retrouve sa consistance crémeuse. Une lichette de durcisseur et je me retrouve avec un mastic utilisable. Par contre avec la température qu'il faisait dans le hangar, je n'avais que quelques minutes à chaque fois pour poser le mastic.

     

    IMG_8499.jpg

     

    IMG_8500.jpg

     

    IMG_8501.jpg

     

    J'ai volontairement bien tartiné pour ne pas avoir trop de manque.

     

    Mercredi, je poursuis le travail car ce jour-ci elle doit passé le contrôle technique donc ça fera l'occasion de bosser au club en semaine !

  14. Nickel cette patoche! Dire que je m'inquietais de la proximité entre la durite et le tuyau d'essence. C'est normal que la prise de la capsule de depression de ton allumeur ne soit pas branchée?

     

    La capsule n'est pas branchée car il n'y a pas de prise de dépression sur le carburateur ou la pipe d'admission. A l'époque Ferry m'avait dit que ce n'était pas nécessaire.

     

    Samedi 20, je n'ai pu me rendre au club. J'y suis retourné hier.

     

    Une petite nouvelle est arrivée au club :

     

    IMG_8481.jpg

     

    J'ignore la base, sans doute une V85, mais elle a été monté façon groupe 4 avec un R5 Alpine. Elle paraît belle mais a pas mal de défauts notamment un mauvais alignement du groupe propulseur dans la caisse. Elle va subir une petite restauration.

     

     

    Revenons à Mandarine.

     

    Je me suis remis sur des pièces que j'avais laissé de côté : le pare-choc AR en fibre de carbone. Souvenez-vous, j'avais fait un moule en fibre de verre d'une des bananes pour produire 2 bananes en fibre de carbone. La partie centrale (droite) avait été moulé directement sur la pièce.

     

    Il fallait tout d'abord avoir des bords propres et bien perpendiculaires :

     

    IMG_8483.jpg

     

    IMG_8484.jpg

     

    Puis je commence à percer la partie centrale après moultes mesures et pour la première fois de cette restauration, ça tombe pile poil sans avoir à ovaliser les trou :lol:

     

    IMG_8487.jpg

     

    Rassurez-vous les grosses vis ne sont que temporaires, en temps normal il y a un butoir en caoutchouc. Ensuite il faut réfléchir et percer les bananes à leur extrémité. D'origine le perçage était très artisanal (décalé par rapport à la "crête" du pare-choc) ce que qui entraînait des dissymétries, j'ai donc voulu affiner tout ça.

     

    IMG_8488.jpg

     

    IMG_8489.jpg

     

    IMG_8490.jpg

     

    IMG_8492.jpg

     

    IMG_8493.jpg

     

    La pose à blanc n'est pas parfait, c'est du à l'absence des supports munis d'une vis dans les bananes. Il est donc temps d'installer ses supports. Ils avaient été préparé il y a longtemps. La difficulté est de bien les positionner en X et en Y. Encore une fois, il y a moultes mesures !

     

    IMG_8494.jpg

     

    IMG_8495.jpg

     

     

    Prochaine étape : coller les supports à l'époxy, poncer / mastiquer / peindre le pare-choc et le poser. Mais tout ça ne pourra se faire en un après-midi donc il faudra que je trouver d'autres occupations pendant les temps de séchage ;)

  15. Et voilà le résumé des travaux d'aujourd'hui :D

     

    La patte a été posée dans le compartiment moteur, finalement il n'a pas été nécessaire de la renforcer, elle a l'air suffisamment rigide.

     

    IMG_8479.jpg

     

    Ca c'est fait !!!

     

    Ensuite j'ai passé un petit moment plein de jurons pour remettre le siège conducteur. Une fois le volant remis, je me suis laissé tenté par une petite balade d'une vingtaine de km, histoire de la décrasser.

     

    Que du bonheur :love: :love: :love:

     

    J'ai par ailleurs remarqué un léger souci : les essuie-glaces ne marchent plus ! Heureusement, le problème fut vite résolu. En enlevant le couvercle du moteur, avec l'interrupteur activé, j'ai lancé le moteur du bouts des doigts et il est reparti ; sans doute les charbons qui avaient collés après cette longue immobilisation !

     

    A suivre pour de nouvelles aventures !!!

  16. Salut à tous.

     

    Avant d'entamer la poursuite des travaux cet après-midi, voici le résumé de ce qui a été fait samedi dernier.

     

    L'objectif était de finaliser la patte de support de la durite de LDR. Pour cela, il me fallait faire la courbure qui enserre la durite, et il fallait la faire en biais. Pas le choix, je sors le chalumeau.

     

    Je trouve un tube au bon diamètre et je fais une entaille au bout pour insérer la patte afin de pouvoir la tordre autour du tube.

     

    IMG_8470.jpg

     

    IMG_8471.jpg

     

    Je chauffe au rouge et je commence à tordre le support. Cela ne permet pas de faire un tour complet comme je le souhaite. Le problème c'est que le métal refroidit trop vite, de plus le tube se déforme au niveau de l'entaille. Je change donc de méthode en coinçant le support entre une enclume et le tube, ce dernier étant maintenu par des serres-joints. Ca me permet de finaliser la courbure.

     

    IMG_8472.jpg

     

    IMG_8473.jpg

     

    La courbure n'est pas parfaite mais ça fera l'affaire. Je mets un coup de papier de verre pour casser les arêtes et éviter d'abîmer la durite.

     

    IMG_8474.jpg

     

    Dernier test sur la voiture avant peinture.

     

    IMG_8475.jpg

     

    IMG_8478.jpg

     

     

    Entre 2 couches de peinture, je me suis occupé du remplacement de la jauge à essence au niveau du réservoir. La refabrication est plutôt bonne mais il a fallu inverser la position du flotteur en bout de tige car il se coinçait sur le flanc du réservoir. L'autre problème est la fiche de branchement qui est non plus parallèle au corps de la jauge mais perpendiculaire ; le branchement vient buter sur le bouchon du réservoir.

     

    IMG_8477.jpg

     

    Une fois tout branché, je retrouve une jauge pleinement fonctionnelle.

     

     

    Concernant la patte, je me posais la question de la rigidifier en ajoutant un renfort en biais :??:

     

     

    Je me pencherai sur la question cet après-midi.

     

     

    A+

  17. Salut à tous.

     

    Aujourd'hui un double épisode spécial de la restauration / réparation de Mandarine puisque je suis allé les vendredi et samedi après-midi au club :D

     

    J'ai commencé par tout finaliser au niveau du câblage dans le compartiment moteur : mise en place des colliers de serrage de part et d'autre de la cage moteur et adaptation du câble d'excitation de l'alternateur : mise à la bonne longueur et sertissage d'une cosse étroite pour correspondre parfaitement avec la prise de l'alternateur.

     

    IMG_8453.jpg

     

    IMG_8454.jpg

     

    Etant dans le compartiment moteur, j'ai décidé de me lancé dans une tâche que j'avais laissé de côté jusque là : le bon maintien de la durite de ldr qui va au chauffage habitacle (je l'avais fixé "temporairement" avec un serflex contre la cage moteur). Mais bien que j'ai commencé à résoudre cela dès le vendredi, je vous fait part des suites du travaux sur le faisceau ;)

     

    Retour dans l'habitacle donc avec l'opération tant attendue et un peu redoutée du recollage de la moquette. Préparation du matériel : de la colle néoprène (j'avais pris des tubes de faible contenance plutôt que des pots de 1 L comme lors de la pose de la sellerie) et de quoi écarter les parties à coller le temps que la colle sèche.

     

    IMG_8462.jpg

     

    Puis c'est parti avec tout d'abord le collage du skaï matelassé et en prenant soin de tendre et plaquer le faisceau contre l'angle du bas de caisse.

     

    IMG_8463.jpg

     

    IMG_8464.jpg

     

    Après je replie à blanc la moquette pour voir où elle tombe et je marque les bords avec du scotch de peintre pour éviter d'encoller des surfaces visibles (même si globalement la colle néoprène s'enlève assez facilement sur le skaï).

     

    IMG_8465.jpg

     

    Puis je recolle la moquette. Une dernière contorsion pour coller la moquette sur le pied de porte derrière le "plafonnier". Et une fois tout remis en place voilà le résultat.

     

    IMG_8466.jpg

     

    Il ne restera plus qu'à réinstaller le siège et remettre en place les caches du commodo et le volant. Mais ça ne sera pas encore pour tout de suite (j'y reviens en fin de sujet).

     

     

    Mandarine étant de nouveau, presque, dans sa configuration d'origine, retour sur la mise en place d'une solution de maintien de la durite de ldr. Au démontage, il existait une patte qui partait du support de l'alternateur et enserre la durite. Cependant la fixation au niveau du support d'alternateur était un peu hasardeuse et était rongée par la rouille.

     

    Il fallait donc trouver une solution plus élégante.

     

    Je pars d'une chute de métal qu'il me restait, une barre de 2 mm d'épaisseur pour 20 mm de large et environ une trentaine de cm de long. Je prends quelques mesures sur le moteur mais pour travailler plus facilement, je sors une culasse identique à la mienne du stock du club. D'abord un perçage et un peu de finition à la meule sur le bout de la tige.

     

    IMG_8458.jpg

     

    Puis mesure sur la culasse et report sur la tige.

     

    IMG_8459.jpg

     

    IMG_8460.jpg

     

    Après un peu d'ovalisation du second trou (de toute façon on n'est pas au mm), la fixation à la culasse est validée.

     

    IMG_8461.jpg

     

    Troisième étape, plier la barre à 90°. Puis vint l'installation sur la culasse de l'Alpine pour voir où positionner l'arrondi pour tenir la durite. Mais tout d'abord, un petit coup de taraud dans les filetages pour les nettoyer. Et comme il n'y a pas la place pour la "manivelle" du taraud et bien je fais un montage hétéroclite avec tous les embouts et rallonges qui me passent sous la main :lol:

     

    IMG_8455.jpg

     

    IMG_8456.jpg

     

    IMG_8467.jpg

     

    Le repère est fait et les mesures sont prises. La prochaine étape consistera à tordre la barre autour d'un cylindre métallique de 25 mm de diamètre. Mais avant, prenant modèle sur la pièce d'origine, je réalise avec pas mal de difficultés je dois l'avouer une boucle dans le sens contraire.

     

    IMG_8468.jpg

     

    IMG_8469.jpg

     

     

    La suite samedi prochain :D

     

    Par ailleurs je me disais que qui à avoir le siège hors de la voiture, et donc une meilleure accessibilité sous le tableau de bord, pourquoi ne pas en profiter pour réinstaller le ventilateur d'habitacle (qui vient se fixer sur le radiateur d'habitacle) et mettre ainsi presque fin à la restauration de l'habitacle (il ne manquera plus que la poignée de maintien côté passager et des pare-soleil).

     

     

    Affaire à suivre :D :D :D

  18. Bonsoir, un pro de la préparation voitures de sport utilise ceci, attention au perçage ou vissage, l'apprenti nous a percé le réservoir d'essence à 2 endroits juste derrière, content !!

     

     

    fixation câblage ou durite essence.jpg

    .

    J'en ai riveté plein de fixation de ce type notamment pour tous les câbles qui passent le long de la poutre. Va savoir pourquoi j'ai pas pensé à en mettre ici :??:

     

    Pour l'apprenti et le réservoir, je critique pas. Il m'est déjà arrivé de faire de connerie (ou à 2 doigts de l'être) sur l'Alpine avec la perceuse.

  19. Bonjour Jimmy pas sur que ça tienne avec le poids du cablage et les vibrations je rajouterai soit deux rivets soit des vis tôle a minima.

     

    Sur l'image https://aws-cf.caradisiac.com/p [...] 3f.jpg?v=1 on a l'impression qu'il y a un risque de frottement entre la durite d'essence tressée et la durite de refroidissement. Quand on ne peut pas éviter le contact dans ce cas le mieux c'est de fixer les deux durites ensembles pour qu'elles ne bougent pas l'une par rapport a l'autre, par exemple avec 3 serflex. Un sur chaque durite et le 3 em qui relie les deux.

    Je checkerai régulièrement les support pour voir si ils tiennent.

     

    Pour la durite de refroidissement, elle a pas encore été refixée. Normalement il y a 2 ou 3 serflex pour la tenir contre la cage moteur. De plus la durite d'essence passe bien plus bas, une fois la durite de ldr fixée ;)

  20. Salut à jimmy et vous tous, je viens de lire les 650 pages et je me suis régalé !

     

    Dire qu'une grosse partie de cette restauration a eu lieu à 12 km de chez moi ! alors que j'avais du temps libre

    pour aider au besoin.

     

    J'espère pouvoir admirer la mandarine de près, ça serait top, j'ai bien sur reconnue les petites routes ou elle a

    fait ses premiers pas de renaissance ( je les faisait à vélo quand j'étais jeune et bien plus tard en essais quand

    je faisais du rallye dans les années 90 .

     

    Bravo pour cette belle restau et au plaisir de discuter .

     

    jm

    Ca sera avec plaisir de se rencontrer à l'occasion !

     

     

    Voici la suite des réparations de Mandarine !

     

    Le nouveau faisceau étant en place, il faut maintenant retrouver sa position définitive et le fixer. Je me suis servi des photos du compartiment moteur lors de la repose du moteur pour voir la position du faisceau et des colliers de fixation.

     

    Je commence par les fixations sous l'emplacement de la valise. Lors de la restauration j'avais remplacer les 3 pattes métalliques d'origine (simplement repliées sur le faisceau) par des colliers rivetés qui enserrent le faisceau, grave erreur car c'est indémontable :

     

    IMG_7281.jpg

     

     

    Pour remplacer le faisceau suite au court-circuit, j'ai du faire sauter les rivets et enlever les colliers. Les têtes des rivets resteront à jamais sous la moquette de l'emplacement de la valise, je n'ai pas voulu l'enlever car ça exigeait trop de travail pour un résultat hasardeux voire la nécessité de remplacer le morceau.

     

    J'ai donc choisi de remplacer ces 3 colliers par des fixations collées sous la coque dans lesquelles passent des serflex en plastique. Mais avant il faut avoir une surface impeccable en commençant par le découpage et le meulage à la dremel des tiges de rivets restantes. Opération délicate étant donnée l’exiguïté de l'endroit.

     

    IMG_8448.jpg

     

    Il faut ensuite gratter l'antigravillon et poncer pour avoir une surface propre pour le collage de la fixation. Sur le coté droit, en grattant, un carré de fibre que j'avais mis pour renforcer l'ancien trou s'est détacher laissant une surface parfaitement propre ! Une fois fait, je colle les fixations ; elles tiennent avec du double-face 3M, j'espère que ça tiendra dans le temps. Au pire je les recollerai à l'epoxy.

     

    IMG_8449.jpg

     

    Pour parfaire l'installation, j'ai protégé les fixations et mis 2 coups de bombe d'antigravillon. La fixation du centre étant inaccessible à la bombe, j'en badigeonne avec le doigt (en mettant un gant bien évidemment ;) ). Ca fera l'affaire !

     

    IMG_8450.jpg

     

    Les fixations étant prêtes, le faisceau peut être refixé. avec des serflex plastiques.

     

    IMG_8452.jpg

     

    IMG_8451.jpg

     

     

    Mine de rien, ça m'a pris du temps pour faire tout ça. La moitié des serflex sont posés dans le compartiment moteur. Il ne me restera plus qu'à ajuster le câble d'excitation de l'alternateur et mettre un collier de ce côté là. Puis je fixerai le faisceau de l'autre côté qui va aux feux AR.

     

    Ensuite retour dans l'habitacle pour tendre le faisceau le long du pied de porte, recoller la moquette et remettre le siège, les caches du commodo et le volant !

×
  • Créer...
Aller en haut de page