Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

L'histoire sportive d'Alfa Romeo


Messages recommandés

Salut les Alfistes :coucou:

 

Je n'ai pas trouvé de sujet parlant de ce thème sur FA, si j'ai mal cherché, Alfiste16 me corrigera cilou2000.gif.0709970b32ecdda35ca08219defb0151.gif:p

 

Le but étant que chacun contribue à ce topic en parlant d'une période de l'histoire, d'un modèle, ou d'un pilote ayant marqué le palmarès sportif de la marque.

 

SOMMAIRE :

 

Giulia Sprint GTA : juste après le sommaire :p

 

8C 2300 : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

Alfetta 158/159 : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

Tipo 33 : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

Giulietta : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

P2 : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

Giulia TI Super : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

TZ : L'histoire sportive d'Alfa - sommaire en premier post

 

 

 

Je commence dans le désordre avec la Giulia Sprint GTA, modèle qui me tient à coeur :D

 

Modèle dérivé de la Sprint GT apparu en 65, elle dispose du fameux double arbre Alfa tout alu en version 1600 cm3, avec la particularité d'avoir un double allumage. La caisse est allégée (GTA = Gran Tursimo Alleggerita) d'environ 200 kg par rapport à la Sprint GT grâce entre autres à sa carrosserie en alu. En version route, la GTA sort environ 115ch DIN. La version course, préparée par Autodelta (dirigée par Carlo Chiti), peut développer jusqu'à 170ch DIN, pas mal pour un 1600 atmo.

 

Se sont entre autres illustrés à son volant Jean Rolland (qui a également piloté sur TZ et Giulietta) et Bernard Consten qui ont chacun remporté un championnat de France des rallyes en 66 et 67.

 

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/65/Alfa_GTA.JPG

 

 

DSC_0339.jpg

 

 

DSC_0332.jpg

 

 

DSC_0328.jpg

 

 

DSC_0276.jpg

 

 

Une version Junior de la GTA est apparu en 1968 motorisé par un 1300 (moteur de la GTA avec course réduite si je dis pas de conneries) pour pouvoir participer aux épreuves réservées aux moteur de moins de 1300cm3. Le moteur développe 95ch DIN en version route et jusqu'à 165 en version course.

 

La GTA Junior est reconnaissable à sa bande, son trèfle et son biscione blancs (pour une carrosserie rouge, verts pour une carrosserie blanche) :

 

http://carcatalog2.free.fr/sito75f.jpg

 

http://fastestlaps.com/photos/alfa_romeo_giulia_sprint_gta_4fc384e633765.jpg

 

Une version SA (sovralimentata) de la GTA 1600 a existé également en 67, de manière confidentielle. Le moteur est suralimenté à l'aide de deux compresseurs volumétrique, pour obtenir une puissance de 220ch DIN.

 

L'ultime version de la GTA est la 1750 GTAm (Am pour America ou Alleggerita Maggiorata selon les sources...) apparue en 69, basée sur la 1750 GT Veloce américaine (modèle à injection). Comme ne l'indique pas son nom, il s'agit d'un moteur de 2000cm3 à injection développant jusqu'à 240ch SAE. Elle est devenue 2000 GTAm à la sortie de la 2000 GT Veloce. Contrairement aux GTA, seuls les ouvrants sont en alu et non toute la caisse.

 

 

DSC_0279.jpg

 

http://www.autoviva.fr/img/photos/423/alfa_romeo_giulia_1750_gtam_large_168423.jpg

 

http://www.viaretro.com/wp-content/uploads/2013/03/1965gta.jpg

 

N'ayant pas ma bible sous les yeux, je risque de compléter tôt ou tard ce post :p

 

Voilà, n'hésitez pas à poser des questions, à participer, à compléter... Bref, tout commentaire est le bienvenu :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 170
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Allez, modèle suivant : l'Alfa 8C 2300, victorieuse 4 fois aux 24H du Mans (1931-1932-1933-1934), mais aussi à la Targa Florio et aux Mille Miglia, avec à son volant, entre autres, Tazio Nuvolari.

 

C'est l'ingeniere Vittorio Jano qui est à l'origine du 8 cylindres en ligne de 2.3L tout alu à deux arbres à cames en tête qui propulse l'engin. Le moteur est le résultat de l'assemblage de deux 4 cylindres en ligne, il est équipé d'un compresseur (Roots ?) et développe environ 170ch. Il y a eu 3 types de châssis : châssis long pour Le Mans, châssis court pour les Mille Miglia et châssis encore plus court pour Monza. Une certaine écurie privée du nom de "Scuderia Ferrari" a engagé cette auto en course...

 

8C 2300 Monza :

 

http://www.automotiveillustrations.com/illustrators/automotiveimages/inomoto_alfa_romeo_8c-2300_lg.jpeg

 

8C 2300 Le Mans :

 

http://files.conceptcarz.com/img/Alfa%20Romeo/32-Alfa-8C_2300_LeMans-DV-08_PBC-03.jpg

 

8C 2300 Mille Miglia :

 

http://img.phombo.com/img1/photocombo/5209/cache/prewar-racing-5.jpg_1931_mille_miglia_-_luigi_arcangeli_p_bonini_alfa-romeo_8c_2300_dnf_display.jpg

 

Un petit lien vers une vidéo que je n'arrive pas à intégrer : http://www.ina.fr/video/VDD120 [...] video.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est déjà pas mal cher Tedebi !

 

On passe aux Alfetta 158/159. La 158 est une monoplace qui a vu le jour en 1937 dans les locaux d'une certaine Scuderia Ferrari... Elle est motorisée par un 8 cylindres en ligne suralimenté par un compresseur Roots à deux étages. La voiture a subi plusieurs modifications au cours de sa carrière, la puissance grimpera jusqu'à 350ch sur la 158. L'homme qui est à l'origine de ce moteur n'est autre que Gioacchino Colombo, qui sera le père du V12 Ferrari un peu plus tard.

 

La 158 participe à de nombreuses épreuves à partir de 1938, avec un succès fulgurant. En 1950, elle participe et remporte le premier championnat du monde de Formule 1, avec à son volant Giuseppe Farina, neveu de Pinin Farina.

 

La 159 apparaît lors du dernier grand prix de 1950. La principale modification est l'adoption d'un essieu arrière de type De Dion. La puissance quant à elle atteint 425ch. La 159 dominera le championnat de Formule 1 en 1951, pilotée par le légendaire Juan Manuel Fangio. Alfa Romeo décide alors de se retirer des compétitions pour concentrer ses finances sur le développement des voitures de série.

 

http://tkcgallery.com/albums/Models/Exoto_Alfetta_159_front.jpg

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/41/Alfa_Romeo_Alfetta_159.jpg

 

http://www.ultimatecarpage.com/images/large/1106-10.jpg

 

http://www.shorey.net/Auto/Italian/Alfa%20Romeo/159%20Alfetta/1951%20alfa%20romeo%20159%20-%20juan%20manuel%20fangio%20at%20alfa%20romeo%20factory,%20portello,%20after%20winning%20championship.jpg

 

N'hésitez surtout pas à compléter, corriger, commenter...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, passons à la tipo 33.

 

C'est Carlo Chiti avec Autodelta qui est à la base de ce projet de voiture de course. La première version dite "periscopio" apparait en 1966. Elle est motorisée par un V8 de 2L développant 270ch.

 

http://www.alfabb.com/bb/forums/attachments/limited-production-1960-1977/83671d1194377284-tipo-33-collection-1967t33periscopica700.jpg

 

En 1968, la 33/2 fait son apparition sur les circuits. Elle dispose toujours d'un V8 de 2L, avec la même puissance de 270ch. Une version 2.5L fait son apparition, avec 315ch. Elle s'est illustré dans sa catégorie notamment à Monza, au Nürb et à la Targa Florio.

 

C'est de la 33/2 qu'est issue la fameuse 33 Stradale.

 

Version Daytona :

 

http://cdn.silodrome.com/wp-content/uploads/2012/02/Alfa-Romeo-Tipo-332-%E2%80%98Daytona%E2%80%99-Classic-Car-2.jpeg

 

Version Le Mans :

 

http://ekladata.com/fCXpIGWMsGmEzPjFIyTYjCtX0O8.jpg

 

 

 

Ensuite, la 33/3 commence à courir en 1969. Toujours un V8 mais porté à 3L de cylindrée et développant 400ch. Le châssis quant à lui devient monocoque alors qu'il était tubulaire sur les versions précédentes.

 

 

IMGP1557.jpg

 

Il y a eu aussi une version 4L du V8 avec la 33/4, j'ai pas d'infos sur le sujet...

 

A partir de 1976, la 33TT12 pose ses roues sur circuit. La voiture dispose d'un châssis tubulaire et d'un 12 cylindre boxer 3.0L de 500ch. Entre autres, Pescarolo, Bell et Laffite ont roulé avec cet engin.

 

http://www.alfaromeo.ro/ro/media/image/models/qv/traditia/qv-08-alfa-33-tt-12-large.jpg

 

La TT12 fait place à la SC12 en 1976 qui revient à un châssis monocoque. Le 12 à plat atteint 520ch. Une version turbo de la SC12 a existé, avec une cylindrée de 2.1L et 640ch !

 

http://rodrigomattardotcom.files.wordpress.com/2013/11/alfa-33-sc-12-1977-t.jpg

 

 

Bon, c'est assez succinct tout ça, n'hésitez surtout pas à compléter !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok ça roule :jap:

 

Clair que les 33 sont pas mal :D

 

D'ailleurs j'ai même pas mis d'image de la plus belle de toutes :

 

http://hooniverse.com/wp-content/uploads/2011/12/Alfa-1.jpg

 

http://farm8.staticflickr.com/7242/7186143414_4b8dc437dd_b.jpg

 

 

Et une photo de famille :

 

http://alfa-wahnsinn.de/assets/images/1967-33stradale.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • mike29b a modifié le titre en L'histoire sportive d'Alfa Romeo
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...
Aller en haut de page