Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Lincoln

De Saint Louis à Paris en Lincoln Mark IV 1976, un amour d'automobile


Invité §nos683nA

Messages recommandés

Invité §nos683nA

De Saint Louis à Paris en Lincoln Mark IV 1976.

 

Véhicule testé : Lincoln Continental Mark IV 1976

Kilomètres parcourus : 3 000 en voiture, 6 500 en bateau.

Durée : 2 mois et 15 jours

 

 

La Mark IV :

Il faut se replonger 30 ans en arrière, du temps où le monde était divisé en deux parties, chacune ayant le devoir de montrer sa suprématie sur son rival.

 

C’est à cette époque que l’industrie automobile a plus évolué.

 

Imaginez un coupé deux portes de 5,8 mètres de long et 2,02 de large équipé d’un moteur V8 de 7,5 litres et d’options installées seulement sur les récents modèles en Europe, comme l’allumage automatique des phares, le régulateur de vitesse ou le frein de parking automatique.

 

La Mark IV a été présenté en 1972, remplaçant la Continental Mark III. La nouvelle Continental Mark IV était encore plus longue, plus large et plus lourde que la Mark III. Les éléments stylistiques comme les volets de phare, le long capot et le profil de roue visible sur le coffre ont été conservé. 1972 était la première année de la série des Mark ayant incorporé la fenêtre ovale d'opéra sur le côté. Paradoxalement, la fenêtre d'opéra était une option pendant la première année modèle de la Continental Mark IV.

 

 

La Continental Mark IV a été améliorée jusqu'en 1976. Les connaisseurs peuvent facilement distinguer les différentes années. Beaucoup de passionnés de cette automobile préfèrent la Mark IV '72 en raison de sa conception très élégante. Les modèles postérieurs ont dû être équipés de pare-choc résistant à un choc de 5 mph (7km/h) ce qui a donné à l'avant et à l'arrière un look plus encombrant. En conséquence la voiture est devenue une de plus en plus lourde, pour arriver à des consommations d'essence jamais atteinte, la Continental Mark IV consommait en moyenne 7-8 miles/gallon ou de 20 à 25 litres au 100km. Mais sur autoroute à vitesse régulière on peut atteindre facilement les 15L/100 KM.

 

 

Évidemment la Continental Mark IV est devenue un grand succès. La conception était unique et a seulement été légèrement modifiée jusqu'en 1983. Cette voiture n'a jamais pu être confondu avec une Imperial ou une Cadillac. La Continental Mark IV a reflété exactement le niveau de vie américain de ce temps. Les voitures étaient luxueusement équipées.

 

 

En 1976 la marque IV, pour la première fois a été lancé sous forme de séries Givenchy, Bill Blass, Pucci et Cartier.

 

 

 

 

A conduire, la Mark IV est un réel plaisir. Généreusement confortable grâce à ses énormes sièges en cuir et ses suspensions douces, elle vous invitera à « cruiser » toute la sainte journée !

 

Grâce à sa maniabilité et son V8, ses dimensions impressionnantes et sa taille démesurée se font oublier.

 

 

 

Le voyage.

 

Achetée une poigné de dollar à un grand père lors des études en Illinois. A -40 C sous les tempêtes hivernale et glacial, ce véhicule roulait ! Mais est tombée plusieurs fois en panne sans jamais à avoir à appeler la dépanneuse, pour des pannes qui auraient immobilisé le premier véhicule moderne.

 

Un soir où l’on devait sortir avec dans un bar, sur la « highway » une énorme fumé se dégage du véhicule. Juste le temps de sortir de l’autoroute pour me rendre compte qu’un tuyau de refroidissement de l’âge de la voiture n’avait pas résisté aux changements de température. Il me vient l’idée de prendre une chaussette et d’entourer le tuyau, puis d’aller dans un hôtel juste en face demander une carafe d’eau pour remplir le radiateur. Cette réparation de fortune nous a permis de rentrer jusqu’à l’université pour changer le tuyau.

 

C’est ce type d’aventure qui crée la passion de l’automobile.

 

Une semaine avant de partir de Saint Louis pour rejoindre Paris en passant par les ports de New York et du Havre, le véhicule ne fonctionnait toujours pas parfaitement dû à une pompe à eau de sous marque qui refroidissait mal le moteur et qui venait d’être changé. Trois jours avant de partir, le véhicule sort du garage sans savoir réellement si elle allait être capable de résister à ce long voyage. Elle n’avait toujours pas réussi à faire une semaine complète sans problèmes mécaniques.

 

 

Ce fût un beau matin de début mai, à 6h où elle quitta sa terre d’origine pour rejoindre dans un premier temps New York.

 

Comptez 1 700 kilomètres, dans une voiture de 33 ans, pleines d’affaires et sans aucune réelle preuve de fiabilité.

 

Après plus de 19 heures de route, elle est arrivée à 2 heures du matin à New York City. Après 12 heures de route intense, il y a une panne en pleins milieu de la Pennsylvanie, sur l’autoroute. Juste le temps de sortir du tunnel pour se rendre compte que le roulement du compresseur de l’air climatisée partait en pièces et faisait des étincelles sous le capot. Fort heureusement, Ford avait mis trois courroies d’accessoires, chacune des trois courroies avaient des tâches plus ou moins distingues, mais les trois relayaient la pompe à eau et le ventilateur. Un coup de couteaux dans la courroie d’accessoire qui allait au compresseur, et elle était repartie pour New York.

 

A Paris ce véhicule est réellement taillé pour se balader dans le flot de la circulation sur les grands boulevards parisien. Mis à part le sèchement du joint de la transmission, ce véhicule n’a plus rencontré de problèmes. Même si les plaquettes de freins avaient gelé contre les disques en la sortant du conteneur…

 

Aujourd’hui elle roule régulièrement tout en étonnant chacune des personnes croisées et faisant le bonheur de tous les passionnés.

 

 

 

On se rappellera d’une citation :

« Ceci n’est pas un véhicule, mais un art de vivre »

 

 

Anecdote, les pneus sont de taille P235/75 R15 une taille tellement démentielle que nous avons opté pour des pneus de 4x4.

 

 

 

Dimensions et caractéristiques :

 

Longueur : 5.65m pour 1972, 5.80m après 1974

Largeur : 2.03m

Hauteur : 1.43m

Base de roue : 3.06m

Poids : 2 tonnes 300 kilogrammes pour 1972 et 2 tonnes 500 kilogrammes pour 1976

Moteur : 202 HP 7.5l (460ci) - HP 220 selon l'année.

Transmission : Automatique, 3 rapport Ford C3

Freins : 4 à disques

 

Mécaniquement, cette voiture avait été « bridée » par rapport à la Mark III suite au choc pétrolier.

 

 

nb: véhicule acheté lors de mes études là bas, je remercie "goldman classic lincoln" pour les pièces

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
  • Créer...