Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic Officiel] Actualités Suzuki (Gamme, Chiffres, Informations)


Invité §geg572mh

Messages recommandés

Invité §geg572mh

SUZUKI en France / Immats MARS 2011 / 2029 / - 3 % / cumul 3 mois 5742 + 6 %

 

 

-Alto 294 - 33 % / cumul 959 - 16 %

-Grd Vitara 129 + 43 % / cumul 337 + 35 %

-Jimny 106 - 34 % / cumul 302 - 19 %

-Splash 137 -38%/ cumul 368 - 38 %

-Kizashi 10 / cumul 25

-Swift 1109 + 8 % / cumul 2844 + 6 %

-SX4 244 + 77 % / cumul 907 + 147 %

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 490
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Suzuki rappelle les Swift et les SX4

Grégory Pelletier Vendredi 17 décembre 2010 ( ARGUS)

 

http://www.argusauto.com/actualite-automobile/occasion/rappels/suzuki-rappelle-les-swift-et-les-sx4-289373.html

 

Info surprenante, je pensais que les Swift, dont les amortisseurs présentent des traces de corrosion, ne sont pas celles illustrées par la photo ( modèle "RS") mais bien celle de la génération précédente (modèle "SF") :??::??:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

New York 2011: Suzuki Kizashi Concept introduit l'Apex et EcoCharge par John Neff sur le 20 avril 2011 http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/04/580suzuki-kizashi-ecocharge-concept07.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder à la galerie

 

Surpris que Suzuki présenter une nouvelle Kizashi concept en Amérique est presque l'aime parce qu'il fleurit à l'automne ou les pluies de printemps. Fondamentalement, ce que vous dites est la loi de la vie. La chose intéressante est que cette fois le long de la prototypique de remplissage, cette fois l'exposition japonaise à la Nouvelle York Hall une intéressante concept vraiment, ni plus ni moins que la version hybride de sa berline médias.

 

Le Concept Kizashi EcoCharge pas particulièrement connu pour son aspect conservateur, n'a fait qu'accentuer la LED bleue typique nécessaire pour exposer son stade embryonnaire, mais par la combinaison mécanique. Il se compose d'un moteur à essence de 2,0 litres à quatre cylindres, soutenue par une puissance de 15 kW et 115 volts avec refroidissement par air. Il est alimenté par une lithium-ion rechargeable qui procure une amélioration de 25% de l'efficacité par rapport aux classiques 2,4 Kizashi (ce qui serait une moyenne de 5,9 L/100 km sur cycle mixte européen) Merci également à l'utilisation de pneus à faible frottement (démarrage et arrêt, et le freinage par récupération, mais nous avons déjà tenir pour acquis dans cette catégorie de véhicule). Suzuki n'a pas informé lorsque mettra en vente, de sorte que nous restons vigilants.

 

 

Galerie:Suzuki Kizashi Concept EcoCharge

 

 

De l'autre côté, nous avons l'Apex Concept Kizashi. Ce prototype prétendument inspiré par les liens de Suzuki avec le monde de la moto utilise un moteur de 2,4 avec un turbocompresseur Garrett, intercooler air / eau et diverses touches électroniques pour le mettre entre 275 à 300 chevaux, par l'intermédiaire d'une transmission manuelle à six vitesses. La connexion avec les deux roues est justifiée par Suzuki avec un jeu de couleurs GSX-R de type, et bien que son agressivité dépend en grande partie sur l'effet causé par le vinyle, il ya aussi des pneus de 19 pouces et de nombreux détails dans la cabine Alcantara .

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/04/580suzuki-kizashi-apex-concept01.jpg

 

 

Galerie:Suzuki Kizashi Concept Apex

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

France / Immats MAI 2011 / 1514 / + 11 %/ cumul 5 mois 8718 + 3 %

 

-Alto 219 - 1 %

-Grd Vitara 85 + 9 %

-Jimny 80 - 44 %

-Splash 128 - 7 %

-Kizashi 4

-Swift 809 + 14 %

-SX4 189 + 152 %

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Espagne: nouvelle gamme de Suzuki Jimny par Enrique Garcia du 17 Juin 2011 

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0acc13g.jpg

 

A partir de maintenant, la gamme de Suzuki Jimny ne peuvent être achetés avec des moteurs essence et trois niveaux de finition.Le plus intéressant, c'est qu'il a ajouté une version d'accès, mais contenait peu d'allocation du prix est inférieur à € 12.000.

 

L'offre et la portée du Jimny pour l'Espagne est comme suit:

 

-1.3i 16v 85 ch JX € 11.995

-JLX 1.3i 16V 85 ch € 14.295

-JLX 1.3i 16V 85 ch € 15.295 MODE

 

Dans tous les cas le moteur est le même, une 16v 1.3i avec calage variable des soupapes et 85 CV.Comme les données validées atteint 140 km / h et accélère de 0 à 100 km / h en 14,1 secondes, avec une consommation moyenne de 7,1 L/100.

 

Après le saut, vous trouverez le détail des équipements ...

 

EQUIPEMENT

 

-Entrée de gamme / JX

 

-ABS + EBD

-Double airbag

-Barres latérales de protection

-Antidémarrage

-Siège arrière rabattable divisé

-Direction assistée

-Climatisation

-Pré-installé stéréo

-Pare-chocs et moulures peints en noir

 

JLX

 

-Vitres électriques

-Verrouillage central avec commande à distance

-Intégré Radio CD

-Rétroviseurs électriques

-Pare-chocs, moulures et miroirs peints

 

-Coasters

 

-Entretenue plus de soins

-Roues en alliage de 15 pouces

-Rails de toit en noir

-Passages de roues

-Sièges arrière inclinables

 

MODE JLX 3

 

-Volant gainé de cuir

-Rembourrés en tissu / cuir

-Phares antibrouillard

-Vitres teintées

-Poignée de porte chromée

-Les panneaux de porte en tissu

-Barres de toit, argent / noir

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0intg.jpg

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0acc10g.jpg

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0cc15g.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Espagne: nouvelle Suzuki SX4 "Takumi"par Enrique Garcia du 16 Juin, 2011 

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0acc4tkg.jpg

 

 

La Suzuki SX4 est un crossover intéressant du point de vue économique, car avec les offres habituelles, il est tout à fait accessible. Maintenant, la firme japonaise a élargi sa gamme avec l'introduction de l'espagnol dans la série spéciale "Takumi" ne sert que pour améliorer davantage la valeur pour le produit de l'argent.

 

Ciblée pour un usage mixte, mais plus que l'asphalte traditionnel, est associé avec le système 4x4 roues motrices et moteur à 135 ch DDiS 2.0 (origine Fiat) et une boîte manuelle à six vitesses. Entre l'enveloppe dont le point culminant est le nouvel équipement de navigation intégré avec radio CD, MP3 et Bluetooth.Toujours dans le "Takumi" ne manquez pas la climatisation automatique, régulateur de vitesse, ordinateur de voyage, jantes alliage, volant cuir, clignotants dans les miroirs, quatre vitres électriques, airbags frontaux, latéraux et airbags rideaux et de contrôle de stabilité ESP .

 

Le prix de détail suggéré de cette variante est € 18.995, y compris la promotion, laissant le Dacia Duster 4x4 1.5 dCi lauréate dans une très mauvaise position.

 

Galerie:

 

Suzuki SX4 DDiS 2.0 4WD "Takumi"

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/sx4takumi2_thumbnail.jpg

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0int4tkg.jpg

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0cc6tkg.jpg

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/0ext3tkg.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Suzuki va utiliser les 1,6 Fiat moteurs Multijet

par Enrique Garcia du 27 Juin, 2011 

 

http://www.blogcdn.com/es.autoblog.com/media/2011/06/00galerie01.jpg

Si vous pensiez que Suzuki avait conclu des accords avec d'autres fabricants ne serait pas renouvelé avec l'entrée de Volkswagen dans la capitale du Japon, vous avez tort. 

 

Aujourd'hui, la maison d'Hamamatsu a annoncé qu'elle allait utiliser le moteur 1.6 Multijet de l'année prochaine dans certaines de leurs véhicules.

 

Pour l'instant tout ce que nous savons est que le SX4 sera chargé d'utiliser le 1.6 Multijet est un tel succès que obtenus dans les modèles du Groupe Fiat. 

Vous pouvez également rejoindre le Grand Vitara , mais aucune confirmation que ce soit. Suzuki utilise actuellement le 1.3 et 2.0 Multijet de blocs dans certains de leurs modèles, et il semble que, avec l'entente renouvelée, désormais élargi à 1,6, va continuer à travailler pendant quelques mois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Fiat plus fort que Volkswagen…

http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/themes/arthemia/images/icons/date.gif 28 JUIN 2011 À 2:38

http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2011/06/Suzuki_SX4-533x400.jpg

 

… chez Suzuki ! Vous savez tous que Volkswagen détient 19.9% du capital du constructeur japonais depuis le début d’année 2010. Aussi on pensait tous que Volkswagen profiterait de cette situation pour imposer à Suzuki des projets et/ou de la technologie allemande.

Il n’en est rien puisque que l’on vient d’apprendre que la direction du constructeur d’Hamamatsu venait de renouveler son partenariat avec Fiat pour la fourniture de motorisations diesel Multijet ( 1.3 L et 2.0 L DDIS actuellement ). On découvre donc que c’est la SX4 qui utilisera dès l’an prochain, en plus du 2.0 L MJT 135, le tout récent 1.6 L MJT 105 en remplacement du 1.6 L DDIS né 1.6 L HDI 90 ch. Et ce n’est pas tout puisque le constructeur japonais fait savoir qu’il utilisera les moteurs 1.3 L , 1.6 L et 2.0 L diesel d’origine Fiat pour des nouveaux modèles qui sont à venir et qui seront produits aussi bien au Japon que dans l’usine hongroise de Suzuki.

Etonnante situation que celle ci quand on connait la puissance de VW et sa participation dans le capital de Suzuki qui laissait présager un vrai partenariat entre les 2 groupes industriels. Ainsi, on se dit qu’il n’est pas encore acquis que la prochaine génération de SX4 ait une base commune avec le futur petit SUV de VW ( Baby Tiguan ). A suivre.

http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2011/06/Suzuki_SX4_1-560x372.jpg

 

Via Suzuki.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

ESPRIT DE GROUPE CHEZ SUZUKI FRANCE

Après-Vente /  Agents - 29/06/2011

 

La marque japonaise mène des opérations de terrain auprès de certains opérateurs en invitant la presse locale et nationale à venir les rencontrer.

Il s'agit, là, d'une méthode  de soutien en attendant un plan de renouvellement  des produits complet qui n’arrivera qu’en 2013.

 

http://www.argusautopro.com/images/images/v_908825i.jpg

Stéphane Magnin

En binôme pendant plus d’un an avec Jean-Luc de la Ruffie, Stéphane Magnin est maintenant seul aux commandes du commerce de Suzuki en France. Continuant à cuisiner une recette qui marche auprès de ses 220 revendeurs, à savoir jouer la carte de la proximité et de l’accompagnement dans les bons comme les mauvais moments, il nous commente l’actualité commerciale de la marque et les raisons de ces rendez-vous.

L’argus Comment se porte la marque Suzuki en France en cette période post-prime à la casse ?

Stéphane Magnin. Notre niveau de commande est relativement stable, nous en sommes à environ 11 500/11 700 factures depuis le début de l’année et nous espérons atteindre notre objectif de 23 000 immatriculations en 2011. Mais les deux dernières semaines ont été faibles en termes de trafic en concession et les énormes remises proposées par Renault sur la Clio ont perturbé le marché.

 

 

Cette année, vous continuez ces opérations « découverte » en concession pour la presse régionale et nationale. Combien en avez-vous prévu dans l’année et pourquoi ?

Nous avons prévu une opération de ce type tous les trimestres. D’une part, cela permet de faire parler de la marque et de nos produits, - ce qui est moins évident lorsque le plan produit ne comporte que des ajustements de gamme ou des séries spéciales, (NDLR) -, d'autre part, cela nous permet de mettre nos distributeurs à l’honneur.

 

 

Justement pourquoi avoir choisi le groupe MSA Mennétrier pour la distribution de Suzuki sur une partie de la Normandie ?

Il s’agit d’un grand groupe avec lequel nous partageons des valeurs et avec qui nous travaillons en termes de complémentarité. Son portefeuille de marque (par ailleurs composé de Renault, Nissan, Mini et BMW) peut logiquement incorporer une marque comme Suzuki, dont le positionnement est différent. Pour nous, le fait d’être distribué par un groupe nous permet de profiter de ses synergies, comme par exemple d'intégrer son catalogue de véhicules d’entreprise, de pouvoir être proposé à des flottes.

Il est vrai que les ventes à société de Suzuki sont faibles…

5 % l’an dernier. Ce n’est pas assez. Mais nous venons de relancer le label Suzuki entreprises et nous allons annoncer la semaine prochaine un partenariat avec ALD. C’est donc un long processus que nous engageons dans le domaine des ventes aux entreprises.

 

 

Y-a-t-il des inconvénients à être distribué par un groupe multimarques ?

Lorsque qu’un constructeur entre dans un groupe, il y a des efforts à faire des deux côtés. La mise aux standards de la marque dans les points de vente d’un côté, le respect de certaines règles de l’autre, notamment liées à la centralisation de certains services comme les ressources humaines, la comptabilité ou le reporting de certains chiffres. En interne, au sein de Suzuki France, nous avons été obligés de nommer une personne dédiée aux activités Suzuki de MSA Mennétrier, qui fait le relais avec le chef de région.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Osamu Suzuki se paye publiquement VW   :D

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2011/07/osamu_shachou.jpgIl y a maintenant 18 mois que VW est devenu le plus gros actionnaire de Suzuki avec 19,9% des parts de l’entreprise japonaise. Le scénario était classique : le groupe conquérant qui absorbe le petit constructeur régional à la satisfaction de tous, l’acheté reconnaissant et l’acheteur magnanime, bienvenue dans la famille, etc. Grossière erreur d’appréciation. Osamu Suzuki, le patron de l’entreprise est un souriant petit homme provincial à l’apparence affable et inoffensive, mais cache sous son air matois un farouche indépendant, un esprit libre à la volonté de fer qui n’a peur de rien ni de personne. La chose est bien connue au Japon depuis longtemps, mais l’information n’est apparemment pas arrivée jusqu’à Wolfsburg à temps avant la signature et Volkswagen n’a pas fini de s’en mordre les doigts.

 

Osamu Suzuki, comme d’autres dirigeants japonais importants, tient un blog sur le site du grand quotidien économique Nikkei où il dispense régulièrement ses pensées du moment. Il vient d’y écrire un post incendiaire que le site The Truth About Cars a aimablement traduit. Il s’agit d’une réponse on ne peut plus claire aux signes d’impatience des Allemands qui sont renvoyés dans leur buts sans ménagement.

Morceaux choisis :

 

« Dernièrement, les dirigeants de Volkswagen assurent à leurs actionnaires que Volkswagen peut influencer largement la politique d’entreprise de Suzuki. Je ne suis pas très à l’aise vis à vis de cette affirmation, étant donné que nos deux entreprises ont accepté de rester indépendants et sur un pied d’égalité lorsque nous avons signé l’accord de partenariat. Puisque les deux sociétés sont de tailles très différentes, les gens de Volkswagen ont pu acquérir l’impression erronée que Suzuki rentrerait dans leur giron. Il n’en est rien. Suzuki a signé l’accord sous la condition d’être partenaire à égalité. »    « Est-ce que Suzuki fait face à des difficultés immédiates ? Absolument pas. Nous avons pris connaissance des technologies de Volkswagen, mais n’avons rien trouvé de suffisamment intéressant pour être adopté immédiatement. Suzuki travaille sur ses propres technologies vertes. Nos ingénieurs acquièrent plus de capacités que je ne m’y serais attendu et développent des technologies étonnamment performantes. »     « Pour l’instant, et particulièrement pour les marchés importants comme les petites voitures et le marché indien, nous ne sommes pas pressés de collaborer avec Volkswagen. »    « Si nous avions besoin d’une technologie quelconque, nous avons la possibilité de demander à d’autres constructeurs avec lesquels nous bénéficions d’échanges de technologies. La fourniture de moteurs diesels par Fiat, qui vient d’être annoncée, en est un exemple. La course à la technologie s’intensifie dans l’industrie automobile. Le modèle de la simple participation au capital pour prendre le contrôle d’un autre constructeur ne pourra plus marcher. »   « Je suppose que beaucoup d’entre vous se demandent ce que va devenir la relation de Suzuki avec Volkswagen. Nous avons l’intention de continuer à dialoguer en toute sincérité avec notre partenaire pour bâtir une relation d’égal à égal. Après tout, c’était là l’objectif premier de se joindre à Volkswagen. »  « Je suis de plus en plus motivé face à de multiples challenges. L’urgence est de se remettre du tremblement de terre. Il faut s’en occuper MAINTENANT. Je ne suis plus très jeune, mais je suis prêt à continuer à travailler dur avec les employés de Suzuki. »

 

En d’autres termes: « Soyez content d’être actionnaire de Suzuki mais pour le reste foutez nous la paix. Nous sommes parfaitement capable de nous débrouiller tous seuls et nous avons d’autres choses plus importantes à faire que de nous occuper de vous en ce moment. Et si vous croyez que le vieux grincheux va bientôt partir sucrer les fraises ailleurs, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Je ne bougerai pas d’un iota. »

 

Vous avez entendu ce bruit ? Etait-ce l’ordinateur portable de Martin Winterkorn s’écrasant sur le mur de son bureau ou la tasse de café se fracassant dans la main de Ferdinand Piëch ?

 

Source : Nikkei via The Truth about Cars

Montage : PLR/le blog auto

 

Lire également:

Suzuki ne veut pas devenir une marque du groupe Volkswagen

Par Pierre-Laurent Ribault le 9 juillet 2011

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

SUZUKI France / Immats JUIN 2011 / 1504 - 23 %/ cumul 6 mois 10222 -2 %/

 

-Alto 199 - 41% / cumul 1582 - 20 %

-Grd Vitara 72 -14 % / cumul 566 + 24 %

-Jimny 84 - 57 % / cumul 544 - 40 %

-Splash 94 - 50 % / cumul 700 - 37 %

-Kizashi 5 cumul 43

-Swift 817 - 12 % / cumul 5266 + 2 %

-SX4 233 - 3 % / cumul 1521 + 89 %

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

http://www.argusauto.com/img/argus_v3/background/ligne_grise_v.gifSéismes : Suzuki va déplacer des usines

Joseph Gicquel 

Lundi 11 juillet 2011 

Son berceau historique étant menacé d'un séisme majeur, le constructeur japonais réimplante des unités à l'intérieur de l'archipel.

 

http://www.argusauto.com/images/images/v_941800i.jpgPlus jamais ça ! Les conséquences du séisme et du tsunami de mars ont traumatisé  le constructeur japonais. 

 

Six de ses usines et des unités de recherche et développement sont groupées dans la région de Hamamatsu, berceau historique de la firme, le long des côte des préfectures de Shizuoka et Aichi, à mi-chemin entre Tokyo et Osaka et au sud de Nagoya. 

 

Or, des scientifiques prédisent qu’untremblement de terre pronostiqué à 87 % d’une magnitude de 8 degrés sur l’échelle de Richter qui en compte 12 se produira dans cette zone dans les 30 prochaines années. Le séisme de mars 2011 avait atteint le niveau 9.

 

Les conséquences du séisme et du tsunami sur la centrale nucléaire de Fukushima ont également tétanisé les dirigeants. Or, la centrale de http://www.argusauto.com/images/images/v_941802i.jpgHamaoka se trouve en bord de mer à l'ouest de ses installations.

 

Le Premier ministre japonais a ordonné l’arrêt temporaire de cette centrale en raison d'inquiétudes sur le risque de catastrophe qu’elle représente.

 

Suzuki va donc investir 50 milliards de yens(430 millions d’euros) pour se déplacer vers l’intérieur, révèle le quotidien Nikkei.

 

Le nouveau site industriel de Suzuki, provisoirement dénommé Miyakoda, se trouvera toujours sur le territoire d'Hamamatsu mais en retrait de la côte, a indiqué la firme.

 

« Quand on mesure les risques de tremblement de terre, de tsunami,http://www.argusauto.com/images/images/v_942799i.jpgd’irradiation et de fusion du combustible, un exécutif qui voudrait ignorer un déplacement est voué à la faillite », a déclaré le présidentOsamu Suzuki.

 

La migration débutera cet automne avec les unités de R&D et durera trois ans, indique Nikkei. 

 

L’usine de Takatsuka, proche de Hamamatsu City va rejoindre Miyakoda et y redémarrer en mai 2017.

 

Le centre technologique moto de Suzuki, qui se trouve à 200 mètres de la côte, va être déplacé à environ 16-17 kilomètres à l'intérieur. Une nouvelle usine de construction de véhicules électriques est également prévue.

 

Suzuki veut aussi prévenir le risque que représente la centrale nucléaire proche de son usine de fabrication de moteurs de Makinohara. Selon Nikkei, le groupe cherche d’autres sites au Japon et à l'étranger. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Services - 19/07/2011

Suzuki France lance une offre de LLD avec le loueur ALD

 

Déjà fournisseur en France des offres de LLD des réseaux Ford, Toyota, Opel, Volvo et Chevrolet, le loueur ALD poursuit le déploiement de son activité en marque blanche en signant un partenariat avec Suzuki.

 

En discussion avancée avec Suzuki France depuis septembre 2010, le loueur ALD assure désormais le financement et la gestion des contrats de LLD vendu par le réseau, sous l’appellation Suzuki Lease. Bien implanté dans les groupes de distribution multimarques, Suzuki souhaitait notamment que les vendeurs sociétés de ces groupes puissent intégrer la gamme Suzuki dans leur offre de LLD aux entreprises.

Une équipe commerciale d’ALD Automotive France est chargée de déployer Suzuki Lease auprès des concessionnaires et de leur présenter les outils d’aide à la vente et le site Internet dédiés.

"Nous avons fait en sorte avec ALD d’avoir des loyers bien positionnés", indique Stéphane Magnin, directeur commercial de Suzuki France. ALD reprendra les véhicules en fin de contrat mais le vendeur et les concessionnaires Suzuki seront prioritaires pour le rachat. "Le réseau manque de VO, c’est aussi une opportunité pour développer cette activité", souligne notre interlocuteur.

Sur 2012, il vise un volume de 2 000 ventes aux entreprises, dont la moitié en LLD, sur un total de 24 000 ventes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

L’USINE SUZUKI DE ESZTERGOM A PRODUIT SA 2 MILLIONIEME VOITURE

 

18 juillet 2011 / CCFA

 

L’usine Suzuki de Esztergom a produit sa deux millionième voiture le 14 juillet, une Swift destinée au Comité Olympique de Hongrie. L’usine, qui emploie 3 400 personnes, célèbre cette année son vingtième anniversaire. (BBJ ONLINE 14/7/11)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Osamu Suzuki se paye publiquement VW   :D

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2011/07/osamu_shachou.jpgIl y a maintenant 18 mois que VW est devenu le plus gros actionnaire de Suzuki avec 19,9% des parts de l’entreprise japonaise. Le scénario était classique : le groupe conquérant qui absorbe le petit constructeur régional à la satisfaction de tous, l’acheté reconnaissant et l’acheteur magnanime, bienvenue dans la famille, etc. Grossière erreur d’appréciation. Osamu Suzuki, le patron de l’entreprise est un souriant petit homme provincial à l’apparence affable et inoffensive, mais cache sous son air matois un farouche indépendant, un esprit libre à la volonté de fer qui n’a peur de rien ni de personne. La chose est bien connue au Japon depuis longtemps, mais l’information n’est apparemment pas arrivée jusqu’à Wolfsburg à temps avant la signature et Volkswagen n’a pas fini de s’en mordre les doigts.

 

Osamu Suzuki, comme d’autres dirigeants japonais importants, tient un blog sur le site du grand quotidien économique Nikkei où il dispense régulièrement ses pensées du moment. Il vient d’y écrire un post incendiaire que le site The Truth About Cars a aimablement traduit. Il s’agit d’une réponse on ne peut plus claire aux signes d’impatience des Allemands qui sont renvoyés dans leur buts sans ménagement.

Morceaux choisis :

 

« Dernièrement, les dirigeants de Volkswagen assurent à leurs actionnaires que Volkswagen peut influencer largement la politique d’entreprise de Suzuki. Je ne suis pas très à l’aise vis à vis de cette affirmation, étant donné que nos deux entreprises ont accepté de rester indépendants et sur un pied d’égalité lorsque nous avons signé l’accord de partenariat. Puisque les deux sociétés sont de tailles très différentes, les gens de Volkswagen ont pu acquérir l’impression erronée que Suzuki rentrerait dans leur giron. Il n’en est rien. Suzuki a signé l’accord sous la condition d’être partenaire à égalité. »    « Est-ce que Suzuki fait face à des difficultés immédiates ? Absolument pas. Nous avons pris connaissance des technologies de Volkswagen, mais n’avons rien trouvé de suffisamment intéressant pour être adopté immédiatement. Suzuki travaille sur ses propres technologies vertes. Nos ingénieurs acquièrent plus de capacités que je ne m’y serais attendu et développent des technologies étonnamment performantes. »     « Pour l’instant, et particulièrement pour les marchés importants comme les petites voitures et le marché indien, nous ne sommes pas pressés de collaborer avec Volkswagen. »    « Si nous avions besoin d’une technologie quelconque, nous avons la possibilité de demander à d’autres constructeurs avec lesquels nous bénéficions d’échanges de technologies. La fourniture de moteurs diesels par Fiat, qui vient d’être annoncée, en est un exemple. La course à la technologie s’intensifie dans l’industrie automobile. Le modèle de la simple participation au capital pour prendre le contrôle d’un autre constructeur ne pourra plus marcher. »   « Je suppose que beaucoup d’entre vous se demandent ce que va devenir la relation de Suzuki avec Volkswagen. Nous avons l’intention de continuer à dialoguer en toute sincérité avec notre partenaire pour bâtir une relation d’égal à égal. Après tout, c’était là l’objectif premier de se joindre à Volkswagen. »  « Je suis de plus en plus motivé face à de multiples challenges. L’urgence est de se remettre du tremblement de terre. Il faut s’en occuper MAINTENANT. Je ne suis plus très jeune, mais je suis prêt à continuer à travailler dur avec les employés de Suzuki. »

 

En d’autres termes: « Soyez content d’être actionnaire de Suzuki mais pour le reste foutez nous la paix. Nous sommes parfaitement capable de nous débrouiller tous seuls et nous avons d’autres choses plus importantes à faire que de nous occuper de vous en ce moment. Et si vous croyez que le vieux grincheux va bientôt partir sucrer les fraises ailleurs, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Je ne bougerai pas d’un iota. »

 

Vous avez entendu ce bruit ? Etait-ce l’ordinateur portable de Martin Winterkorn s’écrasant sur le mur de son bureau ou la tasse de café se fracassant dans la main de Ferdinand Piëch ?

 

Source : Nikkei via The Truth about Cars

Montage : PLR/le blog auto

 

Lire également:

Suzuki ne veut pas devenir une marque du groupe Volkswagen

Par Pierre-Laurent Ribault le 9 juillet 2011

 

De l'eau dans le gaz entre Suzuki et Volkswagen

 

http://www.argusauto.com/actualite-automobile/economie/de-leau-dans-le-gaz-entre-suzuki-et-volkswagen-937368.html

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

23/07/2011 | Mise à jour : 08:57 ( source : Le journal de l'auto)

Suzuki, déçu par VW, envisage d'approfondir ses liens avec Fiat (presse)

 

Suzuki, déçu par sa coopération avec l'allemand Volkswagen, envisage d'approfondir ses liens avec l'italien Fiat, affirme un responsable du constructeur automobile japonais dans l'hebdomadaire allemand Automobilwoche à paraître lundi.

 

"La coopération avec Fiat se déroule depuis des années très bien et dans la confiance mutuelle. Il est tout à fait imaginable qu'un approfondissement de notre partenariat serait avantageux pour les deux parties", déclare ce cadre de haut rang dans les colonnes du journal.

 

"En revanche, la coopération avec VW est actuellement toujours examinée, pour l'instant sans résultat", ajoute-t-il. Suzuki s'estime traité comme une filiale par Volkswagen et exige une collaboration d'égal à égal. VW détient 19,9% des parts de la marque japonaise.

 

De son côté, le responsable de la coopération internationale chez VW, Hans Demant, cité par Automobilwoche, a constaté que Suzuki et le constructeur allemand étaient "deux entreprises indépendantes avec des modèles économiques différents".

 

"Par conséquent, la coopération doit être développée avec précaution. Cela dure malheureusement un peu plus longtemps que ce qui était prévu au début", a dit M. Demant.

 

En mai dernier, le journal italien Corriere della Sera s'était fait l'écho d'une rencontre secrète en Italie entre les dirigeants des constructeurs japonais et italien, sans préciser le sujet des discussions.

 

SUZUKI

 

FIAT

 

VOLKSWAGEN

 

© 2011 AFP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

SUZUKI France / Immats Août 2011 / 1029 - 13 %/ cumul 8 mois 12500 -5 %/

 

-Alto 121 - 47% / cumul 1816 - 25 %

-Grd Vitara 54 + 170 % / cumul 688 + 32 %

-Jimny 36 - 73 % / cumul 639 - 46 %

-Splash 61 - 32 % / cumul 842 - 37 %

-Kizashi 2 cumul 47

-Swift 518 - 14 % / cumul 6493 - 2 %

-SX4 237 + 108 % / cumul 1975 + 74 %

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §pat286sb

slt,

 

stats intéressantes :jap:

 

et étonnantes, tout du moins pour celles concernant le jimny : j'en vois en effet de plus en plus sur les routes, et nombre de personnes (voisins, relations etc) me disent vouloir en acheter en VN... Seraient-ils indispo en concessions?

 

il serait bien enfin de pouvoir comparer avec les autres grandes marques d'automobiles..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

slt,

 

stats intéressantes :jap:

 

et étonnantes, tout du moins pour celles concernant le jimny : j'en vois en effet de plus en plus sur les routes, et nombre de personnes (voisins, relations etc) me disent vouloir en acheter en VN... Seraient-ils indispo en concessions?

il serait bien enfin de pouvoir comparer avec les autres grandes marques d'automobiles..

 

 

Tous les chiffres SUV/4X4 par marques et chaque mois dans le topic :

 

http://forum-auto.caradisiac.com/automobile-pratique/discussions-libres/sujet399734-2065.htm#bas

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

GLX Pack : nouvelle finition pour la Suzuki Swift

 

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2011/09/024_Suzuki_Swift_GLX_TO.jpgSi Suzuki évoque une série spéciale pour sa citadinehttp://images.intellitxt.com/ast/adTypes/mag-glass_10x10.gif Swift quand il détaille la GLX Pack, il est plus question d’une nouvelle finition se plaçant tout en haut de l’offre. Cette version de la Japonaise sera lancée dans quelques jours sur le marché. 

 En plus simple et concret, la Suzuki Swift GLX Pack reprend les éléments connus du niveau de finition GLX tout en accueillant divers éléments comme quatre capteurs de recul, le toit panoramique en verre ainsi que la peinture métallisée et la connexion Bluetoothhttp://images.intellitxt.com/ast/adTypes/mag-glass_10x10.gif. Au contraire la sellerie cuir reste facturée au rang des options (1 190 €) se déclinant en trois coloris (Grège, gris anthracite et Bordeaux rouge). 

 

 http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2011/09/017_Suzuki_Swift_GLX_TO.jpg 

 

 Cette Swift GLX Pack sera proposée dans les livrées de carrosserie suivantes : Pearl cool white / Superior White / Silky Silver Metal / Cosmic Black Pearl / Galactic Grey Metal / Ablaze Red Metal. 

 

Tarifs : à partir de 14 090 € (1.2 VVT 3 portes) et jusqu’à 16 590 € (1.3 DDiS en 5 portes). 

 

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2011/09/020_Suzuki_Swift_GLX_TO.jpg 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §geg572mh

Suzuki, Volkswagen : futurs ex alliés ?

Economie /  stratégie - 12/09/2011

 

 

Le constructeur japonais a annoncé aujourd'hui qu'il souhaitait rompre tous les liens capitalistiques et industriels avec son homologue allemand. Mais Volkswagen ne l'entend pas de cette oreille. Le divorce s'annonce compliqué.

 

On savait qu'il y avait de l'eau dans le gaz, mais un nouveau cap a été franchi dans les tensions entre Suzuki et Volkswagen. Il semble même que le torchon ait déjà brûlé.

 

http://www.argusautopro.com/images/images/v_1103800i.jpg

 

En effet, le constructeur japonais a exprimé aujourd'hui sa volonté officielle de rompre les liens avec son allié allemand[/b]. Il s'agit de liens capitalistiques et industriels, noués à la fin de l'année 2009.

Cette alliance devait permettre au japonais de développer des véhicules propres et à Volkswagen de conquérir les marchés émergents grâce à l'expertise de Suzuki sur le segment des petites voitures. Aujourd'hui, VW détient 19,9% du capital de Suzuki.

 

Mais la rupture entre les deux s'annonce compliquée car l'allemand a déjà fait savoir qu'il n'avait ni l'intention de répondre favorablement au voeu de celui qu'il considère toujours comme son « partenaire », ni celle de de céder ses parts. Pourtant, du côté de Suzuki, la volonté ne saurait être plus claire.

 

« Nous allons racheter nos titres détenus par Volkswagen et arriverons à développer seuls des véhicules propres », a affirmé aujourd'hui Osamu Suzuki, à la tête du groupe. Depuis fin 2009, « aucun projet avec VW n'a avancé sur le plan technique. De façon générale, il paraît difficile d'atteindre l'objectif que notre société s'était fixé dans le cadre de ce partenariatindustriel », assure-t-il.

 

L'ingérence de trop ?

 

Cette déclaration intervient moins de 48 heures après le blâme adressé publiquement par Volkswagen à son allié à propos d'un accord avec Fiat.

 

Cet accord prévoit que l'italien fournira au japonais un moteur diesel 1.6l pour équiper un de ses futurs modèles, produit à partir de 2013 en Hongrie. Mais d'après le constructeur allemand, il s'agit d'une rupture des termes de l'alliance industrielle passée entre Volkswagen et Suzuki.

 

Ces propos, relayés par Automotive News, ont peu été goûtés par Suzuki. Le groupe japonais, qui avait déjà dénoncé les ingérences de l'allemand sur ses affaires (ingérences très mal perçues pour une question de culture industrielle, notamment), note aujourd'hui, pour justifier sa volonté de rompre, de possibles « conséquences négatives » sur son indépendance de gestion ...

 

« Nous ne se sommes jamais vraiment entendus. Plutôt que de vivre ensemble en se cherchant des poux dans la tête, mieux vaut reconnaître dès à présent que nous ne sommes pas faits l'un pour l'autre », fait valoir Osamu Suzuki.

 

Reste à voir si son message sera entendu par VW, et surtout comment les deux constructeurs pourront s'entendre sur un divorce... alors même que leurs divergences d'opinion vont jusqu'au fait même de rompre. Procédure à suivre.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • mike29b a modifié le titre en [Topic Officiel] Actualités Suzuki (Gamme, Chiffres, Informations)
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...
Aller en haut de page