Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

HTM 427 S/C Hi-Tech Motorsports


Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je suis membre du Club Cobra France depuis le début de cette année 2016 mais je vous suis depuis 2012. J’ai d’ailleurs fait ma première sortie avec le club en septembre 2012 avec ma Mustang Fastback 1967 grâce à Blue.

En novembre 2015, j’ai craqué sur les conseils de Blue sur une HTM 427 (Hi-Tech Motorsports). Avant de vous présenter ma Cobra et tous les déboires qu’elle me fait subir encore aujourd’hui, voici un petit condensé de l’histoire de cette marque.

FB_IMG_1476469918332.jpg

Cette petite société était à la base spécialisée dans les restaurations de cobra et reconstructions sur base de châssis originaux ou prototypes Ford. Ensuite, très tôt, Hi-Tech Motorsports développa des répliques très fidèles. Les équipes Hi-Tech avait accès à l'unique exemplaire 289 fia survivant aux États-Unis (CSX2345), ce qui leur permit de reproduire une réplique de 289 FIA des plus fidèles.

Le châssis est totalement identique à l'original. Seule la voiture donneuse pour une hi-tech peut être une AC Cobra originale. Ces véritables œuvres d'art sont très recherchées aux États-Unis par les collectionneurs qui participent aux courses vintage. La plus aboutie est certainement la 289 FIA aussi exportée en Hollande et en Grande-Bretagne entre 1975 et 1980.

De toutes les sociétés kit de voiture prétendant être la construction de répliques de Cobra, cette société Arizona vient le plus proche de la production d'une copie exacte.

À compter de 1983, Hi-Tech a rapidement gagné une réputation pour la construction de répliques de Cobra à tel point qu’elles étaient impossibles à distinguer des originales. L'attention au détail, même étendu à un châssis et une suspension identique à l'origine, là où la plupart des entreprises ont été pioché dans les pièces Ford ou Jaguar. Bien que les carrosseries soient en fibre de verre, Hi-Tech était bien connu pour leur carrosserie en aluminium qui reflétait exactement les originales.

Les très rares entorses à cette fidélité ont été concédées pour obtenir un gain de performance ou de qualité.

  • Disque ventilé et étrier Willwood
  • L'acier des principaux tubes qui composent le châssis passe d'une épaisseur de 2,5 mm sur la HTM contre 2,4 mm sur une Cobra originale améliorant ainsi la rigidité.
  • Le radiateur a également une meilleure capacité de refroidissement.
  • Le freinage est lui aussi amélioré grâce à des disques ventilés de 12,2" (310 mm) et des étriers à 4 pistons Willwood.
  • Toutes ces pièces "Up-gradées" sont totalement adaptables à une véritable Cobra.
  • Un soin tout particulier a été apporté pour lutter contre la corrosion : les alliages de certaines pièces mécaniques sont de meilleure qualité ainsi que la qualité des peintures.

Sur la centaine de 289 FIA et 427 produites, la majorité des carrosseries sont en fibre de verre bien que quelques exemplaires aient été produit en aluminium.

L’entreprise a répliqué toute la gamme des roadsters Cobra, y compris le 427, 427 S/C, 289 Street et 289 FIA. Ils ont même fait une réplique presque exacte de la Cobra 427 prototype, CSX3002, qui avait un nez 289 de style sur la carrosserie 427. Même les tableaux de bord avaient les jauges de style Cobra.

Inutile de dire que tous ces éléments ont fait grimper le prix, mais pour ceux qui refusent de se contenter de moins que la perfection, les répliques HTM restent l’une des rares choix. Si rares que des exemplaires Hi-Tech Motorsports se négocient entre 50 000 et 85 000 dollars.

Cette société n'existe plus, son fondateur Tom Di Antonio ayant rejoint Caroll Shelby pour diriger la production des nouvelles Cobra continuation CSX4000 à partir de 96. Des cobras continuation ont bien été fabriquées avant 96 mais chez Hi-Tech Motorsports. Le numéro VIN de ces autos commence par "HTM65C" suivi de 4 chiffres. Je suis en contact avec Tom via le club Cobra US. Il est aujourd’hui à la retraite et aime suivre le parcours des autos qu’il a fabriqué.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 287
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Cette Cobra est la 102ème fabriqué par HTM en 1994 donc dans les dernières fabriquées, avant le passage chez Shelby. Les toutes premières Shelby CSX4000 ont d’ailleurs la particularité d’avoir le même châssis. La seule grosse différence avec une CSX pour le châssis et train roulant est le pont. Il s’agit d’un pont 9 pouces Ford qui a été tronqué pour y ajouté des demis trains.

 

irsdiff.jpg

Pour le reste, il s’agit d’un bloc 351 Cleveland préparé chez Cornett Racing (préparateur de moteur pour Nascar). N’ayant pas d’information sur ce moteur, je l’ai donc contacté, et le boss m’a envoyé la facture. 8200$ de facture sans fourniture du bloc culasse vilo. Le moteur est censé développé 465 cv au banc moteur ; à vérifier prochainement au banc roue, mais je les pense surestimés.

 

20160902_213241.jpg

La boite de vitesse est une Borg Warner T5 avec un étagement de la 1ère à la 4ème identique à la Top Loader qui équipait les CSX d époque mais avec une 5ème à 0.63. Le passage de la 4ème avec un rapport de 1/1 à la 5ème est surprenant vue la différence d’étagement. J’ai un rapport de pont de 4.10 à peine 2000 tr/min à 90 km/h en 5ème.

Le moteur donne tout son caractère après 3000-3500 tr/min, ce qui rend les reprises en 5ème valable à des vitesses inavouables.

Concernant la prise en possession, je vous épargne les problèmes entre la Georgie (US) et la France; 3 mois !!!! j’ai pris le volant de la Cobra en début mars.

 

20160329_133133.jpg

J’ai fait un aller-retour chez Blue pour lui présenter le serpent puis quelques tours de rocade de Chartres…. Comment dire …. Déjà une horreur à contrôler ; de gauche à droite et de droite à gauche, pour le train avant,un coup de volant contrôle l’écart, mais quand le train arrière s’y met, Mon Dieu !

Je ne vous parle pas des vibrations diverses, nous y reviendrons.

Donc, au détour de quelques giratoires, j’ai entendu un claquement dans le moteur surtout à la décélération. Je suis rentré piano et j’ai attaqué aussitôt le démontage. J’ai débuté par le haut moteur espérant juste un réglage de culbuteurs mais sans grande convictions. Effectivement, ce n’était pas cela.

 

20160403_182605.jpg

Après démontage du bas moteur, le verdict est rapidement tombé : huile métallisée et chargée de copeaux de métaux.

 

20160405_215429.jpg

J’ai également compris pourquoi la lecture de la jauge était difficile, le bout était bourré de pate à joint. Je me demande encore pourquoi aujourd’hui.

 

20160405_215843.jpg

Puis le démontage de la pompe à huile a montré que les éléments de métaux avaient fait leur effet dans le corps de pompe, à jeter.

 

20160408_215738.jpg20160408_220131.jpg

Le démontage des coussinets de bielles et palier ont montrés également ces effets. Le claquement venait d’un coussinet de bielle dont il manquait d’un mm. Le vilo était marqué.

 

 

20160405_223454.jpg20160408_222722.jpg20160408_222712.jpg20160405_223518.jpg

Bon pour un démontage complet du moteur, 400 miles après sa restauration !!!

 

IMG_1457.jpgIMG_1459.jpg

Et là surprise fut de voir que les coussinets d'acc était comme "fondus"

IMG_1456.jpgIMG_1454.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une très belle voiture.

 

As-tu moyen de voir, avec le numéro de bloc, si par hasard il n'y aurait pas eu un échange de moteur entre son départ des USA et la livraison en France ?

J'ai déjà entendu parler de trucs comme ça...

Et cela pourrait peut-être expliquer l'état du moteur !

 

A moins que le rodage ait été effectué entre 5.000 et 6.000 tr/mn...

 

:pfff:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Je suis membre du Club Cobra France depuis le début de cette année 2016 mais je vous suis depuis 2012. J’ai d’ailleurs fait ma première sortie avec le club en septembre 2012 avec ma Mustang Fastback 1967 grâce à Blue.

En novembre 2015, j’ai craqué sur les conseils de Blue sur une HTM 427 (Hi-Tech Motorsports). Avant de vous présenter ma Cobra et tous les déboires qu’elle me fait subir encore aujourd’hui, voici un petit condensé de l’histoire de cette marque.

FB_IMG_1476469918332.jpg

Cette petite société était à la base spécialisée dans les restaurations de cobra et reconstructions sur base de châssis originaux ou prototypes Ford. Ensuite, très tôt, Hi-Tech Motorsports développa des répliques très fidèles. Les équipes Hi-Tech avait accès à l'unique exemplaire 289 fia survivant aux États-Unis (CSX2345), ce qui leur permit de reproduire une réplique de 289 FIA des plus fidèles.

Le châssis est totalement identique à l'original. Seule la voiture donneuse pour une hi-tech peut être une AC Cobra originale. Ces véritables œuvres d'art sont très recherchées aux États-Unis par les collectionneurs qui participent aux courses vintage. La plus aboutie est certainement la 289 FIA aussi exportée en Hollande et en Grande-Bretagne entre 1975 et 1980.

De toutes les sociétés kit de voiture prétendant être la construction de répliques de Cobra, cette société Arizona vient le plus proche de la production d'une copie exacte.

À compter de 1983, Hi-Tech a rapidement gagné une réputation pour la construction de répliques de Cobra à tel point qu’elles étaient impossibles à distinguer des originales. L'attention au détail, même étendu à un châssis et une suspension identique à l'origine, là où la plupart des entreprises ont été pioché dans les pièces Ford ou Jaguar. Bien que les carrosseries soient en fibre de verre, Hi-Tech était bien connu pour leur carrosserie en aluminium qui reflétait exactement les originales.

Les très rares entorses à cette fidélité ont été concédées pour obtenir un gain de performance ou de qualité.

  • Disque ventilé et étrier Willwood
  • L'acier des principaux tubes qui composent le châssis passe d'une épaisseur de 2,5 mm sur la HTM contre 2,4 mm sur une Cobra originale améliorant ainsi la rigidité.
  • Le radiateur a également une meilleure capacité de refroidissement.
  • Le freinage est lui aussi amélioré grâce à des disques ventilés de 12,2" (310 mm) et des étriers à 4 pistons Willwood.
  • Toutes ces pièces "Up-gradées" sont totalement adaptables à une véritable Cobra.
  • Un soin tout particulier a été apporté pour lutter contre la corrosion : les alliages de certaines pièces mécaniques sont de meilleure qualité ainsi que la qualité des peintures.

Sur la centaine de 289 FIA et 427 produites, la majorité des carrosseries sont en fibre de verre bien que quelques exemplaires aient été produit en aluminium.

L’entreprise a répliqué toute la gamme des roadsters Cobra, y compris le 427, 427 S/C, 289 Street et 289 FIA. Ils ont même fait une réplique presque exacte de la Cobra 427 prototype, CSX3002, qui avait un nez 289 de style sur la carrosserie 427. Même les tableaux de bord avaient les jauges de style Cobra.

Inutile de dire que tous ces éléments ont fait grimper le prix, mais pour ceux qui refusent de se contenter de moins que la perfection, les répliques HTM restent l’une des rares choix. Si rares que des exemplaires Hi-Tech Motorsports se négocient entre 50 000 et 85 000 dollars.

Cette société n'existe plus, son fondateur Tom Di Antonio ayant rejoint Caroll Shelby pour diriger la production des nouvelles Cobra continuation CSX4000 à partir de 96. Des cobras continuation ont bien été fabriquées avant 96 mais chez Hi-Tech Motorsports. Le numéro VIN de ces autos commence par "HTM65C" suivi de 4 chiffres. Je suis en contact avec Tom via le club Cobra US. Il est aujourd’hui à la retraite et aime suivre le parcours des autos qu’il a fabriqué.

 

 

Bonsoir @joul28 et bienvenu au Club ;)

 

Félicitations tout d'abord pour ton acquisition; la HTM a une bonne réputation de fidélité, aussi bien dans ses lignes générales (il y a eu dans les répliques en général pas mal de versions de 427 plus ou moins "body buildées" qui s'éloignaient du modèle original) que dans son équipement. On comprend bien sur ta grosse contrariété avec les problèmes moteurs que tu viens de rencontrer mais comme toujours, il faut relativiser les choses: un moteur "usé" n'est aussi préoccupant qu'un châssis tordu ou accidenté! L'hiver arrive donc à point pour t'aider à regarder sans complaisance ton bloc Cleveland pour le remettre en bonne santé et ... le réglage de tes trains roulants car ta tenue de route à l'air un peu fantaisiste.

Pour ton moteur, le point le plus préoccupant est certainement l'usure du vilebrequin qui doit peut être nécessiter une rectification complète des manetons et des tourillons. Pour les têtes de bielle, il va falloir vérifier également si elles ne sont plus ou moins pas ovalisées. Coté jauge à huile avec de la pâte à joint dans le puits: mauvais présage. Lorsque les cylindres et les segments d'un moteur moteur sont excessivement usés, une partie des gaz brulés après l'explosion fuie à l'intérieur du carter moteur produisant une surpression interne. Cette surpression s'évacue essentiellement par le ou les reniflards, mais aussi par la jauge à huile qui a tendance à remonter tout seule. Les compressions de chaque cylindre sont aussi donc à vérifier.

Le défaut de lubrification qui a entrainé la destruction des tes coussinets est un point préoccupant. Il est peut être du à une consommation d'huile importante de ton moteur qui a pu entrainer un déjaujage de ta pompe à huile (c'est le cas le plus probable) mais il peut être aussi causé par le montage d'une pompe à huile à grand débit si les retours d'huile gravitaires des culasses n'ont pas été agrandis. Pour ta pompe à huile, rassure toi, les petites rayures que l'on aperçoit sur tes photos n'ont pas l'air dramatiques mais il convient de vérifier l'étanchéité du clapet de décharge pour t'assurer qu'il n'est pas responsable de la chute de pression d'huile qui a entrainé la destruction de tes coussinets. Coté coussinets d'arbre à cames, il est surprenant de constater un manque d'huile à ce niveau là. Il va falloir souffler toutes les canalisations internes de ton bloc pour t'assurer qu'il n'y a rien de bouché!

Pour ta boite T5, je ne suis pas sur que le premier rapport corresponde effectivement à celui d'une top loader, mais il existe un kit qui permet d'avoir un cinquième beaucoup mieux étagée. Avec un rapport de pont de 4.10, tu gommes effectivement ta cinquième trop longue mais d'un autre coté tu tires bien trop court sur tes rapports intermédiaires et en conduite sportive sur route sinueuse, tu dois changer de vitesse toutes les deux ou trois secondes non?

En attendant que ton Cleveland retrouve sa forme, fais nous suivre tes investigations avec la conclusion de ton enquête ;)

 

P.S. les morceaux d'aluminium que l'on aperçoit baignant au fond du carter ne proviennent pas des coussinets (les coussinets font de la petite limaille)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Bonsoir @joul28 et bienvenu au Club ;)

 

 

 

Bonjour Nanard, je relate ce qui c'est passé depuis l'acquisition de la htm, je n'ai pas eu le temps ou pris le temps de poster avant, cela c'est passé en mars. Depuis le pb moteur est résolu.

Le moteur a été retiré en avril et je n'ai pu profiter de la Cobra que début juillet. Ce qui tombait au top puisque Le Mans Classic avec le Club était quelques jours après. Mais malheureusement après quelques tours de rocade j'ai du me résoudre à venir au Le Mans Classic sans volant. Je vous explique tout ça dans le prochain post.

Pour te répondre concernant la boîte, il est vrai que j'arrive rapidement en 4eme en ville mais le couple de nos vieux v8 nous permette d'apprécier le ronronnement même à bas régime. Dire que je tricote avec la boîte serait trop, la 5eme trop longue par contre je ne l'envisage pas avec un pont plus long.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une superbe HTM Julien,

Malgré les soucis qu'elle te cause,une fois fiabilisée tu auras une fantastique auto :sol:

Si je n'avais pas trouvé ma carbone, c'est ce modèle que j'aurai pris ;)

 

Dis moi ça tombe bien, si je n'avais pas trouvé la htm, c'est la carbone que j'aurai pris, à quand l'échange

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe auto, avec cette robe noir, je retrouve bien les formes de mon ancien csx .

un rapport de 4,10 , c'est super très court, tu dois faire hurler le moteur chaque portion de rocade ..

en tous cas , bonne route...

 

Non, Maître Blue m'a interdit les dépassements au dessus des 3500 tr/min. Elle chante déjà joliment à ces régimes...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Splendide cette cobra. Blue est un fin connaisseur pour t'avoir conseillé cette réplique.

Mais c'est quoi ces faux Good Year Eagle ???

DeS avons maquillés ?? Y manque le bombé ?

 

 

 

DSC_3294 (1).jpg

 

oui ce sont bien des répliques de BB.... :ange::lol:

le marquage est d'ailleurs très bien fait ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui, pour moi une Cobra, c'est une gueule avec 4 pneus lettrage blanc. Pour éviter les interminables débats auxquels se passionnent Blue et Desmo entre BB et Avon, j'ai allié la performance et l'esthétique (enfin presque manque effectivement le bombé)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une fois le problème moteur résolu début juillet, une fois réinstallé dans la Cobra, j'étais tout heureux de pouvoir en profiter et me faire une joie d'aller à Le Mans Classic avec le club.

Après 200 mètres de route Chartraine, je perds un boulon sur un giratoire; il s'agissait d'un des 4 boulons qui maintient la boîte sur la cloche mais également le maintien du support du reception d'embrayage. Donc plus d'embrayage et dépannage express pour rentrer à l'aide d'un fil de fer.

20160626_115038.jpg

Blue à la rescousse pour dépannage plus poussé en jouant avec des filetage plus gros car 2 filetages sur 4 étaient "foirés". Aller direction Le Mans Classic.

 

trop vite parler; un bruit de claquement se faisait sentir surtout au moment du débrayage. Sans perdre de temps, je me dis qu'il s'agit de jeu des croisillons d'arbre de transmission.

Quoi de plus simple que de retirer un arbre de transmission, eh bien non. Je ne sais pas sur vos Kirkham ou CSX avec un pont salisbury mais sur les HTM avec leur pont Ford 9", le nez de pont est peu profond et donc l'arbre quelques peu plus long. Donc changement des croissillons et retirant tout l'habitacle et le tunnel de transmission.

 

20160702_105302.jpg20160702_105308.jpg20160702_114905.jpg

Surprise !!!!!! regardez cette longueur de yoke!!! il a été scié pour que l'arbre soit plus facilement retirable. D'où ce jeu de l'arbre et peut-être ce bruit. Achat rapide d'un yoke pour le changer en même temps que les croisillons.

Malheureusement, après remontage, même constat :non:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc finalement, la HTM n'ira pas à Le Mans Classic cette année. Constat suivant; ce bruit provient de la butée d'embrayage ou de la boîte. A nouveau, dépose de l'habitacle pour accès à la boîte.

En premier lieu, vidange de la boîte; Euhhhhh, de quoi s'agit, peinture métallisée ou huile?

 

20160719_135434.jpg20160719_135002.jpg20160719_220540.jpg20160718_215935.jpg20160719_220431.jpg20160719_220403.jpg20160721_210623.jpg

Conclusion fin juillet départ de la boîte pour une réfection complète ainsi que la pose d'hélicoil sur la cloche et passage en métrique avec visse BTR.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc finalement, la HTM n'ira pas à Le Mans Classic cette année. Constat suivant; ce bruit provient de la butée d'embrayage ou de la boîte. A nouveau, dépose de l'habitacle pour accès à la boîte.

En premier lieu, vidange de la boîte; Euhhhhh, de quoi s'agit, peinture métallisée ou huile?

 

20160719_135434.jpg20160719_135002.jpg20160719_220540.jpg20160718_215935.jpg20160719_220431.jpg20160719_220403.jpg20160721_210623.jpg

Conclusion fin juillet départ de la boîte pour une réfection complète ainsi que la pose d'hélicoil sur la cloche et passage en métrique avec visse BTR.

 

 

Bon courage , toutes ces galere auront une fin .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant la réfection de la boîte, j'en profite pour quelques bricoles.

Réception des Avons et fabrication de pochoirs pour marquages BB

 

20160919_115836.jpg20160809_164449.jpg

 

Dépose du réservoir car j'étais en panne après 35 litres alors que selon les dimensions je devais avoir au mieux 70 litres

 

20160721_224305.jpg20160726_223614.jpg

 

J'ai compris pourquoi j'étais en panne sèche avant l'heure; le peu de flexibilité des durites primait sur le poids de la cornière alu sensée plomber les durites dans le fond du réservoir.

J'ai également compris pourquoi la jauge à carburant ne fonctionnait pas; pas de sonde. j'en ajouterai une lorsque je ferai faire un vrai réservoir alu Made in Blue

 

 

20160914_212244.jpg20160914_222819.jpg

20160914_225807.jpg

 

Retour de la boîte par transporteur; après une peinture de celle-ci, un remontage express pour le retro sport de septembre avec le CCF :sol:

 

20160916_200437.jpg20160918_212552.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour rappel, j'ai réceptionné l'auto en mars, réfection moteur d'avril à juillet, réfection boîte de juillet à mi septembre.

A ce moment, j'étais en droit de me dire que j'étais bon pour la fiabilisation, mais NON!

j'ai remonté la boîte durant la semaine qui a précédé le Retrosport. La veille petit tour de roues lorsque ..... plus d’allumage.

verdict: goupil de la couronne dentée de l'allumeur cassée, dingue, je ne pensais pas qu'il y avait autant d'effort sur cette pièce?

 

 

Finalement la seule et vraie balade que la HTM a réalisé a été la balade avec le CCF autour de Fontainebleau. Durant celle-ci, retour des bruits qui sont vraiment difficile à cibler. le bruit remonte par la boîte, l'arceau de sécurité etc... et mes poursuivants se souviendront de m'avoir suivi durant cette journée, n'est-ce Blue. En effet, mon pont perdait toute son huile...

 

DSC05850.jpgDSC05849.jpg

 

L'hiver approchant, décision est prise; après le moteur, la boîte et l'arbre de transmission, me reste le train arrière:

 

20161108_165359.jpg20161110_161027.jpg

 

 

20161109_181559.jpg

Vous pouvez voir que le différentiel était fixé au chassis sans le moindre silent bloc donc après démontage de celui-ci, je pense faire concevoir un nouveau système de fixation avec silent bloc; qu'en pensez-vous, est-ce vraiment nécessaire?

 

Une fois, le différentiel déposé (Une horreur tout seul, il fait le poids d'un mort) j'ai soufflé dans le reniflard et surprise tout l'air passait par un côté. après démontage des yokes, l'un a été bagué et l'autre juste usiné grossièrement. les deux n'ayant d'ailleurs pas le même diamètre et les joints spi en conséquence. celui bagué présent une usure décelable mais sans fuite; j'en profiterai pour le raire usiné et le second sera bagué. Les joints spi seront à acheter en conséquence.

20161203_231813.jpg

 

20161120_211739.jpg20161110_183237.jpg20161120_212122.jpg

 

 

20161125_212341.jpg20161128_211115.jpg

 

20161128_205438.jpg20161126_180002.jpg

 

20161128_214508.jpg20161128_214538.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page