Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Remplacement VM + Embrayage sur 206 1.6 Hdi : photos


Invité §Beu611PQ
 Partager

Messages recommandés

Invité §Beu611PQ

Bonjour à tous,

 

Cela faisait un bon moment que j'avais des couinements qui provenaient du volant moteur à l'arrêt ou à faible régime sur ma 206 1.6 Hdi Quicksilver (110 000 Km). En plus de cela, mon embrayage patinait et faisait un bruit de frottement métallique lors de rétrogradages ou de démarrages en côtes. Depuis peu, il patinait également en fonctionnement en 3e et 4e. Il était donc temps de procéder au changement du volant moteur accompagné de l'embrayage. Voyant les tarifs demandés par les garages (autour de 2000€ chez Peugeot et 1500€ dans des garages multimarques), j'ai décidé de ma lancer à le faire moi même. J'en ai eu pour environ 400€ de pièces + environ 200€ d'outillage qui me manquait.

 

Je vous avais questionné il y a quelques semaines à propos de différentes références de Volant moteur + embrayage disponibles pour une 206 1.6 Hdi. J'avais finalement opté pour des modèles de marque Sachs qui étaient un peu moins cher que les Valeo et peut être plus solides d'après différents posts que j'avais pu lire.

 

Comme je l'avais promis je vous fait partager mon expérience avec quelques photos et les étapes que j'ai suivis. J'essayerais d'étoffer le post au fur à mesure car j'ai pas mal de photos de toutes les étapes.

 

Tout d'abord voici la liste du matériel que j'ai utilisé et qui est le strict minimum à avoir à mon avis :

 

- La revue technique du véhicule (~30€)

- 3 chandelles (2 pour soutenir la voiture + 1 pour soutenir le bloc moteur) (~50€)

- Des cales ou des caisses en bois pour effectuer différents calages

- Une boite à cliquets avec embouts (allen/torx) et douilles (Perso j'avais une boite bas de gamme à 60€ dans laquelle j'ai remplcé les cliquets par des Kraftwerk) (~50€ les 2 cliquets 1/2 et 1/4)

- Une douille de 35 avec grand bras de levier (pour desserrer les écrous de moyeu)

- Un jeu de clés plates

- Une pince multiprise

- Un cric hydraulique (~60€)

- Des sangles

- Des tournevis

- Une grande barre solide (pour déboiter les rotule de suspension)

- Une grande clé torx de 50 (pour desserrer les vis du volant moteur) (~5€)

- Une bassine (pour la vidange de la boite de vitesse)

- Une seringue (pour le remplissage de la boite de vitesse)

 

J'ai donc remplacé les pièces suivantes :

 

- Volant moteur (SACHS 2294000822) (292€ chez Pièces-Auto)

- Kit d'embrayage (SACHS 3000951013) (116€ chez Pièces-Auto)

- Huile de boite de vitesse (J'ai pris de la Total 75W80 / 2L suffisent) (16€ chez Norauto)

- Vis + joint de vidange de boite de vitesse (3€ chez Norauto)

 

 

Voici quelques conseils que je peux vous donner avant de vous lancer :

 

- Bien prendre connaissance des opérations à réaliser dans la revue technique

- S'assurer d'être correctement équipé avec des outils de qualité (Ce qui n'était pas toujours mon cas et compliqué la tâche)

- Ne pas avoir besoin de la voiture dans les jours qui suivent ... (Je pensais le faire en 3 jours et finalement avec les problème que j'ai rencontré et les fêtes de noel, la voiture est restée 10j au garage !) (~30h de travail cumulé)

 

L'opération est longue et parfois pénibles car l'accessibilité dans le bloc moteur n'est vraiment pas terrible, il n'y a pas de place et il faut parfois jouer les contorsionnistes pour accéder à certaines vis.

 

Les travaux de démontage peuvent se décomposer en 7 parties :

 

1. La mise en place et en sécurité de la voiture

2. La dépose des éléments gênant au dessus de la boite de vitesse

3. La dépose du filtre à particules

4. La dépose des transmissions

5. La dépose des éléments gênant sous boite de vitesse

6. La dépose de la boite de vitesse

7. La dépose du Volant moteur + Embrayage

 

 

1. La mise en place et en sécurité de la voiture

 

 

J'ai utilisé deux chandelles que j'ai placé en position la plus haute afin d'avoir un bon accès par dessous le moteur. J'ai ajouté en sécurité quelques caisses en bois au cas ou les chandelles lâcheraient, on ne sait jamais ! Pensez également à bien serrer le frein arrière

 

P1030180.jpg

P1030179.jpg

 

Ensuite, on peut déposer les roues avant ainsi que le cache inférieur moteur

 

P1030185.jpg

P1030186.jpg

 

On peut ensuite déposer la caches plastiques d'intérieur de roue des deux côtés.

 

P1030190.jpg

Les caches plastiques

 

P1030196.jpg

Une fois les caches plastiques retirés, côté conducteur on aperçoit la boite de vitesse.

 

 

2. La dépose des éléments gênant au dessus de la boite de vitesse

 

 

Pour accéder à la boite de vitesse par le dessus, il faut déposer les éléments suivants :

 

- La batterie

- Le support de batterie

- Le conduit d'entrée d'air

- La boite à air

 

P1030197.jpg

Le moteur au départ

 

P1030198.jpg

La batterie et le conduit d'air

 

P1030209.jpg

Une fois batterie et support déposés. On a un bon accès au support de boite de vitesse.

 

P1030211.jpg

La boite à air en cours de dépose (il faut le séparer en morceaux pour pouvoir la sortir)

 

Cela n'est pas obligatoire mais le fait de déposer le filtre à gazole faciliter l'accès par la suite, je l'ai fait même si pas précisé dans la RTA.

 

3. La dépose du filtre à particules

 

Il est nécéssaire de déposer le FAP car celui-ci gêne l'accès à une vis de fixation de la boite sur le bloc moteur. J'avais déjà démonter et remplacé mon FAP donc pour moi le démontage s'est fait en 2h mais cela peut être plus long si vous ne l'avez jamais fait car il y a pas mal de pièces à déposer :

 

- Tous les éléments du pare-choc.

- Les optiques

- L'ensemble ventilateur + radiateur de suralimentation

- Le radiateur de climatisation

- Le radiateur moteur

- Les sondes arrivant sur le FAP (3 au total)

- L'écran thermique du FAP

- L'ensemble FAP + Catalyseur

 

P1030223.jpg

L'avant de la voiture avant dépose

 

P1030224.jpg

La calandre et le logo (maintenant par 4 clips et 1 vis)

 

P1030226.jpg

Les optiques (3 vis chacun + les connexions électriques)

 

P1030232.jpg

Une fois le pare choc retiré (3 vis au dessus + 2 sur les côtés + 2 en dessous). Au préalable il faut retirer le bandeau de protection qui est juste clipser de chaque coté. Mon astuce, un coup de marteau de chaque côté pour le déboiter en prenant soin d'intercaler par exemple un morceau de chiffon assez épais pour ne pas rayer la carrosserie.

 

P1030235.jpg

Dépose du klaxon

 

P1030234.jpg

Dépose de la serrure capot

 

P1030236.jpg

Dépose de l'armature avant

 

P1030239.jpg

On sort les durites qui vont sur le radiateur de suralimentation pour pouvoir écarter l'ensemble ventilateur - radiateur de suralimentation

 

P1030243.jpg

Une fois l'ensemble ventilateur - radiateur de suralimentation ainsi que la radiateur de climatisation.

 

P1030241.jpg

Le radiateur moteur peut difficilement être plus écarté mais l'espace suffit largement pour accéder au FAP. Il n'est pas nécéssaire d'ouvrir le circuit de refroidissement, simplement écarter le radiateur.

 

P1030246.jpg

La sortie du FAP en dessous de la voiture. Cela n'est pas une obligation mais j'ai choisis de déposer la ligne d'échappement qui mène au silencieux afin de libérer l'espace plat sous le carter d'huile afin d'y placer une chandelle de maintien du moteur (pour plus tard ...). On voit aussi le capteur de pression de sortie du FAP qu'il faut déconnecter.

 

P1030245.jpg

Le capteur de pression d'entrée à déconnecter (Il reste encore un dernier capteur de l'autre côté du FAP)

 

 

P1030244.jpg

Dépose des différentes vis qui maintiennent l'écran thermique. Il y en a tout autour de celui-ci.

 

P1030248.jpg

La RTA ne le précise pas mais j'ai été obligé d'ouvrir le circuit de clim à ce niveau afin de pouvoir dégagé l'écran. Je n'ai vraiment pas trouvé d'autre moyen si ce n'est déposer la courroie accessoire puis le compresseur de clim ... Ma clim étant déjà vide cela ne m'a pas posé de problème. Si vous avez d'autres-astuces, je suis preneur !

 

P1030250.jpg

Une fois l'écran retiré, le FAP n'est plus maintenant que par deux gros écrous et le collier à la sortie du turbo

 

P1030254.jpg

Pour écarter le collier, une vis et deux écrous à la bonne taille font l'affaire

 

P1030255.jpg

Ouf, il est dehors !

 

 

 

 

 

 

 

Suite en cours ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 48
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Invité §Beu611PQ

Merci pour vos encouragements. Effectivement le FAP n'est pas très bien placé sur ce moteur, s'il était en dessous de la voiture ça serait plus simple mais bon c'est comme ça il n'y a pas toujours la place la ou on le souhaite !

 

5024XN c'est sur un 1.6 hdi également ? Pas mal en 3 jours :D Bon moi c'était la première fois que je faisais une opération de ce type, si j'aurais à le refaire ça irait plus vite je pense. Je vois déjà rien que le remontage m'a pris une journée alors que j'avais passer plusieurs jours à démonterlol.gif

 

Je vais essayer de vous poster la suite ce week-end, faut que je trie mes photos. En tout cas, j'ai l'impression de rouler à nouveau avec une voiture neuve, ça fait du bien depuis le temps ... :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Beu611PQ

Pour les modérateurs. J'ai voulu appliquer des modifications et compléter mon tuto mais après 24h je n'ai pas pu modifier mon premier post. Est-il possible d'écraser celui-ci avec cette réponse ? Merci.

 

 

Bonjour à tous,

 

Cela faisait un bon moment que j'avais des couinements qui provenaient du volant moteur à l'arrêt ou à faible régime sur ma 206 1.6 Hdi Quicksilver (110 000 Km). En plus de cela, mon embrayage patinait et faisait un bruit de frottement métallique lors de rétrogradages ou de démarrages en côtes. Depuis peu, il patinait également en fonctionnement en 3e et 4e. Il était donc temps de procéder au changement du volant moteur accompagné de l'embrayage. Voyant les tarifs demandés par les garages (autour de 2000€ chez Peugeot et 1500€ dans des garages multimarques), j'ai décidé de ma lancer à le faire moi même. J'en ai eu pour environ 400€ de pièces + environ 200€ d'outillage qui me manquait.

 

Je vous avais questionné il y a quelques semaines à propos de différentes références de Volant moteur + embrayage disponibles pour une 206 1.6 Hdi. J'avais finalement opté pour des modèles de marque Sachs qui étaient un peu moins cher que les Valeo et peut être plus solides d'après différents posts que j'avais pu lire.

 

Comme je l'avais promis je vous fait partager mon expérience avec quelques photos et les étapes que j'ai suivis. J'essayerais d'étoffer le post au fur à mesure car j'ai pas mal de photos de toutes les étapes.

 

Tout d'abord voici la liste du matériel que j'ai utilisé et qui est le strict minimum à avoir à mon avis :

 

- La revue technique du véhicule (~30€)

- 3 chandelles (2 pour soutenir la voiture + 1 pour soutenir le bloc moteur) (~50€)

- Des cales ou des caisses en bois pour effectuer différents calages

- Une boite à cliquets avec embouts (allen/torx) et douilles (Perso j'avais une boite bas de gamme à 60€ dans laquelle j'ai remplcé les cliquets par des Kraftwerk) (~50€ les 2 cliquets 1/2 et 1/4)

- Une douille de 35 avec grand bras de levier (pour desserrer les écrous de moyeu)

- Un jeu de clés plates

- Une pince multiprise

- Un cric hydraulique (~60€)

- Des sangles

- Des tournevis

- Une grande barre solide type barre à mine (pour déboiter les rotule de suspension)

- Une grande clé torx de 50 (pour desserrer les vis du volant moteur) (~5€)

- Une bassine (pour la vidange de la boite de vitesse)

- Une seringue (pour le remplissage de la boite de vitesse)

 

J'ai donc remplacé les pièces suivantes :

 

- Volant moteur (SACHS 2294000822) (292€ chez Pièces-Auto)

- Kit d'embrayage (SACHS 3000951013) (116€ chez Pièces-Auto)

- Huile de boite de vitesse (J'ai pris de la Total 75W80 / 2L suffisent) (16€ chez Norauto)

- Vis + joint de vidange de boite de vitesse (3€ chez Norauto)

 

 

Voici quelques conseils que je peux vous donner avant de vous lancer :

 

- Bien prendre connaissance des opérations à réaliser dans la revue technique

- S'assurer d'être correctement équipé avec des outils de qualité (Ce qui n'était pas toujours mon cas et a compliqué la tâche)

- Ne pas avoir besoin de la voiture dans les jours qui suivent ... (Je pensais le faire en 3 jours et finalement avec les problèmes que j'ai rencontré et les fêtes de noël, la voiture est restée 10j au garage !) (~30h de travail cumulé)

 

L'opération est longue et parfois pénible car l'accessibilité dans moteur n'est vraiment pas terrible, il n'y a pas de place et il faut parfois jouer les contorsionnistes pour accéder à certaines vis.

 

Les travaux de démontage peuvent se décomposer en 7 parties :

 

1. La mise en place et en sécurité de la voiture

2. La dépose du filtre à particules

3. La dépose des transmissions

4. La dépose des éléments gênant sous boite de vitesse

5. La dépose des éléments gênant au dessus de la boite de vitesse

6. La dépose de la boite de vitesse

7. La dépose du Volant moteur + Embrayage

Je n’ai pas forcément suivi l’ordre préconisé par la RTA mais plutôt celui qui m’a parru le plus logique pour pouvoir accéder plus facilement aux parties à démonter.

 

 

 

1. La mise en place et en sécurité de la voiture

 

 

J'ai utilisé deux chandelles que j'ai placé en position la plus haute afin d'avoir un bon accès sous le moteur. J'ai ajouté en sécurité quelques caisses en bois au cas ou les chandelles lâcheraient, on ne sait jamais ! Pensez également à bien serrer le frein à main.

 

P1030180.jpg

P1030179.jpg

 

Ensuite, on peut déposer les roues avant ainsi que le cache inférieur moteur.

 

P1030185.jpg

P1030186.jpg

 

On peut ensuite déposer la caches plastiques d'intérieur de roue des deux côtés.

 

P1030190.jpg

Les caches plastiques.

 

P1030196.jpg

Une fois les caches plastiques retirés, côté conducteur on aperçoit la boite de vitesse.

 

 

 

2. La dépose du filtre à particules

 

 

Il est nécéssaire de déposer le FAP car celui-ci gêne l'accès à une vis de fixation de la boite sur le bloc moteur. J'avais déjà démonter et remplacé mon FAP donc pour moi le démontage s'est fait en 2h mais cela peut être plus long si vous ne l'avez jamais fait car il y a pas mal de pièces à déposer :

 

- Tous les éléments du pare-choc.

- Les optiques

- L'ensemble ventilateur + radiateur de suralimentation

- Le radiateur de climatisation

- Le radiateur moteur

- Les sondes arrivant sur le FAP (3 au total)

- L'écran thermique du FAP

- L'ensemble FAP + Catalyseur

 

 

P1030223.jpg

L'avant de la voiture avant dépose

 

 

P1030224.jpg

La calandre et le logo (maintenus par 4 clips et 1 vis)

 

 

P1030226.jpg

Les optiques (3 vis chacun + les connexions électriques)

 

P1030232.jpg

 

Une fois le pare choc retiré (3 vis au dessus + 2 sur les côtés + 2 en dessous). Au préalable il faut retirer le bandeau de protection qui est juste clipser de chaque coté. Mon astuce, un coup de marteau de chaque côté pour le déboiter en prenant soin d'intercaler par exemple un morceau de chiffon assez épais pour ne pas rayer la carrosserie.

 

 

P1030235.jpg

Dépose du klaxon (1 écrou)

 

 

P1030234.jpg

Dépose de la serrure capot (2 vis)

 

 

P1030236.jpg

Dépose de l'armature avant (2 écrous)

 

 

P1030239.jpg

On sort les durites qui vont sur le radiateur de suralimentation pour pouvoir écarter l'ensemble ventilateur - radiateur de suralimentation

 

 

P1030243.jpg

Une fois l'ensemble ventilateur - radiateur de suralimentation ainsi que la radiateur de climatisation écartés

 

 

P1030241.jpg

Le radiateur moteur peut difficilement être plus écarté mais l'espace suffit largement pour accéder au FAP. Il n'est pas nécéssaire d'ouvrir le circuit de refroidissement, simplement écarter le radiateur.

 

 

P1030246.jpg

La sortie du FAP en dessous de la voiture.

 

Cela n'est pas une obligation mais j'ai choisis de déposer la ligne d'échappement qui mène au silencieux afin de libérer l'espace plat sous le carter d'huile afin d'y placer une chandelle de maintien du moteur (pour plus tard ...). On voit aussi le capteur de pression de sortie du FAP qu'il faut déconnecter.

 

 

P1030245.jpg

Le capteur de pression d'entrée à déconnecter (Il reste encore un dernier capteur de l'autre côté du FAP)

 

 

P1030244.jpg

Dépose des différentes vis qui maintiennent l'écran thermique. Il y en a tout autour de celui-ci.

 

 

P1030248.jpg

 

La RTA ne le précise pas mais j'ai été obligé d'ouvrir le circuit de clim à ce niveau afin de pouvoir dégager l'écran. Je n'ai vraiment pas trouvé d'autre moyen si ce n'est déposer la courroie accessoire puis le compresseur de clim ... Ma clim étant déjà vide cela ne m'a pas posé de problème. Si vous avez d'autres astuces, je suis preneur !

 

 

P1030250.jpg

 

Une fois l'écran retiré, le FAP n'est plus maintenu que par deux gros écrous et le collier à la sortie du turbo

 

 

P1030254.jpg

Pour écarter le collier, une vis et deux écrous à la bonne taille font l'affaire

 

P1030255.jpg

 

Ouf, il est dehors !

 

 

3. La dépose des transmissions

 

 

Pour déposer la boite de vitesse, il est indispensable de déposer au préalable les cardans de transmission.

Pour cela, il faut commencer par vidanger la boite de vitesse. Le bouchon de vidange se situe en dessous de le boite.

Ensuite, il faut desserer puis déposer les écrous de moyeu qui maintiennent les cardans sur les moyeux. Pour cela, il faut une douille de 35 avec un bon bras de levier. Un simple cliquet ne sera pas assez grand car c’est serré très fort. Je vous conseille également d’asperger de dégrippant en évitant d’en mettre sur les disque de freins.

Pendant le desserage il faut qu’une personnes appuie sur la pédale de frein afin d’éviter que le disque tourne. Il faut également impérativement veiller à remettre et serrer les écrous de roue car c’est eux qui maintiennent le disque de frein sur le moyeu.

L’écrou est très dur à désserer, j’ai du me mettre debout au bout de mon levier ! Une fois désserer il vient tout seul.

 

 

P1030258.jpg

L’écrou de moyeu à déposer.

 

 

P1030259.jpg

L’ouils utilisé pour desserer l’écrou de moyeu.

 

Il faut ensuite déboiter les axes de rotule de suspension afin de libérer l’ensemble moyeu-amortisseur et ainsi pouvoir dégager les cardans. Pour cela, j’ai utilisé une grand barre à mine que j’ai inséré entre le triangle de suspension et le berceau. Il faut au préalable déposer le boulon de maintient de l’axe de rotule.

 

 

P1030260.jpg

La rotule de suspension ainsi que le boulon de maintien.

 

 

P1030261.jpg

La position de la barre à mine.

On voit que l’axe est déjà en parti dehors. Pour le sortir complètement il faut faire levier dans différentes directions avec une plus petite barre au niveau de la rotule et ça finit par sortir. Le fait de tourner les roues et de lever-descendre le moyeu à l’aide d’un cric peut aider.

 

 

P1030264.jpg

 

Une fois l’axe sorti, il devient assez facile de sortir les cardan. Côté moyeu, un petit coup de dégrippant et de marteau peuvent aider. Côté boite, il suffit de tirer ça vient tout seul normalement.

 

 

P1030271.jpg

Côté droit, il faut désserrer les deux vis au niveau du palier intermédiaire pour pouvoir sortir le cardan.

 

 

P1030265.jpg

La vue de la boite une fois les cardans retirés

 

 

P1030269.jpg

Les cardans

 

 

4. La dépose des éléments gênant sous la boite de vitesse

 

 

Il y a pas mal d’éléments à démonter par le dessous qui vont permettre de sortir la boite de vitesse.

J’ai commencé par démonter les fixations des tuyau de direction assitée qui passent juste sous la boite de vitesse.

 

 

P1030188.jpg

Les tuyaux de direction assistée. Ils y a 2 fixations à démonter.

 

Ensuite, il faut déposer la pompe de direction assistée ainsi que la réserve de liquide de direction assistée puis dégager le tout sans ouvrir le circuit afin que cela ne gêne pas la dépose de la boite. J’ai dégager le tout vers l’arrière du véhicule. Il faut faire attention à ne pas mettre à l’envers la réserve de liquide.

 

 

P1030273.jpg

La pompe de direction assistée (en haut à gauche de l’image).

 

La réserve de liquide y est connectée et est accessible depuis le dessus. Il faut veiller à débrancher les faisceaux électriques de la pompe avant de la déposer.

 

 

P1030283.jpg

La réserve de liquide.

 

Tant qu’on est dans ce coin là, on peut déposer la commande hydraulique de l’embrayage. Il y a simplement 2 vis à déposer puis à sortir le récepteur hydraulique sans qu’il soit nécéssaire d’ouvrir le circuit.

 

 

P1030218.jpg

Le récepteur hydraulique de commande de l’embrayage.

 

Ensuite, il faut démonter quelques éléments afin d’avoir accès au démarreur par le dessous à savoir :

 

- La biellette anticouple

- La réserve de vide

- La prolonge en sortie de boite

 

 

P1030275.jpg

La bielette anticouple.

 

 

P1030277.jpg

La prolonge (à gauche) et la réserve de vide (en noir)

 

On accède ensuite au démarreur. Il y a 3 fils connecter à celui-ci, il faut les déconnecter.

 

 

P1030279.jpg

Le démarreur vu du dessous.

 

Petit conseil, pensez à répérer l’ordre de connexion des fils pour le remontage car ils sont facilement interchangeable.

 

Ensuite, il faut déposer les 3 vis qui maintiennent le démarreur. C’est là que les chose se compliquent. La première vis est facilement accessible par dessous. La seconde est placée dans le même sens mais au dessus du démarreur. On y accède par dessous mais sans rien voir, il faut donc y aller par tatonnement. Les 3 vis sont identiques, vous pouvez donc déjà répérer le douille qu’il faut.

 

La dernière vis est côté boite de vitesse et accessible par le dessus uniquement. La aussi c’est pas évident car les conduits de refroidissement gênent et empêchent de répérer facilement la vis. Pareil, il faut y aller par tatonnement.

 

Je n’ai malheureusement pas de photos à montrer pour cette partie qui n’est pas accessible visuellement, la RTA est la seule aide.

 

Il n’est pas nécéssaire de déposer le démarreur une fois les vis retirées, il peut rester en position.

 

 

 

5. La dépose des éléments gênant au dessus de la boite de vitesse

 

 

Pour accéder à la boite de vitesse par le dessus, il faut déposer les éléments suivants :

 

- La batterie

- Le support de batterie

- Le conduit d'entrée d'air

- La boite à air

 

 

P1030198.jpg

La batterie et le conduit d'air

 

 

P1030209.jpg

Une fois batterie et support déposés. On a un bon accès au support de boite de vitesse.

 

 

P1030211.jpg

La boite à air en cours de dépose (il faut la séparer en morceaux pour pouvoir la sortir)

 

Cela n'est pas obligatoire mais le fait de déposer le filtre à gazole facilite l'accès par la suite, je l'ai fait même si pas précisé dans la RTA.

 

Ensuite, il y a quelques éléments à déposer sur la boite de vitesse à commencer par le support de réchauffeur d’eau, la tresse de masse et le connecteur de marche arrière.

 

 

P1030215.jpg

Le réchauffeur d’eau (à gauche).

 

 

P1030214.jpg

La tresse de masses.

 

Il faut ensuite déboiter les bielettes de commande de la boite de vitesse. Elles sont au nombre de 3 et assez péniblement accèssibles à l’arrière. Pour les déboiter, j’ai utilise une clé plate très plate de ce genre là :

 

post-12-1266660691_thumb.jpg

 

Je l’ai inséré autour de la rotule afin de faire levier. Il faut un peu forcer et ça vient. Cela doit aussi être faisable avec un pied de biche.

 

Il reste ensuite à déposer les deux dernière fixation du support de commande de boite (la pièce plastique sur laquelle arrivent les 3 commandes du levier). Il y a un écrou sur la partie basse du support accessible le plus simplement par le dessous puis une vis juste en dessous de la bielettes la plus à droite. Celle-ci est accessible par dessus ou dessous.

 

 

6. La dépose de la boite de vitesse

 

 

Enfin, on peut entamer la dépose de la boite.

 

Il faut commencer par retirer les 4 vis inférieures de fixation de la boite de vitesse sur le moteur. 3 sont facilement accessible et visibles par dessous, la 4ème nécéssite la dépose préalable du goujon de fixation du filtre à particule.

 

 

P1030282 (Copier).jpg

Le goujon à dégager pour accèder à la vis de fixation de la boite.

 

Il faut ensuite mettre en place un système de maintien du bloc moteur. L’ensemble est maintenu à droite côté moteur sur le chassis par un support puis à gauche côté boite par un autre support. Pour sortir la boite, on a besoin de déposer le support côté boite, l’ensemble n’est pas conséquent plus soutenu côté gauche. C’est pourquoi il faut mettre en place un système pour maintenir le moteur.

 

Il existe un système Peugeot de maintient par le haut. N’en étant pas équipé j’ai choisis de placer mon cric hydraulique sous la partie basse du carter d’huile, là ou passe normalement le conduit d’échappement.

 

Je vous conseille de faire attention à la stabilité de votre cric, que celui-ci ne descende pas sans que vous vous en aperceviez. Il semble impératif de mettre d’autre éléments autour par sécurité au cas ou votre cric lacherait. Essayez de placer un maximum de soutient et éviter un maximum d’aller en dessous du moteur à partir de ce moment, on ne sait jamais !

 

Une fois le tout en place, vous pouvez légèrement monter l’ensemble afin de soulager le support et ainsi pouvoir plus facilement le déposer.

 

Pour le déposer, il faut retirer l’écrou d’axe de boite puis les deux vis qui fixent le support.

 

 

P1030284 (Copier).jpg

Le support de boite avec au centre l’écrou d’axe de boite puis les deux vis de fixation du support.

 

Vous pouvez aussi, si vous y arrivez, demonter l’axe de boite pour pouvoir la sortir plus facilement. Pour ma part je n’y suis pas pervenu, il était trop grippé.

 

Il faut ensuite descendre légèrement l’ensemble avec le cric afin de pouvoir sortir plus facilement la boite puis déposer les deux dernière vis de fixation de celle-ci au moteur qui se situent sur la partie supérieure. Une fois l’ensemble légèrement descendu, vous devriez apercevoir ces deux vis par le côté gauche.

 

Une fois les 2 vis déposées, la boite n’est plus supportée que par deux goujons et peut ainsi être glissée progressivent dehors. J’ai placé une caisse en bois en dessous à ce moment afin d’accueillir la boite et d’éviter qu’elle tombe au sol, elle doit quand même bien faire 30kg.

 

Si elle a du mal à sortir, il ne faut pas hésiter à l’agiter de haut en bas et de droite à gauche et ça finit par venir.

 

 

P1030286 (Copier).jpg

La boite de vitesse (Ouf !).

 

On aperçoit la butée d’embrayage. Il faut la remplacer par celle fournie dans le kit. Il faut simplement veiller à ce qu’elle soit bien emboitée en haut et en bas dans la fourchette.

 

 

7. La dépose de l'embrayage + Volant Moteur

 

 

 

P1030288 (Copier).jpg

Enfin on a accès à l’embrayage.

 

Pour le déposer, il y a 6 vis à tête hexagonale répartie sur tout le tour. Elles sont bien serrées, il ne faut pas hésiter à utiliser une rallonge si nécéssaire. Il faut également bloquer le volant moteur par exemple à l’aide d’un tournevis que l’on coince entre les denture et le bloc moteur afin de pouvoir forcer sur les vis.

 

Une fois le mécanisme ainsi que le disque d’embrayage déposés, on accède au volant moteur. Celui-ci est fixé au moteur par 6 vis torx de 50. Pour les dévisser, le mieux est d’utiliser une clé torx de 50 avec un bras de levier assez long et utiliser si nécéssaire une rallonge car elles sont bien serrées.

 

 

P1030292.jpg

L’accès au volant moteur

 

 

P1030293.jpg

Le volant moteur déposé.

 

 

P1030294 (Copier).jpg

La vue sur la sortie moteur

 

En montant le volant moteur neuf, il faut penser à utiliser les vis neuves fournies dans le kit.

 

 

P1030297 (Copier).jpg

La pièce neuve montée

 

 

P1030298 (Copier).jpg

L’embrayage neuf.

 

Il faut prendre soin de bien centrer l’axe du disque d’embrayage afin de pouvoir correctement insérer la boite sans quoi ça risque de coincer.

 

Le mieux est d’utiliser un centreur. J’ai utilisé un kit trouvé à 20€ sur Ebay. S’il n’est pas très bien fait, il m’a quand même aidé pour le centrage mais je pense qu’avec un bon coup d’oeil, cela doit être faisable sans.

 

Le mécanisme doit être serré une fois le disque centré.

 

 

P1030299 (Copier).jpg

Le centrage (la photo n’est pas éxactement dans l’axe ...)

 

Pour le remontage de la boite, le plus dure est d’arriver à l’insérer sur les 2 goujons. Après, il ne reste plus qu’à la pousser doucement. Si ça bloque, insister un peu et si cela ne veut toujours pas c’est que le disque n’est peut être pas bien centré, j’ai eu de la chance, il était bon du premier coup !

 

 

P1030300 (Copier).jpg

J’ai essayé d’approcher au maximum la boite pour avoir un minimum d’effort à faire pour l’insérer. C’est pas évident, il faut prendre son temps et être obligatoirement à 2.

 

 

P1030301 (Copier).jpg

 

Pour refixer la boite sur le chassis, j’ai dû d’une part monter le tout avec le cric mais en même temps le pousser vers l’arrière car le moteur avait eu tendance à s’avancer en descendant.

 

La technique que j’ai utilisé est de retirer le cric et de laisser reposer la boite (fixée au moteur) sur une cale en bois de la hauteur du cric soit un peu moins que la hauteur finale du moteur afin de pouvoir le mettre en position avant de le monter. Ensuite, j’ai placer une grande barre à l’horizontale reposant juste en dessous du pare brise autour de laquelle j’ai enroulé une sangle supportant la boite de vitesse. Cela permet de faire levier pour soulever légèrement l’ensemble tout en le décalant petit à petit vers l’arrière jusqu’à arriver en face du support. Reste alors plus qu’à monter le tout avec le cric et de mettre en place les fixations du support.

 

 

P1030302 (Copier).jpg

Le « bricolage » pour remettre le moteur en face du support

 

Ensuite, il ne reste plus qu’à tout rémonter en sens inverse.

 

N’oubliez pas de remettre de l’huile dans la boite de vitesse. La quantité est de 1,8L. Avec les fuites de ma seringue, le bidon de 2L y est passé.

 

 

P1030214.jpg

 

Le bouchon de remplissage de la boite.

 

Voilà, j’espère que ce petit reportage photo pourra aider du monde.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Beu611PQ

Effectivement, les joints me paraissaient encore en très bon état, du coup je ne les ai pas remplacé. Pour la butée, c'est la même que sur un embrayage à commande câble, elles est poussée par une fourchette qui elle dans mon cas et commandée par le récepteur hydraulique. J'ai remplacé la butée mais pas le récepteur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mou654lH

Salut et merci pour ce super tuto. J'ai quelques questions qui me taraudent car je constate qu'on a tous les mêmes problèmes sur ces motorisations 1.6 HDI: VM et FAP.

 

Concernant le VM j'ai entendu qu'il n'y avait pas eu d'amélioration technique et par conséquent le remplacement du VM ne régle pas le problème qui réapparait au bout de quelques milliers de Km? Est-ce réellement vrai?

Je sais qu'il existe un kit4p sortie par valeo pour les 307 qui avait pour but de solder ces problèmes récurrents sur volant bimasse mais a priori il n'est pas disponible pour les 206 110ch mais je me demande s'il n'y a pas moyen de le monter quand même. Le problème c'est d'être sur que ça ce monte en lieu et place sur 206 1.6hdi et où l'acheter?

Après m'être renseigné chez peugeot il semblerait que la pièce actuellement fournis par peugeot en remplacement ai subit des modifications techniques pour plus de fiabilité mais vendu par peugeot c'est + de 900€ le VMkaola.gifkaola.gifkaola.gif

 

Parallèlement, ma 206 à 118000 km et il faut que je fasse le FAP, je pense le nettoyer et faire un rinçage à l'acide pour dégager les pores du Carbure de Si. J'avais déjà fait un nettoyage + remplissage du réservoir ELOYS 176 à 80000 km mais la il est à nouveau blindé (régénération actuellement tout les 100 Km, conso en augmentation +0.5L/100, et ce foutu ventilo qui tourne à l'arrêt à chaque régénération pdt 1/4 d'heure, vive l'écologie...).

 

Le volant moteur me remonte pas mal d'à-coup comme si le mécanisme interne était mort et que le volant allait de butée en butée lors des phases d'accélération décélération donc j'envisage de le changer. De plus j'ai remarqué des trou lors d'accélération modeste, vers 2000 rpm, associé à un bruit au niveau de la boite et je pense que le fautif et ce foutu VM, défaut amplifié lors des virages à droite. J'ajouterais que ce dernier couine depuis que la voiture à 40000km.

 

1- Vu le boulot que ça demande je souhaiterais avoir ton retour d'expérience suite au montage du volant de remplacement. A tu remarqué des couinements? à coup? ou au contraire les problèmes rencontrés avec l'ancien VM ne sont que le l'histoire ancienne?

 

2- Au niveau des références de VM bi-masse sur le site oscaro il y 2 réf de SACHS et une réf Valéo et une réf LUK et j'avoues que je ne sais pas quelle réf choisir sachant que je voudrais comme tout le monde ne plus avoir de pb de VM à l'avenir :

 

Réf VIN de mon véhicule : 44202610

 

VALEO:836 000

SACHS :2294 000 822 -> référence utilisé dans ton tuto

SACHS :2294 000 291 -> différente de la tienne mais en quoi? conception différente du mécanisme ou ne s'adapte pas?

LUK: 415039610

 

Dans tout les cas je pense qu'il faut prendre l'embrayage correspondant (même marque)

 

3-Le démontage du goujon de fixation du FAP c'est torx en douille qu'il faut, est-il nécéssaire de disposer d'un coffret douille torx femelle pour effectuer le démontage?

 

 

Merci d'avance et encore chapeau pour le tuto très renseigné et très rare comme tout les tutos sur les 206 1.6 HDI

Sinon comment s'annonce la saison d'apiculture :p !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut et merci pour ce super tuto. J'ai quelques questions qui me taraudent car je constate qu'on a tous les mêmes problèmes sur ces motorisations 1.6 HDI: VM et FAP.

 

Concernant le VM j'ai entendu qu'il n'y avait pas eu d'amélioration technique et par conséquent le remplacement du VM ne régle pas le problème qui réapparait au bout de quelques milliers de Km? Est-ce réellement vrai?

 

Oui, le seul moyen d'en finir une bonne fois pour toute avec ces problèmes récurents de VM c'est de mettre un kit rigide.

 

En voici un pour 206 hdi 110 :

http://www.ebay.co.uk/itm/PEUG [...] 5659753956

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §504134Mb

Bonjour,

Un grand merci pour le tuto. Je l'ai mis en pratique ce weekend sur ma 206 1.6 HDI de 2005.

Pour ma part j'ai monté un VM mono masse de chez VALEO sans aucun problème. La référence est "Kit d'embrayage VALEO 835071". Si cela peut servir à quelqu'un. (il est dispo sur OSCARO)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par ailleurs les colliers métalliques du catalyseur côté turbine et du fap côté flexible d'échappement ne supportent généralement pas le démontage. J'ai eu une fuite de gaz après avoir nettoyé mon fap. Prévoir de les changer et une pince écarteur en conséquence. Le fait d'utiliser un système de contre-écrou est généralement ce qui les tord et les rend inutilisables.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Var038KQ

Bonjour,

 

 

Une question me taraude... Je pense changer également mon VM+embrayage sur ma 207 1.6 hdi 110.

J'ai la RTA.

Dans celle-ci, il parle d'un outil spécial pour démonter/remonter l'embrayage car sur nos moteurs, ce dernier serait à rattrapage automatique (SAC).

Or, dans ce tutoriel, ni sur la ref que je pensait acheter (SACHS 2290601002), il n'en est mention et de plus, le mécanisme ne présente pas les fameux ressorts qui permette ce rattrapage....

 

Merci de m'éclairer un peu :??:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

 

Une question me taraude... Je pense changer également mon VM+embrayage sur ma 207 1.6 hdi 110.

J'ai la RTA.

Dans celle-ci, il parle d'un outil spécial pour démonter/remonter l'embrayage car sur nos moteurs, ce dernier serait à rattrapage automatique (SAC).

Or, dans ce tutoriel, ni sur la ref que je pensait acheter (SACHS 2290601002), il n'en est mention et de plus, le mécanisme ne présente pas les fameux ressorts qui permette ce rattrapage....

 

Merci de m'éclairer un peu :??:

 

 

N'achetez pas ce VM sachs qui est un bi-masse, prenez en un simple (lien plus haut) à 400€ le tout

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est pas valeo qui fait une ref de volant moteur pas bi masse et bien plus costaud sur le 1.6 hdi?

en plus à priori à la conduite tu vois pas la différence. ..

je vois vraiment pas où est l'intérêt mécaniquement d'utiliser leur volant moteur en carton.....ha si vous faire payer plein pot pour des pièces de merde mal conçues à l'origine. ....

je vais voir si je retrouve la ref valeo si j'ai encore un bouquin dans le coin....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Var038KQ

Trop tard, je l'ai commandé dans la foulée...

 

Par contre, avec actuellement 150000km au compteur, je n'ai pas eu de soucis.

 

Donc en définitive, faut il cet outil pour cet embrayage?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je viens de faire poser un kit 4P volant moteur rigide de chez Valeo. Personnelement je le déconseille.

 

Les seuls avantages sont sa fiabilité qui reste à prouver et son coût. Ce ne sont pas des moindres je l'avoue mais en terme de confort de conduite ça change tout hélas. J'étais présent au montage de celui-ci et ça n'est ni plus ni moins qu'un kit d'accouplement tout ce qu'il y a de plus simple. Valeo n'a rien étudié si ce n'est peut-être la résistance au couple de ses pièces et le positionnement des trous de montage. L'embrayage ne remplace en rien l'efficacité d'un volant moteur bi-masse.

 

Symptômes ?

 

Rugosité moteur importante à 1500 tours, à coups supportables mais désagréable en charge et décharge, et vibrations sur point de patinage, le pire en marche arrière évidemment.

 

Ce moteur a été conçu avec un volant moteur bi-masse dans son cahier des charges. Partant donc du principe que son rôle est d'absorber et d'amortir le couple et les défauts d'injection, le bloc a du être étudié en fonction de cet organe et de son rôle. Le fait de le remplacer par une autre pièce basique ne peut pas être sans conséquence. Ca me paraît logique.

 

Ce moteur aurait très certainement pu sortir sans mais j'imagine qu'il est plus facile et moins cher d'installer un bi-masse que de parfaire une injection et une architecture moteur. Mystère.

 

Au final j'espère vraiment qu'il est fiable mais une chose est sûre il faut adapter sa conduite et accepter une perte de confort en espérant aussi que cet perte d’absorption ne se répercute pas dans la boite ou le villebrequin...

 

Je me dis que ceux qui posent ça sur un TDI doivent pleurer quand on connaît leur comportement.

 

J'ai gardé mon premier bi-masse 165000 km en faisant attention je l'avoue. J'aurais du en remettre un, je regrette.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je viens de faire poser un kit 4P volant moteur rigide de chez Valeo. Personnelement je le déconseille.

 

Les seuls avantages sont sa fiabilité qui reste à prouver et son coût. Ce ne sont pas des moindres je l'avoue mais en terme de confort de conduite ça change tout hélas. J'étais présent au montage de celui-ci et ça n'est ni plus ni moins qu'un kit d'accouplement tout ce qu'il y a de plus simple. Valeo n'a rien étudié si ce n'est peut-être la résistance au couple de ses pièces et le positionnement des trous de montage. L'embrayage ne remplace en rien l'efficacité d'un volant moteur bi-masse.

 

Symptômes ?

 

Rugosité moteur importante à 1500 tours, à coups supportables mais désagréable en charge et décharge, et vibrations sur point de patinage, le pire en marche arrière évidemment.

 

Ce moteur a été conçu avec un volant moteur bi-masse dans son cahier des charges. Partant donc du principe que son rôle est d'absorber et d'amortir le couple et les défauts d'injection, le bloc a du être étudié en fonction de cet organe et de son rôle. Le fait de le remplacer par une autre pièce basique ne peut pas être sans conséquence. Ca me paraît logique.

 

Ce moteur aurait très certainement pu sortir sans mais j'imagine qu'il est plus facile et moins cher d'installer un bi-masse que de parfaire une injection et une architecture moteur. Mystère.

 

Au final j'espère vraiment qu'il est fiable mais une chose est sûre il faut adapter sa conduite et accepter une perte de confort en espérant aussi que cet perte d’absorption ne se répercute pas dans la boite ou le villebrequin...

 

Je me dis que ceux qui posent ça sur un TDI doivent pleurer quand on connaît leur comportement.

 

J'ai gardé mon premier bi-masse 165000 km en faisant attention je l'avoue. J'aurais du en remettre un, je regrette.

 

Je trouve ton retour étrange.

Ca fait peut être dix ans qu'on en vend de ces volants moteurs valeo et on n'a jamais eu un seul retour négatif et encore moins sur le comportement moteut dégradé que tu raportes.

nos garages partenaires n'ont aucun reproches non plus.

Qui l'a monté?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce moteur aurait très certainement pu sortir sans mais j'imagine qu'il est plus facile et moins cher d'installer un bi-masse que de parfaire une injection et une architecture moteur. Mystère.

 

Au final j'espère vraiment qu'il est fiable mais une chose est sûre il faut adapter sa conduite et accepter une perte de confort en espérant aussi que cet perte d’absorption ne se répercute pas dans la boite ou le villebrequin...

Ce moteur a été conçu avec un volant moteur bi-masse dans son cahier des charges. Partant donc du principe que son rôle est d'absorber et d'amortir le couple et les défauts d'injection, le bloc a du être étudié en fonction de cet organe et de son rôle. Le fait de le remplacer par une autre pièce basique ne peut pas être sans conséquence. Ca me paraît logique.

 

 

Les problèmes que tu as viennent soit de la piètre qualité de ton VM Valéo (j'ai entendu parlé de la qualité des produits Valéo très mauvaise), soit du fait qu'il est mal monté.

 

Il n'y a pas plus de vibration avec un monomasse qu'avec un bi-masse, faut arrêter de raconter ce genre de trucs, sur un kit monomasse les amortisseurs sont sur le disque d'embrayage. J'ai remplacé mon bi-masse par un monomasse de marque Bork and Beck et ça marche très bien, meilleures accélérations, aucune vibration (il y en a même moins qu'avec mon acien bimasse) et surtout le confort de conduite n'a pas changé. Il y a juste une habitude à prendre au passage des vitesses qui se fait de façon un peut plus brutal mais on s'y fait à la longue.

 

 

 

Le bimasse c'est juste une arnaque de plus pour faire travailler les mécanos.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Les problèmes que tu as viennent soit de la piètre qualité de ton VM Valéo (j'ai entendu parlé de la qualité des produits Valéo très mauvaise), soit du fait qu'il est mal monté.

 

Il n'y a pas plus de vibration avec un monomasse qu'avec un bi-masse, faut arrêter de raconter ce genre de trucs, sur un kit monomasse les amortisseurs sont sur le disque d'embrayage. J'ai remplacé mon bi-masse par un monomasse de marque Bork and Beck et ça marche très bien, meilleures accélérations, aucune vibration (il y en a même moins qu'avec mon acien bimasse) et surtout le confort de conduite n'a pas changé. Il y a juste une habitude à prendre au passage des vitesses qui se fait de façon un peut plus brutal mais on s'y fait à la longue.

 

 

 

Le bimasse c'est juste une arnaque de plus pour faire travailler les mécanos.

 

 

Enfin quelqu'un d'accord avec moi.

Pour les ref valeo attention à certaines catégories bien prendre les pièces de qualité équivalente pas seconde monte ou autre y a plusieurs niveaux.

persoon a jamais eu de soucis avec le valeo mais bon....

y a aussi luk sachs etc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,

 

Je viens modifier mon témoignage sur le kit volant moteur rigide. J'avais (en plus des autres problèmes) des difficultés de passage de rapport à froid depuis le changement du kit. Vu les symptômes j'ai tout de suite pensé à une erreur de viscosité d'huile lors de son remplacement.

 

Je viens donc de revidanger aujourd'hui ma boite et j'ai comparé mon huile avec celle que le garagiste m'a mise. Résultat : il m'a visiblement mis une huile de pont 80w90 à la place de la 75w80 préconisée.

 

Je viens de retrouver une boite souple et une diminution des vibrations précédemment ressenties. Il y a donc une bonne amelioration du comportement de la transmission. Du reste je mets ça sur le compte de l'âge de la voiture et peut-être sur la qualité de l'ensemble Valéo et de la difference de technologie.

 

J'adresse donc mes excuses pour ce jugement un peu hâtif. Cependant je reste d'avis que ce kit Valéo manque quelque peu de souplesse.

 

Bonne soirée à tous et choisissez bien vos huiles, les consequences peuvent être sournoises !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est dommage tu avais peut être un défaut sur la pièce mais je t'assure qu'on a pas eu une remontée négative sur ces kits. un defaut sur une pièce dans le lot peut arrivé et si ca se trouve avec la bonne huile dès le début ça aurait été nickel. ...

enfin si ça va mieux déjà tant mieux !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §SgT022ft

Bonsoir tout d abord super tuto j aimerai savoir si au niveau du VM sash il n y a pas de problème pour le renboitement de la boite car il est légèrement différent de celui d origine Valeo merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

c'est un excellent TUTO mais sauf erreur de ma part :

 

tu n'en as pas profité pour remplacer les joints spi, ni la butée hydraulique et ça c'est dommage

 

 

+ 1 Sur une 206 1,4 hdi un an après le changement d’Embrayage j'ai dû tout redémonter pour changer le joins spi vilbrequin qui fuyait.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager

Peugeot
×
×
  • Créer...