Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Histoires du sport automobile

Renault 5 Maxi Turbo


Invité §vee137Aj
 Partager

Messages recommandés

Invité §vee137Aj

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche de toute information, document ou photo concernant la Renault Maxi 5 Turbo, pendant ses années officielles de compétition (1985, 1986 et 1987 en comptant le rallycross) ainsi que pendant les compétitions qu'elles ont faites par la suite aux mains de pilotes privés.

 

Les pilotes ont pour nom Ragnotti, Sainz, Auriol, Chatriot, Paquet, Mathon, Rossi, Thomasse, De Meyer, Touren, Carcreff, Monzon, Barreras, Roussel, Fanguiaire, De La Casa... (liste non exaustive).

Certaines ont eu des vies tumultueuses, à savoir incendies, tonneaux, sorties de route, transformations en 4x4 (3 exemplaires recencés !), changements de couleur, de propriétaires...

 

Bien sûr, les fausses Maxi 5 ne m'intéressent pas alors, je vous file quelques astuces pour déceler à coup sûr les vraies :

1) La trappe à essence est à gauche et non à droite comme sur les autres 5 turbo

2) L'échappement est latéral avec une sortie à droite et non à l'arrière

3) Certaines (pas toutes) ont des essuie-glace plus long grâce à des points de rotation de ceux-ci décalés vers la gauche, l'objectif étant d'augmenter la surface de balayage. Cela laisse apparaître des petits bossages là où se trouvent les essuie-glace d'origine.

 

Les rumeurs sont à éviter car trop souvent infondées, un article de presse de l'époque est préférable.

 

Dernière information : il n'y a eu que 20 exemplaires de ces voitures (extension d'homologation oblige) mais seules 13 ont été construites, les 7 autres ayant servi pour la pièce de rechange. Certaines ont disparu dans un incendie (ex : celle de Chatriot aux Garrigues 1985), d'autres ont été "reconstituée" après coup à partir du stock restant (celle en possession de François Chatriot aujourd'hui serait dans ce cas, à confirmer).

 

Merci de partager vos informations sur le sujet, je suis sûr que beaucoup d'entre nous apprendront un tas de choses.

 

A vos souris !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche de toute information, document ou photo concernant la Renault Maxi 5 Turbo, pendant ses années officielles de compétition (1985, 1986 et 1987 en comptant le rallycross) ainsi que pendant les compétitions qu'elles ont faites par la suite aux mains de pilotes privés.

 

Les pilotes ont pour nom Ragnotti, Sainz, Auriol, Chatriot, Paquet, Mathon, Rossi, Thomasse, De Meyer, Touren, Carcreff, Monzon, Barreras, Roussel, Fanguiaire, De La Casa... (liste non exaustive).

Certaines ont eu des vies tumultueuses, à savoir incendies, tonneaux, sorties de route, transformations en 4x4 (3 exemplaires recencés !), changements de couleur, de propriétaires...

 

Bien sûr, les fausses Maxi 5 ne m'intéressent pas alors, je vous file quelques astuces pour déceler à coup sûr les vraies :

1) La trappe à essence est à gauche et non à droite comme sur les autres 5 turbo

2) L'échappement est latéral avec une sortie à droite et non à l'arrière

3) Certaines (pas toutes) ont des essuie-glace plus long grâce à des points de rotation de ceux-ci décalés vers la gauche, l'objectif étant d'augmenter la surface de balayage. Cela laisse apparaître des petits bossages là où se trouvent les essuie-glace d'origine.

 

Les rumeurs sont à éviter car trop souvent infondées, un article de presse de l'époque est préférable.

 

Dernière information : il n'y a eu que 20 exemplaires de ces voitures (extension d'homologation oblige) mais seules 13 ont été construites, les 7 autres ayant servi pour la pièce de rechange. Certaines ont disparu dans un incendie (ex : celle de Chatriot aux Garrigues 1985), d'autres ont été "reconstituée" après coup à partir du stock restant (celle en possession de François Chatriot aujourd'hui serait dans ce cas, à confirmer).

 

Merci de partager vos informations sur le sujet, je suis sûr que beaucoup d'entre nous apprendront un tas de choses.

 

A vos souris !

 

 

Bonjour

 

Sujet intéressant

Voila quelques infos en vrac:

La Maxi 5 de Bernard Mathon a été détruite à Ypres en 1986 (tonneaux et incendie).C'était l'ancienne "33 Export" pilotée en 85 par Auriol

En 1986, Dominique De Meyer et Pascal Thomasse ont roulé avec des Maxi 5 (Championnat de France 2è division)

Voila ce qui me revient en tête pour le moment

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §vee137Aj

Pour compléter :

La Maxi était disponible à la vente pour 850 000 Frs HT l'unité.

Les variantes circuit ne sont pas des Maxi, mais des évolutions des 5 turbo spécifiquement préparées pour le circuit. Ex, le moteur est le 1419 cm3 et non le 1527 cm3, ce qui n'empêchera pas d'en sortir plus de chevaux (380 contre 350 pour la Maxi), au détriment, il est vrai, de la souplesse. Mais ce n'est pas la priorité sur circuit contrairement au rallye. Ces autos de superproduction comportaient quelques pièces destinées à la Maxi.

A l'attention de Manta 400, est-ce que la Maxi de Mathon a été reconstruite par la suite ?

 

;-) à Patrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §vee137Aj

J'ai aussi des doutes quant à l'authenticité de cette auto... Est-ce que l'un d'entre vous aurait une photo où l'on pourrait identifier le bouchon de réservoir par exemple (côté gauche de l'auto), ou l'échappement côté droit ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §vee137Aj

J'ai trouvé des photos, c'est une belle bête, mais ce n'est pas une Maxi 5. Attention aux propriétaires "prétentieux" qui n'hésitent pas à usurper une "appellation déposée" pour faire croire que...

Et ce ne sont pas les organisateurs qui remettront quoi que ce soit en cause, le nom de Maxi 5 Turbo faisant toujours déplacer des foules, en tout cas plus que "simplement" 5 Turbo

Il n'en reste pas moins que Chamot disposait d'une arme redoutable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour compléter :

La Maxi était disponible à la vente pour 850 000 Frs HT l'unité.

Les variantes circuit ne sont pas des Maxi, mais des évolutions des 5 turbo spécifiquement préparées pour le circuit. Ex, le moteur est le 1419 cm3 et non le 1527 cm3, ce qui n'empêchera pas d'en sortir plus de chevaux (380 contre 350 pour la Maxi), au détriment, il est vrai, de la souplesse. Mais ce n'est pas la priorité sur circuit contrairement au rallye. Ces autos de superproduction comportaient quelques pièces destinées à la Maxi.

A l'attention de Manta 400, est-ce que la Maxi de Mathon a été reconstruite par la suite ?

 

;-) à Patrice

 

 

Je ne pense pas, bien que je n'ai pas de certitude ABSOLUE.

 

Cependant, la voiture avait entièrement brulé. Il n'en restait rien (pour donner un exemple, tu prends la photo de la Diac parue dans Echappement en 85, c'est la même chose)

De plus , je n'ai jamais revu Mathon au volant de cette Maxi par la suite.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §vee137Aj

Bien dommage pour celle de Mathon, si elle a terminé comme la 194 FGL 75, il ne reste alors rien !

 

Pour celle d'Eric Fanguiaire, c'est une des deux ex-Sainz. Elle a roulé en championnat Espagnol sur terre avec Barreras et a pour cela été tranformée en 4x4, comme celle de Monzon (l'autre ex-Sainz, détenue par le musée de Lohéac)

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tor553FV

Une question me tracasse? Les voitures de rallye ont des plaques d'immatriculation, sont-elles homologuées sur route? :???:

Est ce que les maxi turbo sont homologuées sur route? :voyons:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tal563jq
Une question me tracasse? Les voitures de rallye ont des plaques d'immatriculation, sont-elles homologuées sur route? :???:

Est ce que les maxi turbo sont homologuées sur route? :voyons:

 

Les plaques d'immat sont obligatoire pour les liaisons hors ES, mais les voitures de rallyes n'on pas le droit a la route sauf le groupe GT et N ( si elle sont bien des N !! )

La Maxi n'est pas une voiture de route, mais de course :jap:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tal563jq
Les plaques d'immat sont obligatoire pour les liaisons hors ES, mais les voitures de rallyes n'on pas le droit a la route sauf le groupe GT et N ( si elle sont bien des N !! )

La Maxi n'est pas une voiture de route, mais de course :jap:

 

D'ailleurs les plaques sont comme les pneus rainuré obligatoires pour suivre le code la route hors spéciale, pour les pneus avant on povait rouler en slick mais depuis 1997 cs sont des moulés ou sculptés ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §vee137Aj

La 1ère photo est une 5 turbo avec une façade avant look Maxi. La 2nde est une vraie Maxi, appartenant à François CHATRIOT personnellement. Ce n'est pas celle avec laquelle il a couru les saisons 85 et 86, mais une reconstruite après avec des pièces restantes.

 

Les Maxi 5, contrairement au TdC, n'avaient pas de certificat de conformité et ne permettait pas la délivrance d'une carte grise. Il fallait donc trouver une 5 turbo donneuse de carte grise et frapper les n°. Pas très réglo, mais c'est la seule solution.

 

[HS ON] Par ailleurs, les voitures de rallye ont systématiquement une plaque d'immatriculation, un n° de série ainsi qu'une carte grise.

Toute modification sur un véhicule est interdite, sauf si elle est homologuée par la DRIRE. Au delà de cela, il y a une tolérance naturelle qui vous permet de faire (un peu) du tuning, de monter un toit ouvrant ou encore de mettre une marque de pneu différente de celle homologuée par le constructeur.

Pour le rallye, les véhicules (obligatoirement modifiés par l'ajout des accessoires de sécurité - arceau, harnais...) sont de même tolérés, uniquement dans le cadre de l'engagement dans des épreuves. En dehors, la tolérance, même avec une groupe N, n'est plus de mise. La maréchaussée a tout à fait le droit de verbaliser, voire d'immobiliser le véhicule.

Même en course, il est imposé d'avoir des sculptures sur les pneus (taux d'entaillement > à 13%) d'une profondeur > à 1,6 mm, d'avoir un contrôle technique (pas toujours facile à avoir avec un véhicule pas en règle), d'avoir un niveau sonore < à 100 dB, etc, etc... dans le but d'être politiquement correct. [HS OFF]

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §lep364JO
Merci pour vos explications! :jap:

Mais comment avaient-ils put effectuer un test sur route de la Xsara WRC dans le Sport Auto? :???:

 

 

A mon avis ils doivent faire une demande à la sous préfecture pour barrer la route.

 

Sinon pour les deux photos tu as raison ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques photos des débuts de la Maxi.

1ère apparition en course avec Ragnotti en ouverture de route au Var 84.

 

http://img452.imageshack.us/img452/6505/ragnottivar843xx.jpg

 

Puis Auriol aux Garrigues 85, ici n°2 au rallysprint qui se déroulait après l'arrivée autour des arènes de Nîmes ( en course n°19 )

 

http://img445.imageshack.us/img445/5101/auriolgarrigues858cq.jpg

 

Et enfin Chatriot toujours aux Garrigues 85, avant et après!

 

http://img189.imageshack.us/img189/8364/chatriotgarrigues85a1ru.jpg

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques photos des débuts de la Maxi.

1ère apparition en course avec Ragnotti en ouverture de route au Var 84.

 

Il y a une petite erreur pour l'ouverture du rallye du Var, c'est Alain Serpaggi qui a piloté cette auto pour sa première sortie en voiture ouvreuse. J'avais un doute et c'est Monsieur Serpaggi qui m'a confirmé les dires sur la place des Fontaines du trocadéro au départ du tour Auto 2006 (Jean Ragnotti avait un oeil poché et un bras dans le plâtre suite à un accident de la circulation, une dame lui ayant refusé la priorité...) :) .

 

@+++

 

Patrice

 

as.jpg.cb0ee530e45ac59d6571e3c68af477cb.jpg

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §vee137Aj

Et voici la même auto de Didier Auriol aux couleurs de Philips Autoradio pendant le rallye du Rouergues 85...

 

85auriol_rouergue.jpg.23adad235888c8d907c0a44896541195.jpg

 

L'auto a roulé sous les mêmes couleurs encore une fois à l'Antibes 85, ce sera la dernière course de Didier Auriol avant de passer à la Metro 6R4. Il en gardera un souvenir ému puisqu'il est aujourd'hui propriétaire de cette auto (aux mains de Joël Rauld sur la photo)

 

turbo52na.jpg.04599d21571293d9c2dc4fe009ae3d33.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...