Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Histoires du sport automobile

Auto Union Type C et Auto Union Type D


Invité §Mr 782jQ
 Partager

Messages recommandés

Oui, mais bon, certaines fois il aurait mieux valu ne pas démarrer ...

 

 

141526855.jpg

 

 

Ca ressemble fort à du pillage soviétique automobilix.gif.bd733e3ac47612973af59ee3c625061b.gif

 

 

Et gougueule n'est pas vraiment mon ami...

 

Dans la cour de l'usine a été soudé versé cinquante mètres de long. Trouvé la clé, a ouvert la porte, et il est trash au plafond - pas quelque chose qui est "Auto Union" ne peut pas voir, vous ne pouvez même pas aller. Démonter longtemps - les moteurs, les pièces de corps ... Dans le coin le plus éloigné trouvé quelque chose icky, comme "Auto Union". A peine accroché, tiré le camion dans la rue. Regardez: seize pots - voiture course de montagne en 1938! capot avant était pas, il n'y avait pas de panneaux latéraux.Le moteur est intact, et le compresseur se trouvant à proximité - à la place se tenait sur la conclusion directe moteur-pipe, on a vu que la voiture est "connu" sans compresseur. Une demi-heure plus tard fermé la communication, et je ne le transport, avec un portefeuille. Miracle sur la troisième porte était vide ZIL-130, qui devait se rendre à Riga pour la RAF. Toute l'histoire - un défilé de planètes, cas rares.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 909
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

 

Ca ressemble fort à du pillage soviétique automobilix.gif.bd733e3ac47612973af59ee3c625061b.gif

 

 

Oui et non.

Il y a tellement de forums, de blogs, d'articles, d'extraits malheureusement toujours en langue étrangère (allemand, russe, portugais, hongrois, tchèque, et autres) sur le sujet des Auto-Union cachées ici ou là (hangars, mines de sel), puis transportées en tant que prises de guerre en 1945/1946 chez Nami, ZIL, GAS, en URSS.

Je n'arrive pas encore, et j'en suis loin, à en faire la synthèse.

De plus, les sujets ci-dessus sont écrits par des participants connus dans le milieu spécifique et pointu des types Auto-Union de course, qui en ont été personnellement acteurs dans les années 50/70, et ils tentent de démonter les soi-disant vérités publiées dans les célèbres revues allemandes ou soviétiques au début de leurs découvertes respectives, avec leurs souvenirs.

Dur, dur !

Une toute petite partie semble être certaine : il n'y a que des type C ou D qui ont pu survivre (en vrai ou en reconstruction), mais aucun type A ni B. Par ailleurs on sait que les types B étaient des A modifiés, donc exit les A.

En attendant je cumule … Un jour peut-être ?

D'autres nombreux sujets tapent aussi à ma porte…

 

 

CaiP_0IWwAAGa08.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui et non.

Il y a tellement de forums, de blogs, d'articles, d'extraits malheureusement toujours en langue étrangère (allemand, russe, portugais, hongrois, tchèque, et autres) sur le sujet des Auto-Union cachées ici ou là (hangars, mines de sel), puis transportées en tant que prises de guerre en 1945/1946 chez Nami, ZIL, GAS, en URSS.

Je n'arrive pas encore, et j'en suis loin, à en faire la synthèse.

De plus, les sujets ci-dessus sont écrits par des participants connus dans le milieu spécifique et pointu des types Auto-Union de course, qui en ont été personnellement acteurs dans les années 50/70, et ils tentent de démonter les soi-disant vérités publiées dans les célèbres revues allemandes ou soviétiques au début de leurs découvertes respectives, avec leurs souvenirs.

Dur, dur !

Une toute petite partie semble être certaine : il n'y a que des type C ou D qui ont pu survivre (en vrai ou en reconstruction), mais aucun type A ni B. Par ailleurs on sait que les types B étaient des A modifiés, donc exit les A.

En attendant je cumule … Un jour peut-être ?

D'autres nombreux sujets tapent aussi à ma porte…

 

 

CaiP_0IWwAAGa08.jpg

 

 

 

Exact. E. von Eberhorst en a fait la récapitulation au début des hostilités. Elles ont du être feraillées et/ou démantibulées par l'usine.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui et non.

Il y a tellement de forums, de blogs, d'articles, d'extraits malheureusement toujours en langue étrangère (allemand, russe, portugais, hongrois, tchèque, et autres) sur le sujet des Auto-Union cachées ici ou là (hangars, mines de sel), puis transportées en tant que prises de guerre en 1945/1946 chez Nami, ZIL, GAS, en URSS.

Je n'arrive pas encore, et j'en suis loin, à en faire la synthèse.

De plus, les sujets ci-dessus sont écrits par des participants connus dans le milieu spécifique et pointu des types Auto-Union de course, qui en ont été personnellement acteurs dans les années 50/70, et ils tentent de démonter les soi-disant vérités publiées dans les célèbres revues allemandes ou soviétiques au début de leurs découvertes respectives, avec leurs souvenirs.

Dur, dur !

Une toute petite partie semble être certaine : il n'y a que des type C ou D qui ont pu survivre (en vrai ou en reconstruction), mais aucun type A ni B. Par ailleurs on sait que les types B étaient des A modifiés, donc exit les A.

En attendant je cumule … Un jour peut-être ?

D'autres nombreux sujets tapent aussi à ma porte…

 

 

CaiP_0IWwAAGa08.jpg

 

Photo prise en Roumanie, en 1946. Il y avait un ingénieur Joska, qui a trouvé dans la seconde moitié de 1945, deux W154 voiture dans le port, prêt à être envoyé à l'URSS comme ferraille. Il a demandé à emprunter la voiture et les deux déménagé en syllabes.

Une voiture était plus ou moins complète et nouvelle, lui fournissant les pneus du camion (?) J'ai essayé de commencer dans les courses de montagne. Sur le chemin du brut, il a été jeté hors de la piste, le feu de voiture a pris et a été gravement endommagé, ainsi que lui-même Joska. Pendant un an, il a passé dans les hôpitaux.

Puis il a restauré l'autre voiture, en utilisant les restes de la première. En 1972, cette voiture a été acheté par le Dr. Georg Ott de Stuttgart, restauré avec l'aide de spécialistes des plantes et en 1980, vendu aux États-Unis Joel Finn. Finn a vendu son "Mercedes" propriétaire "Samsung" Lee Kun-Hee, et après le début de la poursuite qui était allé à quelqu'un d'autre. Ce châssis 189437/7, à savoir les voitures №7.

La deuxième voiture - châssis 189445/15 a été vendu en 2006 par Terry Cohn, il a finalement réglé dans la collection Collier Collection, ce bâtiment Revs Institute à Naples, en Floride.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Photo prise en Roumanie, en 1946. Il y avait un ingénieur Joska, qui a trouvé dans la seconde moitié de 1945, deux W154 voiture dans le port, prêt à être envoyé à l'URSS comme ferraille. Il a demandé à emprunter la voiture et les deux déménagé en syllabes.

Une voiture était plus ou moins complète et nouvelle, lui fournissant les pneus du camion (?) J'ai essayé de commencer dans les courses de montagne. Sur le chemin du brut, il a été jeté hors de la piste, le feu de voiture a pris et a été gravement endommagé, ainsi que lui-même Joska. Pendant un an, il a passé dans les hôpitaux.

Puis il a restauré l'autre voiture, en utilisant les restes de la première. En 1972, cette voiture a été acheté par le Dr. Georg Ott de Stuttgart, restauré avec l'aide de spécialistes des plantes et en 1980, vendu aux États-Unis Joel Finn. Finn a vendu son "Mercedes" propriétaire "Samsung" Lee Kun-Hee, et après le début de la poursuite qui était allé à quelqu'un d'autre. Ce châssis 189437/7, à savoir les voitures №7.

La deuxième voiture - châssis 189445/15 a été vendu en 2006 par Terry Cohn, il a finalement réglé dans la collection Collier Collection, ce bâtiment Revs Institute à Naples, en

Floride.

Merci au "nouveau venu", on se sent moins seul !

Mais ce texte 'est une traduction "automatique", j'espère.

Pourrait-on avoir la source originale du texte, car parmi les centaines de pages à déchiffrer cumulées aujourd'hui j'ai déjà eu bien du mal, mais là alors...

Bon, ça permet toujours de croiser les différentes données, et les avis plus ou moins objectifs sinon catégoriques car trop, trop, trop résumés !

Mais à priori tout cela est déjà exprimé de façon plus ou moins déformée dans de nombreux blogs et/ou livres.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Soliloquons, ou presque...

 

Un "Typ ?....", mariage d'un 16 cylindres avec le châssis court de la "3 litres D" aux mains de Hans Stuck au Grossglockner en 1939

 

http://imagizer.imageshack.us/ [...] Za5cKp.jpg

 

Je reviendrai plus tard sur le typ-D ou E, mais le Grossglockner est un grand souvenir personnel ou ma 2cv avait réussi à doubler absolument tout le monde et très, très rapidement (à la descente...!) malgré les valises et bagages du voyage de noces (et une nouvelle mariée aussi, très confiante), et qu'à l'arrivée en bas à une auberge (?) une moto BMW qui avait tenté de faire la course s'était arrêtée pour me faire un pouce en l'air (j'avais peur d'une réaction négative ... mais bon, ce n'était pas en France, et c'était il y a longtemps).

Nostalgie ? Oui !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Présentation statique de la "Typ D" 3 litres dans sa version de carrosserie définitive en 1938 au pied de la forteresse du Nürburg (Ring = anneau ou circuit si vous préférez :o ). Au volant Wilhelm Sebastian (et pas Guillaume Sébastien :D ), contremaître du service "Course" d'Auto Union

 

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/921/ELDbG5.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...