Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[S2019-E07] Grand Prix du Canada (07 - 09 Juin)


Messages recommandés

Après Monaco, le circuit le plus lent de l’année, la Formule 1 a rendez-vous avec l’un des tracés les plus rapides du calendrier, Montréal, au Canada.

Il est difficile de trouver des points communs entre les deux circuits mais il y en a un qui pourrait permettre à Mercedes de garder sa confiance face à Ferrari : les virages lents.

Sur ce tracé où la puissance moteur est primordiale, il faut aussi savoir passer et s’extraire le plus rapidement possible de ces virages pour signer un bon temps au tour.

 

 

 

start-finish-line-1.jpg

Côté moteur :

Montréal est le plus grand défi attendant les groupes propulseurs à ce stade de la saison. Les lignes droites exigent d’être à plein régime sur plus de 60 % du tour (63 % en qualifications). La plus longue est le Droit du Casino (1064 mètres), où la vitesse de pointe dépassera 330 km/h, la plus élevée observée jusqu’à présent en 2017.

Neuf des dix virages sont négociés à moins de 150 km/h, mais tous sont suivis d’une forte accélération. Ces séquences rapides requièrent une bonne réponse du turbo et une précision optimale pour délivrer la puissance.

Les freinages menant aux épingles des virages 2 et 10, sans oublier la chicane en amont du « Mur des champions », sont extrêmement importants. Il faut combiner la pression sur la pédale et le frein moteur pour que la monoplace descende à 60 km/h.

Sur ce circuit, les zones de freinage manquent pour permettre au MGU-K de récupérer le maximum d’énergie autorisé par la FIA. Si l’on ajoute à l’équation la forte consommation à Montréal, accomplir la course avec 105 kg d’essence est un numéro d’équilibriste.

À Montréal, les contraintes du MGU-H seront radicalement différentes de celles à Monaco. S’il était à peine utilisé en Principauté, son cycle sera poussé à l’extrême au Canada.

Le tracé :

plan_circuit.jpg

 

Rapide et lent à la fois, le Circuit de Gilles Villeneuve constitue l’un des régals du calendrier F1. Même s’il y a peu de virages virages, le tracé offre un véritable défi entre les murs. Avec seulement cinq mètres de variation d’altitude, la piste est relativement plate, mais aussi l’une des plus courtes de la saison (4361 mètres).

Virage 1 : Abordé à plus de 320 km/h, ce freinage mène au lent enchaînement des deux premiers virages est tout un défi, notamment pour tenir la trajectoire parfaite en sortie, où débouche la voie des stands.

Virage 3 : Une chicane droite-gauche rapide où les pilotes doivent mordre les vibreurs pour être sur la meilleure trajectoire. La piste s’abaisse à la corde et le mur est très près en sortie.

Virage 5 : Un crochet droit à haute vitesse. S’il se prend à plein régime en qualifications, il est plus difficile en course lorsque les marbles s’accumulent hors de la trajectoire.

Virage 6 : Encore une chicane, cette fois gauche-droite et bien moins rapide que la précédente même si les pilotes doivent s’attaquer à nouveau aux vibreurs pour perdre le moins de vitesse.

Virage 8 : Négociée à plus de 300 km/h, cette ligne droite mène à une troisième chicane, droite-gauche, où la voiture doit manier les changements rapides de direction et savoir avaler les vibreurs.

Virage 10 : Célèbre pour ses dépassements courageux - parfois trop - le virage le plus lent du circuit présente un nouveau gros freinage où les monoplaces passent de plus de 300 à 60 km/h. Plusieurs trajectoires sont possibles sur piste humide. Une bonne sortie est essentielle en vue de la zone d’activation du DRS.

Virage 14 : La portion la plus rapide du circuit. Les vitesses y avoisinent 340 km/h avant un gros freinage et la nécessité d’escalader les vibreurs de la chicane. À la sortie, l’extérieur est formé du célèbre « Mur des champions » qui a piégé plus d’un pilote couronné au fil des éditions.

Après des années de conditions difficiles et d’installations temporaires pour les équipes, le paddock du circuit Gilles Villeneuve fait peau neuve ce week-end dans un complexe ayant couté 60 millions de dollars canadiens.

 

 

[h3]LES VAINQUEURS DU GRAND PRIX DU CANADA[/h3]

AnnéeCircuitVainqueurÉquipeMoteur

2018Circuit Gilles VilleneuveSebastian VettelFerrariFerrari
2017Circuit Gilles VilleneuveLewis HamiltonMercedesMercedes
2016Circuit Gilles VilleneuveLewis HamiltonMercedesMercedes
2015Circuit Gilles VilleneuveLewis HamiltonMercedesMercedes
2014Circuit Gilles VilleneuveDaniel RicciardoRed BullRenault
2013Circuit Gilles VilleneuveSebastian VettelRed BullRenault
2012Circuit Gilles VilleneuveLewis HamiltonMcLarenMercedes
2011Circuit Gilles VilleneuveJenson ButtonMcLarenMercedes
2010Circuit Gilles VilleneuveLewis HamiltonMcLarenMercedes
2008Circuit Gilles VilleneuveRobert KubicaBMW SauberBMW
2007Circuit Gilles VilleneuveLewis HamiltonMcLarenMercedes
2006Circuit Gilles VilleneuveFernando AlonsoRenaultRenault
2005Circuit Gilles VilleneuveKimi RäikkönenMcLarenMercedes
2004Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherFerrariFerrari
2003Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherFerrariFerrari
2002Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherFerrariFerrari
2001Circuit Gilles VilleneuveRalf SchumacherWilliamsBMW
2000Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherFerrariFerrari
1999Circuit Gilles VilleneuveMika HäkkinenMcLarenMercedes
1998Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherFerrariFerrari
1997Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherFerrariFerrari
1996Circuit Gilles VilleneuveDamon HillWilliamsRenault
1995Circuit Gilles VilleneuveJean AlesiFerrariFerrari
1994Circuit Gilles VilleneuveMichael SchumacherBenettonFord
1993Circuit Gilles VilleneuveAlain ProstWilliamsRenault
1992Circuit Gilles VilleneuveGerhard BergerMcLarenHonda
1991Circuit Gilles VilleneuveNelson PiquetBenettonFord
1990Circuit Gilles VilleneuveAyrton SennaMcLarenHonda
1989Circuit Gilles VilleneuveThierry BoutsenWilliamsRenault
1988Circuit Gilles VilleneuveAyrton SennaMcLarenHonda
1986Circuit Gilles VilleneuveNigel MansellWilliamsHonda
1985Circuit Gilles VilleneuveMichele AlboretoFerrariFerrari
1984Circuit Gilles VilleneuveNelson PiquetBrabhamBMW
1983Circuit Gilles VilleneuveRené ArnouxFerrariFerrari
1982Circuit Gilles VilleneuveNelson PiquetBrabhamBMW
1981Circuit Île Notre-DameJacques LaffiteLigierMatra
1980Circuit Île Notre-DameAlan JonesWilliamsFord
1979Circuit Île Notre-DameAlan JonesWilliamsFord
1978Circuit Île Notre-DameGilles VilleneuveFerrariFerrari
1977Mosport ParkJody ScheckterWolfFord
1976Mosport ParkJames HuntMcLarenFord
1974Mosport ParkEmerson FittipaldiMcLarenFord
1973Mosport ParkPeter RevsonMcLarenFord
1972Mosport ParkJackie StewartTyrrellFord
1971Mosport ParkJackie StewartTyrrellFord
1970Mont-TremblantJacky IckxFerrariFerrari
1969Mosport ParkJacky IckxBrabhamFord
1968Mont-TremblantDenny HulmeMcLarenFord
1967Mosport ParkJack BrabhamBrabhamRepco

 

 

 

 

le-programme-du-grand-prix-du-.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 61
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Bravo Vettel alors la ça s'appelle une reaction de champion; les Mercedes ont dominés tout le WE, il est au centre de rumeurs de retraite, il se fait demonter en Italie, il est derriere son jeune équipier en perfs et la il sort un temps de malade sur un vrai circuit. La je dis chapeau on a retrouvé le Vettel d'antan. Esperons pour lui et les rouges que ça dure, sinon toutes les monoplaces "Honda" à la ramasse, Gasly derriere une Renault et oui toujours le moteur le plus faiblard ça fait mal sur ce circuit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cinq seconde de pénalité Vettel va se faire voler sa victoire, il va falloir arrêter ses sanctions qui faussent les courses, des retraits points sur la licence est largement suffisant.

 

 

Si Hamilton est fair play, sportif et loyal j'espère qu'il refusera cette première place

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cinq seconde de pénalité Vettel va se faire voler sa victoire, il va falloir arrêter ses sanctions qui faussent les courses, des retraits points sur la licence est largement suffisant.

 

 

+1...

 

les penalites sont incoherentes, une fois de plus...

 

mais on sait aussi a qui cela profite...

 

:pfff:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cinq seconde de pénalité Vettel va se faire voler sa victoire, il va falloir arrêter ses sanctions qui faussent les courses, des retraits points sur la licence est largement suffisant.

 

 

Si Hamilton est fair play, sportif et loyal j'espère qu'il refusera cette première place

 

 

il y a trop.... d'enjeu...

 

il ne peut pas faire ca a...Toto...

 

:ange:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je voie ce spectacle pitoyable je me dis que Ferrari devrait vraiment songer a stopper ce cinema, c'est tellement ridicule et tellement horrible ce favoritisme. J'ai jamais vu ça et surtout durer autant de temps, il serait temps de changer, meme Vettel le pauvre c'est deguelasse il est en plein doute il se relance on le sabre, il a raison de vouloir stopper c'est ridicule, ils risquent leur vie pour quoi? Voir gagner toujours la meme voiture? ALlez basta dernier GP que je regarde avant Suzuka (pour voir Honda chez eux). :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai ça, FIA, surnommé Ferrari International Assistance par les teams anglais, on se demande bien pourquoi, mais ça c'est du folklore et on peut en rigoler sans le prendre au sérieux. Par contre le droit de veto de Ferrari sur le règlement et l'accord financier "particulier" qui fait que les rouges gagneraient plus que le vainqueur du championnat en finissant quatrième là c'est pas du pipeau, s'il y a bien un team qui historiquement a les faveurs de "l'organisateur" au sens large c'est les rouges et personne d'autre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai ça, FIA, surnommé Ferrari International Assistance par les teams anglais, on se demande bien pourquoi, mais ça c'est du folklore et on peut en rigoler sans le prendre au sérieux. Par contre le droit de veto de Ferrari sur le règlement et l'accord financier "particulier" qui fait que les rouges gagneraient plus que le vainqueur du championnat en finissant quatrième là c'est pas du pipeau, s'il y a bien un team qui historiquement a les faveurs de "l'organisateur" au sens large c'est les rouges et personne d'autre.

 

 

Oui et on l a encore vu aujourd hui :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bin c'est surtout là qu'il faut savoir faire la différence entre la FIA et la FOM.

 

Après pas sur que Chase ne soit pas content... car il va yavoir de l'audimat, et tous les médias qui ne parlent de F1 que lorsquei'l y a des accidents, vont pouvoir s'épancher sur le changement de panneau devant les voitures.

 

Au début, on aura pu imaginer un Vettel furibond qui laisse passer ostensiblement Hamilton. La Chase CAREY perd des ronds et appelle Jean TODT pour qu'il revoit le recrutement de ses commissaires.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le reste :

- Gasly : on va éviter de lui trouver des excuses après 7 GP... Mais si, Max a un meilleur moteur qui ne chauffe pas, un meilleur châssis...

- Magnussen : "Enough is enough": j'ai adoré !

- Ricciardo : qui se croit à l'Alpes d'Huez pendant un slalom géant :bien:

Sur une vue aérienne, c'est ENORME !!!

- Bottas : Toto qui le réveille pendant sa sieste pour qu'il chausse des tendres et aller chercher le MT...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gasly y a d'un coté des rumeurs qui disent que Helmut chercherait a recruter Hulk ou bien faire revenir en f1 un certain Alonso ... Et d'autres qui disent que Pierre est sacrifié pour faire des essais car la voiture a un gros retard aero et chassis: je pense que la vérité se situe entre les deux. Toute façon un si grand ecart ne peux s'expliquer que de deux façons; soit Pierre est vraiment en dessous soit il a vraiment pas le meme matos. C'est malheureux mais le transfert de Ricciardo a fait deux malheureux, l'australien qui se retrouve dans une voiture à la noix et l'ecurie Rb.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des écarts ça n'est pas la première fois qu'il y'en a il faudra m'expliquer pourquoi en 1994 la Benetton Ford de Schumacher qui lui permettait de gagner et d'être champion du monde avait ses équipiers Lehto et Verstappen (papa) à la traînerais sans oublier Senna chez Lotus avec Dumfries presque inexistant et Nakajima ou encore avec McLaren en 1993 avec Andretti (fils).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai enfin tu compares avec une époque revolu ou les data on connaissait pas comme aujourd'hui pui avec des équipiers faibles ou pas adaptés aux F1, Pierre est champion GP2 il a été rapide l'an passé, il a largement dominé son équipier, dans les simulateurs ou en essai privé, RB a jugé qu'il etait pret et assez rapide,

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
  • Créer...