Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Delahaye, une marque francaise disparue


Messages recommandés

  • Réponses 793
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Invité §Vol717TD

Bon cette fois j'vais essayer de te faire plaisir l'ami Z :D...et pas seulement toi j'espère :p

 

Si la marque automobile Delahaye est née en 1894 à Tours dans la ville natale de son créateur, la société du même nom existe depuis 1879.

En effet Emile Delahaye ,le créateur de la marque né en 1843 et ingénieur des Arts et Métiers, rachête en 1879 l'entreprise de Julien Bréton spécialisée dans les matériels pour céramistes.

Mais très vite, l'orientation vers la fabrication de moteurs et de pompes va être prise, avant finalement de prendre la direction de l'automobile.

Grand ingénieur et homme curieux, il entreprend et crée en 1888, un moteur à combustion interne pour les bateaux. Il décide alors 2 ans + tard de l'appliquer à l'automobile alors naissante ;)

 

Et en 1894, lors du premier salon automobile se tenant à Paris, Delahaye dévoile sa première voiture.

A moteur ar entraîné par courroie dont la puissance alors avoisine le cheval vapeur :D, cette auto est entièrement conçu et fabriquée par Delahaye comme toutes les autos qui suivront d'ailleurs à cette époque.

 

Emile Delahaye choisit comme publicité et comme moyen marketing afin que l'on reconnaisse à leur juste valeur ses voitures , d'engager ses voitures dans des courses réputées...et il participa même au volant d'une de ses autos, au Paris-Marseille de 1896 ;)

Rapidement les résultats portent leur fruits (dont l'une des plus grande qualité est une solidité extrême qui suivra la marque tout au long de son existence) et l'un des tous premiers clients sera la non moins célèbre Duchesse de Uzès ;)

Mais croulant sur la demande, sa petite usine de 75 personnes ne peut satisfaire la demande et sa santé diminuée complique les choses...

Est alors décidé en 1897, de s'associer avec Morane et Desmarais possédant une entreprise mécanique à Paris.

L'extansion vers la capitale se fait rapidement dans le meilleur des cas.

 

A partir de 1898, la "gamme" s'échelonnent à travers le monocylindre de 1.4ch et les bicylindres de 4.5 et 6ch.

 

1901, est l'année où Emile Delahaye quitte les rênes de l'entreprise qu'il a créé...sa santé fragile l'ayant bcp amoindris a eu raison de lui ,désormais ses 2 associés sont seuls chefs de l'entreprise.

Les moteurs à 4 cylindres font leur apparition chez Delahaye. La 10B a droit à deux 2.2l de 9 et 12ch mais le haut de gamme de la marque, arrive à tirer 28ch d'un "majestueux" 4.9l.

Ce qui nous fait dès 1904, pas moins de 2 bicylindres et trois 4 cylindres, dont le + huppé est un...un 8l!!!

 

1905, Emile Delahaye retiré dans dans sa villa de la Côte-d'Azur meurt...

 

La vente vers l'exportation débute et en Allemagne des Delahaye se vendent sous la marque Presto dès 1907, tandis qu'aux US ,les modèles 20 et 30ch le sont par White ;)

Auparavant, le modele 32, 12/16 ch avait été équipé d'un bloc-moteur avec soupapes latérales.

 

En 1911, apparaît le modèle 44 équipé d'un V6 et d'une boîte quatre vitesses.

 

Après la première guerre mondiale, Delahaye produit essentiellement des camions, des machines agricoles, des pompes à incendie, des canots automobiles de compétition et des moteurs pour l'industrie lourde.

 

En 1927, Delahaye forme un consortium avec Chenard et Walcker (jusqu'en 1933), ainsi qu'avec Donnet et Unic pour rationaliser sa production. De cette association naissent les six-cylindres 2,5 et 2,9 litres de 1928. Des petites séries croisées de voitures de classe moyenne voient le jour mais toujours avec le marque de fabrique Delahaye: solidité et robustesse.

 

En 1929, le radiateur en V est remplacé par un radiateur à ailettes de type américain.

1930, sont lancées deux nouvelles quatre-cylindres et une grosse six-cylindres. le modèle 126, qui marque le renouveau de la marque.

 

En 1933, Delahaye rachête le constructeur Chaigneau-Brasier.

C'est à partir de cette année là que tout en conservant la fabrication secondaire de camions et de matériels incendie, que la marque s'oriente plus ouvertement vers le luxe et le prestige, sous l'impulsion de la famille Morane alors détentrice de la société.

La partcipation aux grandes compétitions automobile devient une obligation ;)

 

En 1934, sortent la Super 12 de 2150 cm3 et la 18 CV Superlux, toutes deux dotées d'une suspension avant indépendante chose encore très rare à cette époque. Une autre auto s'illustre par ces perfs mais sur circuit cette fois, c'est la mytique 135. 120 ch et la "Coupe des Alpes" 110 ch qui atteignent 160 km/h de série caractérise les modèles "client".

Cette même année ,elle reporta les 24h du Mans, le Rallye de Monte-carlo...pour ne citer qu'eux.

C'est sans aucun doute ce modèle qui contribuera le + à la renommée de la marque :)

 

Le rachat de Delage en 1935 suit parfaitement cette politique dictée vers le prestige tant Delage (oui je sais Z il faudra un jour que je m'y attelle si personne ne se sent d'attaque :p) est déjà fort réputée.

La société produit également un moteur quatre-cylindres, 2,2 litres, à soupapes en tête qu'elle vend à Amilcar pour son modèle Pégase.

 

En 1937, Delahaye lance la 145 dotée d'un V12 de 4,5 litres avec une boîte de vitesses Cotal et un essieu arrière De Dion ; elle atteint 265km/h avec ses 238 ch. En gagnant l'épreuve de Million avec René Dreyfus, la notorioté est encore un peu + à son apogée.

La 165 V12 en est issu. Cette voiture, dessinée par Figoni et Falaschi fait sensation au Salon de Paris de 1938 avec sa couleur rouge vif, l'accentuation de ses lignes très aérodmamiques par une profusion de chromes, son pare-brise escamotable dans le tablier et le carénage de ses roues avant.

 

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Delahaye se joint au Groupe français de l'automobile dont les initiales GFA figurent sur les emblèmes de radiateur de toutes les voitures d'après-guerre, même après la disparition de ce groupe en 1952.

 

En 1946, les 134 et 135 Delahaye sont à nouveau fabriquées car toujours très demandé malgré la conjoncture, mais avec des moteurs plus puissants cette fois.

L'avenir est plutôt morose pour les marques de voitures de luxes en ce lendemain de guerre où la reconstruction et économie sont les maîtres mots. Mais Delahaye grâce à sa gamme de camions et d'utilitaires ainsi que pour sa gamme de matériel incendie survit sans trop de mal. Du moins ce fut surtout le gros marché du VLR pour le compte de l'armée qui permit à Delahaye de respirer pendant quelques temps.

 

En 1948, sort le modèle 175 équipé d'un 4,5 litres et dotées de freins hydrauliques. Victorieuse au GP de l'ACF à Compiègne en 1949 ainsi que du Rallye de Monte-Carlo en 1951, et malgré ses 185 ch de série, cette voiture n'a pas le succès escompté.

En 1951, le modèle 235 de 3,5 litres voit le jour ainsi que la fabrication sous license de la...Jeep!

La 235 dérivé de la 135 d'avant guerre dont la conception en plus d'être couteuse, était devenu un rien dépassée...le succés fut de courte durée et ce malgré le record qu'établira une 235 lors de la traversée du continent afriquain du Cap à Alger en 1953.

 

En ce qui concerne la Jeep, une anecdote, Facel-Vega assemblera pour leur compte près de 10.000 Jeep avant de fabriquer les voitures de rêves que l'on connait :)

 

Mais la crise de l'automobile de luxe est là et Delahaye ne peut y déroger tout comme ces consoeurs française...

En 1954, des pourparlers entre Delahaye et Hotchkiss emmènent à la fusion et à la marque Hotckiss-Delahaye. La messe est dite c'est la fin d'une époque :(

Mais rien n'y fait ,à partir de 1955, plus aucune voitures de tourisme ne sortira de ces usines...

 

 

Quelques images...et pour connaître sur certaine le millésime et le carrossier faite un "clic droit" ;)

 

volumex_1607200217_delahaye_1896.jpg

 

volumex_1607200200_delahayefiretruck.jpg

 

volumex_1607200237_87torpedo.jpg

 

volumex_1607200236_camionpompier_type89.jpg

 

...une 134:

volumex_1607200257_134ncabrioletchapron.jpg

 

...plusieurs 135:

 

volumex_1607200213_135antem_1949.jpg

 

volumex_1607200255_135ms_cabrio_figoni.jpg

 

volumex_1607200231_135_tourer.jpg

 

volumex_1607200256_135_1937racingfigoni.jpg

 

volumex_1607200218_135_1937racingfigoni_1.jpg

 

volumex_1607200233_135_1937racingfigoni_2.jpg

 

volumex_1607200209_135ms_1937.jpg

 

...la 145:

 

volumex_1607200223_t145_1938.jpg

 

volumex_1607200203_135_1948pourtout_int.jpg

 

...la 148:

 

volumex_1607200257_148letourneur&marchand_1950.jpg

 

...la 235:

 

volumex_1607200238_235chapron_1952.jpg

 

volumex_1607200207_235m_ghia-pillarlesssaloon1950.jpg

 

volumex_1607200226_235m_ghia-pillarlesssaloon1950_1.jpg

 

...et la Jeep:

volumex_1607200229_jeep.jpg

 

 

J'ai pas mal d'autres images alors je pourrais en mettre en complément si des personnes le souhaite ;)

 

 

...volumex_1607200245_delahaye1894-1954.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Vol717TD

Kler dans pas longtemps il risque de nous faire un topic sur l'Indenor :W:p

 

Enfin bon, ça m'a pris pas mal de temps à tapoter tout ce qu'il y avait sur les Delahaye...alors je ne veut + faire d'exposé pendant ces prochaines 24h ou sinon ça risque fort de SAWA...:D:p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kler dans pas longtemps il risque de nous faire un topic sur l'Indenor :W:p

:lol:

 

Enfin bon, ça m'a pris pas mal de temps à tapoter tout ce qu'il y avait sur les Delahaye...alors je ne veut + faire d'exposé pendant ces prochaines 24h ou sinon ça risque fort de SAWA...:D:p

[/quotemsg]

Super l'exposé :bien::jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel franchouillard ce Zorglub, il ne s'intéresse qu'aux voitures françaises :p

Ca m'étonne qu'il n'ait pas encore fait un post sur les moteurs diesels disparus :p :p

 

non pas du tout, j'aime aussi les Alfa, et encore plus les anglaises...

 

 

le mazout ? Ca roule pas les chaudières... :D

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §tif001hK

Arf j'ai failli par mégarde de cliquer sur le bouton "effacer sujet" :D

 

....mais qui sait si ça n'arrivera pas réellement :p

 

Trop facile.

Ce qui serait acceptable pour un jeune padawan... est innaceptable pour un maître Jedi.

Ou alors...Le coté obscur, choisi, tu as ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Vol717TD

Oui je me suis rendu compte après que tu t'étais gourré de topic.

Je te rappelle que je ne peux éditer un message sans laisser de trace de mon passage ,alors je suis triste que tu penses celà :cry::p

 

Si tu es d'accord, j'efface tes derniers topics et les miens (concernant l'autre topic) qui n'ont rien à faire dans celui-ci ;)

 

Sinon oui à l'époque, le jeune jedi que j'étais arrivé à faire venir la force en lui pour sortir de jolie topic bien fourni (et puis celui-ci m'a tout de même pris plus d'une heure à faire :p).

Avoir le courage ,tu devras...avoir la force, tu auras...mais bon pas pour ce soir :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §tif001hK

Je n'ais pas beaucoup d'infos sur Delage, mais je peux faire un petit topo sur l'étonnante boîte préselective Cotal qui équipait (ça tombe bien) aussi bien les Delahaie que les Delage (et quelques autres).

Si j'ai le temps bien sûr.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et paf, le retour du second topic "D" :D

 

Dis voir, volu, tu n'aurais pas des précisions sur les "originalités" mécanique qui ont équipé ces voitures (boite à commande électromagnétique, embrayage électrique, etc ?) A moins que ce ne fut sur les Delage, je sais plus trop ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et paf, le retour du second topic "D" :D

 

Dis voir, volu, tu n'aurais pas des précisions sur les "originalités" mécanique qui ont équipé ces voitures (boite à commande électromagnétique, embrayage électrique, etc ?) A moins que ce ne fut sur les Delage, je sais plus trop ?

:up:

 

 

mais celui-là a été rapide, le topic D c'était le Delage ;)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour l'historique de Delahaye. Hotchkiss, c'est pour quand ? Et les Talbot avec la boîte Wilson ?

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, j'ai quelques connaissances sur les autos plus anciennes (pas uniquement françaises) avec un attrait particulier pour les Bugatti.

Vraoum

A bientôt

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour l'historique de Delahaye. Hotchkiss, c'est pour quand ? Et les Talbot avec la boîte Wilson ?

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, j'ai quelques connaissances sur les autos plus anciennes (pas uniquement françaises) avec un attrait particulier pour les Bugatti.

Vraoum

A bientôt

On a sorti de la naphtaline, un de mes vieux sujets ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Man785cb

Salut...

 

Je viens de faire connaissance aujourd'hui avec un Petit m'sieur d'une 60taine d'années qui m'a fait visiter sa cour....

 

Dans l'ordre : une Jeep Delahaye modifiée avec moteur Peugeot 505 Diesel, 1 chassis+coque de Triumph MK II en cours de restauration, 1 chassis+coque de Triumph Spitfire en cours de restauration, 1 Innocenti 1300 (équivalent a nos Minis pour les Quidams) avec Moteur réalésé à 1400cm3...Voilà...

 

Tout ceci sera mis en Photo dans les jours qui viennent histoire de vous en faire profiter...

 

A titre d'infos, tout ceci est a vendre a des tarifs très sympathiques...

 

(ex. il me laisse son Opel Oméga 3000 de 88 parfait état de marche avec ct a faire pour 500euros)

 

+ d'infos, envoyez MP

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §B.O022pG

Salut a tous.

On me surnome le detereur de topic lol!

En fait c'était pour donner mon impression sur cette marque et un voiture en partoculier.

je possède une delahaye que mon père ma donné il y a peu.

C'est une 135 M un coach usine chapron de 1934.

Cette voiture est fantastique a conduire et d'un comfort quasi parfait.

Son moteur est très performant pour l'époque 115cv pour un 3litres 5 et trois carbus solex ( un régal au son et sous le pied)

Elle dispose d'une boite 4 manuelle.

Le plus impressionnant c'est sa tenue de route qui n'a rien a envier a certaines voitures plus récentes, par contre le freinage est plus que limite pour la circulation actuelle.

voili voila.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §200223xq

Bonjour , Je découvre votre forum avec interet étant moi même propriétaire du seule modéle restant d'aprés le club delahaye une limousine 102M de 15cv, 4 cylindres, 4 vitesses , d'aprés les archives du club cette voiture aurait étée construite en seulement 30 exemplaires entre 1927 et 1931 .carrosserie GILOTTE à Courbevoie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de découvrir un nouvel ouvrage sur Delahaye. Quelqu'un l'a-t-il déjà vu ? vos impressions ?

Jean-Pierre Tissot , Delahaye, la belle carrosserie française, Editions ETAI.

 

Bonsoir Aravis :jap:

Je n'ai pas vu le bouquin mais voici la critique faites par Motorlegend dans sa rubrique "A lire" :

 

Delahaye, la belle carrosserie française 20/11/2006

Au royaume de la belle carrosserie, des voitures d’exception, brille l’histoire de Delahaye. Née en 1894, cette marque française a toujours soigné l’élégance de ses modèles. En soixante ans de production, plus de 80 carrossiers ont apporté leur savoir-faire à des voitures exceptionnelles. Ouvrage de référence sur la marque, « Delahaye, la belle carrosserie française » retrace cette aventure devenue légendaire quoique peu connue du grand public. L’ouvrage est écrit par Jean-Paul Tissot, responsable des archives du Club Delahaye depuis 1997, et témoigne d’un amour pour l’originalité et la diversité de la marque.

 

L’auteur offre des repères d’identification parmi les styles de carrosserie qui ont fait la renommée de Delahaye. Notamment, il consacre un chapitre entier aux douze grands carrossiers de la marque. C’est là qu’on découvre et savoure les modèles les plus beaux comme les cabriolets « Narval » de Figoni & Falashi. Précis et détaillé, le livre est un bonheur à lire : 384 pages au format 245 x 295, richement illustré par 680 photos, des extraits de catalogue d’époque et des publicités. De quoi satisfaire les amateurs de Delahaye et attiser la curiosité des profanes. Saviez-vous pas exemple qu’il existait un unique exemplaire de Pininfarina réalisé pour Delahaye ?

 

Publié aux éditions E-T-A-I, « Delahaye, la belle carrosserie française » constitue un très beau livre irréprochable dans sa réalisation. Vendu à 92 €, il s’agit d’un investissement que ne regretteront pas les passionnés.

Une critique qui donne envie d'acheter ce livre... En tous cas, la pagination et le nombre de photos tendent à laisser supposer une couverture assez exhaustive du sujet!

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je profite de la remontée de ce topic pour faire ma pub, n'est-ce pas...

 

http://blog.doctissimo.fr/voilavoilavoila/index.php///notes/p284804

 

J'ai tenté de rassembler là un certain nombre des carrosseries réalisées sur les châssis 175-178-180 ; c'est encore loin d'être exhaustif mais on doit bien arriver à une trentaine quand même... Il y a quelques mots d'historique aussi.

 

 

Voilà voilà voilà ! :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Aravis :jap:

Je n'ai pas vu le bouquin mais voici la critique faites par Motorlegend dans sa rubrique "A lire" :

 

Delahaye, la belle carrosserie française 20/11/2006

Au royaume de la belle carrosserie, des voitures d’exception, brille l’histoire de Delahaye. Née en 1894, cette marque française a toujours soigné l’élégance de ses modèles. En soixante ans de production, plus de 80 carrossiers ont apporté leur savoir-faire à des voitures exceptionnelles. Ouvrage de référence sur la marque, « Delahaye, la belle carrosserie française » retrace cette aventure devenue légendaire quoique peu connue du grand public. L’ouvrage est écrit par Jean-Paul Tissot, responsable des archives du Club Delahaye depuis 1997, et témoigne d’un amour pour l’originalité et la diversité de la marque.

 

L’auteur offre des repères d’identification parmi les styles de carrosserie qui ont fait la renommée de Delahaye. Notamment, il consacre un chapitre entier aux douze grands carrossiers de la marque. C’est là qu’on découvre et savoure les modèles les plus beaux comme les cabriolets « Narval » de Figoni & Falashi. Précis et détaillé, le livre est un bonheur à lire : 384 pages au format 245 x 295, richement illustré par 680 photos, des extraits de catalogue d’époque et des publicités. De quoi satisfaire les amateurs de Delahaye et attiser la curiosité des profanes. Saviez-vous pas exemple qu’il existait un unique exemplaire de Pininfarina réalisé pour Delahaye ?

 

Publié aux éditions E-T-A-I, « Delahaye, la belle carrosserie française » constitue un très beau livre irréprochable dans sa réalisation. Vendu à 92 €, il s’agit d’un investissement que ne regretteront pas les passionnés.

Une critique qui donne envie d'acheter ce livre... En tous cas, la pagination et le nombre de photos tendent à laisser supposer une couverture assez exhaustive du sujet!

 

 

Bonsoir Lotusien et à tous les amateurs de voitures de la rue du Banquier. J'ai sous les yeux le livre en question qu j'ai acheté les yeux fermés ou presque (je ne suis pas sectaire avec Bugatti !) voici une semaine. Et oui, j'ai foncé jusqu'à la librairie qui l'avait.

Que puis-je en dire : beaucoup de photos , peu de texte, ce qui ne me gêne pas.

L'avantage : il a été écrit par l'archiviste du Club.

Concernant le texte ci-dessus, et c'est souvent ce que j'ai constaté : la critique est un copié-collé de la 4ème de couverture du livre, par conséquent non négative. Mais l'essentiel y est dit : 12 grands carrossiers, suivis de 72 autres, connus ou inconnus. La légende des photos n'est pas toujours d'une très grande précisions, et l'amateur des 175 -178-180 (suivez mon regard ) http://blog.doctissimo.fr/voilavoilavoila/index.php///notes/p284804 devra feuilleter aant de trouver son bonheur !

Le livre est assez cher, mais vue la quantité de photos, cela reste raisonnable par rapport à d'autres où les reproductions sont de moindre qualité ou les textes approximatifs voir erronnés. c'est surtout une question de choix.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
  • Créer...