Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Il était une fois...Bugatti.


Invité §non661Yn

Messages recommandés

  • Réponses 29,3K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

  • tunesi

    4050

  • aravis68

    2147

  • buga 2

    1952

Participants fréquents à ce sujet

quelques details de 59 .

jeanmarie_1138819722_moteur_59.jpg.315d78f46d64de13084845b4962b9f42.jpg

le moteur dans toute sa splendeur.

jeanmarie_1138819464_carbus_59.jpg.85131b1a4f36a4482d1407e1f0cd0a87.jpg

le mechanisme de syncronisation des deux carburateurs Zenith ! Remarqué le joint de capot en cuir naturel !

jeanmarie_1138819528_roue_59.jpg.74e5e49ecb96e589b81b3b650ba232a3.jpg

Ce qui se cache derriere la magnifique roue avant !On voit bien l'amortisseur De Ram complexes et couteux, a friction mis en oeuvre par la force hydraulique

jeanmarie_1138819585_freins_59.jpg.4616f7f8fb075fc211efc3ea7955b373.jpg

le repartiteur de freins avant et arriere, les tubes en cuivre sont le refroidisseur d'huile et on apercoit la commande de freins a main !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et maintenant la Bugatti Type 59 de Ralph Lauren châssis #59122 :

 

scuderia_cc_1138874883_59122.jpg.a5b51ac0cbea6b33380b7466f80b2cf2.jpg

 

scuderia_cc_1138874900_59122_2.jpg.e72b62fd8907c41b07e1f6f7f0891733.jpg

 

Allez sur ces deux pages et admirez tous les détails de la Bugatti Type 59 #59124 lors de la réunion de Chanteloup-les-Vignes 2004 :

 

http://www.gtdreams.com/_Chanteloup2004/index.php?album=Chanteloup2004&page=3&part=1

http://www.gtdreams.com/_Chanteloup2004/index.php?album=Chanteloup2004&page=4&part=1

 

scuderia_cc_1138876175_1.jpg.116e19aef2e559c8d721f8e41f38adc1.jpg

Bugatti Type 59 #59124

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §pat371Fr

Toujours "Pétoulet" et la fameuse Bugatti 251 à Reims en 56:

 

patrimoine51_1138960005_1956_bugatti251_trintignant.jpg.fb4818136c217de477d7310c72bc1cfd.jpg

 

... et puis aussi:

 

patrimoine51_1138960056_1956_trintignant_bugatti_t251.jpg.ef79264bef5acd1b944f311340f17e82.jpg

 

... encore et surtout:

 

patrimoine51_1138960083_1956_bugatti251_autographe.jpg.70a98e2ea32c78861e79523fd230cf1e.jpg

 

... mais également:

 

patrimoine51_1138960116_trintignantsbugattitype251lg.jpg.9e7365feca028c386af0e42b24239dd5.jpg

 

... enfin, et ce sera tout pour aujourd'hui, une Bugatti en course (toujours à Reims, mais j'avoue que je ne sais pas quand ! Si les "pros" de cette liste peuvent m'aider, par avance un grand MERCI à eux):

 

patrimoine51_1138960146_bugatti_51_02.jpg.5e813c7849deaaaa7f2651f6569ed436.jpg

 

Amicalement,

 

Sylvain

 

 

Et puis, Maurice Trintignant en juin 1956 lors d’essai

de la Bugatti 2,5 litres sur le circuit de Reims.

A gauche à l’arrière de la voiture, Roland Bugatti

 

http://img3.imageshack.us/img3/8272/bugattitrintignant8ff.jpg

 

Et même la Vie Catholique s’y met : Trintignant et Roland Bugatti

font la une du numéro du 29 juillet 1956 !

 

http://img3.imageshack.us/img3/2916/bugattitrintignant14zx.jpg

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je prefere la 59 peinte en bleu dans son jus que la trop clinquante noire !

 

Je suis bien de ton avis, je n'aime pas trop la restauration à l'Américaine, c'est peut-être du bon travail, je ne nie pas cela mais je trouve cela pas réaliste car elle n'ont jamais été comme cela, qui plus est pour une voiture de grand prix !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... enfin, et ce sera tout pour aujourd'hui, une Bugatti en course (toujours à Reims, mais j'avoue que je ne sais pas quand ! Si les "pros" de cette liste peuvent m'aider, par avance un grand MERCI à eux):

 

patrimoine51_1138960146_bugatti_51_02.jpg.087653e2f5bdde94c838b063dec89b60.jpg

 

Amicalement,

 

Sylvain

 

Est-ce bien sur le circuit de Reims ? Car au Grand Prix de la Marne 1931 aucunes Bugatti ne portaient le numéro 32. En revanche au Grand Prix de l'A.C.F 1931 à Montlhéry, la Bugatti Type 51 de Louis Chiron portait le numéro 32.

 

Voir cette page : http://www.teamdan.com/archive/gen/1931.html#acf

 

Peut-être est-ce Robert Gauthier sur sa Bugatti Type 35 C au Grand Prix de la Marne 1929.

 

Voir cette page : http://www.teamdan.com/archive/gen/1929.html#marne

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §mis812JT

Toujours "Pétoulet" et la fameuse Bugatti 251 à Reims en 56:

 

patrimoine51_1138960005_1956_bugatti251_trintignant.jpg.a77565a9992184fcadafdee854e4ff19.jpg

 

... et puis aussi:

 

patrimoine51_1138960056_1956_trintignant_bugatti_t251.jpg.843acd0355ed85e1d090838de89aaab7.jpg

 

... encore et surtout:

 

patrimoine51_1138960083_1956_bugatti251_autographe.jpg.aa763b3672e2df0c8b00bb092bfe5966.jpg

 

... mais également:

 

patrimoine51_1138960116_trintignantsbugattitype251lg.jpg.4e3d77074bc9f28dcf46e50994813aa7.jpg

 

... enfin, et ce sera tout pour aujourd'hui, une Bugatti en course (toujours à Reims, mais j'avoue que je ne sais pas quand ! Si les "pros" de cette liste peuvent m'aider, par avance un grand MERCI à eux):

 

patrimoine51_1138960146_bugatti_51_02.jpg.68d633b4d64735c65c2612ee132b2074.jpg

 

Amicalement,

 

Sylvain

 

Et encore - Vue au Château St Jean.....

 

 

miss_lauren_1138962721_photo_008a.jpg.556a19fd42d405f37cec4440165bdf9a.jpg

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §pat371Fr

Est-ce bien sur le circuit de Reims ? Car au Grand Prix de la Marne 1931 aucunes Bugatti ne portaient le numéro 32. En revanche au Grand Prix de l'A.C.F 1931 à Montlhéry, la Bugatti Type 51 de Louis Chiron portait le numéro 32.

 

Voir cette page : http://www.teamdan.com/archive/gen/1931.html#acf

 

Peut-être est-ce Robert Gauthier sur sa Bugatti Type 35 C au Grand Prix de la Marne 1929.

 

Voir cette page : http://www.teamdan.com/archive/gen/1929.html#marne

 

Du coup, grâce à votre message, j'ai fouillé un peu dans ma doc... Si je vous dis "Grand Prix de l'ACF 1932", et donc "Louis Chiron sur Bugatti 51"... Est-ce que ça vous semble crédible ?

 

Amicalement,

 

Sylvain

 

patrimoine51_1138960146_bugatti_51_02.jpg.b13ac3a37d3af61005c49f3eff3a767a.jpg

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §00f436Zc

Salut

 

Miss lauren aurrai tu d'autre photo au château ?

Ou d'autre personne.

http://img132.imageshack.us/img132/5722/misslauren1138962721photo008a2.jpg

 

Car je serrai intérésser par des photos de la Bugatti 50.

http://img418.imageshack.us/img418/3481/fah20055173lg.jpg

 

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §mis812JT

Salut

 

Miss lauren aurrai tu d'autre photo au château ?

Ou d'autre personne.

http://img132.imageshack.us/img132/5722/misslauren1138962721photo008a2.jpg

 

 

Merci.

Dis-moi ce que tu cherche exactement

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §00f436Zc

Salut,

voila mon père est le restaurateur de la bugatti 50 (auto classique touraine )

et j'aurrai voulu savoir si tu avais d'autre photo au château lors de la présentation de la veyron.

 

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §mis812JT

Salut,

voila mon père est le restaurateur de la bugatti 50 (auto classique touraine )

et j'aurrai voulu savoir si tu avais d'autre photo au château lors de la présentation de la veyron.

 

Merci.

Oui.

Reste qu'il y a des photos officielles sur le site de www.bugatti-molsheim.com rubrique events - opening atelier.

Le site de Bugatti Automobile se compose de différents lieux. D'où ma question. C'est des photos de voitures que tu cherche ou du Château ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §00f436Zc

Salut,

voila mon père est le restaurateur de la bugatti 50 (auto classique touraine )

et j'aurrai voulu savoir si tu avais d'autre photo au château lors de la présentation de la veyron.

 

Merci.

 

 

Tout est dit la.

 

Oui c'est pour des photos de voiture.

Merci.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §TaK261Wb

Et encore - Vue au Château St Jean.....

 

 

miss_lauren_1138962721_photo_008a.jpg.f1f419437d3640d74083066fdd204593.jpg

 

Hello,

J'imagine bien la photo prise par desus la cloture :oui: car j'ai quasiment les meme sur papier

Mais qu'est ce qu'elles étaient belles :love:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §mis812JT

Hello,

J'imagine bien la photo prise par desus la cloture :oui: car j'ai quasiment les meme sur papier

Mais qu'est ce qu'elles étaient belles :love:

Evidemment tu ne devais pas être très loin !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, je suis plutot un Ferrariste.... Désolé ! Mais je craque de plus en plus pour les Bugatti... J'aime bien connaitre l'historique des voitures et je me suis interessé à la 2eme Atlantic 57473. Cette voiture a eu entre autres modifications ses ailes arriéres allongées, et non plus rejointes dans le style cher à Jean, ceci dans les années 38. Suivant les sources il s'agit d'une modif usine et suivant d'autres ce serait Barraquet à Nice. Avez vous des idées la dessus ? (Au vu des compétences vues sur ce site, je n'en doute d'ailleurs pas...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Bug463og

En réponse à Gap05 :

 

Cette Atlantic est celle qui a l'histoire la plus étrange et la plus dramatique.

 

Vendue neuve le 10 décembre 1936 aux époux Holtzschuch, en France, l'Atlantic châssis #57473 est une 57S avec le moteur #10S. Ils la revendent moins d'un an plus tard à l'usine, en 1937. On ne reverra jamais les Holtzschuch après la guerre, probablement déportés dans les camps Nazis car ils étaient juifs.

 

Entre 1937 et 1940, elle est la propriété de l'usine et est surtout utilisée par les pilotes Bugatti de l'époque : Williams qui est aussi vendeur au showroom Bugatti de l'avenue Montaigne à Paris, et Robert Benoist qui en est le directeur des ventes. En 1937, Benoist ne met que 8H45 pour faire Paris Nice par la route, un record pour l'époque, mais le moteur est cassé à l'arrivée et les ailes avant abîmés. C'est donc avec le capot plombé qu'elle sera exposée au Salon de Nice 1937, pour qu'on ne puisse pas voir le moteur cassé !

 

Fin 1937, l'usine modifie légèrement la voiture : phares plus bas et plus en avant, ajout de spats latéraux sur les ailes arrières. Nouvelles modifications en 1938, sur l'ordre de Jean Bugatti lui-même : extension des ailes arrières dans un style "ponton", modifications des louvres de capot.

 

Fin 1938, Friderich, l'agent Bugatti de Nice et collaborateur d'Ettore depuis ses débuts, emmène l'auto dans le midi de la France. On ne sait pas bien où elle se trouve en 1939, mais elle est probablement à Nice fin 1939, après la déclaration de guerre. Friderich la vend en 1940 à un jeune pilote niçois, Boncompagnie, qui veut l'engager dans la Coupe des Alpes. Dans ce but, il fait refaire le moteur par son mécano Barroquet, qui change également le train avant contre un modèle Delahaye. A la fin de la guerre, Boncompagnie est condamné à perpétuité pour collaboration, il réapparaît néanmoins un peu plus tard sous le nom de Pagnibon,

 

La voiture réapparaît elle en 1950 au garage Bodel de Cannes, qui la vend en 1951 à Lamberjack, le célèbre concessionnaire Bugatti parisien. Il la revend peu après à Mortarini, un vendeur de Bugatti d'occasion de la Porte Champerret à Paris, qui refait le moteur, remplace le train avant Delahaye et enlève le compresseur. Il la vend en 1952 à René Chatard qui met les papiers au nom de Marguerite Schneider, sa petite amie du moment (il était marié). Chatard fait repeindre la voiture en gris clair.

 

La nuit du 22 août 1955, Chatard et sa passagère, Janine Vacheron, une nouvelle et jeune conquête, sont tués sur le coup après avoir été fauchés sur un passage à niveau non gardé par un autorail Renault diesel lancé à près de 120 km/h. L'accident a eu lieu sur D44, près de Gien. L'Atlantic est entièrement détruite, y compris le bloc-moteur très endommagé, et les restes de la voiture sont mis sous séquestre par la SNCF et la police en attendant les résultats d'une enquête qui va durer 10 ans. En 1965, la famille Chatard est condamnée en dommages-intérêts au profit de la SNCF et de la famille Vacheron, considérant que Monsieur Chatard pilotait la voiture et était donc seul responsable. Pourtant, des indices troublants laissent à penser que la jeune Janine Vacheron était au volant au moment de l'accident …

Madame Schneider, titulaire de la carte grise, est reconnue propriétaire légale de l'épave et elle vend les restes à un casseur de Gien en 1965. Un peu plus tard, un certain Paul-André Berson découvre les restes de la Bugatti chez ce casseur, il lui faut plusieurs mois pour rassembler les morceaux ! Il entreprend alors la reconstruction complète de la voiture, qui va durer 10 ans. Il utilise une réplique de châssis 57S, refait une carrosserie, et utilise pas mal de pièces Bugatti originales achetées chez Dumontant, dont le moteur Type 57 #473, sans compresseur, provenant de #57645 réputée détruite. Comme les papiers originaux de #57473, au nom de Mlle Schneider, sont séquestrés par la police, Berson utilise la carte grise d'une autre 57, #57171, pour l'immatriculer.

 

C'est sous ce n° de châssis, qu'elle a toujours aujourd'hui, que Berson la vend en 1974 à Nicolas Seydoux, le collectionneur français bien connu. Seydoux n'est pas satisfait de la carrosserie, pas très heureuse il faut bien le dire et mal réalisée, et confie sa reconstruction aux célèbres (et hors de prix !) ateliers Lecoq de St Ouen, en banlieue parisienne. Le moteur est refait par Garino. Le dessin de la voiture, copie de l'Atlantic actuellement aux mains de Ralp Lauren, est réalisé par Paul Bracq et Bernard Brule, rien que ça …! Malgré cette débauche de moyens, la voiture terminée en 1976 n'est pas une réussite parfaite, en particulier à cause de la ligne de capot trop basse et avec une pente non conforme. Elle est peinte en marron très foncé, peinture qu'elle porte toujours aujourd'hui.

 

Cette Atlantic n'en est donc plus vraiment une, même son numéro de châssis est usurpé, on ne peut donc parler que d'une réplique d'Atlantic, plutôt belle malgré quelques imperfections, mais une réplique tout de même …

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Bug463og

Bon, cette version de l'histoire de #57473 est celle qui a été la bonne depuis des années ...

 

P.Y. Laugier dans son imposant bouquin sur les 57S donne une autre version pour cette Atlantic, du moins concernant la période 1936 - 1952. Selon lui, Holtzschuch aurait conservé son Atlantic jusqu'en 1945, année de son décès, immatriculée 3924 RK 7. Nouvelle immatriculation le 9 décembre 1946 au nom d'un certain Boichard à Monaco. Puis elle est vendue en 1949 à R. Verkerke, garagiste à Cannes, et c'est probablement lui qui fait réaliser les modifications de carrosserie de l'Atlantic. En ce qui concerne le pilote Pagnibon (ex-Boncompagnie), il aurait peut-être utilisé cette voiture mais n'en a jamais été propriétaire. De plus, #57473 a couru le GP de l'automobile club de Nice en 1951, et son pilote engagé était bien Verkerke.

 

La voiture est revendue en 1951 à un certain Bouteaux, garagiste à Nice, qui la revend en janvier 1952 au garage Bérard à Paris 17°. Elle est revendue en mars 1952 à Marguerite Schneider, amie de Chatard.

 

Il est possible, vu la difficulté de revente d'une Atlantic après-guerre, qu'elle ait été exposée dans plusieurs garages sans pour autant changer de carte grise; elle a donc très bien passer quelque temps chez Lamberjack et Mortarini avant que ce dernier parvienne à la "fourguer" ...

 

A noter que Chatard était un fervent Bugattiste : outre l'Atlantic, il possédait aussi une Type 37 monoplace avec un moteur de 35, baptisée 39A/4944. Il possédait aussi une Type 50T surprofilée, une Type 46 cabriolet et une Type 37.

 

Les infos de Laugier sont basées essentiellement sur les archives des cartes grises, elles sont donc fondées. On sait pourtant qu'à l'époque encore plus qu'aujourd'hui, on pouvait très bien acheter une voiture sans pour autant changer sa carte grise dans les délais légaux ... Il est donc possible que l'usine ait récupéré cette Atlantic avant la guerre en laissant les papiers au nom de son premier acheteur ? Et que Boncompagnie l'ait aussi achetée entre 1946 et 1949 sans changer la carte grise ?

 

Mystère !

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec toutes les annotations qui arrivent sur ce topic, on devrait un jour mettre tout cela au propre et sortir un gros bouquin et avec les royalties on ira tous en car faire une grosse bouffe !

jeanmarie_1139072029_numeriser.jpg.50483ac130dc2f1b31c321e867a3ab60.jpg

 

Voici une vue plongeante du premier prototype de la 251 moteur 2431 cm3 230 cv a 7500 tm avec prise de force au centre et deux essieus rigides -type De Dion a l'arriere- et boite 5 vitesses avec synchronisation Porsche. Vitesse 260 kmsh

 

Miss Lauren n'a pas franchi les grilles, mais moi grimpé sur un escabeau j'ai fait cette photo apres avoir demonté le capot moteur !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §mis812JT

pour 00fo00 :

 

La meilleure photo que je possède :

 

miss_lauren_1139075086_photo_009a.jpg.4549f68fa36bca14a16399abad04d569.jpg

 

Il était très difficile ce jour là de pénétrer à l'intérieur de l'enceinte - Il y avait un service d'ordre musclé!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, cette version de l'histoire de #57473 est celle qui a été la bonne depuis des années ...

...... Mystère !

Un super merci Bugatti toujours, c'est un mystére à la hauteur des meilleures Ferrari... Et qui s'épaissit encore plus !

Comme quoi les pur-sang ont souvent une histoire compliquée.

J'ai toujours trouvé étonnant d'aprés le peu que j'ai lu sur Jean Bugatti, qu'il ai éprouvé le besoin de modifier la ligne des ailes, ce qui était un peu sa marque de fabrique.

Donc une Atlantic aurait au moins fait une course...

J'ai aussi beaucoup aimé la séparation en 2 posts :cool: Superbe suspense...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien lu le magnifique exposé de Bugatti toujours sur la 57 57473 mais je viens de relire un "Automobiles Classiques sur lequel ils disent que cette voiture avant d'etre vendu "neuve" en octobre 1936 aux Holtzschub, aurait été exposé a de nombreuses reprises en France et à l'etranger.

Elle aurait posé pour les photos du catalogue et Williams disputa a son volant le rallye Paris Nice en 1936! Avant la vente

Apres l'accident du 25 aout à 22 h 30 au passage à niveau de Lorris, 5 ans plus tard l'Atlantic est proposée a un ferrailleur qui, sans meme la deplacer la propose a André Berson qui habite à quelques kilometres.

j'ecrit ca au conditionnel, je me contente de recopier!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien lu le magnifique exposé de Bugatti toujours sur la 57 57473 mais je viens de relire un "Automobiles Classiques sur lequel ils disent que cette voiture avant d'etre vendu "neuve" en octobre 1936 aux Holtzschub, aurait été exposé a de nombreuses reprises en France et à l'etranger.

Elle aurait posé pour les photos du catalogue et Williams disputa a son volant le rallye Paris Nice en 1936! Avant la vente

Apres l'accident du 25 aout à 22 h 30 au passage à niveau de Lorris, 5 ans plus tard l'Atlantic est proposée a un ferrailleur qui, sans meme la deplacer la propose a André Berson qui habite à quelques kilometres.

j'ecrit ca au conditionnel, je me contente de recopier!

Il semble bien qu'elle ai été finie peut même avant la 1ere ! (57374) et c'est bien elle qui est sur les photos du catalogue fait en aout 36. Mais elle aurait courrue le Paris Nice en 36 ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je comprends parfaitement que jean aille voulu y refaire des ailes différentes...

Quand on a un talent artistique ou manuel,il arrive que l'on veuille modifier une seule partie de quelque chose existant,pour "essayer",voir ce que ça donne...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...