Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Avant guerre (…-1945)

Il était une fois...Bugatti.


Invité §non661Yn
 Partager

Messages recommandés

Laugier ne parle que de gris clair métallisé, mais il met une publicité Nitrolac avec ce Roadster identifiable émaillé en vert Antibes ? Une recherche internet permet de voir que les laques nitrocellulosique (Dites aussi émail à froid) révolutionnent la peinture en 1929 , donc compatible !

Tunesi peux tu être plus précis sur cette information ?

Mais c'est vrai que cette voiture est passée dans les mains d'un jeune carrossier de Vienne, dont le nom m'échappe :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 30,4K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

  • aravis68

    2147

  • buga 2

    1952

  • Gap05

    1751

  • jEANMARIE

    1447

Dr Simon writes here pale green-grey metallic

57385.jpg1..jpg.d18fa04394f7ccc4493ea64df38ba6c3.jpg

 

It could be the same lacquer finish. But which?

http://www.bugattibuilder.com/photo/albums/userpics/10107/normal_%2357331-1.jpg

 

http://www.bugattibuilder.com/photo/albums/userpics/10003/normal_57385.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a donc bien un faisceaux de présomptions pour la couleur verte de cet Aérolithe...

Quelqu'un connait-il la matiére des rivets utilisés pour les Atlantics ? J'aurais bien une théorie sur le ferraillage de la caisse de l'aérolithe !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

N'ayant pas le Laugier sous la main, je m'avance un peu: le capot de 57385 et celui de l'aérolithe ne sont ils pas semblables? Je suis a posteriori frappé par le dessin commun AR des deux voitures (la bande rivetée en moins, qui perd de toute façons sa raison d'être sur le cabriolet) avec les mêmes caches de roues.

 

J'y songe aussi, l'Atalante 57s ex-Williamson était aussi bicolore verte... A-t-elle été restaurée le plus près possible de l'origine? A quel verts se rédérait cette remise en état?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne crois qu'il y ai des piéces communes avec l'Aérolithe... Mais je peux me tromper !

Au sujet de la destruction, de la carrosserie, au moins, de l'Aérolithe (Le chassis/moteur ayant pu être récupéré pour une 57G, je pense...) je suis de plus en plus enclin à penser qu'elle était effectivement en Elektron, en tout cas fabriquée différement des Atlantics....

Un point dont je ne trouve pas de données, c'est la réaction acoustique de l'Elektron comparé à l'alu ? Dans son essai de l'Aérolithe, Giles parle d'un silence de fonctionnement remarquable, alors que tous ceux qui ont essayé une Atlantic se plaignent d'un bruit d'enfer ? Alors quel est ce mystére, a moins de réponse différentes des matériaux ?

Le rivetage de l'Aérolithe est différend de ceux effectués sur les Atlantics, qui sont elles identiques entre elles... Ce qui donne de la valeur à l'hypothése d'ouvriers venus d'ailleurs, pour la mise en oeuvre d'un matériau peu ou pas connu à l'usine....

L'Elektron contrairement à des idées émises ici ou la, se soude, se forme et s'usine trés bien, le choix de river la voiture n'est donc pas du à ce choix technique mais répond bien à un critére esthétique !

Par contre il est trés fragile, les trous doivent être percés et pas matricés, pour éviter des départs de fissures, il faut respecter un entr'axe entre rivets de 3 fois leur diamêtre, un espacement entre lignes d'au moins 2.6 fois ce diamêtre, et éviter les effets de bord en se tenant à au moins deux fois ce diamêtre. Si l'on regarde le rivetage de L'aérolithe, il semble que seules les 2 premiéres conditions sont remplies, à certain moments les lignes de rivets sont trés (trop) proches du bord.

Il est aussi trés sensible à la corrosion galvanique, et donc il faut l'isoler des autres matiéraux ferreux (et même de certains alus tels les A380...) et éviter toute zone de rétention d'eau (Contacts avec le bois de la structure)...

Par ailleurs une peinture nitrocellulosique est compatible, mais aprés un traitement de colmatage et de passivation.

Tout ça pour quoi, au fait ? :ange:

Je pense tout simplement que la carrosserie de l'Aérolithe était bien en Elektron, et qu'elle est tout simplement partie en c....lles ! Ce qui expliquerait sa destruction pure et simple, elle était corrodée et fissurée !

Connaissant les capacités de recyclage du pére Ettore, cette destruction est difficilement compréhensible sans une raison valable, aucun accident ou autre sinistre n'ayant été signalé, à ma connaissance, je ne vois que le fait qu'elle était suffisament abimée pour ne pas être réutilisée au moins par morceaux.

Pour de nombreuses raisons, je pense que Bradé a raison et que c'était une voiture de compétition ! Donc je ne comprend pas trop cette couleur verte qui semble si possible au vu des témoignages, un petit bleu France aurait été plus seyant.... Le propriétaire de la réplique de cette couleur a raison, c'est bleu qu'elle aurait du être !!!!!!! :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'Atalante 57s ex-Williamson était aussi bicolore verte... A-t-elle été restaurée le plus près possible de l'origine? A quel verts se rédérait cette remise en état?

 

 

Dr Simon writes:

Original colour: bleu, drapeau beige

[i hope that am correctly]

 

http://www.bugattibuilder.com/photo/albums/userpics/10012/normal_T57_S_Atalante-1937.jpg

 

http://www.bugattibuilder.com/photo/albums/userpics/10012/normal_57511-4.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Laugier ne parle que de gris clair métallisé, mais il met une publicité Nitrolac avec ce Roadster identifiable émaillé en vert Antibes ? Une recherche internet permet de voir que les laques nitrocellulosique (Dites aussi émail à froid) révolutionnent la peinture en 1929 , donc compatible !

Tunesi peux tu être plus précis sur cette information ?

Mais c'est vrai que cette voiture est passée dans les mains d'un jeune carrossier de Vienne, dont le nom m'échappe :lol:

 

 

 

C'est vrai que j'ai aussi ole nom de ce carrossier sur le bout de la langue mais ca m'échappe ! Pourtant son nom est dans le Laugier mais je ne trouve plus la page !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

C'est vrai que j'ai aussi ole nom de ce carrossier sur le bout de la langue mais ca m'échappe ! Pourtant son nom est dans le Laugier mais je ne trouve plus la page !

 

Peut être que Tunesi pourrait nous aider :lol::lol::lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

Sauf erreur, c'est une reconstruction. Je crois deviner que tu as pris cette photo sur le stand d'un restaurateur de voitures anciennes avec une Delâge en arrière-fonds.

 

La voiture est présentée comme un authentique Type 55 et a été terminée pour être en conformité avec une vraie.

 

Je dis "sauf erreur". Je confirme par MP si tu me communiques des détails

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §dia647KK

Il y avait autant de filets peints sur les ailes de 55 ? Qu'est-ce que c'est que ces "trucs rouges" sous les mains av de chassis ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

As tu vraiment vu la voiture ou est-ce une photo piquée qqpart? Toujours sauf erreur, ce pourrait être à Rétromobile 2010...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mic663Iu

Vu qu'il signe toutes ses photos, je pense qu'elle est de lui... :oui::jap:

 

Ma signature "Michel Duparet" atteste que j'ai photographié cette Bugatti.

C'était à Rétromobile 2010.

Merci pour vos recherches.

MD

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §dia647KK

Alors finalement, réplique ou authentique ? Si c'est une réplique, sait-on qui en est le constructeur ? comment est-elle motorisée ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

Je peux tout simplement être plus précis aussi... Car je suis passé à Rétromobile moins d'1/2 journée.

 

J'ai eu vent de cette voiture non terminée il y a plus de 10 ans, à vendre avec la CG d'un Type 55 qui aurait eu un accident définitif. Le vendeur en avait deux à vendre. L'autre au châssis moins large que l'origine avec une carrosserie fibre, également non terminée et une histoire à dormir debout concernant le non respect des cotes. Puis je l'ai vue carrosserie bien avancée, moteur en vrac...

 

C'est donc une reconstruction de Type 55 très fidèle à l'origine (peut-être la BV est celle d'une Type 49 qui a la même et le pont AR peut provenir d'une autre Bugatti car il est commun à plusieurs modèles, de même que l'essieu -creux à l'origine mais toujours remplacé car pas solide- et éventuellement la direction mais c'est tout).

 

D'après ceux qui connaissent le propriétaire, la voiture devrait être terminée à l'heure actuelle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

http://www.classiccarsforsale.co.uk/classic-car-page.php/carno/4360

A préciser que Conway a écrit que 55214 a été sans aucun doute détruite....

Pour l'Aérolithe pas de réactions ????? :cry:

 

 

amaryllis69.gif.aaf02800f387bf82ec8727923a3f28e7.gif manque pas d'air afficher une Argentine comme une Bugatti

 

 

1928 Bugatti Type 35 B Pur Sang For Sale £POA

Bugatti Type 35 B Pur Sang For Sale in United Kingdom. Absolutely magnificent throughout.The car was imported from Argentina into Europe. The customs duty have been paid in 2008 . Clearance was made in Holland 400KMs total Mileage ... View more details of this 1928 Bugatti Type 35 B Pur Sang For Sale

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

http://www.classiccarsforsale.co.uk/classic-car-page.php/carno/4360

A préciser que Conway a écrit que 55214 a été sans aucun doute détruite....

Pour l'Aérolithe pas de réactions ????? :cry:

 

 

 

Gap05, attention de ne pas entretenir de confusion:

- la T55 Rétromobile n'est pas à ma connaissance 55214.

- Mais 55214 aurait (je reste prudent...) survécu en châssis reconstitué de bric et de broc.

 

Si c'est celle à laquelle je pense, 55214 m'avait aussi intéressé au point de prendre contact avec le vendeur. De mémoire et sans garantie absolue, j'avais noté que la voiture avait servi de "voiture de réserve" à un Bugattiste que tout le monde appelait St-John. Elle n'avait plus que son châssis d'origine (= les longerons et les entretoises) avec peut-être la cloison pare-feu, le TdB et le pont AR. Toujours de mémoire, ledit propriétaire en avait deux autres, d'origine cette fois, dont le cabriolet Figoni&Falaschi, ce qui explique son peu d'attachement à conserver cette 3ème T55 en état d'origine quand les valeurs étaient largement inférieures à l'investissement à consentir.

 

Tout le reste sur la voiture qui m'intéressait était d'origines diverses Bugatti mais plus du T55 en question (moteur T44, essieu AV de T44 à moment donné, etc.) avec une question de ma part: si elle avait perdu son moteur d'origine, celui qu'elle a maintenant doit être une reconstruction.

 

Reste les affirmations de Conway selon lesquelles certaines voitures ont été détruites. Il l'a affirmé notamment à propos d'un T35 ou 37 en Australie. Là il faut aussi relativiser. En effet, une voiture accidentée dans les années 1950-1960 dont le châssis est tordu est réputée destroyed in the text. MAIS avec les techniques de restauration, il est possible de sauver certains longerons, et de réassembler une voiture avec plus de 50% de pièces d'origine quoiqu'on en dise. et avec la hausse des valeurs, le calcul économique autorise ce genre de restauration... Je songe ainsi à

- un T43 de toute beauté, reconstruit avec presque 100% de pièces d'origine et qui est donc.... D'origine! Mais châssis venant de Pologne, moteur d'ailleurs, carrosserie des années 1930, etc.

- un T55 en voie de finition qui est aussi une reconstitution d'un authentique "cassé" dans les années 1960 et dont le moteur (! Miraculeusement sauvé alors que la voiture recevait autre chose sous le capot durant ses dernières années de vie) et le TdB (sauvé lors du départ à la casse) reviennent dans ce T55 reconstruit, faisant ainsi revivre une voiture sans forfaiture, dont seuls le châssis et la carrosserie ne seront pas d'origine.

 

Dès lors, Conway a pu affirmer que certaines Bugatti étaient détruites (et non cassées) alors que l'évolution du monde de la collection a permis leur résurgence, en toute transparence... Après le décès du grand Hugh! J'ai ainsi connu un moteur de T44 resté dans le bureau du garage du casseur responsable de la destruction officielle de la voiture qu'il animait; ce moteur est resté au moins 20 ou 30 ans à traîner dans ce local! De même, certains "échanges standard" d'époque expliquent que deux voitures différentes aient le même numéro de moteur de nos jours: le moteur "échangé" a survécu discrètement jusqu'à être remis en état ces dernières années...

 

En ce qui concerne l'Aérolithe, je peux dire sans trop d'erreur que le sujet n'a pas passionné les foules. Tes questions mettent alors en évidence les contradictions entre les rares sources d'époque et les affirmations subséquentes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §jol871MZ

La voici sous un angle un peu différent:

Ainsi tu verras peut etre mieux les trucs rouges

Quand aux "filets sur les ailes" je pense que ce sont les reflets des éclairages très parasites pour les photographes.

 

DSC_9374.jpg.c0744c60b2bf5bd04cfb181c1cdbd1ea.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §dia647KK

Merci Jolap pour cette nouvelle photo. Effectivement, si les filets que je voyais sur la photo de MichelDu semblaient à peu près régulier, là, il est clair que ce ne sont que de simples reflets... ou alors c'est l'oeuvre du petit frère du carrossier (petit frère de 5 ans) qui aurait pris un pinceau mais j'en doute... :lol:;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

Bonsoir a tous

l'un de vous sait il ce qu(est devenue la Bugatti 2;3 litres de Course "transformée"

en Conduite intérieure 2 places par Pierre Ferry ????????????????

existe t elle encore ????? si oui ..........sous quelle forme

merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Hot037jC

Une question !

Avant guerre, est que le Beaujolais nouveau etait fêté à l'usine Bugatti ?

 

 

Est-ce que "ça" existait seulement, avant-guerre, le beaujolpif nouveau ??? :ange:

Par ici, c'est le Gaillac primeur, qui est au vin, ce que l'électronique est à l'automobile ( l'électronique bas de gamme "à la Française, ça va sans dire ...)

:ange:;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

Bonsoir a tous

entre le Beaujolais nouveau et le Gaillac primeur ....je renouvelle ma question ....Merci

l'un de vous sait il ce qu'est devenue la Bugatti 2,3 litres de Course "transformée"

en Conduite intérieure 2 places par Pierre Ferry ????????????????

existe t elle encore ????? si oui ..........sous quelle forme

merci

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §spe524ab

Une question !

Avant guerre, est que le Beaujolais nouveau etait fêté à l'usine Bugatti ?

 

 

Bonsoir,

Je ne sait pas si le Beaujolais nouveau etait fêté à l'usine Bugatti mais j'en doute, en Alsace ce doit etre les vendanges qui soit fêté avec ce qui a de mieux, le Gewurztraminer d'ailleur Ettore Bugatti avait des vignes a Molsheim et produisait le fameux Gewurztraminer avec une etiquette speciale

les vignobles d'Ettore ont ete rachetée par Mr Klingenfus maire de Molsheim qui a continué a produire ce fameux vin et a mème conservé l'etiquette originale

 

PB200014.jpg.4d718dc63711b771a72a174f7c8635e0.jpg

 

PB200015.jpg.6fc2af53426528c1a9ab12f38dec4015.jpg

 

sportivement Gerard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

Bonsoir a tous

l'un de vous sait il ce qu(est devenue la Bugatti 2;3 litres de Course "transformée"

en Conduite intérieure 2 places par Pierre Ferry ????????????????

existe t elle encore ????? si oui ..........sous quelle forme

merci

 

 

 

http://sawashye.free.fr/ferry.html

 

Il y a un topic pour ce genre de question: Question pour un Ancien - Le quizz sans fin

 

Par contre, les lecteurs du topic seraient très intéressés par des détails: photos, descriptif, etc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §tun768Yb

 

Bonsoir,

Je ne sait pas si le Beaujolais nouveau etait fêté à l'usine Bugatti mais j'en doute, en Alsace ce doit etre les vendanges qui soit fêté avec ce qui a de mieux, le Gewurztraminer d'ailleur Ettore Bugatti avait des vignes a Molsheim et produisait le fameux Gewurztraminer avec une etiquette speciale

les vignobles d'Ettore ont ete rachetée par Mr Klingenfus maire de Molsheim qui a continué a produire ce fameux vin et a mème conservé l'etiquette originale

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/757449/PB200014.jpg

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/757449/PB200015.jpg

 

sportivement Gerard

 

 

Mme Klingenfus, mère de l'actuel détenteur des caves, m'avait reçu en tenant son petit-fils, un jeune bébé, dans les bras, en me racontant une autre version: la famille Klingenfus avait acheté le droit de mettre la T35 sur l'étiquette.

 

C'est ainsi que j'ai appris qu'une "ligne" de voiture est un droit d'auteur en France.

 

Ce qui ne retire rien au vin. Il est excellent! Ni aux médailles gagnées par cette famille: je me souviens de médailles d'argent pour de Sylvaner, voire d'or pour le Riesling... A moins que ce ne soit dans un autre ordre! :)

 

Ah, cette époque quand on achetait une très bonne bouteille de Sylvaner pour 12 ou 15 FF!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager



Newsletter Caradisiac

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

×
  • Créer...