Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Il était une fois...Bugatti.


Invité §non661Yn

Messages recommandés

Le site français est accessible et téléchargeable, mais pas le suisse.

 

 

Moi, ça a été exactement le contraire!

 

Je commence à en avoir marre de cette sophistication internet qui promet tant et tient peu (registre ancien qui semblait désuet ces dernières années).

 

:non:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 29,4K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

  • tunesi

    4050

  • aravis68

    2147

  • buga 2

    1952

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

Je ne connaissais pas cette photo.

Retromobile - 8 Février 2019    

Vraiment dommage de casser une montre aussi chère ...       

Invité §cmc537Wb

Bonjour, Je ne viens pas souvent sur ce forum, mais je souhaiterais apporter des précisions quant aux différentes Bugatti 35C portant le numéro 4865. Je connais bien cette auto pour l'avoir étudié et il est important de remettre les choses en ordre.

 

 

Bugatti 35C 1927

 

Châssis : 4865

Moteur : 100

Propriétaires: Automobiles Ettore Bugatti (F), André Dubonnet (F) 1928, Jean Buffum (F) 1938, Ferdinand Severi (F) 1938, Jean Brondello (F) 1943, André Scoupe, Musée Bonnal 1959, Propriétaire actuel détient l’auto depuis le 28 novembre 1980

Historique de l’auto :

  • La Bugatti Type 35 C # 4865 a été offert à la fin du Grand Prix Bugatti à André Dubonnet, le grand gagnant de cette épreuve.
  • Type 35C biplace – transformée en monoplace en 1945

En 1945, on ne sait pourquoi cette Bugatti 35 C biplace châssis 4865 est transformée en monoplace. Le châssis est alors rétréci et utilise en partie un 40 et un Brescia avec les ressorts inversés dessinés comme sur une Amilcar. Lors de cette transformation, la plaque châssis et le support moteur sur lesquels sont marqués les numéros de châssis disparaissent. Rappelons que les voitures de Grand prix dans les années 20 devaient obligatoirement être des biplaces car le pilote devait emmener avec lui son mécanicien. D’autre part, après-guerre, il était courant et non sacrilège de transformer une auto.

En 1980, le propriétaire actuel, achète l’auto monoplace 4865 ainsi que quelques pièces et un châssis d’origine de 35. Il entreprend alors de remettre l’auto dans son état d’origine (ce qu’avait envisagé de faire le Musée Bonnal), à savoir remettre toute la mécanique sur un vrai châssis de 35 et la re-carrosser en biplace comme elle était en 1927.

Qu’est devenue la monoplace ?

L’erreur du propriétaire actuel est d’avoir échangé la caisse monoplace sur son châssis (40 et Brescia) sur lequel il avait remonté un train avant de 40, des roues de 51, une boite de Brescia et un pont de 44 avec un ami qui lui avait juré que cette auto ne roulerait jamais mais qu’elle serait exposée dans son salon.

Quelques années plus tard, cet « ami » vend la voiture aux enchères et le nouveau propriétaire fait installer un moteur de 38 chez Novo. Voici donc comment apparaît la 35C monoplace 4894 qui se trouve aujourd’hui en Suisse. Pour la petite histoire cette auto n’a que le volant comme pièce d’origine de la 4865 de 1927.

Autre Bugatti 35C Haute savoie

Lorsque le propriétaire actuel achète la 35C au musée Bonnal, ces derniers ne retrouvent pas l’original de la carte grise à leur nom qui a été perdu. Le musée obtient facilement une nouvelle carte grise auprès de la préfecture.

Cette carte grise n’est pas perdue pour tout le monde, puisqu’apparait en fin des années 80, une Bugatti 35C neuve immatriculée en Haute savoie portant le numéro 4865.

 

Bugatti 4865 réplica 2004

André Scoupe vend un lot de pièces aux USA à Bunny Phillips dans lequel se trouve le bas carter de la 4865. Cette pièce est vendue à Mr St Johns (UK) qui reconstruit en 2004 une Bugatti 35C réplica portant elle aussi le numéro 4865.

En conclusion :

Aujourd’hui, cette Bugatti 35C 4865 se présente comme suit :

 

  • Châssis origine Bugatti
  • Carrosserie fabrication française conforme à l’origine
  • Tableau de bord de fabrication française conforme à l’origine
  • Moteur entièrement d’origine avec bas carter de la 1500 4894
  • Train avant d’origine
  • Pont d’origine
  • Boite de vitesse d’origine, cassée en cours de reconstruction
  • Roues d’origine
  • Carburateur, compresseur, montée de compresseur d’origine
  • Magneto Scintilla
  • Carte grise duplicata de l’originale

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, Je ne viens pas souvent sur ce forum, mais je souhaiterais apporter des précisions quant aux différentes Bugatti 35C portant le numéro 4865. Je connais bien cette auto pour l'avoir étudié et il est important de remettre les choses en ordre.

 

 

Bugatti 35C 1927

 

Châssis : 4865

Moteur : 100

Propriétaires: Automobiles Ettore Bugatti (F), André Dubonnet (F) 1928, Jean Buffum (F) 1938, Ferdinand Severi (F) 1938, Jean Brondello (F) 1943, André Scoupe, Musée Bonnal 1959, Propriétaire actuel détient l’auto depuis le 28 novembre 1980

Historique de l’auto :

  • La Bugatti Type 35 C # 4865 a été offert à la fin du Grand Prix Bugatti à André Dubonnet, le grand gagnant de cette épreuve.
  • Type 35C biplace – transformée en monoplace en 1945

En 1945, on ne sait pourquoi cette Bugatti 35 C biplace châssis 4865 est transformée en monoplace. Le châssis est alors rétréci et utilise en partie un 40 et un Brescia avec les ressorts inversés dessinés comme sur une Amilcar. Lors de cette transformation, la plaque châssis et le support moteur sur lesquels sont marqués les numéros de châssis disparaissent. Rappelons que les voitures de Grand prix dans les années 20 devaient obligatoirement être des biplaces car le pilote devait emmener avec lui son mécanicien. D’autre part, après-guerre, il était courant et non sacrilège de transformer une auto.

En 1980, le propriétaire actuel, achète l’auto monoplace 4865 ainsi que quelques pièces et un châssis d’origine de 35. Il entreprend alors de remettre l’auto dans son état d’origine (ce qu’avait envisagé de faire le Musée Bonnal), à savoir remettre toute la mécanique sur un vrai châssis de 35 et la re-carrosser en biplace comme elle était en 1927. (= 1)

Qu’est devenue la monoplace ?

L’erreur du propriétaire actuel est d’avoir échangé la caisse monoplace sur son châssis (40 et Brescia) sur lequel il avait remonté un train avant de 40, des roues de 51, une boite de Brescia et un pont de 44 avec un ami qui lui avait juré que cette auto ne roulerait jamais mais qu’elle serait exposée dans son salon.

Quelques années plus tard, cet « ami » vend la voiture aux enchères et le nouveau propriétaire fait installer un moteur de 38 chez Novo. Voici donc comment apparaît la 35C monoplace 4894 qui se trouve aujourd’hui en Suisse. Pour la petite histoire cette auto n’a que le volant comme pièce d’origine de la 4865 de 1927. (= 2)

Autre Bugatti 35C Haute savoie

Lorsque le propriétaire actuel achète la 35C au musée Bonnal, ces derniers ne retrouvent pas l’original de la carte grise à leur nom qui a été perdu. Le musée obtient facilement une nouvelle carte grise auprès de la préfecture (= 6)

Cette carte grise n’est pas perdue pour tout le monde, puisqu’apparait en fin des années 80, une Bugatti 35C neuve immatriculée en Haute savoie portant le numéro 4865. (= 3)

Bugatti 4865 réplica 2004

André Scoupe vend un lot de pièces aux USA à Bunny Phillips dans lequel se trouve le bas carter de la 4865. Cette pièce est vendue à Mr St Johns (UK) qui reconstruit en 2004 une Bugatti 35C réplica portant elle aussi le numéro 4865. (= 4)

En conclusion :

Aujourd’hui, cette Bugatti 35C 4865 (=5) se présente comme suit :

 

  • Châssis origine Bugatti
  • Carrosserie fabrication française conforme à l’origine
  • Tableau de bord de fabrication française conforme à l’origine
  • Moteur entièrement d’origine avec bas carter de la 1500 4894
  • Train avant d’origine
  • Pont d’origine
  • Boite de vitesse d’origine, cassée en cours de reconstruction
  • Roues d’origine
  • Carburateur, compresseur, montée de compresseur d’origine
  • Magneto Scintilla
  • Carte grise duplicata de l’originale

 

 

 

Reprenons.

 

La confusion semble être totale! En effet, le Bugatti register connaît deux T35 4865 en prétendant que les deux voitures proviennent de la même reconstruite deux fois avec des pièces d'une seule Bugatti, à l'initiative de Ray Jones, qui sont respectivement en UK et D.

 

1), 5) et 6) sont la même voiture, avec des éléments d'origine mais PAS de 4865 si j'ai bien compris.

2) Le bitza bien connu qui a un mal de chien à tenir la route.

3) Réplique dont on ne sait si elle a des pièces d'origine Bugatti.

4) Réplique avec des pièces d'origine inconnue sauf le carter qui est la seule pièce originale de 4865.

 

C'est bien ça?

 

:??:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §cmc537Wb

Oui Tunesi, c'est cela.

 

La 4865 était encore en biplace comme à son origine jusqu'en 1950 ou 1953, lorsque son propriétaire à fait transformé l'auto en monoplace (D'après Hans Matti une dizaine de 35 ont subi la même transformation dans les années 50). Ce travail a été fait par la carrosserie Bracco Bd Alexandre III à Cannes (en 1950 ou 53). Qu'est devenu la carrosserie biplace ainsi que le châssis 35, on ne sait pas.

Cela a été certainement éparpillé dans un lot de pièces comme celle qu'André Scoupe (cannois lui aussi) à vendu aux USA et qui s'est retrouvé sur la réplique fabriquée par Jones en Grande bretagne et qui est en Belgique aujourd'hui.

En réalité à part celle qu'a acheté Giordano au musée Bonnal qui comprend toutes les parties mécaniques de la 4865 (sauf le bas carter qui est sur la réplique anglaise), retransformée en biplace, tous admettent que leurs autos'sont fausses.

D'après les informations que je viens d'avoir de Hans Matti (dont personne ne conteste la parfaite connaissance sur la marque), le ropriétaire actuel suisse qui détient aujourd'hui la monoplace souhaite reprendre le numéro 4865. Il faut savoir que le changement d'attitude de sa part vient du fait qu'il cherche à vendre son auto.

Compte tenu de la valeur grandissante de ces autos, il faut être de plus en plus vigilants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Tunesi, c'est cela.

 

La 4865 était encore en biplace comme à son origine jusqu'en 1950 ou 1953, lorsque son propriétaire à fait transformé l'auto en monoplace (D'après Hans Matti une dizaine de 35 ont subi la même transformation dans les années 50). Ce travail a été fait par la carrosserie Bracco Bd Alexandre III à Cannes (en 1950 ou 53). Qu'est devenu la carrosserie biplace ainsi que le châssis 35, on ne sait pas.

Cela a été certainement éparpillé dans un lot de pièces comme celle qu'André Scoupe (cannois lui aussi) à vendu aux USA et qui s'est retrouvé sur la réplique fabriquée par Jones en Grande bretagne et qui est en Belgique aujourd'hui.

En réalité à part celle qu'a acheté Giordano au musée Bonnal qui comprend toutes les parties mécaniques de la 4865 (sauf le bas carter qui est sur la réplique anglaise), retransformée en biplace, tous admettent que leurs autos'sont fausses.

D'après les informations que je viens d'avoir de Hans Matti (dont personne ne conteste la parfaite connaissance sur la marque), le ropriétaire actuel suisse qui détient aujourd'hui la monoplace souhaite reprendre le numéro 4865. Il faut savoir que le changement d'attitude de sa part vient du fait qu'il cherche à vendre son auto.

Compte tenu de la valeur grandissante de ces autos, il faut être de plus en plus vigilants.

 

 

 

Ah?

 

Il prétendait quand il m'a rencontré que mon père était mort avant ma conception!!!

 

Depuis, une foultitude de ses affirmations a été remise en question.

 

:??:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(...)

Compte tenu de la valeur grandissante de ces autos, il faut être de plus en plus vigilants.

 

 

Une voiture de Gand Prix, si l'on peut dire, un T51, a atteint 4 M$ chez Bonhams le 19 Août :

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23425/lot/36/?category=list​&length=10&page=4

 

C’est la seule voiture dont l’estimation n’avait pas été rendue publique. Je suis allé chez Bonhams en bermuda pour demander un catalogue de la vente, l'hôtesse m'a envoyé paître...

 

Par contre, le T73 de Lazarus n’a pas fait recette en Juin :

 

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23593/lot/251/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Une voiture de Gand Prix, si l'on peut dire, un T51, a atteint 4 M$ chez Bonhams le 19 Août :

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23425/lot/36/?category=list​&length=10&page=4

 

C’est la seule voiture dont l’estimation n’avait pas été rendue publique. Je suis allé chez Bonhams en bermuda pour demander un catalogue de la vente, l'hôtesse m'a envoyé paître...

 

Par contre, le T73 de Lazarus n’a pas fait recette en Juin :

 

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23593/lot/251/

 

 

:jap: :jap: :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §cmc537Wb

Il y a une certaine désaffection des ventes par les enchères. Cinq Alfa Roméo 6C 1750ss ont été proposées aux enchères depuis celle de rétromobile 2016 et aucune ne s'est vendue. Pourtant le prix de réserve 1,2M euros était nettement en dessous de la dernière vendue en 2004 (2,4M euros). Les médias ne parlent que de la Ferrari vendue 32 millions ou la Ferrari Baillon vendue 16 millions, mais cela c'est de l'info pour épater le non-initié.

Bonham's Monaco 23 vendues sur 142

Lucerne 6 vendues sur 63

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas seulement par les enchères!

 

En effet, on ne parle que des belles ventes mais pas des voitures cédées discrètement en dessous de leurs estimations.

 

Il y a probablement aussi un "déplacement" des acheteurs et des voitures concernées. Ceci m'avait frappé lors des hausses des R8 Gordini dans les années 1990: 80.000FF me semblaient énormes pour ce modèle. Puis ce furent les "séries limitées" américaines à 1.500 exemplaires qui s'arrachent parfois plus de 100.000 US$. Aujourd'hui, je ne relève plus les VW Combi (le record a dépassé 300.000US$ ou € il y a quelques années), DS cabriolet, etc.

 

En fait, les acheteurs potentiels ne sont pas tous intéressés par les voitures "classiques" (= avant 1939).

 

Un professionnel m'avait dit il y a 3 ou 4 ans, qu'il avait moins de difficultés à trouver un acheteur pour une voiture des années 1950-1975 qu'une avant-guerre, certes à des prix nettement inférieurs mais la voiture "partant" plus vite, c'étaient des affaires qui "tournent".

 

Finalement, c'est logique. Il n'y a pas que des collectionneurs ayant un musée, un budget conséquent, qui roulent peu (quand ils roulent!).

 

Il y a fort à parier que les objets exceptionnels resteront hauts en cote mais ils resteront toujours exceptionnels! Il reste deux mille Bugatti dans le monde dont près de la moitié dans des collections, ce qui réduit le nombre sans que toutes les Bugatti soient exceptionnelles! Une Royale ou une copie parfaite restera toujours exceptionnelle, mais une Brescia, un T44 sans une carrosserie rarissime?

 

Un élément parmi d'autres: En comparaison contemporaine, avec les contraintes de la route limitant l'usage des véhicules, une Bugatti T57 est elle plus désirable qu'une très belle Minerva ou Lagonda? Même amateur de Bugatti, j'avoue avoir des doutes... Mais ce ne sont pas les mêmes prix pour une voiture en très bel état!

 

:o

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas seulement par les enchères!

 

En effet, on ne parle que des belles ventes mais pas des voitures cédées discrètement en dessous de leurs estimations.

 

Il y a probablement aussi un "déplacement" des acheteurs et des voitures concernées. Ceci m'avait frappé lors des hausses des R8 Gordini dans les années 1990: 80.000FF me semblaient énormes pour ce modèle. Puis ce furent les "séries limitées" américaines à 1.500 exemplaires qui s'arrachent parfois plus de 100.000 US$. Aujourd'hui, je ne relève plus les VW Combi (le record a dépassé 300.000US$ ou € il y a quelques années), DS cabriolet, etc.

 

En fait, les acheteurs potentiels ne sont pas tous intéressés par les voitures "classiques" (= avant 1939).

 

Un professionnel m'avait dit il y a 3 ou 4 ans, qu'il avait moins de difficultés à trouver un acheteur pour une voiture des années 1950-1975 qu'une avant-guerre, certes à des prix nettement inférieurs mais la voiture "partant" plus vite, c'étaient des affaires qui "tournent".

 

Finalement, c'est logique. Il n'y a pas que des collectionneurs ayant un musée, un budget conséquent, qui roulent peu (quand ils roulent!).

 

Il y a fort à parier que les objets exceptionnels resteront hauts en cote mais ils resteront toujours exceptionnels! Il reste deux mille Bugatti dans le monde dont près de la moitié dans des collections, ce qui réduit le nombre sans que toutes les Bugatti soient exceptionnelles! Une Royale ou une copie parfaite restera toujours exceptionnelle, mais une Brescia, un T44 sans une carrosserie rarissime?

 

Un élément parmi d'autres: En comparaison contemporaine, avec les contraintes de la route limitant l'usage des véhicules, une Bugatti T57 est elle plus désirable qu'une très belle Minerva ou Lagonda? Même amateur de Bugatti, j'avoue avoir des doutes... Mais ce ne sont pas les mêmes prix pour une voiture en très bel état!

 

 

 

Certainement !

Il n'y a qu'à voir l'engouement récent pour les "young timers".

L'explication semble simple et évidente : le vieillissement de tout un chacun.

L'attrait vers les automobiles anciennes (ce qui est une bonne chose en soi …) me semble avoir une origine sentimentale et nostalgique, du genre "c'est celle que mon père, ou mon oncle, avait quand j'étais petit et j'ai toujours rêvé d'en avoir une" ou bien "je me souviens que mon grand-père m'avait fait faire un tour", etc.

Et donc … le décalage temporel est notable avec les années qui passent, ainsi que le pouvoir d'achat.

De plus certains ont envie de rouler avec leur nouvelle ancienne, et c'est une excellente idée qu'il faut encourager, mais les véhicules qui ont un certain âge posent de nombreux problèmes pour assumer une circulation fréquente, et cela doit en refroidir quelques-uns (sans compter qu'une voiture de valeur est une tentation dont il faut se protéger…).

Il doit y avoir plusieurs autres motifs allant dans le même sens. Cela demanderait une étude sociale (ou philosophique ?), qui a peut-être déjà été abordée quelque part.

Bon, est-ce que FA possède une rubrique psycho ?

Moralité perso : il va bientôt m'être possible de me racheter une des voiture de mes rêves (d'avant 1939) ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Moralité perso : il va bientôt m'être possible de me racheter une des voiture de mes rêves (d'avant 1939) ?

 

 

Pas exclu... Autre constat: des voitures "secondaires" à l'agrément de route correct, de faible valeur, "montent" en cote...

 

On peut les restaurer à moindre coût, les utiliser sur route (Autoroutes exclues...), se faire plaisir mais il y a un zéro de moins sur la facture totale!!!

 

:)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Une voiture de Gand Prix, si l'on peut dire, un T51, a atteint 4 M$ chez Bonhams le 19 Août :

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23425/lot/36/?category=list​&length=10&page=4

 

C’est la seule voiture dont l’estimation n’avait pas été rendue publique. Je suis allé chez Bonhams en bermuda pour demander un catalogue de la vente, l'hôtesse m'a envoyé paître...

 

Par contre, le T73 de Lazarus n’a pas fait recette en Juin :

 

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23593/lot/251/

tu étais à carmel ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Une voiture de Gand Prix, si l'on peut dire, un T51, a atteint 4 M$ chez Bonhams le 19 Août :

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23425/lot/36/?category=list​&length=10&page=4

 

C’est la seule voiture dont l’estimation n’avait pas été rendue publique. Je suis allé chez Bonhams en bermuda pour demander un catalogue de la vente, l'hôtesse m'a envoyé paître...

 

Par contre, le T73 de Lazarus n’a pas fait recette en Juin :

 

https://www.bonhams.com/auctio​ns/23593/lot/251/

c'est fou que quel que soit le milieu,

 

l'habit fait et fera encore toujours le moine,pour la plupart des gens...

 

en l'occurence ici on parle bien d'habits,mais pas seulement dans ce domaine.

 

finalement l'évolution de l'espéce humaine en est restée,mentalement,à une amélioration sommaire..

 

vieillir et se rendre compte que chacun garde des petits travers malgré l'âge....

 

et qu'on ne les perdra qu'en même temps que la tête, :lol:

 

heureux ceux qui peuvent se dépasser de façon conséquente..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non j'étais (et je suis encore) à 4000km de là, où Bonhams est représenté. Mais, quelqu'un sur ce forum ne devait pas être loin...

donc aux US ?

vous pensez surement à D8SS ?

j'ai hate qu'il nous raconte son sejour.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les générations de voitures prisées aux enchères évoluent avec l'âge des acheteurs potentiels c'est certains. Ces derniers deviennent plus "jeunes".

 

A titre d'exemple une Ferrari F40, une voiture des années 80, a vu son prix augmenter fortement. Ce n'est sûrement pas le seul facteur en compte, mais il y joue.

 

J'analyse les ventes comme un marché qui s'élargit pour que chaque génération de collectionneur mais surtout chaque portefeuille y trouve son compte. Une F40 ou 205 GTi sont deux voitures qui ont vu leur côte grimper, à des mesures différentes soit.

 

Les avants-guerre (avant 1945) sont difficilement accessible, en tout genre, financier, mécanique, entretien...

 

Comment approcher une Bugatti et vivre réellement ce qu'elle procure ? Les voir à Rétromobile ou à la rencontre internationale en Suisse, c'est bien jolie, m'enfin on s'en passe.

J'ai plus d'intérêt, beaucoup plus, pour une Bugatti en général, qu'une 300SL, R5 Turbo ou autre Porsche, étant pour ma part de la génération 90's!

 

Merci de votre partage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Les avants-guerre (avant 1945) sont difficilement accessible, en tout genre, financier, mécanique, entretien...

 

 

hum... c'est plutot le contraire.

il est bien plus facile d'entretenir un moteur d'avant guerre que celui d'une Ferrari. et moins couteux aussi.

les avant guerre font peur à ceux qui ne connaissent pas grand chose...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vince,j'avais envie d'intervenir,depuis cette phrase,avec le même raisonnement que toi.

 

mais je me suis ravisé;

 

-selon qu'on parle d'une voiture accessible financièrement par exemple comme la mienne,une populaire,petite cylindrée latérale facile,

-ou d'une voiture de haut gabarit,même si la méca en est encore simple,il s'agit quand même d'un autre niveau financier,et finalement plus "haute" à tout propos..

ne parlons que du joint de culasse ou d'une soupape;

d'un exemple simple.

je n'aurai aucune difficulté,pour ma 201.

pour 50 euros je dispose depuis l'année passée de deux joints de culasses,et je peux avoir des soupapes par "seaux" si je le désirais.

(avec humour pour le seau).

mais imaginons la dernière nervastella du dernier LVA.

si j'ai bien lu elle a aussi un 8 en ligne,il me semblait que c'était un 6 pour la nerva.

soit.

rien que le joint de culasse refait sur mesure.

on sent la différence.

et je reste dans les avant-guerre.

alors si on aborde la fragilité de moteurs performants fabriqués avant guerre..moteurs borgnes..ou autres détails techniques qui ne me viennent pas a l'esprit directement....

 

je peux comprendre sa phrase.

 

il a quand même cité Bugatti juste après.

 

 

mais je peux me tromper évidement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Buga,

 

si on compare le meme travail sur une Bugatti et sur une Ferrari, ca ne va pas couter le même montant. contacte un specialiste de chaque coté, et rien qu'au niveau du taux horaire, tu vas comprendre !!

 

ensuite, sur une Ferrari tu ne peux quasiment rien faire toi-même. alors que même sur une Bugatti, de nombreuses réparations sont facilement accessible à la portée du 'petit bricoleur'. (rien que l'accès moteur fait gagner un temps énorme, et le temps, c'est de l'argent...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oki,oki,j'avoue tout à fait ma méconnaissance de ce que j'apelle,excusez-moi pour la formule,les "ferrailleries".

qui sont sans doute plus en plastique qu'en métal..

 

désolé,les choses sportives je ne connais pas et je ne cherche pas à connaitre,donc si on parle d'avant guerre ou de bugatti,j'ose en parler un peu par passion,passant sous silence (donc c'est déja bas,si c'est sous silence) le côté sportif de Bugatti.

 

mais pas les voitures basses et rouges qui rugissent dans le vent,que ce soit même passant à toute vitesse sous un porsche ou un tracteur,vu qu'elles sont si basses,promptes à décoller la rétine explosante de la libido exacerbée des cerbères exigeants et imbus.....

 

-(qu'est ce qu'il vient de dire??)

 

-aaah ça on n'a pas bien compris..

y aurait des rétines qui explosent,des fermes aux alentours,qui me semblent parler de certaines marques,pour ceux qui ne seraient pas au courant...qui ne capteraient pas,dans 5 ans,quand ces posts seront oubliés sauf par de nouveaux venus,..et des berbères dont on ne sait pas ce qu'ils foutent là,et des barbus ???..

 

-(ah non,ah non,j'ai entendu cerbères,et pas berbères... et barbu ne veut pas dire imbu..) :sol:

 

-ah c'est pas la même chose?? alex883.gif.e72897aa99a17b7337aac753e7a5bdd1.gif

 

-(mais tais toi donc inculte..même moi je ne saisis pas tout cela.) :q

 

bon.. allez,j'arrête..

 

mes points de vue sont tellement décalés qu'ils paraissent complètement cons à la plupart...

c'est normal.

 

je l'accepte. :p

 

amusez vous des mes idioties et de mes erreurs... autofrancaise1l43.gif.018430fd5d41aa92b1ca20c2c6b39464.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CARMEL ( = pompe à fric)

 

Laissez moi reprendre mes esprits...et oublier l'overdose de Ferrari et de Lamborghini!!!

Je ne suis rentré qu'hier et commence par trier mon courrier , puis les 1200 photos...

 

A plus..

 

Taxicomane: pour obtenir un catalogue, il suffit de payer entre 100$ et 200$, même en bermuda..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CARMEL ( = pompe à fric)

 

Laissez moi reprendre mes esprits...et oublier l'overdose de Ferrari et de Lamborghini!!!

Je ne suis rentré qu'hier et commence par trier mon courrier , puis les 1200 photos...

 

A plus..

 

Taxicomane: pour obtenir un catalogue, il suffit de payer entre 100$ et 200$, même en bermuda..

 

Je le sais d'autant plus que je l'ai acheté l'an dernier à la même époque, au même endroit (c'est d'ailleurs indiqué sur le site de Bonhams). Mais là, il m'a été répondu de manière condescendante que le catalogue était réservé à ceux qui s'intéressaient vraiment à la vente. Je me voyais mal devoir me justifier auprès d'une midinette. L'incident a eu l'avantage de faire marrer ma femme (qui était en short) et ma fille (une ado avec des Nike à la couleur un peu flashy).

 

Les new-yorkais ont pourtant été sensibilisés tout l'été sur le fait que l'habit ne fait pas le moine par des panneaux signalant la présence faux bonzes:

 

 

 

13528910_10156987125120304_1499474579828821346_n.jpg

 

Sur le fond, il est tout à fait exact que je n'avais pas sur moi les 4M$ nécessaires pour acheter la voiture de mes rêves... somme dont vous pensez qu'elle traduit un tassement en la comparant à l'évolution de la côte de la R8 Gordini.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vince,j'avais envie d'intervenir,depuis cette phrase,avec le même raisonnement que toi.

 

mais je me suis ravisé;

 

-selon qu'on parle d'une voiture accessible financièrement par exemple comme la mienne,une populaire,petite cylindrée latérale facile,

-ou d'une voiture de haut gabarit,même si la méca en est encore simple,il s'agit quand même d'un autre niveau financier,et finalement plus "haute" à tout propos..

ne parlons que du joint de culasse ou d'une soupape;

d'un exemple simple.

je n'aurai aucune difficulté,pour ma 201.

pour 50 euros je dispose depuis l'année passée de deux joints de culasses,et je peux avoir des soupapes par "seaux" si je le désirais.

(avec humour pour le seau).

mais imaginons la dernière nervastella du dernier LVA.

si j'ai bien lu elle a aussi un 8 en ligne,il me semblait que c'était un 6 pour la nerva.

soit.

rien que le joint de culasse refait sur mesure.

on sent la différence.

et je reste dans les avant-guerre.

alors si on aborde la fragilité de moteurs performants fabriqués avant guerre..moteurs borgnes..ou autres détails techniques qui ne me viennent pas a l'esprit directement....

 

je peux comprendre sa phrase.

 

il a quand même cité Bugatti juste après.

 

 

mais je peux me tromper évidement.

 

 

Hello à tous, je lis ce sujet depuis longtemps car les Bugatti m'intéressent mais je connais bien les Renault.... la Nerva a bien un 8 en ligne, ce sont les Viva qui possèdent un 6... pour le joint de culasse, un origine est assez facile à trouver en bourse et pas cher.... car il n'y a pas ou peu d'acheteurs! (les joints chers, vous les voyez car les vendeurs les possèdent en "camelote fidèle" :D

Au fait la Nerva LVA rejoint des Bugatti niveau évolution de la configuration à travers les ans.... :(

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §dsh486WN

kersomax merci de cette précision..

et voici une t46 qui a voulu sans doute imiter un peu la royale binder..

 

je ne sais pas si elle est déja sur ce topic.

 

46270?

 

 

14102694_1295320523835965_773614293023569597_n.jpg14141952_1295320543835963_6830621617886003933_n.jpg

 

celle-ci n'est pas une "petite royale" pour rien..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page