Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Avant guerre (…-1945)

Rubrique Auto Union (1899-1969)


Invité §aut501Gd
 Partager

Messages recommandés

Invité §aut501Gd

Houla! j'ai lu ça

 

Volkswagen Type 181 : De la guerre à l'amour !

 

Comme disait ma chère maman "mon sang n'a fait qu'un tour" et j'ai remis l'église au centre du village, non mais!

 

Eh! Oh! avant de parler, faut connaitre! Onéreuse, je ne sais pas. Fragile, certainement pas car plus de 50000 "gogos" (forces armées, administrations, services publics, particuliers) en ont fait l'acquisition. Et elle a même été construite au Brésil avec succès. Complexe, encore moins vu la simplicité biblique de son moteur. Peu puissante? Ses capacités de franchissement, alliées à son faible poids, étaient bien supérieures à la "Jeep" (Testées comparativement par mes soins en 1960 au SM à Berlin). Et ne pas oublier que son principe de transmission intégrale a été repris par Audi sur la "Quatro". On en connaît le succès et la suite. Quant au scarabée "militarisé, bof, un effet "bobo" et "peace and love".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Sub258Ca

@automobilix bonjour ,si vous etes libre ,pourrions nous nous telephoner? Je n ose pas vous laisser Mon tel .est ce securise .?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

@automobilix bonjour ,si vous etes libre ,pourrions nous nous telephoner? Je n ose pas vous laisser Mon tel .est ce securise .?

Bonjour,

 

Normalement par MP oui. De plus je ne vois guère à qui je pourrai le communiquer... :ange:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd
message supprimé
Oups... noté, efface vite ton message. J'avais dit "en MP" :ange: Là, tout le monde est au courant...
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

Le 1° non plus ?

Si, mais pas partout

 

Allerheiligen01.11.2019 (Freitag)Baden-Württemberg, Bayern, Nordrhein-Westfalen, Rheinland-Pfalz und Saarland

 

Et comme ce calendrier est édité par une société de Breme, ce jour férié a été "zappé". C'est ça le fédéralisme... D'autant plus que fédéralement parlant Breme se situe en Basse-Saxe tout en étant aussi une ville-état, kif-kif Hambourg ou Berlin.

 

 

* Allerheiligen = Tous(les)sain(ts)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si, mais pas partout

 

Allerheiligen01.11.2019 (Freitag)Baden-Württemberg, Bayern, Nordrhein-Westfalen, Rheinland-Pfalz und Saarland

 

Et comme ce calendrier est édité par une société de Breme, ce jour férié a été "zappé". C'est ça le fédéralisme... D'autant plus que fédéralement parlant Breme se situe en Basse-Saxe tout en étant aussi une ville-état, kif-kif Hambourg ou Berlin.

 

 

* Allerheiligen = Tous(les)sain(ts)

 

 

 

Tu as tout a fait raison Bilix

 

 

Le Garage RIEPL Situé au 1, Isarstraat à Muhldorf am Inn en Bavière est effectivement fermé en ce jour de Toussaint et ses propriétaires probablement partis au cimetière :D

 

 

19110212243524633516489317.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

Ne perdez pas la foi, mes frères. Les Saintes Ecritures nous disent qu'il faut croire à la résurrection des corps. Témoignage

 

a3o1Ib-0-1000s-restau.jpg

 

o4o1Ib-0-1000s-restau1.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

Il y a 90 ans, les DKW à pédales

dMc3Ib-0-dkw-pedales20.jpg

 

 

Les Zschopauer Motorenwerke, autrement dit DKW, étaient réputées pour leurs méthodes publicitaires inhabituelles dans cette branche d'activité. La concurrence s'en agaçait parfois. Une nouvelle méthode de réclame résida dans la vente de voitures à pédales destinées aux enfants. Ces derniers étaient, à juste titre, considérés comme les clients de demain donc pourquoi ne pas susciter leur attachement aux voitures DKW dès leur prime enfance ?

 

NNc3Ib-0-dkw-pedales.jpg

 

rPc3Ib-0-dkw-pedales1.jpg

 

wQc3Ib-0-dkw-pedales14.jpg

 

La DKW "P 15" qui servit de base pour les voitures à pédales

 

La fabrication de ces petits engins, à la demande des Zchopauer Motorenwerke, s'effectua chez Passomobil Kinderfahrzeug GmbH à Naumburg, petite ville sur la Saale dont le patron était l'ingénieur Kurt Passow. Ce technicien d'origine berlinoise s'était mis en rapport dès 1928 avec J.S. Rasmussen lors de la mise sur le marché de la première voiture DKW, la « P 15 » afin de lui proposer de fabriquer des voitures à pédales, ainsi que d'autres jouets tels que des patinettes, des cyclo-rameurs et autres petites charettes. Il demanda toutefois que ces fabrications soient réalisées à Naumburg et non pas à Zschopau. Il assurait qu'il avait déjà en projet d'acquérir des bâtiments industriels appropriés et qu'il fallait persuader les autorités municipales de Naumburg de lui faciliter la tâche.

 

8Sc3Ib-0-dkw-pedales4.jpg

 

Entrepôt de stockage des petites carrosseries dans l'usine de Passomobil à Naumburg

 

Les Zschopauer Motorenwerke prirent donc contact avec la municipalité de Naumburg en janvier 1929 pour qu'elle accorde son soutien en vue de prendre en charge un pan de l'activité du conglomérat DKW. Cette demande, de la part du déjà très réputé premier constructeur mondial de, motos, paraissait difficile à ne pas pendre en compte. D'autant plus que J.S. Rasmussen en personne dirigeait les négociations. La municipalité de Naumburg offrit ainsi de mettre à disposition du tandem DKW/Passow un ancien entrepôt de la caserne Bismarck situé au numéro 57 de la Weissenfelder Strasse. C'est dans ces bâtiments que, depuis fin 1922, la voiturette « 5/15 PS » de la marque Peter & Moritz était construite. Mais comme tant d'autres petits constructeurs cette dernière avait pâtit de la crise inflationiste de novembre 1923 et avait dû se déclarer en faillite en décembre 1925. C'est donc dans ces bâtiments désormais vacants que la Passomobil Kinderfahrzeug GmbH pût s'installer. Bien que les statuts de la société ne furent déposés que le 7 mai 1929 la production démarra en mars de cette même année au numéro 57 de la Weissenfelder Strasse. Kurt Passow avait renoncé sciemment au « w » de son patronyme dans la désignation de sa société et ce afin d'éviter toute méprise avec son entreprise précédente, la Passow & Co. Dans le registre du commerce il fut mentionné « Fabrication et vente de jouets de toute sorte, en particulier de voitures pour enfants »

 

vVc3Ib-0-dkw-pedales24.jpg

 

Les anciennes usines Peter & Moritz à Naumburg

tXc3Ib-0-dkw-pedales8.jpg

 

 

On se doit de rappeler qu'au printemps 1929 aucun signe avant-coureur d'une crise économique ne s'était fait jour. Persdonne n'imaginait qu'à l'automne de cette même année une terrible crise alait secouer l'économie et provoquer un chômage de masse, la pauvreté généralisée, le désespoir, lesquels auront pour conséquences de profonds bouleversements politiques.

 

FYc3Ib-0-dkw-pedales10.jpg

 

Pendant ce temps DKW battit le rappel chez ses nombreux concessionnaires afin qu'ils diffusent largement les mignones petites voitures à pédales. Dans le second numéro des DKW Händlernachrichten (bulletin destiné aux agents, ndt) de mars 1929 il fut beaucoup insisté sur ce nouveau produit. Sous le titre « Le souhait du gamin » (ce qui rappelle quelque chose...ndt) on pouvait lire : « Monsieur Rasmussen, dans l'objectif d'offrir un programme de vente toujours plus étendu, a confié à la société Passowmobil-Kinderfahrzeug GmbH (encore orthographiée par erreur avec un « w ») anciennement Passow & Co à Naumburg an der Saale, la fabrication de petites voitures pour enfants reprenant la forme des automobiles DKW. Cette usine fabriquera donc une copie fidèle de nos voitures sous forme d'une voiture à pédales, laquelle sera proposée dès le printemps à un prix intéressant ». La distribution de ces petites voitures devait se faire à l'origine exclusivement par la Passomobil-Kinderfahrzeug GmbH avec laquelle les agents DKW devaient signer directement leurs contrats d'achat. Cette procédure un peu compliquée conduira rapidement les concessionnaires à traiter plutôt directement avec Zschopau.

 

UZc3Ib-0-dkw-pedales11.jpg

 

Cette nouvelle activité conduisit la direction des ventes de DKW à crééer une division particulière dénommée « Passomobile ». L'usine de Naumburg ne fut plus qu'en charge de la fabrication et de l'expédition des commandes, tandis que DKW gérait le marketing, la diffusion et le paiement. La mise sur le marché des voitures à pédales donna l'occasion à l'usine, lors du grand rallye DKW de Pâques fin mars 1929 à Nuremberg, d'organiser une course pour ces petites autos, course qui se déroula sur le stade de la ville devant plus de 15000 spectateurs.

 

wbd3Ib-0-dkw-pedales2.jpg

 

La fameuse course sur le stade de Nuremberg

 

Les DKW à pédales furent proposées dans diverses variantes. Il y avait des mono-places des bi-places, ces dernières en tandem et chacune en deux versions : une pour les petits jusqu'à 5 ans et une autre pour les plus grands, jusqu'à 12 ans. « Teufelchen » (diablotin, ndt), « Blitz » (l'éclair, ndt), « Pfeil » (la flèche, ndt) « Sausebraus » (le joyeux vacarme, ndt) telles étaient les appellations amusantes des diverses variantes. Il y avait également une longue liste d'options : garde-boue et marchepieds, roue de secours, pare-brise, pare-chocs ou même freins, le tout proposé contre supplément de prix. Au printemps 1930 il y eu même une évocation du roadster DKW « PS 600 » proposée au programme et se singularisant par sa proue pointue. Il y eu aussi un modèle particulièrement luxueux avec entrainement par chaîne, 2 vitesses et roue-libre (Tiens, tiens...ndt). Les prix s'échelonaient selon les variantes entre 35 et 70 RM en version de base. Quant à la version luxueuse, le prix atteignait 185 RM si l'on commandait en plus la capote, l'éclairage électrique et les essuie-glaces... Ces chiffres sont à rapprocher du salaire moyen d'un ouvrier allemand en 1929, soit 177 RM.

 

zdd3Ib-0-dkw-pedales12.jpg

 

0ed3Ib-0-dkw-pedales7.jpg

 

9fd3Ib-0-dkw-pedales3.jpg

 

Et, bien entendu et comme pour les autos à l'échelle 1/1, on rédigea un véritable catalogue sur la page de garde duquel on pouvait lire « des Kaben Wunsch » (le souhait du gamin, ndt), faisant référence au micro moteur « 2 temps » pour jouets de la Zschopauer Maschinenfabrik » présenté en 1919. Selon les documents d'usine, 2062 voitures à pédales furent vendues en 1929, soit à peine moins que les 2820 « vraies » voitures sorties des usines de Zschopau.

 

Rgd3Ib-0-dkw-pedales18.jpg

 

Whd3Ib-0-dkw-pedales19.jpg

 

Toutefois, avec la crise économique, la vente des mignones voitures à pédales s'effondra rapidement. La Passomobil Kinderfahrzeug GmbH se trouva alors en grande difficulté. Le 5 février 1931 Kurt Passow dut quitter ses fonctions de directeur général. C'est un syndic du nom de Christian Böttcher de Chemnitz qui assura le règlement judiciaire de l'entreprise jusqu'en octobre 1932. La société fut alors rayée du registre du commerce de Naumburg.

 

ojd3Ib-0-dkw-pedales17.jpg

 

Des quelques 4000 DKW à pédales construites (le nombre exact, en dehors de la production de 1929, n'est pas exactement connu) on ne connait que peu de survivantes. L'année dernière un exemplaire conservé en état d'origine (variante « Blitz » mono-place pour enfants jusqu'à 12 ans) équipé de garde-boue, pare-chocs, roue de secours et éclairage, fut adjugé lors d'une émission TV « Bares für Rares » (émission durant laquelle des particuliers soumettent leurs objets rares et/ou curieux à un aréopage d'enchérisseurs plus ou moins professionnels, ndt). Cet exemplaire, ainsi qu'une variante plus petite « Teufelchen », se trouve actuellement dans la collection « Hollers Kinderfahrzeuge » au dépôt Pohl-Ströher à Gelenau dans la Erzgebirge.

 

2kd3Ib-0-dkw-pedales15.jpg

 

C'est Opa qui me fait le plein...

lmd3Ib-0-dkw-pedales13.jpg

... mais finalement je suis assez grand pour le faire tout seul

npd3Ib-0-dkw-pedales9.jpg

Le "Diablotin" des enchères TV aujourd'hui visible au musée Holler à Gelenau

 

Il est également intéressant d'évoquer l'histoire de huit autres « Teufelchen » qui firent leur réapparition au printemps 2008 et restaurés sur une période de deux ans avec l'aide de Jörgen Rasmussen, le petit-fils du fondateur de DKW. Les autres protagonistes de cette histoire furent les membres du club AUVC, Ralf Kopmann et Jörg Lindner ». Passons la parole à Ralf Kopmann :

 

Jnd3Ib-0-dkw-pedales16.jpg

 

« Dans le passé les informations touchant aux autos à pédales DKW ont été plutôt tenues. Même sur internet on ne trouvait guère de renseignements sur ce sujet. Durant plusieurs décennies nous avons du nous contenter du peu de documents et de photos sans en avoir jamais vu réellement un seul exemplaire. Il fallait nous résoudre : toutes ces autos à pédales avaient disparu, enfouies quelque part à jamais. Mais cette idée pouvait se réveler erronée et plus tôt qu'on ne le pense !

Crd3Ib-0-dkw-pedales5.jpg

Autre "Diablotin", mais dépouillé celui-là

 

Le 5 mars 2008 mon ami de club Jörg Lindner m'appelle et me dit : « Regarde sur E-Bay, je crois qu'on y propose une DKW à pédales aux enchères ». Je suis allé tout de suite sur internet et là je lis « Très ancien, 4 DKW de manège, sur socle. Voitures en tôle, traces minimes d'utilisation, bien conservées ». Mon rythme cardiaque augmente sensiblement car manifestement il s'agit bien de carrosseries de DKW à pédales. Les 3 lettres DKW embouties sur la face avant en sont la preuve irréfutable. Malheureusement, et cela se voit bien, les essieux, le pédalier et les roues ont disparu et devront être usinés, ce qui dépasse et nos compétences et notre outillage. Comme il ne reste plus qu'une heure avant la fin des enchères je dois assurer mes arrières. J'appelle donc notre ami Jörgen Rasmussen, l'informe de l'enchère, lui demande s'il est interessé car, à mon avis, il dispose de tous les moyens nécessaires pour reconstruire les petites voitures à partir des fragments proposés. Il me missionne immédiatementpour que j'enchérisse et je remporte le lot. Nous ne parlerons pas d'argent, l'objet principal restant de « sécuriser » ces DKW à pédales vieilles de 80 ans.

Htd3Ib-0-dkw-pedales21.jpg

Somptueux cadeau de Noël pour ce gamin

 

Sur l'image d'internet concernant cette fameuse enchère nous on voyait en arrière-plan un plateau supportant d'autres voitures à pédales, lesquelles n'étaient pas comprises dans le proposition de vente. Mais dès le lendemain le vendeur me propose d'acquérir également ces autres mini DKW. Je reprends contact avec Jörgen Rasmussen et, résultat, nous disposons maintenant huit DKW à pédales. Un mois plus tard nous partons vers Burgstädt en Saxe afin d'en ramener la petite flotte DKW.

Ivd3Ib-0-dkw-pedales6.jpg

Allez! on va l'essayer

 

Les carrosseries des autos sont séparées des supports de manège dans les ateliers de Jörgen et les volants démontés. L'axe de la direction passait à travers le capot, surement une disposition pour aider les enfants à prebdre place dans l'auto et ce montage doit donc être modifié. Les arceaux de sécurité latéraux sont également démontés. Quelques roues d'origine étaient encore disponibles ce qui nous a permis de re-fabriquer 32 nouvelles roues. Les pneus furent fabriqués avec des rouleaux de tores en caoutchouc. Comme les volants étaient toujours présents cela nous a évité une re-fabrisation qui aurait pu se réveler problématique. Pour la peinture des 8 autos nous en avons choisi 6 à partir du catalogue d'origine, renonçant aux deux teintes violet et abricot. Les carrosseries ont été reprises en rebouchant les trous et en remplaçant des fragments de tôle rouillée. On procéda également à un simple débosselage des déformations les plus importantes, notre but n'étant pas de remettre ces autos dans un état « concours », d'autant plus que la minceur des tôles aurait rendu les travaux de reformage très coûteux. Et puis il fallait qu'on puisse constater que ces petites autos étaient bien âgées de 80 ans...

Axd3Ib-0-dkw-pedales23.jpg

La restauration chez Jörgen Rasmussen

 

En février 2010 tout était prêt. Jörgen Rasmussen m'appela et me dit, « ça y est, les diablotins sont terminés. Tu peux venir les chercher et en disposer. C'est donc ainsi que nous avons remis le « diablotin » N° 8 à Audi Tradition en novembre 2010. »

 

Fin du rapport de Ralf Kopmann. Dans le cadre d'une réorganisation partielle du Museum Mobile Audi à Ingolstadt, la « P15 » en format réduit sera visible probablement dès l'automne 2019 et en compagnie de sa grande sœur à l'échelle 1/1.

1zd3Ib-0-dkw-pedales22.jpg

 

Ce qui reste aujourd'hui de l'usine Passomobil à Naumburg, une friche industrielle désolée

Article issu du bulletin du club AUVC, N° 177, traduit, adapté et completé par mes soins

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

Le "Diablotin" objet des enchères TV en avril 2018 a démarré à 200 € pour finir à 1400...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

Un oubli: la page du catalogue présentant la version "course"

 

csN3Ib-0-dkw-pedales25.jpg

 

toutefois illustrée dans l'article

 

 

 

Htd3Ib-0-dkw-pedales21.jpg

 

et évoquant le petit roadster DKW "PS 600" dont la base était similaire à la "P 15"

 

 

wwN3Ib-0-ps-600-1.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §son010DB

Le "Diablotin" objet des enchères TV en avril 2018 a démarré à 200 € pour finir à 1400...

 

 

Le diablotin pendant le "tournage"

 

Bares für Rares Trettauto.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §son010DB

Une F12/65 de moins sur la route suite à une rencontre avec un VW Tiguan.

 

f12-65 vw tiguan.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On a fait vachement des progrès.C est mange grave le volant :(

 

 

Ah ! l'informatique et la technologie qui évitent d'apprendre, sans parler de la réalité virtuelle (qu'est-ce que c'est ?).

Une tige de direction non-rigide, avec des cardans ou autres moyens de repli, aurait déjà évité des dégâts plus graves (et j'en ai vu).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §JAC274Kq

Le gars a un numéro de course sur sa portiere.Peut être un allumé de la kwette :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §son010DB

 

VW ou AU, faut choisir, camarade.

 

 

 

Il y a toujours des indécis :sol:

 

 

logo.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

Une F12/65 de moins sur la route suite à une rencontre avec un VW Tiguan.

 

f12-65 vw tiguan.jpg

https://www.nw.de/lokal/kreis_paderborn/borchen/22561485_Schwerer-Unfall-auf-der-Haxtergrundbruecke-B-86-voll-gesperrt.html

 

Le conducteur de la VW a tourné à gauche dans un chemin forestier, coupant la route au papy de 83 ans au volant de la "F 12". L'est gravement blessé. J'ai toujours dit que VW avait fait le malheur de DKW/Auto Union mais jusqu'à ce jour ça s'était fait sans effusion de sang...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §son010DB

https://www.nw.de/lokal/kreis_paderborn/borchen/22561485_Schwerer-Unfall-auf-der-Haxtergrundbruecke-B-86-voll-gesperrt.html

 

Le conducteur de la VW a tourné à gauche dans un chemin forestier, coupant la route au papy de 83 ans au volant de la "F 12". L'est gravement blessé. J'ai toujours dit que VW avait fait le malheur de DKW/Auto Union mais jusqu'à ce jour ça s'était fait sans effusion de sang...

 

 

L'article ne dit pas si l'épave a été remorquée chez un concessionnaire Renault comme celui-ci. Lamined approuvera probablement la double compétence :) du garage.

 

bnlx-91.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

 

Le diablotin pendant le "tournage"

 

Bares für Rares Trettauto.jpg

J'ai cherché en vain la video de l'émission. Contrairement aux enchères de la Borgward à pédales (voir taupique ad hoc) cette video semble ne plus exister.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §aut501Gd

 

L'article ne dit pas si l'épave a été remorquée chez un concessionnaire Renault comme celui-ci. Lamined approuvera probablement la double compétence :) du garage.

 

bnlx-91.jpg

L'explication est là

 

https://www.autohaus-manz.de/?page_id=45

 

En avril 1966 les époux Manz ont loué une station-service comprenant un atelier de réparation toutes marques. En 1967 ils ont pris le panneau d'agent Renault. Tout ça à Schwarzenfeld, petite bourgade au nord de Regensburg (Ratisbonne). L'histoire ne dit pas s'ils ont été un temps agents d'Auto Union.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §son010DB

L'explication est là

 

https://www.autohaus-manz.de/?page_id=45

 

En avril 1966 les époux Manz ont loué une station-service comprenant un atelier de réparation toutes marques. En 1967 ils ont pris le panneau d'agent Renault. Tout ça à Schwarzenfeld, petite bourgade au nord de Regensburg (Ratisbonne). L'histoire ne dit pas s'ils ont été un temps agents d'Auto Union.

 

 

 

Un autre garage également distributeur Gasolin et détenteur du précieux panonceau DKW : la junior semble être au centre des attentions.

02_tankstelle_blaufelder_58.jpgpanonceau DKW : la junior semble être au centre des attentions.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager



Newsletter Caradisiac

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

×
  • Créer...