Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Citroën Type H & HY - Epaves et roulants


Messages recommandés

L'histoire du Citroën Type H, par Tonton @jensen :

 

CITROEN TYPE H : Ne m'appelez plus jamais TUB, le TUB on l'a laissé tomber ! aquarium131.gif.568379d3b3bd83378778c2e46c6185e7.gif

 

 

 

 

 

 

t14.jpg

 

 

 

 

Les plus mélomanes d'entre-vous auront remarqué une certaine similitude entre mon titre et une chanson très connue des années 70 où il était question d'un gros paquebot laissé à quai car peu rentable... :cyp:

 

Le "TUB" qui nous concerne ici en sera un au sens musical du terme puisqu'il sera produit de 1948 à 1981.

 

Mais en fait le nom donné à l'engin par le grand public est complètement faux ! :o

 

Pour comprendre cela il nous faut remonter à l'immédiat avant-guerre... :oui:

 

En 1936 germe dans l'esprit des nouveaux dirigeants de la marque aux chevrons le projet d'un engin utilitaire qui serait plus pratique que ceux existant alors, en général de petits camions en réduction avec chassis très haut, caisse en bois rapportée et aucun soucis d'ergonomie. :bah:

 

Reprenant une partie de la mécanique de la nouvelle Traction avant le bureau d'études va présenter en juin 1939 un utilitaire vraiment exceptionnel, et je dirais même encore plus novateur dans son registre que le voiture dont il dérive ! :oui:

 

 

Le TUB, le VRAI !

t02.jpg

 

 

 

Le TUB (Traction Utilitaire Bas) est un véhicule au plancher bas et plat, la hauteur de la caisse (1,75m) permet à un homme de se tenir debout à l'intérieur, chose alors complètement inusitée à l'époque.

Il est possible d'accéder au compartiment arrière à partir du poste de conduite et une porte coulissante latérale fait même son apparition.

Les flancs sont garnis de bâches souples qui peuvent être enroulées.

 

 

Pour l'époque un tel engin est purement et simplement une révolution !

t01.jpg

 

 

La mécanique est en porte à faux avant, en fait le moteur de la Traction 7C et ses 35cv, les freins sont hydrauliques et la suspension avant évidemment à barres de torsion.

Par contre pour résister à la charge l'essieu arrière n'a droit qu'à des ressorts à lames...

 

 

 

Un des très rares exemplaires préservé.

Le TUB est un véritable éléphant blanc de nos jours...

t03.jpg

 

 

 

Si l'engin est révolutionnaire il reste cher, et son principal défaut est un comportement routier pour le moins "délicat" à vide, le moteur à l'extrême avant faisait littéralement décoller l'arrière lors des freinages !

 

La guerre viendra mettre un terme rapide à la carrière du TUB (le seul, le vrai ! :o ) qui sera fabriqué jusqu'en 1941 à moins de 2000 exemplaires, dont une centaine à moteur électrique modifiés par la SOVEL et beaucoup construits pour l'armée Française lors de la drôle de guerre qui, pour une fois, fera preuve de clairvoyance en retenant cet étrange véhicule pour en faire une ambulance.

 

 

L'occupant sera d'ailleurs ravi de récupérer les TUB en version sanitaire, appelés TAMH dans le jargon Citroën.

t21.jpg

 

 

 

 

A la fin du conflit les TUB survivants sont rares...

 

Durant l'occupation le bureau d'études à tout le loisir de reprendre le concept à zéro.

On sait d'ores et déjà que le TUB est beaucoup trop sophistiqué et qu'il faudra repartir sur un véhicule plus simple pour faire face à l'étendue de la tâche concernant la reconstruction d'un pays totalement dévasté. :sic:

 

En 1945 l'état tente de rationaliser la (trop faible) production automobile Nationale en présentant le fameux "Plan Pons", ce dernier impose entre autre que le domaine de l'utilitaire léger sera désormais celui de Peugeot avec son futur D3 issu du catalogue Chenard & Walker et de Renault avec un fourgon "1000kg" qui deviendra très vite le Galion.

 

Pour Citroën ? :??:Nibe ! :o

 

Mais cela c'était sans compter sur Pierre-Jules Boulanger, tonitruant dirigeant de la marque aux chevrons mis en place par la famille Michelin propriétaire de la firme depuis le départ forcé d'André Citroën en 1935.

 

L'homme ne se décide pas à jeter aux orties le "Projet H" mis au point durant la guerre qui, il en est certain, possède la capacité de démoder tout ce qui pourra lui être opposé.

Lors du salon de Paris en octobre 1947 est présenté en franc-tireur le Citroën Type H ! [:quicksi @ 29:6]

 

 

Première photo officielle de la bête à l'automne 1947. coulibaly.gif.39966047b45aceb50886d0dec4c13ad3.gif

t31.gif

 

 

 

Et effectivement, il détonne par rapport à la concurrence... :roll:

 

On peut même dire que cet engin est littéralement la "Copie au propre" du TUB quasi mort-né.

 

Les ingénieurs ont repris le concept initial (plancher bas, porte latérale coulissante, freins hydrauliques...) et y ont greffé une coque autoporteuse et une suspension à barres de torsion sur les 4 roues.

 

 

 

t11.jpg

 

 

Le Type H est d'ailleurs le premier utilitaire au monde à traction avant et caisse monocoque, et Dieu sait qu'il va en inspirer d'autres... :buzz:

 

Le 1er juin 1948 les premiers utilitaires commercialisés sont mis à la disposition des clients, la presse spécialisée et la concurrence vont pouvoir les examiner tout à loisir. vins37.gif.e13548e7a9bd42f1c2c5335f3645a5b8.gif

 

 

Un des premiers exemplaires : petite vitre arrière en mica, panneaux latéraux en toile, petits feux, flèches directionnelles derrière les portières...

t24.jpg

 

 

 

 

 

Ce qui marque surtout les gens à l'époque est l'aspect extérieur en tôle ondulée, et contrairement à ce que pourraient penser certains il ne s'agit pas d'un effet de style (Non les jeunes ! :mad: Ce n'est pas non plus pour éviter les tags... :o )

 

En fait il s'agit d'une astuce pour rigidifier la structure sans pour autant avoir à épaissir la tôlerie, ce qui permet de concilier à la fois résistance et légèreté. :oui:

 

Citroën n'a rien inventé puisque cette trouvaille vient en droite ligne de l'aéronautique où l'Allemand Junkers s'en était fait une spécialité.

 

 

L'exemple le plus connu étant le Ju-52, avion de transport emblématique de l'Allemagne lors de la dernière guerre.

t30.jpg

 

 

 

Gros plan sur sa cellule, en "tôle ondulée" comme le TUB Type H. :p

t29.jpg

 

 

 

 

Pour la mécanique on a repris ce qui existait déjà : Moteur 1911cm3 de la Traction développant 35cv avec boite mécanique à 3 rapports avant et une marche arrière, train avant de Traction 15/Six, phares de 2cv...

 

Un seul mot d'ordre : Faire au moins cher !

 

Compte-tenu de la visibilité arrière désastreuse on consent toutefois à le doter de rétroviseurs extérieurs, seule marque de luxe sur un véhicule au demeurant d'une sobriété toute auvergnate monastique ! :D

 

 

 

"Spartiate" est bien le mot ! :oops:

Le compteur de vitesse provient lui-aussi de la Traction.

t17.jpg

 

 

 

L'habitacle est réduit à sa plus simple expression, on a même jugé nécessaire de monter un pare-brise en 2 parties, plus économique à remplacer en cas de casse, on ne compte alors ni lave-glace, ni sièges réglables, ni éclairage intérieur...

 

Minimaliste dans son équipement mais maximaliste dans l'exercice de ses fonctions le "H" que "je ne sais qui" va appeler "TUB" est parti pour une très longue carrière. :jap:

 

L'engin évoluera somme toute assez peu, dans les grandes lignes on peut citer :

 

1948 : Livrable en Type H (1200kg de charge utile) ou en Type HP (pick-up)

 

 

La version pick-up ne sera pas la plus répandue de toutes, elle était pourtant au catalogue depuis le début.

t08.jpg

 

 

1954 : Apparition d'un Type HZ de 850kg de charge utile.

 

 

Le Type H connaîtra un certain succès aux Pays-Bas, nation il est vrai assez "Citroëniste" (du moins à l'époque).

t04.jpg

 

 

 

1958 : Type HY avec 1500kg de CU.

 

En 1963 le moteur 1911cm3 de la Traction laisse la place au groupe de 1628cm3 issu de l'ID développant la "puissance"de 42cv... :D

 

Un moteur Diesel 1621cm3 d'origine Britannique Perkins est aussi disponible, mais il est vite remplacé par des Diesel Indénor de 1816 puis 1946cm3.

 

En 1966 le moteur à essence est réalésé à 1911cm3 pour 48cv puis 58cv à partir de 1968, la boite reste à 3 vitesses mais elle est dorénavant entièrement synchronisée.

 

Soyons clairs la puissance maximale ne dépassera donc jamais la soixantaine de chevaux, et le Type H plafonnera au mieux à 95km/h (et de préférence en descente avec un bon Mistral dans le dos...)

 

 

Côté look les choses seront encore plus rapides :

 

1953 : Abandon des bâches latérales au profit de tôles planes.

 

1961 : Suppression des flèches directionnelles.

 

Cet exemplaire n'a plus de flèches mais encore un pare-brise en 2 parties : C'est donc un engin sorti entre 1961 et 1964.

t13.jpg

 

 

 

 

t06.jpg

 

 

 

1964 : Pare-brise en une partie (plus économique à produire) et tableau de bord de l'AMI 6.

 

 

La porte latérale droite coulissante était livrée de série, celle de gauche faisait l'objet d'une option.

t05.jpg

 

 

Bon, tout n'est pas perdu il y a un cendrier à bord ! :o

Claude Evin était encore étudiant à l'époque...

t16.jpg

 

 

 

1969 : Ailes arrières carrées.

 

 

Les ailes arrières "carrées", la seule façon de reconnaître du premier coup d'oeil un exemplaire post 1969.

t18.jpg

 

 

 

Le reste n'est affaire que de points de détail.

 

 

Au fil des années la lunette arrière s'agrandira et les feux deviendront plus visibles, mais cela restait quand même assez minimaliste.

t07.jpg

 

 

 

Déjà mis à mal par l'apparition à l'orée des années 60 d'une Estafette Renault un peu plus glamour (et équipée d'un chauffage de série que n'avait pas encore le Citroën !) le "H" continuera à se vendre jusqu'au début des années 70, décennie où son Look "fin de guerre" commence vraiment à peser. :ddr:

 

Il n'y aura plus à cette période que les administrations pour le commander en quantité et ainsi permettre aux chaînes de montage de conserver une certaine activité.

 

On verra d'ailleurs cet engin sous toutes les formes et dans toutes les utilisations possibles :

 

-Ambulance (souvent avec une suspension arrière hydropneumatique)

 

 

Des "H" allongés, rehaussés voire "bodybuildés" on en comptera des dizaines, que ce soit l'oeuvre de carrossiers professionnels ayant pignon sur rue ou de simples artisans un peu doués.

t15.jpg

 

 

 

-Police (le fameux "panier à salade" dont l'empattement et le porte à faux arrière étaient rallongé par Currus )

 

 

Aaahhh... Paris ! :lover:

Pour la petite histoire le dernier panier à salade sera réformé en 1983.

t12.jpg

 

 

 

Non, ne riez pas ! :deuxsanssix:

Les secours sur la voie publique se passaient comme ça il y a 55 ans : On ramasse la victime et Zou ! A l'hosto' en "pimponnant" sans dépasser les 60 à l'heure.

t27.jpg

 

 

-Pompier (en premier secours ou secours routier le plus souvent)

 

-Poste

-Minibus

 

Eh oui ! On partait en vacances avec cet engin... 1506430399_ae92.gif.cb8e7e35918f36d6f621f4ce0ba3b4c1.gif

t25.jpg

 

-Corbillard

-Bétaillère

Ainsi carrossés ils sillonneront les campagnes de la "France profonde" jusqu'au début des années 2000.

A partir de là le contrôle technique de plus en plus draconien et la circulation de plus en plus dense sonneront leur glas.

Cet exemplaire possède des portes qui s'ouvrent "dans le bon sens", un beau travail de carrossier mais l'accès à bord devient difficile...

t26.jpg

 

-Marchand ambulant (c'est là que le "H faux tube" sera le plus reconnu par la population)

 

 

Durant 4 décennies tous les marchés de France auront droit à "leur" Type H, que ce soit pour la fourniture de viandes, de salaisons ou, entre autres, de crèmerie.

t19.jpg

 

 

 

La firme du Quai de Javel met un terme à l'aventure le 14 décembre 1981 après la production de 473 289 exemplaires.

 

 

Clap de fin en décembre 1981 pour un véhicule qui aura en fin de compte peu évolué durant 34 ans !

Par rapport à la photo de présentation de 1947 on pourrait presque jouer au jeu des 7 erreurs. :oui:

t34.jpg

 

 

 

t28.jpg

 

 

 

Les ventes étaient devenue confidentielles, surtout depuis l'arrivée en 1974 du C35 et celle en octobre 1981 du C25 réalisé conjointement avec Peugeot et Fiat.

 

 

En 1975 on ne se bouscule plus sur la chaîne de montage.

Ne croyez pas que les clients avaient le choix entre gris et gris... :hihi:

Il pouvait aussi être commandé en bleu, blanc ou rouge. dalton72.gif.51eeb78bfc5129da6ded5f878e1498a4.gif

t22 1975.jpg

 

 

 

Le "Citroën" C35, en vérité un Fiat 242 rebadgé.

Il rouillait comme une Fiat... :p

Le "Tube" commençait à être concurrencé en interne, du moins pour les versions à charge utile élevée.

t32.jpg

 

 

 

 

Coup de grâce en 1981 avec le C25 (aussi Peugeot J5 ou Fiat Ducato), cette fois-ci la fin du XXéme siècle pointe le bout de son nez et le Type H va devoir cacher le bout de son groin...

t33.jpg

 

 

 

Définitivement et délicieusement has been le Type H reste éternellement ancré dans l'imaginaire collectif de nos compatriotes mais aussi des touristes étrangers comme un véritable symbole de notre pays, souvent accompagné d'un air d'accordéon d'ailleurs... cobra33.gif.1105cadfbdcc6b8099d6c35775f070b9.gif

 

 

Toute une époque : Les débuts de la société de consommation, avec Yvette Horner dans le poste à lampes et Zappy Max en animateur vedette... :love:

t23.jpg

 

 

Il sera le dernier véhicule à pouvoir être vendu avec les fameuses "portes suicide" s'ouvrant dans le mauvais sens.

En effet il bénéficiera d'une dérogation des autorités car son emmarchement, très en avant, était incompatible avec des portes "s'ouvrant dans le bon sens" qui auraient rendu l'accès à bord assez compliqué ! :lol:

 

 

 

Cette extraordinaire bestiole sillonnera encore nos routes à son allure durant une douzaine d'années avant de disparaître de notre paysage... :cry:

 

De nos jours des centaines de passionnés ont fini par faire renaître un intérêt pour cet engin et en restaurent désormais à tour de bras (au passage merci à "Louis la Brocante" pour avoir rappelé à des centaines de milliers de téléspectateurs l'existence du "Tub").

 

Même la marque a cru bon de nous faire le coup du revival lors du salon de Francfort 2011 avec la présentation du TUBIK :

 

 

 

t20 tubik 2011.jpg

 

 

On reconnait le groin du notre H mais à part ça... :voyons:

 

Propulsion hybride, portes s'ouvrant en élytre... Bof bof ! :o

 

C'était mieux avant ! 51284993_lenouveaudjouliane.gif.3894d7b2be2adc4e48c0654eaab3b6bd.gif

 

 

On part en ballade ? :fleur:

 

 

Une pointe à 80 ? Grand fou ! pti_roro.gif.c6e02a0d7557d2d067fd47a59fdac386.gif

 

 

 

:coucou:

 

[h6]NB : Ce texte est issu du topic Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1) :jap: [/h6]

----------

 

J'ouvre un nouveau sujet pour tous les passionnés de :love: type h :love: . Lachez vos photos, n'ayez pas peur!Si vous en connaissez à vendre :lol: ou si vous avez des anecdotes à raconter avec ce véhicule :ange: ,c'est ici.Amicalement. :D :D :D :D vosgien!!!.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

Hello !   Vu en grande surface mais je ne me rappelle plus laquelle (Cora/Leclerc...).        

Hello !   Un autre (chez Leclerc...).        

Je ne reposte pas tous les miens, vous les trouverez sur mon blog...

 

http://les-epaves-de-nos-campagnes.oldiblog.com/

 

 

 

J'adore ces utilitaires mais j'ai un réve dénicher une épave de tub ( le vrai ;) )

 

 

Il faudra bien chercher alors ! :lol: Quelqu'un en en déja découvert un chez les chasseurs d'épaves anciennes ?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ils sont tous axelay.gif.1d75ef7e082f7b609e61937886f94a16.gif

Merci Phach ayumi_71.gif.e6a58ff2e7b65e9efd6ddcc3d726dc37.gif

Il faudrait recuperer le hayon arriere glacauto du h decoupé:c'est super rare ... meme s'il ne faut pas toucher aux epaves,c'est une exeption!

[:citroami:1]

 

 

je suis pas certains que ca soit une épave, il doit servir d'abri.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page