Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Dis, comment ça marche ? (sommaire p1)


Messages recommandés

:hello:

 

V4, Turbine à gaz, V8, 3 cylindres, Pistons rotatifs, à vapeur, V6, 2 Temps, sans soupapes,Diesel, stator épitrochoïde, Gazogène, 16 soupapes, rotor triangulaire, en etoile, Birotor, V12, 4 Temps, double arbre à cames en tête, electrique, V16 , , etc ..........

 

Autant de moyens locomoteurs qui font se mouvoir nos anciennes et qui peuvent nous paraitre etranger ...

Je propose "d'esspliquer" ici , en toute simplicité, comment tout ça fonctionne, grace à des animations mécaniques, des vues en coupe ou ....vos "essperiences" personnelles ;)

Les questions sur les principes de fonctionnement sont les bienvenues et nous tenterons d'y répondre.

SOMMAIRE :

Page 1:

Moteur 2T

Formules de calcul

Architecture des moteurs

Moteur 4T à allumage commandé

 

Page 2:

Moteur Diesel 4T (TD)

Graissage/Lubrification

Refroidissement air/liquide

 

 

 

 

 

 

 

Commençons avec le MOTEUR 2 TEMPS !

 

On dit qu'un moteur alternatif à combustion interne fonctionne selon un cycle à deux temps lorsqu'un cycle complet de travail s'effectue en deux courses du piston, soit un tour de vilebrequin.

 

Par rapport à un moteur à quatre temps, le moteur à deux temps est bien plus simple par les éléments qui le constituent puisque les seuls éléments mobiles sont un embiellage (bielle + vilebrequin) et un piston.

Il n'y a pas de soupapes, de ressorts, d'arbres à cames, de culbuteurs, etc

 

http://img543.imageshack.us/img543/3203/2tcsch.jpg

 

Bien plus simple dans sa constitution, mais pas forcément dans son fonctionnement :

L'admission et l'échappement étant assurés par des lumières (trous percés dans le cylindre et donnant quasiment à l'air libre) et des transferts (permettant à l'air de passer du carter vers la chambre de combustion) l'étanchéité du cylindre est assurée, tout du moins sur les premières versions de moteurs à deux temps, par le déplacement du piston qui vient successivement masquer les lumières d'admission et d'échappement, mais surtout par des phénomènes de pression et de dépression.

 

 

http://img407.imageshack.us/img407/8164/moteur2tpslt.gifhttp://img262.imageshack.us/img262/4935/2tc.gif

 

On a longtemps pensé que le moteur à deux temps pourrait, à cylindrée égale, fournir une puissance deux fois supérieure à un quatre temps, dans la mesure où il est capable, à régime égal, de "brasser" deux fois plus de mélange et d'avoir deux fois plus de phases de combustion à régime égal.

Pendant longtemps, les résultats restèrent loin des espérances en raison, principalement, des déperditions : une partie des gaz frais étant refoulée par la lumière d'admission et une autre directement évacuée par la lumière d'échappement, sans avoir été brûlée.

 

http://img638.imageshack.us/img638/5025/arbeitsweisezweitaktg.gif

 

Shéma de fonctionnement du moteur à 2 temps

http://img192.imageshack.us/img192/6654/cycledumoteurdeuxtemps.jpg

 

http://img814.imageshack.us/img814/5373/gen2t.gifhttp://img217.imageshack.us/img217/7854/twostrokeengine.gif

 

NB:A la différence du 4T, le moteur 2T ne possède pas de carter d'huile. Le graissage des organes en mouvement doit donc être effectué par l'ajout d'une huile spéciale à l'essence. Cette précaution s'impose. Ne pas la respecter c'est risquer l'usure du moteur, voire sa détérioration.

 

Si le 2T est devenu l'apanage des outils thermiques, motos, moteurs marins.... il fut longtemps le cheval de bataille des Saab,Vespa 400, Aero-Minor, DKW, Bond, Wartburg, De Rovin ou Messerschmitt ...

Lien interessant http://www.tract-old-engines.com/2tps.html

 

http://www.moto-histo.com/2t_ev/2t_ev.htm

 

http://la-mecanique-pj.wifeo.com/documents/le-moteur-2-tps-prof.pdf

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 54
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Le schéma N°3 est intéressant, car il permet de voir l'importance extrême du système d'échappement. Le 2 temps faisant largement appel, et beaucoup plus que le 4 temps, à la mécanique des fluides et à la mécanique ondulatoire, la savante compression "en retour" créée par le pot de détente empêche une fuite trop importante des gaz frais tout en favorisant par conséquence le bon remplissage du cylindre. En effet, comme il n'y a pas d'évolution du diagramme de distribution lié à la vitesse de rotation du moteur comme sur un 4 temps, il faut que celui ci soit piloté par la "retenue" des gaz d'échappement, sachant que l'admission, tout au moins sur les 2 temps basiques, reste constante. On y reviendra avec des moteurs plus sophistiqués avec admission par membrane ou par distributeur rotatif, voire avec double piston ou piston auxiliaire faisant office de pompe de pré-compression. Moralité, croyez pas que le 2 temps est simpliste, c'est tout le contraire, et par ses astuces d'admission/compression il est beaucoup plus intéressant à étudier qu'un 4 temps où les soupapes font le gros du boulot sans beaucoup d'originalité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

FORMULES DE CALCUL

 

La cylindrée unitaire = ((pie x alésage ²) / 4) x la course

 

La cylindrée totale = cylindrée unitaire x le nombre de cylindre

 

La course = (cylindrée unitaire x 4) / (pie x l'alésage ²)

 

L'alésage = racine carré de (cylindrée unitaire x 4) / (pie x la course)

 

Le rapport volumétrique = (grand volume + petit volume) / petit volume

 

La chambre de combustion = grand volume / (rapport volumétrique -1)

 

Le grand volume = chambre de combustion x (rapport volumétrique - 1)

 

La puissance maximale (en watt) = couple (N.m) x((2x pie x régime moteur (tour minute)) / 60)

 

La puissance spécifique (chevaux par litre)= puissance maximum en chevaux / cylindrée total en litre

 

Plage d'utilisation = régime de puissance maxi - régime de couple maxi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

DIVERSES ARCHITECTURES MOTEUR (merci à Bagherra)

 

Le moteur en ligne est le plus courant, les cylindres sont verticaux et dans un même plan

4 Cylindres (classique),5 Cyl, 6 Cyl , 8 Cyl: (plus régulier car il donne 4 impulsions par tour de vilebrequin) ....

(Plus de cylindres = Meilleure reprise, plus de silence et couple plus régulier car à-coups moteur plus lissés)

 

http://img831.imageshack.us/img831/6807/bagheera1087139281ligne.gif

 

Le moteur à plat est un moteur où les cylindres sont horizontaux et d'un même coté (ex: Peugeot 104, 4 cylindres à plats).

 

http://img151.imageshack.us/img151/193/bagheera1087139299plat.gif

 

Le moteur à plat opposé ou flat est un moteur où les cylindres sont horizontaux sur deux plans ou rangées (ex: Citroën 2CV, 2 cylindres à plat opposés).

Il permet un refroidissement plus facile.

 

http://img703.imageshack.us/img703/7241/bagheera1087139316flat.gif

 

Le moteur en V est un moteur qui forme un angle de 60° ou 90° selon les cas (ex: Ford Mustang, V6 ou V8).

 

http://img813.imageshack.us/img813/9301/bagheera1087139336v.gif

 

 

A cela , il faut ajouter

le moteur en etoile : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_en_%C3%A9toile

courant en aéronautique mais qu'on a vu sur certaines anciennes.

http://img831.imageshack.us/img831/6928/radialengine.gif

Le moteur avec cylindres en W : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_avec_cylindres_en_W

Le moteur avec cylindres en H : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_avec_cylindres_en_H

Je zappe le VR6 qui a une architecture propre mais qui est trop récent ..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa comme thème éducatif ;)

J'essaierai de participer à l'occasion...

 

Le schéma N°3 est intéressant, car il permet de voir l'importance extrême du système d'échappement. Le 2 temps faisant largement appel, et beaucoup plus que le 4 temps, à la mécanique des fluides et à la mécanique ondulatoire, la savante compression "en retour" créée par le pot de détente empêche une fuite trop importante des gaz frais tout en favorisant par conséquence le bon remplissage du cylindre. En effet, comme il n'y a pas d'évolution du diagramme de distribution lié à la vitesse de rotation du moteur comme sur un 4 temps, il faut que celui ci soit piloté par la "retenue" des gaz d'échappement, sachant que l'admission, tout au moins sur les 2 temps basiques, reste constante. On y reviendra avec des moteurs plus sophistiqués avec admission par membrane ou par distributeur rotatif, voire avec double piston ou piston auxiliaire faisant office de pompe de pré-compression. Moralité, croyez pas que le 2 temps est simpliste, c'est tout le contraire, et par ses astuces d'admission/compression il est beaucoup plus intéressant à étudier qu'un 4 temps où les soupapes font le gros du boulot sans beaucoup d'originalité.

 

 

Petite rectification: sur un 4 temps le diagramme de distribution n'évolue pas non plus en fonction du régime, sauf quelques réalisations spéciales ;)

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut.

 

Si l'on va piocher du coté des motos, surtout de compète, on peut aussi rajouter pas mal d'architectures plus ou moins bizarroïdes, genre quatre cylindres en carré, ou encore trois cylindres en V ...

 

:jap: on va commencer par du basique , on verra les cas particuliers après .. ;)

 

http://www.youtube.com/watch?v=6ratfuML9QA?fs=1&hl=fr_FR

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est du timbré qui s'appelle MIllar, ça, non ?

 

Dans ce genre de délire, un sidecariste s'était monté un moteur en assemblant (ne me demande pas comment, c'était dans un Moto Journal des années 70 ...) dix hauts moteurs de 50 cc Itom ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du basic (merci à Bagherra)

 

Le moteur en ligne est le plus courant, les cylindres sont verticaux et dans un même plan (ex: Volvo C70 T5, 5 cylindres en ligne).

 

http://img831.imageshack.us/img831/6807/bagheera1087139281ligne.gif

 

Le moteur à plat est un moteur où les cylindres sont horizontaux et d'un même coté (ex: Peugeot 104, 4 cylindres à plats).

 

http://img151.imageshack.us/img151/193/bagheera1087139299plat.gif

 

Le moteur à plat opposé ou flat est un moteur où les cylindres sont horizontaux sur deux plans ou rangées (ex: Citroën 2CV, 2 cylindres à plat opposés).

 

http://img703.imageshack.us/img703/7241/bagheera1087139316flat.gif

 

Le moteur en V est un moteur qui forme un angle de 60° ou 90° selon les cas (ex: Ford Mustang, V6 ou V8).

 

http://img813.imageshack.us/img813/9301/bagheera1087139336v.gif

 

Je zappe le VR6 qui a une architecture propre mais qui est trop récent ...

 

 

T'as oublié le moteur en étoile qui eut son heure de gloire et celui en W des Rumpler qui revient à la mode chez VW (of course automobilix.gif.809abca35f61cad19d3618a3d72f5c06.gif )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LE MOTEUR QUATRE TEMPS A ALLUMAGE COMMANDE

 

 

C'est le français Beau de Rochas qui inventa le cycle à 4 temps en 1862. Le premier moteur à 4 temps fut réalisé par l'allemand Otto en 1876.

 

C'est un moteur qui utilise comme carburant de l'essence, de l'alcool, voire un gaz (GPL) ou autre, et dont la combustion doit être déclenchée par une source d'énergie externe (bougie, trembleur, etc.).

 

Ces moteurs transforment l'énergie potentielle chimique stockée dans un carburant en travail (énergie mécanique) grâce à des combustions très rapides, d'où le terme d'« explosion ». Ils sont constitués d'un ou plusieurs cylindres confinant les combustions. Dans chaque cylindre, un piston coulisse en un mouvement rectiligne alternatif. Ce mouvement est transformé en rotation par l'intermédiaire d'une bielle reliant le piston au vilebrequin, un assemblage de manivelles sur un axe.

 

Chaque cylindre est fermé par une culasse munie ou non (cas de soupapes latérales) d'au moins deux soupapes :c'est le schéma le plus couramment employé durant la seconde partie du 20e siècle et qu'on retrouve sur la plupart de nos autos anciennes .

 

 

Pour comprendre le fonctionnement d'un moteur "4 temps" il faut connaître les pièces qui le compose.

 

http://img217.imageshack.us/img217/3831/moteur02.gif

 

1. CAME

Monté sur un arbre, cette pièce non circulaire sert à transformer un mouvement rotatif en mouvement de poussé.

 

2. SOUPAPE

Obstruateur mobile maintenu en position fermée par un ressort. Elle s'ouvre momentanement sous la pression de la came.

 

3. BOUGIE

Elle fait jaillir une étincelle qui met le feu au mélange air/essence,créant un explosion.

 

4. PISTON

Pièce cylindrique mobile, qui sert à comprimer les gaz en vue d'une explosion, et qui après l'explosion transforme un énergie thermique en énergie mécanique.

 

5. BIELLE

Tige rigide, articulée à ses deux extrémité. Elle transforme un mouvement linéaire en mouvement rotatif.

 

6. VILEBREQUIN

Arbre articulé en plusieurs paliers excentrés.Transmet indirectement l'énergie mécanique à la boîte.

 

7. DISTRIBUTION

Mécanisme de régulation d'entré et de sortie des gaz à travers la chambre de combustion. Créant un parfaite coordination entre les arbre à came et le vilebrequin.

 

8. CHAMBRE DE COMBUSTION

Chambre hermétique où est injecté le mélange air/essence pour y être comprimé, enflammé, et créer un énergie mécanique.

 

9. LUBRIFICATION

Les pièces situées sous le piston baignent dans l'huile. Cette huile n'est jamais en contact avec le dessus du piston.

Elle lubrifie: Vilebrequin, Bielle, Piston, et parfois c'est la même qui lubrifie la boîte de vitesse. (A la différence des deux temps, ou la boite est séparé du moteur.)

 

http://img23.imageshack.us/img23/9222/piston0.gif

 

Ici, en rouge, le vilebrequin qui donne le mouvement rotatif nécessaire au moteur. Il est relié à la bielle (qui est elle même reliée au piston) qui lui transmet un mouvement alternatif.

http://img202.imageshack.us/img202/9649/220pxcshaft.gif

On trouve généralement 3 segments par piston: le segment supérieur ou segment de feu, assure l' essentiel de l'étanchéité.

. le segment d'étanchéité intermédiaire complète cette fonction et recueille une partie de l'huile des parois.

. le segment inférieur ou râcleur d'huile, râcle quant à lui le reste de l'huile sur les parois du cylindre pendant la course descendante du piston et la renvoie dans le carter.

http://img534.imageshack.us/img534/8177/seg.gif

 

Et là le shéma détaillé :

 

http://img220.imageshack.us/img220/3578/shema.jpg

 

 

Un moteur à explosion utilise un gaz inflammable (essence + d'air). Ce gaz en explosant libère un énergie qui pousse le piston vers le bas entrainant un ensemble de pièces mobiles

 

On appelle "4 temps", le cycle de quatre étapes auquel sont soumis les gaz pour créer cette explosion. Soit deux montées, et deux descentes.

 

1er temps : Le piston descend, la soupape d'admission est ouverte, le cylindre se remplit de mélange air/essence.

 

http://img254.imageshack.us/img254/5781/admission.jpg

 

2eme temps : Le piston remonte, les 2 soupapes sont fermées, le mélange se comprime.

 

http://img64.imageshack.us/img64/2338/compression.jpg

 

3eme temps : Le piston arrive au P.M.H (point mort haut) entre les électrodes de la bougie éclate l'étincelle qui enflamme pratiquement instantanément le mélange comprimé, il s'ensuit une violente montée en pression qui repousse le piston vers le bas, c'est le temps "moteur".

 

http://img145.imageshack.us/img145/2545/explosdetente.jpg

 

4eme temps : Le piston remonte, la soupape d'échappement s'ouvre permettant ainsi l'évacuation vers l'échappement des gaz brûlés.

 

http://img535.imageshack.us/img535/2472/echappementc.jpg

 

En Action :

 

http://img508.imageshack.us/img508/2208/mot4tpsanim.gif

 

 

Les différences majeures entre un moteur "2 temps" et un moteur "4 temps":

-

4 temps : L'huile et l'essence ne sont pas en contact. L'huile reste "sous" le piston, tandis que l'air et l'essence se trouvent "au-dessus". Le piston fait faire deux tour au vilebrequin (720°) pour accomplir un cycle complet.

 

- 2 temps : L'huile, l'air et l'essence sont mélangé. Le piston fait un seul tour vilebrequin (360°) pour accomplir un cycle complet. Un moteur deux temps s'use plus rapidement.

 

Sur cette vue animée montrant le cycle à 4 temps , on aperçoit bien le mouvement des soupapes et des arbres à cames.

 

http://img841.imageshack.us/img841/7495/4strokeengine.gifhttp://img29.imageshack.us/img29/864/animationcame.gif

 

 

L'ARBRE A CAMES est une pièce mécanique utilisée dans des moteurs thermiques à combustion interne à 4 temps pour la commande synchronisée des soupapes. Il se compose d'une tige cylindrique disposant d'autant de cames que de soupapes à commander indépendamment ou par groupe, glissant sur la queue de soupape, ou sur un renvoi mécanique (ex. : le patin d'un culbuteur).

 

Il faut distinguer plusieurs types de DISTRIBUTION :

 

On appelle distribution la transmission de la rotation du vilebrequin à l'arbre à came , elle peut se faire au moyen d'une chaîne mais aussi grâce à une courroie crantée, une cascade de pignons, un arbre avec couples coniques, voire exceptionnellement une bielle (NSU).

 

 

Le moteur à arbre à cames latéral : le système d'allumage ou d'injection, les soupapes et l'(es) arbre(s) à cames sont dans le bloc moteur (ex:Juvaquatre)

Le moteur à arbre à cames en tête: Les soupapes sont dans la culasse, l'arbre à cames est dans le bloc moteur. L'arbre à cames pousse sur des tiges de culbuteurs, qui poussent sur les culbuteur, ces derniers actionnent les soupapes en basculant sur leurs axes (ex:RENAULT 4)

Moteur à arbre à cames en tête culbuté: Les soupapes sont dans la culasse, l'arbre à cames aussi, les soupapes sont actionnées par des culbuteurs.(ex:Honda CRX)

Moteur à double arbres à cames en tête: Les soupapes sont dans la culasse, les admissions d'un côté, les échappements de l'autre. Au-dessus de chaque rangée de soupapes, 1 arbre à cames qui commande directement les soupapes via un poussoir ou un minuscule culbuteur. ( ex:Fiat 1912, Golf GTI , Toyota 1600..)

 

A noter que sur l'animation du dessus, nous sommes en présence d'un double arbre à came en tête (DOHC), une technique qui permet de supprimer presque toutes les pièces intermédiaires entre l'arbre à cames et la soupape contrairement au shéma ci-dessous ou nous sommes en présence d'un arbre à cames latéral.

 

 

http://img145.imageshack.us/img145/6606/dis1u.gifhttp://img832.imageshack.us/img832/5986/editorialeditorial28855.jpg

 

http://img5.imageshack.us/img5/5809/dis2.gifhttp://img6.imageshack.us/img6/1889/dis3.gif

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_%C3%A0_cames

 

http://img834.imageshack.us/img834/4127/editorialeditorial28854.jpg

La came joue un rôle très important dans les diagrammes d'ouverture et de fermeture des soupapes.

 

On parle de :

L' AOA : Avance à l'Ouverture à l'Admission.

L' AOE : Avance à l'Ouverture à l'Echappement.

Le RFA : Retard de la Fermeture à l'Admission.

Le RFE : Retard de la Fermeture à l'Echappement.

 

 

Animation d'un moteur 16 soupapes double arbre à cames en tête.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du basic (merci à Bagherra)

 

Le moteur en ligne est le plus courant, les cylindres sont verticaux et dans un même plan (ex: Volvo C70 T5, 5 cylindres en ligne).

 

http://img831.imageshack.us/img831/6807/bagheera1087139281ligne.gif

 

Le moteur à plat est un moteur où les cylindres sont horizontaux et d'un même coté (ex: Peugeot 104, 4 cylindres à plats).

 

http://img151.imageshack.us/img151/193/bagheera1087139299plat.gif

 

Le moteur à plat opposé ou flat est un moteur où les cylindres sont horizontaux sur deux plans ou rangées (ex: Citroën 2CV, 2 cylindres à plat opposés).

 

http://img703.imageshack.us/img703/7241/bagheera1087139316flat.gif

 

Le moteur en V est un moteur qui forme un angle de 60° ou 90° selon les cas (ex: Ford Mustang, V6 ou V8).

 

http://img813.imageshack.us/img813/9301/bagheera1087139336v.gif

 

Je zappe le VR6 qui a une architecture propre mais qui est trop récent ...

 

 

 

Oui et non : le VR6 a en gros le même schéma qu'un vieux V4 Lancia : les cylindres sont disposés en quinconce, le V est si fermé que les cylindres ne sont pas disposés les uns à côté des autres, mais malgré tout les uns après les autres...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut.

 

Si l'on va piocher du coté des motos, surtout de compète, on peut aussi rajouter pas mal d'architectures plus ou moins bizarroïdes, genre quatre cylindres en carré, ou encore trois cylindres en V ...

 

 

En effet, du bizarre, il y en eut, tel ce 3 pattes DKW 350cm3 du début des années 50 avec 2 cylindres quasi verticaux et le 3ème au milieu, horizontal

 

http://img828.imageshack.us/img828/3797/0mr1.jpg

 

Sur la fin de sa carrière, en 54-55, il développait 55ch et fut vice-champion d'Europe de la catégorie et champion d'Allemagne. Ici une version 53 sans carénage intégral comme ce fut la mode

 

http://img137.imageshack.us/img137/5509/350compet1.jpg

 

On voit bien les échappements dont le rôle est de ...

 

 

http://img560.imageshack.us/img560/6623/0echappement.gif

 

Petit clin d'oeil d'avant guerre

 

 

http://img810.imageshack.us/img810/2531/0soup.jpg

 

soph68.gif.262095cf89a786e9c52e3aa899101ca9.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et dans les bizzareries moto , on peut signaler la culasse à 5 soupapes de Yamaha ( 750 génésis) 3 soupapes d'admission et 2 d'echappement.

 

http://img211.imageshack.us/img211/2796/5soupapes.jpg

Et plus tard il y eu même la culasse à 8 soupapes sur la Honda NR.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Leman tu as fait une contrepèterie plus haut, en citant un moteur avec "soupapes latérales et arbre à cames en tête", c'est probablement la seule configuration qui n'a jamais existé...

 

bonjour je vais pouvoir etanché ma soif =) sur un moteur 4 cylindre 16 soupapes il a forcement 2 arbre a cames ??

 

 

Salut :)

 

Pas forcément même si c'est souvent le cas.

 

Il y a des 4 soupapes avec un seul arbre à cames en tête et des culbuteurs (japonaises par exemple) et des 4 soupapes avec un arbre à cames latéral (camions).

 

L'avantage des 4 soupapes par cylindre est d'obtenir une plus grosse section d'ouverture, ce qui permet un meilleur remplissage du cylindre pour augmenter la puissance.

 

Depuis une vingtaine d'années (trentaine?) des constructeurs utilisent ce principe non pas pour augmenter la puissance mais pour réduire la pollution: vu que le remplissage est meilleur, on peut diminuer (voire supprimer) le croisement des soupapes (AOA-RFE, Avance Ouverture Admission-Retard Fermeture Echappement).

 

Le croisement des soupapes est le seul moment où des gaz frais peuvent passer à l'échappement, comme sur un deux temps, ce qui, en plus d'être un gaspillage, libère des hydrocarbures imbrulées qui sont toxiques. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour je vais pouvoir etanché ma soif =) sur un moteur 4 cylindre 16 soupapes il a forcement 2 arbre a cames ??

 

 

Edith: Voilà , Dédé a répondu :p

Mais généralement : moteur 4 Cyl/16s = 1 rangée de 8 soupapes d'admission et une 1 rangée de 8 soupapes d'echappement, chacune chapeautée par un arbre à cames. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Leman tu as fait une contrepèterie plus haut, en citant un moteur avec "soupapes latérales et arbre à cames en tête", c'est probablement la seule configuration qui n'a jamais existé...

 

 

 

 

Salut :)

 

Pas forcément même si c'est souvent le cas.

 

Il y a des 4 soupapes avec un seul arbre à cames en tête et des culbuteurs (japonaises par exemple) et des 4 soupapes avec un arbre à cames latéral (camions).

 

L'avantage des 4 soupapes par cylindre est d'obtenir une plus grosse section d'ouverture, ce qui permet un meilleur remplissage du cylindre pour augmenter la puissance.

 

Depuis une vingtaine d'années (trentaine?) des constructeurs utilisent ce principe non pas pour augmenter la puissance mais pour réduire la pollution: vu que le remplissage est meilleur, on peut diminuer (voire supprimer) le croisement des soupapes (AOA-RFE, Avance Ouverture Admission-Retard Fermeture Echappement).

 

Le croisement des soupapes est le seul moment où des gaz frais peuvent passer à l'échappement, comme sur un deux temps, ce qui, en plus d'être un gaspillage, libère des hydrocarbures imbrulées qui sont toxiques. ;)

 

 

 

Diminuer sans doute, mais supprimer je doute...

Le croisement des soupapes est justement prévu pour expulser le maximum de gaz d'échappements en profitant de la "pression" artificielle créée par la vitesse de circulation des gaz dans la tubulure d'admission, laquelle "pression" permet le "nettoyage" de la chambre de combustion avant le point mort haut. Et même avec 4 soupapes par cylindres, sans croisement des soupapes il restera toujours un volume de gaz d'échappement au moins égal à celui de la chambre de combustion. Donc on ne supprime pas complètement le croisement.

Maintenant, on voit de plus en plus de moteur à distribution variables sur lesquels les valeurs de AOA et RFE sont ajustées en fonction des paramètres tels que le régime, la position de la pédale d'accélérateur, la PA, etc..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le fait qu'il reste un peu de gaz brulés dans la chambre de combustion ne dérange pas, d'ailleurs avec les systèmes EGR on en rajoute même... ;)

 

Supprimer le croisement n'est pas une nouveauté, les BMW des années 50 par exemple avaient un croisement nul.

Et certains moteurs des années 80-90 aussi, Honda je crois je l'avais appris à l'école mais ça date...

 

Extrait du mode d'emploi d'une BMW 501

 

501_53.jpg.f225eff23ed40796c1e2f2d607c14048.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, on va trouver des cas particulier. Ca dépends du caractère qu'on souhaite donner au moteur. C'est bien de le dire, mais si sur un topic comme celui ci on se contente des généralité ça sera déjà pas mal... ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les généralités d'accord, mais il y a pas mal d'idées pré-conçues qui circulent...

 

A mon avis, en mécanique il y a plus de cas particuliers que de généralités, et ils peuvent aider à comprendre la "généralité" ;)

 

A+ :jap:

 

 

C'est sur. Il est très facile pour le public de prendre les cas particulier pour des généralités, d'où l'importance à mon avis de bien distinguer les deux en l'expliquant.

Et puisque tu faisais allusion à l'EGR, il convient de préciser que l'EGR est un bricolage qui arange tout le monde pour répondre à des normes de pollution. Mais ce n'est pas ça qui va faire tourner un moteur mieux qu'un autre au contraire. Et le croisement AOA-RFE a quand même vachement d'importance dans la majorité des cas, c'est pas pour rien qu'on l'a inventé ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, on va trouver des cas particulier. Ca dépends du caractère qu'on souhaite donner au moteur. C'est bien de le dire, mais si sur un topic comme celui ci on se contente des généralité ça sera déjà pas mal... ;)

 

 

Salut S4 et bienvenue !

 

Hé oui , c'est hyper vaste comme sujet et dans un premier temps, ce serait déjà bien comme tu dis, de parler des généralités , on aura le loisir plus tard de causer des particularités.

Après , on reste quand même dans la section ancienne et la distribution variable.... c'est pas bien vieux ..

En tout cas , n'hésites pas à nous faire partager tes connaissances ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a des trucs pas bien vieux, en grande série, mais qui ont étés inventés il y a très longtemps.

Et c'est les progrès des technologies des matériaux qui les ont rendues fiables ;)

L'histoire de la mécanique est pleine d'inventions qui peuvent aider à comprendre les généralités.

 

Sinon pour qu'un moteur fonctionne il faut un allumage et un système qui mélange le carburant avec l'air.

On pourrait continuer par là, ou répondre aux questions si quelqu'un a une question ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...