Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Restauration] Citroën Dyane 6 de 1975


Messages recommandés

  • Réponses 777
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

Bonjour,   Effectivement, le lendemain, la DyDy a démarré au quart de tour. Mais même sans fiestix, j'aurai trouvé... ...affirma-t-il avec la plus mauvaise foi   Finissons av

Perso j'avais remonté tout le carter d'air avant de remettre le moteur en place, et ça ne nous a pas gêné ! Effectivement il y a un risque de le cogner, mais bon, en mettant des chiffons là ou ça

Bonjour,   J'en étais là de mon moyeu droit où je dois changer le roulement baladeur     Mais pour que je fisse cela, encore eut-il fallu que j'eus pu retirer la belle b

Bonjour à toutes (si, si, il y aura des lectrices aussi discrètes que charmantes...) et tous,

 

Je vous présente ma DyDy qui est très belle...

 

big-8007087f7f.jpg?v=1

 

J'ai adopté cette jolie Dyane en 2015, quelques semaines avant ses 40 ans. En 2013, elle avait fait l'objet d'un reportage dans le N°8 du magazine Auto Plus Classiques sous son ancienne immatriculation : 166 EFJ 78.

Depuis, nous la revoyons régulièrement dans la revue lorsqu'ils parles de Dyane, dont le N° spécial sur Citroën.

Elle est devenue mon auto de tous les jours mais n'hésite pas à voyager, même loin, genre virée de Paris à la Corse par la route bleue, ou même des aller-retours dans le Limousin.

La voici en contemplation devant le golfe de Valinco en Corse du sud

 

big-7200977b9e.jpg?v=1

 

Hélas, aussi présentable soit-elle, elle a urgemment besoin de soins attentifs pour continuer à voyager sans limite. Et d'une sérieuse reprise en carrosserie car si cela n'était pas visible de loin en 2013, aujourd'hui les mastics craquent de plus en plus.

Cette "grande révision", comme on dit en aéronautique, sera l'objet de ce topic.

 

Votre serviteur :

Je suis un retraité de 65 ans, du moins à ce jour puisque ce sera évolutif au fil des ans. Je vis en Île de France et j'aime les travaux manuels sous toutes ses formes et si la mécanique automobile fut un moyen d'économies, ce fut vite devenu une obligation tant je suis horrifié par les travaux fait par certains ateliers professionnels qui peaufinent plus la facture que les révisions, parfois pour survivre face aux charges de toutes sortes

Aujourd'hui, la mécanique est devenu un plaisir et pour ma retraite, j'ai équipé mon garage en atelier plaisir.

Je suis patient et méticuleux... je crois... mais vous confirmerez, ou pas.

 

L'organisation du sujet :

Le premier post ci-dessus est un sommaire qui évoluera au fil des messages pour pouvoir retrouver les différentes phases de la restauration.

Ce topic assurera le suivi de mes travaux que je détaillerai avec un maximum de photos, voir même de vidéos si besoin. Mais ces images montreront tout... absolument tout ! C'est à dire "avant"; "pendant"; et "après", sans rien cacher de mes misères ou de mes erreurs.

Je vous invite à y participer pour critiquer mon travail, répondre à mes questions et en poser. Un forum est un partage et le mot partage veut bien dire donner et recevoir.

Le ton général de ce topic sera le sérieux dans les détails, l'humour dans les formes, la dérision sur mes erreurs et, surtout, la bonne humeur en général.

Très important, il n'y a pas de tabou ici et tous les prix seront affichés en clair. Les fournisseurs qui me donnent satisfaction seront cités, les autres ne seront indiqués qu'en privé sur demande.

 

big-80070924bd.jpg?v=1

 

Le projet de remise à niveau :

Je ne veux pas faire une Dyane état concours. Non, cette auto est mon "daily" à coté de ma moto et je veux qu'elle fonctionne très bien autant pour aller chercher un outil chez le BricoBidouille du coin que pour traverser la France. Par contre, je veux la remettre en état d'origine.

L'ancien proprio avait "modernisé" son auto, certes avec des accessoires plus ou moins "d'époque", mais cela ne me convient pas sur ce genre de véhicule.

 

Pas de budget déterminé. Je mettrai les moyens nécessaires sans tenir compte de quelque cote ou valeur que ce soit dans la mesure où cette auto a vocation à rester dans la famille. La seule spéculation sera le plaisir. Et je compte bien me faire plaisir lors de ces travaux.

Donc inutile de me proposer un rachat à la suite des travaux... quoique... mais mon tarif vous décevra forcément !

 

Plus en détail :

Une remise à niveau coté électrique... on va dire indispensable...

 

big-80071070e1.jpg?v=1

 

Beaucoup de travaux de carrosserie, peinture élément par élément que je ferai par moi-même dans mon atelier faute d'avoir accès à une cabine pro que je comptais louer. Contrôle du châssis et passage de certaines pièces en Epoxy poudre chez un prestataire qui m'a fait des merveilles pour une Alfa Romeo.

La mécanique ne sera pas oubliée et les trains roulants remis à neuf ! Ce n'est pas le tout d'avoir des chevaux, surtout s'il y en a peu, s'ils ont les jarrets usés ! Idem pour les freins.

Je vous parlerai de réparation tôlerie au MIG puis finition à l'étain... promis, je souhaite vous décomplexer avec ces techniques bien plus abordables qu'il n'y parait, vidéos à l'appui.

La force des amateurs passionnés est le temps que l'on peut consacrer à notre passion et je vous montrerai comment j'utilise cet atout maître pour faire mieux que les pros engoncés dans leurs plannings et autres bilans.

 

Beaucoup de pièces seront changées. En particuliers tous les joints qui me hérissent le poil depuis 5 ans... genre bavures de peintures qui dénotent le bricolage cache misère...

 

big-8007105503.jpg?v=1

 

Mais nous verrons tout cela dans les prochains messages.

 

Merci de votre attention et au plaisir de vous lire.

A suivre...

 

PS : Pour info, voir ci-dessous le lien vers la restau de mon Spider pour vous donner une idée du niveau que je souhaite atteindre :

http://alfa-romeo-classique.fo [...] -0-fl-1985

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Dim.

 

Je signale que ces travaux ont commencé en octobre et qu'il ne faut pas être pressé avec moi... Mais j'étais en attente de trouver un forum assez sympa pour ouvrir ce topic.

Confinement oblige, je n'ai plus eu que ça à faire et comme mon atelier est trop petit, je vais procéder petit à petit.

 

Revenons à un petit état des lieux coté carrosserie.

 

Cette DyDy est tricolore puisque plusieurs carrossiers sont intervenus avec chacun son bleu pétrel AC643 bien à lui. Voici une photo qui illustre bien les différences de couleurs et de brillance de deux éléments contigus :

 

big-80101255d9.jpg?v=1

 

Il y eut sûrement des fuites sous le pare-brise, mais au lieu de réparer la cause, il a été appliqué un joint silicone... de salle de bain, que j'ai décollé avec plaisir et sans surprise...

 

big-8010128392.jpg?v=1

 

Ayant des craintes légitimes sur la baie de pare brise, je dois démonter le capot moteur. Ce sont deux goupilles qui forment la charnière.

Voici l'une d'elle lovée sous un angle du capot

 

big-801012971a.jpg?v=1

 

big-8010134f23.jpg?v=1

 

Capot sur sa béquille, je vais utiliser un tournevis à frapper coté intérieur pour pousser l'ergo

 

big-80101358aa.jpg?v=1

 

jusqu'à pouvoir l'agripper de l'extérieur

 

big-8010130edc.jpg?v=1

 

Le capot retiré, c'est la bonne surprise, un bac à pluie en excellent état !

 

big-8010132de0.jpg?v=1

 

big-80101376be.jpg?v=1

 

Malgré le trou de rouille dessous

 

big-8010127e2f.jpg?v=1

 

Ainsi la cloison ne demandera que la découpe d'une petite zone pour souder de la tôle saine. La baie de pare brise confirmera, ou pas, le bon état de l'ensemble.

 

Sous le joint silicone, rien de grave, mais il est temps d'intervenir !

La moralité est que le silicone sanitaire est excellent... pour vos sanitaires, pas pour votre totomobile préférée. Un tel plâtrage ne peut qu'être pire que de ne rien faire !

 

big-80101366c9.jpg?v=1

 

Je suis un ancien technicien dans l'industrie aéronautique et j'ai une doctrine très rigide vis à vis de la rouille ! On la génocide en découpant jusqu'à la tôle saine, on soude du neuf et on phosphate. J'indiquerai les produits utilisés genre Phosprim de Restom.

On ne "traite" la rouille avec du Férose que dans les cas particuliers et uniquement lorsqu'on a accès des deux coté de la tôle, sinon, autant pisser dessus, ça coûte moins cher... et ça soulage. Si !

En l'occurrence le trou dans la cloison a été traité avec du Férose ou autre Frameto et nous verrons que derrière, c'est sûrement la misère. Ce qui amènent certains à juger ces produits comme inefficaces et c'est une erreur car bien traité recto verso, que ce soit avec Férose ou Frameto, la tôle peut ensuite recevoir une réparation pérenne car il n'est pas toujours possible de découper pour souder. Je parle ici d'un amateur qui bosse sur une auto qui ne vaudra jamais plus de cinq mille balles ;)

 

A suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut DECAPOT62,

Le châssis semble très sain vu de dessous, mais comme le plancher passager a été changé... dans décoquage, of course, une inspection est prévue avec éventuelle reprise sur ce plancher.

Mais en général l'auto est très saine. Nous verrons que certains éléments sensibles ne demandent qu'un dépoussiérage au plumeau :sol:

Elle a dû bénéficier d'un garage et ne sortir que par beau temps. Hélas la première conductrice naviguait au bruit...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre accueil les gars. J'aime les forums où règne la bonne humeur et j'ai remarqué que la rubrique "restauration" était sympa.

 

Coucou,

Je pose mon drapeau :jap: je veux bien voir DyDy à poil :sol:

...tout juste verras-tu les dessous de la belle mais elle ne sera pas nue car je n'ai pas la place de tout démonter. Je ferai élément par élément. Pourtant j'aimerai décoquer... on verra.

Eh bien, puisque le capot est démonté je vais voir si je peux le sauver car lui aussi à goûté au mastic du plâtrier... pardon, je parlais bien sûr du mastic du carrossier !

A dire vrai, et à ce stade, je ne sais pas si je ne vais pas devoir le changer.

 

Observons la cloque qui orne fièrement la proue de la DyDy, dans le reflet sur la photo

 

big-8012360763.jpg?v=1

 

Sans surprise, voici l'état du mastic

 

big-8012361268.jpg?v=1

 

Après ponçage à la tôle nue

 

big-8012362ef7.jpg?v=1

 

La tôle est légèrement cabossée et un débosselage + reprise à l'étain devrait suffire mais ce qui me chiffonne c'est que l'étendue du mastic m'oblige à beaucoup poncer.

 

Ici, le mastic a été utilisé en lieu et place du débosselage. C'est pratique pour un amateur mais ça ne sera jamais parfait et la tenue dans le temps est aléatoire. Pire si les fonds ne sont pas bien apprêtés puisque le mastic va héberger secrètement la rouille qui ne sera visible que trop tard.

J'utilise du mastic, mais sur des fonds parfaits et en très fine couche, comme une sorte de super apprêt garnissant avant peinture. Avant cela, je décabosse la tôle au mieux de ma faible expérience et je termine à l'étain. J'emploierai le mot "étain", mais c'est en fait un mélange de 67% de plomb et 33% d'étain, en gros.

L'étain est une excellente protection contre l'oxydation pour la simple raison que si le fond n'est pas parfait, il n'adhère pas ! Et ça se voit tout de suite, pas 1O ans après :D

 

Pour travailler sur le capot, j'ai démonté les accessoires, verrou de fermeture et plots caoutchouc, et la trappe de ventilation qui est encore bien apparente sur ce modèle de 75.

 

big-801239609e.jpg?v=1

 

big-8012370d88.jpg?v=1

 

Au bout de la flèche, c'est ce que je fume en ce moment... sans que cela ne me rende plus zen... je préfère le dire avant vous ! :lol:

 

Bien sûr pas question de peindre ça sans un démontage en règle. L'ensemble tient avec 4 petits œillets que je fais sauter avec un foret de ø 4 mm.

 

big-8012368ae2.jpg?v=1

 

Voici l'ensemble des pièces

 

big-80123658c1.jpg?v=1

 

La tôle passera en peinture; la grille passera au destructeur de rouille Julien, voir plus bas, et la grille inox sera remise à neuf avec de la paille de fer N°1 et N°0.

Mais avant, j'ai noté les 4 petits caoutchouc qui empêchent la grille de vibrer. Astucieux et à ne pas oublier au remontage. Et une photo qui va sûrement me servir, une !

 

big-80123971a1.jpg?v=1

 

Sur nos Dyane, pas de chrome, mais de l'inox poli et c'est très bien ! De un pour la planète et de deux nous pouvons le poncer et le polir à l'envie.

Ainsi, je peux, dès le début des travaux, vous présenter ma première pièce raide neuve...

 

big-8012369f2d.jpg?v=1

 

A la paille de fer, j'ai repoli l'inox et, surtout, retiré les immondes bavures de peinture.

 

big-801236373e.jpg?v=1

 

Lors de ces travaux, j'ai toujours sous la main deux produits indispensables

 

big-8012364aee.jpg?v=1

 

Le destructeur de rouille Julien qu'on trouve dans tous les Bricot-Merlin qui se respectent. Je vous dirai comment je l'utilise.

Le Phosprim 4090 de Restom a sa place sur l'établi tant j'en consomme tous les jours... Non Messieurs ! pas en même temps que mes champignons hallucinogènes !!!

Mais à chaque fois que je mets une tôle ou de l'acier à nu, je le badigeonne de Phosprim qui stoppe toute tentative d'oxydation en attendant un traitement plus définitif. Indispensable avant étamage et c'est ce qui a été fait sur les parties à nu du capot.

 

A suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me méfie de l'oxydation des métaux comme de la peste.

Pour le stockage, rien de tel qu'un enduit gras pour stopper l'humidité. Pour les travaux de tôlerie, la moindre oxydation peut se développer à l'air libre en moins d'une heure. Si en plus on ponce au papier à eau, c'est la cata !

Certes, le bidon de O,5 l de Phosprim est à 28 € chez Restom mais je n'ai utilisé qu'un tiers de mon flacon depuis la réfection du train avant du Spider. Pas besoin d'en étaler au pinceau, un chiffon propre imbibé suffit à protéger une bonne surface. Le produit sèche en quelques minutes et on est libre de tout traitement... sauf ponçage, évidemment. A voir si l'équivalent est moins cher ailleurs car Restom n'invente rien et n'a pas d'exclusivité.

Voici le lien : https://restom.net/carrosserie-preparation/284-restomphosprim-4090-1224836731.html

Avant peinture, j'utilise un apprêt phosphatant 2K de PPG. Il a aussi son prix mais c'est le genre de traitement qui fait que nos autos récentes rouillent moins que les anciennes.

Je précise à chaque fois que ces traitements phosphatants ne sont efficaces que sur tôle nue est totalement désoxydée dans les moindres recoins. Attention aux pliures et autres tôles soudée !

Voici DyDy dans l'atelier. Vous voyez bien que la place ne permet pas un strip-tease intégral... au grand dam de French Ganesh :pfff:

big-8010124501.jpg?v=1

A suivre avec la tentative de réparation du capot et le premier exercice d'étamage...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Continuons sur le capot, et voyons l'étendu du masticage.

A droite cela semble limité mais à gauche, ça va très haut. J'y vais direct à la meuleuse équipée d'un disque à poncer. Attention de ne pas s'endormir...

 

big-80149677d1.jpg?v=1

 

J'ai réussi à éliminer tout le mastic pour un état des lieux réaliste et je suis étonné de la couche que j'ai trouvé, plus de 1mm à certains endroits. A la main, c'est très bosselé mais rien d'irrémédiable.

 

big-8014966eea.jpg?v=1

 

Autre bonne nouvelle, le nez est intact

 

big-801496065e.jpg?v=1

 

Je décide de continuer et dès à présent, je vais surveiller la ligne de crête du capot comme le lait sur le feu ! C'est un repère crucial à ne pas louper car toute la géométrie part de là

 

big-801496104e.jpg?v=1

 

Je passe un coup de ponceuse orbitale grain 60 puis 80 à sec pour adoucir les lisières de ponçage avant le passage au noir...

 

big-8014964980.jpg?v=1

 

...passage au noir ? Késako ? Il s'agit de passer une fine couche de noir sur la surface en traitement. Une fois sec, nous ponçons au papier moyen AVEC une cale de ponçage et surtout pas à la main, cela ne servirait à rien !

Les reliefs de la tôle apparaîtront d'eux même et clairement

 

big-8014962c6d.jpg?v=1

 

Un œil sur la crête...

 

big-8014968e24.jpg?v=1

 

Je ponce le coté gauche du capot

 

big-801497133f.jpg?v=1

 

La photo ne rend pas bien mais voici un détail qui montre l'efficacité du procédé. C'est un coin de ponçage pour tester la présence de mastic. On y distingue le moindre trait de ponçage !

 

big-80149704d8.jpg?v=1

 

Ponçage de la droite du capot et je suis content, la ligne de crête est très peu endommagée. Cela me fera une bonne base

 

big-80149753e7.jpg?v=1

 

Laissons parler le Dr Rougeole...

 

big-8014976938.jpg?v=1

 

Ceci n'est qu'une première étape et il y aura d'autre passages au noir au fil des finitions.

Autre précision, j'ai entouré en rouge les creux... par rapport à la tôle nue ! Mais rien ne me dit que la tôle nue n'est pas en bosse !!!

Avant de mettre des "+" et des "-" sur les zones, il me faut regarder l'intérieur de la tôle...

...et là, c'est le drame...

 

big-8014977aa5.jpg?v=1

 

Ça tombe bien, je ne savais pas quoi faire cet aprem...

 

22 minute plus tard la couche d'isolant est arrachée

 

big-8014981e26.jpg?v=1

 

Ça, c'est pour la Boîte à Misère* !

 

big-8014978064.jpg?v=1

 

Deuxième couche attaquée au décapeur à 300°. A ne pas faire dans la cuisine à moins d'être lassé de la vie en couple !

 

big-801498481d.jpg?v=1

 

1 heure plus tard, il ne reste plus que cette saloperie de colle Néoprène... quoi que si c'était de la saloperie, j'aurai moins galéré :D

 

big-8014980c50.jpg?v=1

 

A grand renfort d'acétone, ça avance... et on distingue déjà des marques de débosselage qui me réjouissent...

 

big-8014982ed0.jpg?v=1

 

1 heure 15 plus tard l'intérieur avant du capot est totalement remis d'origine. Les ronds rouges tracent les zones de frappe

 

big-8014979e73.jpg?v=1

 

Mais au touché, j'ai l'impression qu'il y a des creux, donc des bosses de l'autre coté, ce qui expliquerai la couche de mastic.

La bonne nouvelle est que le gars qui a fait ça n'est pas un simple amateur. Contrairement à mon affirmation précédente, le masticage a complété un débosselage mécanique. Mieux, il n'a pas fait l'erreur d'utiliser la batte à l'extérieur. Une bonne chose qui lui a évité "d'imprimer" l'anti-gravillon sur la surface extérieure !

Effectivement, dans un tel cas, le tas, bien lisse, sera sur la surface la plus plane et je ne suis pas certain de faire mieux que lui... à moins que...

...a moins que je le fasse différemment car les traces me disent qu'il a battu à "coup portant" or, dans ce cas de figure, il vaut mieux frapper à "coup tangent". Du moins d'après ce que j'en sais de ma faible expérience.

Ici un appel à ceux qui pratiquent mieux que moi.

 

Reste que ce capot, sauvé ou non, va me faire un bel exercice et si je le réussis, le reste de l'auto sera du velours et j'aurai beaucoup appris.

Donc, demain on continue !!!

 

A suivre...

 

* la Boîte à Misères est une autre de mes pratiques. Je prévois un carton qui va recevoir toutes les pièces à jeter. Cela me permet de chercher dedans le jour où je ne sais plus comment était telle ou telle pièce ou de me dépanner en attendant la pièce de remplacement et, à la fin du travail, au moment du bilan, je fais une photo de ma fameuse Boîte à Misère. Voici une des BàM de Giulia :

 

img-785708354a.jpg?v=1

 

Les potos m'avaient demandé d'y inscrire le prix des pièces... :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau travail, je te souhaite d'arriver à rattraper les défauts. la boite à misères est le signe de l'expérience de ne rien jeter avant la fin de restauration, entre les pièces qui n'arrivent pas, celles où il manque une partie qui est indisponible, on ne parle pas des refabrication tellement loupées que l'on est heureux de pouvoir récupérer et remonter la vielle pièce.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacré morceau ce capot !

 

 

J'aime bien la Boîte A Misère (ne pas oublier d'y mettre un copyright sinon je reprends l'appellation :D ). Ne rien jeter, même ce qui paraît insignifiant, est une règle d'or que je me fixe également.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, la suite arrive !

Dim, la Boîte à Misère est libre de droit. Je n'ai eu que l'idée de la nommer ainsi, beaucoup font la même chose depuis longtemps. Ceci dit, je n'ai jamais vu de BàM à la fin d'une restau sur un forum. Perso, ça me permet de faire le point sur tout ce qui a été changé... et je suis toujours surpris de ce que j'y trouve :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant de parler étamage, je souhaite vous présenter un outil magique :

Un porte lime de carrossier avec une lime "fine" qu'on appelle écouane.

Coûts de la bête : 48,66 € pour le porte lime et 26 € pour la lime, tous frais de port inclus.

 

big-8030947231.jpg?v=1

 

Une Kraftwerk qui plus est. Une de mes marques préférées après Facom

 

big-80309503fc.jpg?v=1

 

Montage de la lime

 

big-80309487ff.jpg?v=1

 

Pour le moment, pas de quoi en faire un plat pour une vulgaire rape à fromage...

 

big-80309536bc.jpg?v=1

 

...oui, mais vous allez vite comprendre l'utilité de la chose en tournant la bride de tension dans un sens ou dans l'autre...

Lime en creux...

 

big-803094903a.jpg?v=1

 

...et la même pareil, mais en bosse

 

big-803095179e.jpg?v=1

 

Et on fait koâ avec ça ? Eh bien, on ajuste à la courbure désirée !

 

big-8030945cef.jpg?v=1

 

Mais ce n'est pas le tout d'avoir l'outil, encore faut-il savoir s'en servir...

Demain, exercice sur ces deux petits creux en bout de capot.

 

big-803095264d.jpg?v=1

 

A suivre un post sur l'étamage... avec vidéo ! Si !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore, j'ai mis dans mes favoris de suite. Je me suis ensuite avalé les 21 pages du topic de la Spider.

Du très beau travail ! C'est le Spider qui est passé dans Vintage Mécanic ?

Salut Xander, et merci pour les compliments.

Oui, c'est bien le Spider qui est passé dans le Vintage Mécanic de décembre 2017. La vente en fin d'émission était du pipeau et je l'ai acheté en février 2018... mais moins cher que dans l'émission :sol: Depuis elle passe régulièrement en replay sur RMC découverte.

Pour la DyDy, elle est régulièrement dans Auto Plus Classiques. J'aime les vedettes :lol:

Mes deux autos sont aux antipodes l'une de l'autre et pourtant, j'ai autant de plaisir à descendre dans le Limousin avec l'une ou avec l'autre... ne me demandez pas comment ça se fait, je ne le sais toujours pas :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Retour sur le capot et exercice d'étamage.

D'ailleurs, ce terme est inexact puisque c'est un alliage à 67% de plomb que nous allons appliquer en lieu et place du mastic.

L'étamage, tout comme le "poli-lustré" que j'aborderai plus tard, est une pratique haut de gamme chez les restaurateurs automobile qui laissent volontiers planer une légende de maîtrise et de difficulté sur ce procédé.

Légende que nous allons démystifier !

Mais pourquoi se passer des moyens fabuleux de la chimie moderne ?

Eh bien, pour paraphraser le regretté Jean Pierre Coffe, le mastic, "c'est de la mède" ! De plus il arrive qu'il soit mal appliqué sans que cela ne se voit sous une belle peinture. Mais dans tous les cas, au moindre pet, il se fendille. Alors sur nos tôles de deuche de sept dixièmes...

De son coté l'étamage mal appliqué... tombe parterre sans s'accrocher à rien ! Il est impossible de mal l'appliquer et de le maquiller sous la peinture. Et puis, surtout, il se déforme avec la tôle. A la fin de la vidéo qui suit je vous montre son pouvoir déformant.

 

Au boulot ! En premier, tentative pour améliorer le débosselage avec les outils qui suivent

 

big-8028471d19.jpg?v=1

 

Mine de rien, j'ai réussi à atténuer les bosses. Ce sont elles qui vont me gêner le plus. Toutefois, pas question d'étamer sur une telle surface. Il me faut du métal nu partout !

 

big-8028472157.jpg?v=1

 

Comme ceci sur la droite preuve que ce n'était pas si beau sous le mastic :

 

big-8028477f34.jpg?v=1

 

Le matos que j'utilise pour l'étamage.

Deux choses à préciser : le masque O-BLI-GA-TOIRE car qui dit étamage dit 67% de plomb en vapeur à l'application et en poussière au ponçage*. Et la cuillère à confiture accompagnée de sa boîte de suif... ce sera pour étaler l'étain lorsqu'il sera pâteux.

Par contre, la Go Pro ne sert pas à l'étamage, mais à la vidéo...

 

big-8028475951.jpg?v=1

 

On étale l'étain après préparation de la tôle, nue et dégraissée, avec une pâte à étamer qui elle est bien de l'étain, d'où son prix, et qui permet l'accrochage du plomb. L'étain est aussi une excellente protection anti-corrosion.

 

42842.jpg

 

Mais voici la vidéo sur le nez du capot qui est plus explicite. Voyez à la fin la démonstration de tenue à la déformation.

 

 

 

Le résultat avant ponçage sur une autre partie du capot

 

big-8028473adf.jpg?v=1

 

Et après ponçage, on voit que c'est loin d'être nickel !

 

big-8028474e9b.jpg?v=1

 

big-8028478338.jpg?v=1

 

Je vais persévérer et cela me fera un excellent exercice.

 

Voici donc le résultat final après une finition au mastic du même nom... très très fin le mastic !!!

 

big-840814805f.jpg?v=1

 

C'est très propre comme ça, mais...

...mais ça ne me convient pas ! Je n'ai pas réussi à refaire deux crêtes visibles au bout des flèches rouges. Par contre, je suis content de ma ligne de crête qui est nickel (flèche verte)

 

big-8043539fdd.jpg?v=1

 

Ces travaux ont été fait fin septembre et depuis j'ai racheté, pour 50€ à 15 Km de chez moi, un capot d'occasion en bon état que je n'ai eu qu'à repeindre.

Le capot de cet exercice ira dépanner pour pas cher un dyaniste en peine.

 

Voici le nouveau en peinture intérieure. Je n'ai pas d'autres photos de la préparation et de la peinture sur ce capot.

 

big-8304163099.jpg?v=1

Pour l'étamage, n'hésitez pas à aller voir ma chaine Youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCXAoMnAiseQODfX22ubbXLA

 

A suivre...

 

* au sujet de l'utilisation des baguettes de plomb, il faut savoir que dans le temps les plombiers zingueurs n'avaient pas de masque et il leur était recommandé de boire un grand verre de lait tous les soirs après le travail pour éviter l'empoisonnement aux vapeurs de plomb. L'histoire ne dit pas si c'était aussi efficace que le masque à cartouches...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça ne s'explique pas, c'est comme ça. Il fut un temps où je me partageais entre une Lancia Delta HF 4WD et une Peugeot 203, j'avais autant de plaisir à prendre l'une que l'autre.

 

Oui, c'était aussi le grand écart pour toi ! Le mieux étant que nous avons les mêmes marques de sympathie avec l'une comme l'autre :jap:

 

Ca fait plaisir de voir une telle maitrise de la carrosserie avec temoin de poncage, etamage, écouane...

Je drapslise! Good job! :sol::bien:

Eh bien Chris, tu viens de voir que je ne maîtrisais pas encore le sujet :D mais j'aime apprendre et ce que je sais faire, c'est en écoutant les autres et en persévérant dans la pratique. Un jour ça marchera nickel pour la tôlerie ! Si ! :D

A ce sujet, n'hésitez pas à critiquer mon travail en pointant mes erreurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça ne s'explique pas, c'est comme ça. Il fut un temps où je me partageais entre une Lancia Delta HF 4WD et une Peugeot 203, j'avais autant de plaisir à prendre l'une que l'autre.

 

Oui, c'était aussi le grand écart pour toi ! Le mieux étant que nous avons les mêmes marques de sympathie avec l'une comme l'autre :jap:

 

Ca fait plaisir de voir une telle maitrise de la carrosserie avec temoin de poncage, etamage, écouane...

Je drapslise! Good job! :sol::bien:

Eh bien Chris, tu viens de voir que je ne maîtrisais pas encore le sujet :D mais j'aime apprendre et ce que je sais faire, c'est en écoutant les autres et en persévérant dans la pratique. Un jour ça marchera nickel pour la tôlerie ! Si ! :D

A ce sujet, n'hésitez pas à critiquer mon travail en pointant mes erreurs.

 

 

Même si ce sont tes balbutiements en la matière, le résultat est très acceptable pour un début! J'ai été dans le monde de la carrosserie quelques années, et je peux t'assurer que des carrossiers de métier ne maîtrisent pas mieux la technique! ;)

Je retourne me délecter de tes avancés dans mon sous marin. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Xander, et merci pour les compliments.

Oui, c'est bien le Spider qui est passé dans le Vintage Mécanic de décembre 2017. La vente en fin d'émission était du pipeau et je l'ai acheté en février 2018... mais moins cher que dans l'émission :sol: Depuis elle passe régulièrement en replay sur RMC découverte.

Pour la DyDy, elle est régulièrement dans Auto Plus Classiques. J'aime les vedettes :lol:

Mes deux autos sont aux antipodes l'une de l'autre et pourtant, j'ai autant de plaisir à descendre dans le Limousin avec l'une ou avec l'autre... ne me demandez pas comment ça se fait, je ne le sais toujours pas :jap:

On nous aurait menti ???? :lol: En tout cas la qualité de certains détails ne m'étonne pas trop du concept de l'émission. Par contre ça fait de la mauvaise pub au garage qui s'en occupe vu sous cet angle.

 

Pour tes autos, je comprends que tu prennes du plaisir avec les deux même si elles sont différentes.

* au sujet de l'utilisation des baguettes de plomb, il faut savoir que dans le temps les plombiers zingueurs n'avaient pas de masque et il leur était recommandé de boire un grand verre de lait tous les soirs après le travail pour éviter l'empoisonnement aux vapeurs de plomb. L'histoire ne dit pas si c'était aussi efficace que le masque à cartouches...

Je crois que le lait accumule bien les métaux lourds. Donc on doit l'évacuer dans les urines, mais le foie doit en garder quand même.

EN tout cas, on retrouve bien le plomb que les vaches ingèrent dans le lait :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mince alors @Xander26 je ne savais pas que les vaches faisaient de la plomberie...

Je suis de ton avis sur ce genre d'émissions. Mais ce sont des divertissements et je suis étonné du nombre de personnes qui les regardent sans avoir la moindre connaissance en mécanique et ne sont nullement intéressées par le sujet.

Sur d'autres topics des internautes critiquent et traitent François Allain de guignol... pour les plus polis. Je leur répond que j'aimerai bien avoir la moitié de l'expérience de ce type très impliqué dans le monde de la collection. Et pour l'avoir rencontré lors de la vente, je peux témoigner qu'il est aussi nature et sympa dans la vraie vie que devant une caméra.

Bon, je vous prépare la suite. Et encore merci pour votre accueil, ça motive :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant, bien écrit et expliqué avec de bonnes photos.

Que demande le peuple..

Ben, la suite..

Bon courage à toi et merci pour le temps consacré à nous divertir.

Puis elle me rappelle mon ex 2cv6 bleue myosotis, mais c'était il y 25 ans.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'aime bien regarder mais j'y vois parfois des énormités... ou des manques de détails, on se demande ce qu'ils ont fait.

Je suis connaisseur en mécanique et parfois ca raconte de ces conneries (en voix-off souvent).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et bon dimanche à tous,

Les prochains posts traiterons de travaux plus récents car en décembre, j'ai failli délocaliser cette restauration en province dans un garage plus grand et mieux équipé avec possibilité d'installer un pont.

Mais le coronavirus a modifié ces plans pour un sage retour à la maison où j'ai pu confinager dans mon atelier. Seul souci, les commandes de pièces et surtout de peinture.

Pour la teinte, j'utilise une PPG en brillant direct que je fais faire suivant une référence déterminée par ma boutique AD local... boutique fermée depuis 2 mois. Mais heureusement il me restait un demi-litre. J'irai me réapprovisionner dans 10 jours.

Pour les pièces, j'ai tout de même pu commander tous les joints. Je vous donnerai le détail et les prix. Je n'aime pas me faire livrer des pièces plus conséquentes comme les pièces de tôlerie que je préfère aller chercher.

Demain, je vous parlerai de la restauration de la porte conducteur.

Si vous me promettez de ne pas rire, voici un aperçu de ma "cabine de peinture"... :D

 

big-833802902b.jpg?v=1

A suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la teinte, j'utilise une PPG en brillant direct que je fais faire suivant une référence déterminée par ma boutique AD local... boutique fermée depuis 2 mois. Mais heureusement il me restait un demi-litre. J'irai me réapprovisionner dans 10 jours.

 

 

Bonjour,

 

La restauration de cette Dyane est bien documentée et plaisante à suivre, c'est top! :bien:

Elle a combien de km cette auto?

Quelle gamme de peinture chez PPG utilises-tu?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci French Ganesh et Beovox,

Bonjour,

La restauration de cette Dyane est bien documentée et plaisante à suivre, c'est top! :bien:

Elle a combien de km cette auto?

Quelle gamme de peinture chez PPG utilises-tu?

 

Cette Dyane de 1975 a 115 000 Km, ce qui est peu. Elle tourne beaucoup plus depuis que je l'ai. Hélas, c'est plus le temps que les Km qui font des dégâts.

Pour la peinture, ta question est bienvenue car cela a une importance capitale dans le résultat.

En apprêt phosphatant, je termine un produit PPG dont je n'ai pas la référence sous le coude. Mais depuis que j'utilise le phosprim de Restom, je vais passer à un primaire garnissant, toujours 2k et sûrement chez PPG.

Pour le brillant direct, j'ai fait scanner la teinte sur le coffre qui est nickel. Mon mélangeur a trouvé l'exacte correspondance, à moins de 3%, dans la série Delfleet de PPG. Mais j'ai un peu de mal avec ce produit comme vous le verrai très bientôt... :D

Car je préfère de loin utiliser la teinte aqueuse envirobase suivi d'un vernis UHS super rapide PPG 2K genre D8175 ou un vernis 2K U-POL S2081 pour les intérieurs, les soubassements, le coffre ou le compartiment moteur. Ce vernis U-POL me coûte moins cher que le PPG qui est royal sur la carrosserie dans les conditions aussi peu professionnelles que sont les miennes.

Pourquoi ces marques ?

Pour la qualité de leurs produits, bien sûr, mais aussi pour les fiches techniques qui donnent tous les détails d'utilisation. Certes, elles ont un coût, mais quitte à passer des heures sur une auto, autant ne pas faire d'économie sur certains postes. Pour ma part, je préfère attendre d'avoir les moyens pour mes projets que de les jouer à l'économie. Mais je conçois que certains ne pourraient rien faire s'il ne cherchaient pas au moins cher. Ce qui arrive souvent dans le monde de la deuche.

Autre précision importante : même chez les professionnels, chacun a ses produits fétiches avec lesquels il fait des merveilles là ou d'autres ne veulent pas en entendre parler. Je connais beaucoup plus de mauvaises utilisations de produits que de mauvais produits.

Nous verrons cette semaine que j'ai du mal à maîtriser le brillant direct Delfleet... et comment je m'en sorts ! Mais c'est une autre histoire qui vaudra à elle seule tout un post :ange:

A suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page