Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Renault Fuego (1980-1985) : Le coupé français des '80's


Messages recommandés

Historique, infos et photos : Tout sur la Renault Fuego (1980-1985)

 

f02.jpg

La série des R15/17, lancée en 1971 sur la base technique de la R12, n'a pas convaincu les foules... :bah:

 

Pourtant la Régie ne souhaite pas quitter le segment des coupés, un lieu où de nombreux constructeurs s'étripent pourtant joyeusement et où les volumes de ventes restent en fin de compte assez modestes.

 

Pourquoi continuer me direz-vous ? :o

 

Tout simplement parce que ce segment est très vecteur d'image pour les marques, il suffit de se remémorer qu'Opel par exemple se bâtira une jolie réputation avec sa petite GT alors que la majorité de ses ventes (pour ne pas dire la quasi-totalité) se faisait avec des Kadett ou des Rekord sans grâce et au comportement routier souvent "limite à la limite". :sic:

 

En 1975 le styliste Robert Opron, alors à la tête du Design Citroën, passe à l'ennemi et devient responsable du style Renault.

 

A cette époque la R18 (présentée fin 1977 et commercialisée dans la foulée du Salon de Genève 1978) est déjà bien avancée mais tout reste à faire pour l'élaboration d'un coupé qui serait étroitement dérivé de la future berline moyenne de la marque.

 

Le nouveau venu souhaiterait frapper un grand coup et mettre au point une auto sur la base de la plateforme des R20/30 qui serait équipée du V6 PRV afin d'aller chatouiller quelques productions transalpines voire la nouvelle Porsche 924 et son 4 cylindres Audi et surtout s'imposer sur le marché US, Renault envisageant une présence sur ce continent plus "consistante" que celle qui était sienne à cette époque.

 

C'est pourtant un NON catégorique de la part de la direction... :o

 

En effet le choc pétrolier de 1973 à laissé des traces, les ventes de voitures à hautes performances ont subies un gros coup d'arrêt et la Régie souhaiterait plutôt faire "dans le commerce de gros" afin de faire oublier la relative mévente des 15 et 17.

N'oublions pas non plus que la marque peut alors compter sur sa filiale Alpine pour mettre au point d'éventuelles GT de race. :oui:

 

Pour la nouvelle venue les choses sont claires :

 

-Reprise de la base technique de la R18 (un dérivé-modernisé de la 12), avec essieu arrière rigide, moteur en porte à faux avant et freins arrières à tambours...

 

-Un joli look "apachaire" qui valoriserait son propriétaire avec des mécaniques classiques tout en proposant une ou deux versions plus affûtées pour l'image de marque.

 

Avec un tel cahier des charges les stratèges de la Régie sont confiants, on devrait facilement atteindre 100 000 ventes annuelles (marché US inclus).

 

L'équipe des dessinateurs se met au travail durant toute l'année 1976 et présente à la fin de cette année une maquette à l'échelle 1, cette dernière reçoit l'accord de la direction et les travaux s’accélèrent encore pour en arriver vers juin 1977 à la voiture telle qu'elle sera présentée trois ans plus tard, il ne reste alors plus qu'à se focaliser sur le style intérieur qui, lui aussi, est "gelé" un an plus tard. :jap:

 

Les prototypes tournent sur les pistes d'essais durant plusieurs mois et les premiers exemplaires de pré-série sont disponibles en octobre 1979, les délais sont tenus et la Fuego (première Renault à abandonner la numérotation en vigueur depuis 1961 avec la Katrelle) est prête à être présentée en Première Mondiale au Salon de Genève début mars 1980.

 

f11.jpg

 

Les premiers clichés révélés par la presse spécialisée nous montrent une auto au dessin équilibré, dotée à chaque extrémité de larges boucliers en matière plastique qui la démarque de la berline 18 qui en reste encore aux pare-chocs chromés.

 

 

 

f20.jpg

 

 

On s'extasie alors sur la fameuse "bulle" de lunette arrière, qui sera au demeurant la signature de Robert Opron sur d'autres modèles de la marque, comme la R11 en 1983 et la 25 un an plus tard.

Elle a pour avantage de symboliser une forme de progrès technique de par son dessin il est vrai original (remercions ici les établissements Saint-Gobain pour leur compétence en matière de travail du verre ! ;) ), l'impression d'espace qu'elle procure pour les occupants de l'auto et le fait qu'elle arrive à faire "passer" la ligne bicorps aux adeptes des voitures à coffre que l'on trouve notamment en Europe du sud et outre-Rhin (sans parler des USA où une voiture à hayon est considérée comme un utilitaire ! :D ).

 

 

 

f09.jpg

 

 

 

Une autre étude de style fait couler beaucoup d'encre, à savoir cette ligne de caisse soulignée par une bande de plastique striée. :oui:

 

Renault communiquera beaucoup dessus, soulignant dans son press-book qu'elle représentait une sorte d'hymne à la vitesse et à l'aérodynamisme (le Cx est effectivement excellent avec 0,34), mais il s'agissait en fait d'une manipulation optique qui visait à diminuer l'épaisseur des flancs de la voiture à l’œil humain, un précédent avait déjà été essayé avec succès en 1978 avec le fameux Stripping autocollant qui fut posé sur les flancs de capot de la R14 TS.

 

 

La gamme présentée alors n'est pas affriolante pour un coupé à la ligne pourtant sportive...

 

TL : Version à prix d'attaque (celui qui remplit la moitié des affiches 4X3... ;) ) complètement sous équipée, elle n'a ni phares à iode, ni appuie-tête, ni compte-tours par exemple. :bah:

 

 

La TL, sans charme mais au prix (relativement) modique.

f18 TL.jpg

 

 

 

L'intérieur, pas mieux qu'une R18...

f17 TL.jpg

 

 

 

Son moteur est le 1 397cm3 développant 64ch Din accouplé à une boite à quatre vitesses, la cinquième étant une option tout comme le pare-brise feuilleté, la TL est la seule de la gamme à disposer encore d'un pare-brise en Securit ! :pfff:

 

Proposée juste sous la barre des 40 000Frs elle ne se vendra pour ainsi dire pas (j'ai du en croiser deux à l'époque), il faut dire qu'elle ne faisait pas rêver avec ses jantes en tôle et ses pneus en 155 SR 13... :buzz:

 

GTL : Même mécanique avec boite 5 en option mais l'équipement est quand même plus classe. tir-a-vue.gif.7c0a6e932b484ab17db9c5c67d30fdb8.gif

 

 

 

f04.jpg

 

-Volant bicolore

-Compte-tours

-Sièges avec appuie-tête intégrés

-Pneus 175/70 SR 13 sur "jantes de style" (que l'on retrouvera six mois plus tard sur les 18 et 20... Diesel ! Renault a de ses idées parfois ! :lol: )

-Lève-vitres électriques

-Montre à quartz etc... etc...

 

L'habitacle de la GTL, un peu mieux fini et équipé que celui de la TL.

Le volant bicolore fera beaucoup parler.

f29.jpg

 

 

 

f13.jpg

 

 

La GTS reprend grosso-modo l'équipement de la GTL mais dispose d'une mécanique plus sérieuse pour un engin de cette catégorie, à savoir le 1 647cm3 poussé à 96ch, avec boite 5 de série ou automatique à trois rapports.

 

D'après les essayeurs de la presse elle est la seule à être digne du vocable "Coupé" car capable de 180km/h en pointe, les versions 1 400cm3 se contentant d'une vitesse inférieure à 160km/h.

 

Si la bulle arrière est appréciée pour son design on peste sur l'absence de cache-bagages de série, ces derniers étant pour le moins visibles et peuvent exciter la convoitise de gens mal intentionnés.

 

 

Une version à moteur 2 litres est aussi présentée mais elle ne sera commercialisée qu'en juillet 1980 (pour l'année-modèle 81), cette fois-ci on passe aux choses plus sérieuses avec un moteur de 1 995cm3 développant 110ch qui emmène la Fuego à plus de 190km/h ! :oui:

Deux modèles sont proposés avec ce moteur : TX et GTX qui se distinguent uniquement pas des différences d'équipement (la GTX étant full pack avec ses belles jantes en alliage, ses vitres teintées, son cache-bagages à enrouleur, sa direction assistée et ses antibrouillard intégrés au bouclier).

 

 

GTX, très bien équipée.

f10.jpg

 

 

f06.jpg

 

 

 

 

f23 GTX.jpg

 

 

 

Hélas les freins ne sont toujours pas à disques sur les quatre roues, inutile de dire que l'essieu arrière reste lui-aussi rigide et même s'il est convenablement guidé ce concept commence vraiment à accuser son âge en 1980.

 

La première année de commercialisation se termine sur une note assez positive avec plus de 75 000 exemplaires vendus, c'est honorable si l'on sait que les ventes ne débutèrent vraiment qu'au printemps. :oui:

 

Hélas dès 1981 les commandes accusent le coup...

Cette année, la première de commercialisation complète, ne verra que 55 800 Fuego tomber de chaîne. :bah:

 

L'objectif de 100 000 ventes annuelles a un bon coup dans l'aile. :o

 

En fait plusieurs facteurs peuvent l'expliquer :

 

-Le phénomène GTI qui commence à cette époque à prendre une ampleur considérable, avec son cortège de petites berlines (la Golf pour ne pas la nommer, mais aussi la Lancia Delta HF ou la Fiat Ritmo 105TC) survitaminées et capables d'emmener quatre voire cinq personnes et leurs bagages sans faire tourner les têtes sur leur passage.

 

-La régie elle-même qui propose à l'été 1980 sa R18 Turbo de 110ch dont le prix de vente s'intercale entre celui des Fuego TX et GTX.

Une même puissance, des performances voisines pour un prix quasi-identique au coupé et le tout avec quatre portes et un grand coffre qui permet d'emmener en week-end belle-maman à Saint-Trop' ou a Deauville (elle a souvent participé à l'achat alors...) sans qu'elle ait à jouer les contorsionnistes pour entrer à bord, la question ne se pose pas ! :D

 

1982 est une année tranquille pour la Fuego, tout juste notera t-on la disparition de l'option boite auto sur la GTS au profit de la TX à moteur 2 Litres.

 

Il faut dire que l'Etat-major de la marque se focalise sur l'introduction du modèle aux USA et au Canada, espérant réaliser une excellente opération sur un continent plutôt adepte de ce genre de carrosserie et où la conduite est plus sage qu'en Europe (la majorité des Etats US imposent une limitation de vitesse à 55 mph (88 km/h) y compris sur les autoroutes et les sanctions en cas de dépassement de la vitesse peuvent y être très lourdes.

 

Les Fuego destinées à ce marché sont elles aussi fabriquées dans l'usine de Maubeuge mais disposent d'une finition spéciale à l'intérieur avec une sellerie très typée US, des pare-chocs et phares aux normes locales ainsi que les obligatoires feux de position latéraux.

Toutes sont équipées du pot catalytique et donc de l'injection ce qui n'améliore pas des performances déjà peu reluisantes...

 

 

La version pour le marché Nord-Américain, avec sa face avant "différente"... :sic:

f12 US.jpg

 

 

Un bon point cependant avec un crash-test très favorable, la Fuego étant l'un des coupés vendu aux States avec la meilleure résistance aux chocs frontaux.

 

 

 

f21.jpg

 

 

A peine plus de 51 000 exemplaires sont produits cette année-là.

 

 

Le millésime 1983 ne verra une gamme déjà bien fournie, et d'ailleurs peut-être même un peu trop, évoluer que sur des points de détails.

Tous les modèles adoptent l'allumage électronique intégral et la GTL est dotée du 1 647cm3 de la GTS mais dégonflé à 74ch.

 

La Fuego est la première voiture a adopter le fameux "Plip", à savoir la télécommande d'ouverture à distance des portes.

C'est de nos jours d'une banalité totale mais j'ai bien salivé sur ce progrès à l'époque, comme quelques milliers d'autres d'ailleurs... :hihi:

 

 

Il faut attendre octobre de la même année et la Salon de Paris pour voir apparaître LA nouveauté : Une Fuego équipé d'un moteur Turbo-Diesel.

 

C'est la première fois que ce type de carrosserie, plutôt habitué aux motorisations essence pétillantes, est propulsé par un moteur à Huile lourde turbocompressé comme disaient les anciens. unvacancier.gif.ffbe612383c10b91da2b57ee36e01749.gif

 

Il s'agit ici du 2 068cm3 qui équipe depuis déjà deux ans les berlines de la marque mais cette fois-ci dopé par un Turbo Garett avec échangeur air-air développant 88ch Din à 4 250Trs.

C'est suffisant pour atteindre 173km/h avec une consommation très mesurée de 5,4 litres aux 100 en conduite normale ! :fier:

 

 

La Turbo-D, qui se caractérisait par un bossage sur le capot et des grilles d'aération dans le bouclier, une excellente voiture qui s'adressait à une clientèle qui n'existait pas !

f01 td.jpg

 

 

Techniquement parlant c'est une très belle réussite technique mais il y a un revers à la médaille...

 

Tous les journalistes se demandent à qui cette voiture s'adresse réellement car à cette époque le Diesel est considéré comme réservé aux taxis ou aux représentants de commerce.

Surtout au prix astronomique de 93 000Frs qui correspond peu ou prou à 40 000€ "2016" ! :eek:

 

Bien que bardée de qualités la Fuego Turbo-D ne semble pas partie pour déchaîner le carnet de commandes de la firme.

 

Ce salon sera aussi celui de la présentation par Heuliez d'une version cabriolet de la Fuego, réalisée sur la base d'une version US.

 

L'intérieur est entièrement tapissé de cuir, les vitres et la capote se commandent électriquement.

 

 

Le cabriolet Heuliez.

f28.jpg

 

 

 

f27.jpg

 

 

 

Dommage qu'il ne fut pas commercialisé...

f26.jpg

 

 

 

Une étude de marché très sérieuse fut entamée pour la vente outre-Atlantique mais les relations de plus en plus problématiques avec AMC refroidirent les dirigeants de la marque qui préférèrent annuler le projet.

 

 

1983 verra encore les ventes chuter avec seulement 38 000 exemplaires produits, à la Régie on y croit visiblement de moins en moins... :(

 

C'est à cette époque que les Fuego commencent à se coltiner une réputation de "voiture de garçon-coiffeur" vanthian.gif.f63cbaca07b7d9595c8f5da1409ee5df.gif voire de "Dame du Bois de Boulogne", un peu comme les Floride/Caravelle du même constructeur deux décennies plus tôt... :sic:

 

Dernier baroud d'honneur pour 1984 avec la suppression des TX et GTX qui ne trouvaient plus guère d'amateurs au profit d'une version ENFIN sportive, à savoir la Turbo équipée d'un 1 600cm3 de 132ch Din et quatre freins à disque !

 

Cette fois-ci les 200 km/h sont (légèrement) dépassés.

 

 

Il était temps de présenter une version sportive à ce coupé, quatre ans après sa présentation ! :o

f05.jpg

 

 

"Gateau sur la cerise" il est même un peu moins cher que la Turbo-D...

f07.jpg

 

 

 

Les derniers millésimes bénéficient d'un tableau de bord "à visière" semblable à celui de la R25.

f14.jpg

 

 

 

On en profite pour faire un peu de cosmétique dans la gamme avec une nouvelle calandre bicolore qui affine un peu la face avant.

 

 

Publicité pour la Fuego Turbo US :

 

 

 

f08.jpg

 

 

 

 

L'arrivée en avril de la Peugeot 205 GTI aux performances voisines pour 25 000Frs de moins met un frein à sa diffusion.

 

Les TL, GTL et GTS restent au catalogue mais sans vraiment se vendre, quand à la Turbo-D sa diffusion est confidentielle.

 

Les ventes plongent encore avec 25 000 autos produites dont beaucoup commencent à "s'entasser" sérieusement dans certaines concessions.

 

C'en est au point que sa commercialisation de la Turbo-D cesse dans l'indifférence générale pour le millésime 1985 après seulement deux années de présence au catalogue et 2 824 exemplaires vendus.

 

1985 sera d'ailleurs la dernière année pour la Fuego, la production cessera fin juin avec moins de 8 200 voitures produites.

 

 

Clap de fin pour la Fuego en 1985.

f16.jpg

 

 

 

Les dernières ne quitteront le parc du constructeur pour ne trouver leur propriétaire qu'en 1987 et encore, après de considérables remises et forces gestes commerciaux ! :o

 

 

Production totale : 265 257 exemplaires (dont 19 352 produits pour le marché intérieur Argentin dans l'usine de Santa-Isabel de mars 1982 à 1992)

La version Turbo essence ne trouvera que 6 100 clients, il faut dire que sa commercialisation a duré moins de deux ans alors...

 

L'Amérique du nord en absorbera 41 460, chiffre somme toute honorable pour une auto Française importée durant seulement trois années !

Pourtant elle ne favorisera pas l'image de marque de nos produits, la version Turbo qui y sera commercialisée souffrira beaucoup des habitudes de conduite des conducteurs Nord Américains plus habitués aux V8 Glougloutants qu'à une mécanique alors assez pointue à maîtriser au quotidien.

 

Le climat local n'améliorera pas vraiment les choses, le soleil Californien mettra à mal peinture et sellerie et le sel des routes de la Belle Province les soubassements des autos, donnant à l'automobile Française une image de voitures un peu trop chères pour ce qu'elles offrent et à l'entretien somme toute assez compliqué.

 

 

La fin des années 80 et le début des années 90 seront un véritable chemin de croix pour le coupé de la marque, la côte en occasion chute considérablement et la voiture se retrouve alors souvent aux mains de kékés-tuning sans gros moyens qui font que la Fuego est très vite cataloguée comme une voiture de beauf'.

 

Le film "Mais qui a tué Pamela Rose ?" avec Kad Merad est assez emblématique de la façon dont la voiture fut considérée à cette époque.

 

De nos jours la Fuego semble retrouver du charme auprès des jeunes collectionneurs adeptes des Youngtimers et c'est tant mieux ! :o

 

Au fait, que lui manquait t-il à cette auto ?

 

-Un moteur puissant dès le début !

 

-Un prix de vente un peu moins select (toute la gamme était chère, surtout pour ce qu'elle offrait...)

 

-Et SURTOUT un engagement en compétition qui n'est jamais venu et qui aurait nettement modifié l'image de la voiture auprès du grand public, les quelques tentatives réalisées par des privés se soldèrent par des échecs.

 

A ce titre les Argentins sautèrent le pas et la Fuego y est nettement mieux vu qu'ici. :oui:

 

 

Retrouvailles :

 

 

 

Epoqu'auto 2015, la Fuego est de retour ! ;)

f25.jpg

 

 

 

 

 

 

 

f24.jpg

 

 

 

 

:coucou:

NB : Cette histoire est issue du topic suivant : Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 10,7K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Invité §Ang786hm

La FUEGO

 

01_SIGLEI.jpg

Etudes de style

FUEGOMAQUETTE.jpg

FUEGOPROTOPLANCHEDEBORD.jpg

FUEGOPROTOSTYLE.jpg

FUEGOPROTOSTYLEII.jpg

Modèles de près-série

FUEGOPRESSERIE.jpg

FUEGOPRESSERIEII.jpg

Photos de présentation

02_PRESENTATIONI.jpg

FUEGO_TL_VIRAGE.jpg

03_PRESENTATIONII.jpg

04_PRESENTATIONV.jpg

05_PRESENTATIONIII.jpg

06_PRESENTATIONIV.jpg

FUEGOGTS.jpg

FUEGOMOTEURGTL.jpg

07_E-PANTOGRAPHE.jpg07_E-VITREELEC.jpg07_E-VOLANTREGLABLE.jpg

FUEGO_ESSUISFEUX.jpgFUEGO_COUVREBAGAGES.jpgFUEGO_PORTECARTE.jpg

FUEGO_FONCTIONNALITE_INTERIEUR.jpg

FUEGO_MOTEUR.jpg

FUEGO_EG_AR.jpg

 

Dans les 70’s peut après le lancement de la nouvelle berline du losange, la R12, Renault réinvesti le segment des coupés (après les Caravelle et Floride) avec les R15 et R17 qui innovaient sur plusieurs points à l’époque. En effet, leur style dans un premier temps était assez parlant (sportivement j’entends) et leur arrivée coïncide avec l’intronisation des 4 freins à disques (ventilés à l’avant), des équipements de premier ordre (vitres électriques, toit ouvrant électrique…) et une injection électronique assez rare à l’époque dans la gamme Renault. Dès le milieu des 70’s, Renault se penche sur la descendance que la régie va donner à sa R12 (voiture devenue par la suite planétaire avec les Dacia etc…), c’est donc la R18 qui est présentée et commercialisée en 1978 inaugurant de nouveaux composants qui prend fièrement la suite de la 12 après 10 années d’une carrière brillante. Il est clair pour la régie que le couple R15-17 arrive aussi à la retraite et les ingénieurs travaillent donc aussi à leur descendance.

 

12_12PHASEI.jpg

R12 Phase I

 

13_12PHASEII.gif

R12 Phase II

 

08_15PHASEI.jpg

R15 Phase I

 

09_15PHASEII.jpg

R15 Phase II

 

10_17PHASEI.jpg

R17 Phase I

 

11_17PHASEII.jpg

R17 Phase II

 

 

C’est donc en Février 1980 que la régie présente au salon de Genève la FUEGO dessinée par Robert OPRON (Papa de la CITROËN SM entre autres), digne héritière des 15 et 17. Dotée d’une carrosserie coupée agrémentée d’une bulle en guise de hayon, cette dernière reprend les solutions techniques inaugurées par la R18 tout en choisissant de se doter de son propre train avant (Provenant des R20/30 dixit RENAULT. Train avant repris plus tard par les premiers espace !). Elle récupère donc le patrimoine génétique de la R18 (plongées aux freinages, tenue de route critiquée, propension à la rouille assez alarmante…) mais avec une recette qui lui est propre. Un design assez original pour l’époque et un CX de 0.34 (une sorte de record en 1980 !), un équipement pléthorique mais aussi des motorisations anémiques.

 

14_18PRESENTATION.jpg

R18 GTL (Photo de présentation)

 

15_18BREAK.jpg

R18 Break

 

16_18AMERICAN.jpg

R18 AMERICAN

 

17_18TBO.jpg

18_18TBOII.jpg

R18 Turbo (115 ch puis 125 ch !!)

 

Mais revenons à la star du jour !

 

Modèles 1980 :

 

TL : Finition de base (Dégivrage de lunette arrière, feu arrière de brouillard, dossiers des sièges arrières rabattables en deux parties égales, sièges en drap chiné…)

 

19_FUEGOTL.jpg

Une TL

FUEGO_PLANCHEDEBORD_TL.jpg

FUEGO_SIEGES_TL.jpg

Notez le dépouillement extrême de la finition…

 

- Moteur type 847 essence

- 1397 cm3

- 4 cylindres

- Carburateur

- Boite 4 vitesses

- Puissance 64 ch DIN à 5500 tr/min

- Pneumatiques 155 SR 13’

- Vitesse maxi : 158 km/h

 

Commentaire : Cette finition est pour moi celle qui n’aurait jamais du voir le jour.

 

GTL : Finition milieu de gamme (TL + Vitres électriques, compte tours, volant réglable en hauteur, appuie-tête avant, montre analogique, enjoliveurs de roues centraux, rétroviseur extérieur réglable de l’intérieur, pare-brise feuilleté clair, vitres de custodes arrières entre-ouvrables, projecteurs H4, pré équipement radio, sièges en velours côtelé…)

 

20_FUEGOGTL.jpg

21_FUEGOINTERIEURGTLPHASEI.jpg

 

- Motorisation de la TL

- Pneumatiques 175/70 SR 13’

 

Commentaire : Tout comme la TL (mis à part l’équipement) la motorisation qui anime la FUEGO GTL est une belle farce de la part de Renault, vraiment trop juste pour faire croire à l’ambiance sportive suggérée dans l’habitacle.

 

GTS et GTS AUTOMATIC : Finition haut de gamme avec motorisation de R16 TX (GTL + indicateur de niveau d’huile, direction assistée, accès à un catalogue d’options plus important)

 

22_FUEGOGTS.jpg

23_FUEGOINTERIEURGTSPHASEI.jpg

 

- Moteur de type 843

- 1647 cm3

- 4 cylindres

- Carburateur

- Starter automatique

- Boite 5 vitesses (9cv) ou 3 vitesses automatique

- Puissance 96 ch DIN à 5750 tr/min

- Pneumatiques : Monte de la GTL

- Vitesse maxi : 180 km/h

 

Commentaire : Celle qui aurait du être l’entrée de gamme de la FUEGO, première motorisation « sympathique » de la gamme FUEGO.

 

Modèle 1981 :

 

Cette année modèle inaugure le témoin mini de réserve d’essence sur toute la gamme.

 

GTS : Nouvelle boite de vitesse légèrement plus longue favorisant la puissance fiscale (désormais fixée à 8cv !)

 

TX 2.0 Litres : Nouvelle finition de milieu de gamme (équivalant à la GTS) mais avec une motorisation 2.0 litres.

 

- Moteur de type 829

- 1995 cm3

- 4 cylindres

- Carburateur

- Starter automatique

- Boite 5 vitesses

- Puissance 110 ch DIN à 5500 tr/min

- Puissance fiscale 10cv

- Pneumatiques : 185/70 HR 13’

- Vitesse maxi : 190 km/h

 

Commentaire : Moteur qui donne enfin une dimension se rapprochant de la sportivité pour le coupé Renault.

 

GTX 2.0 Litres : Nouvelle finition haut de gamme (GTS + Essuie-glace arrière, projecteurs antibrouillards avants, essuie/lave projecteurs avants, jantes aluminium 14’, volant, pommeau de levier de vitesse, soufflet de levier de vitesses et de frein à main garnis de cuir, montre digitale, deuxième rétroviseur extérieur, pare-brise feuilleté et teinté bronze avec vitres assorties, couvre bagage…)

 

24_FUEGOGTX2Litres.jpg

25_FUEGOGTXINTERIEUR.jpg

26_FUEGOGTXINTERIEUR2.jpg

 

http://i17.photobucket.com/albums/b96/AOD77/FUEGO-GO/TOPIC%20FUEGO/FUEGO_INTERIEUR_GTX.jpg

Sièges cuirs optionnels

 

- Motorisation équivalente à celle de la TX

- Pneumatiques : 185/65 HR 14’

 

Commentaire : Ici Renault allie sportivité et confort dans cette finition qui restera jusqu’à l’arrivée de la Turbo essence, le porte drapeau de la gamme FUEGO

 

Modèle 1982

 

Toute la gamme reçoit un cache bagage souple à enrouleur.

 

GTL : Arrivée de la boite 5 vitesses

GTS et GTS AUTOMATIC : Montage d’un allumage électronique intégral.

GTS, GTS AUTOMATIC, TX 2.0 Litres et GTX 2.0 Litres : Montage d’une fermeture centralisée avec plip infrarouge.

AUTOMATIC : Au cours du millésime, changement du moteur 1647 cm3 des GTS au profit du 1995 cm3 des TX 2.0 Litres et GTX 2.0 Litres toujours avec 3 vitesses mais avec des rapports plus longs ce qui la rend plus légère.

 

Modèle 1983 :

 

Ajout sur toute la gamme d’une lèvre d’étanchéité sous le capot au dessus de la calandre, de déflecteurs devant le radiateur et de déflecteurs devant les roues arrières, ce qui amène le CX à 0.32 (GTL). Déflecteur central sous le plancher en avant de l’essieu arrière sauf sur les GTX 2.0 Litres, enjoliveurs de roues complets sauf sur GTX 2.0 Litres et adoption sur toute la gamme de commandes mono-manette au tableau de bord. Désormais toute la gamme est dotée d’un allumage électronique intégral. Témoin sonore d’oubli des phares (sauf sur TL).

 

GTL : Nouveau moteur de type 841 avec une culasse légèrement différente de celles des GTS

 

- 1647 cm3

- Puissance : 73,5 ch DIN

- Puissance fiscale : 7cv

- Boite longue : 5 vitesses

 

Commentaire : Manifeste volonté de Renault de faire monter la gamme en puissance mais cela n’est pas assez, les commandes sont déjà en baisse et Renault à gâché de belles opportunités, mais les acheteurs ne croient déjà plus en FUEGO.

 

GTL, TX 2.0 Litres et GTX 2.0 Litres : 4ème et 5ème rapports de boite allongés et 1er rapport raccourcit.

 

TURBO-D : Nouvelle version haut de gamme dotée d’une motorisation turbo diesel véloce, une première pour l’époque, qui fera date et qui permettra à la FUEGO de vivre encore quelques années. (GTX 2.0 Litres + Manomètre de pression de turbo, suppression des aérateurs centraux sur la planche de bord, aération moteur amélioré sur le spoiler avant, capot avant à double bossage…)

 

27_PRESENTATIONTURBOD.jpg

28_FUEGOTURBODINTERIEUR.jpg

 

- Moteur de type 852 Diesel turbocompressé

- 2068 cm3

- 4 cylindres

- Injection

- Boite 5 vitesses

- Puissance : 88 ch DIN à 4200 tr/min

- Puissance fiscale : 6 cv

- Pneumatiques : 185/65 HR 14’

- Vitesse maxi : 175 km/h

 

Commentaire : Sur cette version Renault joue l’originalité, en effet personne avant le losange n’avait osé chausser un moteur TD sous le capot d’un coupé, il aura fallu attendre l’arrivée des Golf cabriolet TDI et des Audi 80 Cabriolet TDI pour revoir une pareille chose...

 

Modèle 1984

 

TL, GTL, GTS : Nouvelle calandre à 4 barrettes (avant 6) nouvelles protections sur pare-choc avant et arrière et nouvelle planche de bord dite à grande casquette (avec nouveaux blocs compteurs !)

 

29_FUEGOPHASEII.jpg

sfuegoqc3.jpg

FUEGOTDVIRAGE.jpg

Cf la calandre 4 barrettes plus les protections plus amples ainsi que les enjoliveurs de roues intronisés en 1983.

 

30_FUEGOINTERIEURPHASEII.jpg

31_FUEGOINTERIEURPHASEII.jpg

Nouveau Tableau de Bord

 

TX 2.0 Litres et GTX 2.0 Litres et AUTOMATIC : Suppression de ces versions.

 

Turbo : Nouvelle version haut de gamme avec modifications esthétiques propre au reste de la gamme (nouvelle sellerie velours bi-tons, rétroviseurs à réglages électriques, ordinateur de bord, manomètre de pression de turbo, jantes aluminium BBS 14’, option chaine hi-fi Renault/Philips avec commandes au volant…)

 

32_PRESENTATIONTURBO.jpg

FUEGOMOTEURTURBO.jpg

FUEGOTURBOINTERIEUR.jpg

FUEGOTURBOPLANCHEDEBORD.jpg

 

- Moteur de type 807 essence turbocompressé

- 4 cylindres

- Carburateur

- Boite 5 vitesses

- Puissance 132 ch DIN à 5500 tr/min

- Puissance fiscale : 7cv

- Pneumatiques : 185/65 HR 14’

- Vitesse maxi : 200 km/h

 

Commentaire : Renault est enfin en possession de tous ses moyens mais résolument trop tard lorsque l’on se réfère aux courbes de vente de la FUEGO qui sont de plus en plus basses, Renault pense d’ailleurs plus que jamais à arrêter la gamme en France.

 

Turbo-D : Arrêt de la production vers la fin du millésime.

 

Modèle 1985

 

Sans modification notable.

 

Modèle 1986

 

Arrêt de la production de toute la gamme en France à la fin de l’année 1985. Il s’est produit en tout 254.472 FUEGO entre février 1980 et Mars 1985.

 

Production du modèle :

 

1980 : 75.425

1981 : 55.875

1982 : 52.258

1983 : 41.158

1984 : 24.926

1985 : 5.100

 

Ventes Françaises :

 

1980 : 38.584

1981 : 23.178

1982 : 13.344

1983 : 6.857

1984 : 2.512

1985 : 224

 

 

En gros Renault essuie un bel échec avec ce coupé censé remettre le côté sportif du losange en avant. La mission ne sera pas remplie, la FUEGO attirera même beaucoup de moqueries. Ce qui à beaucoup nui à Renault en outre, c’est le recul technique qui s’opère entre les R15/17 (4 freins à disques, injection électronique) et la FUEGO (freins arrière à tambour sauf turbo et carburateur sur toute la gamme…). Le fait qu’elle hérite du comportement routier de la R18 n’est pas non plus pour faire grimper le nombre de fan…

 

Elle connu jusqu’en 1996 une carrière florissante en ARGENTINE où elle est la voiture des gens aisés !! Baptisées GTA et GTA Max elles contribuent à faire se prolonger le mythe (j’ai un M6 Turbo de 93 en K7 où l’on essai la Fuego en Argentine !!)

 

34_FUEGOGTA.jpg

35_FUEGOGTA.jpg

GTA

 

PS : Ne pas oublier la présence de Renault sur le territoire américain durant les 80’s….Le losange y commercialisait des modèles à la finition plus sérieuse mieux équipés (enfin pour les hauts de gamme) qu’en France et aux normes US (Pare-choc plus gros, optiques différentes, climatisation, normes antipollution avec catalyseur (puissance turbo = 105 ch au lieu de 132 !!! :oops: )

 

Ne pas oublier que ces mêmes versions US ont l'injection sur leurs 3 versions

- 1.6 LITRE - TURBO - 2.2 LITRES

 

33_FUEGOUSA.jpg

33_FUEGOUS.jpg

Magnifique modèle US

 

Et sur versions TURBO Suisse et 2.2 LITRES Allemande

 

E.F.I. = Electronic Fuel Injection

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

En effet tout est bien dit, le tout accompagne de belles photos.

C'est vrai que c'est une belle auto qui de nos jours se fait rare sur les routes francaises.

 

 

D'ailleur si un jours vous croisez une TURBAL en bon état je suis preneur....j'en veu une !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

:lol: ... :voyons: .... :nanana: quedalle sauf si tu nous fais un tirage sur papier glacé avec dédicace :D

 

 

Tu me déçois tien..... j'te lirais plus jamais de la meme manière!! :cry:

 

 

 

 

 

 

---------------> je suis plus là :tourne:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §fre285Jr

Beau boulot.

Bon la Fuego, je connais, y'en avait une dans la famille et deja on la montrait du doigt.

Merci de l'avoir replacee dans son contexte, ca me permet de remettre une forme sur certains noms comme R15 ou R17.

 

Il me semble que la R15 a bien une tete de collector pour les prochaines annees, qu'en pensez-vous?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

Beau boulot.

Bon la Fuego, je connais, y'en avait une dans la famille et deja on la montrait du doigt.

Merci de l'avoir replacee dans son contexte, ca me permet de remettre une forme sur certains noms comme R15 ou R17.

 

Il me semble que la R15 a bien une tete de collector pour les prochaines annees, qu'en pensez-vous?

 

 

Surtout la 17 je pense!!

 

D'ailleurs voici les photos de ma FUEGO à moi que j'avais quand j'étais djeun'z une GTS de 83

 

 

http://home.nordnet.fr/~mvanseveren/bitume/img/ref/fuego1.jpg

 

http://home.nordnet.fr/~mvanseveren/bitume/img/ref/fuego2.jpg

 

http://home.nordnet.fr/~mvanseveren/bitume/img/ref/fuego3.jpg

 

http://mpro.no-ip.com/fuego/Gallery40/6.jpg

 

http://mpro.no-ip.com/fuego/Gallery40/7.jpg

 

http://mpro.no-ip.com/fuego/Gallery40/9.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

sympa merci pour le boulot!

 

Quel domage que la fuego ai une image beauf aujourd'hui...elle avait quand emme une sacré gueule.

 

 

Je suis 100 % ok avec toi, ça me rappel la cote d'amour des Beisque ! ;):p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §fre285Jr

lapocompris!!!

Je prefere, sur tes photos, la 15 a la 17 parce que :

1 la forme fait plus vintage

2 la couleur mate fait plus vintage

3 les sieges rouges ca fait boite a partouze

4 je prefere :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

Je prefere, sur tes photos, la 15 a la 17 parce que :

1 la forme fait plus vintage

2 la couleur mate fait plus vintage

3 les sieges rouges ca fait boite a partouze4 je prefere :lol:

 

 

Ahhhh ok ok ok !!!

 

 

Oui :oui: peut etre un peut :L

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §jcm822iQ

Chouette topic, chouette voiture.

 

Si quelqu'un tombe un jour sur une Turbo, une TurboD ou une 2 litres en bon état, je suis preneur aussi. Comme ça, avec mes béhisques, je me fais le parfait garage du mimile :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

Chouette topic, chouette voiture.

 

Si quelqu'un tombe un jour sur une Turbo, une TurboD ou une 2 litres en bon état, je suis preneur aussi. Comme ça, avec mes béhisques, je me fais le parfait garage du mimile :D

 

 

Ca te dit pas on refait une turbo à deux???? :D;) ??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

OUais j'avais pas vu ce coté pratique!!!

 

Mais j'ai pas la place ni le fric pour entamer cette aventure seul alors que c'est un projet qui me trotte en tête depuis que j'ai posé mon cul dans une fuego turbal en 1998!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §jcm822iQ

OUais j'avais pas vu ce coté pratique!!!

 

Mais j'ai pas la place ni le fric pour entamer cette aventure seul alors que c'est un projet qui me trotte en tête depuis que j'ai posé mon cul dans une fuego turbal en 1998!!

 

bin si t'as pas peur de faire 200 bornes dans le WE (achète une BX diesel pour faire de la borne, arf arf arf :D), ça peut bien le faire. Pour le côté fric, l'essentiel c'est de trouver une caisse saine en carosserie, parce que ça c'est vraiment cher et je ne sais pas faire. Pour le moulin, c'est suffisament courant pour se débrouiller, j'ai quelques pièces en stock dont un Garett d'avance et pis on se facturera pas la main d'oeuvre...

 

Par contre au passage, si on peut lui coller des vrais suspattes à la fuego turbal, j'ai rien contre :D

 

PS HS : je cule cordialement le correcteur...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

bin si t'as pas peur de faire 200 bornes dans le WE (achète une BX diesel pour faire de la borne, arf arf arf :D), ça peut bien le faire. Pour le côté fric, l'essentiel c'est de trouver une caisse saine en carosserie, parce que ça c'est vraiment cher et je ne sais pas faire. Pour le moulin, c'est suffisament courant pour se débrouiller, j'ai quelques pièces en stock dont un Garett d'avance et pis on se facturera pas la main d'oeuvre...

 

Par contre au passage, si on peut lui coller des vrais suspattes à la fuego turbal, j'ai rien contre :D

 

PS HS : je cule cordialement le correcteur...

 

Faut voir mais les 200 bornes pfiouuuu sinon je te dirais ça pendant le week-end (j'aurais une meilleure vue de ce qui m'attend)!!

 

 

PS HS = :ptdr::lol:

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ang786hm

sympas ce topic

 

une petite question, j'ai entendu dire qu'on etait pas mal assis assez bas donc pour les manoeuvres c'etait assez chaud il fallaitr bien connaitre le gabarit de la voiture c'est vrai ?

 

 

Bah oui :oui: on est assi bien bas mais on s'y habitue, par contre pour ce qui est du gabarit, ca va comparé au capot long comme un jour sans pain de ma volvo 480 y'a rien à voir!! :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §lov587eP

J'avais une prof d'anglais sur St Nazaire en 1999-2000 qui avait une Fuego Turbo immatriculée en Grande Bretagne, comme neuve, elle etait marron métal avec pare-chocs peints couleur carrosserie, des jantes genre BBS à rayon, antibrouillards,, lave pahres ... magnifique ... elle était toute d'origine, en parfait état.

A la fin de l'année, je lui ai donné mes coordonnées lui disant de m'avertir si elle voulait la vendre ... mais pas de nouvelles depuis ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §sci863hC

excuse moi mais c'est autre chose qu'une fuego !!! :ptdr: :ptdr:

Tient , quel dommage ! Je viens de quitter la ville avec tous ces tr.. de b.ll.s qui cherchent des crosses et; ôh que vois-je sur mon ordinateur qui m'aide à décompresser du stresse urbain ? ......... :oops:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...