Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Anecdotes et faits d'histoire de Zygomard et de Visa club


Messages recommandés

 

Nous elles sont maison chez mes parents ce soir. :miam:

 

Et demain chez les beaux parents ça sera aussi baraque. :oui:

 

Je finis ma cure avant de retourner dans ma cambrousse. :lol:

Voila , des repas sains et légers , après t'est en forme pour la semaine :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 812
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Voila , des repas sains et légers , après t'est en forme pour la semaine :lol:

 

 

 

Ce midi, c'était repas léger en plus. :p

 

Puis je ne vais pas en manger pendant plusieurs semaines alors j'en profite. C'est tellement bon, surtout trempées dans un oeuf battu. :miam:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

perso, je fais cuire à l'huile de pépins de raisins car elle deviennent moins huileuses :jap:

 

Je ne connaissais pas cette astuce.

 

 

Ah ça c'est sur c'est les meilleures , dommage j'ai deja mangé ,ça m'a donné envie , mais demain soir je m’arrête a la baraque :D :D

 

Sacré Picounet !!!!!! :lol: :lol:

 

 

 

picpat54.gif.b1100e26b02a028a9648c0455028ad4b.gif Phil

 

Oui il faut les cuire a 3/4 laisser reposer et finir la cuisson

 

mais pas dans de l'huile , dans du blanc de boeuf :jap:

 

Et tout a fait d'accord pour continuer sur le culinaire :lol: :lol:

 

 

La question ne se pose plus, on en fait plus à la maison, les seules fois où j'en mange, c'est au resto.

Certaines sont bonnes, d'autres beaucoup moins.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacré Picounet !!!!!! :lol: :lol:

 

 

 

 

:D

 

La question ne se pose plus, on en fait plus à la maison, les seules fois où j'en mange, c'est au resto.

Certaines sont bonnes, d'autres beaucoup moins.

 

Oui c'est vrai qu'on en trouve de bonnes dans certains restos :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon une histoire de croque mort vito33.gif.52a1bebe439cc19f4e6eb93aa61f8499.gif

 

[h1]5 idées reçues sur les "croque-morts"[/h1]

 

 

http://i.huffpost.com/gen/3603694/images/n-UNDERTAKER-large570.jpg

 

 

 

 

Bien loin de l'image de l'homme au vautour sur l'épaule toujours prêt à sortir son mètre de sa poche, les croque-morts, qui n'aiment pas tous qu'on les appelle ainsi, sont tout simplement des hommes et des femmes dévoués, qui ne comptent pas leur temps et sont au service des familles tous les jours et à toute heure.

1 - On appelle les croque-morts ainsi parce qu'autrefois ils mordaient les doigts de pieds des défunts afin de s'assurer qu'ils étaient bien morts

Faux: Imaginez-vous la scène... Même (et surtout!) au moyen-âge, mordre les orteils d'un défunt aurait été dégoûtant! Si ce terme est effectivement apparu au moyen-âge, il désignait en réalité la personne qui passait ramasser les cadavres déposés devant les maisons lors des épidémies de peste. Il utilisait pour ce faire une grande perche munie d'un croc, pour éviter tout contact avec le corps contagieux. Le "croche mort" est peu à peu devenu le "croque-mort". De nos jours, on désigne ainsi l'ensemble des travailleurs du secteur funéraire.

 

2 - Personne ne veut devenir "croque-mort"

Faux: Bien au contraire, le secteur funéraire attire de plus en plus de monde. Jeunes vocations ou reconversions professionnelles, les sessions de formation ne désemplissent pas. Parmi les nombreux métiers de la pompe funèbre, les deux "stars" sont le conseiller funéraire et le thanatopracteur. Les croque-morts, quel est leur véritable nom?

Ou plutôt leurs noms, car le secteur funéraire regroupe plusieurs professions bien distinctes:

-Le fossoyeur: Il creuse parfois à la main mais souvent à la pelleteuse, à l'emplacement des concessions, avant un enterrement.

-Le chauffeur-porteur: Il s'occupe des démarches administratives, transporte les défunts avant et après la mise en bière et porte le cercueil lors des obsèques.

-Le maître de cérémonie: il dirige l'équipe de porteurs lors des obsèques et peut également organiser et présider à une cérémonie civile.

-Le conseiller ou assistant funéraire: Il reçoit les familles et règle avec eux les détails des obsèques, le transport, les fournitures, la cérémonie, l'avis de décès... On peut également s'adresser à lui si l'on souhaite souscrire un contrat obsèques ou tout simplement acheter des articles funéraires.

-Le thanatopracteur: Il s'occupe du corps du défunt et peut lui prodiguer des soins allant de la simple toilette mortuaire à l'embaumement, selon la demande de la famille. Il est aussi le seul professionnel avec le médecin, habilité à explanter les prothèses fonctionnant au moyen d'une pile.

 

3 - Tout le monde peut devenir "croque-mort", il n'y a pas de qualification particulière

Faux: Chaque profession du funéraire requiert une formation spécifique. Celle-ci est obligatoire et il est même nécessaire d'obtenir un Diplôme d'Etat pour occuper certains postes, comme celui de conseiller funéraire par exemple. Pour ce qui concerne les thanatopracteurs qui sont titulaires d'un Diplôme National, ils doivent d'abord passer un concours composé pour moitié d'épreuves de médecine avant de se présenter à l'examen pratique l'année suivante.

 

 

4 - Les "croque-morts" sont des hommes

Faux: Et de plus en plus faux, la tendance s'est totalement inversée depuis plusieurs années et la profession est en pleine féminisation, même si on trouve encore très peu de femmes parmi les équipes de fossoyage ou de porteurs.

 

5 - Les "croque-morts" ne sont pas gais

Faux: Les "croque-morts" sont simplement Monsieur et Madame tout le monde. Une fois leur journée de travail terminée, ils portent des vêtements ordinaires et s'adonnent aux mêmes loisirs et activités que le commun des mortels.

jordan1916s.gif.179e872f6a275c5ca26a0fec2b798240.gif
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu différent au Luxembourg et surement dans d'autres pays , les pompes funèbres vont au cimetière avec le curé et la famille proche , procèdent a l'enterrement , en ensuite il y a une cérémonie a l’église :jap:

 

 

 

 

Ah oui c'est totalement différent. En France, la cérémonie c'est plus pour dire au revoir à la personne décédée. Au Luxembourg, je me trompe peut être mais la cérémonie c'est plus pour recommander la personne à Dieu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

 

Ah oui c'est totalement différent. En France, la cérémonie c'est plus pour dire au revoir à la personne décédée. Au Luxembourg, je me trompe peut être mais la cérémonie c'est plus pour recommander la personne à Dieu.

 

Oui c'est ça :jap: bon la ceremonie , mémé sans le défunt sert aussi a dire au revoir , en fait ça revient plutôt au même :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est ça :jap: bon la ceremonie , mémé sans le défunt sert aussi a dire au revoir , en fait ça revient plutôt au même :jap:

 

 

Oui, que ce soit dans un sens ou dans l'autre, ça revient au même.

 

Le défunt est enterré, puis il a droit à une cérémonie, peu importe l'ordre. :jap:

 

Et finalement, que les Croques Morts soient associés à la cérémonie, je trouve ça très bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour revenir sur le sujet des croques -morts....cette nuit à 5km de chez moi....

 

[h1]Norroy-le-Veneur : gigantesque incendie, une société de services funéraires détruite[/h1]

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/E7D07FB0-700E-4096-8209-EEF56FCCBA15/LRL_v0_03/le-batiment-d-une-surface-de-1500-metres-carres-est-une-base-logistique-et-de-stockage-de-cercueils-du-groupe-ogf-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/C3A7D27F-61F9-409E-8DC5-E226CCAFC7CE/LRL_v0_03/d-importants-moyens-ont-ete-deployes-pour-faire-face-a-l-incendie-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/C181628E-49BA-47DB-B020-BAAAE792CB32/LRL_v0_03/la-structure-metallique-a-litteralement-fondu-photo-karim-siari-1446244659.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/A3A9CF37-85C0-45F7-AAAD-382D29CDF0CB/LRL_v0_03/la-structure-metallique-a-litteralement-fondu-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/94A330E9-26E5-4381-887D-120B3CB580AB/LRL_v0_03/la-structure-metallique-a-litteralement-fondu-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/583986D8-7933-467D-ACDD-4E27AFD8889C/LRL_v0_03/d-importants-moyens-ont-ete-deployes-pour-faire-face-a-l-incendie-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/3E2BCD33-A0CE-4DA7-AE0E-EBDF524B9A28/LRL_v0_03/d-importants-moyens-ont-ete-deployes-pour-faire-face-a-l-incendie-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/568BA701-E429-4C8D-B868-ABAFBDCDF89B/LRL_v0_03/d-importants-moyens-ont-ete-deployes-pour-faire-face-a-l-incendie-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/10389A06-1EA1-4B66-ACD1-EB2F0753E78E/LRL_v0_03/d-importants-moyens-ont-ete-deployes-pour-faire-face-a-l-incendie-photo-karim-siari-1446246604.jpg

 

Un épais nuage de fumée noire, dense, visible des kilomètres à la ronde, a envahi le ciel. Un incendie s’est déclaré ce vendredi soir, vers 22 h, sur la ZAC Euromoselle, à Norroy-le-Veneur. Un bâtiment est la proie des flammes. Il s’agit de la société OGF, services funéraires des Pompes Funèbres Générales, située rue de la Fontaine Chaudron. Elle emploie 35 salariés.

 

À l’arrivée des sapeurs-pompiers à 22 h 09, le bâtiment était déjà totalement embrasé. D’importants moyens ont été déployés. Le lieutenant Pierre Taite, commandant des sapeurs-pompiers sur place – une trentaine de soldats du feu issus des centres de secours de Hagondange, Maizières-lès-Metz et Norroy-le-Veneur – en est déjà certain, ses hommes passeront la nuit sur place. « Il s’agit d’une grosse opération , souligne-t-il. Il est impossible d’accéder à l’intérieur du bâtiment, la structure est instable. C’est un ensemble métallique fait de bardage et de poutrelles en acier, avec une résistance au feu totalement nulle. Nous ne pouvons pas accéder au foyer résiduel. »

Le bâtiment d'une surface de 1500 mètres carrés est une base logistique et de stockage de cercueils du groupe OGF. Ce qui a largement facilité la propagation des flammes et rendu très compliqué le travail des pompiers.

 

Nathalie Rousseau, maire de Norroy-le-Veneur, était également sur place, de même que le directeur régional de l'entreprise, Pascal Julien, arrivé peu après 23h. « Tout sera fait pour que le service soit rendu aux familles. Pour cela, nous allons nous mettre en contact avec la base de Nancy. L'essentiel, ce soir, c'est qu'il n'y a pas de salarié sur le site. Ils sont tous chez eux, sains et saufs. »

Une enquête en recherche des causes de l'incendie a été ouverte, qui sera dirigée par les gendarmes de la brigade de Maizières-lès-Metz.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

anecdote du soir-rénovée-

 

 

Amiens

 

100 Place du Don Cathédrale.jpg

 

Amiens, ville pittoresque, capitale de la Somme et la région Picardie, mais dont la grandeur fut limitée par le hoquet d'un cartographe qui fit passer tout axe de communication majeur à Reims, capitale du Champagnistan située 100 km à l'est de cette belle ville même si elle est plus paumée qu'Amiens .

Amiens, chef-lieu de la Somme, elle est également restée la préfecture de la région Picardie tant l’époque de la Kommandantur picarde lui a fourni un sens de la rigueur et du sens moral.

 

101.jpg

136 234 habitants, appelés « amiénois ». Les habitantes d’Amiens seront, elles, appelées « Mademoiselle » ou « M’zelle t’es bonne », voire pas appelées du tout pour certaines.

Les habitants d’Amiens datent du Néolithique, comme la ville en elle-même.

L’origine de son nom viendrait, selon la légende, du passage d’un car de jeunes autistes en déplacement pour un concert de Grand Jojo, cet auguste chanteur belge de tango. Un hydrocéphale aurait volé le coton-tige préféré d’un de ses camarades et celui-ci aurait crié « Aaah ! Mien ! … gnééé … Aaaah ! Mien ! … » pour exprimer son mécontentement.

 

102.jpg

L’insistance et la force des hurlements de l’enfant auraient provoqué l’unique annulation de concert de l’histoire de Grand Jojo. Seraient donc restés les mots de la triste victime, qui avec le temps devinrent le nom de la cité : Amiens.

Placée idéalement entre Tergnier, Grattepanche et Argoeuves, la ville d’Amiens est rapidement devenue la ville de référence locale.

Par ailleurs, les 149 597 870 Km qui l’éloignent du Soleil en font un endroit particulièrement tempéré, même si les scientifiques et les habitués du Café de la Place contestent cette relation de cause à effet.

 

103.jpg

Le premier contact avec les habitants de cette ville est inoubliable ! En effet ces généreux habitants crasseux et boueux vous recevront dans leur ville avec un bouquet de betteraves aux mains et vous supplieront d'habiter chez eux et de ne pas partir (la démographie d'Amiens est à son plus bas…)

Le Christianisme apporta à Amiens principalement le vin de messe, qui évolua ensuite vers le gros rouge (puis vers le communisme), mais à cause d'une erreur d'interprétation de la sainte écriture due aux taches de gras sur les saintes page. Un gribouillis à moitié effacé donna donc à la région son plus grand culte, la sainte Bettrave !

 

105.jpg

Les paysans du coin cessèrent donc de cultiver leurs légumes nauséabonds (chou, blatte et autres carottes) pour se lancer corps et âmes dans le culte et la culture de la sainte bettrave.

La Picardie continua son train de vie, développa une économie florissante de fausse cartes d'identité et de souvenir à deux balles pour les touristes de passage dont le plus connu fut le "morceau de mur romain" ou chacun allait chourer un morceau de mur de son voisin pour le revendre sur Intranetus (le net des romain)

La ville est réputée pour sa cathédrale Notre-Dame de Paris, la plus vaste de France. Notre Dame de Paris d’Amiens est même la deuxième du monde après celle Yamoussoukro. « Yamoussoukro kro-kro-kronenbourg ! » comme aimait le rappeler Paul Préboist dans le chef d’œuvre cinématographique qu’est « Mon curé chez les nudistes ».

 

104.jpg

La cathédrale mesure 145 m de long pour 112 m de haut, et les voûtes de la nef centrale culminent à 42, 30 mètres. Ses dimensions extravagantes sont la preuve qu’au Moyen Age, les croyants devaient être fichtrement grands, et donc sacrément bons au basketball.

Datant du croix-trois-bâtons siècle, ce monument a mis énormément de temps à être construit du fait que les architectes désignés pour le projet étaient uniquement des spécialistes en maquettes d’allumettes. Fort heureusement, Kid Rock leur vint en aide et inventa la pierre, qui devint dès lors l’élément de base pour la construction de l’édifice.

 

Tour_Perret_Amiens.jpg

Frère caché du célèbre Pierre Perret, Auguste Perret vécu dans l’ombre du chanteur depuis tout jeune. Enfant déjà, sa mère l’enfermait des semaines entières dans une cave de la maison de famille. Il expliquera plus tard que c’est cette habitude familiale qui lui donna le goût du béton, qui devint sa matière de prédilection.

Vers 1948, après le succès de la chanson « le zizi » en langue israélite, la mairie d’Amiens déclara que la ville avait besoin, pour avoir des rapports avec les villes environnantes et pour marquer sa supériorité face à elles, d’un membre évocateur, puissant… bref érectile !

 

Amiens-Tour-Perret.jpg

C’est alors que l’on vit naître une des plus grands édifices amiénois : la Tour Perret (110 mètres au garrot).

Loin de plaire à la majorité de la populace, l’œuvre architecturale a subi moult et moult transformation au cours du temps. Par exemple, nous pouvons remarquer que depuis 2003, le sommet de la tour est agrémenté d’un charmant prépuce lumineux.

Ville d’apparence maraîchère, Amiens explique en fait l’existence de ses hortillonnages (voies d’eaux parcourant plus de 300 hectares) d’une toute autre façon :

Avant l’apparition de la roue, comme tout le monde le sait, les hommes avaient comme uniques moyens de transports non-fatigants la glissade-sur-pente, la nage et la navigation.

 

hortillonnages-amiens.jpg

Trop feignants pour créer une pente pour chaque destination, les Amiénois décidèrent d’exploiter la Somme et ses affluents pour se déplacer. Ainsi, certains, euphoriques, tentèrent de rejoindre les Pays-Bas et d’autres, dépressifs, tâchèrent de rallier Le Havre.

Les désormais célèbres hortillonnages sont donc les traces de ces temps anciens, maintenant réaménagés pour accueillir des poissons surgelés Picard mangeurs de sachets plastiques.

 

Hortillonnages-amiens 1.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

anecdote du soir-rénovée-

 

 

Amiens

 

100 Place du Don Cathédrale.jpg

 

Amiens, ville pittoresque, capitale de la Somme et la région Picardie, mais dont la grandeur fut limitée par le hoquet d'un cartographe qui fit passer tout axe de communication majeur à Reims, capitale du Champagnistan située 100 km à l'est de cette belle ville même si elle est plus paumée qu'Amiens .

Amiens, chef-lieu de la Somme, elle est également restée la préfecture de la région Picardie tant l’époque de la Kommandantur picarde lui a fourni un sens de la rigueur et du sens moral.

 

101.jpg

136 234 habitants, appelés « amiénois ». Les habitantes d’Amiens seront, elles, appelées « Mademoiselle » ou « M’zelle t’es bonne », voire pas appelées du tout pour certaines.

Les habitants d’Amiens datent du Néolithique, comme la ville en elle-même.

L’origine de son nom viendrait, selon la légende, du passage d’un car de jeunes autistes en déplacement pour un concert de Grand Jojo, cet auguste chanteur belge de tango. Un hydrocéphale aurait volé le coton-tige préféré d’un de ses camarades et celui-ci aurait crié « Aaah ! Mien ! … gnééé … Aaaah ! Mien ! … » pour exprimer son mécontentement.

 

102.jpg

L’insistance et la force des hurlements de l’enfant auraient provoqué l’unique annulation de concert de l’histoire de Grand Jojo. Seraient donc restés les mots de la triste victime, qui avec le temps devinrent le nom de la cité : Amiens.

Placée idéalement entre Tergnier, Grattepanche et Argoeuves, la ville d’Amiens est rapidement devenue la ville de référence locale.

Par ailleurs, les 149 597 870 Km qui l’éloignent du Soleil en font un endroit particulièrement tempéré, même si les scientifiques et les habitués du Café de la Place contestent cette relation de cause à effet.

 

103.jpg

Le premier contact avec les habitants de cette ville est inoubliable ! En effet ces généreux habitants crasseux et boueux vous recevront dans leur ville avec un bouquet de betteraves aux mains et vous supplieront d'habiter chez eux et de ne pas partir (la démographie d'Amiens est à son plus bas…)

Le Christianisme apporta à Amiens principalement le vin de messe, qui évolua ensuite vers le gros rouge (puis vers le communisme), mais à cause d'une erreur d'interprétation de la sainte écriture due aux taches de gras sur les saintes page. Un gribouillis à moitié effacé donna donc à la région son plus grand culte, la sainte Bettrave !

 

105.jpg

Les paysans du coin cessèrent donc de cultiver leurs légumes nauséabonds (chou, blatte et autres carottes) pour se lancer corps et âmes dans le culte et la culture de la sainte bettrave.

La Picardie continua son train de vie, développa une économie florissante de fausse cartes d'identité et de souvenir à deux balles pour les touristes de passage dont le plus connu fut le "morceau de mur romain" ou chacun allait chourer un morceau de mur de son voisin pour le revendre sur Intranetus (le net des romain)

La ville est réputée pour sa cathédrale Notre-Dame de Paris, la plus vaste de France. Notre Dame de Paris d’Amiens est même la deuxième du monde après celle Yamoussoukro. « Yamoussoukro kro-kro-kronenbourg ! » comme aimait le rappeler Paul Préboist dans le chef d’œuvre cinématographique qu’est « Mon curé chez les nudistes ».

 

104.jpg

La cathédrale mesure 145 m de long pour 112 m de haut, et les voûtes de la nef centrale culminent à 42, 30 mètres. Ses dimensions extravagantes sont la preuve qu’au Moyen Age, les croyants devaient être fichtrement grands, et donc sacrément bons au basketball.

Datant du croix-trois-bâtons siècle, ce monument a mis énormément de temps à être construit du fait que les architectes désignés pour le projet étaient uniquement des spécialistes en maquettes d’allumettes. Fort heureusement, Kid Rock leur vint en aide et inventa la pierre, qui devint dès lors l’élément de base pour la construction de l’édifice.

 

Tour_Perret_Amiens.jpg

Frère caché du célèbre Pierre Perret, Auguste Perret vécu dans l’ombre du chanteur depuis tout jeune. Enfant déjà, sa mère l’enfermait des semaines entières dans une cave de la maison de famille. Il expliquera plus tard que c’est cette habitude familiale qui lui donna le goût du béton, qui devint sa matière de prédilection.

Vers 1948, après le succès de la chanson « le zizi » en langue israélite, la mairie d’Amiens déclara que la ville avait besoin, pour avoir des rapports avec les villes environnantes et pour marquer sa supériorité face à elles, d’un membre évocateur, puissant… bref érectile !

 

Amiens-Tour-Perret.jpg

C’est alors que l’on vit naître une des plus grands édifices amiénois : la Tour Perret (110 mètres au garrot).

Loin de plaire à la majorité de la populace, l’œuvre architecturale a subi moult et moult transformation au cours du temps. Par exemple, nous pouvons remarquer que depuis 2003, le sommet de la tour est agrémenté d’un charmant prépuce lumineux.

Ville d’apparence maraîchère, Amiens explique en fait l’existence de ses hortillonnages (voies d’eaux parcourant plus de 300 hectares) d’une toute autre façon :

Avant l’apparition de la roue, comme tout le monde le sait, les hommes avaient comme uniques moyens de transports non-fatigants la glissade-sur-pente, la nage et la navigation.

 

hortillonnages-amiens.jpg

Trop feignants pour créer une pente pour chaque destination, les Amiénois décidèrent d’exploiter la Somme et ses affluents pour se déplacer. Ainsi, certains, euphoriques, tentèrent de rejoindre les Pays-Bas et d’autres, dépressifs, tâchèrent de rallier Le Havre.

Les désormais célèbres hortillonnages sont donc les traces de ces temps anciens, maintenant réaménagés pour accueillir des poissons surgelés Picard mangeurs de sachets plastiques.

 

Hortillonnages-amiens 1.jpg

 

:lol: :lol:

Sacré Zygo !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]Jean Mineur, Médiavision et son fameux numéro de téléphone 1506430399_ae92.gif.cb8e7e35918f36d6f621f4ce0ba3b4c1.gif [/h1]

 

À partir de 1924, Jean Mineur propose aux commerçants de Valenciennes d’afficher leur publicité dans les salles de cinéma de la ville. À l’époque où la pub au cinéma est encore balbutiante, on parle de « rideaux-réclame » : des publicités peintes sont descendues devant l’écran par l’exploitant de la salle.

Pour structurer son activité de régisseur publicitaire, Jean Mineur fonde en 1927 l’Agence générale de publicité puis une société de production de films publicitaires en 1936 : Publicité et Films Jean Mineur.

Installée à Paris sur les Champs-Élysées à la fin des années 1930, la société de Jean Mineur obtient un numéro de téléphone qui fit rêver par sa simplicité : Balzac 00 01 !

 

http://www.anecdote-du-jour.com/wp-content/images/2009/06/jean-mineur.jpg

 

//www.dailymotion.com/embed/video/xw5x7

 

En 1950 nait la mascotte de Jean Mineur : un petit mineur sympathique portant une pioche qu’il lance au centre d’une cible. Le 1000 du centre de la cible s’inverse alors pour afficher le numéro de la société publicitaire : 1000 -> (Balzac) 00 01.

Le numéro de téléphone de Jean Mineur évolue avec les différents systèmes de numérotation en conservant son final « 00 01 » : aujourd’hui au cinéma on peut toujours voir le petit mineur nous suggérer d’appeler le 01 47 20 00 01zéro, zéro, zéro, un« ). Mais y’a-t-il beaucoup de gens qui appellent ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1970, les sociétés de Jean Mineur fusionnent avec la régie de publicité au cinéma de Publicis pour devenir la société Médiavision, qui conservera le nom, la mascotte et le numéro de téléphone de Jean Mineur.[h5]Sources : S. Pincas & M. Loiseau, Une histoire de la publicité, Taschen, 2008 ; Wikipédia

À voir : un site sympa sur Jean Mineur[/h5]

 

:jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
  • Créer...
Aller en haut de page