Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

AMC Pacer : C'est l'histoire d'une voiture américaine


Messages recommandés

AMC Pacer : Quand tout va de travers... :pfff:

 

p16.jpg

 

Nous sommes à la fin des années 60...

 

Le groupe American-Motors, créé en 1954 avec la fusion de marques comme Nash ou Hudson, reste un "pygmée" face aux fameux Big Three de Detroit (Ford, GM et Chrysler). :bah:

 

La seule solution pour se développer (ou plus simplement survivre) est pour les dirigeants de la marque de faire plus original que les 3 autres. :jap:

 

Ils sont sensibles au succès que commencent à s'octroyer les constructeurs japonais sur le sol US, sans parler de VW avec sa Coccinelle vendue par milliers chaque année.

 

Au même moment la vieille Europe commence à parler sérieusement du moteur rotatif comme propulseur d'avenir, en effet ce dernier semble vouloir mettre à la casse les moulins à pistons alternatifs plus compliqués dans leur fonctionnement et trop souvent sources de vibrations.

 

Il est donc décidé en 1971 de mettre au point une voiture originale, qui serait :

 

-De petite taille (du moins en longueur)

-Animée par un moteur rotatif transmettant sa puissance aux roues avant

-Garnie des systèmes de sécurité passive les plus en pointe (à cette époque il est question de mettre en place des normes de sécurité drastiques aux USA, le livre de l'avocat Ralph Nader "Unsafe at any speed" ayant laissé pas mal de traces dans les esprits)

-Bien équipée et assez large pour laisser à ses propriétaires le sentiment de ne pas rouler dans une "voiture de prolo"... :o

 

Un accord est passé avec le motoriste d'aviation Curtiss-Wright pour le rotatif, vite dénoncé par un autre avec la toute-puissante GM qui travaillait sur un moteur identique sous licence Wankel.

 

La voiture est alors mise au point en intégrant au maximum la future législation en matière de sécurité édictée par le gouvernement fédéral pour 1980, à savoir la présence d'un arceau de sécurité, d'un pare-brise en verre feuilleté, de pare-chocs absorbant les impacts jusqu'à 8 km/h voire d'une coque renforcée capable de résister à un choc frontal à 40mph ou latéral à 30...

 

C'était sans compter sur la force de lobbying des Big Three qui parviennent à faire annuler une bonne partie des décisions prises !

 

Exit l'arceau de sécurité par exemple... :o

 

Mais la carrosserie de la future Pacer l'a déjà intégré et il est trop tard pour tout reprendre, alors on le supprime en laissant son emplacement que tout un chacun peut observer au milieu de la carrosserie.

 

L'emplacement initial de l'arceau de sécurité, ici encore "surligné" par une bande décorative.

p10.jpg

 

Alors que la commercialisation de la voiture approche, le choc pétrolier d'octobre 1973 oblige la GM à prendre une décision l'année suivante, à savoir l'abandon d'un moteur rotatif trop gourmand et difficile à fiabiliser, AMC se retrouve à moins d'un an du lancement de la voiture sans moteur à mettre sous le capot...

 

On puise alors d'urgence dans les moteurs disponibles au sein du groupe.

Par chance la marque Jeep a récemment intégré AMC et il est possible de loger sous le capot de la future voiture un 6 cylindres en ligne de 3801cm3, un "monstre" qui développe dans sa version dépolluée... 90cv ! :ddr:

 

On n'a plus le temps de finasser et cette voiture, à la mécanique qui aurait du être révolutionnaire, revient donc aux fondamentaux US avec un tourne-broche lymphatique et une transmission aux roues arrières. :buzz:

 

Ce n'est donc pas sous les meilleurs hospices qu'est présentée la Pacer à la presse en janvier 1975, la commercialisation intervenant dès le 28 février suivant.

 

La première "petite voiture large", ce sera aussi la dernière...

p01.jpg

 

La Pacer choque des américains encore habitués à leurs paquebots démesurés, la presse spécialisée saluant l'audace de la petite firme "qui a construit une voiture autour de 4 passagers".

 

Les 2 places avant étaient très vastes, dignes d'une américaine de catégorie très supérieure.

p02.jpg

 

Son Cx de 0,43, très bas pour l'époque, montre qu'elle est bien étudiée dans l'optique d'un renchérissement du cours du pétrole qui obligerait les constructeurs à faire un maximum d'efforts pour faire baisser les consommations.

 

Des magazines comme Road and Track ou Motor Trend ne sont pas tendres avec les "performances" d'une voiture qu'ils jugent plus agréable à regarder qu'à conduire, cette auto étant incapable de dépasser 148km/h bien lancée ! :hihi:

 

Il est clair que le 6 cylindres devrait troquer au plus vite son carburateur simple-corps destiné à l'économie de carburant par un double-corps, d'autant plus que le spectre d'une pénurie de pétrole commence à s'envoler vers les Calendes Grecques.

 

Le plus étonnant reste la surface vitrée, purement et simplement extraordinaire ! (Elle contribuait d'ailleurs à l'amélioration de la sécurité initialement).

 

C'est surtout de l'arrière que la surface vitrée étonnait !

Il faut dire qu'AMC avait vraiment forcé la dose...

p07.jpg

 

La longueur est celle d'une berline européenne moyenne : 4,30m

Par contre sa largeur est assez "anormale" puisque nous nous trouvons tout à fait dans les standards US : 1,96m ! :eek:

 

Beaucoup ne s'y trompent pas et vont surnommer la voiture avec des sobriquets plus ou moins désobligeants :

 

-Aquarium

-Moon-Buggy

-Bubble-car

-Hamster-mobile

-Glass-mobile

-Egg on wheels (l'oeuf sur roues)

 

 

Afin de faciliter l'accès à bord des passagers arrières, la portière droite est plus longue de 10cm par rapport à celle du conducteur.

 

Disponible en boite auto à 3 rapports mais aussi en mécanique à 3 ou 4 vitesses et nantie d'un catalogue d'options très vaste permettant de personnaliser SA voiture les ventes sont assez encourageantes pour 1975 avec 72 158 exemplaires vendus, ce qui est acceptable pour une voiture mise en vente en cours d'année. :jap:

 

D'ailleurs pour une "petite" voiture à 2 portes plus un hayon arrière qui n'a jamais convaincu aux USA, le score est enviable.

Pourtant cela ne va pas durer... :sic:

 

Car déjà la surface vitrée pose problème.

 

Elle est tellement "hênaurme" que le moindre rayon de soleil transforme l'habitacle en étuve, et la climatisation est en option !

 

C'est aussi l'astre du jour qui commence à mettre en pièces tant le tableau de bord que le tissu des sièges des voitures stationnées dans les villes de Californie, du Texas ou d'Arizona ! :sol:

 

Et les premiers propriétaires commencent à appréhender un autre problème : Le poids de la voiture (1460 kg !) du aux renforts de sécurité allié à un moteur de Jeep qui en font un veau de toute première catégorie ! :buzz:

 

Trop lourde, trop molle, trop courte mais aussi trop large...

Et pour couronner le tout si la suspension avant fait appel à des ressorts hélicoïdaux, pour l'arrière c'est "pont rigide et ressorts à lames" ! :pfff:

p17.jpg

 

En 1976 les ventes continuent de grimper avec le passage du 6 cylindres à 110cv grâce, entre-autres, au montage d'un carburateur double-corps : 117 244 Pacer construites.

 

C'est à la fin de cette année qu'est présentée la version Station Wagon : Même mécanique mais capacité de chargement accrue (la version initiale étant limitée du côté de sa capacité de coffre avec les bagages de 4 personnes).

 

La version SW, les petites vitres latérales pouvaient s'entre-ouvrir de série.

p08.jpg

 

Si le poids et les dimensions évoluent peu (+13cm en longueur et +34kg) la surface vitrée augmente encore... a3quattros-line.gif.4c82f1356da00a6725d78ead111502bb.gif

 

Les chiffres de vente pour l'année 1977 s'effondrent : 20 265 berlines et 37 999 SW. :sic:

 

On s'aperçoit alors que la Pacer a complètement ratée sa cible, elle qui était destinée à être une sorte de Renault 5 US ne trouve le succès que chez les quadras branchés des beaux quartiers du Queens ou de Beverly Hill.

 

Pour corriger le tir on y installe un V8 de 4981cm3 sous le capot redessiné (car il n'entrait pas dans celui d'origine) mais n'imaginez pas que la malheureuse Pacer va devenir un Dragster pour autant, car il ne peut fournir que 125 malheureux percherons, le tout associé à une boite automatique à 3 rapports sans la moindre prétention sportive.

 

Modèle 78, avec le capot rehaussée pour y faire entrer un V8 pas du tout prévu à l'origine...

p04.jpg

 

 

L'année 1978 tourne à la correction : 7 411 berlines et 7 352 SW... :bah:

 

p13.jpg

 

 

 

p11.jpg

 

 

 

En fait on lui reproche à peu près tout à cette voiture :

 

-Trop mollassonne

-Trop petite

-Trop sensible à la corrosion

-Trop osée côté look

-Juste habitable pour 4 adultes

-Trop gourmande pour sa taille (jamais moins de 13 litres aux 100, plus souvent autour de 18)

-Mal distribuée par un réseau qui n'avait pas la force de vente de celui des 3 grands...

 

 

 

La Pacer passera très vite de l'aube au crépuscule. :(

p18.jpg

 

 

 

 

Posséder une Pacer aux USA fait de vous le "pigeon qui s'est fait plumer", un peu à la manière d'une Renault 14 en France à la même époque... 1974479717_pepeleputois.gif.e03a75c631d231bd98cd41971daec037.gif

 

1979 est un désastre malgré l'existence d'une Pacer X suréquipée (climatisation, vitres surteintées, toit ouvrant, jantes de style, rétroviseur réglable de l'intérieur etc etc...)

 

Production pour l'année : 2 863 berlines et 1 024 breaks...

 

 

 

La SW, même avec ses décorations de type Woodies, ne pourra rien faire pour freiner une chute vertigineuse des ventes... :bah:

p09.jpg

 

 

 

 

AMC jette l'éponge le 13 décembre et cesse la production de la Pacer.

Bien que disponibles durant tout le millésime 1980, les 405 berlines et 1 351 SW vendues étaient des stocks de 1979.

 

Production totale : 266 306 véhicules, pour une voiture censée être produite initialement à 400 000 exemplaires par an c'est LE bide ! :o

 

 

La V8, sur laquelle AMC fondait pourtant beaucoup d'espoirs, ne sera fabriquée qu'à 3 528 exemplaires.

 

 

 

Mais comment chez AMC a t-on pu communiquer sur la "largeur record" de la voiture et... Lui mettre une banquette arrière à peine suffisante pour 2 adultes ? :hum:

p20.jpg

 

 

 

 

A l'export il n'y aura pas de miracles d'ailleurs...

 

Elle sera fabriquée sous licence au Mexique de 1976 à 1979, à priori sans grand succès malgré un 6 cylindres plus tonique de 174cv.

Les chiffres de production me sont inconnus... :bah:

 

En Grande-Bretagne ? la voiture est littéralement flinguée par la presse spécialisée, de plus elle n'était fabriquée qu'en conduite à gauche, il faudra donc mettre le volant à droite et le relier à la colonne de direction via une... Chaîne placée derrière la planche de bord !

Il sera passé un voile pudique sur le "bricolage" qui consistait à changer le bloc-compteur de côté et signalons juste qu'on ne pourra rien faire pour la porte plus longue du côté droit qui devenait de fait une portière conducteur.

 

Bref, la carrière outre-manche de la Pacer sera très courte ! :o

 

Elle connaîtra par contre une certaine diffusion au Danemark en Suisse et en Allemagne, mais c'est en France qu'elle sera la mieux représentée !

 

Et ce grâce à un grand garage du 16ème arrondissement de Paris spécialisé dans la diffusion de voitures US depuis 1955 : Jean-Charles Automobiles.

 

En 1973 il est stipulé que les importations de voitures depuis les USA via des garages indépendants n'auraient plus cours dans notre pays.

Jean-Charles reprend alors aux établissements Poch (qui préfère s'investir vers Lada et Skoda) la licence d'importation AMC pour l'hexagone.

 

Le forcing est fait au moment de l'arrivée de la Pacer, voiture aux dimensions "Européennes" : Campagne de publicité "osée", présence de Brigitte Bardot lors des séances photos promotionnelles de la voiture etc etc...

 

 

 

Ce genre de publicité ne passerait sans doute plus de nos jours... :oops:

p06.jpg

 

 

 

Le garage ayant de nombreux People parmi son carnet d'adresses parvient à "placer" des AMC dans des films, en particulier "L'aile ou la cuisse" de Claude Zidi sorti en 1976 et très grand succès du box office. :oui:

 

L'un des acteurs principaux, joué par Coluche, conduit une Pacer X rouge que l'on verra souvent à l'écran.

 

 

 

Beaucoup de mes copains d'école m'ont demandé à l'époque quelle était la marque de la "drôle de voiture" de Coluche...

p15.jpg

 

 

 

 

Cela suffira pour faire de cette voiture une icône de la jet set française (le couple France Gall/Michel Berger notamment) et permettre à Jean-Charles d'écouler pas mal de Pacer dans les beaux quartiers de la capitale et de quelques métropoles régionales.

 

 

 

p03.jpg

 

 

 

On pense qu'environ 1800 Pacer ont été vendues chez nous entre 1975 et 1980.

Le chiffre de 3000, très souvent avancé, ne paraît pas réaliste et serait plutôt celui des "ventes totales Europe". :oui:

 

En fin de compte vite démodées, peu performantes et beaucoup trop gourmandes les Pacer quitteront la scène française rapidement, leur décote étant pour le moins impressionnante d'ailleurs... :sic:

 

Difficile à avaler pour une voiture proposée en 1979 au tarif "généreux" de 57 800Frs en 3 portes et 60 500Frs en break, la version V8 atteindra même un sommet en la matière : 64 000Frs la berline et 67 000Frs le break ! :eek:

 

A titre indicatif il ne fallait que 43 850Frs pour repartir au volant d'une VW Golf GTI et 60 500Frs pour une Renault 30TX, des engins autrement plus véloces et polyvalents qu'une Pacer... :roll:

 

 

 

Vendue beaucoup trop chère en Europe pour espérer faire autre chose qu'une pâle figuration.

p19.jpg

 

 

 

 

Je passerais un voile pudique sur la puissance fiscale française de la voiture en pleine période "vignette" : 24cv la 6 cylindres et 28cv la V8 ! yo1.gif.5bcdf75433e531a0561bc2444da266c8.gif

 

La voiture passera ensuite 2 décennies aux USA à jouer le rôle d'une Renault Fuego de ce côté-ci de l'Atlantique, à savoir celui d'une "voiture de beauf' tendance kéké du samedi soir"...

 

A la fin des années 90 son côté "Ovni à roulettes" est redécouvert dans les deux films Wayne's World.

 

De nos jours la Pacer commence à attirer les collectionneurs, son aspect complètement décalé ayant fini par amener du monde à s'y intéresser. :)

 

Par contre si les pièces mécaniques sont encore (relativement...) faciles à trouver certaines pièces de carrosserie, de sellerie ou de vitrage sont désormais rarissimes, pour ne pas dire introuvables. :bah:

 

 

AMC, qui ne se remettra pas vraiment de son erreur, sera racheté en 1980 par Renault puis sera absorbé par Chrysler en 1987 lors du départ de la marque française des USA.

 

 

 

 

p05.jpg

 

 

 

 

La publicité de lancement de la Pacer :

 

Une des toutes dernières Pacer produite, de nos jours "comme neuve" :lover: :

 

:coucou:

 

NB : Ce texte est issu du topic Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1) :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette voiture avait un air de Twingo de par la proéminence de ses phares, une époque où elles ne valaient que 1000 à 1500€ en état correct je voulais en acheter une pour ma femme et la modifier avec une motorisation PSA HDI 1L9 puis comme pas mal de voitures que j'avais fabriqué en ce sens et homologuées par le service des MINES par des ingénieurs qui jugeaient si tout avait été fait dans les règles de l'art, mais voilà après c'était la DRIRE et là pour une homologation à titre isolé ça n'est plus la même histoire, ma dernière homologation, une Matra Bagheera avec moteur boîte PSA 1l9 Gti en supprimant l'injection pour monter deux doubles corps horizontaux, fabrication de deux réservoirs alu, des cardans, supports moteur/boîte, faisceau, timonerie, tuyauterie échappement et autres de refroidissement et chauffage, augmentation de la puissance de freinage et élargissement de la voie arrière et j'en passe, sellerie et habillages des portières en deux couleurs sur modèle Courrège.

Cette voiture aurait été ma dernière réalisation, c'est avec regret que ça n'a pas été possible, maintenant on pourrait dire " dommage de ne pas rester à l'origine " sauf que celle que j'aurais fait aurait certainement de cette période été sauvée de la destruction :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:love:

 

Celle-ci était visible un temps pas loin de chez moi, je la voyais régulièrement sur ma tournée de boulot.

 

Je m'étais un peu renseigné pour voir si elle était à vendre mais je n'ai jamais eu de réponse franche.

 

Depuis, je ne sais pas ce qu'elle est devenue.

 

 

P1180243.jpg

 

 

P1180242.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...