Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Présentation] La Citroën BX Sport - 1985 de La Dame en Noir


Messages recommandés

Bon courage pour la suite.As tu le sydrome de la patte d'echappement qui pourrit le fond de coffre ?

 

 

Absolument pas, la Sport est hyper seine de ce côté là, donc on n'aura juste à décaper et à repeindre à l'antirouille pour que tout soit nickel !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 462
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

La migration n'est pas encore achevée, nous ne savons pas si cela fait partie des prochains bateaux à débarquer ou pas.   Sinon, tu peux retrouver les sujets auxquels tu as participé par ce

Dejaun excellent point.Je ne comprend pas que CITROEN n'a jamais corrigé le tir de çe deaut reccurent.

 

 

Salut à tous.

 

Parce qu'ils n'en ont pas eu le temps. En treize ans d'existence, ça n'a eu le temps de se rouiller à ce point.

Elle ont trente ans maintenant et les premier modèles vont en avoir quarante. Alors, à moins de les construire en inox ou autre métal inaltérable, c'est inéluctable. axelay.gif.8f6e127a1b3c96e0e79a42ccf9aa1a96.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou traité à la galvanisation à chaud :D

 

 

Salut à tous.

 

Oui et encore..... la galva à chaud n'est pas non plus éternelle. S'il y a des entrées d'eau, eau stagnante entre tôles et retenue par la boue, sel de route, les problèmes arriveront quand même.

Un extrait d'un article que j'avais lu par le passé:[h1]En quoi la galvanisation est-elle un procédé rentable[/h1]

 

Quel que soit le prix de la galvanisation de votre objet en acier, ce procédé reste malgré tout très rentable. En effet, il ne faut pas oublier le fait qu’une fois traité par galvanisation, une couche de zinc déposée sur votre pièce la protégera durablement contre les intempéries et la rendra anticorrosive. Il est impératif de tenir compte de cette durabilité car la galvanisation a une durée de vie de 40 à 50 ans en moyenne et ne vous demande aucun entretien supplémentaire, ni aucun frais supplémentaire de coût de maintenance.

 

Si vous souhaitez opter pour le procédé de la galvanisation afin de protéger vos objets en acier, vous devez bien garder à l’esprit que vous ne renouvellerez cette opération que dans 40 ans au minimum. Afin de vous donner une idée précise du coût de cette galvanisation, n’hésitez pas à demander des devis dans des entreprises spécialisés dans la technique de la galvanisation. N’oubliez pas non plus que plus votre objet en acier sera volumineux et imposant, plus la galvanisation nécessitera une grande quantité de zinc. Le coût de la galvanisation en sera donc plus élevé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]En quoi la galvanisation est-elle un procédé rentable[/h1]

 

 

C'est surtout la manière de préserver sa galva. Le plus gros risque pour la galva c'est un choc, ou une chandelle mal placée... Et son plus gros inconvénient, c'est l'adhérence de la peinture, c'est souvent une saloperie à faire là dessus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De petites nouvelles de la Sport.

 

Déjà, je lui ai trouvé un porte documents à la hauteur :D

 

50295550666_112db4b4b3_z.jpg118771814_352686416117482_6246794916863091563_n by Quentin Boullier, sur Flickr

 

Remplacement également de la centrale clignotante pour une d'origine :D

 

50241449798_48e1202141_z.jpgIMG_20200818_155909 by Quentin Boullier, sur Flickr

 

Et un ami hollandais m'a prêté pour essaie des brides de Fiat Ritmo qui sont apparemment montable sur BX Sport. Mon but est de voir si mon souci vient bien d'une prise d'air, et de garder les brides rigides jusqu'à choper des brides souples neuves valables

 

50305423103_f07dfdb2c7_z.jpgIMG_20200904_175843 by Quentin Boullier, sur Flickr

 

J'ai aussi reçu les disques, plaquettes avant et tout pour refaire les canalisations hydrauliques arrières. Reste plus qu'à emmener la voiture chez Centaure pour faire tout ça. Mais ça ne sera pas tout de suite, je dois avancer la Murena.

 

Je suis aussi en cours pour faire la CG, mais j'ai toujours de la chance avec l'ANTS et j'ai à peine ouvert une demande que je suis déjà dans la merde :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les canalisations je suis preneur de photos et infos car je dois le faire sur ma gti et je n'ose pas pour l'instant

 

 

J'ai commandé sur un site de fournitures pour caisses de rallye une bobine de cuivre diamètre 3.5mm en 20m, et après on refera bêtement les canalisations. Le plus chiant étant de déposer le train arrière

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les canalisations je suis preneur de photos et infos car je dois le faire sur ma gti et je n'ose pas pour l'instant

 

 

Salut à tous.

 

Apporte la chez moi, je te refais ça les yeux fermés. :D

En gros, deux jours de travail si l'on ne compte que le temps du: faire tomber le train AR, refaire les canalisations et remettre le train. Mais, tant qu'a faire tomber le train AR, autant en profiter pour le nettoyer complétement, réviser les silent-blocs si nécessaire et nettoyer de fond en comble cette partie du châssis comme je l'avais fait pour la BX GPL blanche.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou ici ! :)

 

Je viens faire une "petite" parenthèse et m'écarte un peu de la Sport pour vous faire part d'une merveilleuse journée que j'ai passé fin Août...

 

Le week-end du 28, 29 et 30 Août 2020, c'était les Citrons boudés, l'un des rares rassemblements automobiles ayant été autorisés en cette période de crise sanitaire. Rassemblement qui a réuni bon nombre de passionnés de la marque aux chevrons, et plus précisément des amoureux de Citroën anciennes mal aimées notamment à cause de leur aspect "disgracieux". Parmi les vilains petits canards, pas mal de BX donc, de la Visa, XM, AX, CX, GS, Xantia, Ami et j'en passe...

 

Bref, alors que je suis comme un poisson dans l'eau dans ce milieu quasi 100% masculin, deux passionnés viennent papoter avec nous. On apprend que l'un d'entre eux est le vendeur d'une BX GT sur laquelle on avait flashé avec Quentin sur Leboncoin. Le monde est petit ! On apprend aussi qu'il le collectionneur de tous les modèles de BX de couleur blanche y compris... La BX 4TC ! Oui, elle est là aussi, sur le parking du rassemblement ! Pour ceux qui ne connaissent pas son histoire, je vous invite à aller jeter un coup d’œil sur Internet car oui, c'est bel et bien un Citron boudé ! Une vraie bête à chagrin cette caisse... Mais c'est aussi une des BX les plus rares et surtout la plus chère de toutes. Le prix d'un petit appart ou d'une petite maison, rien que ça. Bref, on cause pas mal avec le proprio, François, qui est au passage, hyper sympa ! Très parlant, très simple et pas fier du tout. Un vrai passionné qui aime partager.

 

Entre temps, un journaliste de "La vie de l'auto" vient faire une petite interview du proprio. Forcément la 4TC attire l’œil. Après ça, il me demande où est mon carrosse et semble étonné que je sois passionnée de la BX. Après 2, 3 questions il me demande de rassembler toutes les nanas passionnées sur le site pour faire une petite photo souvenir. Ce sera chose faite ! :) Et pendant ce temps là, j'aperçois au loin Quentin, partir tranquillement du rasso' avec le proprio de la BX 4TC faire un tour à bord du vaisseau. Le veinard ! J'espère que mon tour est proche... Mais en revenant de leur petite escapade, j'apprends que la bête a un souci mécanique et marche très mal (une BX quoi !). Mes chances de poser mon popotin dedans se réduisent. Ca ne sera pas pour cette fois.

 

Vient le moment du rallye touristique. Un mec pense avoir trouvé la panne sur la 4TC. Un câble qui n'était pas branché, qu'il dit... Le proprio décide donc de tenter le coup et de prendre la route pour le rallye en nous demandant de passer devant pour qu'on se suive. Et puis "on pourra échanger de voiture entre temps, comme ça vous pourrez conduire la 4TC à mi parcours" qu'il dit. Oui oui, vous avez bien compris. Il nous propose de faire la route à bord de la 4TC. Le mec il nous laisse juste sa bagnole en échange de la mienne. Si vous connaissez un peu la côte de cette caisse, on peut dire et répéter que le proprio est vraiment HYPER sympa. Bref... On quitte le parking et même pas 2kms plus loin, on voit la 4TC s'éloigner de plus en plus derrière nous pour venir s'arrêter dans une rue annexe. On rebrousse chemin et là, gros soucis. Elle marche très mal. Ça pétarade de ouf, comme des coups de fusil qui résonnent dans la rue, l'allumage se fait mal. Quentin cherche et confirme que c'est l'alternateur qui pose soucis. Heureusement, on a pris des câbles de batterie dans la nôtre (on est jamais trop prévoyant quand on roule en BX). Et hop, on fait une transfusion d’énergie de ma toute basique BX Millésime à l'imposant monstre de BX 4TC. La situation est plutôt "comique" et totalement invraisemblable ! J'en profite pour immortaliser le moment. On laisse tourner les voitures pour laisser le temps à la bête de reprendre des forces. Elle redémarre. Retour case départ. Du coup pour le rallye, on embarque le François et son copilote à l'arrière de Princesse d'Orient (ma Bx Millésime). C'est sûr que ça vaut pas la 4TC mais c'est mieux que d'être piéton !

 

Retour du rallye après 3 bonnes heures de balade à travers la Sologne. Un moment placé sous le signe de la rigolade et de la découverte de la région. On papote avec les copains, on débriefe etc... Et François, le proprio de la 4TC vient me revoir. "Bon tu viens faire un tour ?" qu'il m'dit. "Bah je croyais qu'elle roulait plus ?". "Si si, on a remis une autre batterie, ça marche nickel !". Oh bordel, que oui je veux monter ! On embarque donc dans le vaisseau... Nous sommes 4 à bord et les mecs derrière m'ont laissé le privilège de monter devant. En même temps, je leur ai pas laissé trop le choix ! Ça y est... Enfin je pose mon cul dans une BX 4TC... Depuis l'Eurocitro de 2014 où je l'avais croisée et où je n'avais pas eu vraiment le temps de papoter avec François, je vais enfin pouvoir savourer ce moment unique à bord de cette Légende roulante. On démarre, on sort du parking. Comment dire... Je suis comme une gamine un jour de Noël. Le sourire jusqu'aux oreilles derrière mon masque et les yeux pétillants. François y va doucement. Il n'a pas franchement tiré dedans mais putain, ce bruit déjà... Mon dieu. Ça ronronne, ça gronde... Et ça grince dans tous les sens ! Il y a tout qui bouge là dedans ! On croirait que tout va se disloquer d'une seconde à l'autre. Une chose est sûre, mes BX ont un point commun avec ce monstre, ce sont les bruits de plastiques qui parcourent tout l'habitable ! Je savoure l'instant, j'observe la conduite de François. Moi qui adore les cas désespérés, je suis au paradis ! Je suis juste assise dans une caisse de série rare de 1985 qui découle de la BX 4TC Evolution (BX de rallye du célèbre "groupe B"), qui a fait un énorme flop en compétition ET en vente particulière. J'adore !

 

Un peu plus loin, il fait demi tour. Il veut pour repartir et là, il me dit un truc qui va me laisser littéralement sur le cul... "Tu veux prendre le volant ?" Euh... Quoi ? Comment dire ? Juste non ! Je ne voulais vraiment pas à la base. Trop peur de faire une connerie. Il en reste si peu dans le monde et à ce prix là... Ca pardonne pas ! Mais il insiste... Je réfléchis. Rah, une occasion comme celle-ci ne se représentera peut-être jamais dans ma vie. Putain allez, j'ose ! Oh mon dieu, je m'installe donc au volant de la BX 4TC, j'ose à peine le croire. Je fais mes réglages, j'appuie sur l'embrayage. Purée qu'elle est dure cette pédale ! Je cherche le clignotant pour partir n'étant pas encore habituée à l'absence des commodos comme sur ma BX Sport. Je débraye, je passe la 1ère. Oh purée mais c'est raide aussi ça ! J'accélère. "Vrouuuum" me disent les 200 ch du moteur. Je quitte le petit chemin de terre pour rejoindre la route et là je me fais surprendre. La direction me paraît étrange. En braquant à fond à droite, je ne sais pas comment l'expliquer sur le moment mais elle ne fonctionne pas comme sur une BX classique. Je découvre donc la direction "Diravi", comme sur les Citroën SM ou CX, qui est hyper sensible. Cette direction corrige aussi, un peu à la manière des directions électriques d'aujourd'hui, l'angle de braquage du volant selon la vitesse à laquelle on roule. Bon, on ne va pas revenir sur le bruit que fait le moteur hein. Tu sais, cette douce mélodie qui te rappelle que ton plein d'essence est littéralement en train de se faire la malle. J'accélère, je passe les vitesses. La boîte de vitesse est juste folle. Une vraie boîte de vitesses sportive, le débattement est court (ça change du déboitage d'épaule qu'on se fait pour passer les rapports sur une BX de base), et il faut forcer un peu pour bien enclencher la vitesse. A tout moment j'ai l'impression que la boîte va me péter entre les doigts tellement ça accroche ! A cet instant, je me sens un peu comme un de mes élèves (étant monitrice auto-école). J'ai l'impression d'être complètement novice. Je n'ose plus rien dire, je suis concentrée sur ma conduite. Les mecs derrière moi ne disent plus rien non plus, sûrement sidérés ou dégoûtés de ne pas être à ma place en ce moment. Ou alors c'est peut-être parce qu'ils sont en train de bouillir en me voyant ne pas oser mettre pied au plancher. En effet, je me rends compte que j'ai une conduite de BX diesel et je passe les vitesses trop rapidement, jusqu'à faire galérer la voiture à l'accélération. Mais quelle conne sérieux ! Je rétrograde pour redonner un coup de peps. Ahhh ce bruit de moteur... Du miel pour les oreilles. Et là hop, je suis à 100 km/h ! Oups... J'avais pas vu le compteur en fait... Il est noyé dans la masse de cadrans qu'il y a au tableau de bord ! François qui me dit entre temps "Surtout ne lâches pas le volant quand tu es en courbe". Oui oui, merci de me mettre un peu plus de pression, c'est vrai que ça manquait ! Jusque là, on était hors agglo. Mais voilà qu'on s'apprête à rentrer dans un village. J'ai un coup de chaud. le village étant en travaux, j'espère juste qu'on ne va croiser personne. Pourquoi ? Car je viens de jeter un coup d’œil dans mon rétro gauche et je viens seulement de me rappeler de la largeur de la caisse avec son kit bodybuildé. Je commence à freiner. Punaise le frein est trop bizarre, tout comme la direction. C'est vraiment autre chose comme conduite. On appuie, ça freine pas... et d'un seul coup BIM ! Ca freine fort ! Très difficile de la sentir cette caisse. J'essaye d'éviter les trous, et de ralentir aux dos d'ânes (chose que je ne fais jamais en BX) car qu'est-ce que ça grince là dedans bon sang ! Oh non... Une caisse qui arrive de la gauche et une autre en face. Restez où vous êtes ! Faites pas les cons ! Je dis à François "Surtout tu me préviens si je serre trop à gauche ou à droite hein !". Ce à quoi il me répond "Oui t'inquiète, de toute façon quand ils te voient arriver avec ça, généralement ils s'écartent !". On sort du village sains et saufs. Ouf. Un dernier p'tit coup d'accélération jusqu'au prochain village et nous voilà revenus au point de départ. Quentin me voit arriver au volant, il immortalise le moment. Quant à moi, je suis en sueur sous ma veste. Je rentre sur le parking, assez fière de voir que tout le monde se retourne sur la voiture avec moi au volant.

 

En sortant de la voiture, je me précipite sur mon portable pour appeler mon père et lui faire part de mon expérience. C'est lui qui m'a transmis le virus de Citroën, de l'hydraulique et plus précisément de la BX. J'essaye de lui faire deviner ce qui me rend aussi enthousiaste au téléphone. Il ne trouve pas, il est à mille lieux de savoir. Quand je lui annonce, j'arrive à l'entendre sourire dans ses mots. Aujourd'hui je me rends compte que je suis chanceuse. J'espère un jour pouvoir renouveler l'expérience en compagnie cette fois de mon père. Merci à François le proprio hyper accessible de la BX 4TC, merci aux organisateurs du rassemblement, merci aux passionnés qui font encore vivre l'automobile ancienne malgré tous les bâtons dans les roues que le gouvernement peut nous mettre, et finalement merci à mon père pour cette passion qu'il m'a transmis.

 

Et je voudrais juste ajouter une mention spéciale à l'autre voiture que j'ai essayé durant cette journée, une Xantia Activa v6. Je ne suis pas franchement fan de cette voiture à la base, mais on m'a très gentiment proposé d'en conduire une. Et ben franchement, j'ai été impressionnée ! Les prises de virages à bord de cette voiture sont oufs ! Pas besoin de ralentir, la caisse ne bouge pas d'un pouce. Sans parler de la puissance que le moteur fourni ! Franchement un pur plaisir à conduire ! Limite ça me tenterait d'en avoir une à la maison ! A voir à l'avenir...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ! :)

 

 

01.jpg

 

 

02.jpg

 

 

03.jpg

 

 

04.jpg

 

 

05.jpg

 

 

06.jpg

 

 

07.jpg

 

 

08.jpg

 

 

09.jpg

 

 

10.jpg

 

 

11.jpg

 

 

12.jpg

 

 

13.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Essayer une BX 4TC est une véritable chance, qui ravirait énormément de passionnés de Citroën, et de youngtimers en général. Avec un propriétaire fort sympathique, à première vue! :bien:

 

C'est dommage que cette voiture n'ait pas été aboutie, avec des résultats catastrophiques au cours des rallyes auxquels elle a participé. :

 

Vous avez signé pour la BX GT, sinon ? :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors si je me souviens bien: 200 exemplaires produits chez Heuliez (Obligation de construire 200 exemplaires pour l'homologation GpeB)

 

Moteur longitudinal de 505 turbo injection (2.2l d'origine Chrysler/fonte)

 

Les 200 exemplaires "Street version" sont invendables, beaucoup finiront au pilon :pfff:

 

DSC01265.jpg

 

DSC01264.jpg

 

Photos Prises à Crespières (78), chez le Spécialiste bien connu, à cette époque, ça ne valait pas encore grand chose...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou ici ! :)

 

Je viens faire une "petite" parenthèse et m'écarte un peu de la Sport pour vous faire part d'une merveilleuse journée que j'ai passé fin Août...

 

Le week-end du 28, 29 et 30 Août 2020, c'était les Citrons boudés, l'un des rares rassemblements automobiles ayant été autorisés en cette période de crise sanitaire. Rassemblement qui a réuni bon nombre de passionnés de la marque aux chevrons, et plus précisément des amoureux de Citroën anciennes mal aimées notamment à cause de leur aspect "disgracieux". Parmi les vilains petits canards, pas mal de BX donc, de la Visa, XM, AX, CX, GS, Xantia, Ami et j'en passe...

 

Bref, alors que je suis comme un poisson dans l'eau dans ce milieu quasi 100% masculin, deux passionnés viennent papoter avec nous. On apprend que l'un d'entre eux est le vendeur d'une BX GT sur laquelle on avait flashé avec Quentin sur Leboncoin. Le monde est petit ! On apprend aussi qu'il le collectionneur de tous les modèles de BX de couleur blanche y compris... La BX 4TC ! Oui, elle est là aussi, sur le parking du rassemblement ! Pour ceux qui ne connaissent pas son histoire, je vous invite à aller jeter un coup d’œil sur Internet car oui, c'est bel et bien un Citron boudé ! Une vraie bête à chagrin cette caisse... Mais c'est aussi une des BX les plus rares et surtout la plus chère de toutes. Le prix d'un petit appart ou d'une petite maison, rien que ça. Bref, on cause pas mal avec le proprio, François, qui est au passage, hyper sympa ! Très parlant, très simple et pas fier du tout. Un vrai passionné qui aime partager.

 

Entre temps, un journaliste de "La vie de l'auto" vient faire une petite interview du proprio. Forcément la 4TC attire l’œil. Après ça, il me demande où est mon carrosse et semble étonné que je sois passionnée de la BX. Après 2, 3 questions il me demande de rassembler toutes les nanas passionnées sur le site pour faire une petite photo souvenir. Ce sera chose faite ! :) Et pendant ce temps là, j'aperçois au loin Quentin, partir tranquillement du rasso' avec le proprio de la BX 4TC faire un tour à bord du vaisseau. Le veinard ! J'espère que mon tour est proche... Mais en revenant de leur petite escapade, j'apprends que la bête a un souci mécanique et marche très mal (une BX quoi !). Mes chances de poser mon popotin dedans se réduisent. Ca ne sera pas pour cette fois.

 

Vient le moment du rallye touristique. Un mec pense avoir trouvé la panne sur la 4TC. Un câble qui n'était pas branché, qu'il dit... Le proprio décide donc de tenter le coup et de prendre la route pour le rallye en nous demandant de passer devant pour qu'on se suive. Et puis "on pourra échanger de voiture entre temps, comme ça vous pourrez conduire la 4TC à mi parcours" qu'il dit. Oui oui, vous avez bien compris. Il nous propose de faire la route à bord de la 4TC. Le mec il nous laisse juste sa bagnole en échange de la mienne. Si vous connaissez un peu la côte de cette caisse, on peut dire et répéter que le proprio est vraiment HYPER sympa. Bref... On quitte le parking et même pas 2kms plus loin, on voit la 4TC s'éloigner de plus en plus derrière nous pour venir s'arrêter dans une rue annexe. On rebrousse chemin et là, gros soucis. Elle marche très mal. Ça pétarade de ouf, comme des coups de fusil qui résonnent dans la rue, l'allumage se fait mal. Quentin cherche et confirme que c'est l'alternateur qui pose soucis. Heureusement, on a pris des câbles de batterie dans la nôtre (on est jamais trop prévoyant quand on roule en BX). Et hop, on fait une transfusion d’énergie de ma toute basique BX Millésime à l'imposant monstre de BX 4TC. La situation est plutôt "comique" et totalement invraisemblable ! J'en profite pour immortaliser le moment. On laisse tourner les voitures pour laisser le temps à la bête de reprendre des forces. Elle redémarre. Retour case départ. Du coup pour le rallye, on embarque le François et son copilote à l'arrière de Princesse d'Orient (ma Bx Millésime). C'est sûr que ça vaut pas la 4TC mais c'est mieux que d'être piéton !

 

Retour du rallye après 3 bonnes heures de balade à travers la Sologne. Un moment placé sous le signe de la rigolade et de la découverte de la région. On papote avec les copains, on débriefe etc... Et François, le proprio de la 4TC vient me revoir. "Bon tu viens faire un tour ?" qu'il m'dit. "Bah je croyais qu'elle roulait plus ?". "Si si, on a remis une autre batterie, ça marche nickel !". Oh bordel, que oui je veux monter ! On embarque donc dans le vaisseau... Nous sommes 4 à bord et les mecs derrière m'ont laissé le privilège de monter devant. En même temps, je leur ai pas laissé trop le choix ! Ça y est... Enfin je pose mon cul dans une BX 4TC... Depuis l'Eurocitro de 2014 où je l'avais croisée et où je n'avais pas eu vraiment le temps de papoter avec François, je vais enfin pouvoir savourer ce moment unique à bord de cette Légende roulante. On démarre, on sort du parking. Comment dire... Je suis comme une gamine un jour de Noël. Le sourire jusqu'aux oreilles derrière mon masque et les yeux pétillants. François y va doucement. Il n'a pas franchement tiré dedans mais putain, ce bruit déjà... Mon dieu. Ça ronronne, ça gronde... Et ça grince dans tous les sens ! Il y a tout qui bouge là dedans ! On croirait que tout va se disloquer d'une seconde à l'autre. Une chose est sûre, mes BX ont un point commun avec ce monstre, ce sont les bruits de plastiques qui parcourent tout l'habitable ! Je savoure l'instant, j'observe la conduite de François. Moi qui adore les cas désespérés, je suis au paradis ! Je suis juste assise dans une caisse de série rare de 1985 qui découle de la BX 4TC Evolution (BX de rallye du célèbre "groupe B"), qui a fait un énorme flop en compétition ET en vente particulière. J'adore !

 

Un peu plus loin, il fait demi tour. Il veut pour repartir et là, il me dit un truc qui va me laisser littéralement sur le cul... "Tu veux prendre le volant ?" Euh... Quoi ? Comment dire ? Juste non ! Je ne voulais vraiment pas à la base. Trop peur de faire une connerie. Il en reste si peu dans le monde et à ce prix là... Ca pardonne pas ! Mais il insiste... Je réfléchis. Rah, une occasion comme celle-ci ne se représentera peut-être jamais dans ma vie. Putain allez, j'ose ! Oh mon dieu, je m'installe donc au volant de la BX 4TC, j'ose à peine le croire. Je fais mes réglages, j'appuie sur l'embrayage. Purée qu'elle est dure cette pédale ! Je cherche le clignotant pour partir n'étant pas encore habituée à l'absence des commodos comme sur ma BX Sport. Je débraye, je passe la 1ère. Oh purée mais c'est raide aussi ça ! J'accélère. "Vrouuuum" me disent les 200 ch du moteur. Je quitte le petit chemin de terre pour rejoindre la route et là je me fais surprendre. La direction me paraît étrange. En braquant à fond à droite, je ne sais pas comment l'expliquer sur le moment mais elle ne fonctionne pas comme sur une BX classique. Je découvre donc la direction "Diravi", comme sur les Citroën SM ou CX, qui est hyper sensible. Cette direction corrige aussi, un peu à la manière des directions électriques d'aujourd'hui, l'angle de braquage du volant selon la vitesse à laquelle on roule. Bon, on ne va pas revenir sur le bruit que fait le moteur hein. Tu sais, cette douce mélodie qui te rappelle que ton plein d'essence est littéralement en train de se faire la malle. J'accélère, je passe les vitesses. La boîte de vitesse est juste folle. Une vraie boîte de vitesses sportive, le débattement est court (ça change du déboitage d'épaule qu'on se fait pour passer les rapports sur une BX de base), et il faut forcer un peu pour bien enclencher la vitesse. A tout moment j'ai l'impression que la boîte va me péter entre les doigts tellement ça accroche ! A cet instant, je me sens un peu comme un de mes élèves (étant monitrice auto-école). J'ai l'impression d'être complètement novice. Je n'ose plus rien dire, je suis concentrée sur ma conduite. Les mecs derrière moi ne disent plus rien non plus, sûrement sidérés ou dégoûtés de ne pas être à ma place en ce moment. Ou alors c'est peut-être parce qu'ils sont en train de bouillir en me voyant ne pas oser mettre pied au plancher. En effet, je me rends compte que j'ai une conduite de BX diesel et je passe les vitesses trop rapidement, jusqu'à faire galérer la voiture à l'accélération. Mais quelle conne sérieux ! Je rétrograde pour redonner un coup de peps. Ahhh ce bruit de moteur... Du miel pour les oreilles. Et là hop, je suis à 100 km/h ! Oups... J'avais pas vu le compteur en fait... Il est noyé dans la masse de cadrans qu'il y a au tableau de bord ! François qui me dit entre temps "Surtout ne lâches pas le volant quand tu es en courbe". Oui oui, merci de me mettre un peu plus de pression, c'est vrai que ça manquait ! Jusque là, on était hors agglo. Mais voilà qu'on s'apprête à rentrer dans un village. J'ai un coup de chaud. le village étant en travaux, j'espère juste qu'on ne va croiser personne. Pourquoi ? Car je viens de jeter un coup d’œil dans mon rétro gauche et je viens seulement de me rappeler de la largeur de la caisse avec son kit bodybuildé. Je commence à freiner. Punaise le frein est trop bizarre, tout comme la direction. C'est vraiment autre chose comme conduite. On appuie, ça freine pas... et d'un seul coup BIM ! Ca freine fort ! Très difficile de la sentir cette caisse. J'essaye d'éviter les trous, et de ralentir aux dos d'ânes (chose que je ne fais jamais en BX) car qu'est-ce que ça grince là dedans bon sang ! Oh non... Une caisse qui arrive de la gauche et une autre en face. Restez où vous êtes ! Faites pas les cons ! Je dis à François "Surtout tu me préviens si je serre trop à gauche ou à droite hein !". Ce à quoi il me répond "Oui t'inquiète, de toute façon quand ils te voient arriver avec ça, généralement ils s'écartent !". On sort du village sains et saufs. Ouf. Un dernier p'tit coup d'accélération jusqu'au prochain village et nous voilà revenus au point de départ. Quentin me voit arriver au volant, il immortalise le moment. Quant à moi, je suis en sueur sous ma veste. Je rentre sur le parking, assez fière de voir que tout le monde se retourne sur la voiture avec moi au volant.

 

En sortant de la voiture, je me précipite sur mon portable pour appeler mon père et lui faire part de mon expérience. C'est lui qui m'a transmis le virus de Citroën, de l'hydraulique et plus précisément de la BX. J'essaye de lui faire deviner ce qui me rend aussi enthousiaste au téléphone. Il ne trouve pas, il est à mille lieux de savoir. Quand je lui annonce, j'arrive à l'entendre sourire dans ses mots. Aujourd'hui je me rends compte que je suis chanceuse. J'espère un jour pouvoir renouveler l'expérience en compagnie cette fois de mon père. Merci à François le proprio hyper accessible de la BX 4TC, merci aux organisateurs du rassemblement, merci aux passionnés qui font encore vivre l'automobile ancienne malgré tous les bâtons dans les roues que le gouvernement peut nous mettre, et finalement merci à mon père pour cette passion qu'il m'a transmis.

 

Et je voudrais juste ajouter une mention spéciale à l'autre voiture que j'ai essayé durant cette journée, une Xantia Activa v6. Je ne suis pas franchement fan de cette voiture à la base, mais on m'a très gentiment proposé d'en conduire une. Et ben franchement, j'ai été impressionnée ! Les prises de virages à bord de cette voiture sont oufs ! Pas besoin de ralentir, la caisse ne bouge pas d'un pouce. Sans parler de la puissance que le moteur fourni ! Franchement un pur plaisir à conduire ! Limite ça me tenterait d'en avoir une à la maison ! A voir à l'avenir...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ! :)

 

 

01.jpg

 

 

02.jpg

 

 

03.jpg

 

 

04.jpg

 

 

05.jpg

 

 

06.jpg

 

 

07.jpg

 

 

08.jpg

 

 

09.jpg

 

 

10.jpg

 

 

11.jpg

 

 

12.jpg

 

 

13.jpg

 

belle aventure content pour toi ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou ici ! :)

 

Je viens faire une "petite" parenthèse et m'écarte un peu de la Sport pour vous faire part d'une merveilleuse journée que j'ai passé fin Août...

 

Le week-end du 28, 29 et 30 Août 2020, c'était les Citrons boudés, l'un des rares rassemblements automobiles ayant été autorisés en cette période de crise sanitaire. Rassemblement qui a réuni bon nombre de passionnés de la marque aux chevrons, et plus précisément des amoureux de Citroën anciennes mal aimées notamment à cause de leur aspect "disgracieux". Parmi les vilains petits canards, pas mal de BX donc, de la Visa, XM, AX, CX, GS, Xantia, Ami et j'en passe...

 

Bref, alors que je suis comme un poisson dans l'eau dans ce milieu quasi 100% masculin, deux passionnés viennent papoter avec nous. On apprend que l'un d'entre eux est le vendeur d'une BX GT sur laquelle on avait flashé avec Quentin sur Leboncoin. Le monde est petit ! On apprend aussi qu'il le collectionneur de tous les modèles de BX de couleur blanche y compris... La BX 4TC ! Oui, elle est là aussi, sur le parking du rassemblement ! Pour ceux qui ne connaissent pas son histoire, je vous invite à aller jeter un coup d’œil sur Internet car oui, c'est bel et bien un Citron boudé ! Une vraie bête à chagrin cette caisse... Mais c'est aussi une des BX les plus rares et surtout la plus chère de toutes. Le prix d'un petit appart ou d'une petite maison, rien que ça. Bref, on cause pas mal avec le proprio, François, qui est au passage, hyper sympa ! Très parlant, très simple et pas fier du tout. Un vrai passionné qui aime partager.

 

Entre temps, un journaliste de "La vie de l'auto" vient faire une petite interview du proprio. Forcément la 4TC attire l’œil. Après ça, il me demande où est mon carrosse et semble étonné que je sois passionnée de la BX. Après 2, 3 questions il me demande de rassembler toutes les nanas passionnées sur le site pour faire une petite photo souvenir. Ce sera chose faite ! :) Et pendant ce temps là, j'aperçois au loin Quentin, partir tranquillement du rasso' avec le proprio de la BX 4TC faire un tour à bord du vaisseau. Le veinard ! J'espère que mon tour est proche... Mais en revenant de leur petite escapade, j'apprends que la bête a un souci mécanique et marche très mal (une BX quoi !). Mes chances de poser mon popotin dedans se réduisent. Ca ne sera pas pour cette fois.

 

Vient le moment du rallye touristique. Un mec pense avoir trouvé la panne sur la 4TC. Un câble qui n'était pas branché, qu'il dit... Le proprio décide donc de tenter le coup et de prendre la route pour le rallye en nous demandant de passer devant pour qu'on se suive. Et puis "on pourra échanger de voiture entre temps, comme ça vous pourrez conduire la 4TC à mi parcours" qu'il dit. Oui oui, vous avez bien compris. Il nous propose de faire la route à bord de la 4TC. Le mec il nous laisse juste sa bagnole en échange de la mienne. Si vous connaissez un peu la côte de cette caisse, on peut dire et répéter que le proprio est vraiment HYPER sympa. Bref... On quitte le parking et même pas 2kms plus loin, on voit la 4TC s'éloigner de plus en plus derrière nous pour venir s'arrêter dans une rue annexe. On rebrousse chemin et là, gros soucis. Elle marche très mal. Ça pétarade de ouf, comme des coups de fusil qui résonnent dans la rue, l'allumage se fait mal. Quentin cherche et confirme que c'est l'alternateur qui pose soucis. Heureusement, on a pris des câbles de batterie dans la nôtre (on est jamais trop prévoyant quand on roule en BX). Et hop, on fait une transfusion d’énergie de ma toute basique BX Millésime à l'imposant monstre de BX 4TC. La situation est plutôt "comique" et totalement invraisemblable ! J'en profite pour immortaliser le moment. On laisse tourner les voitures pour laisser le temps à la bête de reprendre des forces. Elle redémarre. Retour case départ. Du coup pour le rallye, on embarque le François et son copilote à l'arrière de Princesse d'Orient (ma Bx Millésime). C'est sûr que ça vaut pas la 4TC mais c'est mieux que d'être piéton !

 

Retour du rallye après 3 bonnes heures de balade à travers la Sologne. Un moment placé sous le signe de la rigolade et de la découverte de la région. On papote avec les copains, on débriefe etc... Et François, le proprio de la 4TC vient me revoir. "Bon tu viens faire un tour ?" qu'il m'dit. "Bah je croyais qu'elle roulait plus ?". "Si si, on a remis une autre batterie, ça marche nickel !". Oh bordel, que oui je veux monter ! On embarque donc dans le vaisseau... Nous sommes 4 à bord et les mecs derrière m'ont laissé le privilège de monter devant. En même temps, je leur ai pas laissé trop le choix ! Ça y est... Enfin je pose mon cul dans une BX 4TC... Depuis l'Eurocitro de 2014 où je l'avais croisée et où je n'avais pas eu vraiment le temps de papoter avec François, je vais enfin pouvoir savourer ce moment unique à bord de cette Légende roulante. On démarre, on sort du parking. Comment dire... Je suis comme une gamine un jour de Noël. Le sourire jusqu'aux oreilles derrière mon masque et les yeux pétillants. François y va doucement. Il n'a pas franchement tiré dedans mais putain, ce bruit déjà... Mon dieu. Ça ronronne, ça gronde... Et ça grince dans tous les sens ! Il y a tout qui bouge là dedans ! On croirait que tout va se disloquer d'une seconde à l'autre. Une chose est sûre, mes BX ont un point commun avec ce monstre, ce sont les bruits de plastiques qui parcourent tout l'habitable ! Je savoure l'instant, j'observe la conduite de François. Moi qui adore les cas désespérés, je suis au paradis ! Je suis juste assise dans une caisse de série rare de 1985 qui découle de la BX 4TC Evolution (BX de rallye du célèbre "groupe B"), qui a fait un énorme flop en compétition ET en vente particulière. J'adore !

 

Un peu plus loin, il fait demi tour. Il veut pour repartir et là, il me dit un truc qui va me laisser littéralement sur le cul... "Tu veux prendre le volant ?" Euh... Quoi ? Comment dire ? Juste non ! Je ne voulais vraiment pas à la base. Trop peur de faire une connerie. Il en reste si peu dans le monde et à ce prix là... Ca pardonne pas ! Mais il insiste... Je réfléchis. Rah, une occasion comme celle-ci ne se représentera peut-être jamais dans ma vie. Putain allez, j'ose ! Oh mon dieu, je m'installe donc au volant de la BX 4TC, j'ose à peine le croire. Je fais mes réglages, j'appuie sur l'embrayage. Purée qu'elle est dure cette pédale ! Je cherche le clignotant pour partir n'étant pas encore habituée à l'absence des commodos comme sur ma BX Sport. Je débraye, je passe la 1ère. Oh purée mais c'est raide aussi ça ! J'accélère. "Vrouuuum" me disent les 200 ch du moteur. Je quitte le petit chemin de terre pour rejoindre la route et là je me fais surprendre. La direction me paraît étrange. En braquant à fond à droite, je ne sais pas comment l'expliquer sur le moment mais elle ne fonctionne pas comme sur une BX classique. Je découvre donc la direction "Diravi", comme sur les Citroën SM ou CX, qui est hyper sensible. Cette direction corrige aussi, un peu à la manière des directions électriques d'aujourd'hui, l'angle de braquage du volant selon la vitesse à laquelle on roule. Bon, on ne va pas revenir sur le bruit que fait le moteur hein. Tu sais, cette douce mélodie qui te rappelle que ton plein d'essence est littéralement en train de se faire la malle. J'accélère, je passe les vitesses. La boîte de vitesse est juste folle. Une vraie boîte de vitesses sportive, le débattement est court (ça change du déboitage d'épaule qu'on se fait pour passer les rapports sur une BX de base), et il faut forcer un peu pour bien enclencher la vitesse. A tout moment j'ai l'impression que la boîte va me péter entre les doigts tellement ça accroche ! A cet instant, je me sens un peu comme un de mes élèves (étant monitrice auto-école). J'ai l'impression d'être complètement novice. Je n'ose plus rien dire, je suis concentrée sur ma conduite. Les mecs derrière moi ne disent plus rien non plus, sûrement sidérés ou dégoûtés de ne pas être à ma place en ce moment. Ou alors c'est peut-être parce qu'ils sont en train de bouillir en me voyant ne pas oser mettre pied au plancher. En effet, je me rends compte que j'ai une conduite de BX diesel et je passe les vitesses trop rapidement, jusqu'à faire galérer la voiture à l'accélération. Mais quelle conne sérieux ! Je rétrograde pour redonner un coup de peps. Ahhh ce bruit de moteur... Du miel pour les oreilles. Et là hop, je suis à 100 km/h ! Oups... J'avais pas vu le compteur en fait... Il est noyé dans la masse de cadrans qu'il y a au tableau de bord ! François qui me dit entre temps "Surtout ne lâches pas le volant quand tu es en courbe". Oui oui, merci de me mettre un peu plus de pression, c'est vrai que ça manquait ! Jusque là, on était hors agglo. Mais voilà qu'on s'apprête à rentrer dans un village. J'ai un coup de chaud. le village étant en travaux, j'espère juste qu'on ne va croiser personne. Pourquoi ? Car je viens de jeter un coup d’œil dans mon rétro gauche et je viens seulement de me rappeler de la largeur de la caisse avec son kit bodybuildé. Je commence à freiner. Punaise le frein est trop bizarre, tout comme la direction. C'est vraiment autre chose comme conduite. On appuie, ça freine pas... et d'un seul coup BIM ! Ca freine fort ! Très difficile de la sentir cette caisse. J'essaye d'éviter les trous, et de ralentir aux dos d'ânes (chose que je ne fais jamais en BX) car qu'est-ce que ça grince là dedans bon sang ! Oh non... Une caisse qui arrive de la gauche et une autre en face. Restez où vous êtes ! Faites pas les cons ! Je dis à François "Surtout tu me préviens si je serre trop à gauche ou à droite hein !". Ce à quoi il me répond "Oui t'inquiète, de toute façon quand ils te voient arriver avec ça, généralement ils s'écartent !". On sort du village sains et saufs. Ouf. Un dernier p'tit coup d'accélération jusqu'au prochain village et nous voilà revenus au point de départ. Quentin me voit arriver au volant, il immortalise le moment. Quant à moi, je suis en sueur sous ma veste. Je rentre sur le parking, assez fière de voir que tout le monde se retourne sur la voiture avec moi au volant.

 

En sortant de la voiture, je me précipite sur mon portable pour appeler mon père et lui faire part de mon expérience. C'est lui qui m'a transmis le virus de Citroën, de l'hydraulique et plus précisément de la BX. J'essaye de lui faire deviner ce qui me rend aussi enthousiaste au téléphone. Il ne trouve pas, il est à mille lieux de savoir. Quand je lui annonce, j'arrive à l'entendre sourire dans ses mots. Aujourd'hui je me rends compte que je suis chanceuse. J'espère un jour pouvoir renouveler l'expérience en compagnie cette fois de mon père. Merci à François le proprio hyper accessible de la BX 4TC, merci aux organisateurs du rassemblement, merci aux passionnés qui font encore vivre l'automobile ancienne malgré tous les bâtons dans les roues que le gouvernement peut nous mettre, et finalement merci à mon père pour cette passion qu'il m'a transmis.

 

Et je voudrais juste ajouter une mention spéciale à l'autre voiture que j'ai essayé durant cette journée, une Xantia Activa v6. Je ne suis pas franchement fan de cette voiture à la base, mais on m'a très gentiment proposé d'en conduire une. Et ben franchement, j'ai été impressionnée ! Les prises de virages à bord de cette voiture sont oufs ! Pas besoin de ralentir, la caisse ne bouge pas d'un pouce. Sans parler de la puissance que le moteur fourni ! Franchement un pur plaisir à conduire ! Limite ça me tenterait d'en avoir une à la maison ! A voir à l'avenir...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ! :)

 

 

01.jpg

 

 

02.jpg

 

 

03.jpg

 

 

04.jpg

 

 

05.jpg

 

 

06.jpg

 

 

07.jpg

 

 

08.jpg

 

 

09.jpg

 

 

10.jpg

 

 

11.jpg

 

 

12.jpg

 

 

13.jpg

 

 

 

Tu as du passer un superbe moment.

Bravo et merci pour ton CR qui respire la passion (cela fait plaisir à voir) :bien: .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou ici ! :)

 

Je viens faire une "petite" parenthèse et m'écarte un peu de la Sport pour vous faire part d'une merveilleuse journée que j'ai passé fin Août...

 

Le week-end du 28, 29 et 30 Août 2020, c'était les Citrons boudés, l'un des rares rassemblements automobiles ayant été autorisés en cette période de crise sanitaire. Rassemblement qui a réuni bon nombre de passionnés de la marque aux chevrons, et plus précisément des amoureux de Citroën anciennes mal aimées notamment à cause de leur aspect "disgracieux". Parmi les vilains petits canards, pas mal de BX donc, de la Visa, XM, AX, CX, GS, Xantia, Ami et j'en passe...

 

Bref, alors que je suis comme un poisson dans l'eau dans ce milieu quasi 100% masculin, deux passionnés viennent papoter avec nous. On apprend que l'un d'entre eux est le vendeur d'une BX GT sur laquelle on avait flashé avec Quentin sur Leboncoin. Le monde est petit ! On apprend aussi qu'il le collectionneur de tous les modèles de BX de couleur blanche y compris... La BX 4TC ! Oui, elle est là aussi, sur le parking du rassemblement ! Pour ceux qui ne connaissent pas son histoire, je vous invite à aller jeter un coup d’œil sur Internet car oui, c'est bel et bien un Citron boudé ! Une vraie bête à chagrin cette caisse... Mais c'est aussi une des BX les plus rares et surtout la plus chère de toutes. Le prix d'un petit appart ou d'une petite maison, rien que ça. Bref, on cause pas mal avec le proprio, François, qui est au passage, hyper sympa ! Très parlant, très simple et pas fier du tout. Un vrai passionné qui aime partager.

 

Entre temps, un journaliste de "La vie de l'auto" vient faire une petite interview du proprio. Forcément la 4TC attire l’œil. Après ça, il me demande où est mon carrosse et semble étonné que je sois passionnée de la BX. Après 2, 3 questions il me demande de rassembler toutes les nanas passionnées sur le site pour faire une petite photo souvenir. Ce sera chose faite ! :) Et pendant ce temps là, j'aperçois au loin Quentin, partir tranquillement du rasso' avec le proprio de la BX 4TC faire un tour à bord du vaisseau. Le veinard ! J'espère que mon tour est proche... Mais en revenant de leur petite escapade, j'apprends que la bête a un souci mécanique et marche très mal (une BX quoi !). Mes chances de poser mon popotin dedans se réduisent. Ca ne sera pas pour cette fois.

 

Vient le moment du rallye touristique. Un mec pense avoir trouvé la panne sur la 4TC. Un câble qui n'était pas branché, qu'il dit... Le proprio décide donc de tenter le coup et de prendre la route pour le rallye en nous demandant de passer devant pour qu'on se suive. Et puis "on pourra échanger de voiture entre temps, comme ça vous pourrez conduire la 4TC à mi parcours" qu'il dit. Oui oui, vous avez bien compris. Il nous propose de faire la route à bord de la 4TC. Le mec il nous laisse juste sa bagnole en échange de la mienne. Si vous connaissez un peu la côte de cette caisse, on peut dire et répéter que le proprio est vraiment HYPER sympa. Bref... On quitte le parking et même pas 2kms plus loin, on voit la 4TC s'éloigner de plus en plus derrière nous pour venir s'arrêter dans une rue annexe. On rebrousse chemin et là, gros soucis. Elle marche très mal. Ça pétarade de ouf, comme des coups de fusil qui résonnent dans la rue, l'allumage se fait mal. Quentin cherche et confirme que c'est l'alternateur qui pose soucis. Heureusement, on a pris des câbles de batterie dans la nôtre (on est jamais trop prévoyant quand on roule en BX). Et hop, on fait une transfusion d’énergie de ma toute basique BX Millésime à l'imposant monstre de BX 4TC. La situation est plutôt "comique" et totalement invraisemblable ! J'en profite pour immortaliser le moment. On laisse tourner les voitures pour laisser le temps à la bête de reprendre des forces. Elle redémarre. Retour case départ. Du coup pour le rallye, on embarque le François et son copilote à l'arrière de Princesse d'Orient (ma Bx Millésime). C'est sûr que ça vaut pas la 4TC mais c'est mieux que d'être piéton !

 

Retour du rallye après 3 bonnes heures de balade à travers la Sologne. Un moment placé sous le signe de la rigolade et de la découverte de la région. On papote avec les copains, on débriefe etc... Et François, le proprio de la 4TC vient me revoir. "Bon tu viens faire un tour ?" qu'il m'dit. "Bah je croyais qu'elle roulait plus ?". "Si si, on a remis une autre batterie, ça marche nickel !". Oh bordel, que oui je veux monter ! On embarque donc dans le vaisseau... Nous sommes 4 à bord et les mecs derrière m'ont laissé le privilège de monter devant. En même temps, je leur ai pas laissé trop le choix ! Ça y est... Enfin je pose mon cul dans une BX 4TC... Depuis l'Eurocitro de 2014 où je l'avais croisée et où je n'avais pas eu vraiment le temps de papoter avec François, je vais enfin pouvoir savourer ce moment unique à bord de cette Légende roulante. On démarre, on sort du parking. Comment dire... Je suis comme une gamine un jour de Noël. Le sourire jusqu'aux oreilles derrière mon masque et les yeux pétillants. François y va doucement. Il n'a pas franchement tiré dedans mais putain, ce bruit déjà... Mon dieu. Ça ronronne, ça gronde... Et ça grince dans tous les sens ! Il y a tout qui bouge là dedans ! On croirait que tout va se disloquer d'une seconde à l'autre. Une chose est sûre, mes BX ont un point commun avec ce monstre, ce sont les bruits de plastiques qui parcourent tout l'habitable ! Je savoure l'instant, j'observe la conduite de François. Moi qui adore les cas désespérés, je suis au paradis ! Je suis juste assise dans une caisse de série rare de 1985 qui découle de la BX 4TC Evolution (BX de rallye du célèbre "groupe B"), qui a fait un énorme flop en compétition ET en vente particulière. J'adore !

 

Un peu plus loin, il fait demi tour. Il veut pour repartir et là, il me dit un truc qui va me laisser littéralement sur le cul... "Tu veux prendre le volant ?" Euh... Quoi ? Comment dire ? Juste non ! Je ne voulais vraiment pas à la base. Trop peur de faire une connerie. Il en reste si peu dans le monde et à ce prix là... Ca pardonne pas ! Mais il insiste... Je réfléchis. Rah, une occasion comme celle-ci ne se représentera peut-être jamais dans ma vie. Putain allez, j'ose ! Oh mon dieu, je m'installe donc au volant de la BX 4TC, j'ose à peine le croire. Je fais mes réglages, j'appuie sur l'embrayage. Purée qu'elle est dure cette pédale ! Je cherche le clignotant pour partir n'étant pas encore habituée à l'absence des commodos comme sur ma BX Sport. Je débraye, je passe la 1ère. Oh purée mais c'est raide aussi ça ! J'accélère. "Vrouuuum" me disent les 200 ch du moteur. Je quitte le petit chemin de terre pour rejoindre la route et là je me fais surprendre. La direction me paraît étrange. En braquant à fond à droite, je ne sais pas comment l'expliquer sur le moment mais elle ne fonctionne pas comme sur une BX classique. Je découvre donc la direction "Diravi", comme sur les Citroën SM ou CX, qui est hyper sensible. Cette direction corrige aussi, un peu à la manière des directions électriques d'aujourd'hui, l'angle de braquage du volant selon la vitesse à laquelle on roule. Bon, on ne va pas revenir sur le bruit que fait le moteur hein. Tu sais, cette douce mélodie qui te rappelle que ton plein d'essence est littéralement en train de se faire la malle. J'accélère, je passe les vitesses. La boîte de vitesse est juste folle. Une vraie boîte de vitesses sportive, le débattement est court (ça change du déboitage d'épaule qu'on se fait pour passer les rapports sur une BX de base), et il faut forcer un peu pour bien enclencher la vitesse. A tout moment j'ai l'impression que la boîte va me péter entre les doigts tellement ça accroche ! A cet instant, je me sens un peu comme un de mes élèves (étant monitrice auto-école). J'ai l'impression d'être complètement novice. Je n'ose plus rien dire, je suis concentrée sur ma conduite. Les mecs derrière moi ne disent plus rien non plus, sûrement sidérés ou dégoûtés de ne pas être à ma place en ce moment. Ou alors c'est peut-être parce qu'ils sont en train de bouillir en me voyant ne pas oser mettre pied au plancher. En effet, je me rends compte que j'ai une conduite de BX diesel et je passe les vitesses trop rapidement, jusqu'à faire galérer la voiture à l'accélération. Mais quelle conne sérieux ! Je rétrograde pour redonner un coup de peps. Ahhh ce bruit de moteur... Du miel pour les oreilles. Et là hop, je suis à 100 km/h ! Oups... J'avais pas vu le compteur en fait... Il est noyé dans la masse de cadrans qu'il y a au tableau de bord ! François qui me dit entre temps "Surtout ne lâches pas le volant quand tu es en courbe". Oui oui, merci de me mettre un peu plus de pression, c'est vrai que ça manquait ! Jusque là, on était hors agglo. Mais voilà qu'on s'apprête à rentrer dans un village. J'ai un coup de chaud. le village étant en travaux, j'espère juste qu'on ne va croiser personne. Pourquoi ? Car je viens de jeter un coup d’œil dans mon rétro gauche et je viens seulement de me rappeler de la largeur de la caisse avec son kit bodybuildé. Je commence à freiner. Punaise le frein est trop bizarre, tout comme la direction. C'est vraiment autre chose comme conduite. On appuie, ça freine pas... et d'un seul coup BIM ! Ca freine fort ! Très difficile de la sentir cette caisse. J'essaye d'éviter les trous, et de ralentir aux dos d'ânes (chose que je ne fais jamais en BX) car qu'est-ce que ça grince là dedans bon sang ! Oh non... Une caisse qui arrive de la gauche et une autre en face. Restez où vous êtes ! Faites pas les cons ! Je dis à François "Surtout tu me préviens si je serre trop à gauche ou à droite hein !". Ce à quoi il me répond "Oui t'inquiète, de toute façon quand ils te voient arriver avec ça, généralement ils s'écartent !". On sort du village sains et saufs. Ouf. Un dernier p'tit coup d'accélération jusqu'au prochain village et nous voilà revenus au point de départ. Quentin me voit arriver au volant, il immortalise le moment. Quant à moi, je suis en sueur sous ma veste. Je rentre sur le parking, assez fière de voir que tout le monde se retourne sur la voiture avec moi au volant.

 

En sortant de la voiture, je me précipite sur mon portable pour appeler mon père et lui faire part de mon expérience. C'est lui qui m'a transmis le virus de Citroën, de l'hydraulique et plus précisément de la BX. J'essaye de lui faire deviner ce qui me rend aussi enthousiaste au téléphone. Il ne trouve pas, il est à mille lieux de savoir. Quand je lui annonce, j'arrive à l'entendre sourire dans ses mots. Aujourd'hui je me rends compte que je suis chanceuse. J'espère un jour pouvoir renouveler l'expérience en compagnie cette fois de mon père. Merci à François le proprio hyper accessible de la BX 4TC, merci aux organisateurs du rassemblement, merci aux passionnés qui font encore vivre l'automobile ancienne malgré tous les bâtons dans les roues que le gouvernement peut nous mettre, et finalement merci à mon père pour cette passion qu'il m'a transmis.

 

Et je voudrais juste ajouter une mention spéciale à l'autre voiture que j'ai essayé durant cette journée, une Xantia Activa v6. Je ne suis pas franchement fan de cette voiture à la base, mais on m'a très gentiment proposé d'en conduire une. Et ben franchement, j'ai été impressionnée ! Les prises de virages à bord de cette voiture sont oufs ! Pas besoin de ralentir, la caisse ne bouge pas d'un pouce. Sans parler de la puissance que le moteur fourni ! Franchement un pur plaisir à conduire ! Limite ça me tenterait d'en avoir une à la maison ! A voir à l'avenir...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ! :)

 

 

01.jpg

 

 

02.jpg

 

 

03.jpg

 

 

04.jpg

 

 

05.jpg

 

 

06.jpg

 

 

07.jpg

 

 

08.jpg

 

 

09.jpg

 

 

10.jpg

 

 

11.jpg

 

 

12.jpg

 

 

13.jpg

salut

je ne suis pas très Citron :D mais je suis le topic assez souvent

 

quelle chance d'avoir conduit une telle auto , une "super car" de l'époque !!!!

 

dans ton CR ,on avait l'impression d'être dans l'auto avec toi :D

 

super souvenir :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut

je ne suis pas très Citron :D mais je suis le topic assez souvent

 

quelle chance d'avoir conduit une telle auto , une "super car" de l'époque !!!!

 

dans ton CR ,on avait l'impression d'être dans l'auto avec toi :D

 

super souvenir :sol:

 

 

Et oui, les Groupes B étaient les stars de l'époque! :)

 

 

 

Mythiques Groupe B : votre préférée ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Essayer une BX 4TC est une véritable chance, qui ravirait énormément de passionnés de Citroën, et de youngtimers en général. Avec un propriétaire fort sympathique, à première vue! :bien:

 

C'est dommage que cette voiture n'ait pas été aboutie, avec des résultats catastrophiques au cours des rallyes auxquels elle a participé. :

 

Vous avez signé pour la BX GT, sinon ? :D

 

 

Non pas encore. De mon côté j'ai aussi une Bx Digit qui me fait de l'œil mais pas de place pour la stocker convenablement pour l'instant. :non:

 

Salut à tous.

 

 

 

:W

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

moi je kiffe la renault 5 turbo :love:

 

 

Peu de 5 Turbo en Groupe B qui a généralisé les 4RM

 

La 1ère année, il n'y avait que Citroën (Visa) et Audi (coupé 80 Quattro)

La dernière année (1986), on avait la 4TC, la 205T16, l'Audi Quattro, la Delta S4, la Ford RS2000 ... roger.gif.77374bcbe7eb82cca4ecece45583fb90.gifroger.gif.77374bcbe7eb82cca4ecece45583fb90.gifroger.gif.77374bcbe7eb82cca4ecece45583fb90.gifroger.gif.77374bcbe7eb82cca4ecece45583fb90.gifroger.gif.77374bcbe7eb82cca4ecece45583fb90.gif

 

 

:mad:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Non pas encore. De mon côté j'ai aussi une Bx Digit qui me fait de l'œil mais pas de place pour la stocker convenablement pour l'instant. :non:

 

 

 

:D Celle à qui je pense.Moi c'est ma femme qui a du mal,dés que je parle d'acheter( :lol: ) ,c'est vire tes poubelles et attention le livret de famille va passer prés ! :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

celle de lbc ? :love:

 

 

Oui ! Je connais le proprio. Il m'a proposé un "prix d'ami". Mais pas la place hélas...

 

 

:D Celle à qui je pense.Moi c'est ma femme qui a du mal,dés que je parle d'acheter( :lol: ) ,c'est vire tes poubelles et attention le livret de famille va passer prés ! :lol:

 

 

L'avantage c'est quoi moi, j'ai mon compagnon qui est autant atteints que moi. :ange: Enfin du coup j'sais pas si c'est un avantage :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page