Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Les Jaguar des années Youngtimers : Bijoux de la couronne


Messages recommandés

Fondée en 1922 par William Lyons sous le patronyme de Swallow Sidecar Company, puis rebaptisée SS Cars Ltd. en 1934, la firme Jaguar prend le nom du félin au lendemain de la seconde guerre mondiale, pour éviter toute confusion avec les tristements célèbres SS allemands. Jaguar entame la période désormais dénommée Youngtimers sous le régime d'une société nationalisée, et ce depuis 1966 et son intégration au groupe public British Motor Corporation. Il faudra attendre 1985 et l'ère des privatisations de Margaret Thatcher pour que Jaguar retrouve des capitaux privés, avant d'être racheté en 1989 par le groupe américain Ford.

 

Je vous propose de retrouver sur ce topic les modèles qui ont fait vivre la marque des lendemains du premier choc pétrolier jusqu'à l'aube du nouveau millénaire, qui est désormais le notre.

 

  • Jaguar XJ Série 2 et 3

 

DSC_3648.jpg

 

Présentée en 1973, la Jaguar XJ Serie 2 propose sous son capot des motorisations à 6 cylindres en ligne (XJ6, disponibles en de multiples cylindrées au gré des évolutions) et à 12 cylindres en V. Une déclinaison Coupé intègrera également le catalogue entre 1975 et 1978.

 

La Serie 3 débarque en mars 1979, à l'occasion du Salon de Genève. Sous son capot ont officié les versions 3.4 et 4.2 du six-cylindres en ligne, ainsi que l'immuable V12 5.3. Si la XK6 quitte le catalogue en 1986 avec l'apparition de la génération XK40, la XJ 12 Série 3 poursuivra sa carrière pendant encore un septennat. Le capot moteur de la nouvelle XJ40 n'étant pas conçu pour accueillir des moteurs en V, la Daimler Double Six restera ainsi au catalogue jusqu'au printemps 1993!

 

IMG_2534.jpg

 

  • Jaguar XJS

 

DSC_1277.jpg

 

Pour remplacer la vénérable Type E, Jaguar lance en septembre 1975 son nouveau coupé, la XJS. Uniquement disponible lors de son lancement avec le moteur V12, la XJS ne connait pas le succès escompté : les fans de la marque regrettent la Type E, et il doit surtout faire face aux chocs pétroliers de 1973 et de 1979, un très mauvais timing vu sa seule motorisation proposée... Modifié au début des années 80 pour se rendre moins énergivore, le V12 se voit compléter par une variante à six-cylindres en ligne 3.6 en 1983.

 

Initialement réalisée par le carrossier Tickford, une version de type Targa motorisée par le six-cylindres apparaît en septembre 1983, avant de bénéficier également du V12 à l'été 1985, à l'occasion du rapatriement de la production de cette carrosserie directement au sein des usines Jaguar.

 

Lors du Salon de Genève 1988, Jaguar présente la version Convertible de sa XJS, en remplacement de la version Targa, uniquement motorisée par le V12 de 286ch. DIN. Si un léger restylage intervient en mai 1991, il faudra attendre mai 1992 pour voir le six-cylindres de 4.0 débarquer sous le capot de la XJS cabriolet. Une dernière mise à jour interviendra au millésime 1994, avec l'adoption de nouveaux pare-chocs et de nouvelles jantes en alliage. Le V12 quittera le catalogue en 1995, tandis que les dernières XJS seront commercialisées en 1996.

 

  • Jaguar XJ40

 

IMG_1434.jpg

 

Présentée au Salon de Paris 1986, la nouvelle génération de Jaguar XJ marque un énorme pas en avant dans la quête de fiabilité et de modernité du constructeur britannique. Sous le capot à son lancement, deux moteurs à six-cylindre en ligne : 2.9 et 3.6. Ce dernier moteur évoluera lors du millésime 90, à l'occasion d'un léger restylage, voyant sa cylindrée passer à 4.0 et 223ch. Au millésime suivant, l'évolution concerne le "petit" 2.9, remplacé par un 3.2 de 200ch. Une version sportive apparaît à ce même moment, la XJ-R, dont le 4.0 voit sa puissance s'élever à 248ch. grâce à une mise au point effectuée par TWR.

 

"Enfin!" pouvaient s'exclamer les fans de Jaguar, au printemps 1993. Comme expliqué plus haut, la XJ40 peut enfin découvrir les joies du moteur V12, après une refonte de l'espace moteur lui permettant d'accueillir sous son capot des mécaniques en V. Au même moteur disparait la variante XJ-R.

 

  • Jaguar XJ220

 

960%7C640%7Cdfcc5ce5a22795504718ea0e.jpg

 

Etude de style présentée lors du Salon de Paris 1988, la Jaguar XJ220 prit le chemin de la production à l'été 1992. Vendue au prix de 3.300.000FF hors taxes, elle a changé de motorisation entre le concept de 1988 et la version de série : le V12 initialement prévu est remplacé par un V6 biturbo de 549ch., lui permettant d'atteindre 322km/h en vitesse de pointe!

 

  • Jaguar XJ X300 et X308

 

jaguar_xj_x300_ser1_01.jpg

 

A l'automne 1994, la Jaguar XJ40 quitte le catalogue, remplacée par la génération X300 qui n'est en fait qu'un très gros restylage de la version précédente. Facilement reconnaissable grâce au retour de la face avant à quatre phares, la XJ X300 dispose de nombreuses déclinaisons : XJ6 3.2 (219ch.), XJ Sport 3.2 (219ch.) et 4.0 (249ch.), Sovereign 3.2 (219ch.) et 4.0 (249ch.), XJR 4.0 (326ch.), Daimler Six 4.0 (249ch.), XJ12 6.0 (318ch.) et XJ12 Daimler Double Six 6.0 (318ch.). L'été 1995 voit l'apparition de versions longues sur quasiment l'ensemble de la gamme.

 

1997 vit de nombreux changements intervenir sur la Jaguar XJ. En avril, la version XJ12 quitte le catalogue, suite à la mise à la retraite du moteur V12. Et en juillet, c'est le six-cylindres en ligne qui quitte les chaînes de production...

 

DSC_6679.jpg

 

C'est ainsi que la X300 est remplacée par la X308, un léger restylage qui se traduit surtout par l'apparition du nouveau V8 sous le capot, unique architecture moteur disponible avec cette génération. Au programme, trois déclinaisons de cette nouvelle motorisation : 3.2 243ch. (XJ8 et Sovereign), 4.0 294ch. (XJ8, Sovereign et Daimler) & 4.0 turbocompressé 375ch. (XJR et Daimler Super V8)

 

  • Jaguar XK

 

DSC_6552.jpg

 

Présentée en 1996, la Jaguar XK8 est la digne héritière des Type E et XJS, bien que ses lignes semblent trouver genèse chez un autre constructeur britannique. Dès ses premières photos, la nouveauté de chez Jaguar est comparé esthétiquement à l'Aston Martin DB7... Disponible dès son lancement en coupé et en cabriolet, deux motorisations sont au programme : XK8 4.0 294ch. et XKR 4.0 turbocompressé 375ch.

 

Voyant sa cylindrée passer à 4.2 en 2003, cette génération X100 poursuivra sa carrière jusqu'en 2006.

 

---------------

 

Nous nous arrêterons ici pour cette rétrospective, les modèles suivants, à commencer par la plus petite S-Type commercialisée en 1999, étant encore trop jeunes pour être évoqués sur cette section.

 

Vous avez eu, ou vous êtes encore le propriétaire d'une Jaguar des années Youngtimers ? Vous vous êtes déjà installé à son volant ou, tout du moins, été le passager de ces belles britanniques ? Vous n'avez pas encore franchi le pas, mais vous êtes un fan de la marque ? Partagez-nous votre point de vue. :bien:

 

Vous croisez un exemplaire dans la rue ou dans un rassemblement, et vous avez eu l'intelligente idée de le photographier ? Partagez avec nous vos clichés! :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 39
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

C'était l'époque où Jaguar avait encore de la gueule et de la classe. Où on se retournait sur de telles autos. Je les trouvais belles, à l'exception de la XJS. Puis Ford a mis des caisses sur un chassis de Mondeo (sacrilège ! On se dit heureusement qu'ils n'ont pas pu racheter Ferrari ! Ils auraient tout massacré.) Les Jag actuelles sont d'une banalité...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, la XJ 40 avait fait débat à l'époque avec ces optiques avants rectangulaires. Pas d'accord avec Glm, les X-Type et S-Type ont quand même de l'allure et se détachent. Certes on retrouvait des éléments de Ford, mais la marque cherchait à se relancer en limitant les coûts.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La X-Type a énormément souffert de son statut de Ford Mondeo amélioré.

 

La S-Type, de son côté, pourrait presque être considérée comme la descendance de la Ford Scorpio, disparue en 1998. C'est d'ailleurs la conclusion que j'ai tenue sur le sujet officiel consacré à la Scorpio, que j'ai lancé il y a quelques instants. => Ford Scorpio : La dernière des grandes à l'ovale bleu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympathique duo, @jihesse. Tu peux nous en dire plus à leur sujet ? :miam:

 

 

plus ! :lol:

 

devant les demandes de la foule en délire ...

 

l'XJ-S est dans mon garage depuis 20 ans à quelques jours près !

j'ai vraiment découvert ce carrosse à la fin des années 80 lorsqu'il était encore visible en neuf dans les concessions.

c'est en 1999 après plusieurs mois de recherche que j'ai trouvé la mienne à 500 km de la maison ...

je cherchais spécifiquement un L6 (à cette époque il y avait encore la vignette ...) pour son coût d’entretien et d'usage ainsi que pour son capot ! en effet avant le restylage il était plus plat sur le V12. le V12 est aussi moins "sonore" aux allures normales. je cherchais également une version automatique, j'avais été déçu par l'essai d'une BVM ... moins conforme à l'image que j'ai d'une jag'

 

depuis, je roule peu avec, je préfère grandement la laisser dépérir pour avoir le plaisir de travailler dessus!

 

l’intérieur :

 

IMG_0314.jpg

 

les trains roulants :

 

 

 

jag006.jpg

 

 

tr 049.jpg

 

freins :

 

 

C 007.jpg

 

 

C 008.jpg

 

moteur !

 

 

IMG_1833.jpg

 

 

tr 078.jpg

 

 

tr 076.jpg

 

bref, lorsqu'elle roule (forcement bien ! ) c'est un plaisir à conduire.

certes, ce n'est pas une voiture de sport, pour ça, sa copine de garage dont l’emblème de capot est beaucoup plus cabré ... est bien meilleure !

 

c'est donc une bonne GT, certainement capable de moyennes élevées hors de France dans un confort très bon.

 

le son du moteur est très agréable, plus métallique qu'un L6 BMW par exemple ... mais difficile à décrire avec des mots ...

la boite est réactive et permet d’excellente relance. la conso autour de 11l

 

 

que du bonheur !!

 

l'XJ8, j'en parlerai plus tard !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

plus ! :lol:

 

devant les demandes de la foule en délire ...

 

l'XJ-S est dans mon garage depuis 20 ans à quelques jours près !

j'ai vraiment découvert ce carrosse à la fin des années 80 lorsqu'il était encore visible en neuf dans les concessions.

c'est en 1999 après plusieurs mois de recherche que j'ai trouvé la mienne à 500 km de la maison ...

je cherchais spécifiquement un L6 (à cette époque il y avait encore la vignette ...) pour son coût d’entretien et d'usage ainsi que pour son capot ! en effet avant le restylage il était plus plat sur le V12. le V12 est aussi moins "sonore" aux allures normales. je cherchais également une version automatique, j'avais été déçu par l'essai d'une BVM ... moins conforme à l'image que j'ai d'une jag'

 

depuis, je roule peu avec, je préfère grandement la laisser dépérir pour avoir le plaisir de travailler dessus!

 

l’intérieur :

 

IMG_0314.jpg

 

les trains roulants :

 

 

 

jag006.jpg

 

 

tr 049.jpg

 

freins :

 

 

C 007.jpg

 

 

C 008.jpg

 

moteur !

 

 

IMG_1833.jpg

 

 

tr 078.jpg

 

 

tr 076.jpg

 

bref, lorsqu'elle roule (forcement bien ! ) c'est un plaisir à conduire.

certes, ce n'est pas une voiture de sport, pour ça, sa copine de garage dont l’emblème de capot est beaucoup plus cabré ... est bien meilleure !

 

c'est donc une bonne GT, certainement capable de moyennes élevées hors de France dans un confort très bon.

 

le son du moteur est très agréable, plus métallique qu'un L6 BMW par exemple ... mais difficile à décrire avec des mots ...

la boite est réactive et permet d’excellente relance. la conso autour de 11l

 

 

que du bonheur !!

 

l'XJ8, j'en parlerai plus tard !

 

 

Ah, la fameuse vignette... Et dire qu'aujourd'hui, beaucoup s'amusent à installer une reproduction sur leur pare-brise, alors qu'à l'époque, elle était la hantise de tous. Je me souviens, à l'époque où mon grand-père devait acheter la vignette pour la Safrane V6 Baccara... Ca faisait mal. :W

 

C'est un sacré bébé cette XJ-S, quand même. :rs:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel beau Topic !

J'en rêvais.

 

Je vous présente ma XJ8 en cours de remise à niveau.

Coté moteur, c'est fait, juste la boite a vidanger.

J'ai trouvé des "seat cover" d'occas pour les sièges avant en Angleterre, reste à les poser.

 

 

Xj int.jpgJag au sous sol2.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...