Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Alfa Romeo 164 : la plus désirable des "Tipo 4"?


Messages recommandés

:hello:

 

Dernier rejeton issu d'un projet commun à quatre marques (Fiat, Alfa Romeo, Lancia et Saab), la 164 représentera le haut de gamme de la marque au Biscione de 1987 à 1997, succédant à des peu convaincantes Alfa 6 et 90 qui ne rencontrera pas le succès escompté. Retour sur l'histoire de cette cousine des Fiat Croma, Lancia Thema et Saab 9000, un peu oubliée de nos jours.

 

En 1978, alors qu'Alfa Romeo n'est pas encore sous le giron de Fiat, et que l'Alfa 6 n'est pas encore commercialisée, la firme milanaise décide de s'associer à Fiat, Saab et Lancia pour développer une base commune qui servira à développer des grandes berlines censées concurrencer tant les constructeurs généralistes (Ford Granada, Opel Rekord) que les plus huppés (Mercedes Benz Classe E, BMW Série 5).

Le projet qui donnera naissance à la 164, connu sous le nom de Projet 156, débute en 1981. Il sera décidé un an plus tard de la baptiser 164, et de la développer sur la base "Tipo 4" issue du partenariat de 1978.

 

Le design, est quant à lui, confié à Enrico Fumia, de Pininfarina. Beaucoup de croquis verront le jour, mais les lignes générales sont tracées dès le départ.

13266135_239357659765911_3182711682554550364_n.jpg?_nc_cat=106&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=efcdc329c470a2a346f90e9eb8642033&oe=5C962150

13315545_239357649765912_534396914233071295_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=312ae2827e2aa3b4291c11c05b6dd703&oe=5C997460

13332735_239357749765902_7434064120552164216_n.jpg?_nc_cat=109&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=9e6b2679d130dd550e8e40f7c6d78beb&oe=5CC6ADA6

13307495_239364109765266_9194623923878176623_n.jpg?_nc_cat=103&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=d4a4b3001783368f02894764ba0d7ac7&oe=5CD7ECD9

13325572_239364156431928_6969129185247363713_n.jpg?_nc_cat=101&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=da999dcdd297adb220e9d9cb942be126&oe=5C8B0BE0

 

 

 

 

Il est amusant de constater qu'Alfa tardera beaucoup plus que les autres membres du projet à développer sa berline haut de gamme : alors que les Fiat Croma, Saab 9000 et Lancia Thema sont toutes commercialisées entre 1984 et 1985, il faudra attendre 1987 pour que la 164 soit présentée au public. Il faut croire qu'Alfa n'apprend pas de ses erreurs : il convient de rappeler que le bide subi par l'Alfa 6 qui la précédait était en parti dû à une trop longue gestation qui l'ont rendue démodée à sa sortie...

En 1984, Alfa commence tout juste tester quelques éléments (trains roulants, moteurs...) sur des mulets basés sur la Giulietta contemporaine. Il faut attendre 1985 pour voir les premiers exemplaires de pré-séries, qui seront testés dans les conditions les plus sévères, et qui seront remis à niveau sur certains points (le freinage notamment) avant la présentation officielle en 1987.

 

C'est donc au salon de Francfort de cette année 1987 qu'est dévoilée la version finale du nouveau fer de lance d'Alfa Romeo... la 164 sera donc la dernière auto étudiée par Alfa avant son rachat par Fiat (mais Fiat aura déjà racheté Alfa quand la 164 sera commercialisée, vous suivez?)

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2014/05/164-08.jpg

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2014/05/164-12.jpg

 

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2014/05/164-18.jpg

 

La 164 est une vraie réussite esthétique. Bien qu'elle soit la plus volumineuse des 4 cousines, elle est celle qui paraît la plus fine. Elle est de plus la seule des 4 autos à ne pas partager les mêmes portières latérales, et se démarque donc bien plus facilement.

Première Alfa dont le style a majoritairement fait appel à la conception par ordinateur, la 164 a également bénéficié d'études très poussées en soufflerie : la nervure centrale qui parcourt toute la caisse, par exemple, permet une meilleure évacuation de l'air. Elle atteindra un excellent Cx de 0.30. :oui:

Il faut aussi noter une importante hausse de la qualité de construction, gros point noir des Alfa jusqu'alors. On notera l'emploi massif d'acier galvanisé, de peintures de bien meilleure qualité, d'insonorisant en grande quantité... de plus, les boucliers et les protections latérales en polyuréthane anthracite forment une ceinture de protection de l'auto, capable d'absorber tous les chocs jusqu'à 4 km/h. Ces protections sont peintes et non pas teintées dans la masse, ce qui permet d'éviter un vieillissement prématuré des éléments.

 

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2014/05/164-14.jpg

 

L'habitacle ne souffre pas de grande critique. L'ergonomie et bonne, la luminosité et la visibilité sont excellentes. Le confort des énormes sièges est également appréciable, qu'ils soient tendus de cuir ou de velours. Ils manquent néanmoins de maintien.

On pourra regretter une console centrale fade, et dont la qualité des matériaux et de l'assemblage ne sont toujours pas aux standards allemands.

La 164 est particulièrement bien équipée : elle embarque pas moins de trois ordinateurs (pour gérer la climatisation, l'affichage et le moteur), un système d'air conditionné particulièrement évolué (avec 14 boutons!), les 4 vitres électriques, la direction assistée, l'ABS, le verrouillage centralisé, le régulateur de vitesse, et très rapidement l'airbag.

De par son arrivée tardive, la 164 bénéficiera d'une suspension avant inédite, différente du système proposé par ses cousines.

 

Au lancement, la 164 proposera 3 moteurs, issus de la 75 avec de légères modifications :

- 2.0 Twin Spark 148 ch.

- 3.0 V6 12v 192 ch (le fameux Busso)

- 2.5 Turbodiesel VM, 117 ch.

 

http://www.automobile-sportive.com/guide/alfaromeo/164/alfaromeo-164-v6-essai.jpg

 

Sur la route, le bilan est mitigé. Si les performances sont bonnes, le principal défaut de l'auto est le motif principal de dénigrement de la part des passionnés de la marque : c'est une traction! Les moteurs assez lourds et puissants mettent très (trop) facilement à mal la motricité de l'auto, un défaut qui sera par ailleurs commun à toutes les Alfa à traction qui suivront. De plus, les suspensions orientées confort et la direction trop assistée empêchent une conduite soutenue sereine. Un défaut de taille quand on porte ce blason...

 

En 1988, une version 2.0 Turbo à 4 cylindres, équipée d'un moteur d'origine Lancia, complète l'offre. Elle développe 175 chevaux.

 

En 1990, un nouveau haut de gamme fait son apparition : la 164 Quadrifoglio Verde, dont le V6 3.0 à 12 soupapes est porté à 200 chevaux. Elle arbore un kit spécifique avec des bas de caisse et spoilers spécifiques. Elle s'appellera 164 S sur certains marchés.

Alfa164_Quadrifoglio.jpg

 

En 1991, un V6 Turbo de 2.0 de cylindrée complète l'offre. Créé pour contrer les taxes italiennes sur les moteurs de forte cylindrée, il développe 210 chevaux, voire 240 avec l'overboost, et permet à la 164 de rentrer dans le clan fermé des berlines qui dépassent les 250 km/h.

 

C'est en 1992 que les principales évolutions de la 164 font leur apparition.

L'auto est légèrement restylée. Les principales modifications résideront dans l'apparition de quelques touches de chrome, de nouveaux phares plus étirés, alors que les pare-chocs et bandeaux latéraux sont désormais ton carrosserie. On notera également un intérieur arborant des matériaux plus valorisants.

http://i.wheelsage.org/pictures/a/alfa_romeo/164/alfa_romeo_164_super_uk-spec_3.jpg

df4574d8fbc726da33cc1b1b7e80b9bf.jpg

 

La gamme est alors légèrement modifiée. Les 164 "normales" sont rebaptisées 164 Super. Le V6 évolue pour adopter une culasse à 24 soupapes désormais, et non 12. Le V6 Turbo perd quelques chevaux pour éviter la concurrence avec le 3.0 atmosphérique. La gamme est donc maintenant la suivante :

- 164 Super 2.0 TS 148 ch

- 164 Super 2.0 V6 Turbo 205 ch

- 164 Super 3.0 V6 24v 210 ch

- 164 QV 3.0 V6 24v 230 ch

- 164 TD 125 ch

Le 3.0 12v persiste sur certains marchés.

 

C'est en 1993 que la gamme sera épaulée par la version la plus emblématique de la gamme 164 : la 164 Q4.

Le restylage et les évolutions des moteurs n'ayant absolument pas résolu les problèmes de motricité et de tenue de route inhérents à la 164, Alfa présente une version combinant la plus puissante des motorisations (le 3.0 24 soupapes de 230 chevaux de la QV) à une inédite transmission intégrale développée avec Steyr-Puch. Particulièrement en avance sur son temps, cette transmission à 4 roues motrices gère en permanence la puissance fournie aux roues arrière en fonction des informations reçues par les différents modules électroniques dont la voiture dispose.

Notons qu'elle est la seule 164 équipée de série d'une boîte manuelle à 6 rapports.

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2017/04/Q4-03.jpg

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2017/04/Q4-09.jpeg

 

La 164 ne connaîtra plus d'évolution majeure jusqu'à la fin de sa production, en 1997.

 

Fait amusant à mentionner : la 164 sera rebaptisée 168 en Chine, pour des raisons de superstition : le chiffre "4" a beaucoup de vertus négatives, et un tel nom aurait été un frein pour les ventes.

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2016/03/168-01.jpg

 

 

Alfa 164 Procar

 

En 1988, Brabham Racing se rapproche d'Alfa. Les deux marques ont l'ambition de faire revivre le championnat Procar, alors disparu, et développent un prototype reprenant une carrosserie de 164 et un V10 de formule 1. Néanmoins, aucun championnat de ce type ne sera lancé et seul un prototype verra le jour.

http://boitierrouge.com/wp-content/uploads/2014/11/Procar-01-1.jpg

164_Pro-Car_Motor-Village-Arese_02.jpg

http://imagesvc.timeincapp.com/v3/foundry/image/?q=70&w=1440&url=https%3A%2F%2Ftimedotcom.files.wordpress.com%2F2017%2F03%2Frandt.jpg%3Fquality%3D85

 

La 164 est assez difficile à dénicher de nos jours, les beaux exemplaires sont rares.

Vous en avez une? Vous en avez possédé une? Vous en avez croisé un ou plusieurs exemplaires que vous avez pris en photo? Ce topic est pour vous :bien:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques précisions : Alfa Romeo n'a pas été impliqué dans le projet Tipo 4 dès 1978 mais bien plus tard, au cours des années 80 , sur pression du gouvernement italien propriétaire d'Alfa via l'IRI. Ce qui explique d'une part la sortie tardive de la 164 (plus de 3 ans après la Thema), et d'autre part, le ratage total du train avant de la 164, que le ingénieurs milanais n'ont pas eu le temps d'adapter correctement au capot de la 164, plus plongeant que sur les Croma, Thema et Saab 9000. Ils ont dû incliner en arrière les jambes de force, avec des conséquences désastreuses d'un point de vue dynamique.

 

Ensuite, l'Alfa 6 n'a pas eu une gestion si longue. En réalité, elle était prête à sortir dès 1973-74, mais la crise pétrolière a dissuadé le constructeur de le faire, à cause de sa consommation très élevée. Ensuite, les difficultés financières d'Alfa ont contribué à repousser encore plus loin le lancement...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour amis alfistes,

 

pour info, il devrait y avoir bientôt une nouvelle 164 sur la route (enfin d'ici 1 mois ou 2)

je vais récupérer celle de mon père qui dort depuis 7-8 ans dans son garage et on va la remettre en route pour faire des promenades agréables le week-end (ça changera de la 308 diésel)

 

c'est une 1e série avec le 2.0 V6 TURBO

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour!

L'Alfa suisse est partie Vendredi matin: Très heureux de voir qu'on commence à s'intéresser à ce modèle attachant.

Quant au train avant qui serait piégeur, c'est très exagéré.

Certainement la plus attachante des "Tipo 4" avec encore de vrais moteurs Alfa: 32 ans après sa présentation, il faut en prendre soin désormais!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alfa 164.jpg

Bonjour amis alfistes,

 

pour info, il devrait y avoir bientôt une nouvelle 164 sur la route (enfin d'ici 1 mois ou 2)

je vais récupérer celle de mon père qui dort depuis 7-8 ans dans son garage et on va la remettre en route pour faire des promenades agréables le week-end (ça changera de la 308 diésel)

 

c'est une 1e série avec le 2.0 V6 TURBO

 

 

 

coucou les alfistes,

 

il y a bien une "nouvelle" 164 sur les routes depuis quelques mois (j'ai enfin pris le temps de télécharger mes photos)

après 8 ans de sommeil et une cure de jouvence chez un mécano elle tourne comme une horloge

 

l'électronique fait de temps en temps des trucs bizarres mais rien de bien grave

 

en tout cas ça fait plaisir de rouler dans une voiture moins bardée d'électronique que les voitures actuelles (et les enfants ont l'air d'aimer ça aussi)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'hésite pas à lui dédier un topic de présentation, @lolo145 ! :miam:

 

 

Salut Vinet pudique!

 

Toi qui es un membre éminent, modérateur et gros contributeur, aurais tu des idées pour savoir ce qu'il est advenu de la 164 de "Lary suisse", censément partie chez un membre du forum?

 

Et, pour Lolo 145 (ou plutôt Lolo 164), ben voui, nous attendons...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Salut Vinet pudique!

 

Toi qui es un membre éminent, modérateur et gros contributeur, aurais tu des idées pour savoir ce qu'il est advenu de la 164 de "Lary suisse", censément partie chez un membre du forum?

 

Et, pour Lolo 145 (ou plutôt Lolo 164), ben voui, nous attendons...

 

 

Malheureusement, sauf si @Lary Suisse nous donne le pseudo du membre sauveteur, nous n'avons aucun moyen de le connaître. :(

 

Il est vrai que ce serait sympa que son sauvetage soit présenté ici, si elle a été sauvée via le forum. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos messages

 

Pour les photos, j’en ferai d’autres lors d’un prochain week-end ensoleillé, c’est promis

 

C’est une voiture de 1992, donc non catalysée, achetée neuve par mes parents, pour remplacer une 75 turbo

j'étais un peu jeune à l'époque, mais mon père dit qu'elle accélérait beaucoup trop fort par rapport à son freinage, donc c'en était dangereux

 

la 164 est sur ce point beaucoup plus sécurisante, même si évidemment on fait mieux depuis (l'âge se sent surtout sur le ripage quand on braque à faible allure)

 

elle a roulé pendant 20 ans sans aucun problème (tout était d'origine) puis elle est restée immobilisée pendant 8 ans (une GT V6 est venue la remplacer)

 

et comme j'avais envie de rouler dans une voiture "différente" et pas bardée d'électronique, on lui a redonnée une 2e jeunesse

 

je ne suis pas du tout mécano, on l'a donc remorquée en Italie pour la remise en route, et tout va bien pour l'instant

Outre les fluides, l'embrayage a été changé car les ressorts étaient rouillés + un moteur de siège électrique (ça bloquait le contrôle technique…)et un lève vitres

j'ai fait 700 kilomètres d'une traite sans aucun problème, c'est confortable, il y a de l'espace

 

le moteur est différent de la GT, on sent l'effet turbo vers 2200 tours (et ça pousse fort même sans être pied au plancher, faut faire attention à la mamie quand même)

le son est également différent, plus feutré

 

d'ailleurs, j'en profite pour vous poser une petite question: la clim est déchargée, compte tenu de l'âge de la voiture chez qui iriez vous pour la recharger?

 

merci de vos idées

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

d'ailleurs, j'en profite pour vous poser une petite question: la clim est déchargée, compte tenu de l'âge de la voiture chez qui iriez vous pour la recharger?

 

merci de vos idées

 

Ave.

 

Chez un frigoriste industriel, éventuellement.

 

Ou alors, il faut tenter une recharge avec les kits que l'on peut trouver sur le Ouaibe, censément compatibles R12-R134, si le circuit est bien étanche, il semble que ça fonctionne bien, et s'il n'est pas étanche, ça ne coûte pas bien cher...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...