Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Lancia Gamma : La dernière vraie Lancia


Messages recommandés

GAMMA, ou la dernière vraie Lancia. :(

 

g05.png

L'autre firme de Turin a toujours été un peu à part dans la production automobile mondiale... :o

 

Depuis son apparition en 1906 elle s'est faite la spécialiste des autos raffinées aux solutions techniques innovantes, on ne peut passer sous silence la Lambda de 1922 et sa coque auto-portante ou le moteur à quatre cylindres en V tout en aluminium présenté l'année suivante, entre autres !

 

Pourtant dès la fin de la dernière guerre les finances de la société ne sont pas au beau fixe et l'année 1956 verra la vente de Lancia par ses héritiers au profit du cimentier Italcementi qui, faute de rentabilité, la cède à Fiat en 1969.

 

Officiellement il n'est alors pas question que Lancia utilise les mécaniques de ce constructeur, il est "assuré" que la firme est et restera indépendante mais personne n'est réellement dupe et elle deviendra vite l’emblème de prestige de Fiat avant de se fourvoyer en se retrouvant en concurrence interne avec Alfa-Roméo dès 1986.

 

Mais pour l'instant nous sommes en 1970.

 

Fiat est à ce moment non seulement le récent acquéreur de Lancia et de Ferrari mais il a des vues sur Citroën, alors en grandes difficultés.

 

Un programme de partenariat est signé, préambule à une acquisition pure et simple, et le Français qui travaille alors sur la remplaçante de la DS est appelé à collaborer avec Lancia qui souhaite aussi proposer une voiture de segment supérieur pour le milieu des années 70.

 

Pour la carrosserie les Italiens se tournent vers Pininfarina alors que les Français ont décidé de faire confiance à leur équipe interne alors dirigée par Robert Opron, par contre concernant la mécanique il est clair que des échanges pourraient avoir lieu.

 

On sait que la suspension hydropneumatique si chère au Quai de javel fut bel et bien adaptée et essayée sur des prototypes Lancia, avec le projet d'en équiper au moins l'essieu arrière.

On étudiera aussi le montage, en collaboration avec Abarth, d'un V6 en porte à faux avant.

 

Assurément Lancia cherche à frapper les esprits avec son futur haut de gamme mais les choses ne vont pas du tout se passer comme prévu.

En effet le gouvernement Français oppose en 1972 son veto quand à l'achat de Citroën par Fiat, personne n'est alors en mesure de contester cette décision et les Français se retirent de tous les projets communs, laissant Lancia avec un programme déjà bien avancé dont le soubassement utilise de très nombreux éléments d'origine Française.

 

Nous sommes à trois ans de la présentation officielle et TOUT est à refaire... :pfff:

 

Pour le moteur on va se cantonner au quatre cylindres à plat, une disposition mécanique que le constructeur connait bien et qui a pour avantage d'assurer un centre de gravité très bas favorable à la tenue de route.

 

Pour la carrosserie Pininfarina va "recycler" un projet qu'il avait proposé en 1967 au Salon de Turin à la très classique British Motors Company : La Berlina Aerodinamica sur base BMC 1800.

 

 

Le Berlina Aerodinamica de Pininfarina, un concept qui inspirera beaucoup de constructeurs. :o

g25 bmc 1800 1967 berlina aerodinamica.png

 

 

 

Si les anglais furent assez effrayés par l'aspect novateur de la chose au point d'y opposer une fin de non recevoir il n'est pas impensable que Lancia soit en mesure de l'accepter après améliorations.

Ce qui sera rapidement fait les Italiens étant, contrairement aux Britanniques, très favorables à cette carrosserie. :)

 

Et on peut d'ailleurs se demander si les Français de Citroën n'ont pas été eux aussi plus ou moins "inspirés" par ce Concept-Car, bien qu'ils s'en défendent depuis toujours et assurent que la CX ne fut que le fruit du bureau d'études de Vélizy.

 

La mise au point de la future Gamma suit alors son cours et les choses se précisent :

 

-Berline à quatre portes (il n'y a pas de hayon à l'arrière, juste une porte de malle, tout comme la CX d'ailleurs...).

Remettons les choses à leur juste place : La berline Gamma n'a jamais eu de hayon à l'arrière : La preuve ! :o

g06.png

 

 

 

-Moteur quatre cylindres à plat disponible en 2 litres de cylindrée en Italie (pour des raisons fiscales) et 2,5 litres pour l'exportation.

 

-Boite de vitesses à cinq rapports de série avec cinquième surmultipliée. Bien entendu la puissance est transmise aux roues avant.

 

-Suspension classique mais à quatre roues indépendantes avec système Mc Pherson à l'avant, bras transversaux et ressorts hélicoïdaux à l'arrière.

 

-L'équipement sera généreux et raffiné, les options doivent se cantonner au superflu (toit ouvrant, sellerie cuir, climatisation...)

 

La présentation de la nouvelle Gamma à lieu lors du Salon de Genève de mars 1976, les Italiens sont alors fiers de présenter une auto qui se veut la concurrente des productions Allemandes qui commencent à être incontournables dans la péninsule, la récente Fiat 130 étant de surcroît un gros échec commercial on pense chez Lancia avoir un véritable boulevard devant soi. :sol:

 

 

 

g04.png

 

 

g03.jpg

 

 

 

Pourtant une chose intrigue sur le stand... :voyons:

 

Alors que la marque a conviée toute la planète automobile à la présentation d'une berline on note à ses côtés la présence inattendue d'un coupé.

 

 

Toujours considérée de nos jours comme l'une des plus belles autos jamais dessinée.

g09.png

 

 

 

Basé sur la berline le coupé mesurait 10cm de moins en longueur (4,48m au lieu de 4,58m)

g14.png

 

 

 

g13 coupé 2-5.png

 

 

 

En fait ce dernier est purement et simplement une surprise émanant des ateliers Pininfarina qui ont décidé sa construction sans en informer quiconque ! :lol:

 

Les visiteurs mais aussi les officiels sont emballés par l'esthétique de la voiture et ils décident, dans la foulée du Salon, de la produire.

 

Il faut attendre septembre 1976 pour que les premières berlines soient mises à la disposition de la presse spécialisée et encore quelques semaines pour les premières livraisons, le coupé qui n'était pas prévu à l'origine devra patienter un an de plus.

 

 

 

g08.jpg

 

 

 

L'auto est très bien accueillie, son comportement routier est excellent et la Gamma semble être l'une des voitures les plus efficaces de toute la production mondiale ! :jap:

 

Le moteur, à l'architecture très basse, placé en porte à faux procure une tenue de cap supérieure et la suspension, combinant à la fois confort d'amortissement et adhérence, complète admirablement l'ensemble.

 

 

 

g26.png

 

 

 

g24.png

 

 

 

g11.png

 

 

L'ambiance à bord est très agréable avec des sièges confortables, quatre vitres électriques et un tableau de bord très complet.

 

Le freinage, à disques sur les quatre roues et ventilés à l'avant, combine mordant et résistance à l'échauffement.

 

La direction ? Assistée bien entendu ! :sol:

 

 

Petite attention à l'égard des conducteurs ayant à effectuer une marche arrière : Derrière la grille décorative on trouvait une petite vitre qui améliorait nettement la visibilité lors des manœuvres.

g19.png

 

 

 

 

Concernant les performances le moteur 2 litres développe 120cv à 5500Trs pour une cylindrée de 1999cm3, le 2,5 litres 140cv à 5400Trs pour 2484cm3.

 

C'est l'un des points faibles de l'auto pour la critique car beaucoup lui reproche de n'avoir que quatre cylindres alors que la concurrence Germanique en propose en général deux de plus dans un tel segment, en bref on déplore sur cette Italienne la présence d'un moteur "basique"...

 

 

 

Le Boxer de la Gamma, une belle pièce de mécanique, à la fois léger, souple et puissant.

Hélas d'après de nombreux "spécialistes" il manquait de "noblesse" avec ses quatre cylindres. :pfff:

g27.png

 

 

C'est pourtant faire peu de cas du raffinement de ce moteur Boxer en aluminium doté de chambres de combustion hémisphériques avec deux soupapes par cylindre commandées par un arbre à cames en tête entraîné par une courroie de distribution de chaque côté.

 

La vitesse de pointe oscille suivant la version entre 180 et 190 km/h.

 

Même le Cx est bon : 0,37 pour la berline et 0,38 pour le Coupé.

 

Suit en 1977 un Spider Gamma toujours proposé par Pininfarina sur la base du coupé et doté d'une lunette arrière en plastique souple et de deux sections de toit rigide démontables, mais il restera unique.

 

 

Le Spider, qui conservait une partie du toit pour des raisons de rigidité, aura pour privilège de véhiculer le Pape Jean-Paul II lors d'une visite à Turin.

g28.png

 

 

 

On imagine alors que la Gamma va être la nouvelle coqueluche des couches supérieures de la société mais las...

 

Les techniciens vont laisser passer un défaut de conception impardonnable :

La pompe de direction assistée ZF est commandée par la courroie de distribution de gauche or, si le conducteur coupe son moteur roues braquées, lors de la remise en route la pompe se met immédiatement à débiter à la puissance maximum et la courroie a alors toutes les chances de sauter avec son cortège de catastrophes pour la mécanique.

 

Peu réactif le service technique du constructeur va laisser traîner la situation trop longtemps, presque un an, c'est largement assez pour que la Lancia Gamma acquiert la réputation désastreuse d'auto peu fiable.

 

Si l'on y ajoute une finition désinvolte, une mécanique certes légère et performante mais gourmande (plus de 17 litres à 130 km/h) et assez "rugueuse", ainsi que quelques soucis de refroidissement on ne sera pas étonné d'apprendre que les ventes s'effondrent dès 1978.

 

Pour le millésime 1981 il est décidé de procéder à une révision de la gamme Gamma en présentant la Série 2 adoptant quelques modifications :

 

 

-Injection Bosch LE-Jetronic sur la mécanique 2,5 litres

-Calandre chromée semblable au reste de la gamme Lancia contemporaine

 

 

g01.jpg

 

 

-Sellerie modifiée

 

 

g20.png

 

 

-Tableau de bord modernisé avec montre à affichage digital

 

 

g18.png

 

 

 

-Pneus taille basse et jantes en 15" au lieu de 14"

 

 

Le coupé bénéficiera des mêmes améliorations que la berline.

g15.jpg

 

 

-Temporisation de l'éclairage intérieur

 

 

-Boite automatique à quatre rapports disponible sur demande.

 

 

Désormais fiabilisées les Gamma pourraient devenir les outsiders du segment mais la réputation calamiteuse du haut de gamme Lancia les précède où qu'elles se trouvent...

 

Difficiles à vendre pour des concessionnaires qui sont réticents à les exposer dans leurs Show-rooms malgré de substantielles remises du constructeur, strictement invendables en occasion pour les quelques clients qui ont tenté l'aventure l'escapade de Lancia dans le segment des automobiles de luxe est en passe de tourner à la déconfiture pure et simple.

 

 

Cette berline de luxe sera hélas un échec cuisant...

g07.png

 

 

 

...Malgré un comportement routier de premier ordre !

g10.jpg

 

 

Pourtant Pininfarina a fait feu de tout bois pour améliorer la situation en présentant en octobre 1980 la Scala, une quatre portes basée sur le coupé que beaucoup auraient bien voulu voir remplacer une berline au physique il est vrai assez discutable...

 

 

La berline Scala étroitement dérivée du coupé.

De toute beauté ! :love:

g22 scala.png

 

 

 

Mais la plus belle réalisation du carrossier sur base Gamma restera le break de chasse Olgiata très inspiré dans son concept par la Beta HPE alors commercialisé avec succès.

 

Au-delà de la berline Scala, le break de chasse Olgiata est encore considéré de nos jours comme un modèle d'esthétique automobile.

Nul n'arrive encore à comprendre pourquoi il ne fut pas décidé d'en produire au moins une petite série.

g23 olgiata.png

 

 

A chaque fois Pininfarina demande l'autorisation au constructeur pour en produire quelques exemplaires (il y a effectivement une demande réelle et sérieuse) et à chaque fois Lancia... Refuse ! :pfff:

 

En fait la marque avait déjà actée la fin de la Gamma et ne souhaitait pas dans son esprit en prolonger l'agonie, d'autant que la Thema qui apparaît au printemps 1984 sera le succès que l'on connait.

 

 

g02.png

 

 

 

Les berlines et coupés Gamma tirent leur révérence en janvier 1984, du moins officiellement car de nombreux témoins soutiennent que les chaînes de production de la berline se sont arrêtées définitivement vers juin 1983, les stocks étant beaucoup trop importants.

Certaines autos ne trouveront d'ailleurs preneurs qu'en 1985.

 

 

Le coupé, fabriqué chez Pininfarina du début à la fin, restera lui en (petite...) production jusqu'au bout.

 

Production totale :

 

Série 1 (1976-1980)

 

g21.png

 

 

Berline 2 litres : 4 553

Berline 2,5 litres : 5 942

Coupé 2 litres : 1 978

Coupé 2,5 litres : 2 337

 

 

 

Série 2 (1981-1984)

g29.jpg

Berline 2 litres : 2 465

Berline 2,5 litres : 2 312

Coupé 2 litres : 1 265

Coupé 2,5 litres : 1 209

 

Total : 15 272 berlines et 6 789 coupés

Les coupés, considérés comme l'une des plus belles réussites stylistique de Pininfarina, sont très recherchés et leur côte en collection est assez soutenue. Les berlines sont par contre totalement délaissées et il ne faut pas plus de 4000€ pour repartir au volant d'un très bel exemplaire alors que le problème de la corrosion, pourtant très présent sur les voitures Italiennes de cette époque, affecte moins les Gamma.

 

 

 

g12.jpg

 

 

 

Le temps passant je trouve la berline moins "datée" que le coupé, plus intemporelle et en fin de compte plus désirable bien qu'un peu lourde au niveau de l'arrière.

 

A chacun ses goûts. :bah:

 

 

 

 

g16.png

 

 

 

Pour Lancia "l'après-Gamma" aura des airs de Chant du Cygne avec une Thema qui connaîtra effectivement le succès, puis ce sera la descente aux enfers, inexorable... :cry:

 

 

Reportage récent en Français, hélas peu audible :

 

Une Gamma vedette de film ? Et avec Alain Delon en prime ! (Trois hommes à abattre, 1980) :

 

 

:coucou:

 

 

NB : Cette histoire est issue du topic suivant : Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...