Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Renault Vel Satis (2001-2010) : Vélocité et Satisfaction


Messages recommandés

RENAULT VEL SATIS : Vélocité et Satisfaction :sol:

 

 

 

 

 

 

v12.jpg

 

 

 

"Cette voiture a une histoire peu banale" est le titre du topic dont est issu cette histoire : Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1) . :oui:

 

Il est donc normal qu'il s'intéresse au flop retentissant du vaisseau amiral de la firme au losange, et même si les échecs de Renault dans le domaine du haut de gamme ne sont pas si rares (souvenons-nous des Frégate et R30...) on peut considérer avoir atteint, avec cet Opus, une sorte d'apothéose flamboyante ! :D

 

Pourtant la R25 présentée en 1984 avait flirté avec les 800 000 exemplaires fabriqués, preuve que la marque est capable de "quelque chose" à la condition que la nouveauté soit bien née (tout en gardant en mémoire, bien entendu, l'échec de sa carrière sur les marchés étrangers et une qualité de construction ignoble lors des premiers millésimes qui lui ont sans doute empêché de passer la barre du million de ventes). :o

 

La Safrane, qui lui succède huit ans plus tard, restera un ton en dessous et ne dépassera pas les 310 000 exemplaires...

Non pas que l'auto soit mauvaise mais plutôt que la concurrence s'est étoffée dans ce segment et que les clients Français ne font plus réellement preuve du même "patriotisme économique" qu'une dizaine d'années auparavant. :bah:

 

Sachant désormais ne plus avoir beaucoup d'espoir de vendre une voiture "statutaire" avec un losange sur la calandre le Directoire de la marque décide d'explorer une autre voie : Celle du "Prestige différent". :o

 

Vouloir concurrencer les Cadors du segment que sont BMW, Mercedes et Audi avec un modèle empli de classicisme est voué à l'échec avant même la commercialisation, raison de plus pour avoir envie de se démarquer des canons de la mode venue d'Outre-Rhin qui donnent désormais le tempo sur la production automobile mondiale.

 

Pour ce faire l'équipe de Patrick Le Quément, "Papa" de la Twingo et du concept Scenic, décide au milieu des années 90 que la remplaçante de la Safrane à qui l'on a reproché souvent une certaine fadeur dans son dessin sera remplacée par un modèle nettement plus original.

 

C'est le concept-car Renault Initiale, présenté en mars 1995 à Genève, qui ouvre le bal.

 

 

Mieux qu'un simple "concept-car" statique l'Initiale était roulant.

v32 initiale concept 95.jpg

 

 

 

v39.jpg

 

 

Après l'Espace F1, monospace de compétition mu par un V10 de Formule 1, la marque montre son intention de ne pas laisser le créneaux du haut de gamme aux Allemands avec ce projet pour le moins abouti :

 

-Moteur V10 3,5 litres de près de 400ch

-Boite séquentielle à six rapports

-Toit panoramique

-Lunette arrière en "V"

-Intérieur cuir réalisé avec la collaboration de la maison Louis Vuitton

 

L'ouverture du hayon présentait une cinématique assez originale, qui ne sera pas reprise sur un modèle de série.

v33.jpg

 

Pour beaucoup ce modèle, s'il devait être commercialisé, serait le digne descendant des Renault 40CV et autre Vivastella d'avant-guerre.

 

Hélas il restera un simple prototype, mais on assure que la prochaine auto de prestige de la marque lui empruntera beaucoup d’éléments. :oui:

N'oublions pas que Renault fut très présent durant l'entre-deux guerres dans ce segment, et avec succès !

Ici une 40CV.

v35 40cv.jpg

 

 

 

Reportage d'époque de M6 Turbo sur l'Initiale :

 

 

On continue alors le développement de celle qui doit succéder à la Safrane avec de nombreux tests-clientèle.

 

On se retrouve au Salon de Paris 1998 avec le concept Vel Satis !

 

 

La Vel Satis de 1998, où l'acronyme de "Vélocité et Satisfaction".

Les Latinistes le traduiront par "pas trop mal"... :D

v14.jpg

 

 

J'y étais à ce Salon, inutile de dire que pour moi (et beaucoup d'autres) il s'agissait déjà du "préquel" de la future berline de prestige de la marque. :oui:

 

Tous les signes distinctifs des futures Renault sont ici :

 

-Optiques avant à angles marqués

-Arrière abrupt avec lunette quasi-verticale

-Flancs lisses

 

On ne peut nier que la partie postérieure a franchement inspirée les Mégane 2, Vel Satis et Avantime !

v15.jpg

 

 

Ce que je ne sais pas encore c'est que Renault aura pour objectif de remplacer la Safrane non par un mais par deux modèles ! :o

 

D'un côté une berline statutaire et de l'autre un concept innovant dit "Coupéspace" qui deviendra l'Avantime, une sorte de monospace à deux portes...

 

En fait ce dernier est un projet de Matra qui vient d'apprendre que le futur Espace IV aura une carrosserie en acier et sera produit à Sandouville et non plus dans son usine de Romorantin...

Ayant près de 1 000 employés à occuper la firme eu l'idée de défricher le concept du "Coupé-Monospace" et de le proposer à Renault.

 

Pour la petite histoire certains au siège seront emballés et d'autres... Beaucoup moins ! :hihi:

 

Pourtant en y réfléchissant bien... :voyons:

 

On pourrait de la sorte proposer à la clientèle ce que l'on veut en fin de compte distribuer : Des véhicules Premium complètement décalés ! :sol:

 

 

L'offre de Renault concernant une gamme totalement à contre-pied de la concurrence était logique dans l'esprit de la marque, mais n'est-on pas allé beaucoup trop loin ? :??:

v40.jpg

 

 

Afin de ne pas dérouter la clientèle et lui permettre de faire le distinguo entre les deux autos on décide de commercialiser l'Avantime AVANT la berline Vel Satis, mais les choses ne se passeront pas comme cela...

 

Si la mise au point d'une nouvelle voiture est souvent laborieuse celle du Coupéspace tourne au pensum, en particulier au niveau de la rigidité de la caisse (le toit vitré éclate si la route est mal revêtue) et les ingénieurs vont perdre des mois à tout repenser pendant que la berline continue ses essais sans trop de problèmes.

 

 

Un des prototypes de la Vel Satis, sans doute vers 1998.

On note que le dessin s'éloigne totalement de l'Initiale...

v34.jpg

 

 

Et parlons-en de la berline ! :o

 

Non seulement la firme exige un design original mais on veut rester dans le concept des "voitures à vivre" avec donc à la clé du confort et de la place à bord.

 

Il est clair à ce niveau que l'Initiale de 1995 ne devait sans doute pas offrir grand'chose de plus qu'une BMW ou une Audi à l'intérieur, il faut donc se démarquer et pour ce faire augmenter délibérément la hauteur de caisse de façon à offrir une garde au toit largement supérieure à la concurrence Teutonne. :jap:

 

Le problème étant qu'à force d'ajouter des contraintes au concept "Initiale/initial" la voiture va perdre toute grâce... :sic:

 

Concernant les dates de lancement il était prévu de commercialiser le Coupé vers la fin 2000, d'ailleurs un exemplaire d'avant-série trônait déjà sur le stand du Salon de Francfort 1999, mais les difficultés de mise au point retardent l'échéance et la première présentation officielle n'arrive qu'en juin 2001 pour une commercialisation au dernier trimestre, c'est une date trop proche du lancement de la Vel Satis qui interviendra en mars 2002 après avoir été présenté un an plus tôt au Salon de Genève !

 

 

 

v22.jpg

 

 

Ce problème d'agenda va faire que l'homme de la rue va perpétuellement confondre les deux autos... :pfff:

 

Mais penchons-nous un peu sur cette Vel Satis. vins37.gif.e13548e7a9bd42f1c2c5335f3645a5b8.gif

 

C'est une grande berline de 4,86 m de long, 1,86 m de large et... 1,55 m de haut ! C'est 15 cm de plus qu'une Safrane.

 

 

v04.jpg

 

 

 

v36.jpg

 

 

 

Le coffre ? 460 litres, pas si grand que ça dans cette catégorie.

v30.jpg

 

 

 

 

v26.jpg

 

 

 

Dire que la ligne déroute est un doux euphémisme, et beaucoup hésitent d'ailleurs à la considérer comme une berline, un break ou un monospace...

En fait la Vel Satis c'est un peu tout à la fois ! :D

 

Et si le profil dérange quelque peu c'est la face avant qui rallie tous les suffrages... Contre elle !

Personnellement je ne sais pas qui a eu l'idée géniale d'agrémenter la calandre de deux grilles de refroidissement en forme de fanons de baleine mais le surnom de la voiture fut rapidement trouvé auprès du grand public.

 

 

Aaaarrggghhh ! Moby Dick me poursuit ! :fouyaya:

v25.jpg

 

 

Côté mécanique on a là aussi "un peu du mal" !

 

L'Avantime est doté du V6 ES/L commun au losange et à PSA, moteur qui a remplacé le fameux PRV (sachons reconnaître que cet engin étant basé sur l'Espace III il n'était pas très compliqué d'y loger cette mécanique) mais la Vel Satis va devoir s'en passer, le motif ?

 

A la fois une absence de moyens, l'étude de la carrosserie ayant visiblement coûté cher à la Régie, mais aussi la fusion avec le Japonais Nissan qui venait de se réaliser.

Cette marque ayant un V6 3.0 litres de 245ch à disposition l'installer à bord ne sera pas trop compliqué et scellera définitivement l'alliance entre les deux constructeurs. :jap:

 

Bref... :roll:

 

D'ailleurs côté motorisations elle est disponible en plusieurs versions :

 

-2.0 litres Turbo essence de 165 ch avec boite mécanique 6 ou auto 5

-3.5 litres V6 "Nissan" de 245ch avec boite auto 5

-2,2 litres dCi de 115ch avec boite mécanique 6

-2,2 litres dCi de 150ch avec boite mécanique 6

-3.0 litres dCi V6 de 180ch avec boite auto 5

 

Trois niveaux de finition sont disponibles :

 

-Expression qui comprend déjà six airbags, l'ESP, l'ASR, le frein de parking électrique, la climatisation bi-zone, les rétros électriques dégivrants, la radio-CD et la banquette arrière rabattable 2/3-1/3.

 

 

Une finition "de base" loin d'être indigente.

v27.jpg

 

 

 

-Privilège qui ajoute la sellerie cuir-Alcantara, le radar de recul, les phares Xenon, le chargeur 6CD et les jantes en alliage.

 

 

-Initiale avec sellerie tout cuir, boiseries, GPS, jantes de 18" et peinture métal.

 

 

 

v07.jpg

 

 

 

v01.jpg

 

 

 

Traditionnellement les voitures Françaises ont la réputation d'avoir de bonnes liaisons au sol combinant à la fois confort et tenue de route, la Vel Satis ne dérogera pas à la règle avec une suspension avant de type McPherson avec une barre antiroulis mais inaugurera à l'arrière un essieu multibras appelé Trigone et spécialement mis au point pour elle.

 

 

La suspension Trigone, un train arrière à bras tirés très élaboré ! :jap:

v41.jpg

 

 

 

Combinant à la fois confort et adhérence ce système sera une grande réussite, faisant de la voiture une des meilleures de toute la production mondiale sur ce point et ce malgré une hauteur "conséquente" pas toujours idéale pour le comportement dynamique du véhicule.

 

Un bémol néanmoins avec un poids en ordre de marche compris entre 1,6 et 1,8 tonne qui ne facilite pas l'agilité sur les petites départementales.

 

 

Et puis si la tenue de route vous met en défaut il reste les "sacs à air" et les zones d’absorption de choc. :p

La Vel Satis obtiendra 5 étoiles au crash-test Euroncap. :fier:

v38.png

 

 

 

Déjà en 2002 on note à l'état-major des ventes pour le moins laborieuses... :roll:

 

Mais on constatera aussi un retour trop fréquent des Vel Satis en concession, et ce pour de nombreux défauts :

 

-Les baguettes de portes arrières se dégrafent en route occasionnant leur perte

-Le système électronique de gestion-moteur est déficient

-La vanne EGR s'encrasse en permanence sur tous les moteurs

-Le démarrage par carte insérée dans la planche de bord n'est visiblement pas au point

-Les supports-moteur sont peu résistants

-Du jeu apparaît très vite dans les rotules de direction

-Les optiques avant se dérèglent en permanence

-Le démarrage du V6 essence est souvent problématique...

 

Mais il y a aussi un autre problème, et il est bien plus grave, concernant le V6 3.0 litres Diesel.

 

En fait ce groupe n'est pas d'origine Renault, en mettre un au point aurait été bien trop onéreux pour un marché réduit et le Directoire décida de l'acheter "sur étagère" chez le Japonais Isuzu, un des plus grands spécialiste de ce type de moteur.

Et, une fois n'est pas coutume, la fiabilité de ce bloc va tourner au dramatique.

 

Renault aurait peut-être été mieux inspiré de laisser sur ce moteur la marque de son constructeur...

v42.jpg

 

 

Déjà il consomme (le V6 essence n'est pas non plus réputé pour sa sobriété et la voiture est clairement lourde) mais surtout il chauffe !

De toute évidence son installation à bord de la Vel Satis manque d'aboutissement et des clients iront jusqu'à la casse-moteur pure et simple...

Il faut déplorer aussi de nombreux problèmes d'injecteurs dont les grippages passé 120 000 km étaient assez fréquents.

 

Ajoutez à cela un manque total et absolu de la moindre sportivité dans son comportement au quotidien et vous comprendrez que celui qui a mis entre 38 000 et 47 000€ dans une Vel Satis 3.0 litres dCi a quelques excuses d'être mécontent. :o

 

Raison pour laquelle une campagne de rappel pour tous les modèles intervient à l'été 2003 et ce qui devait être le vaisseau-amiral tricolore devient à cette époque, pour la majorité des médias, une boite à chagrins.

 

Le fait aussi qu'au même moment on décide l'arrêt de commercialisation des Avantime après la vente de seulement 8 557 exemplaires n'arrange rien à l'affaire... :roll:

 

L'ambiance est morose au début de l'année 2004 : Les chiffres de vente pour l'année précédente sont tombés et ils ne sont pas bons du tout puisque ils ont chuté de 27% par rapport aux neufs mois de 2002 où la voiture fut commercialisée !

 

 

 

Je ne sais pas où se dirige cet exemplaire, mais en tout cas pas vers le succès. :sic:

v13.jpg

 

 

La sanction est identique partout en Europe, pour être clair la sauce ne prend pas et contrairement à une Mégane II dessinée avec la même recette qui s'avère être un succès commercial la carrière de la Vel Satis s'assombrit de jour en jour...

 

Concrètement la marque qui songeait très sérieusement s'arroger 3% du segment du haut de gamme Européen avec ce modèle ne dépassera pas au mieux les 0,5% !

 

Bref, une correction de tir s'impose d'urgence et elle a lieu dès avril 2005 :

 

-Apparition d'une variante 140ch du 2.2 DCi, affichant 9CV fiscaux

-Retouche esthétique des boucliers et des optiques avant-arrière

-Calandre "fanons" supprimée au profit de grilles horizontales noires plus discrètes

-Double sortie d'échappement sur tous les modèles

-Cerclage chromé autour des cadrans

 

 

La baleine perd ses dents... :W

v09.jpg

 

 

Mais cela n'aura guère d'incidence sur la suite de sa carrière. :o

v29.jpg

 

 

A l'arrière les modifications seront symboliques.

v17 2006.jpg

 

 

 

Le contrôle de la pression des pneus au tableau de bord est aussi proposé sur tous les modèles.

v19.jpg

 

 

 

 

Dernière "grosse" modification en juin 2006 avec l'introduction des 2.0 litres dCi avec filtre à particules de 150 et 175ch en remplacement des 2.2 litres (sauf 140ch).

 

Désormais fiabilisée et dotée de mécaniques capables de l'emmener avec une certaine vigueur la Vel Satis continue d'être présente au catalogue mais sans se vendre puisque moins de 1 800 exemplaires trouvent preneurs en France en 2008... :bah:

 

 

Le fait d'être le "Carrosse Officiel" du Festival de Cannes plusieurs années de suite ne changera rien à l'affaire. :bah:

v31.jpg

 

 

Fin de l'histoire le 12 novembre 2009 où les chaînes de Sandouville cessent toute production de ce modèle qui cherchait encore des clients à l'été 2010 dans certaines concessions !

 

Le constat est amère : 62 201 exemplaires fabriqués en sept ans (Renault espérait en écouler 50 000... Par an ! :( )

 

Coût total du programme : 1,2 milliard d'Euros.

 

Perte sèche par exemplaire vendu : 18 712 € ! :bah:

 

Un échec, un bide, une dérouillée, une capitulation en rase campagne, un désastre économique... :pfff:

 

Une voiture certes au confort exemplaire mais au look repoussant et à la fiabilité trop souvent douteuse qui a fait que celui qui, courageusement, sauta le pas se retrouva pour couronner le tout avec une auto invendable en occasion.

 

La décote des Vel Satis était connue, et très spectaculaire ! :o

 

 

Et ce malgré un intérieur aussi vaste que correctement fini.

v02.jpg

 

 

Mais il serait bon aujourd'hui de sauvegarder les exemplaires survivants, on en trouve facilement à des prix très abordables (souvent moins de 5 000€ pour une jolie voiture).

 

C'est une somme franchement raisonnable pour qui souhaite se démarquer dans la circulation actuelle et rouler dans un véritable carrosse d'un rare confort, silencieux et pas si mal assemblé que cela. :o

 

 

Trop originale pour finir à la casse la Vel Satis. :o

Mais lancez une opération de sauvetage bon sang ! :mad:

v23.jpg

 

 

Évitez le 2.2 litres dCi de 115ch trop à la peine et les deux V6 en fin de compte peu convaincants pour préférer les 2.0 litres Turbo essence de 165ch ou dCi de 150 et 175ch largement capables de vous emmener "vite, loin et longtemps". :oui:

 

Par contre méfiance : Renault ne fournit déjà plus certaines pièces spécifiques au modèle... :(

 

 

Premier essai par M6 Turbo :

 

Vidéo promotionnelle :

 

Le Crash-test :

 

 

 

v24.jpg

 

 

 

:coucou:

 

 

 

 

Jensen.

----------

 

Vous avez eu, ou vous êtes encore le propriétaire d'une Renault Vel Satis ? Vous vous êtes déjà installé à son volant ou, tout du moins, été le passager de ce fleuron du haut-de-gamme français de la première décennie du troisième millénaire ? Partagez-nous votre point de vue. :bien:

 

Vous croisez un exemplaire dans la rue ou dans un rassemblement, et vous avez eu l'intelligente idée de le photographier ? Partagez avec nous vos clichés! :p

----------

Note du pôle Modération/Animation : Suite au succès du topic consacré aux Babytimers ( Les Babytimers : Quelles seront les Youngtimers de demain ? ), nous avons décidé de faire un second test en ouvrant ce topic dédié à la Renault Vel Satis, pour voir le retour des membres de la section Youngtimers par rapport aux véhicules de la tranche d'âge des Babytimers. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 38
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

J'ai eu l'occasion de rouler une ou deux fois dans une Vel Satis étant gamin, car un des amis de mes parents en avait une.

C'est un ancien international de rugby de l'EdF, et comme il fait quasiment 2m, il avait acheté cette voiture car c'était une des seules dans laquelle il se sentait à l'aise. :D

Ces trajets m'avaient marqué, déjà parce que des Vel Satis on en voyait pas des masses, et qu'en plus celle là, elle avait une configuration peu courante. C'était une 3.0 dV6 (à l'époque je ne savais rien des déboires de fiabilité du bloc, je savais juste que c'était puissant :ddr: ), Initiale full options, vert anglais avec l'intérieur cuir beige et les plaquages bois. Je n'en ai jamais revu d'autre en vert.

Je me souviens avoir été tout simplement sidéré par l'espace intérieur de cette voiture, un vrai bus (d'autant que je devais avoir 10 ans), et du luxe à l'intérieur avec ce cuir beige à tous les étages et ces plaquages en bois. Et ce, en plus d'un silence impressionnant et un excellent confort. :oui:

 

Pour la petite histoire, cette Vel Satis n'a pas eu le temps d'avoir les soucis de fiabilité connus du dV6 car elle a été accidentée par un autre grand nom du sport français, et notre ami n'a rien acheté d'autre, roulant bien trop peu pour justifier la présence d'une telle auto dans son garage (il se contente depuis de la 1007 de sa femme, autre voiture dans laquelle il est à peu près à l'aise vu sa hauteur :ddr: ).

 

Depuis, je n'ai jamais revu d'autre VS avec cette configuration. Elle était plus ou moins identique à celle-ci

renault-vel-satis-3-0-dci-privilege-clima-trekhaak.jpg

renault-vel-satis-3-0-dci-privilege-clima-trekhaak.jpg

 

 

J'ai toujours trouvé cette voiture très moche mais avec le temps je lui trouve un certain charme, et sur les versions fiabilisées, c'est un bon moyen d'avoir un tapis volant avaleur de kilomètres pour une bouchée de pain. :oui:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais une phase 2 avec le bloc dCi 150: super confort, bonne performance et j'ai pas galérer à la revendre ceci dit ... Bémol: la ligne mais je m'en tape et le roulis en route de campagne même après changement des amortisseurs. Je l'ai revu la semaine dernière et franchement je là regrette.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, une période où les constructeurs généralistes voulant poursuivre dans ce segment dominé par les spécialistes allemands ont tenté de se démarquer. On peut citer en comparaison Opel et sa Vectra signum. La Vel Satis, une voiture qui ne laisse pas indifférent et je pense que les regards se sont adoucis à son égard aujourd'hui et l'on commence à s'y intéresser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, une période où les constructeurs généralistes voulant poursuivre dans ce segment dominé par les spécialistes allemands ont tenté de se démarquer. On peut citer en comparaison Opel et sa Vectra signum. La Vel Satis, une voiture qui ne laisse pas indifférent et je pense que les regards se sont adoucis à son égard aujourd'hui et l'on commence à s'y intéresser.

 

 

Tu ne fais pas si bien dire @olivier3000, car j'ai justement eu l'occasion il y a quelques mois de photographier ma Vel Satis à côté d'une Opel Signum, lors d'une journée sur la côte belge.

 

DSC_5222.jpg

 

DSC_5221.jpg

 

DSC_5223.jpg

 

DSC_5220.jpg

 

Deux hauts-de-gamme de constructeurs "traditionalistes" qui ont voulu se démarquer à l'époque. On peut y ajouter la Fiat Croma, au passage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et la lancia thésis :D

 

moi qui roule en safrane,comment dire….j'envisage pas le passage a la vel satis :ange:

 

autant j'adore le design statutaire des safrane phase 2,autant la vel satis,visuelement j'ai du mal a retrouver le coté haut de gamme qu'avait la safrane :o

 

je peux pas dire que je la trouve moche,mais….elle a pas le physique facile quand meme micheline :lol:

 

et ça pèse décidement bien trop lourd :pfff: déja que les safrane c'était pas des poids plume...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon tour d'apporter ma contribution.

 

Mon premier contact avec la Vel Satis remonte à juin 2002 lorsque le responsable des ventes du concessionnaire Renault où mon père achetait ses autos et les utilitaires de l'entreprise, l'appelle et lui propose de lui prêter un exemplaire le temps d'un week-end ( il savait que mon père changeait d'auto tous les 3/4 ans et que la Safrane actuelle avait été achetée en décembre 99 et arrivait donc à la "fin" ( pas tant que ça d'ailleurs puisque je l'ai toujours cette Safrane) . Mon père la récupère donc un vendredi matin en déposant la Safrane à la révision. C'était un 2.0 T expression vert anglais avec option TO. Le look ne laisse évidemment pas indifférent.

Titulaire depuis un an du permis à l'époque, je ne suis en théorie pas autorisé à la conduire mais on s'arrange avec mon père.

Par rapport à la Safrane, je la trouve incroyablement spacieuse de l'intérieur. Celui-ci est rendu lumineux grâce au TO même si trouve que la sellerie gris foncé est un peu tristoune. Le week-end passe et il faut la rendre.

12 novembre 2003, la Safrane a duré un an de plus, le temps de finir la conduite accompagnée de mon frère. Mon père peut enfin acheter une auto bva, ce que l'on peut comprendre lorsqu'on sait qu'il se tape 2000 km/sem de bouchons sur le périphérique parisien.

Mon frère a eu son permis fin août et c'est lui qui récupère la Safrane pack cuir (ce qui accessoirement lui vaudra une bonne cinquantaine de contrôle d'identité car un jeune de 18 en safrane pack cuir c'est "louche" selon les forces de l'ordre de l'époque). Nous nous rendons donc ce 12 novembre 2003 à la concession Renault de Chelles avec la Safrane pour prendre livraison d'une Vel Satis initiale 3.0 dci gris foncée avec option TO et volant bois.

Notre commercial est parti 15 jours avant chez Nissan, c'est donc un jeune vendeur qui nous accueille, nous propose un café, puis un second café car la préparation s'éternise. Au bout de 3 café mon père commence à s'impatienter et passe à l'atelier où on découvre notre future auto sur le pont. Légèrement incontinente. La durite de lave glace étant débranchée.... Ça commençait mal....?.

Le problème se règle, on récupère enfin la voiture. Mon frère profite du temps d'immobilisation à l'atelier pour transvaser les affaires de mon père de la Safrane à la Vel Satis et on rentre à la maison.

Les premières semaines tout se passe bien mais en janvier 2004, la climatisation décide tout à coup de souffler à 16 degrés ce qui est peu pratique par moins 3 degrés. Direction le garage, verdict remplacement complet du système de clim, merci ma garantie. 6 mois plus tard, rebolote nous Voici à Montpellier avec 35 dehors et 26 dedans la climatisation décidant cette fois ci de chauffer.

Re- changement du système complet, suivi 3 mois après par l'alternateur. 2005 se passe sans encombres. Puis arrive août 2006. Le mariage de ma cousine arrive et l'auto doit servir de voiture des mariés. Mais 15 jours avant,alors que mon frère roule paisiblement sur l'a86 la boîte de met en sécurité. Elle est verrouillée en 3. Il arrive tant bien que mal chez notre concessionnaire qui se cache désormais quand il nous voit arrivé. Verdict, boîte HS. Adieu le mariage en VS, bonjour le mariage en Safrane.

On récupère la voiture fin septembre et tout se passe bien jusqu'en juin 2007 et 71000 km. C'est le drame, mamie devient incontinente, une mare verte apparaît sous la voiture. Cette fois c'est le plateau.... Et verdict moteur HS le bloc est déformé. Merci cette fois l'extension de garantie propose par l'organisme de crédit. Cette fois, elle est bloquée 2 mois en concession et nous découvrons les joies du Scénic 2 prêté par notre vendeur historique qui finalement regrette d'être revenu de chez Nissan.

Évidemment mon père est un peu échaudé et décision est prise de revendre l'auto une fois le crédit terminé. C'est ainsi que le 10 avril 2008 la Vel Satis est reprise chez Citroën contre une C6. Fin de l'acte 2. Pour la petite histoire elle sera revendue à un marchand de VO qui la revendra à un client qui recassera le moteur ....

 

Acte 3 novembre 2015, je traîne sur leboncoin juste pour voir.?. Et je tombe sur une Vel Satis 3.5 initiale avec To noire pas trop kilomètree et pas loin de la maison je vais la voir juste comme ça... Et je repars avec.

Je l'ai toujours et malgré ces quelques défauts sur les sondes lambda qu'il me faudra résoudre et un distributeur hydraulique de boîte auto qui attend la fin du confinement pour être remplacé. Je l'apprécie beaucoup. Des photos des 2 autos suivront dans la journée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment ça pas fiable, une Vel Satis DV6 du premier millésime de production ? :ddr:

 

Belle série de plâtres pour ton père @vignet... La Citroën C6 qui a suivi a connu un meilleur bilan ?

 

 

La C6 qui a suivi plus fiable, juste une fuite externe au joint de culasse à 60000 km et une boîte qui s'est mise à donner des signes de faiblesse le jour où on l'a faite reprendre chez BMW.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

La C6 qui a suivi plus fiable, juste une fuite externe au joint de culasse à 60000 km et une boîte qui s'est mise à donner des signes de faiblesse le jour où on l'a faite reprendre chez BMW.

 

 

Reprise à combien de kilomètres ? Quelle motorisation pour la C6 ?

 

Problèmes mécaniques mis à part, laquelle des deux ton père a préféré, la Citroën C6 ou la Renault Vel Satis ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vel Satis déconfinée, l'occasion d'aller lui remplir le réservoir avec de l'Excellium bien moins cher qu'à l'occasion de son dernier plein.

 

DSC_0970.jpg

 

Juste après avoir rangé ma Vel Satis devant chez mes parents, je retourne chez moi, et qu'est-ce qui passe à ce moment devant la maison ? Une mamie en Vel Satis, d'octobre 2005 pour cet exemplaire.

 

DSC_0971 FA.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page