Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
1/43ème

[1/43] Le topic des Bugatti


CAR 43
 Partager

Voir la meilleure réponse Résolu par pursang,

Messages recommandés

Invité §bir037Vr

Ne regrettez pas !

 

Amateur de Rolls, j'ai tenté l'aventure chinoise... j'ai arrêté au bout de quatre mois et une dizaine de modèles... qui sont regardables tant que l'on a pas soit une production artisanale du genre de celle de NVD, soit une production industrielle de type Minichamps qui fait mieux !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne regrettez pas !

 

Amateur de Rolls, j'ai tenté l'aventure chinoise... j'ai arrêté au bout de quatre mois et une dizaine de modèles... qui sont regardables tant que l'on a pas soit une production artisanale du genre de celle de NVD, soit une production industrielle de type Minichamps qui fait mieux !

 

Quitte à passer pour un idiot... Personne n'a actuellement de licence RR, c'était quelle marque ces modéles Chinois ? Euhhh.... Minichamps c'est fait ou ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bir037Vr

Minichamps est fait en Chine évidemment. Il serait plus simple de trouver les marques qui ne font pas fabriquer en Chine d'ailleurs.

 

Eh bien la plupart de ces marques chinoises (sociétés créées sur place)n'ont pas de marque ! :lol:

 

Pas de licence comme ça. (Minichamps en a une lui).

Et quand je dis pas de marque c'est qu'à part des sigles parfois sur les boites ou socles, rien sur les miniatures.

Déjà qu'il faudrait être motivé pour faire un procès à une entreprise chinoise, là c'est encore plus compliqué car il n'y aucune pièce à conviction possible.

Ils peuvent donc bosser peinards écouler via ebay leur produits en prenant des frais de port exhorbitants. D'ailleurs les différents modèles intéressants en terme de thèmathique RR sont souvent vendus sous des pseudos différents, par les quelques mêmes dealers, comme ça ils n'appliquent même pas les frais de port réduits pour plusieurs modèles.

Quelques particuliers ont cru flairer le bon coup en achetant en lot et vendant (ou essayant de vendre) encore bien plus cher comme simples particuliers, en oubliant bien de payer TVA et autres impôts, jusqu'au jour où le fisc va leur tomber dessus :ange:

 

Bref, c'est une mane pour certains, un très mauvais coup pour d'autres.

On trouve maintenant des annonces pour vendre des modèles vieux de quelques mois, qui partent déjà en sucette... Les photo-découpes ou assimiliés se font la malle, les pièces chromées (ou plutôt peintes façon chrome) ternissent déjà.

Je sais de quoi je parle.

Quant aux artisans europpéens produisant des RR, ils ont la bénédiction de RR sinon une licence, car leurs productions ne se cachent pas et sont même relayées par certains clubs d'enthousiastes de la marque.

Et comme vous l'ont dit certains, ils ne font pas fortune avec...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a eu au moins un coach 46 profilé, une 57 Galibier, un roasdster 55, une limousine 46. Ces voitures sont copiées sur des véhicules du musée SCHLUMPF.

La 57 Ventoux: 1938 ? (611 sur un peu plus de 700 produites, les phares profilés, on ne devrait pas en être loin). 57 ou 57C ?

 

57 Atmosphérique. En général les versions suralimentées sont signalées.

Donc on a 6 :

T46 limousine (2 variantes)

T46/50 suprofilé

T55 roadster Jean Bugatti

T57 Galibier rouge

T57SC 2 places "Aravis" (2 variantes)

T57 Ventoux 1938 (2 variantes)

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bug053Mu

M. Luxcar apporte beaucoup de soin a ses reproductions, plusieurs milliers de photos pour chaque prototype, des mesures en tout genre sur place ce qui explique sa cadence de 2 modèles /an environ.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bug766Cq

Oui ! Superbe. Je ne connais pas cette marque, mais ça me semble soigné.

 

Chapeau ! ;)

 

 

Frabriquée aussi en chine, comme 90% de la production de minatures. Toutes les entreprises ont délocalisées la bas, elles ne gardent que les bureaux d'études en europe et la fabriquation est chinoise. Tradition oblige certains modèles sont piratés par ces mêmes usines et revendus sans marque ou sur des réseaux parallèles. Quand je vois qu'il reste en vente des pseudos série limitées à 500 pièces, plusieurs mois voir années après leurs sorties je me demande combien il y a de série de 500 pièces.

A l'époque du e-commerce logiquement les 500 pièces devraient être écoulées en quelques heures!

 

Pour répondre à Bugafan, difficile à dire si elle a existé sous cette couleur, moi en tout cas je l'aime beaucoup.

Est ce vraiment important?

A cette époque ou les carrosseries n'étaient pas encore standardisées comme maintenant et que chaque heureux et aisé propriétaire voulait sa touche personnelle, la notion de couleur exacte me paraît superflue. Bien sur c'est une approche personnelle et qui ne concerne que les modèles "de série" si toutefois on peut parler de série chez Bugatti.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici mes dernières acquisitions

[…]

 

T35BEspagneEligor.jpg.771543e8f0b24ddc490642386589476e.jpg

 

 

[…]

A propos de la Bugatti espagnole de Eligor :

C'est TORRES, Grand Prix de San Sebastian 1928 (et non d'Espagne, c'est différent), Type 37 A (avec compresseur). J'ai une photo de cette N° 18 : roues à rayons avec Roue de secours à gauche. On ne voit pas le trou du compresseur, mais le câble de frein ne sort pas au même endroit que sur le T35. Un peu culotté de l'appeler "35B". (radiateur + large, double sortie d'échappement)

Photo dans : E Schimpf et J Kruta, Bugatti en compétition, p. 171

SI Eligor fait ces versions, il pourrait indiquer au moins la course et le pilote…

 

Résultats :

VI Grand Prix de San Sebastian

25 Juillet 1928 - Lasarte: 709.976 km (17.749 km x 40 laps)

Formule Libre

 

1 7 Louis Chiron Bugatti 35C 5h20m30.0, Moyenne : 132.91 km/h

2 9 Robert Benoist Bugatti 35B 5h22m56.5

3 16 Marcel Lehoux Bugatti 35C 5h33m35.0

4 8 Goffredo Zehender Bugatti 37A 5h42m23.7

5 3 Manuel Blancas Bugatti 35B 6h34m46.8

6 18 Torres Bugatti 37A 5h45m29.0, 29 tours

 

 

Alors, combien de sorties d'échappement ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bug053Mu

merci à tous pour ces vues et précisions, j'ai le bouquin Bugatti en course (avec cette fameuse "double page" qui donne touts les déclinaisons de couleurs par pays), mais les photos de tacoma sont de grandes qualité.

Souhaitons que Eligor continue ces décorations, même si l'on pourait souhaiter plus de détail et rigueur, c'est déjà sympa!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

Oui, la verte doit être un Ixo.

Si tu m'indiques l'immatriculation de la bleue N° 13, je pourrais t'indiquer la course.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bug766Cq

Bonjour,

Exact pour la T 35 B de William N°12 Verte c'est une Ixo ce qui explique la différence de finition.

 

Pour la 13 N° immat 5881 YG 06 et pour me faire pardonner de cette erreur de marque

voici le montage que j'ai terminé ce WE un petit kit de GPM.

Allez pour le plaisir je laisse Aravis68 nous indentifier la course et le pilote de cette T 59 50B

 

1939CoupedeParisMontlheryJPWimilleN59T5950B50180.jpg.59e5d4fc5840776a7dde0a97c44c9900.jpg.

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu que notre Historien semble faire relache...

La 59/50B est 50180 au Coupes de paris Olazur en 1939. Pilote J.P. Wimille

La 35 est 4327 (L'ex(?) voiture du musée de Mougins). Le numéro 13 correspond au GP de San Sebastian 1924 ou Constantini termina second. Malheureusement l'immatriculation correspond à celle de la voiture actuelle, il devrait y avoir des petits freins, un pare brise en grillage, les vis sur sur les jantes, l'immatriculation 6964 J1, une grille devant le radiateur, et sur les photos en ma possession il y a la roue de secours... Même si on considére qu'Eligor a confondu avec 4328 qui est celle qui portait le N°13 à Lyon, ça n'arrange rien....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu que notre Historien semble faire relache...

La 59/50B est 50180 au Coupes de paris Olazur en 1939. Pilote J.P. Wimille

La 35 est 4327 (L'ex(?) voiture du musée de Mougins). Le numéro 13 correspond au GP de San Sebastian 1924 ou Constantini termina second. Malheureusement l'immatriculation correspond à celle de la voiture actuelle, il devrait y avoir des petits freins, un pare brise en grillage, les vis sur sur les jantes, l'immatriculation 6964 J1, une grille devant le radiateur, et sur les photos en ma possession il y a la roue de secours... Même si on considére qu'Eligor a confondu avec 4328 qui est celle qui portait le N°13 à Lyon, ça n'arrange rien....

 

 

 

07/05/1939 Coupes de Paris - Coupe de la Commission Sportive France Jean-Pierre WIMILLE Bugatti T59/50B Bugatti FL Montlhery 100 km (40)

 

jpg89.gif.9fe9e65127fc743d4f358372985361f4.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bug766Cq

 

Bravo! Idem pour la T 35 N°22 de Chiron, cela devrait être, il me semble, la 51 de Monaco 1931, la vérité historique des modèles chez Eligor n'est pas leur priorité (Dommage).

 

Voici la T 51 A LE Mans de MCM terminée de montée hier soir.

1935T51AN20LeMans1935MCM.jpg.ebf98e348bd31cf11de8296e86919d9d.jpg

 

Et j'ai reçu ce jour la T 57 Luxcar.

 

DSCN4281.jpg.8bcf438faaa0b562e96204a5cdae230e.jpg

 

DSCN4282.jpg.b1aac235ed3a54d5aa2bf159044eef8f.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...