Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Mes Vitrines à Moi que j'ai


Messages recommandés

  • Réponses 6,6K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

En 2016,  Rebellion Racing anciennement Speedy Racing Team Sebah, va tenter de confirmer une nouvelle fois son statut de meilleure équipe privées au plus haut niveau de l’endurance. En 2015, l’équipe

Voilà, j'ai perdu tout l'historique du Topic, merci messieurs les incompétents de FA. Je n'ai pas envie de continuer dans ces conditions.  

Au cas ou les copains, j'accueille les exilés chez moi...........Si ça vous tente...........

En 1971, malgré la disparition de Porsche Salzburg, les voitures furent cédées au Martini International Racing Team, la Porsche 917 allait asseoir sa domination. Le châssis 917-025 qui a terminé 3° à Montlhéry en 1970 s'engage pour sa dernière course, les 24 Heures du Mans.

img_7818.jpg

 

Notre Porsche 917 numéro 025 fût la première à être directement construite avec une longue queue. Propriété de l'usine en 1969, elle est reconvertie en queue courte et acquise pour la saison 1970 par le Zitro Racing.

img_7820.jpg

 

Zitro est l'anagramme d'Urtiz Patino, un Suisse d'origine bolivienne dont l'équipe avait engagé une Ford GT40 en 1969. Elle est équipée d'un moteur 4,5 l, d'une boîte 4 et d'un aileron dans le débordement du capot arrière à la manière des Porsche 917 de John Wyer en 1970.

img_7819.jpg

 

 

Après que Bob Wollek eut été pressenti comme pilote N°1, cette 917 est confiée à deux pilotes suisses, Gérard Pillon et Dominique Martin. Ce dernier, secrétaire particulier d'Urtiz Patino, se révéla être un piètre pilote mais une vraie crapule. Il organisera l'enlèvement de la nièce de son patron, la petite Graziella Ortiz 5 ans, et tirera 15 années de pénitencier après une longue et difficile enquête.

img_7821.jpg

 

Qualifiée en 18° position avec un temps de 3'43"3, elle est la moins bien placée des 7 Porsche 917 engagées. 17° en début de course, notre Porsche atteint la 15° place à la 3ème heure avant d'être retardée par un changement de bougies, puis par des ennuis d'embrayage et de boîte qui vont lui faire perdre plus d'une heure dans la soirée. 34° au quart de l'épreuve.

img_7823.jpg

 

Elle remonte en 9ème position au petit matin avant de perdre à nouveau des places en raison d'un changement d'échappement, puis d'une nouvelle réparation de la boîte. Mais celle-ci va casser à nouveau et le stock de pièces étant épuisé, la 917 helvétique s'arrêtera définitivement peu après 11 H le dimanche matin.

img_7822.jpg

 

Modèle Spark. Il me manque la #19 pour avoir les 7 Porsche 917 de l'édition 71

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu mets les bouchées doubles, Hugues.

Autant j'aime les 917, autant celle-ci me laisse froid.

Une déco banale et des pilotes inconnus.

Mise a part l'origine de la voiture, il n'y a guère que l'histoire de sa fripouille de pilote qui puisse la faire sortir de l'anonymat.

Z'auraient mieux fait de prendre le Bob.

Bel achat parce que c'est une 917, mais je ne suis pas jaloux qu'elle soit chez toi. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant j'aime les 917, autant celle-ci me laisse froid.

 

A vrai dire, je partage complètement ton analyse. Déco et pilotes pas vraiment tops. C'est juste que c'était la seule 917 Spark qui manquait dans mes vitrines à moi années 70 et 71. A part la Malardeau de Bob que j'ai trouvé à Coulaines cette année

 

j'ai la Minichamps n°19 mais j'espère que Spark fera quelque chose mieux un de ces jours.

 

J'espère aussi :)

 

Avant 62 il y avait de très jolis protos

 

C'est vrai, mais ils ne rentrent pas dans le cadre de ma collection :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1978, les accords entre Mirage et Renault pour la fourniture de moteurs V6 turbo ont été reconduits. Harvey Cluxton et John Horsman ont retravaillés les 2 voitures apparues l'an dernier.

 

img_1521.jpg

 

Ces deux ex GR8 (la #10 3° en 75, seconde en 76 et 77, et et la #11 vainqueur en 75, 5° en 76) baptisées M9 ont reçues sur le plan mécanique quelques modifications mineures. Répartition du carburant, adaptation des suspensions arrières aux nouvelles roues de 16" contre 18" précédemment. Bien que le radiaeur d'eau soit resté placé à l'avant, on a pu gagner en hauteur et en largeur, alors que la longueur est augmentée de 8 cms.

 

img_1515.jpg

 

Toutes les entrées d'air sont de style Renault, ce qui n'empêche pas les M9 de connaitre des difficultés de refroidissement. Et malgré les retouches aérodynamiques, la Mirage concède 15 km/h en vitesse de pointe à son alliée française. Bénéficiant de l'appui de la SEITA, les 2 voitures retrouvent 3 de leurs pilotes 1977. Jarier rejoint le camp français et cède sa place à Jacques Lafitte sous contrat Gitanes.

 

 

img_1514.jpg

 

Aux essais, pendant que la Moby Dick affole les radars et que Ickx franchit la barre des 3'30", Schuppan sur la première Mirage est crédité d'un 3'45"8 qui le place en 5° ligne.

 

img_1517.jpg

 

 

Alors que la Mirage #11 termine sa course à 18 H 13 au poste 76, notre #10 doit changer dès la 3° heure de course, pompe à essence, batterie et alternateur. Ce qui va lui coûter 21 places.

 

img_1516.jpg

 

La suite ne sera guère meilleure. Après une nuit à peu près tranquille, la M9 survivante doit changer sa boite de vitesse à 6 H 10 le dimanche matin, puis un turb une heure plus tard. Une immobilisation de 80 minutes....Elle termine finalement à une anonyme 10° place

 

img_1518.jpg

 

Miniature JPS

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime bien la 917 :love: :love: même si elle n'était pas très jolie niveau déco et assez mal conduite...

 

Dominique Martin. Ce dernier, secrétaire particulier d'Urtiz Patino, se révéla être un piètre pilote mais une vraie crapule. Il organisera l'enlèvement de la nièce de son patron, la petite Graziella Ortiz 5 ans, et tirera 15 années de pénitencier après une longue et difficile enquête.

 

Et en venant ici on en apprend de belles sur certains pilotes. :jap: Effectivement très peu recommandable le Dominique Martin ! :pfff: :pfff:

 

J'aime beaucoup la Mirage de 78 également ;) , la mienne est encore à l'état de kit. ;):)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était pas la plus belle voiture du plateau 1978, loin s'en faut.

Une déco sympa et un un fameux équipage.

J'ai la Mirage 11 de 75 et la 10 de 76 mais c'est uniquement parce que la première est winneuse et que la seconde fut pilotée par Migault.

Bref, j'ai jamais accroché sur les Mirage...

Ca n'empèche que tu racontes bien son histoire. On ne t'arretes plus. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Hugues ,

 

Une 917, même en déco sobre c'est beau :love: , c'est mon avis, mais quand en plus c'est pour un thème ,là :jap: , Les Mirages oui aussi c'est pas mal a faire comme chaînon.De plus elles sont très bien documentées ces deux présentation , :love: comme d'ha :)

 

A+Chris ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1978, les accords entre Mirage et Renault pour la fourniture de moteurs V6 turbo ont été reconduits. Harvey Cluxton et John Horsman ont retravaillés les 2 voitures apparues l'an dernier.

 

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1514.jpg

 

Ces deux ex GR8 (la #10 3° en 75, seconde en 76 et 77, et et la #11 vainqueur en 75, 5° en 76) baptisées M9 ont reçues sur le plan mécanique quelques modifications mineures. Répartition du carburant, adaptation des suspensions arrières aux nouvelles roues de 16" contre 18" précédemment. Bien que le radiaeur d'eau soit resté placé à l'avant, on a pu gagner en hauteur et en largeur, alors que la longueur est augmentée de 8 cms.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1515.jpg

 

Toutes les entrées d'air sont de style Renault, ce qui n'empêche pas les M9 de connaitre des difficultés de refroidissement. Et malgré les retouches aérodynamiques, la Mirage concède 15 km/h en vitesse de pointe à son alliée française. Bénéficiant de l'appui de la SEITA, les 2 voitures retrouvent 3 de leurs pilotes 1977. Jarier rejoint le camp français et cède sa place à Jacques Lafitte sous contrat Gitanes.

 

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1514.jpg

 

Aux essais, pendant que la Moby Dick affole les radars et que Ickx franchit la barre des 3'30", Schuppan sur la première Mirage est crédité d'un 3'45"8 qui le place en 5° ligne.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1517.jpg

 

 

Alors que la Mirage #11 termine sa course à 18 H 13 au poste 76, notre #10 doit changer dès la 3° heure de course, pompe à essence, batterie et alternateur. Ce qui va lui coûter 21 places.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1516.jpg

 

La suite ne sera guère meilleure. Après une nuit à peu près tranquille, la M9 survivante doit changer sa boite de vitesse à 6 H 10 le dimanche matin, puis un turb une heure plus tard. Une immobilisation de 80 minutes....Elle termine finalement à une anonyme 10° place

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1518.jpg

 

Miniature JPS

 

 

Superbe :love:

Il faut encore que je monte la mienne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Hugues :jap:

 

Cette Jag est pour moi un must ..."des vieilles" GT, j'adore :love: ,et j'aime bien et aussi ta nouvelle présentation, tout en sobriété, la classe quoi :love: comme d'hab d'ailleurs :D .

 

Désolé pour mon retard, A+Chris ;)

 

Ben oui pas mieux que l'Amon, une type E est intemporelle . Le fait qu'elle trouve grâce à tes yeux, d'habitude pas portés sur les 'vieilles', en est la meilleure preuve ;) !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1978, les accords entre Mirage et Renault pour la fourniture de moteurs V6 turbo ont été reconduits. Harvey Cluxton et John Horsman ont retravaillés les 2 voitures apparues l'an dernier.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1521.jpg

 

Ces deux ex GR8 (la #10 3° en 75, seconde en 76 et 77, et et la #11 vainqueur en 75, 5° en 76) baptisées M9 ont reçues sur le plan mécanique quelques modifications mineures. Répartition du carburant, adaptation des suspensions arrières aux nouvelles roues de 16" contre 18" précédemment. Bien que le radiaeur d'eau soit resté placé à l'avant, on a pu gagner en hauteur et en largeur, alors que la longueur est augmentée de 8 cms.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1515.jpg

 

Toutes les entrées d'air sont de style Renault, ce qui n'empêche pas les M9 de connaitre des difficultés de refroidissement. Et malgré les retouches aérodynamiques, la Mirage concède 15 km/h en vitesse de pointe à son alliée française. Bénéficiant de l'appui de la SEITA, les 2 voitures retrouvent 3 de leurs pilotes 1977. Jarier rejoint le camp français et cède sa place à Jacques Lafitte sous contrat Gitanes.

 

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1514.jpg

 

Aux essais, pendant que la Moby Dick affole les radars et que Ickx franchit la barre des 3'30", Schuppan sur la première Mirage est crédité d'un 3'45"8 qui le place en 5° ligne.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1517.jpg

 

 

Alors que la Mirage #11 termine sa course à 18 H 13 au poste 76, notre #10 doit changer dès la 3° heure de course, pompe à essence, batterie et alternateur. Ce qui va lui coûter 21 places.

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1516.jpg

 

La suite ne sera guère meilleure. Après une nuit à peu près tranquille, la M9 survivante doit changer sa boite de vitesse à 6 H 10 le dimanche matin, puis un turb une heure plus tard. Une immobilisation de 80 minutes....Elle termine finalement à une anonyme 10° place

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_1518.jpg

 

Miniature JPS

 

 

 

le montage est superbe , il faut dire aussi que les kits JPS , un bonheur a monter ,une très belle voiture cette année là :)

je pense que je vais attaquer la mienne prochainement ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la mienne est encore à l'état de kit. ;):)

 

Il faut encore que je monte la mienne.

 

je pense que je vais attaquer la mienne prochainement ;)

 

C'est dingue le nombre de gens qui ont des kits à monter chez eux qu'ils gardent pour leurs vieux jours...

Moi-même j'en ai un (mais un seul) qui est encore dans sa boîte, que j'avais commencé il y a des années et qui restera probablement en l'état.

A moins que moi aussi, quand je serai en retraite....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1968, GM compte bien engager les nouvelles Corvette C3 coke-bottle afin de participer aux 24 heures du Mans. La Scuderia Filipinetti, équipe qui avait déjà engagé des Ferrari et des Ford lors d’édition précédentes, se lançe dans cette aventure avec l’appui de Henri Greder, chargé de piloter des C3.

 

img_7824.jpg

 

Mais l'histoire n'est pas si simple car en 1968, il y avait plusieurs demandes d’engagement de Corvette pour les 24 Heures du Mans, dont l’une émane de Piggins Chevrolet qui était considéré comme un prête-nom de GM. Vince Piggins, qui a une grande expérience de la compétition aux USA via les succès de Hudson en Nascar, est l’un des responsables du département haute performance de Chevrolet, chargé d’assurer la promotion des produits Chevrolet via la compétition, mais de façon officieuse.

 

img_7825.jpg

 

 

La Corvette 1968 semblait bien née pour la compétition et Arkus Zora Duntov, va envoyer une demande d’invitation pour les 24 Heures du Mans 1968 au nom de Piggins. Mais les deux engagements ne vont pas être accepté par l’ACO, et vont ensuite être retirés. Et il semble bien que les engagements Piggins se soient transformés en engagement Filipinetti sous l’action conjugué de Bob Lutz, le directeur de la promotion de GM pour l’Europe… et d’Henri Greder, en rupture de contrat avec Ford et qui était passé à la concurrence.

 

img_7826.jpg

 

La méconnaissance de la spécificité des 24 heures du Mans, malgré la connaissance qu’en avait Zora Arkus Duntov, ou bien l’indisponibilité des autres équipes suite au report de l’épreuve en septembre, ont certainement joué en faveur de Filipinetti.

Ce dernier fait appel à Franco Sbarro pour l'aider dans cette entreprise. Bien que n'étant plus officiellement salarié chez Filipinelli, Franco Sbarro continue d'effectuer quelques travaux pour lui. C'est ainsi qu'il partit aux Etats-Unis pour monter les deux Corvette sous la direction de Zora Arkus Duntov en personne. Pour la petite histoire, Sbarro n'avait demandé à l'époque que 150 francs par jour, au grand étonnement de l'américain, habitué à des sommes autrement plus importantes !

 

img_7827.jpg

 

Deux Corvette vont arriver directement de Détroit et Zora Arkus Duntov avait bien évidemment supervisé la préparation de ces deux châssis, dont #194378-S-410300 destiné à Henri Greder et Jean-Claude Killy. L’autre auto est prévue pour Sylvain Garant (qui délaissait sa Ferrari 275GTB) et Jean-Michel Giorgi.

Il semble que Filipinetti comptait disposer de 3 Corvette puisqu’une demande avait été faite pour Herbert Müller et Jean Guichet. Ce dernier sera finalement au volant d’une Alpine, tandis que Herbert Muller sera au départ sur une 250LM Filipinetti.

 

img_7828.jpg

 

En cette année 1968, la concurrence en GT est pauvre : une Iso-Rivolta à moteur Chevrolet, quatre Porsche 911, deux Alpine A110 (qui ne jouent pas dans la même classe de cylindrée) et une Ferrari 275GTB engagée sous la bannière de l’écurie….Filipinetti !

Les Corvette n’étaient pas présentes pour les essais d’avril et elles sont donc les curiosités du pesage. Par contre, à la dernière minute GM a opposé son véto à la participation de Jean-Claude Killy, requis par son employeur pour d’autres opérations d’image. C’est le vétéran Umberto Maglioli qui épaulera Greder.

Equipées d’un pont long, les Corvette avaient une très bonne vitesse de pointe qui tangentent les 300 km/h. En 3.59"8 la #3 se retrouve au 26° rang entre une GT40 et une Alpine A220.

 

 

img_7829.jpg

 

En course, les deux voitures dominent la catégorie GT au cours des premières heures de course. Mais notre #3 abandonne sur problèmes mécaniques (carburation) à la 6° heure de course, l'autre à la suite d'une sortie de route à la 14° heure. Et si étaient les GT les plus rapides, leur talon d’Achille étaient les freins… Pas facile de freiner les 1500 kilos de l'auto. Henri Greder raconte qu'il commençait à freiner 500 mètres avant le virage de Mulsanne...

 

 

img_7830.jpg

 

Modèle TSM

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu m'étonnes que les C3 étaient les curiosités du pesage, avec une gueule pareille.

Et le son d'enfer du gros 7 litres.

Le début d'une présence de 9 années qui se terminera en apothéose avec la démoniaque "Spirit of Le Mans" de Greenwood en 1976.

Quant à Killy, il se consolera l'année suivante avec son pote Bobby.

Un superbe modèle que tu nous présentes là, avec un bel historique de l'arrivée de la C3.

Mais le capot avant de cette TSM me semble un peu long et trop pointu, non ?

http://lemans.sqwib.org/image.php?fichier=%2Fhome%2Fsqwib%2Fsd%2Flemans%2Fvoitures%2F1960-1969%2F1968%2F68+03+Chevrolet+Corvette+2.jpg

 

 

img_7827.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Hugues ,

 

Ah ! les grosses "vettes" un de mes thèmes préférés :love: :love: ,magnifique ta TSM ,je n'ai que de la Vitesse ;Ixo ;Quartzo ,Minichamps et même une en Spark ,mais quel pied toutes ces Corvette :love: (61 a mon actif) ,un plaisir ta tienne a voir ;) ,bravo pour cette acquisition .

 

A+Chris :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

yetet.gif.1630a0ebbe4c787c078a06994c8f6036.gif l'ami francilien ;) ,

 

De bien belles autos par ici ….

La 917 … -jacob-.gif.97f4b5305bbea44cea7c75d5d726ac27.gif ….elle est très bien chez toi ;) ,

 

la Mirage devonfromfrance.gif.56615d7bf5ecb03e79ea2ca0ba0f386c.gifdevonfromfrance.gif.56615d7bf5ecb03e79ea2ca0ba0f386c.gif devrait intégrer une de mes vitrines un de ces quatre ,

 

quand à la Corvette ...une "ricaine" comme je les aime 1762128043_crystaleyes.gif.4c01fe41603fbc5b5185e24fabfa8446.gif1762128043_crystaleyes.gif.4c01fe41603fbc5b5185e24fabfa8446.gif , de la gueule, du bruit , de la "caisse" quoi :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu m'étonnes que les C3 étaient les curiosités du pesage, avec une gueule pareille.

Et le son d'enfer du gros 7 litres.

Le début d'une présence de 9 années qui se terminera en apothéose avec la démoniaque "Spirit of Le Mans" de Greenwood en 1976.

Quant à Killy, il se consolera l'année suivante avec son pote Bobby.

Un superbe modèle que tu nous présentes là, avec un bel historique de l'arrivée de la C3.

Mais le capot avant de cette TSM me semble un peu long et trop pointu, non ?

http://lemans.sqwib.org/image. [...] ette+2.jpg

 

 

https://i33.servimg.com/u/f33/ [...] g_7827.jpg

 

 

C'est vrai que sous cette angle le capot avant semble trop pointu.

Vu le prix que demande TSM pour leurs modèles la moindre des choses serait qu'ils soient sans reproches hélas chez eux ils y a souvent des erreurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1975, le très pittoresque franco-britannique Alain de Cadenet attire tous les regards à son entrée au pesage.

 

img_7831.jpg

 

Fidèle au Mans depuis 1971, d'abord comme pilote puis comme concurrent, sa voiture, qui n'est en réalité qu'une Lola T380 personnalisée, a effectivement belle allure et sa robe, véritable vert british, rappelle aux nostalgiques le temps des Aston et autres Jaguar.

 

img_7833.jpg

 

La voiture est belle certes, mais elle va se révéler un peu tendre ou trop neuve. Malgré la venue dans l'équipe de Guy Edwards, le fameux dénicheur de sponsors, les fonds ont manqué pour parachever la préparation et les résultats, sauf en début de course, furent très en de-ça des espérances.

 

img_7832.jpg

 

Aux essais, après avoir cassé un moteur aux essais, notre de Cadenet se qualifie pourtant en 7° position avec un 4'02"6. Notre Lola équipée d'un très efficace et mélodieux Cosworth préparé par Nicholson, a donné un moment l'impression de pouvoir jouer les arbitres entre Mirage, Porsche et Ligier.

 

img_7834.jpg

 

 

Avec Chris Craft au volant, on a même vu la jolie verte déborder la 908-03 de Joest et caracoler en fin de 2° heure dans le même tour que les deux Gulf. C'est alors que les ennuis commencer.

 

 

img_7836.jpg

 

Abandonnant son capot arrière sur le capot avant de la Ligier conduite par Migault, la de Cadenet va alors entamer un long calvaire ponctué par de nombreux et très longs arrêts. Seconde perte de capot, défaillance de suspension et gros problèmes d'échappement mis à mal par les célèbres vibrations du Cosworth DFV, les cassures de rythme sont nombreuses.

 

img_7835.jpg

 

Satisfaction tout de même, si notre de Cadenet termine à une anonyme 14° place et dernière du groupe, Chris Craft s'est offert le record du tour en 3'53"8

 

img_7837.jpg

 

Modèle Bizarre

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'aime bien ces autos des années 70's, où l'amateur éclairé pouvait s'offrir une tranche de vie en faisant le Mans. De plus, de Cadenet c'est l'esprit british, un amoureux fou de l'épreuve et ses bricoles de feu avec ses Lola font partie de mon enfance. De plus, je trouve ces voitures superbes :love:

 

Mais bon, les goûts et les couleurs, hein... :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ha, De Cadenet !

Le plus francais des pilotes British.

Toute une époque qui fleure bon la passion d'un amateur qui pouvait venir courir la plus grande course du monde

en construisant sa voiture avec des moyens limités.

Perso, j'ai celles de 79,80 et 81.

Celle que tu nous présentes n'est pas la plus belle mais elle a le charme so british qui caractérise toutes les De Cadenet à cette époque.

Un modèle bien sympathique que tu as là, Hugues.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1978, les GT du Groupe IV sont, depuis que les voitures dites de Tourisme (Groupe II) ont disparu de la piste en 1977, les modèles qui se rapprochent le plus des voitures que l'on peut croiser sur les routes.

 

 

img_7838.jpg

 

Comme les GT compétitives sont hélas peu nombreuses, il ne faut pas s'étonner si l'intégralité du plateau est constitué de Porsche.

 

img_7839.jpg

 

Pour rompre la monotonie d'un tel plateau, on trouve deux écoles. Ceux qui comptent sur la puissance du turbo (6 voitures) et ceux, plus modestes ou plus malins, qui misent sur la robustesse du bon vieux 3 litres atmosphérique de la Carrera.

 

img_7840.jpg

 

La 934 T Jägermeister alignée par Hervé Poulain fait partie de cette seconde catégorie, et en 4'07", c'est Edgar Dören qui décroche la pôle mais à plus de 8 secondes du chrono de l'an dernier établi par Bob Wollek et non sans avoir connu durant la première séance, de sérieux ennuis de distribution.

 

img_7841.jpg

 

 

Et mis à part un court arrêt en début d'épreuve, notre Porsche 934 ne connaît aucun ennui et caracole en tête des Gr IV avec plus d'un tour d'avance sur la #66. Mais toute bonne chose a une fin et à 23 H 18, la belle allemande doit changer son turbo.

 

img_7842.jpg

 

 

Revenue en seconde position, elle sera finalement trahie par sa boîte de vitesses peu avant 6 H.

 

img_7843.jpg

 

Modèle Spark.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une 934 T, donc équipée d'un 3 L simple turbo. Je me suis un peu mélangé les pinceaux en écrivant La 934 T Jägermeister alignée par Hervé Poulain fait partie de cette seconde catégorie

 

 

 

aurais tu abusé de cette boisson……… autruche621.gif.63a5fb6dee52e398849ed889ce638563.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour se défoncer au Jägermeister, faut avoir un palais un peu défoncé et un estomac blindé :)

 

 

j'y ai gouté ...une seule fois !!!!

 

Une jolie livrée aux couleurs Jägermeister :love: .

 

C'est d'ailleurs le seul intérêt que je trouve à ce modèle...

 

 

Moi aussi ;)

C'est effectivement pour cette unique raison que cette Porsche est dans mes vitrines :)

 

 

anthony921.gif.832829d4d0a037de90fe1d3bb4be05e8.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...