Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Orka Racing Garage


Messages recommandés

La vitrine ( le "garage" ) s'étant bien remplie depuis le début de cette année 2009, j'ai pensé qu'il serait temps de montrer, dans l'esprit de ce que fait gennaro1 (sans la prétention d'égaler les qualités de ses présentations ni l'intention de le plagier) les modèles de ma collection naissante.

 

Mais tout d'abord un p'tit mot: c'est quoi Orka racing ?

 

C'est une écurie de compétition de karting créée en 1993 sous forme d'une association loi 1901, qui comptait trois pilotes (dont votre serviteur). Faute de moyens adaptés les pilotes n'ont pas eu le succès que leur talent méritait...mais on s'est bien amusés. :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 139
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

La vitrine ( le "garage" ) s'étant bien remplie depuis le début de cette année 2009, j'ai pensé qu'il serait temps de montrer, dans l'esprit de ce que fait gennaro1 (sans la prétention d'égaler les qualités de ses présentations ni l'intention de le plagier) les modèles de ma collection naissante.

 

Mais tout d'abord un p'tit mot: c'est quoi Orka racing ?

 

C'est une écurie de compétition de karting créée en 1993 sous forme d'une association loi 1901, qui comptait trois pilotes (dont votre serviteur). Faute de moyens adaptés les pilotes n'ont pas eu le succès que leur talent méritait...mais on s'est bien amusés. :sol:

 

 

 

Vivement la suite, j'en salive déjà et comme dirait un forumeur ça coince mon clavier !

Donc affaire à suivre !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les thèmes de cette collection portent principalement sur les 24 heures du Mans, même si il y une place pour les formules 1 des années 50 60 et 70.

 

Pour ce qui concerne Le Mans, plusieurs axes sont choisis:

 

Les vainqueurs (24 modèles)

les podiums (8 modèles)

les vainqueurs de catégories (4 modèles)

Ferrari au Mans (5 modèles)

Les Françaises au Mans (10 modèles)

Claude Ballot-Lena au Mans (2 modèles)

Gulf au Mans (3 modèles)

Plateau Porsche vs Ferrari 1970 (1 modèle)

 

Les modèles sont partagés entre des kits montés par moi ou par d'autres et des "tous montés". Dans la mesure du possible les modèles industriels seront évités.

 

Le temps nécessaire au montage "propre et détaillé" d'un kit de bon niveau demande trop de temps pour le pauvre cadre salarié que je suis, j'ai donc fais entrer dans ma collection des fabricants tels que Spark, HPI, BBR, Gasoline, Red Line, ...qui proposent des modèles très détaillés et fidèles.

 

Reste que le kit, au delà de la satisfaction du montage et du coup de l'attachement "sentimental" au modèle, le rend unique. Donc les quelques 44 kits encore enboite et les 2 en cours de montages seront...un jour dans la vitrine du Garage Okra Racing . Ce garage lui même fera l'objet d'un diorama.

 

Puisqu'il faut bien commencer un jour, le premier modèle présenté sera celui de la première Ferrari à s'imposer dans la Sarthe. C'était en 1949, lors de la première édition d'après la seconde guerre mondiale.

 

A bientôt.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les thèmes de cette collection portent principalement sur les 24 heures du Mans, même si il y une place pour les formules 1 des années 50 60 et 70.

 

Pour ce qui concerne Le Mans, plusieurs axes sont choisis:

 

Les vainqueurs (24 modèles)

les podiums (8 modèles)

les vainqueurs de catégories (4 modèles)

Ferrari au Mans (5 modèles)

Les Françaises au Mans (10 modèles)

Claude Ballot-Lena au Mans (2 modèles)

Gulf au Mans (3 modèles)

Plateau Porsche vs Ferrari 1970 (1 modèle)

 

Les modèles sont partagés entre des kits montés par moi ou par d'autres et des "tous montés". Dans la mesure du possible les modèles industriels seront évités.

 

Le temps nécessaire au montage "propre et détaillé" d'un kit de bon niveau demande trop de temps pour le pauvre cadre salarié que je suis, j'ai donc fais entrer dans ma collection des fabricants tels que Spark, HPI, BBR, Gasoline, Red Line, ...qui proposent des modèles très détaillés et fidèles.

 

Reste que le kit, au delà de la satisfaction du montage et du coup de l'attachement "sentimental" au modèle, le rend unique. Donc les quelques 44 kits encore enboite et les 2 en cours de montages seront...un jour dans la vitrine du Garage Okra Racing . Ce garage lui même fera l'objet d'un diorama.

 

Puisqu'il faut bien commencer un jour, le premier modèle présenté sera celui de la première Ferrari à s'imposer dans la Sarthe. C'était en 1949, lors de la première édition d'après la seconde guerre mondiale.

 

A bientôt.

 

 

 

Ferrari 166 MM n° 22 chassis 0008 Lord Selsdon/Chinetti

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La bouteille de digestif terminée, je vais me remettre au travail. Faut dire plus sérieusement (surtout aux impatients) que je passe relativement peu de temps dans mon home sweet home (sur lequel il faut encore décompter le temps de l'apéro).

 

Je tiens également (avant de vous présenter enfin ce premier modèle) à remercier Granrobert de son imortante précision destinée sans doute à ceux (dont je suis) qui croyaient qu'en 49 Ferrari avait déjà mis les 250LM sur la piste. :lol::lol::lol: (de la part du p'tit d'jeun :ange: )

 

Grand merci aussi à tous ceux de ce forum (et d'autres) qui m'ont donner l'envie de redémarer une collection grace à leur passion que j'admire legendcars.gif.2a759bd66a82033cf81d3ec47230b743.gif , n'étant moi même en toute chose (à part l'apéro comme vous l'avez justement souligné) qu'un grand dilletante.

 

Merci enfin à tous les sites souvent fort bien documentés et à ceux qui les enrichissent de leurs commentaires :jap::jap::jap:

 

Le mans 1949

 

Il y a juste soixante ans, le 25 Juin 1949 et après les gigantesques travaux nécessaires pour reconstruire et rénover le circuit du Mans détruit pendant la guerre, la première édition de l’ère moderne des 24 heures du Mans va enfin débuter.

 

 

Le plateau, fort de 49 véhicules (est ce un hasard ?) est disparate. On y voit au milieu de nouveaux prototypes, les Talbot 4,5 L, Delahaye 135 CS à moteur 3,5 L (doublé victorieux en 1938, 2ème et 3ème en 1937)) et autres Delage D6 3L (2ème en 1939), fleurons monstrueux mais démodés de l’industrie automobile Française de l’avant guerre, qui seront victimes d’incidents divers en partie dus au carburant utilisé mettant à mal la fiabilité des moteurs.

C’est un nouveau constructeur Italien qui emportera la mise avec l’un des deux exemplaires de son très élégant modèle 166MM à moteur deux litres.

 

DSCN3534.jpg.f413de0a1991a4192ddd2b6fbaf234f5.jpg

 

Les deux autos sont engagées comme beaucoup d’autre par des « privés » : Lord Seldson pour la n°22 victorieuse et Pierre Louis Dreyfus pour la n°23.

 

DSCN3529.jpg.140fbf6d6c9aa0487ae66a044d300487.jpg

 

DSCN3528.jpg.cd6b84e22d0959ccbb6198044cc2825e.jpg

 

La 22 bénéficiera à la fois des abandons en chaine des grosses cylindrée mais également du courage et de la maestria de Luigi Chinetti (déjà vainqueur deux fois en 1932 et 1934) qui conduira 22 heures. Quand à la 23 elle sera mise dans le décors par son commanditaire en personne. Pas facile de jouer les gentleman driver sur une course aussi exigeante !

 

DSCN3532.jpg.de1dd73d7cf4f145828812d3d9747e19.jpg

 

DSCN3536.jpg.213ba714e0477355f00a410d074a04cf.jpg

 

Ce modèle IXO acheté faute de mieux et malgré ces formes parfois approximatives qui mettent à mal la jolie carrosserie créée par Touring a attiré toute ma sympathie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La bouteille de digestif terminée, je vais me remettre au travail. Faut dire plus sérieusement (surtout aux impatients) que je passe relativement peu de temps dans mon home sweet home (sur lequel il faut encore décompter le temps de l'apéro).

 

Je tiens également (avant de vous présenter enfin ce premier modèle) à remercier Granrobert de son imortante précision destinée sans doute à ceux (dont je suis) qui croyaient qu'en 49 Ferrari avait déjà mis les 250LM sur la piste. :lol::lol::lol: (de la part du p'tit d'jeun :ange: )

 

Grand merci aussi à tous ceux de ce forum (et d'autres) qui m'ont donner l'envie de redémarer une collection grace à leur passion que j'admire legendcars.gif.2a759bd66a82033cf81d3ec47230b743.gif , n'étant moi même en toute chose (à part l'apéro comme vous l'avez justement souligné) qu'un grand dilletante.

 

Merci enfin à tous les sites souvent fort bien documentés et à ceux qui les enrichissent de leurs commentaires :jap::jap::jap:

 

Le mans 1949

 

Il y a juste soixante ans, le 25 Juin 1949 et après les gigantesques travaux nécessaires pour reconstruire et rénover le circuit du Mans détruit pendant la guerre, la première édition de l’ère moderne des 24 heures du Mans va enfin débuter.

 

 

Le plateau, fort de 49 véhicules (est ce un hasard ?) est disparate. On y voit au milieu de nouveaux prototypes, les Talbot 4,5 L, Delahaye 135 CS à moteur 3,5 L (doublé victorieux en 1938, 2ème et 3ème en 1937)) et autres Delage D6 3L (2ème en 1939), fleurons monstrueux mais démodés de l’industrie automobile Française de l’avant guerre, qui seront victimes d’incidents divers en partie dus au carburant utilisé mettant à mal la fiabilité des moteurs.

C’est un nouveau constructeur Italien qui emportera la mise avec l’un des deux exemplaires de son très élégant modèle 166MM à moteur deux litres.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3534.jpg

 

Les deux autos sont engagées comme beaucoup d’autre par des « privés » : Lord Seldson pour la n°22 victorieuse et Pierre Louis Dreyfus pour la n°23.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3529.jpg

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3528.jpg

 

La 22 bénéficiera à la fois des abandons en chaine des grosses cylindrée mais également du courage et de la maestria de Luigi Chinetti (déjà vainqueur deux fois en 1932 et 1934) qui conduira 22 heures. Quand à la 23 elle sera mise dans le décors par son commanditaire en personne. Pas facile de jouer les gentleman driver sur une course aussi exigeante !

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3532.jpg

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3536.jpg

 

Ce modèle IXO acheté faute de mieux et malgré ces formes parfois approximatives qui mettent à mal la jolie carrosserie créée par Touring a attiré toute ma sympathie.

 

 

 

 

arvreton.gif.53c64181062786f7b21a44c26b89b07d.gifarvreton.gif.53c64181062786f7b21a44c26b89b07d.gifarvreton.gif.53c64181062786f7b21a44c26b89b07d.gifarvreton.gif.53c64181062786f7b21a44c26b89b07d.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous voici un deuxième modèle de ma collection: la XK120C n°18 Rolt/Hamilton 1953. Modèle Provence acheté tout monté sur la bay il y a quelques mois.

 

Ce modèle présente de petites inexactitudes, mais rien de fondamental. Cocardes Coupe biennale, logo Jaguar sur l'avant, GB à l'arrière mal placé, une déco sur l'arrière à enlever, le pare brise à changer et un saute vent à ajouter.

 

Bon, enfin voici:

 

Le Mans 1953.

 

Après le fiasco de 1952 du à des modifications aérodynamiques tardives mal validées, l’usine Jaguar, inscrite dans le nouveau championnat du monde des marques décide de pousser le développement de trois autos pour les 24 heures 1953 et de confier une quatrième voiture à l’écurie Francorchamps.

 

DSCN3555.jpg.252d982f33a2fe4548163322163e644c.jpg

 

Face à une concurrence très relevée cette année, les Type C d’usine ont des atouts techniques qui ne laisseront finalement que peu de chances à leurs adversaires. Jugez plutôt des modifications apportées: châssis tubulaire allégé, puissance moteur accrue de 20CV, carburation et transmission revues, réservoir d’essence souple, freins à disque.

 

DSCN3559.jpg.09224ccd3e596ba0fdee55a37c96b2bf.jpg

 

Ne nous y trompons pas, cette dernière innovation est une révolution à l’époque et procurera finalement aux Type C un avantage décisif.

 

DSCN3565.jpg.68117fbbe0b3de839738965c0c2f492e.jpg

 

Tandis que Moss et Walker partis en tête sur la n°17 sont gravement retardés dès la première heure suite à des problèmes d’alimentation d’essence, la n°18 pilotée par Tony Rolt et Duncan Hamilton prend la tête de la course qu’elle conservera jusqu’à l’arrivée.

 

DSCN3566.jpg.5641b87f5448e3c3d39c7dea28904858.jpg

 

La n°17 remontera à quatre tours des vainqueurs pour assurer le doublé, tandis que seule la Cunningham de Walters Fitch pourra empêcher Jaguar de monopoliser le podium cette année là. De plus, il faut souligner la grande fiabilité des quatre Type C, toutes à l’arrivée, la n°20 de l'écurie Francorchamps terminant 10ème.

 

DSCN2673.JPG1..jpg.ebaf33024bb43bbc2826c68a12a02642.jpg

 

DSCN2679.JPG1..jpg.a6563284d4f573eb0ee99994f2f68cd6.jpg

 

Un grand merci à Calou Jag pour ces posts très éclairés sur le sujet Jaguar au Mans. legendcars.gif.2a759bd66a82033cf81d3ec47230b743.gif

 

A bientôt ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

2090544244_24hduMans1954.jpg.03ec5047b9e603fef12c9455bb793562.jpg

 

A nouveau, la coalition anglaise est très forte avec les Jaguar, mais aussi les Aston Martin et leurs pilotes chevronnés. Jaguar aligne les nouvelles type-D. Ferrari lui oppose trois spiders officiels 375 Plus (V12 de 4954 cm3). La 375MM engagée par Luigi Chinetti les épaule.

 

DSCN2523.jpg.fabb3cbebfee5b7da3559f546f92710f.jpg

 

De son coté, le mécène américain Briggs Cunningham engage, en plus de ses voitures, une quatrième Ferrari 375 MM modifiée: ligne affinée et surtout freins à tambours refroidis par eau ! Deux grosses prises d'air à l'avant sont destinées à refroidir le circuit d'eau des freins.

 

Après son superbe doublé de 1953, Jaguar fait figure de grand favori, d’autant que trois Type D seront secondées par une Type C.

 

DSCN2525.jpg.f86035f1060d081ed1d74972c4cff96c.jpg

 

La course

 

Dès le début de la course, les moteurs Jaguar connaissent des problèmes plutôt suspects en raison de la présence de sable fin gris dans le carburant fourni. Une fois la cause diagnostiquée, les pilotes se battent courageusement pour regagner le terrain perdu sur les Ferrari. Hamilton et Rolt sonnent la charge sur la Type D qu'ils partagent.

 

DSCN2526.jpg.3d3830e5da6ddb3f9b39c85e6e8187a9.jpg

 

Mais la course est rendue très difficile en raison des conditions météo et la piste est noyée sous le déluge. En pleine remontée, Rolt, malchanceux, est sorti de la piste par un concurrent plus lent.

Pendant ce temps la 375 Plus n°4 de Gonzales Trintignant monopolise la tête de la course, qu’elle tient depuis le départ. Elle sera suivie par les deux autres Ferrari de l’usine pendant tout le premier quart de l’épreuve, seulement contestées par Moss sur sa Type D n°12 puis par la n°15.

 

DSCN2527.jpg.e2ccb858c36ea830eda9de4685f49732.jpg

 

Rolt Hamilton, jamais toutefois descendus sous la septième place, profite d’abord de l’abandon de la Ferrari n°5 (boite de vitesse), puis de celui de la Type D n°15, pour prendre place sur le podium provisoire à la 10ème heure de course, puis s’empare de la seconde position à mi-épreuve.

 

1203326808_F.GonzalesetM.Trintignant.jpg.952521e826aa21935d334ea248df8ab1.jpg

 

Après la 15ème heure de course et la remonté de la Cunningham n°2 à la 3ème place, le podium restera dans cet ordre, malgré une remontée spectaculaire de l'équipage anglais qui termine à1’45’’ derrière l'italienne en proie à des problèmes d’allumage occasionnés par la pluie incessante.

 

DSCN2528.jpg.f63a216b62b476ef2047b5f18e3ae8e8.jpg

 

Gonzales et Trintignant, ayant menés la course de bout en bout, remportent une victoire amplement méritée, Froilan Gonzales pulvérisant au passage le record du tour (Ascari 375MM 1953 : 4’27’’40) en 4’16’’80 à plus de 189kh/h.

 

325018530_Garage1954(5).JPG1..jpg.d2a1663d7f94bb7dc39ddb69810b1d23.jpg

Modèle Starter amélioré. Mon premier montage datant de la fin des années 80.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modèle Starter amélioré

 

Beau montage Erik, bravo :love: Comment as-tu amélioré ton kit dis moi ?

 

 

Merci. En fait je n'ai pas fait grand chose. J'ai remplacé les phares et feux arrières,ajouté les longue portée (mal placés, en fait ils sont plus vers les extérieurs et un peu plus bas), poncé les attaches du capot avant et remplacées par des attaches photodécoupées avec le rajout des deux fixations rapides. ajout des éclairages de n°, levier de vitesse (épingle)...et si c'était maintenant je mettrais un beau volant Nardi Renaissance, comme je le fait sur la TR60.

 

Donc rien de très complexe, en tout cas sans commune mesure avec ce que je peux lire dans "la clinique" ou chez les fans des Porsches du Mans. En plus il manque le rétroviseur :lol:

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1645218125_poster1967.jpg.e0a1fdc520707ee2c82ff84c233bf33f.jpg

 

Le Choc !

 

Entre les nouvelles MKIV et les MKIIB ce ne sont pas moins de sept prototypes Ford à moteur 7 litres engagés du coté Américain. En face Ferrari répond avec, entre les voitures de l’usine et celles des privés, huit prototypes dans la catégorie 3 à 5 litres.

 

 

DSCN3643.jpg.31d4910a34cae2ef3c4e885e61f770b5.jpg

 

Les forces semblent équilibrées…en apparence seulement. Encore une fois, Ferrari partagée entre la Formule 1 et l’endurance, manquera de détermination et de moyens face au géant Américain qui depuis quelques années à jeté toutes ses forces dans la bataille.

 

DSCN3647.jpg.f12a1e5ff30be8ee8775af628eb9d47d.jpg

 

En fait, il n’y a pas match. Modestement qualifiée mais rondement mené par l’expérimenté pilote Américains Dan Gurney associé à Gregory Joseph Foyt (dont ce fût l’unique participation !), la belle Ford rouge frappée du n°1 mènera la course pratiquement de bout en bout, finissant avec quatre tours d’avance sur la P4 de Scarfiotti Parkes.

 

DSCN3653.jpg.37f3bf06ca021916c2e5ac2a84b1853e.jpg

 

Modèle Starter "factorybuilt" sur lequel des petites chose seront à améliorer... :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

1792651164_affiche1970.jpg.85bb279687ee13eb3e640c5747520581.jpg

 

L’Après Ford. Le règne des monstres.

 

En 1970 Ford n’est plus là, mais c’est maintenant un fabricant Allemand qui depuis quelques années progresse et vient cette année au Mans pour à nouveau empêcher Ferrari de renouer avec la victoire.

Son arme est fatale : c’est la 917 !

 

DSCN3674.jpg.76c022bc299a5a0f3ea9b404acb84b95.jpg

 

Dès le début de course, en tête c’est l’hécatombe, aussi bien du coté Italien que du coté Allemand. Il n’y aura que sept voitures classées ! Pensez : la première Ferrari classée quatrième derrière le triplé des Porsche (pas forcément celles qu’on attendait) est à 30 tours ! Pire : il n’y a pas une Ferrari d’usine à l’arrivée !

 

DSCN3658.jpg.ea83015d096366aa893c6ddbfdd033de.jpg

 

En cette année 1970 l’affrontement entre les titans de la piste préfigure un nouvel ordre au Mans…un nouveau mythe est né.

 

DSCN3663.jpg.66dcfbc988a1d4b7a5b2988a30ef9a01.jpg

 

La belle « petite » 908/2 LH aura les honneurs du podium. Sans doute ni Helmut Marko ni Rudi Lins ne s’attendaient à être à pareille fête ! Il seront également 1er en SP 2,5L à 3L.

 

DSCN3667.jpg.e7d604bab4ed86ad19c1d40b25d04abd.jpg

 

Quand à la 917K n°22 des Anglais Hobbs et Hailwood, elle sera prématurément victime d’un accident au Tertre Rouge dès la 3ème heure alors qu’elle naviguait en 3ème position.

 

DSCN3656.jpg.4e8e48f01afa4fdca7503fcbac309bc1.jpg

 

Deux modèles Spark. J'aime particulièrement la 908. A bientôt pour une autre 908 (la n°25 Mini Racing) ...

...puis cet automne... kmikz.gif.a25a12a0fce8e1763933e10476e6e8f7.gif la Gulf n°20 Profil 24 en full open :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait apprendre à travailler sur la profondeur de champ ! :)

 

 

Oui ! je le sais bien!!! justement, j'ai un problème avec mon APN, quand je suis en mode "gros plan" je n'ai plus de profondeur de champs. Je pense qu'il faudrait mieux travailler en mode normal, de plus loin puis redécouper les photos. Mais quel boulôt ! :D

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

pub_porsche_1971.jpg.b59a78b536aa82c22dd16618871443fe.jpg

 

Cette année, tout comme en 1970, les 917 sont favorites. Cela d’autant plus que Ferrari jouant une fois de plus à contre temps décide d’abandonner ses 512 aux privés pour se consacrer au développement de sa 312PB.

 

DSCN3573.jpg.94b2e9aa6c8c1a6b204eac0f52a300d1.jpg

 

La lutte va se résumer à un combat entre les deux écuries officielles Porsche : John Wyer contre Martini.

 

DSCN3575.jpg.bc02f0ce3ad1e29f4a6e7afd862ba231.jpg

 

Le second va l’emporter avec sa 917K n°22 , laquelle, qualifiée cinquième, profitera - comme souvent au Mans - des problèmes des voitures les plus rapides pour passer en tête peu après la mi-course pour finalement s’imposer avec deux tours d’avance sur sa sœur aux couleurs du pétrolier Gulf.

 

DSCN3577.jpg.b548c6f4e871c6463786447be992965c.jpg

 

La première Ferrari, grâce au N.A.R.T. est sur le podium…mais à 31 tours !!!

 

DSCN3579.jpg.cc2f2f6fc4127e112661d47c7bb034fd.jpg

 

Pour Helmut Marko c'est la consécration après son podium de 1970 sur la 908/2. Quant à son compère Hollandais Gijs Van Lennep, il remporte là la première de ces deux victoires au Mans, ayant eu la bonne idée d'être associé à un certain Mr Ickx sur une 936 en 1976.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très très beau modèle :love: Je le sais j'ai la même à la maison que tu as pu voir du reste :)

C'est sûr que la Starter à côté... ;)

 

 

Absolument d'accord. Ceci dit, la mienne à de petits défauts: la grille de calandre mal installée, dépasse un peu, puis les décalques sont mal posés surtout coté gauche. Par rapport à la 908 de 1970 au niveau qualité de finition il n'y a pas photo. ;)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

72lemans.jpg.c25f24843627d8f83519f7537e0df367.jpg

 

Le Mans 1972

 

Après la tentative de la CSI de réduire les performances des bolides, que la puissance de Porsche puis de Ferrari réussit à contourner en fabricant les 25 exemplaires requis. Décision est prise à compter de 1972 de limiter strictement la cylindrée à 3 litres.

 

Porsche trop préoccupé par d’autres affaires met le développement de la 908 en sommeil, alors que Ferrari ayant anticipé fait un début de saison plus que prometteur avec sa nouvelle 312PB au moteur issu directement du 3 litres de Formule 1, fait figure de grandissime favori.

 

 

DSCN3692.jpg.852f9b9a2773b999a7d07076ba434fc3.jpg

 

Les autres postulants en proto 3 litres sont John Wyer avec ses Mirage Ford, Lola et Alfa Romeo ayant de leur coté continué le développement de leurs prototypes T280 et 33TT3 et on attend également avec impatience Matra, qui cette année se concentre uniquement sur les 24 heures.

 

DSCN3696.jpg.f50256ee263128c97d2e5b213efc26e0.jpg

 

Coup de théâtre ! Ferrari qui a jusque là gagné toutes les épreuves du championnat décide une semaine avant le pesage de ne pas s’aligner au départ. Après le désistement de Mirage, la pression monte chez les bleus, qui se retrouvent pour la première fois grands favoris de la course la plus célèbre du monde ! Qui plus est, le public français attend la victoire d’une voiture bleue au Mans depuis…1950 !

 

DSCN3698.jpg.114e149edd8bb8c0db8e03ae94756692.jpg

 

Cela prend une bonne tournure aux qualifs avec les trois meilleurs temps des 670 avec dans l’ordre : Cevert, Pescarolo (qui n’est pas ravi d’être associé à Graham Hill) et Beltoise devant les Alfa ( 4, 6 et 7èmes) qui confirment être les principales opposantes et la meilleure Lola 5ème…cependant qu’une petite Ferrari aux couleurs du N.A.R.T. ferme la grille en 55ème position.

 

DSCN3687.jpg.c8f3fc10d51747044516e42d833e4cec.jpg

 

Mais la course commence plutôt mal pour les bleus et le public Français venu en masse assister à la victoire des siens dans une course dont le départ fût donné par Georges Pompidou en personne. En effet dès le troisième tour, les vibrations signalées aux essais par Amon sur la n°12 ont eu raison d’une durite d’huile et voilà la belle en feu sur le bord de piste. Pire la Lola de Bonnier prend la tête.

 

DSCN3700.jpg.b70e5fa63ce66ee1067036185ba6d762.jpg

 

Après trois heures de course, Cevert / Ganley sont repassés en tête suivis de Pescarolo / Hill et des trois Alfa. La Matra 660 n°16 quant à elle a perdu cinq tours. En effet ce n’est que grâce à sa présence d’esprit que jean Pierre Jabouille alors 4ème , va pouvoir éviter de justesse la panne sèche en inclinant sa voiture après s’être arrêté. Il rentrera au stand au ralenti perdant beaucoup de temps.

 

DSCN3701.jpg.0121bd1ffca7b3af12e365bd9f701dd2.jpg

 

Après six heures de course, les deux Matra toujours dans le même ordre précèdent les trois Afla et l’antique 908 de Jöst / Weber / Casoni remontée à la sixième place, elle-même devant la n°16 de Jabouille / Hobbs.

 

DSCN3703.jpg.42df0456e5663070493a6f4d87e25264.jpg

 

La nuit brumeuse et humide voit un combat acharné entre les équipages des deux Matra de tête, Pescarolo / Hill n’étant distancés que de 40’’ à la mi-course. Plus loin à sept tours Jabouille / Hobbs sont troisièmes, devant les inamovibles Alfa Romeo aux 4ème 5ème et 6ème places précédant la 908 n°60.

 

Au matin les choses semblent plus claires : Pescarolo ayant connu des problèmes de freins est derrière la n°14 à un tour suivi de la n°16 à huit tours. Une seule Alfa s’accroche encore, mais déjà à 12 tours. Là survient le drame. Jo Bonnier au volant de sa Lola heurte une Ferrari. Sa voiture s’envole dans la forêt scellant le destin du Suisse pilote et patron de l’écurie portant son nom.

 

DSCN3706.jpg.e46d6353cc16d78afc1a0347517875e2.jpg

 

Mais la course néanmoins bat son plein et sous la pluie, Graham Hill équipé de pneus pluie se dédouble de Ganley, puis reprend la tête lorsque celui-ci s’arrête au stand pour changer ses slicks conservés trop longtemps. La 14 perdra toute chance de victoire lorsque sous la pluie redoublant, elle sera accrochée par une Corvette. Après réparation elle repartira à dix tours du leader… la petite Dino est 31ème et ses deux pilotes français comptent bien aller au bout et même pourquoi pas, être classés.

 

DSCN3682.jpg.8c131172c9024ef116f4104f0ccd5611.jpg

 

Les deux Matra franchiront la ligne d’arrivée côte à côte et précèderont au classement une Porsche 908 que personne n’attendait là, profitant finalement des abandons successifs de l’alfa n°19 puis de la Matra n°16….quant à Jean Pierre Laffeach et Gilles Doncieux, pour leur première participation ils mèneront finalement leur Ferrari Dino 246GT à la 17ème place à 79 tours des vainqueurs.

 

DSCN3705.JPG1..jpg.53509010ef1dab515c058c310f6f9a5d.jpg

 

La petite Dino est une Stater achetée sur la bay qui aurait bien besoin d'une cure de jouvence ;) ...j'aurais du sourire en enchérissant storm_thunder.gif.02d7a1a6b6a73e341bc22c7f6cbaf849.gif si si...car la jouvence de la bay... :lol::lol::lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/72lemans.jpg

 

Le Mans 1972

 

Après la tentative de la CSI de réduire les performances des bolides, que la puissance de Porsche puis de Ferrari réussit à contourner en fabricant les 25 exemplaires requis. Décision est prise à compter de 1972 de limiter strictement la cylindrée à 3 litres.

 

Porsche trop préoccupé par d’autres affaires met le développement de la 908 en sommeil, alors que Ferrari ayant anticipé fait un début de saison plus que prometteur avec sa nouvelle 312PB au moteur issu directement du 3 litres de Formule 1, fait figure de grandissime favori.

 

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3692.jpg

 

Les autres postulants en proto 3 litres sont John Wyer avec ses Mirage Ford, Lola et Alfa Romeo ayant de leur coté continué le développement de leurs prototypes T280 et 33TT3 et on attend également avec impatience Matra, qui cette année se concentre uniquement sur les 24 heures.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3696.jpg

 

Coup de théâtre ! Ferrari qui a jusque là gagné toutes les épreuves du championnat décide une semaine avant le pesage de ne pas s’aligner au départ. Après le désistement de Mirage, la pression monte chez les bleus, qui se retrouvent pour la première fois grands favoris de la course la plus célèbre du monde ! Qui plus est, le public français attend la victoire d’une voiture bleue au Mans depuis…1950 !

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3698.jpg

 

Cela prend une bonne tournure aux qualifs avec les trois meilleurs temps des 670 avec dans l’ordre : Cevert, Pescarolo (qui n’est pas ravi d’être associé à Graham Hill) et Beltoise devant les Alfa ( 4, 6 et 7èmes) qui confirment être les principales opposantes et la meilleure Lola 5ème…cependant qu’une petite Ferrari aux couleurs du N.A.R.T. ferme la grille en 55ème position.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3687.jpg

 

Mais la course commence plutôt mal pour les bleus et le public Français venu en masse assister à la victoire des siens dans une course dont le départ fût donné par Georges Pompidou en personne. En effet dès le troisième tour, les vibrations signalées aux essais par Amon sur la n°12 ont eu raison d’une durite d’huile et voilà la belle en feu sur le bord de piste. Pire la Lola de Bonnier prend la tête.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3700.jpg

 

Après trois heures de course, Cevert / Ganley sont repassés en tête suivis de Pescarolo / Hill et des trois Alfa. La Matra 660 n°16 quant à elle a perdu cinq tours. En effet ce n’est que grâce à sa présence d’esprit que jean Pierre Jabouille alors 4ème , va pouvoir éviter de justesse la panne sèche en inclinant sa voiture après s’être arrêté. Il rentrera au stand au ralenti perdant beaucoup de temps.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3701.jpg

 

Après six heures de course, les deux Matra toujours dans le même ordre précèdent les trois Afla et l’antique 908 de Jöst / Weber / Casoni remontée à la sixième place, elle-même devant la n°16 de Jabouille / Hobbs.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3703.jpg

 

La nuit brumeuse et humide voit un combat acharné entre les équipages des deux Matra de tête, Pescarolo / Hill n’étant distancés que de 40’’ à la mi-course. Plus loin à sept tours Jabouille / Hobbs sont troisièmes, devant les inamovibles Alfa Romeo aux 4ème 5ème et 6ème places précédant la 908 n°60.

 

Au matin les choses semblent plus claires : Pescarolo ayant connu des problèmes de freins est derrière la n°14 à un tour suivi de la n°16 à huit tours. Une seule Alfa s’accroche encore, mais déjà à 12 tours. Là survient le drame. Jo Bonnier au volant de sa Lola heurte une Ferrari. Sa voiture s’envole dans la forêt scellant le destin du Suisse pilote et patron de l’écurie portant son nom.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3706.jpg

 

Mais la course néanmoins bat son plein et sous la pluie, Graham Hill équipé de pneus pluie se dédouble de Ganley, puis reprend la tête lorsque celui-ci s’arrête au stand pour changer ses slicks conservés trop longtemps. La 14 perdra toute chance de victoire lorsque sous la pluie redoublant, elle sera accrochée par une Corvette. Après réparation elle repartira à dix tours du leader… la petite Dino est 31ème et ses deux pilotes français comptent bien aller au bout et même pourquoi pas, être classés.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3682.jpg

 

Les deux Matra franchiront la ligne d’arrivée côte à côte et précèderont au classement une Porsche 908 que personne n’attendait là, profitant finalement des abandons successifs de l’alfa n°19 puis de la Matra n°16….quant à Jean Pierre Laffeach et Gilles Doncieux, pour leur première participation ils mèneront finalement leur Ferrari Dino 246GT à la 17ème place à 79 tours des vainqueurs.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/694501/DSCN3705.JPG1..jpg

 

La petite Dino est une Stater achetée sur la bay qui aurait bien besoin d'une cure de jouvence ;) ...j'aurais du sourire en enchérissant storm_thunder.gif.02d7a1a6b6a73e341bc22c7f6cbaf849.gif si si...car la jouvence de la bay... :lol::lol::lol:

 

 

 

Bonjour

 

Aprés un premier contact sur le forum PORSCHE, une visite sur le tien tout aussi intéressant puisque, tout comme ma collection, tu parles des 24 heures en général ; j'ai presque tout les vainqueurs (il m'en manque 5) et environ 200 miniatures en perpétuelles évolutions .

En effet, ayant commencé il y a bien longtemps (solido, mre ....etc) je ne peux m'empècher d'améliorer mes miniatures pour que chacune soit unique .

 

Un de mes "chantiers actuels", l'amélioration en coursde la 956 HPI vainqueur en 1983

345409698_miniatures20011.jpg.14587a7ef8b420155cfd7e33cbc65b35.jpg

1948771526_miniatures20010.jpg1..jpg.275cee6fab394011bcca8a7b49197566.jpg

1136276147_miniatures20008.jpg.e4dd20f9d093abdd0c4c0baeaad689d0.jpg

 

et une SPARK strictement d'origine

 

327334433_phil20011.jpg.d710baf3ed1af80abe1b4d55e517fc2f.jpg

1621356188_phil20010.jpg.10d6a56c9b02e4891982d96362f3d0c1.jpg

52146180_phil20009.jpg.d20f185807dc7d60af2d1284d6d4d6e7.jpg

 

A bientôt pour d'autres échanges et faire vivre ce forum

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand à la 917K n°22 des Anglais Hobbs et Hailwood, elle sera prématurément victime d’un accident au Tertre Rouge dès la 3ème heure alors qu’elle naviguait en 3ème position.

Petite correction, c'est dans la courbe Dunlop que cette 917 sortit de la route, percutant, si je me souviens bien (je n'ai pas ma doc sous la main), l'Alfa #38 accidentée avant elle.

Copyright inconnu.

 

22LM70accident.jpg.78bfb4ec364241ad09fa96c7b6f1a9d6.jpg

 

D'autres photos

http://www.schlegelmilch.com/archive/index.php?PHPSESSID=bf9589cb71708e9ad3b6f79afdbf4bbb&topshots=0&page=search&offset=25

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite correction, c'est dans la courbe Dunlop que cette 917 sortit de la route, percutant, si je me souviens bien (je n'ai pas ma doc sous la main), l'Alfa #38 accidentée avant elle.

Copyright inconnu.

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/316036/22LM70accident.jpg

 

D'autres photos

http://www.schlegelmilch.com/archive/index.php?PHPSESSID=bf9589cb71708e9ad3b6f79afdbf4bbb&topshots=0&page=search&offset=25

 

 

merci de ces précisions intéressantes... legendcars.gif.2a759bd66a82033cf81d3ec47230b743.gif

 

...par contre sur ce topic, je présente ma collection, donc si tu peux éviter de mettre des photos des tiennes. J'en parles d'autant plus facilement qu'au début j'ai fais la même chose sur le topic de Gennaro :D . Bon ce n'est vraiment pas grave mais en tout cas tes commentaires et précisions éclairées sont les très bien venues. :jap:

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Bonjour

 

Aprés un premier contact sur le forum PORSCHE, une visite sur le tien tout aussi intéressant puisque, tout comme ma collection, tu parles des 24 heures en général ; j'ai presque tout les vainqueurs (il m'en manque 5) et environ 200 miniatures en perpétuelles évolutions .

En effet, ayant commencé il y a bien longtemps (solido, mre ....etc) je ne peux m'empècher d'améliorer mes miniatures pour que chacune soit unique .

 

Un de mes "chantiers actuels", l'amélioration en coursde la 956 HPI vainqueur en 1983

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/754200/miniatures%20011.jpg

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/754200/miniatures%20010.jpg1..jpg

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/754200/miniatures%20008.jpg

 

et une SPARK strictement d'origine

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/754200/phil%20011.jpg

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/754200/phil%20010.jpg

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/754200/phil%20009.jpg

 

A bientôt pour d'autres échanges et faire vivre ce forum

 

 

Merci de ces précisions intéressantes et bravo pour tes modifs legendcars.gif.2a759bd66a82033cf81d3ec47230b743.gif ...

 

...par contre sur ce topic, je présente ma collection, donc si tu peux éviter de mettre des photos des tiennes ;) . J'en parles d'autant plus facilement qu'au début j'ai fais la même chose sur le topic de Gennaro (que je prie de bien vouloir me pardonner) .

En tous cas ce n'est vraiment pas grave et à bientôt donc pour tes commentaires qui seront les bienvenus.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
  • Créer...