Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Ferrari F310B - GP du Canada 1997


Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

 

Parallèlement à la Gran Torino du Thème de l'année, j'ai débuté il y a quelques semaines, le montage de la Ferrari F310B de Michael Schumacher vainqueur du GP du Canada couru sur le circuit Gilles-Villeneuve le 15 juin 1997

 

Avant de parler du montage, je vous propose un petit saut en arrière.

 

 

En 1993 la direction de la Scuderia Ferrari est confiée à Jean Todt par Luca di Montezemolo. Ce dernier, devenu président de Ferrari en 1991, a pour mission, entre autres, de redresser les résultats sportifs de la marque. En effet, le dernier titre de champion du monde remonte à 1983 avec les 126C2B et C3 équipées du 6 cylindres turbocompressé Tipo 021 et pilotées par 2 français, Patrick Tambay et René Arnoux. Voilà donc Jean Todt, qui a passé une douzaine d’années exceptionnelles chez Peugeot Talbot Sport, à la Tête d’une équipe de quelques 400 techniciens.

 

Todt-Montezemolo.jpg

 

 

 

En 1994, un an à peine après le début du défi, Gerhard Berger remporte le Grand Prix d'Allemagne au volant de la 412 T1 et signe ainsi le premier succès d'une Ferrari depuis quatre ans, mais la Benetton de Michael Schumacher, et les Williams-Renault d'Ayrton Senna, Damon Hill, Nigel Mansell et David Coulthard dominent largement la compétition. Michael Schumacher est sacré champion du monde. Ferrari termine 3ème au classement des constructeurs.

 

Gerhard Berger - Gp Allemagne 1994.jpg

 

 

 

En 1995, les saisons se suivent et se ressemble pour Ferrari. Jean Alesi, le jour de son anniversaire, remporte, le GP du Canada au volant de la 412 T2. Ce sera la seule victoire de la saison pour la marque. A la fin de la saison, Ferrari termine une nouvelle fois 3ème au classement des constructeurs et Jean Todt recrute Michael Schumacher, à nouveau champion du monde avec Benetton et qui passe alors pour le meilleur pilote de sa génération.

 

Alesi - GP Canada 1995.jpg

 

 

 

Nous voilà donc en 1997, pour cette saison, Ferrari engage la F310B qui se base sur la F310 de la saison précédente. Le châssis est une monocoque moulée en fibre de carbone et d'aluminium en nid d'abeille. Le moteur est toujours un 10 cylindres en V de 3 litres mais différent de celui de la saison précédente, avec notamment l’angle de son V qui passe de 72° à 75°. La puissance reste comparable avec 760 ch à 14800 tr/min. Il est accouplé à une boite semi-automatique transversale à 7 rapports. C’est le manufacturier américain Goodyear qui chausse la voiture, comme pour la saison précédente.

 

Ferrari Tipo 046 1996.jpg

 

 

Lors de cette saison, les progrès de Ferrari se confirment. Michael Schumacher remporte 5 des 17 Grands Prix (Monaco, Canada, France, Belgique et Japon).

 

Schumacher Monaco 1997.jpg

 

 

Le 26 octobre, le pilote allemand aborde la dernière course, le Grand Prix d’Europe à Jerez en Espagne, avec 1 point d’avance sur son rival Jacques Villeneuve. Aux qualifications Villeneuve, Schumacher et Frentzen ont réalisé le même temps 1’21’’072. C’est Villeneuve, premier à avoir réalisé ce temps, qui sera en pole.Celui qui finira devant l’autre sera sacré champion du Monde.Pendant les deux premiers tiers de la course Schumacher est devant Villeneuve. Après le 2ème arrêt au stand, Villeneuve est à une seconde de son rival. Il sait qu’il doit profiter de pneus frais pour attaquer et dépasser Schumacher s’il veut remporter le titre.

Au quarante-huitième tour, il attaque à l'épingle en bout de ligne droite. Schumacher, surpris, donne alors un coup de volant pour l'empêcher de dépasser, mais la Williams est déjà bien engagée et la roue avant droite de Schumacher heurte le ponton de Villeneuve. Schumacher part dans le bac à graviers et n'en ressortira pas, tandis que Villeneuve reprend sa route, la Williams étant intacte.

 

Villeneuve Schumacher Jerez 1997.jpg

 

Villeneuve craignant que sa voiture ait souffert de la collision, baisse de rythme et ouvre la porte à Häkkinen. Dans le dernier virage, il laisse passer Coulthard, une troisième place lui suffisant pour le titre. Schumacher est déclassé après la course pour « conduite dangereuse ».

Ferrai fini 2ème au championnat des constructeurs derrière Williams Renault et sa FW19.

Le 11 novembre 1997, le Conseil Mondial de FIA disqualifie Michael Schumacher du championnat pour conduite dangereuse.

Jacques Villeneuve dira plus tard :

« Je savais que c'était le moment. J'ai plongé à l'intérieur, très tardivement, et il ne m'a pas vu venir car je n'étais pas collé à sa boîte de vitesses. Il s'est rendu compte que j'étais à côté de lui quand il s'est mis à tourner. Sa première réaction, celle qui est humaine et normale, a été de m'éviter. Mais il s'est rendu compte qu'il perdait le championnat, il a remis un coup de volant pour tenter de me sortir. Là, pour une fois, la chance m'a souri et pas à lui. Il m'a heurté entre les deux roues, en plein sur le ponton ; il a touché un peu ma roue arrière aussi, donc j'ai décollé mais je suis resté sur la piste. J'étais hyper content et, le tour suivant, j'ai vu que Schumacher était coincé dans le sable. Je le voyais debout sur le mur, je le voyais écrasé. J'ai vu ça du coin de l'œil et ça m'a donné le coup de pouce pour terminer le Grand Prix. »

 

Michael Schumacher finira par reconnaitre sa faute :

« Nous étions si proches du titre ! Villeneuve s'est retrouvé à l'intérieur et j'ai essayé de lui fermer la porte alors que la possibilité de le faire était passée depuis longtemps. J'étais simplement en retard et je n'ai pas réfléchi. C'était ma faute... Si seulement j'avais regardé dans les rétroviseurs un peu plus tôt. »

 

Il faudra attendre l’année 1999 pour voir Ferrari remonter sur la plus haute marche du podium. Première marche qu’elle conservera jusqu’en 2004. Pour Michael Schumacher, il faudra attendre l’année 2000 pour qu’il devienne pour la 3ème fois Champion du monde. Il le restera jusqu’en 2004.

 

 

Revenons au montage.

Le kit est sorti en 1999.

 

Ferrari F310B - Tamiya.jpg

 

Je vais y ajouter la planche de décalques « carbone » Studio27 et celle des marquages du cigarettier sponsor réalisée par Tabu Design.

 

 

Le GP retenu est celui du Canada, couru sur le circuit Gilles-Villeneuve le 15 juin 1997 et remporté par Michael Schumacher.

 

GP-Canada.jpg

 

 

Dès le début, je fais la grosse boulette...

Me laissant abuser à l’insu de mon plein gré par une image mal identifiée, j’ai voulu déplacer l’orifice de remplissage de carburant de la gauche de la voiture vers la droite :non:

 

Ferrari F310B (4).jpg

 

 

J'ai donc découpé l'occultant pour le mettre à gauche.

 

J’avais fait ça bien hein :DDonc on recommence.

 

 

Ensuite quelques soucis d’alignement (1mm) entre la partie basse de la coque...

 

Ferrari F310B (5).jpg

 

...et la coque. J’ai donc mis des entretoises pour élargir la base de la coque.

 

Ferrari F310B (2) Bis.jpg

 

 

Ensuite soucis avec le headrest qui ne s’ajuste pas vraiment.

 

Ferrari F310B (13).jpg

 

Donc collage en force et renforcement par l’intérieur avec des fils de grappe étirée.

 

Ferrari F310B (15).jpg

 

Finalement ça le fait.

 

Ferrari F310B (20).jpg

 

Ferrari F310B (19).jpg

 

Il aura juste fallut améliorer la gravure de la jonction avec un coup de scriber.

 

 

Vu les ajustements hasardeux, j’ai décidé de préparer toutes les pièces et de faire un montage à blanc.

 

Ferrari F310B (24).jpg

 

Ferrari F310B (25).jpg

 

Ferrari F310B (26).jpg

 

Ferrari F310B (27).jpg

 

Ferrari F310B (28).jpg

 

Finalement plus de problème d’assemblage sauf le capot qui aura sans doute un peu de mal à fermer.

Je verrai ça après peinture…

 

 

Bon dimanche à tous :coucou:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 140
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

Voilà y en a plus...  

Merci Pascal

Bruno ,

 

comme François je ne suis pas fan de la marque :mouais: et du pilote :mouais: ,mais je trouvais le travail réalisé par R. Byrne , R. Brawn ,sans oublier celui de J. Barnard ,l'année précédente ,JJ. Hiss ,et certains autres ,assez .... extraordinaire . :oui:

Ta prise en main de la maquette : :ouch::sol: .... :bien: .

Peu importe le modèle ,la réalisation est toujours .... :up:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau début Bruno :love:

 

J’ai ça dans mon placard pour un de ces jours aussi. Même si j’ai beaucoup de mal à me motiver pour ce personnage. Le pire, c’est que j’en ai plusieurs à venir avec lui d’ailleurs ;)

 

Je savais que ce choix ne ferait pas l'unanimité.

J'ai un peu de mal avec le personnage moi aussi, mais on ne peux pas occulter ses 7 titres de Champion du monde, 91 victoires et 68 pole positions :bah:

Et puis pour me racheter, la prochaine à numéro sera pilotée par un sujet de sa Majesté Elisabeth II... :)

Merci François :jap: :jap:

 

 

Bruno ,

 

comme François je ne suis pas fan de la marque :mouais: et du pilote :mouais: ,mais je trouvais le travail réalisé par R. Byrne , R. Brawn ,sans oublier celui de J. Barnard ,l'année précédente ,JJ. Hiss ,et certains autres ,assez .... extraordinaire . :oui:

Ta prise en main de la maquette : :ouch::sol: .... :bien: .

Peu importe le modèle ,la réalisation est toujours .... :up:

 

J'vais essayer de m"appliquer, je sors un peu de ma zone de confort avec tous ces décalques.

 

Merci Dominique :jap: :jap:

 

 

 

Hééé beh, ça démarre fort ton montage.

 

 

Bonne idée de choisir le GP du Canada, encore que pour celui de Jerez le diorama était tout trouvé ! :D

 

 

Un peu de gravier, de sable, toussa... :o

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vi vi vi... 950200195_alexnorev.gif.8c399da7ac70147491ae55128ce0cb39.gif

 

Il n'y aura pas de diorama :nanana:

J'ai choisis le GP du Canada car :

  • la voiture a gagnée
  • elle n'a pas la caméra sur le dessus. Je trouve que ça casse la ligne de la voiture.
  • Mon épouse est Québécoise et quand j'ai acheté le kit, je lui ai dit:"... mais chérie, c'est pour faire une auto qui a gagné dans ton pays" :ange:

 

Merci Fred :jap: :jap:

Mais elle est presque finie ! Elle est déjà toute montée :ange:

Ben oui, y a plus qu'à la tremper dans la peinture :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Si Michael Schumacher n'est pas mon pilote préféré , mais ce n'est pas parce que l'on n'aime pas quelqu'un que celui ci est mauvais , soit , toutes considérations personne elle mise à part , ton projet prend belle allure , je vais évidemment suivre , car j'ai dans mes réserves deux Ferrari dont une de chez tam . Donc peut être un prochain montage ??????

André

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très sympa les roues!

 

Merci Yannick :jap: :jap:

 

 

 

Superbe effectivement :love:

 

C'est quoi la teinte ?

 

Un mélange de AK-475 Brass et AK-478 White Aluminium avec les proportions de 2:1.

 

Merci François :jap: :jap:

 

 

Elles sont très belles ces roues , mais si je peut me permettre une réflexion , que j'ai déjà faite à mon fiston aussi , comment va-tu gonfler les pneus :lol: , bon elles ne sont peut être pas terminées vu que les pneus sont aussi absents

André

IMG_2358.jpg

 

Pour le gonflage des pneus, ça va viendre, ça va viendre... ;)

Merci André et merci pour la photo :jap: :jap:

 

 

 

 

Bon, y fallait gonfler les pneus alors j'ai mis des valves :D

 

Ferrari F310B (67).jpg

 

J'ai même ajouté les masses d'équilibrage :ange:

 

 

Bien entendu, les 4 roues sont à l'identique

 

Ferrari F310B (66).jpg

 

:coucou:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacré boulot que tu nous fais la

Aller poussez vous j'installe mon hamac et mon mini bar pour suivre ça

 

Installe-toi, mais fais attention aux anciens, faudrait pas qu'il y ait un col du fémur qui en souffre, y a plus de place dans les hôpitaux :D

 

Merci Franck :jap: :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"D'ailleurs ça se gonfle à combien une roue de F1".

 

:mouais: ...... :voyons: ....... ça dépend . :bah:

 

A l'époque des Firestone ,Good/Year et autres Dunlop ,c'était de l'ordre du ..... bare .

Et puis cela à évolué en fonction du manufacturier et de la structure des pneu , mais cela tourne autour de 1,2 à 1,5.

 

En fait , on gonfle au delà pour bien mettre le pneu en place sur la roue ,puis on ajuste ...... en dégonflant . :wink:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page