Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Avis / Questions

Pour vous, Bugatti, c'est quoi?


Invité §Rev637rL

Messages recommandés

Invité §fia664AR

A mon avis c'est pour ça que son developpement fut laborieux...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 2,6K
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité §bdr063UA

En tout cas, j'ai vu des videos de veyron tourner sur circuit, et ça a l'air pas mal du tout pour le poids de l'engin...

J'en ai marre de toutes ces mauvaises langues. Et sport auto, je veux pas dire, mais on a du mal à leur faire confiance. Ils font des articles sur des voitures qu'ils n'ont même pas eu entre les mains, la plupart des écrits sont des traductions de la version anglaise ou allemande...

Bugatti va j'espère revivre grâce à la veyron et c'est tant mieux! Et ce qu'elle que soit sa nationalité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §nes425Nt

Petit rappel que c'est pas sur la Veyron, et autre petit rappel que je citais S.A. juste pour ce qu'ils ont dit sur Bugatti, firme alsacienne, donc française.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §bdr063UA

Petit rappel que c'est pas sur la Veyron, et autre petit rappel que je citais S.A. juste pour ce qu'ils ont dit sur Bugatti, firme alsacienne, donc française.

 

C'était pas pour ton post ;)

Mais sur fanatix qui décrie la veyron car sport auto a dit qu'elle marchait pas.

Je doute personnellement que les veyrons qui seront vendus ne puissent pas faire de circuit les doigts dans le nez...

Sport auto nous a fait le coup plusieurs fois déja. Ainsi il savaient assassiné la koennigsegg, alors qu'elle a tenue toutes les promesses sur sa puissance, et c'est qu'un exemple.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §nes425Nt

C'était pas pour ton post ;)

Mais sur fanatix qui décrie la veyron car sport auto a dit qu'elle marchait pas.

Je doute personnellement que les veyrons qui seront vendus ne puissent pas faire de circuit les doigts dans le nez...

Sport auto nous a fait le coup plusieurs fois déja. Ainsi il savaient assassiné la koennigsegg, alors qu'elle a tenue toutes les promesses sur sa puissance, et c'est qu'un exemple.

 

Désolé :good: , il y a de quoi devenir parano sur ce forum.

 

C'est vrai que trop de conclusions hatives sont faites, attendons de voir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Ce topic n'a pas 92 pages. :voyons:

Je vois que tu as regardé.

Je te dois des plates excuses pour avoir dit une bêtise.

Voilà, c'est fait !

C'est la page 62 sous le post de Bugatti toujours.

Tu te feras ton opinion.

Et revenons au sujet Bugatti.

Et Bugatti et la famille : quel rôle a-t-elle rôle joué dans l'EB 110 et dans la Veyron.

J'ai quelques idées, voir plus haut, mais peu d'informations .

Y a-t-il quelqu'un qui peut m'en parler ?

 

:voyons:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Huit jours sans nouveau message. Le topic serait-il en perte de vitesse depuis qu'il n'y a plus de contradicteurs?

Bon, on va essayer de recentrer.

Pour la famille Bugatti, je suis toujours pas plus avancée.

 

Il y a un débat dans la région et localement pour savoir si Bugatti doit rester une marque pour une élite ( les Veyron ne seront que 300 ) ou si Bugatti doit devenir une marque plus généraliste ( comme Ferrari ).

Actuellement quand on lit la presse locale on parle de la fabrication de 1000 à 3000 véhicules par an dès 2008 ! ( Ferrari c'est 3300 par an ). Cela voudrait dire que le groupe considère que la Veyron est un succès et que la suite pourrait être profitable.

Mais c'est aussi diluer une partie de l'image du mythe....

 

:voyons:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Rap448oi

Il ne faut pas oublier que Bugatti ne se limite pas à la démesure (Royale,...),mais qu'il y a aussi eu des voitures moins exubérantes,comme les Type 35 par exemple.Alors oui,je pense qu'il faut que Bugatti se "démocratise"!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Il ne faut pas oublier que Bugatti ne se limite pas à la démesure (Royale,...),mais qu'il y a aussi eu des voitures moins exubérantes,comme les Type 35 par exemple.Alors oui,je pense qu'il faut que Bugatti se "démocratise"!

Je partage assez ce point de vue :

En effet, Bugatti ne tiendra la route que tant que la Veyron aura les meilleures performances sur le marché. Dans ce domaine, on peut faire confiance à la concurrence pour remettre ça.

Si le mythe doit continuer avec succès, il doit aussi se faire dans la durée et assoir la notoriété pas seulement sur une voiture d'exception.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §not127De

Aucun des trois, c'est Alsacien !!

 

Alsace for ever !!

 

 

Eh oui, mais l'Alsace, jusqu'a preuve du contraire, est en France!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien sûr que c'est en France, même si l'Alsace a conservé des lois remontant à l'annexion par le Reich germanique à la fin du 19ème siècle (exemple: les prêtres, les pasteurs et les rabbins sont des fonctionnaires salariés par la République française, malgré la loi sur la séparation de l'Egise et de l'Etat au début du 20ème siècle), même si le "français" parlé dans bon nombre de contrées alsaciennes ressemble furieusement à la langue de Goethe, même si tant de noms de villages (ou autres comme les appellations des vins notamment)fleurent si bon la deutsche Sprache. L'Alsace ne peut refaire son histoire, mais c'est sûr qu'elle est maintenant française, et en particulier sa capitale: Molsheim... A propos, savez-vous que Ettore Bugatti, avant de s'installer par hasard à Molsheim (il y a trouvé des locaux adaptés à l'entreprise qu'il venait de créer), travaillait outre-Rhin, à Cologne (Köln pour les linguistes)chez le constructeur Deutz? Bon sang, pour un peu, la firme Bugatti aurait été allemande!!! Si cela avait été le cas, on ne se poserait plus la question concernant le nouvelle entreprise Bugatti ressuscitée par VAG...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Bien sûr que c'est en France, même si l'Alsace a conservé des lois remontant à l'annexion par le Reich germanique à la fin du 19ème siècle (exemple: les prêtres, les pasteurs et les rabbins sont des fonctionnaires salariés par la République française, malgré la loi sur la séparation de l'Egise et de l'Etat au début du 20ème siècle), même si le "français" parlé dans bon nombre de contrées alsaciennes ressemble furieusement à la langue de Goethe, même si tant de noms de villages (ou autres comme les appellations des vins notamment)fleurent si bon la deutsche Sprache. L'Alsace ne peut refaire son histoire, mais c'est sûr qu'elle est maintenant française, et en particulier sa capitale: Molsheim... A propos, savez-vous que Ettore Bugatti, avant de s'installer par hasard à Molsheim (il y a trouvé des locaux adaptés à l'entreprise qu'il venait de créer), travaillait outre-Rhin, à Cologne (Köln pour les linguistes)chez le constructeur Deutz? Bon sang, pour un peu, la firme Bugatti aurait été allemande!!! Si cela avait été le cas, on ne se poserait plus la question concernant le nouvelle entreprise Bugatti ressuscitée par VAG...

Il a aussi travaillé pour De Dietrich et même pour Peugeot...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Rap448oi

Bien sûr que c'est en France, même si l'Alsace a conservé des lois remontant à l'annexion par le Reich germanique à la fin du 19ème siècle (exemple: les prêtres, les pasteurs et les rabbins sont des fonctionnaires salariés par la République française, malgré la loi sur la séparation de l'Egise et de l'Etat au début du 20ème siècle), même si le "français" parlé dans bon nombre de contrées alsaciennes ressemble furieusement à la langue de Goethe, même si tant de noms de villages (ou autres comme les appellations des vins notamment)fleurent si bon la deutsche Sprache. L'Alsace ne peut refaire son histoire, mais c'est sûr qu'elle est maintenant française, et en particulier sa capitale: Molsheim... A propos, savez-vous que Ettore Bugatti, avant de s'installer par hasard à Molsheim (il y a trouvé des locaux adaptés à l'entreprise qu'il venait de créer), travaillait outre-Rhin, à Cologne (Köln pour les linguistes)chez le constructeur Deutz? Bon sang, pour un peu, la firme Bugatti aurait été allemande!!! Si cela avait été le cas, on ne se poserait plus la question concernant le nouvelle entreprise Bugatti ressuscitée par VAG...

 

Juste une petite précision utile:l'alsacien est un dialecte relativement parlé,mais on sait aussi parler français,hein! :W

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Rap448oi

Bugatti, firme européenne avant la lettre. Et pour que cette marque mythique revive pleinement, j'attend qu'ils refassent des autorails.

 

L'autorail Bugatti ne réflète pas vraiment la gloire de la marque,bien au contraire.Il a juste représenté une solution de secours après le relatif échec de la Royale. :bah:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

L'autorail Bugatti ne réflète pas vraiment la gloire de la marque,bien au contraire.Il a juste représenté une solution de secours après le relatif échec de la Royale. :bah:

Réussite technique, mais échec commercial.....

:bah:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour vous, Bugatti, c’est quoi ? C’est l’objet du topic.

 

Je vois certains froncer les sourcils. Qu’est-ce que Fanatix va encore sortir comme provocation ? Et bien Fanatix va être un peu plus sérieux. Et pour recentrer le débat, on va faire un peu d’histoire « bugattienne » pour que chacun se fasse une idée de la marque Bugatti.

 

Il y a en fait, pour simplifier, quatre périodes Bugatti.

 

Celle des débuts, qui n’est pas forcément très connue. Alors permettez moi de la résumer. Lorsque Ettore entra comme apprenti, à 16 ans, chez un fabricant italien de tricycles à moteur, Prinetti et Stucchi, il construisit lui-même, en 1900, un quadricycle à quatre moteurs ( !). Ce sera la première Bugatti avec laquelle il gagnera le Grand Prix de la Première Exposition Internationale de l’Automobile de Milan. Ce qui le fera remarquer par le constructeur alsacien Eugène de Dietrich avec lequel il s’associera en 1902 pour produire des Dietrich-Bugatti jusqu’en 1904.

Il s’associe ensuite à Emile Mathis, alors concessionnaire de diverses marques. Installé à Strasbourg, Bugatti étudie pour Mathis une nouvelle voiture, l’Hermès, qui sera bientôt produite.

En 1906, Ettore quitte Mathis et achète en 1907 ses propres machines-outils avec lesquelles il créé un nouveau prototype qui intéresse Gas Motor Deutz à Cologne en Allemagne. Bugatti y devient directeur de la fabrication et commence à s’enrichir, tout en poursuivant pour son propre compte des études de véhicules.

Deutz connaissant des difficultés financières, Bugatti se retrouve libre. Avec un jeune mécanicien de ses amis, Friderich,qui deviendra son bras droit, et deux ouvriers, il monte dans la cave de sa maison de Cologne, une petite voiture, qui sera la type 13. Et c’est Blériot, l’aviateur, qui encouragera Bugatti à créer sa propre société. Le 1er janvier 1910, la société « Automobiles Ettore Bugatti » entre dans la légende.

 

2ème époque : la grande époque, qu’on peut diviser en deux parties d’inégales durées :

- celle d’avant-guerre (1939-45), où Ettore se lance dans la fabrication de purs-sangs (les types 35 et 37 notamment) qui rafleront tout ou presque en compétition, et de voitures de grand tourisme, très soignées esthétiquement et mécaniquement (type 40 par exemple), passant le relais à son fils Jean, qui redonnera un nouveau souffle à la marque (type 57 en particulier, dont des exemplaires à compresseur et carrosserie « tank » remporteront de nombreuses victoires, dont le Mans en 1939 avec Wimille et Veyron, et sans parler des fabuleuses Royales qui furent toutefois un échec commercial). En août 1939, Jean se tue en essayant le tank victorieux au Mans.

- Celle de la guerre où l’usine de Molsheim est occupé par les allemands, Bugatti ayant déménagé à Bordeaux pour produire en collaboration avec Hispano-Suiza de l’armement . Il y concocte notamment la type 68, un petit véhicule de 370 cc tournant à 12 000 trs/mn avec un compresseur !!, puis de l’après-guerre. Miné par le chagrin depuis la mort de son fils, Ettore meurt en 1947.

 

3ème époque : la décadence de la société Bugatti. La marque continue sans Ettore, sous l’impulsion de son fils cadet, Roland Bugatti, et du directeur Pierre Marcot. Le nouveau type 101, sorti au début des années 50, est mécaniquement réussi, mais doté d’une carrosserie pataude et de suspensions archaïques, surtout à l’avant avec un essieu rigide. Elle n’intéresse personne…. Le modèle de course type 251 est aussi un échec. En 1963, l’usine, en déconfiture totale, est vendue au groupe Hispano-Suiza qui ne conservera finalement dans ses cartons que la marque Bugatti.

 

4ème époque : la « renaissance » de Bugatti, en deux stades

- D’abord la création en 1987 de la société Bugatti Automobile SA, à l’initiative d’hommes d’affaires italiens avec le concours de Michel Bugatti, le fils d’Ettore né d’une seconde union. Le capital de la nouvelle société est détenu à 65% par Bugatti International, la société financière du groupe Messier Hispano Bugatti qui avait poursuivi après la guerre, et sans succès d’ailleurs, la fabrication de Bugatti. A ce titre, on peut dire que la EB 110 (pour fêter le 110 ème anniversaire de la naissance d’Ettore) qui sera produite dans l’usine toute neuve de Campogalliano en Italie, est une descendante réelle de la marque initiale, même fabriquée en Italie, ne serait ce que parce que l’entreprise est détenue en majorité par le groupe français dont fait partie l’ancienne entreprise Bugatti, celle du « Patron ». cette société italo-française présentera une berline EB 112 , mais on en restera là. Les difficultés financières viennent à bout de l’entreprise qui ferme ses portes en 1997.

 

Ensuite, la tentative du groupe Audi-VW de se propulser au rang de producteur de supercars : rachat de Bentley et de Lamborghini, avec la volonté de faire revivre un nom : celui de Bugatti , toujours propriété du groupe Messier.

Mais il ne reste, semble-t-il, que le nom à récupérer. Quelle est l’importance du groupe Messier Hispano Bugatti, qui est le seul à pouvoir se targuer d’avoir une continuité historique avec la société Bugatti d’origine, dans le capital du groupe VAG ou dans celui de la nouvelle société Bugatti ? Où dans la prise de décisions concernant la conception de la Veyron ?

Sans méconnaître les qualités techniques incroyables de la Veyron, est-ce vraiment une Bugatti descendante de la lignée des vraies Bugatti ? Où simplement un supercar élaboré par Audi-VW avec une calandre de Bugatti pour le prestige ? La Veyron entre-t-elle dans la légende Bugatti , simplement par ses prouesses techniques et l’apposition d’un écusson sur une calandre ?

Chacun à sa vision de la chose. Et chacun a peut être, pour partie, raison…

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Pour vous, Bugatti, c’est quoi ? C’est l’objet du topic.

 

Je vois certains froncer les sourcils. Qu’est-ce que Fanatix va encore sortir comme provocation ? Et bien Fanatix va être un peu plus sérieux. Et pour recentrer le débat, on va faire un peu d’histoire « bugattienne » pour que chacun se fasse une idée de la marque Bugatti.

 

 

Ensuite, la tentative du groupe Audi-VW de se propulser au rang de producteur de supercars : rachat de Bentley et de Lamborghini, avec la volonté de faire revivre un nom : celui de Bugatti , toujours propriété du groupe Messier.

Mais il ne reste, semble-t-il, que le nom à récupérer. Quelle est l’importance du groupe Messier Hispano Bugatti, qui est le seul à pouvoir se targuer d’avoir une continuité historique avec la société Bugatti d’origine, dans le capital du groupe VAG ou dans celui de la nouvelle société Bugatti ? Où dans la prise de décisions concernant la conception de la Veyron ?

Sans méconnaître les qualités techniques incroyables de la Veyron, est-ce vraiment une Bugatti descendante de la lignée des vraies Bugatti ? Où simplement un supercar élaboré par Audi-VW avec une calandre de Bugatti pour le prestige ? La Veyron entre-t-elle dans la légende Bugatti , simplement par ses prouesses techniques et l’apposition d’un écusson sur une calandre ?

Chacun à sa vision de la chose. Et chacun a peut être, pour partie, raison…

Très intéressant, mais des inexactitudes pour la dernière partie.

La marque Bugatti n'est plus depuis longtemps la propriété de Messier qui l'a revendu à un l'homme d'affaire italien et qui a placé la marque dans une holding au luxembourg où le groupe VW l'a racheté.Ca c'est pour les faits.

Dommage que tu ne connaisse pas la véritable histoire du retour à Molsheim et le pari réalisé pour cette supervoiture qu'est aujourd'hui la Veyron. Cela n'avait rien à voir avec des buts mercantiles au départ !

La famille Bugatti ne s'y est d'ailleurs pas trompé, puisqu'elle soutient le projet Veyron - voir plus haut dans le topic.

Aujourd'hui, on voit que VW et ses actionnaires dont le prince héritier de Monaco, cherche à valoriser l'acquis de la nouvelle voiture, c'est bien normal dans cette période de crise......et cela ne gâche en rien l'exploit technologique de la nouvelle Bugatti.

:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Dont acte. Je serais quand même curieux de savoir qui se cachait derrière cette holding au Luxembourg...

Artioli et associés........

Le prix de cession a été semble-t-il élevé : on avait parlé de plusieurs centaines de millions de francs.

La faillite n'a pas été la même pour tout le monde...

:(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca ne me dit rien...Mais une chose est sûre maintenant, il n'y a plus grand rapport historique entre la nouvelle société et l'anciennne puisque le groupe Messier Hispano, l'"héritier" du Bugatti "d'avant", semble avoir disparu du jeu. Reste le nom et éventuellement l'esprit. A chacun d'apprécier ce dernier point. Cela dit, bonne chance à la Veyron. N'oubliez pas de regarder M6 et l"émission Turbo ce week end: il y a l'essai de la Veyron. Espérons qu'elle fonctionnera mieux que lors de l'essai effectué par Sport Auto.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Ca ne me dit rien...Mais une chose est sûre maintenant, il n'y a plus grand rapport historique entre la nouvelle société et l'anciennne puisque le groupe Messier Hispano, l'"héritier" du Bugatti "d'avant", semble avoir disparu du jeu. Reste le nom et éventuellement l'esprit. A chacun d'apprécier ce dernier point. Cela dit, bonne chance à la Veyron. N'oubliez pas de regarder M6 et l"émission Turbo ce week end: il y a l'essai de la Veyron. Espérons qu'elle fonctionnera mieux que lors de l'essai effectué par Sport Auto.

Le vrai lien avec la Veyron est l'esprit du patron : c'est ce que déclare EB - le petit fils du grand Ettore et l'histoire assez incroyable qui est à l'origine de la Veyron et de son retour à Molsheim - Un très grand concours de circonstances qui n'est pas lié à l'achat uniquement de la marque !

Quant aux essais Sport Auto, il est très étonnant que le journaliste français également présent sur place d'un autre magazine n'avait rien remarqué....!

Ils avaient déjà procédé ainsi avec la Koenigsee !

Dénigré pour du papier, c'est pas très professionnel et cela crée une fausse image de la marque et de son produit. Comme l'histoire des régulateurs chez une marque nationale où l'on a encore rien prouvé vraiment.

En tout cas ne boudons pas notre plaisir samedi soir avec Bugatti : la renaissance d'une marque française avec le bonheur d'y trouver la plus fabuleuse voiture de notre époque.

:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je n'ai pas d'a priori sur Sport Auto.

Si le petit fils d'Ettore dit que l'esprit du "patron" est préservé, alors il n'y a plus qu'à s'incliner. Mais alors l'esprit du patron se retrouve peut être aussi dans la Ferrari Enzo, dans une Lamborghini Diablo ou dans une Pagani Zonda.. Il suffirait de leur mettre un écusson Bugatti...Bon, voilà que je recommence mes provocations. Faites comme si je n'avais rien dit!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §el 303HV

Je me fous complètement des nationalités, donc je vais dire que le nom est d'origine italienne, que la recherche et le développement sont allemands, et que la production est française, voilà.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Si le petit fils d'Ettore dit que l'esprit du "patron" est préservé, alors il n'y a plus qu'à s'incliner. Mais alors l'esprit du patron se retrouve peut être aussi dans la Ferrari Enzo, dans une Lamborghini Diablo ou dans une Pagani Zonda.. Il suffirait de leur mettre un écusson Bugatti...Bon, voilà que je recommence mes provocations. Faites comme si je n'avais rien dit!

Mais où tu vois l'écusson Bugatti sur l'Enzo ou sur la Diablo ???

Nous verrons peut-être avec les prochaines Bugatti.Après tout on ne sait jamais.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §gri852Ck

Le vrai lien avec la Veyron est l'esprit du patron : c'est ce que déclare EB - le petit fils du grand Ettore et l'histoire assez incroyable qui est à l'origine de la Veyron et de son retour à Molsheim - Un très grand concours de circonstances qui n'est pas lié à l'achat uniquement de la marque !

Quant aux essais Sport Auto, il est très étonnant que le journaliste français également présent sur place d'un autre magazine n'avait rien remarqué....!

Ils avaient déjà procédé ainsi avec la Koenigsee !

Dénigré pour du papier, c'est pas très professionnel et cela crée une fausse image de la marque et de son produit. Comme l'histoire des régulateurs chez une marque nationale où l'on a encore rien prouvé vraiment.

En tout cas ne boudons pas notre plaisir samedi soir avec Bugatti : la renaissance d'une marque française avec le bonheur d'y trouver la plus fabuleuse voiture de notre époque.:)

 

 

Faut le dire vite s'agissant d'une vitrine technologique...pas vraiment au point! :buzz:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Faut le dire vite s'agissant d'une vitrine technologique...pas vraiment au point! :buzz:

Il y en a toujours pour qui un progrès est quelque chose de suspect !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §gri852Ck

Il y en a toujours pour qui un progrès est quelque chose de suspect !

 

 

Là, il faudrait que l'on m'explique où est le progrès dans le fait d'avoir lancé un programme pour flatter l'égo démesuré de Ferdinand Piech?

Faire un pachyderme qui frôle les deux tonnes, qui a quatre moteurs de golf et des turbos façon camion-dragster? :W

Mouais! Je reste sceptique ( et cultive toujours l'euphémisme :buzz: ).

Le progrès, c'est me semble t-il une évolution positive qui profite au plus grand nombre, hein!

Pas l'aboutissement d'un délire mégalomane qui va amuser quelques émirs... :ptdr:

Celà dit, je suis tout ouïe si tu as quelques arguments valables pour m'expliquer en quoi cette voiture constitue un "progrès" :fleur:

( progrès sur les délais de mise en production ou sur la communication, peut-être :D ... )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si l'esprit du "patron" (Ettore Bugatti) dont se tarque Miss Lauren, c'est une voiture qui sorte de l'ordinaire, qui n'est réservée qu'aux très riches, qui est techniquement très aboutie, et qui offre des performances hors du commun, alors oui, l'esprit du patron doit se retrouver dans pas mal de supercars, qu'ils soient appelés Ferrari, Pagani, Porsche ou autres Lamborghini. Et ce n'est pas pour autant que ces firmes se sont crues obligées de racheter le seul nom de Bugatti. Bon, c'est vrai qu'elles n'en ont pas besoin, leur propre nom suffit à leur prestige. Evidemment VW ne pouvait en dire autant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §gri852Ck

Si l'esprit du "patron" (Ettore Bugatti) dont se tarque Miss Lauren, c'est une voiture qui sorte de l'ordinaire, qui n'est réservée qu'aux très riches, qui est techniquement très aboutie, et qui offre des performances hors du commun, alors oui, l'esprit du patron doit se retrouver dans pas mal de supercars, qu'ils soient appelés Ferrari, Pagani, Porsche ou autres Lamborghini. Et ce n'est pas pour autant que ces firmes se sont crues obligées de racheter le seul nom de Bugatti. Bon, c'est vrai qu'elles n'en ont pas besoin, leur propre nom suffit à leur prestige. Evidemment VW ne pouvait en dire autant.

 

Je serais curieux de savoir ce que fait cette miss laurène pour être si peu objective et broder à tout va à la gloire d'une marque déconfite qui s'est recréée autour du concept de sur-mesure pour mégalo! :ptdr:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Si l'esprit du "patron" (Ettore Bugatti) dont se tarque Miss Lauren, c'est une voiture qui sorte de l'ordinaire, qui n'est réservée qu'aux très riches, qui est techniquement très aboutie, et qui offre des performances hors du commun, alors oui, l'esprit du patron doit se retrouver dans pas mal de supercars, qu'ils soient appelés Ferrari, Pagani, Porsche ou autres Lamborghini. Et ce n'est pas pour autant que ces firmes se sont crues obligées de racheter le seul nom de Bugatti. Bon, c'est vrai qu'elles n'en ont pas besoin, leur propre nom suffit à leur prestige. Evidemment VW ne pouvait en dire autant.

Pour info : VW n'a jamais eu besoin de Bugatti pour exister ( Ils ont déjà Lamborghini - Bentley ) etc.... Le pari est ailleurs.....dans les performances de la supercar!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §mis812JT

Je serais curieux de savoir ce que fait cette miss laurène pour être si peu objective et broder à tout va à la gloire d'une marque déconfite qui s'est recréée autour du concept de sur-mesure pour mégalo! :ptdr:

Relis l'histoire de Bugatti .....Le reste n'est qu'une question d'appréciation.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Miss Lauren a écrit:

 

"Pour info : VW n'a jamais eu besoin de Bugatti pour exister ( Ils ont déjà Lamborghini - Bentley ) etc.... Le pari est ailleurs.....dans les performances de la supercar!"

 

On se demande donc bien pourquoi VW n'a pas sorti la Veyron sous son nom, sans se croire obligé d'aller ressortir de derrière les fagots une prestigieuse entreprise aujourd'hui disparue dont il ne reste que le nom.

 

D'accord avec Miss Lauren pour le pari technique. Reste à voir s'il sera vraiment tenu. Je n'ai rien de particulier contre la Veyron. C'est le principe d'aller chercher un nom comme Bugatti qui me chiffonne.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.



Newsletter Caradisiac

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

×
  • Créer...