Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Le vendeur (concession VW) a t-il le droit d'annuler une vente ?


Invité §Tim851Ww

Messages recommandés

Invité §Tim851Ww

Bonsoir,

 

Je poste ici car nous avons eu une bien mauvaise surprise ce soir avec mon mari.

Il y a une semaine, nous avons signé chez VW pour l'achat d'une Audi A5 cabriolet. Nous avons versé un acompte.

Tout à l'heure, le vendeur nous rappelle en nous disant qu'il a fait une erreur sur le prix, qu'elle devrait être affichée 4400€ de plus et qu'ils sont obligés d'annuler la vente sinon ils vendent à perte.

J'écoute le début de conversation (en train de bouillir à côté) et je demande à mon mari de parler au vendeur.

Poliment, je lui dis que même si je m'y connais peu en droit, nous avons signé un contrat avec un prix de vente et que je veux mon véhicule à ce prix là.

Je lui ai rappelé que c'était de leur faute et non de la nôtre donc que ce n'était pas mon problème cette erreur de 4400€ donc que je refusais d'annuler la vente et qu'ils ne m'obligeraient pas à le faire.

Sur ce, il n'a pas cherché à me contredire et m'a précisé qu'il allait trouver une solution.

 

Ma question est : la concession peut-elle annuler la vente pour la seule raison que le vendeur des véhicules d'occasion s'est trompé de prix ? Ça me paraît complètement illégal... Certains d'entre vous ont-ils vécu des situations similaires ?

Merci d'avance !

Sarah

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §wou347fl

nous avons signé chez VW pour l'achat d'une Audi A5 cabriolée.

Le vendeur nous rappelle en nous disant qu'il a fait une erreur sur le prix, qu'elle devrait être affichée 4400€.

 

 

L'erreur d'appréciation du prix vient très probablement d'une confusion sur l'état exact d'une voiture "cabriolée" (plutôt ambigu):

- soit il s'agit d'une voiture cambriolée (éventuellement détériorée)

- soit il s'agit d'un cabriolet

- ou encore d'un cabriolet cambriolé.

 

Maintenant, à vérifier la bonne foi de chacun sur le constat exact de l'état du véhicule pour vérifier la cohérence du prix.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était mignon cabriolée.

Avez-vous estimé la cote du véhicule et les 4400€ représentent-ils une portion significative de sa valeur?

Le vendeur est certes tenu d'honorer le contrat, mais s'il s'est manifestement trompé et s'il est de bonne foi, la bonne affaire que vous vous apprêtez à faire justifie-t-elle que vous le mettiez en difficulté, voire en risque de perdre son boulot?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sens la concession qui s'est plantée en affichant le prix auquel la voiture a été reprise au précédent proprio. Les 4400€ représentant la marge qu'ils espéraient réaliser.

 

S'agissant d'une audi A5 cabrio, donc une voiture d'un certain prix, et vendue dans le réseau VW, cette somme ne devrait pas suffire à qualifier de vil le prix affiché.

 

Si c'est bien la version "officieusement officielle", alors tant pis pour la concession. Ils se sont vautrés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Je poste ici car nous avons eu une bien mauvaise surprise ce soir avec mon mari.

Il y a une semaine, nous avons signé chez VW pour l'achat d'une Audi A5 cabriolet. Nous avons versé un acompte.

Tout à l'heure, le vendeur nous rappelle en nous disant qu'il a fait une erreur sur le prix, qu'elle devrait être affichée 4400€ de plus et qu'ils sont obligés d'annuler la vente sinon ils vendent à perte.

J'écoute le début de conversation (en train de bouillir à côté) et je demande à mon mari de parler au vendeur.

Poliment, je lui dis que même si je m'y connais peu en droit, nous avons signé un contrat avec un prix de vente et que je veux mon véhicule à ce prix là.

Je lui ai rappelé que c'était de leur faute et non de la nôtre donc que ce n'était pas mon problème cette erreur de 4400€ donc que je refusais d'annuler la vente et qu'ils ne m'obligeraient pas à le faire.

Sur ce, il n'a pas cherché à me contredire et m'a précisé qu'il allait trouver une solution.

 

Ma question est : la concession peut-elle annuler la vente pour la seule raison que le vendeur des véhicules d'occasion s'est trompé de prix ? Ça me paraît complètement illégal... Certains d'entre vous ont-ils vécu des situations similaires ?

Merci d'avance !

Sarah

A partir du moment ou vous avez signé un bon de commande avec un acompte, le vendeur légalement est tenu de l'honorer . Parler en au Directeur de la concession. Si il confirme la position du vendeur , envoyez lui une mise en demeure par LRAR lui en joignant de vous livrer le véhicule au prix convenu avec le double au service client du constructeur sous peine de le poursuivre en Justice. Avant d'aller devant les Tribunaux, prenez contact avec une association de consommateurs. Je pense que que si leur erreur est trop importante vous n'aurez aucun mal à négocier une forte remise. Vous êtres en position de force.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...