Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Pics de pollution: interdiction du diesel ou du chauffage au bois ?


Messages recommandés

Certes, mais c'est peanuts la pollution auto : On en a la preuve actuellement ! :W

 

Bah voilà, tout le monde fait son marché pour démontrer qu'il aurait raison et que la voiture est d'une parfaitement innocence.... :buzz:

 

 

C'est bien beau de se foutre de la gueule d'Ototo qui se focalise encore et toujours sur les cheminées en omettant que la principale source de pollution en particules fines et ultrafines c'est l'épandage agricole ... mais bon les petrolhead qui omettent sciemment les NOx, qui sont l'un des polluants les plus dangereux pour la santé, qui dépend au 2/3 des moteurs à combustion aka du trafic routier, je sais pas si c'est bien mieux...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 1,4K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

 

 

Pour le moment, l event empêche ces particules de venir... mais je doute qu'on achète en ce moment de l'électricité à l'Allemagne.

 

A mon avis, notre parc de centrales actuel suffit largement et on en revend outre-Rhin.

 

 

Avec une baisse de la demande électrique en europe qui oscille partout entre 15 et 25% pour cause de confinement, j'en doute effectivement très fort :buzz:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah voilà, tout le monde fait son marché pour démontrer qu'il aurait raison et que la voiture est d'une parfaitement innocence.... :buzz:

 

 

C'est bien beau de se foutre de la gueule d'Ototo qui se focalise encore et toujours sur les cheminées en omettant que la principale source de pollution en particules fines et ultrafines c'est l'épandage agricole ... mais bon les petrolhead qui omettent sciemment les NOx, qui sont l'un des polluants les plus dangereux pour la santé, qui dépend au 2/3 des moteurs à combustion aka du trafic routier, je sais pas si c'est bien mieux...

 

T'as l'air en colère, prends donc un grand bol d'air, ça ira mieux :)

 

On parle de particules là, il faut que je le précise à chaque post ?

 

Mais sinon, je suis d'accord, moins il y a de diesel, moins il y a de Nox :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'as l'air en colère, prends donc un grand bol d'air, ça ira mieux :)

 

On parle de particules là, il faut que je le précise à chaque post ?

 

Mais sinon, je suis d'accord, moins il y a de diesel, moins il y a de Nox :)

 

 

Ah mais le fait que la part de l'automobile dans la pollution aux particules soit en baisse depuis une dizaine d'année, sous l'effet cumulé de la généralisation des filtres à particules et de la "dédiesélisation" récente du parc, n'est niée par plus grand monde...

 

Par contre, c'est clair que l'effet n'est pas non plus négligeable même sur cet item :jap:

 

 

Après, je ne vois pas ce qui laisserait transparaître une quelconque colère dans mon post... blasé serait plus approprié :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ah mais le fait que la part de l'automobile dans la pollution aux particules soit en baisse depuis une dizaine d'année, sous l'effet cumulé de la généralisation des filtres à particules et de la "dédiesélisation" récente du parc, n'est niée par plus grand monde...

 

Par contre, c'est clair que l'effet n'est pas non plus négligeable même sur cet item :jap:

 

 

Après, je ne vois pas ce qui laisserait transparaître une quelconque colère dans mon post... blasé serait plus approprié :D

 

Les fap et les particules... je suis toujours pas convaincu a titre personnel... bien au contraire...

 

Réduire la taille des particules les rend juste plus nocives...

 

Je sais pas, j'ai sans doute mal interpréter ton post.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je sais pas où tu vis mais par chez moi la circulation est énormément réduite, et je vis à coté de la RN12, axe très important de bretagne ;)

 

Je vis à côté de Dole, c'est à dire sur l'axe Besançon - Chalon/Saône, c'est à dire l'axe "Europe de l'Est" - Espagne. Autrement dit, tous les roumains/lituaniens/polonais passent par là pour ne pas payer l'autoroute, ainsi que les convois exceptionnels venant d'Allemagne, et également pas mal de transport de voitures entre Allemagne et Espagne (en passant par Sochaux...).

 

Bon, sinon, y'a quand même pas mal de gens qui bossent, et ajouté à ceux qui font leurs courses (ou font semblant pour prendre l'air), bah ça fait quand même du monde. :bah:

Bah voilà, tout le monde fait son marché pour démontrer qu'il aurait raison et que la voiture est d'une parfaitement innocence.... :buzz:

 

 

C'est bien beau de se foutre de la gueule d'Ototo qui se focalise encore et toujours sur les cheminées en omettant que la principale source de pollution en particules fines et ultrafines c'est l'épandage agricole ... mais bon les petrolhead qui omettent sciemment les NOx, qui sont l'un des polluants les plus dangereux pour la santé, qui dépend au 2/3 des moteurs à combustion aka du trafic routier, je sais pas si c'est bien mieux...

 

Pour moi la conclusion c'est juste que la pollution vient d'un peu de tout, pas plus des bagnoles que des poëles à bois ou que des industries, ou que des agriculteurs (qui ont bon dos évidemment, vu que 95% des gens ne sont pas agriculteurs mais ont une bagnole :D )

 

Bref, rien de nouveau en fait.

En tout cas en été à Paris, les pics de pollution ne viennent ni des agriculteurs, ni du chauffage...

Les fap et les particules... je suis toujours pas convaincu a titre personnel... bien au contraire...

 

Réduire la taille des particules les rend juste plus nocives...

 

Je sais pas, j'ai sans doute mal interpréter ton post.

C'est pourtant simple : une boite de conserve vide, avec un trou à chaque bout, un peu de graisse tartinée à l'intérieur, et hop, un FAP low-cost. :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pourtant simple : une boite de conserve vide, avec un trou à chaque bout, un peu de graisse tartinée à l'intérieur, et hop, un FAP low-cost. :sol:

 

Ah mais que ça bloque les particules pendant un temps : j'y crois !

 

Ce que j'aimerais bien savoir, c'est ce qui se passe quand mon 2.0l tdi passe en post combustion pour vider ce foutu FAP :ange:

 

D'après les associations écologistes : tout dégage dehors à ce moment là... loin des rouleaux de l'homologation...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais que ça bloque les particules pendant un temps : j'y crois !

 

Ce que j'aimerais bien savoir, c'est ce qui se passe quand mon 2.0l tdi passe en post combustion pour vider ce foutu FAP :ange:

 

D'après les associations écologistes : tout dégage dehors à ce moment là... loin des rouleaux de l'homologation...

 

 

 

Ben il se passe que les particules se consomment et dégagent du CO2 puisque c'est une combustion catalytique...

 

C'est à peu près le même phénomène que ce qui se passe avec ton barbecue au charbon de bois. T'as une fois démarrée, la combustion génère du CO2 et de l'Eau...

 

Pour illustrer différemment et rester dans le sujet: en période froide, je mets 200 kg de bois par semaine dans l'insert... il en sortira 4 kg de cendres que je ramasse une fois par semaine, quelques particules et 600 kg de CO2 et de la vapeur d'eau...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les fap et les particules... je suis toujours pas convaincu a titre personnel... bien au contraire...

 

Réduire la taille des particules les rend juste plus nocives...

 

Je sais pas, j'ai sans doute mal interpréter ton post.

 

 

Ah oui, mais "l'avantage", c'est qu'ils ne mesurent pas les ultrafines :cyp:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vis à côté de Dole, c'est à dire sur l'axe Besançon - Chalon/Saône, c'est à dire l'axe "Europe de l'Est" - Espagne. Autrement dit, tous les roumains/lituaniens/polonais passent par là pour ne pas payer l'autoroute, ainsi que les convois exceptionnels venant d'Allemagne, et également pas mal de transport de voitures entre Allemagne et Espagne (en passant par Sochaux...).

 

Bon, sinon, y'a quand même pas mal de gens qui bossent, et ajouté à ceux qui font leurs courses (ou font semblant pour prendre l'air), bah ça fait quand même du monde. :bah:

 

 

J'habite le long de l'A31... enfin à côté, y a 5 km...

Les camions battant pavillon de l'est, on en est plein... ils sortent même de l'autoroute pour remonter par la départementale qui la longe sans traverser de village ou presque..

 

Double emmerdement...

 

Pour moi la conclusion c'est juste que la pollution vient d'un peu de tout, pas plus des bagnoles que des poëles à bois ou que des industries, ou que des agriculteurs (qui ont bon dos évidemment, vu que 95% des gens ne sont pas agriculteurs mais ont une bagnole :D )

 

Bref, rien de nouveau en fait.

En tout cas en été à Paris, les pics de pollution ne viennent ni des agriculteurs, ni du chauffage...

 

Non l'importance de la pollution lié à l'épandage est un fait avéré

Au passage, l'épisode actuel permet de confirmer ce que l'on savait déjà : en matière de particule, le trafic n'est impliqué que pour une part minoritaire :bah:

 

Après, on peut continuer à se voiler la face sur ce qui constitue un vrai problème de santé publique au nom de la défense des agriculteurs.... enfin, on devrait plutôt dire de défense des pratiques agricoles actuelles. On le fait quasi systématiquement grace à l'efficace partenariat FNSEA/ministère de l'agriculture :bah:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Ben il se passe que les particules se consomment et dégagent du CO2 puisque c'est une combustion catalytique...

 

C'est à peu près le même phénomène que ce qui se passe avec ton barbecue au charbon de bois. T'as une fois démarrée, la combustion génère du CO2 et de l'Eau...

 

Pour illustrer différemment et rester dans le sujet: en période froide, je mets 200 kg de bois par semaine dans l'insert... il en sortira 4 kg de cendres que je ramasse une fois par semaine, quelques particules et 600 kg de CO2 et de la vapeur d'eau...

 

En théorie, c'est possible

 

Toujours en théorie, un véhicule essence catalysé ne devrait émettre que du co2 et de l'eau...

 

En pratique, un fap, c'est ça : https://www.automobile-propre. [...] polluants/

 

:bah:

 

 

 

Ah oui, mais "l'avantage", c'est qu'ils ne mesurent pas les ultrafines :cyp:

 

Ils mesurent pas non plus au bon moment...

 

Voir au dessus...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Ben il se passe que les particules se consomment et dégagent du CO2 puisque c'est une combustion catalytique...

 

C'est à peu près le même phénomène que ce qui se passe avec ton barbecue au charbon de bois. T'as une fois démarrée, la combustion génère du CO2 et de l'Eau...

 

Pour illustrer différemment et rester dans le sujet: en période froide, je mets 200 kg de bois par semaine dans l'insert... il en sortira 4 kg de cendres que je ramasse une fois par semaine, quelques particules et 600 kg de CO2 et de la vapeur d'eau...

 

Et qui te dit qu'au lieu des 4kg de cendres que tu ramasses, tu aurais dû en ramasser plutôt 10kg, mais que 6kg se sont envolés pendant la combustion ?

Pour le FAP, qui nous prouve que le nettoyage ne rejette pas de particules ? Qui nous prouve que ce n'est vraiment que du CO² et de l'eau ?

Parce-que :

- Le FAP se colmaterait vite si il conservait tout

- Vu qu'il se nettoie pour ne pas se colmater, ça veut dire qu'il balance les cendres quelque-part à un moment donné... :bah:

 

J'habite le long de l'A31... enfin à côté, y a 5 km...

Les camions battant pavillon de l'est, on en est plein... ils sortent même de l'autoroute pour remonter par la départementale qui la longe sans traverser de village ou presque..

 

Double emmerdement...

 

 

Voilà, c'est exactement ce qu'il se passe ici. Et dire qu'on a payé totalement pour rien le système de péages PL... :roll:

Bref, autre sujet. :sic:

 

Non l'importance de la pollution lié à l'épandage est un fait avéré

Au passage, l'épisode actuel permet de confirmer ce que l'on savait déjà : en matière de particule, le trafic n'est impliqué que pour une part minoritaire :bah:

 

Après, on peut continuer à se voiler la face sur ce qui constitue un vrai problème de santé publique au nom de la défense des agriculteurs.... enfin, on devrait plutôt dire de défense des pratiques agricoles actuelles. On le fait quasi systématiquement grace à l'efficace partenariat FNSEA/ministère de l'agriculture :bah:

 

Personne n'a dit que l'agriculture ne pollue pas, mais comme d'hab, l'histoire de la paille et de la poutre... :bah:

TOUT pollue. Quoi que tu fasses, tu pollues. Même confiné chez toi, tu pollues.

Faut bien comprendre que la pollution c'est juste la somme de TOUTE l'activité humaine. Y compris celui qui roule en vélo ou reste chez lui.

 

C'est trop facile de toujours rejeter la faute sur les autres. Ce topic en est le parfait exemple, et la preuve a été plusieurs fois mise en évidence (tous les étés où le chauffage est arrêté :ddr: ).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et qui te dit qu'au lieu des 4kg de cendres que tu ramasses, tu aurais dû en ramasser plutôt 10kg, mais que 6kg se sont envolés pendant la combustion ?

Pour le FAP, qui nous prouve que le nettoyage ne rejette pas de particules ? Qui nous prouve que ce n'est vraiment que du CO² et de l'eau ?

Parce-que :

- Le FAP se colmaterait vite si il conservait tout

- Vu qu'il se nettoie pour ne pas se colmater, ça veut dire qu'il balance les cendres quelque-part à un moment donné... :bah:

 

Concernant les cendres, oui, c'est pas impossible car contrairement aux particules, le bois n'est pas composé uniquement de chaines de carbones. Il y a d'autres éléments chimiques qui ne se consomment pas.

 

Mais un hydrocarbure, composé à 99,99% de C, H et d'O brule sans faire de cendres mais fait du CO2, de l'eau, quelques oxydes et pour le diesel des particules qui sont en réalité aussi capables de bruler et de se transformer en CO2 principalement.

 

Un FAP se régénère à l'usage et ne se nettoie pas: il brule à haute température les particules en combustion catalytique. C'est physique, ça ne fait pas de fumés.

 

Il va balancer ces cendres surtout pour les FAP de PSA car ils accumulent du cérium qui est une terre rare. LEs autres FAP, sans additifs ne peuvent contenir de cendres.

 

Une chaudière bien réglée va bruler des tonnes de fioul sans qu'il y ait la moindre particule et cendre: c'est du à la qualité actuelle de fioul obtenue par de meilleurs procédés de raffinage.

 

Faut jamais perdre de vue que les particules sont créées uniquement quand du gasoil est mal dosé par rapport à la quantité d'oxygène et la durée de la combustion... et que si l'on augmente la quantité d'O2, le moteur ne fait pas de particules. Mais comme on travaille à volume constant, c'est en réalité la quantité de carburant qu'il faudrait diminuer et donc faire des moteurs anémiques tournant à vitesse faible: le rendement s'améliore également dans ce cas, d'où le choix Toyota de choisir, pour les essences, un cycle Atkinson et de seconder le mauvais moteur par un moteur électrique.

 

Voilà, c'est exactement ce qu'il se passe ici. Et dire qu'on a payé totalement pour rien le système de péages PL... :roll:

Bref, autre sujet. :sic:

 

 

 

Connard de bonnets rouges...

 

Personne n'a dit que l'agriculture ne pollue pas, mais comme d'hab, l'histoire de la paille et de la poutre... :bah:

TOUT pollue. Quoi que tu fasses, tu pollues. Même confiné chez toi, tu pollues.

Faut bien comprendre que la pollution c'est juste la somme de TOUTE l'activité humaine. Y compris celui qui roule en vélo ou reste chez lui.

 

C'est trop facile de toujours rejeter la faute sur les autres. Ce topic en est le parfait exemple, et la preuve a été plusieurs fois mise en évidence (tous les étés où le chauffage est arrêté :ddr: ).

 

 

Certaines pollutions disparaissent dans le temps... d'autres trop importantes nous reviennent à la gueule. Toute la logique voudrait que l'on pollue comme avant, c'est à dire sans que l'homme subissent directement ou indirectement les conséquences de ses activités.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.caradisiac.com/pollution-la-preuve-par-covid-19-182402.htm

 

[h1]Pollution : la preuve par Covid 19[/h1]

[h2]Pic de pollution en Ile-de-France et dans le grand Est le week-end dernier. Et cela malgré un trafic automobile et aérien réduit à presque zéro. Cette fois, il faudra trouver d’autres coupables… Et remettre la rationalité au cœur de l’écologie.[/h2]

 

Pas de dioxydes d’azote, pas d’hydrocarbures imbrûlés ni de monoxyde de carbone dans l’air de ces deux grandes régions, mais un taux de particules… particulièrement élevé.

De drôles de particules, essentiellement à base de nitrate et de sulfate d’ammonium. Et aussi, d’autres, plus complexes, du même type que celles qui rendaient l’air irrespirable en Australie et jusqu’en Nouvelle-Zélande durant les récents incendies de cet hiver austral.

Responsables, les épandages d’engrais agricoles (ne pas confondre avec des pesticides) et le chauffage au bois résidentiel. Avec en prime un léger vent de Nord, trop faible pour disperser les polluants, mais suffisant à les déplacer.

Concernant les premiers, au risque de lancer une polémique, je vois mal comment interdire tout fertilisant à l’agriculture, des « intrants » dont elle se passerait encore plus difficilement que des produits phytosanitaires. Et dans ce cas, il ne faudrait pas s’étonner de voir se creuser le déficit de notre balance alimentaire, de devoir manger de la baguette de blé ukrainien, du sucre de betterave polonaise et du poulet brésilien. Car ça peut sembler dingue mais notre Grand Pays Agricole importe désormais plus de nourriture qu’il n’en exporte. Bref, quand on voit aujourd’hui dans les rayons souvent vides de nos commerces à quoi tient notre sécurité alimentaire, je ne suis pas chaud partisan de tordre le bras aux agriculteurs français.[h3]Le confinement au coin du feu[/h3]

La pollution du chauffage au bois résidentiel est au contraire parfaitement évitable car l’essentiel des particules vient des bonnes vieilles cheminées, les fameux foyers ouverts qui polluent 70 à 100 fois plus qu’un poêle « moderne » ou qu’un insert et 400 fois plus qu’une chaudière à pellets aux dernières normes.

C’est qu’elles fument les cheminées pendant le confinement. Rien de tel qu’un bon feu de bois pour se réchauffer le moral, et que le spectacle des flammes pour se changer les idées.

Hélas, selon le Citepa (Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique), la combustion de bois domestique est responsable de 39 % des émissions de particules fines, de 76 % de celles d’hydrocarbures aromatiques polycycliques, de 60 % de celles de benzène, de 30 % de celles de monoxydes de carbone et de 21 % de celles de composés organiques volatils. Je vous épargne l’interminable liste des autres toxiques, à peu près les mêmes que… dans la fumée du tabac.

En gros, le seul polluant que n’émet pas au final le feu de bois, c’est le CO2 car celui qui part en fumée a été capté par la croissance de l’arbre.

Même en admettant que ces chiffres soient exagérés, voici pourquoi en hiver de paisibles villages isolés subissent des taux de pollution égaux voire supérieurs à ceux de l’Ile-de-France. Voici pourquoi dans certaines zones pavillonnaires de banlieue, on respire parfois plus mal le week-end qu’en semaine, alors que le trafic automobile est réduit de moitié.[h3]Y a-t-il un lobby du feu d’agrément ? Un parti de la bûche ?[/h3]

Des études comme celles-ci, on en trouve chez Airparif ou à l’Ademe, mais aussi au Canada, en Grande-Bretagne… Toutes soulignent l’énorme responsabilité du bon vieux feu de cheminée dans la pollution urbaine, mais aussi rurale.

Pourquoi ce scandale n’est-il pas régulièrement dénoncé par le corps médical, les partis écologistes et les autorités sanitaires ? Pourquoi est-ce toujours la faute de l’auto et des transports ? Pour moi c’est un complet mystère. Y a-t-il un lobby du feu d’agrément ? Serait-il plus puissant que celui tant honni de l’automobile ?

Celle qui a peut-être la réponse, c’est notre ancienne ministre de l’Écologie, Ségolène Royal. C’est elle qui a retoqué en 2014 l’arrêté préfectoral interdisant à Paris et dans 434 communes environnantes, les feux de cheminée. Qualifiant au passage l’interdiction « d’excessive, absurde et ridicule » et de « sectaire » l’association Airparif qui avait appuyé et motivé la demande des élus franciliens.

Depuis, aucun préfet, aucun ministre n’a osé s’attaquer au parti de la bûche et du petit bois. Comme s’il s’agissait d’un totem écologiste, une pratique tellement ancienne et « naturelle » qu’elle ferait partie du corpus idéologique du vert moyen. Quel politicien serait assez fou pour prendre une mesure écologique heurtant de plein fouet les écologistes ? Imaginez Yannick Jadot accusant les tisanes d’être parfois cancérigènes et les mangeurs de quinoa d’appauvrir le paysan du tiers-monde…[h3]Pollution et Covid 19[/h3]

Reste que tout cela n’innocente pas nos autos, motos et camions. En présence d’un trafic normal, ce n’est pas un simple pic que l’on aurait enregistré le week-end du 28-29 mars, mais un niveau d’alerte avec interdiction des véhicules à vignette Crit’air 3 et fort afflux dans les services de pneumologie.

Il ne s’agit donc pas de nous exonérer des efforts de dépollution des véhicules et de réduction du trafic. Mais simplement d’en revendiquer la juste part.

On ne peut pas réclamer un traitement rationnel et scientifique de l’épidémie de Covid 19 et en même temps s’accommoder d’une approche idéologique de la pollution qui fait de l’auto, la moto, le camion et l’avion les seuls responsables.

On ne peut pas dénoncer l’hystérie des querelles autour de la pénurie de masques et de tests ou la vénération dont est l’objet le professeur Raoult tout en tolérant que la lutte contre la pollution soit confiée à des croyants du Transport En Commun et des amoureux du vélo confits dans leur haine de Sainte Bagnole.

Car l’enjeu est aussi lourd en vies humaines dans les deux cas.

Tous émetteurs confondus, selon l’Inserm et l’OMS, la pollution atmosphérique est à l’origine de 45 000 à 50 000 morts chaque année en France, troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool. En Europe, le bilan annuel est de 800 000 morts et de 9 millions dans le monde. Un bilan qu’il faudra comparer à celui du Covid 19. Voire qu’il faudra confondre puisque des médecins et des chercheurs soupçonnent la première de favoriser grandement la propagation du second. En effet, s'il n'est pas prouvé que les particules véhiculent les virus, il est acquis qu'avec les autres polluants, elles peuvent rendre l'appareil respiratoire plus sensible à la contamination, et aussi affaiblir les défenses immunitaires.

Le Covid 19 aura donc administré une double preuve. D'abord que le trafic routier et aérien n'est pas le seul à salir l'air des villes. Et ensuite que la lutte contre la pollution atmosphérique est doublement une priorité sanitaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est pas mal cet article... sauf que comme d'hab, il fait semblant de croire qu'on peut retirer l'un des facteurs principaux de l'équation de la réflexion...

 

Malheureusement pour que l'objectif de santé public fonctionne, il faut agir sur tout en même temps...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant les cendres, oui, c'est pas impossible car contrairement aux particules, le bois n'est pas composé uniquement de chaines de carbones. Il y a d'autres éléments chimiques qui ne se consomment pas.

 

Mais un hydrocarbure, composé à 99,99% de C, H et d'O brule sans faire de cendres mais fait du CO2, de l'eau, quelques oxydes et pour le diesel des particules qui sont en réalité aussi capables de bruler et de se transformer en CO2 principalement.

 

Un FAP se régénère à l'usage et ne se nettoie pas: il brule à haute température les particules en combustion catalytique. C'est physique, ça ne fait pas de fumés.

 

Il va balancer ces cendres surtout pour les FAP de PSA car ils accumulent du cérium qui est une terre rare. LEs autres FAP, sans additifs ne peuvent contenir de cendres.

 

Une chaudière bien réglée va bruler des tonnes de fioul sans qu'il y ait la moindre particule et cendre: c'est du à la qualité actuelle de fioul obtenue par de meilleurs procédés de raffinage.

 

Faut jamais perdre de vue que les particules sont créées uniquement quand du gasoil est mal dosé par rapport à la quantité d'oxygène et la durée de la combustion... et que si l'on augmente la quantité d'O2, le moteur ne fait pas de particules. Mais comme on travaille à volume constant, c'est en réalité la quantité de carburant qu'il faudrait diminuer et donc faire des moteurs anémiques tournant à vitesse faible: le rendement s'améliore également dans ce cas, d'où le choix Toyota de choisir, pour les essences, un cycle Atkinson et de seconder le mauvais moteur par un moteur électrique.

 

 

Merci pour les précisions. ;)

 

En revanche je ne comparerais pas une chaudière fioul à un moteur diesel moderne. La chaudière est stationnaire, à régime fixe.

Le moteur est à régime très très variable (et c'est dans les régimes transitoires que se cache la pollution), et en injection directe turbalisée, c'est pas évident de bien maitriser la pollution. On peut aussi parler des dérives progressives de ces moteurs dans le temps (usure, réglages foireux, encrassement, bidouilles...).

 

 

Certaines pollutions disparaissent dans le temps... d'autres trop importantes nous reviennent à la gueule. Toute la logique voudrait que l'on pollue comme avant, c'est à dire sans que l'homme subissent directement ou indirectement les conséquences de ses activités.

 

:jap:

Il est pas mal cet article... sauf que comme d'hab, il fait semblant de croire qu'on peut retirer l'un des facteurs principaux de l'équation de la réflexion...

 

Malheureusement pour que l'objectif de santé public fonctionne, il faut agir sur tout en même temps...

 

Voilà.

 

Faut pas me faire croire que le week-end dernier y'avait beaucoup de cheminées fumantes en ile de France...

Chez moi ça va faire 2 semaines que le poële est arrêté. Quant aux foyers ouverts, c'est tellement anecdotique que ça ne vaut pas le coût d'en parler.

 

C'est comme ceux qui veulent interdire les moteurs 2T sur la route, sous prétexte de pollution.

Ca concerne qui, et dans quelles proportions dans la pollution globale ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca par contre, c'est un mauvais mode de réflexion

 

Quand tu veux prendre un problème massif de pollution à bras le corps, se désintéresser des plus gros pollueurs individuels sous réserve qu'ils ne représentent pas l'essentiel du problème, c'est aussi débile que ceux qui prétendent qu'on a pas d'effort à faire en france pour le dérèglement climatique puisque les chinois et les américains sont ultra majoritaire dans le problème. :roll:

 

Si tu veux t'en sortir, tu dois attaquer le problème par tous les bouts....

 

D'ailleurs, même sur un plan psychologique et sociétal c'est indispensable : si tu ne le fais pas les un "peu moins pires" vont contester toute mesure les concernant puisqu'on interdit pas les "pires"... :bah:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca par contre, c'est un mauvais mode de réflexion

 

Quand tu veux prendre un problème massif de pollution à bras le corps, se désintéresser des plus gros pollueurs individuels sous réserve qu'ils ne représentent pas l'essentiel du problème, c'est aussi débile que ceux qui prétendent qu'on a pas d'effort à faire en france pour le dérèglement climatique puisque les chinois et les américains sont ultra majoritaire dans le problème. :roll:

 

Si tu veux t'en sortir, tu dois attaquer le problème par tous les bouts....

 

D'ailleurs, même sur un plan psychologique et sociétal c'est indispensable : si tu ne le fais pas les un "peu moins pires" vont contester toute mesure les concernant puisqu'on interdit pas les "pires"... :bah:

 

Attends, t'es en train de me dire que les mobylettes sont les plus gros pollueurs individuels ? :buzz:

 

Ce que je veux te dire, c'est que les cas marginaux et insignifiants dans l'équation, il faut parfois savoir leur foutre la paix pour se concentrer sur le gros du problème.

Faut jamais oublier qu'à toute action, il y a des effets secondaires ou des contreparties. Si tu prives le papy de 80 ans de sa mob (ou à l'autre extrême l'ado de 15 ans), il n'ira pas acheter une Tesla toute neuve. Pas la peine de parler non plus des collectionneurs. Ca fait des années que mes mobs font maximum 30km par an. Il n'empêche que si on m'interdit de les utiliser, ça va me gonfler sérieux. ;)

Bref, la mob n'est pas le sujet du débat présent (polluante ou pas). Mais faut quand même prioriser un peu. Je vais dire une connerie, mais si 80% de la pollution vient des bateaux, alors ça urge. Si par contre après étude sérieuse on se rend compte qu'en fait 80% viennent des pets de vaches, alors ça change tout.

On ne va pas tuer les vaches si elles n'y sont pour rien, non ? Parce-que là la contrepartie, tu la connais bien je pense. :w:

 

En revanche, c'est toujours bien plus facile de tuer les vaches (ou les marginaux en mob) pour dire qu'on fait quelque-chose et gagner des voix aux élections, plutôt que d'attaquer soit les gros lobbies, soit la majorité de la population qui eux ont bien plus de pouvoir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les précisions. ;)

 

En revanche je ne comparerais pas une chaudière fioul à un moteur diesel moderne. La chaudière est stationnaire, à régime fixe.

Le moteur est à régime très très variable (et c'est dans les régimes transitoires que se cache la pollution), et en injection directe turbalisée, c'est pas évident de bien maitriser la pollution. On peut aussi parler des dérives progressives de ces moteurs dans le temps (usure, réglages foireux, encrassement, bidouilles...).

 

 

 

:jap:

 

 

Voilà.

 

Faut pas me faire croire que le week-end dernier y'avait beaucoup de cheminées fumantes en ile de France...

Chez moi ça va faire 2 semaines que le poële est arrêté. Quant aux foyers ouverts, c'est tellement anecdotique que ça ne vaut pas le coût d'en parler.

 

C'est comme ceux qui veulent interdire les moteurs 2T sur la route, sous prétexte de pollution.

Ca concerne qui, et dans quelles proportions dans la pollution globale ?

 

 

 

permet moi de ne pas être à 100% d'accord avec toi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es pas obligé, mais faut développer un peu là. :D

 

 

 

Buderus par exemple a une chaudière fioul, pas de gicleur mais un injecteur, qui s'ouvre et se ferme plus ou moins vite et longtemps par secondes pour faire moduler la flamme.

 

Viessmann, eux ont avec un gicleurs ont et le ventilateur et la pompe fioul qui module, donc on varie la charge de la chaudiere entre 20 et 100% et si bien réglé peu de suie.

 

Mais évidement rien avoir avec le pic de pollution

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Buderus par exemple a une chaudière fioul, pas de gicleur mais un injecteur, qui s'ouvre et se ferme plus ou moins vite et longtemps par secondes pour faire moduler la flamme.

 

Viessmann, eux ont avec un gicleurs ont et le ventilateur et la pompe fioul qui module, donc on varie la charge de la chaudiere entre 20 et 100% et si bien réglé peu de suie.

 

Mais évidement rien avoir avec le pic de pollution

Ok, mais justement je ne dis pas que c'est pire que le diesel sur voiture. Je dis que sur une voiture les variations sont beaucoup plus fréquentes et brutales, et c'est à chaque variation qu'il est difficile de contrôler les émissions polluantes. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous trouverez 40 pages de fausses bonnes raisons pour dire que le chauffage au bois buche ne pollue pas et qu'en quelque sorte c'est un peu aussi une '' gripette ''

et ^pour dire que c'est le diesel catalysé , filtré qui ne pollue presque plus LE responsable , mais le confinement effet d'aubaine pour moi qui le dit depuis des années àprouvé le contraire. dans des régions où on chauffait au bois buche essentielement le taux de particules n'avait pas chuté pendant les premiers mois du confinement quand le chauffage était encore à plein régime dans certaines régions ! . Je ne suis pas un aytolah du diesel il a sa part dans la pollution générale comme l'a toute source d'energie , si vous souihatez absolument chauffer au bois pour des raisons d energie renouvelable et bien utilsez au moins les granules de bois , pour moi la buche c'est l'équivalent des diesels des années 80 , les granules les diesels des années 2000 , c'est le moins pire

 

Pour ceux qui l'on raté je vous remets l' article et vous dit à bientôt car d'içi un petit mois les bucheurs vont recommencer à blacnckir le ciel des villes et campagne de cette fameuse '' brume puante '' polluer leurs voisins , et vous me retrouverez enfin :))

 

[h1]Pollution : la preuve par Covid 19[/h1]

[h2]Pic de pollution en Ile-de-France et dans le grand Est le week-end dernier. Et cela malgré un trafic automobile et aérien réduit à presque zéro. Cette fois, il faudra trouver d’autres coupables… Et remettre la rationalité au cœur de l’écologie.[/h2]

 

Pas de dioxydes d’azote, pas d’hydrocarbures imbrûlés ni de monoxyde de carbone dans l’air de ces deux grandes régions, mais un taux de particules… particulièrement élevé.

De drôles de particules, essentiellement à base de nitrate et de sulfate d’ammonium. Et aussi, d’autres, plus complexes, du même type que celles qui rendaient l’air irrespirable en Australie et jusqu’en Nouvelle-Zélande durant les récents incendies de cet hiver austral.

Responsables, les épandages d’engrais agricoles (ne pas confondre avec des pesticides) et le chauffage au bois résidentiel. Avec en prime un léger vent de Nord, trop faible pour disperser les polluants, mais suffisant à les déplacer.

Concernant les premiers, au risque de lancer une polémique, je vois mal comment interdire tout fertilisant à l’agriculture, des « intrants » dont elle se passerait encore plus difficilement que des produits phytosanitaires. Et dans ce cas, il ne faudrait pas s’étonner de voir se creuser le déficit de notre balance alimentaire, de devoir manger de la baguette de blé ukrainien, du sucre de betterave polonaise et du poulet brésilien. Car ça peut sembler dingue mais notre Grand Pays Agricole importe désormais plus de nourriture qu’il n’en exporte. Bref, quand on voit aujourd’hui dans les rayons souvent vides de nos commerces à quoi tient notre sécurité alimentaire, je ne suis pas chaud partisan de tordre le bras aux agriculteurs français.[h3]Le confinement au coin du feu[/h3]

La pollution du chauffage au bois résidentiel est au contraire parfaitement évitable car l’essentiel des particules vient des bonnes vieilles cheminées, les fameux foyers ouverts qui polluent 70 à 100 fois plus qu’un poêle « moderne » ou qu’un insert et 400 fois plus qu’une chaudière à pellets aux dernières normes.

C’est qu’elles fument les cheminées pendant le confinement. Rien de tel qu’un bon feu de bois pour se réchauffer le moral, et que le spectacle des flammes pour se changer les idées.

Hélas, selon le Citepa (Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique), la combustion de bois domestique est responsable de 39 % des émissions de particules fines, de 76 % de celles d’hydrocarbures aromatiques polycycliques, de 60 % de celles de benzène, de 30 % de celles de monoxydes de carbone et de 21 % de celles de composés organiques volatils. Je vous épargne l’interminable liste des autres toxiques, à peu près les mêmes que… dans la fumée du tabac.

En gros, le seul polluant que n’émet pas au final le feu de bois, c’est le CO2 car celui qui part en fumée a été capté par la croissance de l’arbre.

Même en admettant que ces chiffres soient exagérés, voici pourquoi en hiver de paisibles villages isolés subissent des taux de pollution égaux voire supérieurs à ceux de l’Ile-de-France. Voici pourquoi dans certaines zones pavillonnaires de banlieue, on respire parfois plus mal le week-end qu’en semaine, alors que le trafic automobile est réduit de moitié.[h3]Y a-t-il un lobby du feu d’agrément ? Un parti de la bûche ?[/h3]

Des études comme celles-ci, on en trouve chez Airparif ou à l’Ademe, mais aussi au Canada, en Grande-Bretagne… Toutes soulignent l’énorme responsabilité du bon vieux feu de cheminée dans la pollution urbaine, mais aussi rurale.

Pourquoi ce scandale n’est-il pas régulièrement dénoncé par le corps médical, les partis écologistes et les autorités sanitaires ? Pourquoi est-ce toujours la faute de l’auto et des transports ? Pour moi c’est un complet mystère. Y a-t-il un lobby du feu d’agrément ? Serait-il plus puissant que celui tant honni de l’automobile ?

Celle qui a peut-être la réponse, c’est notre ancienne ministre de l’Écologie, Ségolène Royal. C’est elle qui a retoqué en 2014 l’arrêté préfectoral interdisant à Paris et dans 434 communes environnantes, les feux de cheminée. Qualifiant au passage l’interdiction « d’excessive, absurde et ridicule » et de « sectaire » l’association Airparif qui avait appuyé et motivé la demande des élus franciliens.

Depuis, aucun préfet, aucun ministre n’a osé s’attaquer au parti de la bûche et du petit bois. Comme s’il s’agissait d’un totem écologiste, une pratique tellement ancienne et « naturelle » qu’elle ferait partie du corpus idéologique du vert moyen. Quel politicien serait assez fou pour prendre une mesure écologique heurtant de plein fouet les écologistes ? Imaginez Yannick Jadot accusant les tisanes d’être parfois cancérigènes et les mangeurs de quinoa d’appauvrir le paysan du tiers-monde…[h3]Pollution et Covid 19[/h3]

Reste que tout cela n’innocente pas nos autos, motos et camions. En présence d’un trafic normal, ce n’est pas un simple pic que l’on aurait enregistré le week-end du 28-29 mars, mais un niveau d’alerte avec interdiction des véhicules à vignette Crit’air 3 et fort afflux dans les services de pneumologie.

Il ne s’agit donc pas de nous exonérer des efforts de dépollution des véhicules et de réduction du trafic. Mais simplement d’en revendiquer la juste part.

On ne peut pas réclamer un traitement rationnel et scientifique de l’épidémie de Covid 19 et en même temps s’accommoder d’une approche idéologique de la pollution qui fait de l’auto, la moto, le camion et l’avion les seuls responsables.

On ne peut pas dénoncer l’hystérie des querelles autour de la pénurie de masques et de tests ou la vénération dont est l’objet le professeur Raoult tout en tolérant que la lutte contre la pollution soit confiée à des croyants du Transport En Commun et des amoureux du vélo confits dans leur haine de Sainte Bagnole.

Car l’enjeu est aussi lourd en vies humaines dans les deux cas.

Tous émetteurs confondus, selon l’Inserm et l’OMS, la pollution atmosphérique est à l’origine de 45 000 à 50 000 morts chaque année en France, troisième cause de décès évitable après le tabac et l’alcool. En Europe, le bilan annuel est de 800 000 morts et de 9 millions dans le monde. Un bilan qu’il faudra comparer à celui du Covid 19. Voire qu’il faudra confondre puisque des médecins et des chercheurs soupçonnent la première de favoriser grandement la propagation du second. En effet, s'il n'est pas prouvé que les particules véhiculent les virus, il est acquis qu'avec les autres polluants, elles peuvent rendre l'appareil respiratoire plus sensible à la contamination, et aussi affaiblir les défenses immunitaires.

Le Covid 19 aura donc administré une double preuve. D'abord que le trafic routier et aérien n'est pas le seul à salir l'air des villes. Et ensuite que la lutte contre la pollution atmosphérique est doublement une priorité sanitaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et la source de ton article ?

 

Parce que personnellement ... dès le début du Confinement je passais mon temps plutôt dehors devant le barbecue ou à m'occuper du potager et de la pelouse car le temps était justement très clément ...

Plus besoin vraiment de chauffage dès le départ, toute la maison était ouverte :) :)

 

Surtout que ton article se contredit tout seul ... en effet, le chauffage au bois est responsable à lui seul de 30% des émissions de monoxyde de carbone ... ( c'est noté dans ton article, alors qu'ils disent plus haut qu'il n'y a pas de pollution au monoxyde de carbone durant le confinemetn ... )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et la source de ton article ?

 

Parce que personnellement ... dès le début du Confinement je passais mon temps plutôt dehors devant le barbecue ou à m'occuper du potager et de la pelouse car le temps était justement très clément ...

Plus besoin vraiment de chauffage dès le départ, toute la maison était ouverte :) :)

 

Surtout que ton article se contredit tout seul ... en effet, le chauffage au bois est responsable à lui seul de 30% des émissions de monoxyde de carbone ... ( c'est noté dans ton article, alors qu'ils disent plus haut qu'il n'y a pas de pollution au monoxyde de carbone durant le confinemetn ... )

 

C'est un barbecue diesel ?

 

Propre donc :ddr:

 

Pareil ici, en basse/moyenne montagne ! :W

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Celui qui sort seulement la tronçonneuse maintenant... :ange:

 

 

L'hiver se prépare en été !

 

Ben tiens ! :ddr:

 

Je vais m'emmerder a recouper des buches par 35°C en plein cagnard :ddr:

 

Alors qu'il me suffit d'en faire un peu dans les we qui arrivent pour être peinard pour cet hiver :bah:

 

Je vais passer 3 steres au max, aucune raison que je panique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Automnes demain ototo a fini son hibernation d'été et repart en croisade contre le chauffage au bois

 

Après un été au camping, une traversée de la France en suv diesel pour rejoindre la côte bétonnée :rs:

 

Et peut être un mégot par la fenêtre, c'est toujours sympa un bon feu de bois :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page