Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Le topic des VHs électrique / hybride / Hydrogène et autres énergies


Invité §geg572mh

Messages recommandés

  • Réponses 4,7K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Oui, ça gaze pour le Diesel...

 

Nos capacités de survies sons sans fond...

 

Maintenant avec la crise financière on sait qu'on peut très bien survivre en ayant des dettes non-remboursables.

 

Et on peut avoir été responsables de cette situation sans encourir aucune peine de prison.

 

Bien au contraire une forte majorité de concitoyens trouve tout cela normal, simplement un peu difficile à vivre ...

 

De la même façon on peut survivre avec de l'air irrespirable.

 

 

L'endettement revolving des Etats nous mène à une rente de situation pour les organismes prêteurs, qui plombe très vite les capacités d'évolution de nos sociétés.

 

Certains Etats en mourront, mais tous seront touchés ...

 

La pollution des Diesels s'alimente d'elle même puisque qu'on ne demande plus que ces modèles à nos fournisseurs habituels, qui ne savent plus faire que ça: produire des engins motorisés qui puent et tuent affreusement.

 

Beaucoup en décèderont, mais tous seront touchés ...

 

 

Là encore on peut avoir été responsables de cette situation sans encourir aucune peine de prison.

 

 

Et toujours une forte majorité de concitoyens trouve tout cela normal, simplement un peu difficile à vivre ...

----------------------------------------

 

Sauf votre respect, c'est un peu comme notre conscience collective actuelle: elle pue vachement.

 

Car que faisons-nous de beau, de nouveau, alors que nous savons tout ce qui se passe, maintenant que l'internet et les portables transmettent librement l'information d'un bout à l'autre de la planète ?

 

De quel sujet digne d'être évoqué allons nous réellement nous occuper, alors que nous savons tout et pouvons beaucoup maintenant ?

 

De la viande hallal ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]source: moteurnature.com[/h1]

[h1]Quand le non rechargeable bat le rechargeable[/h1]

[h3]20/03/2012 — Le marché donne raison à Toyota.[/h3]

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/94/Toyota-Prius-c.jpg

La Toyota Prius c vient de débuter sa carrière commerciale aux Etats-Unis, et l'auto démarre sur des chapeaux de roues. Enfin, pas au grand prix des feux rouges, mais pour séduire les clients chez les concessionnaires. 3 jours après le lancement, il y avait déjà 1201 voitures vendues. A titre de comparaison, Nissan n'a vendu que 474 Leaf pendant tout le mois de février aux Etats-Unis. On peut aussi ajouter les ventes de la Chevrolet Volt. Il s'est vendu plus de Toyota Prius c en 3 jours, que de Leaf et de Volt pendant tout un mois ! Voilà qui ne va pas inciter au développement de nouvelles électriques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ftc247Tg

http://www.turbo.fr/actualite-automobile/474524-essai-comparatif-chevrolet-volt-1-4-151-ch-vs-toyota-prius-1-8-136-ch/

 

VAINQUEUR : CHEVROLET VOLT

La Volt remporte le match. Plus valorisante, elle offre l'avantage de l'électrique et l'autonomie d'un moteur thermique.

Mais son quatre cylindres a un appétit élevé sur longs trajets. Moins spectaculaire sur le papier, la Prius parvient à afficher un bilan néanmoins intéressant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Pmh222DA

[h3]Opel Ampera gagne 2012 Rallye Monte-Carlo pour les véhicules à propulsion électrique et alternative[/h3]

 

MONDAY, MARS 26, 2012 CATÉGORIES: VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES , LES OPEL , OPEL AMPERA , OPEL VIDÉOS , DES COURSES , DES RAPPORTS , DES VAUXHALL , VIDÉO |

http://4.bp.blogspot.com/-JoAI2lw445k/T3BnKG_1J0I/AAAAAAAHJls/S_sJvlAmVAA/s800/Opel-Ampera-Monte-Carlo-1.jpg

 

Dans sa première apparition lors du Rallye Monte-Carlo, à deux européen de la Chevrolet Volt, laOpel Ampera, ramassa sa première victoire dans la catégorie de propulsion électrique et alternative.

À partir des modèles Opel Ampera sept qui ont participé au rallye, quatre fini dans le top 10.

 

Le duo français Bernard Darniche et Joseph Lambert a terminé au premier, tandis que les équipes Ampera avec Charlotte Berton et Olivier Sussot au troisième rang, Jean-Claude Andruet et Patrick Lienne est venu dans les 7e et Hanns Werner Wirth et Daniel Riesen a terminé 8e.

"Le succès de l'Ampera à ce concours polyvalence dans des conditions très contestant prouve son équilibre impressionnant entre la durabilité et l'efficacité énergétique», a commenté Directeur Opel E-mobilité, Enno Fuchs. "Cela souligne notre rôle de leader dans le domaine de la propulsion alternative."

Quelque 130 concurrents d'environ 30 fabricants ont pris part au rallye de Monte Carlo pour véhicules à propulsion électrique et alternative, y compris la Renault Fluence ZE, une Tesla Roadster voiture de sport, une Mitsubishi i-MiEV et une Peugeot Ion.

Le rallye a commencé dans les trois villes d'Annecy-le-Vieux, Clermont Ferrand et de Lugano, avec les équipes de conduite de 550 kilomètres (342 miles) à Monaco. Le deuxième jour, ils devaient accomplir une distance de 272 kilomètres (169 miles) de Monaco et l'itinéraire initial du Rallye Monte-Carlo à travers les Alpes françaises maritime.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §tJJ271Pu

[h1]Bornes de recharge : Renault annonce la fin du "Type 3"[/h1][h3]27/03/2012 — L'uniformisation européenne est enfin en vue.[/h3]http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Type2-Type3-mennekes.jpgIl existe plusieurs standards pour les prises destinées aux véhicules électriques. Cette pluralité est clairement un frein au développement de la voiture électrique, puisqu'au niveau des infrastructures, ceux qui devraient investir ne savent quel standard choisir.

 

Nous avions déjà indiqué que Renault, qui utilise le standard "Type 3" (à gauche sur notre illustration) sur les Kangoo et Fluence ZE, était passé au "Type 2" sur la Zoe (à droite sur notre illustration). Il y a alors une anomalie, l'emploi de 2 standards. Nous avons contacté un directeur de la gamme technique X10 (Zoe) de Renault pour connaitre les intentions du constructeur, et celles-ci sont très claires. Les futures versions des Kangoo et Fluence adopteront les mêmes spécifications que la Zoe, soit le Type 2, qu'on connait également sous le nom de son inventeur, l'allemand Mennekes. Il faut donc prévoir qu'il n'y aura plus une seule voiture électrique au standard Type 3 en production à l'horizon 2014.

 

C'est une bonne et grande nouvelle, toutes les voitures électriques européennes respecteront le même standard, et pourront se brancher sur la même prise. Les milanais par exemple, pourront venir en France et utliser les bornes françaises. La prise de Type 2 est en effet déjà largement utilisé partout en Europe, avec le soutien de l'Union Européenne, bien heureuse d'aboutir à un standard. Notre illustration présente Günther Oettinger, membre de la commission européenne, commissaire en charge de l'énergie. Il soutient le Type 2 comme l'ensemble des constructeurs automobile par le biais de leur association professionnelle, l'ACEA. On se rend compte d'ailleurs que s'il existe un lobby en faveur du Type 3, il n'y a aucun industriel de l'automobile pour en faire partie... Au-delà de la politique, les constructeurs se sont avant tout décidé pour la suprématie qualitative du Type 2, qui permet des recharges à 44 kW, quand le Type 3 est limité à 22 kW.

 

Ceux qui projettent d'investir dans les infrastructures de recharge pour voitures électriques n'ont désormais plus à hésiter. Il suffit de suivre l'exemple de Renault. Bien sûr, tous les fabricants savent faire aussi bien des bornes Type 2 ou Type 3, et le prix est le même.

 

Rubrique(s) et mot(s)-clé : moteur-electrique-batterie-recharge Renault

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur la forme >> Je ne suis pas fan de "moteur nature" mais citer sa source n'a jamais fait de mal,

ou alors on écrit soi-même.

 

Sur le fond >> il faut évidemment un seul type de prise au niveau européen, et ce surtout dans l'intérêt

des constructeurs pour faciliter la commercialisation, car pour l'utilisateur les grands voyages en électrique

seront assez rares.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]Utilitaire électrique Renault Kangoo ZE – Notre essai[/h1]

Posté le 28/03/2012 à 14:00 par Michaël TORREGROSSA - Lu 615 fois - 3 commentaires

 

 

http://www.avem.fr/img/news/2012/essai_kangoo_ze_01.jpg

Après la berline électrique Fluence ZE, l’AVEM vous embarque à bord de l’utilitaire électrique Kangoo ZE de Renault pour une journée d’essai.

 

Produit phare de la gamme utilitaire Renault, le Kangoo électrique est disponible sur le marche depuis fin 2011 et se décline en deux longueurs et trois versions: Kangoo 2 places, Kangoo Maxi 2 places et Kangoo Maxi 5 places.

 

Les trois modèles affichent une charge maximale de 650 kg et un volume utile de 3.5 à 4.6 m3 pour les versions utilitaires. Pour la version Maxi 5 places que nous avons testée, le volume de chargement de 1.3 m3 peut passer à 3.4 m3 une fois les sièges arrière rabattus.

 

 

http://www.avem.fr/img/news/2012/essai_kangoo_ze_03.jpg

Sur la version Maxi 5 places que nous avons pu tester, le volume de chargement passe de 1.3 m3 peut passer à 3.4 m3 une fois les sièges arrière rabattus

 

D’un point de vue extérieur, mis à part le marquage ZE et la trappe de recharge située sur la calandre, difficile de distinguer cette version électrique d’une version thermique classique.

 

A l’intérieur, le tableau de bord est semblable à celui de la Fluence et indique les performances du véhicule ainsi que le niveau de charge de la batterie. Un économètre précise également au conducteur s’il est en phase de consommation ou de récupération d’énergie.

 

 

http://www.avem.fr/img/news/2012/essai_kangoo_ze_02.jpg

 

Côté technique, le Kangoo ZE est beaucoup est moins puissant que la Fluence (44 Kw contre 70 kw) tout en conservant des accélérations correctes grâce à un couple de 226 Nm. Sa vitesse maximale est de 130 km/h et Renault propose, en option, une possibilité de bridage à 110 et 90 km/h selon les besoins du client.

 

Mieux intégrée que sur la Fluence, la batterie li-ion du Kangoo, d’une capacité de 22 kWh, est placée à plat sous le plancher ce qui permet de ne perdre aucun espace de chargement.

 

Fournit avec un câble Scame nécessitant l’installation d’un coffret de charge à domicile ou sur le lieu de l’entreprise, le Kangoo se recharge en 6 à 8 heures. Si vous souhaitez vous recharger sur une prise type E/F, il faudra vous acquitter du « câble de recharge occasionnel » proposé en option pour la modique somme de 498 € HT ! Attention, pas de charge rapide disponible.

 

 

Quelle autonomie ?

 

 

http://www.avem.fr/img/news/2012/essai_kangoo_ze_07.jpg

 

Lors de l’essai du Kangoo ZE, nous avons choisi un trajet moins sévère que notre test de la Fluence en privilégiant le bord de mer aux côtes monégasques. Au final, notre essai s’est interrompu au bout de 120 km, dont une vingtaine parcourus sur autoroute, avec moins de 10 % restant dans la batterie. Une autonomie réelle pas trop éloignée des 170 km annoncés par le cycle NEDC mais qui pourra diminuer si les conditions d’utilisation sont plus sévères et si la charge utile est utilisée.

 

A titre exemple, le Groupe La Poste, qui en a commandé 10.000 via le groupement de commande piloté par l’UGAP, annonce une autonomie en « usage postal » de 70 km maximum. Aussi, si vous envisagez de faire l’acquisition du Kangoo ZE, nous vous conseillons vivement de demander un essai en « conditions réelles » pour vous assurer qu’il corresponde à vos besoins.

 

A préciser enfin que le Kangoo ZE propose un mode « Eco » qui vient limiter les performances du moteur (vitesse max et couple) et permettrait d’augmenter l’autonomie de l’ordre de 20 %.

 

 

http://www.avem.fr/img/news/2012/essai_kangoo_ze_09.jpg

 

 

Un coût total de possession compétitif

 

Pour être compétitif avec la gamme thermique, le Kangoo ZE est vendu sans batteries à partir de 15.000 € HT, bonus écologique déduit, pour la version 2 places. Un tarif 20 % plus élevé par rapport à un Kangoo thermique d’entrée de gamme. Par contre, la gamme ZE a pour avantage d’offrir une garantie de 5 ans ou 100.000 km sur la chaîne de traction électrique contre seulement deux ans pour la gamme thermique.

 

A l’usage, il faut compter un coût énergétique de l’ordre de 1.5 €/100 km venant s’ajouter au forfait location batteries mensuel à partir de 72 € / HT pour un kilométrage annuel de 10.000 km et un engagement de 36 mois. Si on compare aux 6 l/100 km de diesel consommés au bas mot par la version thermique, on arrive à un coût énergétique similaire sachant que la montée annoncée des tarifs du carburant va encore jouer en faveur du VE.

 

Au final, on peut donc confirmer que le Kangoo ZE affiche un coût total de possession quasi-identique à celui d’un Kangoo à motorisation thermique.

 

 

http://www.avem.fr/img/news/2012/essai_kangoo_ze_08.jpg

 

 

Système de navigation et webasto en option

 

Au niveau des options, Renault en propose un certain nombre et nous en avons relevé deux particulièrement intéressantes.

La première est le système de navigation Carminat Tom Tom équipé de la fonctionnalité ZE Live qui permet notamment de localiser les bornes de recharge à proximité ou encore de visualiser son autonomie sur une carte interactive. Coût de cette option : 590 € TTC.

 

La seconde est un chauffage webasto, alimenté par du diesel, qui permet de ne pas utiliser l’énergie des batteries pour chauffer l’habitacle et ainsi optimiser l’autonomie. Coût : 705 € TTC.

 

 

Conclusion

 

Le Kangoo ZE se positionne comme un véritable utilitaire à la fois utile, pratique et polyvalent qui saura séduire les professionnels et artisans à condition bien sûr que l’autonomie réelle du véhicule corresponde aux usages.

 

En France, la Kangoo ZE affiche un excellent démarrage puisqu’il a été en 2011 le véhicule électrique, toutes catégories confondues, le plus vendu avec 768 immatriculations. Des chiffres qui devraient progresser en 2012 grâce au référencement du véhicule au sein du catalogue UGAP et les premières livraisons des 10.000 véhicules commandés par le Groupe La Poste.

 

 

 

 

http://www.avem.fr/actualite-utilitaire-electrique-renault-kangoo-ze-notre-essai-3051.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]Honda installe une station solaire d'hydrogène au Japon[/h1]

[h3]29/03/2012 — Véritablement zéro émission ![/h3]

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Honda-FCX-Clarity-Solar-hydrogen-station.jpg

C'est en décembre 2010, que Honda a commencé une collaboration avec la préfecture de Saitama, et en voici la concrétisation : une station solaire d'hydrogène. De l'énergie propre, renouvelable à l'infini, tous les jours. Il y a à la base des capteurs solaires (non visible sur notre illustration), ils transmettent de l'énergie électrique à l'électrolyseur, le gros appareil à gauche sur notre cliché. Le système est dimensionné pour produire 1,5 kg d'hydrogène chaque jour. Il faut donc 3 jours pour faire le plein, et on retiendra que la Honda FCX Clarity consomme 1 kg d'hydrogène pour faire 100 km. On peut donc faire 150 km chaque jour, ou 400 km tous les 3 jours.

 

C'est un bel exemple de mobilité propre, dont on appréciera aussi le silence, puisqu'il se passe de compresseur. L'électrolyseur en effet, produit de l'hydrogène qui est directement à la pression du réservoir. Autre bon point ensuite, et particulièrement valable au Japon, l'alimentation électrique de secours. Suite à la catastrophe de Fukushima, on a appris que le réseau de distribution électrique pouvait avoir des défaillances. La FCX y subviendra, Honda l'a doté d'une fonction d'alimentation externe de 9 kW. C'est là que l'hydrogène montre sa supériorité sur une voiture électrique sur batteries. Mais il reste qu'il y a beaucoup à faire pour abaisser le prix des technologies.

 

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voiture_pile-a-combustible Honda

 

Source:moteurnature.com

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un pick-up électrique chez Renault

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Renault-Kangoo-ZE-pick-up.jpg

 

On savait déjà qu'il était possible d'acheter des voitures électriques, mais nous avons eu la surprise de découvrir au salon Ever Monaco, que les versions spéciales du Kangoo diesel sont aussi disponibles avec la motorisation électrique. Voici donc le Kangoo Z.E pick-up. Le premier du genre en Europe ! Ce pick-up n'est pourtant pas fabriqué par Renault. C'est le carrossier Durisotti qui effectue ce travail, mais à la limite, le client n'a pas à le savoir. On peut commander ce Kangoo comme un autre Kangoo, directement chez le concessionnaire Renault. Durisotti est en effet partenaire Renault de longue date, et il y a toute une gamme de véhicules spéciaux Durisotti (à moteur diesel) que Renault distribue déjà.

 

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Renault-Kangoo-pick-up.jpg

 

 

 

http://www.moteurnature.com/ac [...] s_id=26427

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La version électrique du Nissan NV200 confirmée pour la production

28/03/2012 — Une petite camionnette électrique.

 

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Nissan-eNV200.jpg

 

Ce n'est pas vraiment une surprise, ce véhicule avait été plus ou moins annoncé plusieurs fois. Mais à l'occasion du salon Ever Monaco, une attachée de presse Nissan nous l'a confirmé formellement : il y aura prochainement une version électrique de l'utilitaire NV200. Cela veut dire qu'il faut voir outre la belle peinture et les feux à LED du concept e-NV200, le modèle de série ressemblera plus au NV200 diesel (ci-contre) aujourd'hui bien connu. Et alors que la Nissan Leaf devra bientôt affronter la concurrence des Ford Focus et Volkswagen Golf électriques, cet utilitaire devrait rester sans aucune concurrence pendant plusieurs années (sinon le Renault Kangoo, mais il n'est pas vraiment comparable).

 

 

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Nissan-nv200.jpg

 

 

 

Rubrique(s) et mot(s)-clé : vehicule_electrique poids-lourds-utilitaires Nissan

 

 

http://www.moteurnature.com/ac [...] s_id=26424

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Essai BMW Active Hybrid 5 : l’hybride façon BMW

 

 

 

Oubliez votre image de la voiture hybride façon Toyota Prius. Un design dicté par les lois de l’aérodynamisme et des performances poussives, ce n’est évidemment pas ce qu’ont choisi les concepteurs de la BMW ActiveHybrid 5. Basée sur une Série 5 berline, l’ActiveHybrid 5 joue la carte de la performance et du contenu technologique.

 

BMW n’a pas fait les mêmes choix qu’Audi ou Mercedes pour la version hybride de sa grande routière. Ici ni moteur diesel ni 4 cylindres essence. La BMW Active Hybrid 5 est une série 5 essence puissante : elle associe le moteur 6 cylindres de la 535i à un moteur électrique.

 

http://www.actu-automobile.com/wp-content/uploads/2012/04/BMW_ActiveHybrid_5_11.jpg

 

BMW Active Hybrid 5

BMW oblige, cette Active Hybride 5 ne renonce pas une seconde à son agrément de conduite sous prétexte de réduire sa consommation et ses émissions de CO2.

 

Le bloc 6 cylindres en ligne BMW TwinPower Turbo est un régal : ultra-discret à bas régimes, il chante merveilleusement lorsqu’on le sollicite pour une conduite dynamique.

 

Ce moteur associe un turbocompresseur Twin-Scroll, l’injection directe haute précision et le système Valvetronic. La puissance de ce moteur est à la base de 306 ch, pour un couple de 400 Nm. Avec l’apport du moteur électrique de 55 ch et de 210 Nm, la puissance cumulée de la BMW Active Hybrid 5 grimpe à 340 ch, avec un couple de 450 Nm. Avouez qu’on a plus affaire à une fiche technique de sportive qu’à une routière économique !

 

Le moteur électrique est logé dans le prolongement de la boîte automatique à 8 rapports. Cette dernière est un régal, avec des changements de vitesses imperceptibles et rapides.

 

http://www.actu-automobile.com/wp-content/uploads/2012/04/BMW_ActiveHybrid_5_19.jpg

 

 

BMW ActiveHybrid 5

Même avec 160 kg de plus qu’une 535i, les performances sont excellentes : le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,9 s. Au volant, c’est un avion de chasse. Effectuer un dépassement est très sécurisant, avec des reprises excellentes.

 

J’ai fortement apprécié l’affichage tête haute couleur, parfaitement lisible et qui ne nécessite pas de temps d’adaptation comme certains systèmes.

 

En mode tout électrique, la BMW ActiveHybrid 5 se déplace dans un silence impressionnant. A condition de ne pas dépasser la vitesse de 60 km/h ! Comme de nombreuses hybrides, elle peut parcourir environ 4 km sans redémarrer son moteur thermique.

 

Les ingénieurs BMW ont poussé le détail en associant le navigateur GPS au système hybride. De cette façon, la BMW ActiveHybrid 5 conserve sa capacité de batteries maximale pour les traversées d’agglomération à venir ! Bien vu.

 

En activant le mode ECO PRO, le moteur essence est coupé et entièrement découplé de la chaîne cinématique de la BMW ActiveHybrid 5 lors des décélérations. La voiture décélère alors en roue libre, jusqu’à 160 km/h ! L’important frein moteur est un des atouts des voitures hybrides.

 

http://www.actu-automobile.com/wp-content/uploads/2012/04/BMW_ActiveHybrid_5_17.jpg

 

 

BWM Active Hybrid 5

Qui dit hybride dit présence d’une batterie : comme souvent, celle-ci est logée au niveau du coffre à bagages. La contenance de celui-ci perd donc 145 litres au passage…

 

Les batteries situées au niveau du coffre rendent également la présence de la banquette arrière rabattable et du sac à ski impossible.

 

http://www.actu-automobile.com/wp-content/uploads/2012/04/BMW_ActiveHybrid_5_40.jpg

 

 

Présentation spécifique pour la BMW ActiveHybrid 5

 

Cette version hybride se démarque des autres versions de série 5 par de nombreux détails. A l’extérieur, elle arbore une inscription ActiveHybrid 5 sur les montants de custodes et sur le coffre. Sa double sortie d’échappement ronde est en chrome mat. De série, la BMW ActiveHybrid 5 est livrée avec des jantes alliage 17’’ style 363 Aero. A noter que dans le cas d’une surmonte en 18’’ ou 19’’, les émissions de Co2 sont logiquement revues à la hausse.

 

Et enfin dernier détail extérieur : la présence d’une calandre avec cadre en chrome et barres longitudinales chromées.

 

Même souci de détail dans l’habitacle, avec des seuils de portes en aluminium marqués ‘’ActiveHybrid 5’’, des inserts décoratifs en bois précieux de frêne madré cendré, un volant sport gainé cuir multifonctions, et un monogramme ActiveHybrid 5 sur la console centrale.

 

Il faudrait vraiment jouer la fine bouche pour trouver matière à redire sur un intérieur aussi bien fini. Le confort de roulement est une réussite, et donne envie de traverser le pays d’est en ouest.

 

http://www.actu-automobile.com/wp-content/uploads/2012/04/BMW_ActiveHybrid_5_44.jpg

 

 

BMW ActiveHybrid 5

Le système électrique et les batteries sont garanties 5 ans / 100.000 kilomètres.

 

En usage dynamique, la consommation dépasse rapidement la barre des 10L/100 km. La consommation mixte normalisée est seulement de 6,4 L.

 

La BMW Active Hybrid 5 est proposée à partir de 69000 euros en version Luxe, et à 75500 euros en finition Exclusive. Pour cette berline puissante et technologique, BMW n’a retenu que les deux niveaux de finitions supérieurs de la Série 5.

 

C’est déjà bien plus abordable que les 126.900 euros réclamés pour une ActiveHybrid 7, mais quand même 6550 euros de plus que la version essence.

 

Une BMW 535i est facturée 62450 euros en version Luxe. La BMW Active Hybrid 5 est aussi plus onéreuse qu’une 535d Luxe facturée 66600 euros et disposant de 313 ch.

 

 

 

http://www.actu-automobile.com [...] facon-bmw/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §tEF634wC

[h1]Fisker Atlantic : l'hydride rechargeable anti Audi A5[/h1]

publié par Florent Ferrière

 

 

Connaissez vous Fisker ? Ce nom vous dit peut-être quelque chose si vous êtes un grand passionné des automobiles ou vous aimez vous balader dans les salons, comme à Genève récemment. Mais ce constructeur reste inconnu du grand public. Il faut dire qu’il ne propose qu’un modèle, la Karma, et qu’il est difficile de se le procurer !

Pour ceux qui ne savent vraiment pas de quoi ou plutôt de qui on parle, petit rappel : Fisker est un petit constructeur qui s’est spécialisé dans les modèles haut de gamme électriques à prolongateur d’autonomie. Il a tout d’abord proposé une grande berline de luxe, la Karma. Et en 2012, il descend en gamme avec un deuxième modèle, plus petit et moins cher, qui veut se positionner en alternative aux BMW Série 5 et Mercedes Classe E.

Mais l’Altantic mise sur l’originalité. Tout d’abord au niveau de sa motorisation donc. Comme la berline Karma, l’Atlantic est une hybride rechargeable qui offre la possibilité au conducteur de passer manuellement ou automatiquement entre les modes électrique et thermique. Mais seul le moteur électrique entraîne les roues. Le 4 cylindres essence fait office de générateur : il recharge les batterie lithium-ion et prolonge l’autonomie de l’auto.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]source:http://www.amperiste.fr/?q=node/710

[/h1][h1]

[/h1][h1]Opel toujours optimiste pour les ventes d'Ampera en 2012[/h1]

Soumis par Amperiste le vendredi 23/03/2012 à 08:23

 

Malgré un lancement effectif retardé de plusieurs mois, Opel est toujours confiant quant à la réussite de l'Opel Ampera, et revoit à la hausse ses objectifs de vente.

L'Opel Ampera devait commencer à être livrée à la fin de l'année dernière, mais les livraisons avaient été suspendues suite à un problème de crash-test américain sur la sœur la Chevrolet Volt et à quelques modifications apportées à la voiture. Ce retard a d'ailleurs refroidi quelques e-pionniers pressés. Les livraisons ont repris de façon régulière au début du mois.

Il y a quelques semaines, on a également appris que la chaine de production des Opel Ampera et Chevrolet Volt allait être arrêtée cinq semaines, en raison d'une surproduction apparente.

Pourtant, Opel reste confiant et ne revoit pas à la baisse son objectif de 8000 Ampera livrées en 2012. Les commandes sont à un niveau élevé, puisqu'Opel déclarait le 9 mars avoir déjà reçu 7000 commandes.

L'attribution du prix de Voiture européenne de l'année 2012 le 6 mars à l'Ampera (et à la Volt) n'est sans doute pas étrangère à la confiance du constructeur au Blitz.

En octobre dernier, au vu des 6 000 précommandes enregistrées, Opel avait repoussé son objectif de vente d'Ampera pour 2012 à la hausse, de 8 000 à 10 000. Dans un entretien accordé à PlugIn Cars, Enno Fuchs, responsable Opel des lancements électromobilité, a confié le sentiment officiel sur les ventes d'Ampera:

"Nous sommes très satisfaits de la demande continue pour notre Ampera. [a propos des 7 000 commandes] Cette nouvelle montre que notre objectif de vente de 10 000 unités pour 2012 est bien à notre portée."

10 000 unités, c'était également l'objectif pour la Chevrolet Volt aux Etats-Unis pour 2011. Il a été manqué de plus de 2 300, avec seulement 7 671 Volt vendues.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]Source: http://www.moteurnature.com/ac [...] s_id=26432

[/h1][h1]Immatriculations USA : la Volt torpille la Leaf[/h1]

[h3]04/04/2012 — L'hybride rechargeable obtient plus de succès que l'électrique sur batteries.[/h3]

http://www.moteurnature.com/zvisu/2012/93/Chevrolet-Volt.jpg

La victoire est sans appel. On s'interrogeait depuis longtemps, et les premiers chiffres, de l'année dernière, laissaient planer la doute. Parce qu'il y avait des soucis d'approvisionnement, la production ne suivait pas le carnet de commandes. Tout ceci est aujourd'hui résolu. Les clients américains (les européens aussi) peuvent acheter autant de voitures qu'ils veulent, et ils choisissent très majoritairement la Volt. Nissan aura en effet vendu 1733 Leaf au premier trimestre 2012 aux Etats-Unis, tandis que Chevrolet vendait dans le même temps 3915 Volt. En Europe aussi, même si on n'a pas encore tous les chiffres, le marché semble donner une nette préférence à la voiture hybride rechargeable.

 

Rubrique(s) et mot(s)-clé : commerce-industrie voiture-electrique General-Motors

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Pdw762fm
lol.giflol.gif Et vous allez tousser un moment , je viens de lire que le CAYENNE va se vendre aux USA en diesel , ils en raffole il parait VW et AUDI ont lancé ça , les tabous tombes, au JAPON 73 % des nouveaux CX 5 euro VI sont vendu en diesel , la bas aussi les idées reçues ne sont plus a la mode , en France les utilisateurs ont compris depuis longtemps leur intérêt financier et comme le CO 2 est la seule cible pour quelques années encore , vous avez pas finis de vous lamenter les gars lol.giflol.giflol.gif
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Essai - Mercedes E300 BlueTEC Hybrid : étape incontournable

Publié dans Ecologie / Electrique > Hybride

par Loïc Bailliard Le 03 Avril 2012

30 réactions

Avec l'arrivée des Audi A6 Hybrid et BMW Série 5 ActiveHybrid, Mercedes se devait de réagir en proposant également un système d'électrification partielle. Mais contrairement à ses concurrents, la marque à l'étoile a décidé de passer par le Diesel et un système particulièrement flexible pour lancer son offensive hybride. La Classe E est la première à en hériter avec cette version 300 BlueTEC Hybrid.

 

S1-Essai-Mercedes-E300-BlueTEC-Hybrid-etape-incontournable-259175.jpg

 

Sommaire de l'essai

1. Essai - Mercedes E300 BlueTEC Hybrid : étape incontournable

2. Moteur / Comportement

3. Les chiffres-clés

4. L’évaluation dans la catégorie : 32 critères analysés et notés

5. A retenir-les prix

Note de la rédaction16,2 Noter le véhicule

Taux d'émission de CO2 :

109 g/kmBonus : 2.000 €

Début de commercialisation du modèle :

Juin 12

On ne présente plus la Classe E. Sainte patronne des taxis parisiens dans sa version berline, favorite des commerciaux encombrés dans sa déclinaison break et outil de balades appréciable lorsqu'elle perd son toit, la grande Mercedes avance des arguments rationnels et un style désormais bien reconnu pour affronter les Audi A6 et autres BMW Série 5. Mais face aux pressions politiques demandant de réduire encore et toujours les émissions de CO2, Mercedes ne pouvait que suivre le chemin de l'hybridation. La marque a choisi de développer un dispositif technique intéressant mais qui laisse peut-être un petit goût de trop peu.

Des compromis pour une flexibilité maximale

L'objectif des ingénieurs lors du développement était d'aboutir à un système capable de s'adapter sur l'ensemble de la gamme propulsion (les Classe A et B explorant plutôt l'électrification complète et la pile à combustible). Des 4 cylindres aux V6, essence ou Diesel, Mercedes pourra donc prochainement proposer des versions hybrides d'une majeure partie de ses modèles. Si la Classe E250 CDI fut choisie pour être la première à recevoir cette nouvelle hybridation et devenir 300 BlueTEC Hybrid, c'est avant tout pour une question d'image. En effet, ce choix permet à la marque d'être le premier constructeur premium à commercialiser un diesel hybride ainsi qu'un break hybride.

 

S1-Essai-Mercedes-E300-BlueTEC-Hybrid-etape-incontournable-259176.jpg

 

Car l'immense avantage du système développé par Mercedes est bien sa discrétion sur la fiche technique. Lorsque Audi et BMW concèdent une partie du coffre de leurs berlines ainsi que 130 à 160 kg sur la balance, la Classe E Hybrid loge ses batteries sous le capot et ne prend que 100 kg. Le moteur électrique en lui-même ne demande que 65 mm supplémentaires entre le moteur thermique et la boîte automatique 7G-Tronic. Au final, cette extrême compacité est la clé de cette grande adaptabilité.

Mais le prix à payer est une autonomie électrique réduite à sa plus simple expression et un système qui s'apparente finalement à un start & stop très évolué.

 

Page suivante

Sommaire de l'essai

1. Essai - Mercedes E300 BlueTEC Hybrid : étape incontournable

2. Moteur / Comportement

3. Les chiffres-clés

4. L’évaluation dans la catégorie : 32 critères analysés et notés

5. A retenir-les prix

 

 

http://www.caradisiac.com/Essa [...] -77549.htm

 

 

Et une Hybride/Diesel de plus, une ( j'ai du mal à respirer là ) ! pfff.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

rix Peugeot 508 Hybrid4

Premium écolo

Après la version baroudeuse chic RXH, la 508 berline reçoit à son tour la motorisation hybride diesel maison.

http://www.automobile-magazine.fr/var/automobile_magazine/storage/images/media/galeries/photos/peugeot/508/peugeot_508/3_4_av_action_dessus_g/999145-1-fre-FR/3_4_av_action_dessus_g_image_photo_essai_wide.jpg

 

31 images 4 vidéos

Si la RXH n’est disponible qu’en version huppée dotée qu’un équipement pléthorique, la 508 Hybrid4 berline propose, elle, deux niveaux de finition. Débutant à 39.200 € en finition Allure, la familiale sochalienne est déjà dignement équipée : détecteur de luminosité et de pluie, régulateur/limiteur de vitesse, siège mi-cuir, accès et démarrage mains libres, système de guidage WIP Nav+ avec affichage tête haute, Peugeot Connect SOS. Pour 3.200 € de plus, la finition Féline offre les feux au xénon adaptatifs, le radar de stationnement avant et arrière qui mesure la place disponible, le siège conducteur électrique et la climatisation automatique quadrizone. De quoi justifier des prix premium, qui restent cependant bien en dessous des 45.600 € qu’il faut débourser pour acquérir la RXH, à la présentation bien spécifique.

http://www.automobile-magazine.fr/var/automobile_magazine/storage/images/media/galeries/photos/peugeot/508/peugeot_508/3_4_ar_action_d/1043676-1-fre-FR/3_4_ar_action_d_image_photo_essai_wide.jpg

Si la nouvelle venue n’a pas l’allure d’un break tout-chemin, elle bénéficie par contre d’une cinématique hybride diesel identique. Aussi, avec ses 200 ch cumulés, la 508 Hybrid4 est en concurrence directe avec une autre 508 musclée : la 2.2 HDi GT et ses 204 ch. Si, à première vue, cette dernière s’annonce plus abordable (38.750 €), elle écope cependant d’un malus de 200 €, alors que l’hybride est bonusée à hauteur de 2.000 €, ce qui inverse la tendance. De plus elle n’affiche pas la même sobriété que sa sœur écolo : 5.7 l contre environ 3.4 l/100 km pour l’Hybrid4. Mais c’est avant tout pour les sociétés que cette voiture offre un réel avantage fiscal. En se dotant de voitures hybrides, les entreprises bénéficient d’une exonération de la taxe appliquée sur chaque véhicule (TVS) durant deux ans. De quoi privilégier cette française face aux familiales d’outre-Rhin.

http://www.automobile-magazine.fr/var/automobile_magazine/storage/images/media/galeries/photos/peugeot/508/peugeot_508_sw/palette_essai_d/1295909-1-fre-FR/palette_essai_d_image_photo_essai_wide.jpg

 

Voir aussi :

Peugeot 508 RXH

Toutes les futures Peugeot

Peugeot HX1

Future Peugeot RXC

Future Peugeot 508 Hybrid4

Future Peugeot 208

Future Peugeot 308

Toutes les nouveautés du salon de Genève 2012

Publié le 02/04/2012

Auteur : Walid Bouarab

 

 

http://www.automobile-magazine [...] 08_hybrid4

 

 

Encore une " soit-disant " prémium écolo ! pfff.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §aCA060qk

 

 

Les hybrides, avec 2 041 immatriculations, dépassent la barre symbolique des 1% du marché VP en mars, grâce à la montée en puissance de la Citroën DS5 hybride et de la Peugeot 508 RXH, toutes deux dans leur deuxième mois de commercialisation.

L’Auris hybride conserve néanmoins son leadership, malgré des volumes toujours en recul (-13%), avec 386 immatriculations, suivi de la Prius (326 unités, +2,8%). La DS5 hybride devance la 3008 hybride, avec 270 unités contre 258, tandis que la 508 RXH totalise 215 unités.

 

Bolloré atteint la barre des 1 000 immatriculations de Bluecar

Sur le marché de l’électrique, Bolloré a dépassé les 1 000 immatriculations de Bluecar à la mi-mars pour atteindre un volume total depuis son lancement de 1 103 véhicules, dont 704 immatriculés au cours du premier trimestre. Avec 261 unités en mars, Bolloré réalise 54% des immatriculations du marché VP électrique, contre 71% en février.

Nissan a en effet pris 19,5% du marché, avec 94 immatriculations de Leaf (contre 24 en février), notamment pour approvisionner le réseau en VD. Depuis le 1er avril, en effet, l’ensemble du réseau Nissan commercialise la Leaf.

 

Avec 35 immatriculations, la Mia fait mieux qu’en février (27 unités) et se classe deuxième du marché sur le trimestre avec 130 immatriculations.

Volkswagen fait son entrée dans le classement avec 15 Golf 6 électriques immatriculées. Elles font partie d’une flotte de véhicules testés par des entreprises et collectivités dans différents pays d’Europe. Volkswagen n’en immatriculera pas d’autres en France, avant le lancement de la Golf 7 électrique fin 2013.

 

Tous les autres constructeurs (Peugeot, Renault, Mitsubishi, Smart) voient leur volume baisser, notamment Citroën qui avait immatriculé 157 C-Zéro en mars 2011 et n’en fait plus que 22 en mars 2012. Grâce à Bolloré, le marché VP électrique a néanmoins doublé en mars, avec un total de 482 immatriculations.

Sur le trimestre, il augmente de 147%, à près de 1 200 véhicules, soit 0,24% du marché total.

 

Les motorisations essence se maintiennent à 24,9% du marché (-4,7 points), contre 73,4% pour le Diesel (+5,6 points).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]source: moteurnature.com[/h1]

[h1]Quand le non rechargeable bat le rechargeable[/h1]

[h3]20/03/2012 — Le marché donne raison à Toyota.[/h3]

La Toyota Prius c vient de débuter sa carrière commerciale aux Etats-Unis, et l'auto démarre sur des chapeaux de roues. Enfin, pas au grand prix des feux rouges, mais pour séduire les clients chez les concessionnaires. 3 jours après le lancement, il y avait déjà 1201 voitures vendues. A titre de comparaison, Nissan n'a vendu que 474 Leaf pendant tout le mois de février aux Etats-Unis. On peut aussi ajouter les ventes de la Chevrolet Volt. Il s'est vendu plus de Toyota Prius c en 3 jours, que de Leaf et de Volt pendant tout un mois ! Voilà qui ne va pas inciter au développement de nouvelles électriques.

 

 

[h1]Source: http://www.moteurnature.com/ac [...] s_id=26432

[/h1][h1]Immatriculations USA : la Volt torpille la Leaf[/h1]

[h3]04/04/2012 — L'hybride rechargeable obtient plus de succès que l'électrique sur batteries.[/h3]

La victoire est sans appel. On s'interrogeait depuis longtemps, et les premiers chiffres, de l'année dernière, laissaient planer la doute. Parce qu'il y avait des soucis d'approvisionnement, la production ne suivait pas le carnet de commandes. Tout ceci est aujourd'hui résolu. Les clients américains (les européens aussi) peuvent acheter autant de voitures qu'ils veulent, et ils choisissent très majoritairement la Volt. Nissan aura en effet vendu 1733 Leaf au premier trimestre 2012 aux Etats-Unis, tandis que Chevrolet vendait dans le même temps 3915 Volt. En Europe aussi, même si on n'a pas encore tous les chiffres, le marché semble donner une nette préférence à la voiture hybride rechargeable.

 

Rubrique(s) et mot(s)-clé : commerce-industrie voiture-electrique General-Motors

 

Sans être certain de rien, on peut quand même imaginer que la vente d'un produit est associé à la création d'une niche économique.

 

En terme de marketing, il me semble qu'on parle de "mix", à savoir des ingrédients qui servent à délivrer un objet qui va remplir un rôle, cibler un segment, répondre à une demande.

 

Dès lors quel est le mix de la voiture électrique comme la Leaf ?

Une seconde voiture pour les citadins ?

Les flottes captives ?

Pour simplifier est-ce une vraie voiture, c'est à dire est-ce qu'elle répond réellement à ce qu'on attend d'une automobile ?

--------------------------------

 

La Chevrolet a eu l'idée (comme la Prius il y a dix ans) de se conformer au moule des voitures classiques, tout en s'en départissant juste sur les organes internes et un peu sur la présentation générale, mais suffisamment pour indiquer sa différence fondamentale à la clientèle potentielle.

 

Mais dans le mix de la Volt il reste un élément bloquant, c'est le prix !

C'est apparemment le cas de tous les hybrides rechargeables, et si cela dure cela les plombera durablement ...

--------------------------------

 

Maintenant allons plus loin dans "la conversation de comptoir" comme le stigmatisait plus haut un forumeur, permettant de réfléchir à plusieurs au lieu de se cantoner à jouer le rôle de caisse de résonance du marketing des groupes automobiles.

 

Gentiment mais posément pourrait-on opposer le délire paranoïaque et espioneux des dirigeants de Renault (bien dans la norme des gens qui ont des responsabilités à notre époque) à l'origine du mirage des voitures électriques, avec le pragmatisme qui a présidé au développement des Dacia initié par Louis Schweitzer ?

 

Les hybrides Diesel ne sont valables que tant que la taxation maintient l'Essence artificiellement sous exploitée en France, et qui permet de vendre des voitures d'un autre âge en terme de pollution (pas de filtre à Nox sur les Citroën DS5 Hybrid 4 et Peugeot 3008 Hybrid 4).

 

Alors ne peut-on voir l'accord entre Peugeot et GM que comme un moyen de se raccrocher à un producteur de voitures hybrides et donc avoir une issue technologique au tunnel dans lequel ils ont abouti, au prétexte de la lutte contre le Co2 ?

 

Les ventes d'hybrides diesel vont-elles dépasser les ventes d'hybride essence ?

http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=26433

 

Cela fait toujours sourire que l'on retombe toujours à MoteurNature dès lors qu'on essaie de parler d'évolution automobile.

 

C'est un hommage en fait !

 

Mais là comme toujours ils essaient de faire plaisir au milieu automobile hexagonal.

 

Les premiers à créer au génie du Diesel moderne, ils en sont à proposer maintenant qu'il soit autant taxé que l'Essence.

Ne les plombons pas de hurler avec les loups, avec leur capacité de tout pardonner au Diesel, ils ne sont pas pires que la majorité des français, pas pire que nous dans les faits ...

 

En fait Essence ou Diesel, les constructeurs savent tout faire et cela n'a d'importance qu'en terme de santé publique, en terme d'adaptation d'une technologie avec le niveau de développement moral d'une société.

Là nous avons fait la démonstration du pire: prendre la moins bonne des solutions et la concrétiser en dehors de toutes limites, seuls et contre tous.

 

Cela ne nous sert à rien de se cacher que nous cherchions juste à justifier notre capacité à rapiner en trouvant des bénéfices au Diesel.

 

Et les responsables en terme de santé ont à justifier leur incapacité chronique à réguler leur domaine.

Mais en existe t'il encore ?

 

Un peu comme le Ministère de l'Ecologie mis en face des dépassements réguliers des normes de pollution en France, qui précisait que c'était en fait aux communes de gérer des restrictions de circulation (Zapa ...).

Et oui, comme pour Tchernobyl, l'air s'arrête entre deux communes ...

Mais existe t'il encore un Ministère de l'Ecologie ?

--------------------------------

 

Voici où on en est (on est quand même au XXI ème siècle !):

 

"Les automobilistes sont invités à réduire leur vitesse et les personnes sensibles à éviter tout effort physique. Mais est-ce vraiment efficace pour réduire la quantité de particules fines émises et comment se protéger de cette pollution ?"

http://www.20minutes.fr/article/905637/pollution-particules-fines-faut-il-arreter-respirer

 

 

Et comme bonus:

"Faut-il mettre un masque ?

 

Les particules fines déjouent tous les masques, même ceux ayant un filtre à charbon. Autant dire que les masques médicaux ou les foulards ne servent à rien.

 

Où aller pour ne pas trop respirer de particules fines ?

 

Il n’y a pas vraiment d’endroit épargné mais il faut, d’une manière générale, éviter de rester près des routes fréquentées. Aller dans les parcs et espaces verts peut permettre de respirer un air un peu moins vicié. Les cyclistes sont parmi les plus touchés par la pollution, mais finalement ce sont les pollueurs qui payent le prix fort: c’est à l’intérieur de l’habitacle d’une voiture qu’on respire le plus de particules, deux fois plus qu’un piéton en moyenne."

 

Comme le propose l'article de 20minutes:

 

En 2012, "faut-il arrêter de respirer ?" grâce à l'automobile ?

 

Alors peut-être qu'avant de passer à la voiture électrique ou hybride, nous avons d'autres choses à penser, d'autres problèmes à régler ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §tmT812BW

[h1]

Démarrage de la production de la Toyota Yaris hybride[/h1]

C’est une nouvelle étape qui s’ouvre conjointement pour la déclinaison hybride de la Yaris et le complexe industriel TMMF de Valenciennes puisque la marque annonce aujourd’hui le coup d’envoi officiel de la production de cette hybride du segment B.

Complexe industriel européen de production de la Yaris thermique depuis 2001, le site nordiste intègre désormais la production de sa jumelle hybride. « Le lancement de ce nouveau modèle hybride a nécessité des adaptations de process de fabrication accompagnant la nouvelle transmission, les systèmes de freinage, le montage du convertisseur de courant et l’installation de la batterie hybride. Un investissement dans de nouveaux outils d’emboutissage a également été réalisé« , apporte comme précisions Toyota.

En chiffres, ceci se traduit aussi par un investissement porté à 25 millions d’euros sur l’enveloppe totale de 125 millions d’euros de la Yaris de troisième génération. Face aux prix croissants du carburant mais aussi face aux compactes diesel plébiscitées, cette hybride à la mécanique de Prius réussira-t-elle à tirer son épingle du jeu ?

Notons enfin une dernière donnée de taille. Alors que son niveau d’émissions de CO2 connu jusqu’alors se montait à 79 g/km, donnée déjà fort notoire, Toyota avance encore mieux indiquant une conso record de 3.1 l/100 km à 71 g/km de CO2 en cycle urbain. Frugalité extrême.

A lire également. Genève 2012 live : Toyota Yaris hybride et Genève 2012 : la Toyota Yaris hybride à 79g/km de CO2.

Source : Toyota.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, ça gaze pour le Diesel...

 

Nos capacités de survies sons sans fond...

 

Maintenant avec la crise financière on sait qu'on peut très bien survivre en ayant des dettes non-remboursables.

 

Et on peut avoir été responsables de cette situation sans encourir aucune peine de prison.

 

Bien au contraire une forte majorité de concitoyens trouve tout cela normal, simplement un peu difficile à vivre ...

 

De la même façon on peut survivre avec de l'air irrespirable.

 

 

L'endettement revolving des Etats nous mène à une rente de situation pour les organismes prêteurs, qui plombe très vite les capacités d'évolution de nos sociétés.

 

Certains Etats en mourront, mais tous seront touchés ...

 

La pollution des Diesels s'alimente d'elle même puisque qu'on ne demande plus que ces modèles à nos fournisseurs habituels, qui ne savent plus faire que ça: produire des engins motorisés qui puent et tuent affreusement.

 

Beaucoup en décèderont, mais tous seront touchés ...

 

 

Là encore on peut avoir été responsables de cette situation sans encourir aucune peine de prison.

 

 

Et toujours une forte majorité de concitoyens trouve tout cela normal, simplement un peu difficile à vivre ...

----------------------------------------

 

Sauf votre respect, c'est un peu comme notre conscience collective actuelle: elle pue vachement.

 

Car que faisons-nous de beau, de nouveau, alors que nous savons tout ce qui se passe, maintenant que l'internet et les portables transmettent librement l'information d'un bout à l'autre de la planète ?

 

De quel sujet digne d'être évoqué allons nous réellement nous occuper, alors que nous savons tout et pouvons beaucoup maintenant ?

 

De la viande hallal ?

 

 

c'est une grande reflexion trop réaliste qui me ramène au film " USS Charleston " ....

 

http://streaming-gratuit.net/u [...] anite.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a bien mieux que Mercedes E300 BlueTEC Hybrid, et la BWM Active Hybrid 5 c'est la Lexus GS 450 h et elle va faire un carton aux states a3_isa.gif.

 

Pour ce qui du Ralye monte carlo le Prius Touring Club a terminer 3 eme par équipe a3_isa.gif.jap.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...