Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Suis-je amoureux de mon ID3 ?


Invité Arzon44

Messages recommandés

Mon ID3 et moi

En septembre je décrivais mes misères tel Don Quichotte attendant désespérément sa dulcinée, toujours promise et toujours retardée.

Bon, il lui manque bien encore son "App connect", d’abord annoncé pour décembre et à son tour reporté à…je verrai bien, mais enfin elle est là, cette voiture, et je peux déjà faire un premier bilan de satisfaction.

 Elle m’attendait mi-octobre chez le concessionnaire comme une diva, seule dans un salon particulier (en fait en charge avant livraison). Le conseiller a pris tout son temps pour m’en dévoiler les principaux mystères et il a bien fait car le manuel d’utilisation papier, sans doute très complet, n’est pas un exemple de clarté. Dense, avare d’illustrations, bref indigeste. Quelques feuillets à part sur certains thèmes n’auraient pas été de refus.

 

Alors aujourd’hui, qu’est-ce que j’en pense ? Ai-je fait le bon achat ?  Précisons tout de suite d’une part que je ne peux parler que d’impressions car, Covid oblige, la voiture est restée par trop confinée dans mon garage et d’autre part que je suis un utilisateur basique qui demande à sa voiture de le conduire là où il veut, dans les meilleures conditions possibles de sécurité et de confort, bref pas un expert. Passons rapidement sur ce plaisir commun à toutes les électriques, le silence. Une évidence en ville (nécessitant un regain d’attention envers les piétons) dont je ne me lasse pas, mais beaucoup moins perceptible sur route où les bruits d’air et de roulement prennent un peu trop le dessus et auraient mérité une meilleure isolation. Sur autoroute, mon ID ne m’apporte pas plus ce confort-là que ma Volvo V40 essence précédente. Passons également sur la satisfaction de saluer sadiquement les stations- service sur mon chemin sans m’y arrêter. Une certitude, je ne reviendrai jamais plus à une voiture essence ! Non seulement pour une économie que je ne mesure pas encore mais aussi pour me dispenser d’y subir cette odeur prégnante et l’impression de saleté de ces horribles pompes. Ces avantages-là sont ceux de toutes les voitures électriques. Alors oui, elle me plait mon ID3 pour son moteur électrique, mais pas que ! Je l’aime et regretterais presque de ne pas rouler davantage.  Quand je serai vacciné anti-covid et elle équipée de son App connect, je lui ai promis qu’on allait se faire une virée !

 

Bien qu’habitué à une berline plus longue, non seulement je ne me sens pas du tout à l’étroit, mais sa hauteur de toit me donne une plus grande impression d’espace intérieur et je m’y sens à l’aise. Le look est sympa, moderne et de bon goût, mais un peu chip pour un prix qui ne l’est pas. Les sièges certes confortables sont dans un tissus style Lidl ou La redoute comme vous voulez. (et dans un gris imposé très strict pour ce modèle de lancement 1ST plus)

 

 L’écran tactile est joli (blanc comme le volant) et bien positionné, sauf que j’aurais aimé qu’il soit orientable pour permettre au passager, parfois copilote, d’en profiter sans se contorsionner sous sa ceinture de sécurité.

Le volant est un petit bijou gainé de cuir que je prends en main avec un plaisir presque sensuel (c’est de l’amour non ?) d’autant que la direction est à la fois précise et ultra légère.

Là où elle me fâche un peu, mon ID (il faut prononcer « aïdi » si vous voulez lui faire plaisir et qu’elle vous réponde) c’est quand on se parle. La synthèse vocale n’est absolument pas au point. Mieux vaut parfois en rire. L’autre jour, alors que je tentais d’obtenir l’indication de ma route, elle a préféré me proposer d’appeler un taxi. Quand elle vous annonce « faites demitourol », vous devez comprendre qu’elle vous indique de faire le tour du rond-point pour aller en face et non pas demi-tour comme j’ai cru devoir obtempérer la première fois. Il parait qu’une version améliorée doit voir le jour, alors vite ! C’est un domaine où la concurrence y est au point depuis longtemps. En attendant j’ai repris mon Waze.

 

Son nez très court, avec son moteur à l’arrière, m’inquiétait un peu pour la sécurité en cas de choc avant, mais, combiné à un rayon de braquage impressionnant, grâce à lui, je me gare dans un mouchoir et rentre avec une aisance désinvolte dans les parkings publics les plus étroits.

 

L’autonomie, à ce que j’ai pu en tester, est celle promise. Toutefois, sans avoir pu le mesurer, elle semble se réduire assez vite quand fonctionne la climatisation. Je n’ai pas lu de test réalisé par des professionnels à ce sujet et pourtant L’hiver il faut bien chauffer et l’été rafraichir l’habitacle, sans parler du chauffage des sièges que je n’utilise pas. Vous avez remarqué comme le vocabulaire change ? On ne parle plus de consommation mais d’autonomie, de station-service mais de borne de recharge, du rugissement du moteur mais de son silence.

Un regret et un étonnement concernant la sécurité, pourtant un point fort de la marque : pas de détecteur d’angle mort !

 

Voilà, vous l’avez compris, mon ID3 et moi sommes faits pour nous entendre et je ne regrette pas mon achat. Face à la concurrence très agressive, VW proposera certainement rapidement des améliorations. Il en est ainsi de tous les nouveaux véhicules, sans qu’on puisse toujours attendre indéfiniment pour changer de voiture. Je ne peux pas nier éprouver une petite fierté, probablement un peu bébête. L’âme d’un pionner écologiste ? À la vitesse actuelle des innovations technologiques, il est impossible d’estimer sa future valeur de reprise. Elle sera de toute évidence rapidement obsolète, mais moi aussi, alors tant pis.

 

Un petit mot pour finir sur l’installation du chargeur domestique. Si vous habitez en immeuble et qu’une installation collective n’a pas déjà été réalisée, alors bon courage ! Je pourrais écrire un livre épique sur le sujet ! Don Quichotte contre des moulins techniques, juridiques et administratifs ! Armez-vous de patience et de ténacité. Pour moi, ce fut une galère qui vient seulement de trouver son terme dans les derniers jours de décembre.

Quant aux bornes publiques rapides, elles sont encore trop rares et je note qu’il n’en existe aucune à Nantes, ville qui se revendique écolo à en être stupidement  anti-voitures. Même dans les centres commerciaux périphériques, pour l’instant aucune possibilité n’est disponible. Alors, avant de venir me voir, faites le plein…je veux dire rechargez, bien sûr.

12/2020

P.BUSSIERE

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...
Aller en haut de page