Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

La Terre, l'espace demain, informations


Messages recommandés

à l’instant, klitor a dit :

Et si la distance Terre Mars varie, les 15 min doivent fluctuer ?

 

 

oui, vitesse de la lumière, distance

 

mais cela ne se passe pas d'un coup

 

tiens, tu me donnes une idée de reportage pour ici

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 294
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

En attendant SN15    

Quand ça pinaille au boulot pour expliquer que des choses ne peuvent se faire parce que il y a tel ou tel truc insignifiant qui bloque dans une procédure et que forcément on prend du retard parce que

Sinon envoyer quelque chose a la limite de l'espace et a peu de frais c'est pas si dur.      

Vérification effectuée, :D  la distance Terre - Mars varie entre  401 millions de kilomètres au maximum et 54,6 minimum.  Un rapport plus que 7 entre les deux valeurs.

Evitez la fusée Zoé, prenez une hybride, c'est plus sûr.

La durée de l'année martienne :  687 jours terrestres, donc on se fait un peu ièch à attendre le jour de l'an.

Journée martienne 24 h 37 min et les nuits sont plus fraiches (et plus longues)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

chaine pour l'envoie en direct vendredi

 

 

Le compte à rebours pour #LaunchAmerica est dans ses dernières heures! À 8 h 30 EDT (12h30 UTC), rejoignez l'administrateur par intérim de la NASA Steve Jurczyk et des responsables de la NASA, de l'ESA (Agence spatiale européenne) et de la JAXA (Agence japonaise d'exploration aérospatiale) en direct du Kennedy Space Center, pour un aperçu de la mission SpaceX Crew-2 de la NASA, décollage le jeudi 22 avril à 6h11 EDT. Les astronautes Shane Kimbrough, Megan McArthur de la NASA, Thomas Pesquet de l'ESA et Akihiko Hoshide de JAXA se lanceront à bord du vaisseau spatial Crew Dragon'Endeavour 'vers la Station spatiale internationale.
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

expérience et résultat ENORME

 

traduction google:

 

Le 21 avril 2021, la NASA a confirmé que MOXIE de Perseverance Rover avait généré de l'oxygène sur Mars pour la première fois. Le test a eu lieu le 20 avril, le 60e jour martien de Perseverance Rover. La première expérience MOXIE a permis à Perseverance de générer ~ 6 grammes d'oxygène. Il suffit à l'homme de respirer pendant 10 minutes pour accomplir des tâches normales.

 

L’expérience d’utilisation des ressources in situ de l’oxygène sur Mars (MOXIE) a accompli la tâche de générer de l’oxygène O2 à partir de l’atmosphère de dioxyde de carbone CO2 de Mars. Après une heure de fonctionnement, l'oxygène total produit était d'environ 5,4 grammes, suffisamment pour maintenir un astronaute en bonne santé pendant environ 10 minutes d'activité normale. L’atmosphère de Mars est composée à 96% de dioxyde de carbone.

 

MOXIE fonctionne en séparant les atomes d'oxygène des molécules de dioxyde de carbone, qui sont constituées d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène. Un déchet, le monoxyde de carbone, est émis dans l'atmosphère martienne. Le bouclier de MOXIE est en or.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, zygomard a dit :

arrimage du Falcon9

 

Du Crew dragon en fait.

Ils ont clairement pris de l'avance sur Boeing qui a un peu foiré les débuts de son Starliner comme véhicule de service pour aller en orbite terrestre ...

 

.

 

Modifié par calypso1376
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 21/04/2021 à 00:20, klitor a dit :

Evitez la fusée Zoé, prenez une hybride, c'est plus sûr.

 

C'est clair que le bilan carbone de Pesquet ne va pas être terrible cette année ^^

 

 

Modifié par calypso1376
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, calypso1376 a dit :

 

C'est clair que le bilan carbone de Pesquet ne va pas être terrible cette année ^^

 

 

 

le Merlin est dès maintenant un des meilleur moteur au monde, Musk a aussi le Raptor dont le prochain essai devrait être lundi d'après mes infos, le starship est un véhicule qui va coiffer tout le monde au poteau!!!

 

pour comprendre le produit, il faut lancer tomber tout ce que l'on a appris jusque maintenant et de revoir de la terre à la lune de Tintin, c'est exactement le même concept, au lieu de 5 tonnes jusqu'en 1972, avec lui, c'est 10X plus et un autre avantage militaire dot je laisse deviner le truc

 

autre info, Russes et chinois devraient travailler ensemble bientôt, voilà le résultat des américains d'avoir pousser les russes dans les bras des chinois, surtout que la force des russes, c'est leurs moteurs!

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un petit peu d'histoire

 

La première fusée au monde

 

Depuis toujours, les hommes sont fascinés par la Lune.

A l'époque des dynasties Song et Ming, certains Chinois ont essayé de s'y rendre sans le succès escompté.

Au 13ème siècle, sous le règne des Song, fût construite la première "fusée" au monde.

 

Sous la dynastie Song

 

Un empereur Song fasciné par la Lune, voulut y aller et être le premier a poser les pieds sur l'astre.

Il demanda à ses savants de fabriquer une fusée.

Les Chinois savaient déjà très bien se servir de la poudre ; Ils en entassèrent donc de gros volumes sous une montage en bois dans laquelle trônait l'empereur.

La puissance de l'explosion enverrait le souverain sur la Lune.

Explosion il y eu, mais à peine les mèches allumées, tout explosa et l'empereur fut désintégré.

Ces Chinois venaient de fabriquer la première fusée de l'histoire de l'humanité.

 

Sous la dynastie Ming

 

La première fusée au monde

 

Dans les années 1500, loin de retenir les erreurs de ses prédécesseurs, l'Empereur Wan Hu des Ming décida lui aussi de s'envoler pour la Lune.

Il attacha alors 47 petites fusées à baguette sur une chaise.

Après une explosion qui eu lieu après le décollage, l'empereur était mort brûlé vif.

 

Une montagne en forme circulaire de la Lune fut nommée « Wan Hu » à la mémoire de ce premier homme qui essaya le recours aux fusées dans le vol spatial, une formidable idée de précurseur. Il en va autrement de nos jours.

 

depuis, les chinois se préparent résolument pour visiter la Lune et y exploiter les gisements d’hélium 3 qui s’y trouvent en grande abondance. Ils iront ensuite sur Mars et ils s’y installeront en permanence. Leur drapeau s’harmonisera parfaitement avec la couleur du sol.

 

Modifié par zygomard
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, zygomard a dit :

le Merlin est dès maintenant un des meilleur moteur au monde, Musk a aussi le Raptor dont le prochain essai devrait être lundi d'après mes infos, le starship est un véhicule qui va coiffer tout le monde au poteau!!!

 

En fait il est revenu a des moteurs simples. Le merlin fonctionne au kérosène + oxygène liquide, vieille technologie héritée à l'origine de l'Allemagne Nazie qui a l'avantage d'être facile à maitriser et peu onéreuse à mettre en oeuvre. Idem pour le raptor qui fonctionnera quand a lui au gaz liquéfié + oxygène.

Ariane est restée sur une motorisation bien plus complexe avec de l'hydrogène liquéfié, qui vient avec toute une lourde logistique de cryogénisation qui est bien plus chère a mettre en oeuvre ...

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, zygomard a dit :

Un empereur Song fasciné par la Lune, voulut y aller et être le premier a poser les pieds sur l'astre.

Il demanda à ses savants de fabriquer une fusée.

Les Chinois savaient déjà très bien se servir de la poudre ; Ils en entassèrent donc de gros volumes sous une montage en bois dans laquelle trônait l'empereur.

La puissance de l'explosion enverrait le souverain sur la Lune.

Explosion il y eu, mais à peine les mèches allumées, tout explosa et l'empereur fut désintégré.

Ces Chinois venaient de fabriquer la première fusée de l'histoire de l'humanité.

 

De toute façon il y a du en avoir tout un tas des essais improbables dans l'histoire de l'humanité ...

Quand on voit qu'il y a tout juste 100 ans certains se jetaient de la tour Eiffel juste pour montrer qu'ils avaient peut-être trouvé un moyen technique de voler ...

 

.

Modifié par calypso1376
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, calypso1376 a dit :

 

Eux ils visent plutôt la Lune et pas Mars visiblement.

 

.

 

dans les revues que je lis, c'est surtout la lune pour servir de tremplin pour ailleurs, je pense qu'il vont choisir les pôles car c'est le seul endroit qui est stable en température mais aussi en recherches astronomiques des minéraux, c'est aussi les astéroïdes à mon avis

 

pour en revenir à Musk, ce type est d'un pragmatisme incroyable, par exemple, les patins pour faire revenir et atterrir le réservoir, a été piqué au russes

 

un autre sujet quasi incroyable aussi, le montage est fait sur le centre de lancement lui même, ça arrive en tronçons et c'est soudé sur place par un robot!

 

j'ai pu voir en direct une de ses réalisations car ce patron ne cache rien ( c'est bon pour les actions), dernièrement, j'ai pu voir qu'ils entouraient de mousse un SN, donc, je pense qu'il va tenté une rentrée sur le ventre car pour le moment, c'est que des essais et aussi... un besoin d'échecs pour avancer

 

je pense que c'est une demande militaire car, et oui, les SN pourraient livrer dans n'importe quel endroit dans le monde, les besoins dans un conflit, plusieurs dizaines de tonnes d'un coup, donc, pas besoin d'avions et très rapide

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, calypso1376 a dit :

 

De toute façon il y a du en avoir tout un tas des essais improbables dans l'histoire de l'humanité ...

Quand on voit qu'il y a tout juste 100 ans certains se jetaient de la tour Eiffel juste pour montrer qu'ils avaient peut-être trouvé un moyen technique de voler ...

 

.

Il a volé, pas longtemps, mais il a volé.

Il avait fait un trou m'avait on raconté ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, klitor a dit :

Il a volé, pas longtemps, mais il a volé.

Il avait fait un trou m'avait on raconté ...

 

une époque bénie ou les hommes osaient tout au risque de leur vie, surtout le peuple français, un phare dans le monde

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour mieux apprendre sur starship, cette vidéo

 

regardez à 4 mn 40 une belle surprise...

 

tout est quasi fait fait sur place, posez un moteur ne prend qu'une heure, qui fait mieux dans nos garages?

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, zygomard a dit :

une époque bénie ou les hommes osaient tout au risque de leur vie, surtout le peuple français, un phare dans le monde

 

Dans le même style mais autre pays : Gagarine. 1 chance sur 2 qu'il y reste au moment de son vol dans l'espace ( fusée non fiabilisée mais il fallait aller vite pour que l'URSS soit la première à mettre un homme dans l'espace )

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, calypso1376 a dit :

 

Dans le même style mais autre pays : Gagarine. 1 chance sur 2 qu'il y reste au moment de son vol dans l'espace ( fusée non fiabilisée mais il fallait aller vite pour que l'URSS soit la première à mettre un homme dans l'espace )

 

.

 

exactement, même que Korolev avait donné le code secret pour lui permettre de prendre en main les commandes en mains car tout était déjà automatique, quand je dis commende, je ris un peu

 

Korolev était aussi un génie mais totalement méconnu des occidentaux, comme Goddard aussi, l'américain qui a tant et tant essayé d'envoyer des fusée dans l'espace sans succès

 

 

Modifié par zygomard
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zygomard a dit :

pour mieux apprendre sur starship, cette vidéo

 

regardez à 4 mn 40 une belle surprise...

 

tout est quasi fait fait sur place, posez un moteur ne prend qu'une heure, qui fait mieux dans nos garages?

 

 

 

En fait comme l'engin est censé pouvoir aller se poser sur mars, redécoller de là bas et revenir se poser sur terre il n'y a pas besoin de grand chose vu qu'il doit savoir se débrouiller tout seul ( pas de pas de tir, pas d'utilités, ect ... )

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, calypso1376 a dit :

 

En fait comme l'engin est censé pouvoir aller se poser sur mars, redécoller de là bas et revenir se poser sur terre il n'y a pas besoin de grand chose vu qu'il doit savoir se débrouiller tout seul ( pas de pas de tir, pas d'utilités, ect ... )

 

.

 

exactement comme la fusée de Tintin

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

L'histoire commence en 2024 lorsque Elon Musk et SpaceX lancent 5 cargos sur Mars. Ils atterrissent à Erebus Montes, ouvrant la voie à l'atterrissage des futurs humains, à la construction de Mars Base Alpha, à la croissance de plantes et plus tard à une colonie martienne autonome.

 

Ce mini-documentaire sur la colonisation de Mars couvre également ce que c'est que de vivre sur Mars, le nombre de personnes qui atterriront lors de chaque mission de fenêtre de lancement, la flotte de Starship et la croissance de la colonie martienne au fil des ans, entre 2024 et 2050.

 

Images supplémentaires de: NASA / JPL / Université de l'Arizona, Agence spatiale européenne, SpaceX, AI Space Factory, HASSEL, Tesla, The Boring Company
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

là, encore de l'information

 

Amazon vient d’annoncer que les premiers satellites de sa constellation Kuiper seront lancés et livrés en orbite terrestre basse par une fusée Atlas V de United Launch Alliance.

 

Depuis quelques années, SpaceX développe son projet Starlink, visant à fournir une connectivité Internet à large bande depuis l’espace. Avec plus de mille satellites actuellement actifs, la constellation de SpaceX est déjà bien fournie, malgré les réticences de certains. Des accès sont déjà disponibles en Amérique du Nord ou encore au Royaume-Uni.

 

Récemment, la société s’est également rapprochée de la Commission fédérale des communications pour demander l’autorisation d’exploiter des terminaux Starlink sur les “stations terriennes en mouvement”. Comprenez : SpaceX aimerait à présent diffuser Internet dans les camions, bateaux et avions.

 

La société d’Elon Musk n’est toutefois pas la seule entreprise à viser Internet depuis l’espace. Amazon est également sur le coup avec son projet Kuiper. Alors que la constellation Starlink vise le déploiement d’au moins 12 000 satellites en orbite, cette d’Amazon, qui investira plus de dix milliards de dollars dans le projet, prévoit d’en libérer 3236 après autorisation de la Commission fédérale des communications.

 

Amazon choisit Atlas V

Les premiers satellites du projet Kuiper seront bientôt lancés dans l’espace. Comme prestataire, Amazon s’est tournée vers United Launch Alliance et son lanceur Atlas V. Cette fusée est un poids lourd de l’aérospatial avec plusieurs lancements très importants à son actif, dont les missions New Horizons, Juno, Insight ou encore Mars 2020 (Perseverance et Ingenuity) pour ne citer qu’elles.

 

Nous sommes déterminés à faire du haut débit abordable une réalité pour les clients et les communautés du monde entier“, a déclaré Jeff Bezos, fondateur et directeur général d’Amazon. “ULA est un partenaire fantastique qui a lancé avec succès des dizaines de missions pour des clients commerciaux et gouvernementaux. Nous sommes reconnaissants de leur soutien à Kuiper“.

Ce premier contrat avec ULA inclut neuf lancements pour entamer la constellation Kuiper. Toutes seront opérées depuis le complexe de lancement spatial 41 de la station spatiale de Cap Canaveral en Floride. En revanche, on ignore encore le nombre de satellites que chaque fusée Atlas V sera capable de livrer.

Atlas V amazon La fusée Atlas V se tient prête pour le lancement de la sonde Juno, qui visera Jupiter. Crédits : NASA

Partenaires, puis concurrents

Naturellement, le lanceur Falcon 9 de SpaceX aurait coûté moins cher. Néanmoins, il aurait été aberrant qu’Amazon soutienne un concurrent dans la course à la création d’une constellation Internet par satellite. De son côté, une autre société de Jeff Bezos, Blue Origin, construit les moteurs de fusée BE-4 qui propulseront la fusée de nouvelle génération de United Launch Alliance, appelée Vulcan.

 

En revanche, cet accord pourrait n’être que temporaire. En effet, Blue Origin développe également sa propre grande fusée, New Glenn, qui utilisera également des moteurs BE-4 pour propulser son premier étage. Les fusées Vulcan et New Glenn seront alors directement en concurrence pour les lancements de sécurité nationale ainsi que pour les satellites commerciaux.

 

Le véhicule Atlas V s’appuie quant à lui sur des moteurs de fabrication russe. Si nous savons que le lanceur sera progressivement éliminé au cours de ces prochaines années, nous savons qu’ULA dispose de suffisamment de moteurs RD-180 pour prendre encore en charge plus d’une douzaine de vols commerciaux.

 

sciencepost

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, zygomard a dit :

Amazon vient d’annoncer que les premiers satellites de sa constellation Kuiper seront lancés et livrés en orbite terrestre basse par une fusée Atlas V de United Launch Alliance.

 

Depuis quelques années, SpaceX développe son projet Starlink, visant à fournir une connectivité Internet à large bande depuis l’espace. Avec plus de mille satellites actuellement actifs, la constellation de SpaceX est déjà bien fournie, malgré les réticences de certains. Des accès sont déjà disponibles en Amérique du Nord ou encore au Royaume-Uni.

 

La aussi c'est un gros pari comme le fait SpaceX avec son Sartlink.

Sur le fond c'est un système qui est vraiment bien car couvrant la totalité de la planète mais qui va forcément rentrer en concurrence avec la 5G terrestre ...

Ca me rappelle un peu les années 90 ou on se disait que le top c'était les réseaux de téléphones mobiles satellitaires mais ou au final cela a fini avec des myriades d'antennes réseau terrestre couvrant le territoire (sauf bien sur les coins trous du cul isolés qui sont laissés à l'abandon par les opérateurs )

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Chine devrait lancer jeudi 29 avril Tianhe (« Harmonie céleste »), le premier module de la future station spatiale chinoise. Le lanceur Long March 5B avec, à son bord Tianhé, a été installé sur son pas de tir de la base de lancement Wenchang, située sur l'île de Hainan.

 

D'une masse de 20 tonnes, Tianhe est le corps central de cette station. Il servira à contrôler la navigation de la station (correction de trajectoire, d'attitude...), et les différentes servitudes du complexe orbital. Long de 16,6 mètres et d'un diamètre de 4,2 m, il servira de lieu de vie pour les taïkonautes chinois.

 

Cette station été dimensionnée pour un équipage de trois astronautes et des séjours d'une durée maximale de 6 mois. Elle sera rejointe par un premier équipage lors de Shenzhou-12 dont le lancement est actuellement prévu le 10 juin. Ce vol habité sera le premier depuis Shenzhou-11 qui avait eu lieu en 2016 ! Cet équipage sera composé des taïkonautes Nie Haisheng -- dont ce sera le troisième vol --, de Deng Qingmin et Ye Guangfu qui voleront dans l'espace pour la première fois.

 

Cette station d'environ 66 tonnes devrait compter un minimum de 3 modules. Un télescope spatial de 2 mètres de diamètre, comparable à Hubble, qui dispose d'un miroir légèrement plus grand (2,40 m), est également prévu. Il volera en retrait de la station et viendra s'y amarrer pour des opérations de maintenance. Son lancement est prévu en 2024.

 

image.png.c00748b7c26f425519438fd22fa918a5.pngimage.png.c00748b7c26f425519438fd22fa918a5.png

 

Une station assemblée en seulement deux ans


Initialement, le lancement de ce premier module était prévu en 2018. Mais, l'échec du deuxième vol de qualification du Long March 5B, seul lanceur chinois capable de propulser une charge aussi lourde, avait contraint les responsables du programme à reporter le début de la construction de cette station.

 

Un report qui ne devrait pas impacter la date de pendaison de la crémaillère. La Chine a en effet décidé de condenser le calendrier d'assemblage en seulement deux ans afin de maintenir l'objectif initial d'achever sa construction d'ici la fin de 2022. Un pari logistique qui ne sera pas une mince affaire, même pour la troisième puissance spatiale mondiale.
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page